Vieillesse du pervers narcissique

10 juillet 2015 Par

Vieillesse du pervers narcissique

Comment le manipulateur pervers narcissique vieillit-il ?

 

Beaucoup se demandent comment le pervers narcissique vieillit … qu’est ce qui se passe pour lui (ou elle) « après » …

.

Je viens d’avoir clairement la réponse de mister « mon PN » en personne !

Certains savent que depuis plusieurs mois une petite poignée de personnes s’acharnent à tenter de me détruire dans un Groupe Facebook de pseudo « victimes »…
Et bien, mister PN y a été invité et intervient maintenant en personne !
Pour mieux comprendre, il faut savoir que mister PN m’a expulsée de sa vie il y a plus de 7 ou 8 ans, et je l’en remercie infiniment. Sans cela, je n’aurais sans doute pas eu le courage de partir, étant bien trop paralysée par l’emprise, la peur et l’épuisement… Je sais que beaucoup me comprendront. Depuis ce jour, je n’ai jamais tenté de le joindre, ni directement ni indirectement … J’ai totalement disparu de sa vie, ce qui a sauvé la mienne, mais … visiblement pas la sienne !

.

Il nous offre sur un plateau des réponses à ces questions importantes et je crois que ce qu’il nous dit va en réjouir plus d’une (ou d’un) !

.

Décortiquons ensemble deux commentaires de la bestiole :

« Je suis totalement fan de cette page que je trouve sérieuse et professionnelle (1) et on sent une vraie aide de l’empathie des gens qui sont commandés par le bien pas le mal (2), des personnes dévoués intelligents (3) et qui nous font nous sentir entourés et non isolés. Grace à cette page j’ai compris que je n’étais pas seul et je me bats chaque jour pour aller bien (4) j vous lis chaque jour un grand BRAVO et merci (5) ! »

&

« ON est enfin écouté dans notre souffrance. (6) »

.

Les premiers points expriment clairement que non seulement IL NE CHANGE PAS, mais qu’avec le temps, un PN plonge de plus en plus dans le marasme de sa propre noirceur !

Déchéance du pervers narcissiqueIl devient brusquement « fan » d’un espace qui ne véhicule que haine et défoulement personnel …
Il reconnait en ces personnes une « intelligence (3) et une empathie (2) » … qui se ressemble s’assemble…
Il semble avoir enfin trouvé des individus possédant une énergie aussi glauque que la sienne et s’y sent donc comme un poisson dans l’eau.

Mister PN a créé il y a quelques années plusieurs sites comme bouffon.com et fauzaires.wordpress.com entre autres dans lesquels il se présentait comme un garant de la bonne moralité. Le problème est que, comme souvent, ces personnalité-là ne peuvent pas s’arrêter à temps. Certaines de ces personnes diffamées lui ont fait des procès ! Aussi on ne peut s’étonner qu’il trouve « sérieuse et professionnelle (1)»…  une page qui véhicule autant de mensonge et de haine !

.

Cette posture de juge et bourreau est une place idéale pour des personnalités perverse. Ils s’offrent à bon compte une sensation de puissance et de légitimité qu’ils ne peuvent avoir par eux même.

.
Cet individu, représentatif de tant d’autres, à sa propre vision du bien et du mal « des gens qui sont commandés par le bien pas le mal (2) ».

Emprise pervers du manipulateur pervers narcissiqueCe comportement lui permet d’évoluer d’une manière plus sereine et il se justifie ainsi du fait que « la fin vaut les moyens »…

Autrement dit, tous leurs comportements déviants trouvent une justification par l’objectif ultime qui est de faire disparaître l’objet de leur blessure narcissique !

Et là où vous allez être peut être un peu rassurés, c’est lorsque mister PN affirme ceci : « j’ai compris que je n’étais pas seul et je me bats chaque jour pour aller bien (4) » et encore ceci : « ON est enfin écouté dans notre souffrance (6)»

Et voilà où je voulais en venir, mister PN avoue qu’il « souffre » de ne plus être dans sa relation de domination avec sa victime.
Il souffre de ne plus être nourrit par sa victime et se réjouit maintenant de réaliser qu’il n’est « pas seul » (6) !

Être confronté à lui-même est totalement insupportable pour un manipulateur pervers narcissique!!!

.
Se retrouver dans un groupe d’individus qui fonctionnent comme lui et qui, telle une horde de zombies, se délectent d’une tentative de mise à mort, vient nourrir un peu le pervers narcissique isolé !
C’est même vital pour lui qui affirme se « battre chaque jour pour aller bien » avouant par là qu’il va mal …

OUI, PN souffre de ne plus pouvoir se nourrir de vous !!!

Il trouvera souvent d’autres victimes puisque sa survie en dépend, mais avec le temps çà lui est de plus en plus difficile…
Avec le temps, PN, comme un gamin caractériel, n’ayant bien souvent pas pu s’arrêter à temps dans ces combats , se trouve confronté à des difficultés qu’il ne peut plus gérer …

Et pendant ce temps, nous, vous ex victimes, vous aurez réussi à booster votre confiance et estime en vous-même qui était la seule faille qui vous rendait vulnérable !

 

Merci à toi, mister PN, de m’apporter la vision de ta réalité d’aujourd’hui.
Cela me permet de voir avec un grand soulagement, tout le chemin que j’ai parcouru pour me libérer des failles qui ont rendus ce cauchemar possible.

 

Geneviève Schmit, 10 octobre 2014
Coaching thérapeutique, soutien psychologique et stratégique à distance par téléphone ou Skype ou en de Seine & Marne – 06 43 43 15 79

 

 

Geneviève SCHMIT  ©  Toute reproduction, même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur


http://bit.ly/vieillesse-pervres-narcissique

72 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. laurent

    Plusieurs mois de souffrance avant qu’un simple passage hasardeux -chance incroyable- sur Internet sur un site, décrivant ces personnes hybrides et étranges, ne me libére. Ça me laisse perplexe.

    Le truc c’est que tant qu’on ne l’a pas vécu, il me paraît impossible conceptuellement d’imaginer que cela puisse exister au delà de toutes les apparences. D’où les difficultés de trouver qqn avec qui partager.

    Quant on parle de manipulateurs on ne parle pas que ce don est innée et non reproductible par toute personne sensible. On ne parle pas qu’ils sont dotés d’une extrême intelligence, capable de bluffs absolument incroyables, avec un pouvoir de suggestion sur la victime impressionnant, qui devient actrice de son propre harcèlement.

    Éléments positif de tout ça… les victimes en ressortent renforcées et comprennent ce qu’est la liberté.

    Je m’interroge sur ce qu’il faudrait faire contre ce phénomène. Faut-il un fichier pour les ressencer ? Je crois que ça n’a pas de sens. Briser les tabous, plus de solidarité, d’ouverture d’esprit, de libre arbitre, d’éducation pour tout le monde, voilà pas des solutions pertinentes ?

  2. PARQUIC

    Bonjour Gèneviève puis je avoir le nom de ce groupe de pseudo victime animé par ces saletés de pervers ? J’ai rompu avec un pervers narcissiques en 2009 après 10 ans de relation dont 2 ans de bonheur et 8 ans de souffrance. Vos vidéos m’ont beaucoup aidée car j’avais besoin de comprendre son fonctionnement pour pouvoir faire mon deuil. Merci 1000 fois j’attends votre réponse. Bien cordialement, JOËLLE

  3. Psyloz

    Bienvenue à paranoïa land

  4. Psyloz

    Omg ce que certains sont capable de faire…ça fait plus de sept ans tourne la page arrêtes d’être obsédé comme ça et comprend qu’il n’est pas l’origine de tout tes problèmes, je te lis et je me demande bien qui en a le plus..

    • PARQUIC

      Profiter de la gentillesse et de la générosité de cœur d’une personne amoureuse et sincère pour l’enfoncer, la faire souffrir et l’écraser je trouve cela immonde et pitoyable. Ce n’est surement pas la personne qui a évolué qui a le + de problèmes, c’est celui qui stagne encore dans la sècheresse de son coeur et le vide de sa vie. Bonne chance pour vos vieux jours

  5. Guylaine

    Je suis complètement étonner,que la vie m’a fait trouver,un site aussi parfais
    pour réaliser,que je ne suis pas folle.

    Vous avez mi une lumière,a toute les émotions,et les questions,qui me venais en tête.

    Merci beaucoup,vos explication ,s’on très clair.vous savez a quelle point
    vous venez de faire ma journée, et possible le reste de ma vie

    Merci merci merci

    • Un grand merci à vous pour ce témoignage de reconnaissance de mon travail que je fais avec le plus de conscience possible depuis quelques années.
      Affectueusement, Geneviève Schmit

  6. Patricia

    je précise après m’être relue, que dans ma phrase

    « or, je Refuse catégoriquement de partir sans mes enfants. il serait capable de ne rien payer pour eux s’ils me suivent. ils sont d’une telle méchanceté! »,

    le mot méchanceté s’applique aux MPN bien sûr.

  7. Patricia

    Bonjour,
    qu’est-ce que c’est difficile comme expérience; 30 ans fin 2017 avec un MPN. prise de conscience debut 2013. depuis je souffre bcp car je creuse et prends conscience. et découvre. et lui se sait soupconné, dc à mon avis, il a pris bcp de mesures pour être encore plus vicieux; pour cacher. donc je pense savoir des choses, mais je ne peux rien prouver donc il en joue. connaissant mon sens moral, il me tient physiquement, car hors de question pour moi d’aller voir ailleurs; je confirme comme on le dit sur les victimes, que j’ai des valeurs solides. 3 enfants, mais qui font leurs études; depuis 3 mois, la grosse crise. donc je suis allée voir une avocate; mais seule solution ‘visitez des apparts, projetez vous, vous pouvez payer’…je trouve cela vioelent; car d’après toutes mes lectures, il va camper dans la grande maison, ou j’ai payé + que lui, et qu’il reste 3 as à rembourser. les enfants vont se retrouver à mon avis coincés, et probablement rester ds la maison si je ne trouve pas un logement très grand. or, je Refuse catégoriquement de partir sans mes enfants. il serait capable de ne rien payer pour eux s’ils me suivent. ils sont d’une telle méchanceté!
    oui, j’ai tenu 30 ans, et je confirme, je voulais réussir cette famille, donc je m’accrochais, tournais la page, j’avançais. ce n’est que depuis mes lectures que j’ai compris qu’il va falloir se séparer. mais il campe sur ses positions, et me punit. I me tourne en bourrique, ment comme il respire, mais je suis si occupée (travail, transport, maison …) dc je ne peux pas le prendre la main ds le sac; peu importe l’impact sur ma santé et mon travail. je ne comprends pas pourquoi la loi n’a pas choisi de décider de la libération totale d’une indivision dès lors que l’un le souhaite et non ‘attendre que celui qui bloque donne son accord’; car c’est donner un gros baton au mpn. avec toutes les affaires que j’ai lues sur internet, pourquoi la loi ne va pas dans ce sens? ca pousserait à chlore le conflit.

    je suis désemparée. je ne peux pas partir comme cela, sachant qu’il va tout verrouiller. on est vraiment piégé.

    je voulais tenter une chose : arrêter de rembourser le pret immo, et rester qd mm ds la maison; comme on paie en compte joint, et qu’il ne peut payer seul, cela déclenchera dc le litige avec la banque, et peut pousser à la vente de la maison! ca parait tordu, mais je ne sais pas quoi faire. j’aurais aime racheter la maison, mais pas les moyens; lui non plus; dc il veut gagner du temps et attendre qu’elle soit payée; ensuite, il campera, et ce n’est pas l’indemnité d’occupation qui lui fera peur. il laissera la maison se dégrader. que faire? avez-vous des idées? connaissez vous des cas où les victimes ont arrêté de payer afin de déclencher la procédure?
    je précise qu’on n’est pas marié, en union libre on est et en indivision.

    dire ‘faut fuir..’ c’est idéal; mais en fuyant, le risque de perdre bcp est grand. en restant, au moins un certain temps, on souffre car on sait. pour moi, c’est l’impasse.

    merci si vs avez des retours, des conseils.

    • Pour répondre à ton interrogation, tu as deux choix où tu restes où tu parts. J’ai découvert il y a 3 ans à travers internet que mon mari était un PN, mais c’est très dur à accepter à comprendre. Depuis des années, d’ailleurs depuis toujours rien n’allait « trop ceci, pas assez cela, des critiques perpétuelles, humiliation, rabaissement, enfin une torture psychologique et aussi une violence physique qui ne laisse jamais de trace aux yeux des autres.
      J’ai mis deux ans à prendre ma décision de partir en 2016. Comme toi plus de 30 ans de mariage. Une vie sociale établie, des enfants grands et indépendants. Mais moi j’ai opté après beaucoup de réflexion de partir. J’ai suivi les conseils, vu un psy,une avocate soutenu par ma famille. Je suis partie sans rien à part mes affaires personnelles. Je confirme qu’il faut se faire aider et parler, parler. J’ai véu dans les mensonges, dans le non-dit, dans le faux semblant, le paraître pendant toutes ces années de galère. Je n’en pouvais plus il fallait que ça s’arrête et à bien y réfléchir j’avais qu’une solution partir, fuir. J’ai pratiqué le no-contact pendant un an, je suis en instance de divorce et c’est pas fini, il faut combattre
      Je ne dis pas que c’est facile de se dire qu’on recommence tout à zéro. Mais je te rassure la liberté n’a pas de prix. Le chemin est long mais moi en tout cas je n’avais ni passé avenir.
      Et surtout j’ai enfin compris qu’il n’y avait rien à COMPRENDRE, donc si tu de décides n’hésite pas une seul instant. C’est ton premier pas vers l’indépendance, la liberté. Alors fonce c’est le prix à payer pour retrouver du calme et de la sérénité.

  8. Jeanne

    Bonjour Geneviève, merci d’entretenir ce post, cela donne du soutien et de l’espoir aux victimes. Une amie a acheté un immeuble en copropriété divise avec un PN. C’est en fait deux immeubles côte à côte, elle a fait l’achat du commerce qu’il abritait et ce commerce ne peut pas se déménager. Il a réussi au fil du temps par manigances à lui retirer tous ses droits d’administrateur. Il fabrique des fausses factures, imite leur signature et j’en passe! ils se trouvent depuis le jour un en justice. Et chaque fois, il réussi à séduire avec toute ses supercheries. Cela ne fait aucun sens mais c’est la réalité. Il a réussi à faire passer des réclamations de facture sans preuve. Les juges ne voient absolument rien, et le dernier n’a pas voulu écouter la cause car le volume des preuves étaient trop important , il leur a demandé de faire des négociations à l’amiable! Chaque fois il réussi à détourner l’attention et parvient à ses fins avec pour conséquence l’endettement inégalé. Sa motivation est sans fond. Il en est passé aux menaces de feu etc. Tous lles gens autour ont peur pour eux. Et ils sont incapables de se débarrasser du problème, ils ne peuvent pas vendre le commerce ni l’immeuble. Il veut leur chute je crois et c’est tout. Après 16 ans de poursuites sans succès, je leur ai suggéré de faire faillite pour se sauver de lui, car il va avoir leur peau (santé) bientôt. C’est triste, car ils ont tout investi la dedans et sont à l’âge de le retraite. Qu’en pensez-vous?

  9. lisa

    Bonjour Geneviève, bravo pour ce post simple concis éclairant non dénué d’humour et d’intelligence.. encore merci geneviève, j’adore vraiment ce post !
    dire PN et pas le PN, petit détail linguistique génial, « drôle » et sans mépris, (que javais pas lu avant) et qui donne une juste distance d’observateur ethno-socio de la bestiole..et pour toutes les victimes (comme moi) qui ont subi des traumas de ce type de relation, et se sont retrouvés à se reconstruire difficilement avec des chocs post traumas à se libérer des charges négatives très lourdes à évacuer..oui ,je vous cite «  Et pendant ce temps, nous, vous ex victimes, vous aurez réussi à booster votre confiance et estime en vous-même qui était la seule faille qui vous rendait vulnérable ! » car c’est vraiment de cela dont il est question.
    je suis séparée depuis 6 mois, et je me sens encore comme une merde pas valable, c’est dur de retrouver l’estime de soi de s’accepter et d’essayer de s’aimer après ce cauchemar.
    jai repéré que cette faille en moi était là avant lui, bien profonde.
    comment retrouver une bonne estime de soi et la garder?

    • Bonjour,
      Merci pour ce témoignage de reconnaissance.
      Le travail pour acquérir une bonne estime et image de soi est un chemin qui peut être fort sympathique.
      Il est toute fois plus facile de se faire accompagner, ne fût ce qu’un petit temps. Cela peut éviter des écueils et des voies sans issues…
      Bon cheminement, Geneviève Schmit

  10. Libertatem

    Après une fratrie PN j avais pris conscience que le frère de ma mère l était aussi Je le voyais 1 fois/an et toujours cette voix mielleuse pour critiquer et insulter
    Il s était mis a boire ne gérait plus rien Se mettait dans des situations épouvantables
    Et puis un Avc Plus d autonomie. placement en maison de retraite unite protégée car agressif Il a réussi a s attirer 2 dames résidentes qui lui servent de cour J ai été témoin de sa délectation de son pouvoir sur elles
    Drôle d expérience a vivre J ai inspirée une grande gorgée d air frais en le quittant un peu précipitamment
    92 ans C est sa vie pas

  11. Camille

    Un grand merci pour votre réponse rapide. Peut il être dangereux pour mon enfant ? Le chantage j’y ai eu le droit. Je l’ai quitté et il supporte pas du tout. À cause de ses tromperies j’ai pris la décision. Il se fait passer pour la victime, dit que Cest de ma faute. Maintenant il fait le malade imaginaire, il s’invente une maladie et dit que Cest de ma faute car je me remets pas avec lui. Le meilleur pour moi est qu’il sorte de ma vie mais on a un enfant ensemble mais jusque là il s’en occupe très peu, voir pas du tout. Il menvoit énormément de sms jour et nuit. Dois je répondre ou le laisser dans le vent ? Merci d’avance pour vos réponses.

  12. Camille

    Bonjour, jai quitté un pervers narcissique qui me harcèle nuit et jour, me dit m’aimer, ma meme proposé mariage et enfant.
    Nous avons deja un enfant ensemble. I
    l ma trompé plusieurs fois et ne comprend pas que je ne puisse pas revenir pour etre de nouveau réunis tous les 3.
    Comment sortir de ce calvaire? Je suis angoissée, stressée mais moins que quand jetais en couple avec.
    Il a quasiment tous les critères du PN. Malgré ma fermeté sur la rupture il ne lache pas prise.
    il ma déclare sa flamme comme jamais il ne la déclarée (fleurs, mot d’amour, déclarations impressionnantes).
    Il m’envoie meme des photos de lui en train de pleurer. est ce normal ?
    merci de meclaircir. cordialement.

    • Bonjour
      Non ce n’est pas « normal« … il tente de vous faire flancher, c’est tout.
      Si çà ne fonctionne pas il tentera autre chose comme le chantage, les menaces puis la violence.
      Voyez ce qui est bon et juste pour vous et tenez y !!
      Donnez lui le moins de prises possible.
      Bon courage. Geneviève Schmit

    • manpeace

      Bonjour, celle avec laquelle j’ai passé quelques années de souffrance me fait la même chose… quand je suis partie carrément de la ville … elle a réussit de me contacter via « internet » … à chaque fois elle m’envoie des photos d’elle entrain de pleurer… parce qu’elle sait que je suis sensible par rapport à cela… mais je pense que ce n’est que mensonges… dans ces photos, quand je cache la partie supérieur du visage, on dirait que la personne n’exprime pas de la tristesse, c’est plus du dégout…

  13. Bernie

    J’ai connu plusieurs PN, dont certains ont vieilli. Leur destin varie mais il y a une constante : leur cercle relationnel diminue au fil du temps. Mon père était PN. Ma maman a bien « dégusté » toute sa vie (moi aussi) : coups, humiliations, insultes mais elle a pris sur elle et l’a accompagné jusqu’à son décès en aout 2003. Il y a la tante Simone, qui elle aussi a conservé son compagnon jusqu’à son décès mais a terminée seule, abandonnée de tous, y compris de ses enfants. Dans mon ex belle-famille il y a l’Oncle Paul. Lui n’a pas d’enfants, il a abandonné sa femme et aussi sa maitresse quand elle ne lui a plus été utile (maladie). Il tient encore mon ex femme et le frère de celle-ci en faisant miroiter un héritage, sinon il serait seul.
    Bref, en général ces gens se préparent une 3eme mi-temps bien triste… mais c’est leur choix…

  14. elisa

    Merci à vous, Geneviève,

    Je prends soin de moi, en attendant de pratiquer d’autres analyses, puisqu’il y a un délai de 3 mois à respecter afin d’être sûr des résultats.

    Cet homme a une sexualité particulière, dans l’excès. Il est constamment « en chasse ». Il m’a trompée plusieurs fois en quelques mois, il parle d’infidélité comme d’un mode de fonctionnement qu’il défend sur certains sites, et ce, avec des raisonnements imparables, il parle de polyamour, il essaie de convaincre les femmes qu’il rencontre que tromper leur conjoint n’est pas grave si elle garde pour l’autre un « bon sentiment » mais que, passer à côté d’une belle relation avec lui serait dommageable.

    Je suis en colère car il agit en toute impunité, il contamine sans que l’on puisse rien y faire.
    J’ai pensé apporter mon témoignage sur le site où nous nous sommes rencontrés, consacré aux surdoués, on y aborde différents sujets mais peut-être qu’en racontant mon histoire, sans le nommer, en évoquant certaines anecdotes très parlantes, en reprenant ses mots, ses formulations, certaines femmes pourraient le reconnaitre et se méfier, qu’en pensez-vous ?

  15. elisa

    Bonjour,

    Je sors d’une relation difficile avec un homme qui, semble t-il, a recours à des mécanismes pervers narcissiques. Notre relation n’a duré que 11 mois mais il m’a détruite.
    Physiquement, il m’a contaminée d’une mst, qui se soigne, à condition de savoir de quoi il s’agit. Un de mes reins a été endommagé, et j’ai souffert de nombreux mois d’infections à répétition, affectant différents zones.
    J’ai appris que d’autres femmes avaient été contaminées, car cet homme est étiqueté comme « prédateur sexuel« .
    On dit souvent que ces personnages s’accrochent à leur victime mais c’est lui qui m’a quittée, un jour que j’ai dit « non« , j’ai refusé d’accéder à sa demande, de me plier aux conditions qu’il me soumettait. je suis passée, en quelques heures à peine, de la Femme de sa vie à rien du tout.
    Cela a été très violent.
    J’ai fait une sorte de « petite enquête » depuis, pour essayer de savoir à qui j’avais eu affaire. Il n’a pas d’amis, à 47 ans, et nombre de ceux qui l’ont connu et qui acceptent de me parler, hommes et femmes, me disent de lui que c’est un « sociopathe », un manipulateur.

    Comment vieillira t-il ?
    Cela ne dépend-il pas de différents facteurs ?
    Si je pense à lui, c’est un homme grand et beau, qui fait beaucoup de sport, ce qui lui donne un corps absolument parfait.
    Les très jeunes femmes sont attirées, d’autant qu’il se présente à elles comme celui qui pourrait leur apprendre beaucoup sur l’amour et la sexualité ( j’ai découvert ses correspondances avec beaucoup de femmes ).
    Il a une situation sociale très confortable. Bien des gens finissent pas le démasquer mais j’imagine qu’il essaiera de séduire une très jeune femme, à qui il fera un enfant (il a 4 enfants et a décidé un jour de me faire un enfant sans me consulter avant), une jeune femme fragile et sans doute dépendante de lui financièrement, certainement pas trop avisée et sans les ressources intellectuelles lui permettant de le démasquer, d’autant que sa surdouance l’aide à être un manipulateur encore plus fort.
    Cela serait-il envisageable ?
    Il y a quand même de grands PN dans l’histoire, qui ont vieilli bien à l’abri.
    N’est-ce pas là pour nous l’ultime injustice, de se dire qu’ils s’en sortent toujours ?
    j’ai pensé à cela, peut-être bêtement, en me demandant pourquoi nous nous posions la question de savoir comment ils vieillissent, comme si nous espérions que le temps, lui, se chargerait de faire justice !

    • Bonjour,
      En vous lisant, il me paraît évident que ce type a un comportement mortifère bien défini.
      Il porte et partage la « mort » dans le rapport sexuel.
      Il n’est pas difficile d’imaginé que s’il contamine il est contaminé et donc… puisque dans le déni de cette réalité, finira malade par là où il sévissait.
      Bon courage et prenez soin de vous.
      Affectueusement, Geneviève Schmit

  16. libellule

    Il existe un livre récemment publié, écrit par une avocate américaine, se qualifiant de perverse narcissique ( sociopathe comme disent les anglo saxon): Confessions d’une Sociopathe par M.E .Thomas. Celui ici décrit bien l’évolution dans la vie de l’auteur , c’est une autobiographie. Cette lecture m’a délivrée émotionnellement du vampire qui me tyrannise, on peut la lire comme « us et coutumes d’une tribus inconnue récemment découverte ». Malheureusement, cette avocate n’est pas assez âgée pour se décrire au delà de ses 30-35 ans, à voir…

    • Merci pour cette référence.
      Je vais me le procurer. Il ne me restera plus que trouver le temps pour le lire 😉
      Amicalement, Geneviève Schmit

  17. Heyse

    Bonjour… j’ai trouvé ce forum… et je voulais vous expliquer ma longue histoire. J’ai besoin de votre aide, je suis mal, je ne mange plus, je me pose 1000 questions..
    Il y a un an, j’étais en relation avec une fille depuis 2 ans mais on s’est quitté… une fille, mon ex, est venu me parler sur facebook alors qu’elle ne me connaissait pas du tout, elle disait que je revenais souvent dans son fil d’actualité et suggestions d’amis et elle disait que je lui disais quelque chose… Je trouvais cela bizarre parce que moi je ne vais jamais parler à des inconnus comme cela… On a commencé à parler, pendant des jours, je lui confiais mes problèmes avec mon ex de l’époque, que j’étais mal, que je voulais partir de cette relation… puis je me suis dit, ce n’est pas bien de parler avec une fille en étant en couple et j’ai coupé les ponts deux semaines. Ensuite, j’ai eu ma séparation, on s’est reparlé, on s’est vu plusieurs fois dans sa voiture pour discuter, j’étais mal de ma séparation, je pleurais, je lui confiais mes problèmes… on discutait de tout et de rien, on avait une complicité naturelle tout de suite… elle me parlait de sa vie… elle m’a dit qu’elle avait perdu son papa à l’âge de 7 ans (ça m’a fait peur car les problèmes que j’ai eu avec l’ex avant elle avait perdue sa mère à l’âge de 18 ans depuis 10 ans et était complètement détruite car elle était alcoolique)… cela m’a fait peur… mais je pensais que c’était une personne saine d’esprit et les pieds sur terre…
    On a continué à se voir tous les jours, on se rapprochait, je venais chez sa maman pendant qu’elle était en vacances car elle gardait la maison de sa mère, elle me faisait des câlins pour me réconforter, ça m’arrivait encore de pleurer pour mon ex.. et elle restait, je trouvais cela bizarre mais dans ma tête je me disais c’est qu’elle doit tenir vraiment à moi…
    Nous sommes sorti ensemble, après un mois, on a réservé des vacances ensemble dans le sud de la france dans la maison de sa mère, tout était beau, magnifique, parfait, on riait tout le temps, on avait des fous rires… elle me faisait vivre le paradis, on faisait plein de choses ensembles, c’était fort, intense, on faisait l’amour partout… on était tellement proches… je n’avais jamais vécu quelque chose de si fort…
    Elle est partie l’année passée à Pâques en vacances, c’était super beau, on s’envoyait plein de beaux sms etc et ensuite elle m’a demandé de venir vivre à son appartement avec elle alors que cela faisait 1 mois et demi à peine que nous étions ensemble…
    Au début je ne voulais pas et puis elle m’a dit « on a rien à perdre, on verra tout de suite si cela fonctionne ou pas ». Pour finir, j’ai accepté, car c’était merveilleux entre nous… on a emménagé ensemble, c’était super, magnifique, on allait courir quand il faisait beau, on a commencé la salle de sport car elle voulait perdre du poids pour me plaire encore plus, on avait une complicité de fous, jamais aucun soucis entre nous, j’ai terminé mes examens à l’université, nous sommes parti en vacances dans le sud de la france, ça a été magnifique sauf quelques disputes car le soir de temps en temps, j’allais poster nos photos de la journée sur facebook et je parlais à mes parents pour leur expliquer mes journées et voir les résultats de la coupe du monde… ça l’ennuyait, on a eu quelques disputes à cause de cela… mais rien de grave… elle me disait que par exemple aussi quand je ne lui tenais pas la main une seule fois, elle avait peur que je la quitte et se faisait des films dans sa tête…
    Nous sommes revenus fou amoureux, on a été à un festival ensemble… ensuite, j’ai du étudier pour mes examens de passage, j’ai eu un décès dans ma famille et des problèmes d’héritage et familiaux, je savais que j’allais rater mon année et j’étais mal car je ne voulais pas la décevoir… j’avais du mal à étudier, j’étais beaucoup sur facebook à parler à mes amis ou lire des articles… elle a commencé à penser que je parlais à des filles, que je voulais partir, que je la trompais.. elle m’a écrit une lettre pour s’excuser de son comportement, qu’elle m’aimait, j’en avais même pleuré…
    Puis mi septembre, je commençais à aller mieux, je voulais lui prouver que j’étais désolé de l’avoir délaissée pendant ce moment difficile pour moi… elle était froide et distante, comme si elle voulait me le faire payer.. je l’avais déçue et je le comprends, on est passé du paradis à l’enfer à ce mois d’août..
    Pendant deux mois, mis à part une journée à Paris Daiza où c’était vraiment super et où on avait retrouvé notre complicité d’avant, elle m’a fait énormément de mal, je passais des nuits à pleurer parfois dans le lit à la rassurer, lui dire que j’étais désolé et à la place elle restait froide, indifférente, à ne pratiquement pas répondre sauf pour me rabaisser, me dire des choses blessantes… j’avais mal, je m’énervais, je me défendais aussi… on s’est fait du mal, on s’est dit des choses qu’on ne pensait pas forcément… mais j’avais tellement peu d’empathie de sa part, et qu’elle me laisse souffrir comme cela, que je ne pouvais pas l’accepter, je ne comprenais pas pourquoi elle me rejetait alors que je faisais tout pour lui prouver que je l’aime et que j’étais désolé…
    Ensuite, elle m’a quitté une première fois… j’ai été au bureau de sa mère la retrouver, je pleurais, on a discuté 3h dans le froid, elle me reprochait de ne pas l’aider assez à l’appartement, ce que j’ai reconnu car c’est vrai qu’au début qu’on était ensemble, nous n’étions jamais à l’appartement, on était souvent chez ses parents et les miens à dormir là bas, et puis avec mes examens en juin et août (juillet pratiquement pas à l’appartement), et bien je ne l’aidais pas beaucoup sauf passer le balais et faire les poussières, elle m’a demandé de changer cela… c’est ce que j’ai fait.. j’ai été travailler aussi pour avoir de l’argent en plus… je passais le balais, je nettoyais l’appartement, je passais l’aspirateur partout et parfois elle me disait après tout cela « et t’es même pas foutu de mettre la table » à la place de juste me dire un merci c’est bien mon coeur… toujours des paroles négatives, jamais positives… J’ai économisé pendant 2 mois pour lui offrir un voyage à Lisbonne (entre temps tout était redevenu simple et elle me disait elle même être trop exigeante, qu’elle voulait avancer trop vite dans la vie, avoir une maison et des enfants alors qu’elle n’a pas encore une situation professionnelle stable car enseignante et non nommée), c’était redevenu comme avant, sauf toujours la crainte constante que je la quitte, des crises de jalousie et de paranoia de plus en plus intenses…
    Nous avons fêté mon anniversaire à Amsterdam, nous avons vu sa famille d’espagne pendant nôel, on allait à la patinoire, on a passé un beau réveillon… nous sommes partis à Lisbonne, c’était magnifique, un voyage de rêve, elle m’avait promis là bas de ne plus jamais douter de moi… qu’on passerait une merveilleuse année pour le 1er janvier qu’on repartait à zéro sur tout cela… j’avais pris une semaine de mon blocus pour partir là bas et je lui avais dit qu’en rentrant, je devrais étudier intensément pendant 2 semaines. J’expliquais des choses sur le groupe master droit à des gens qui avaient besoin d’explications et elle pensait que je parlais à des filles… elle m’a quitté après mon dernier examen car je ne lui avais pas fait un bisou avant d’aller me repose 2h au lit car je n’avais pas dormi depuis 36 heures pour mes examens… je lui ai dit tu me quittes pour une chose pareille? Elle m’a reproché de ne pas faire les courses avec elle pendant que j’étais en blocus, seul à l’appartement alors qu’elle allait faire les courses en revenant de son école et elle m’a dit tu pourrais au moins prendre le bus pour me rejoindre (alors que ça me faisait perdre 1h juste pour la rejoindre et que je n’avais pas le temps que je devais étudier)… ensuite, on a fait des activités, on a été à deux centres aquatiques (aqualibi et océade) on s’amusait comme des fous, mais encore une dispute car elle pensait que je regardais les filles autour alors que non, je ne voyais que par elle et à mes yeux c’était la plus belle des filles… toujours à regarder mon regard partout, que cela soit dans un lieu public ou à la salle… on a fêté la saint valentin, elle aussi gâché la soirée un moment encore avec ce sujet.. mais sinon, entre temps, on passait de beaux moments, c’était la routine mais on passait de beaux moments…
    Au début que nous étions ensemble, elle rigolait tout le temps, elle était toujours de très bonne humeur, à faire des petits bruits, chanter etc et là cela faisait 7 mois qu’elle était toujours tiraillée, tourmentée avec son travail, elle disait qu’elle ne se sentait pas à sa place à son travail, que c’était un métier de merde… l’année dernière en juin, sa directrice lui avait promis une classe mais elle ne l’a pas eu finalement car elle a eu des soucis avec une collègue… il y a trois semaines, elle a eu des problèmes à l’école avec une autre collègue et sa directrice l’a engueulée, elle disait que personne ne reconnaissait jamais ce qu’elle faisait à sa juste valeur et elle l’avoue elle même avoir un besoin constant de reconnaissance des gens, qu’elle attend de trop des gens.
    Cela vient du fait qu’à cause du décès de son père, sa mère a toujours tout fait pour elle… comme une princesse… Elle était mal à cause de l’école… elle faisait que travailler au bureau de sa mère… et moi ça faisait 3 semaines que je lui disais que je me sentais délaissé, qu’on avait plus de temps pour nous… qu’on ne s’embrassait plus, qu’on ne se faisait plus de calins le soir dans le lit… qu’on ne prenait plus de temps pour nous et pour rigoler… cela me manquait… elle l’a mal pris que je lui dise, j’ai peut être fait un forcing au mauvais moment mais je voulais juste exprimer mes sentiments et besoins… mais à chaque fois, mes sentiments ne sont jamais pris en compte, c’est toujours elle qui compte et moi c’est toujours secondaire ce que je peux ressentir… alors qu’elle me demandait tout le temps de la rassurer… de lui prouver que je l’aime.
    3 jours avant notre dispute, elle m’a dit je t’aime et je pense à toi, le lendemain elle m’a demandé de venir dormir à son appart, et le lendemain elle m’a dit j’ai besoin de temps pour y voir clair, un peu de répit dans ces disputes… je l’ai pris mal car j’avais acheté une bague de fiançaille pour nos 1 an le 14 mars… on s’est donc disputé… elle m’a dit merci pour cette merveilleuse relation et ces magnifiques souvenirs… qu’elle reconnaissait agir au 1/4 de tour avec moi, qu’elle reconnaissait me chercher la petite bête avec les filles, qu’avant c’était simple entre nous et que maintenant on se protégeait et elle m’a quitté… je suis rentré dans une colère noire, je lui ai dit que c’était vraiment une pute de me faire cela… j’avais acheté la bague et elle ne le savait pas… cela faisait 7 mois que je me battais pour elle et qu’elle ne voyait rien, je devais justifier le moindre de mes faits et gestes, la moindre de mes paroles, tout ce que je faisais elle devait toujours tout savoir, je ne vivais qu’à travers elle, son emploi du temps…
    Je ne voyais plus mes amis, je ne parlais plus à mes amies, je n’allais plus sur facebook, je ne sortais plus car j’ai fait une sortie en un an et un jour au restaurant elle m’a dit « cela ne se fait pas de déloger quand on est en ménage!’… j’ai tout arrêté pour elle, je lui consacrais tout mon temps, toute ma vie, toute mon attention et mon affection, je la rassurais tout le temps, je lui faisais des compliments, je la boostais… quand elle se serrait dans mes bras, j’avais l’impression qu’elle était folle amoureuse et elle me disait toujours « je t’aime plus que toi tu ne m’aimes » et je lui répondais que ce ne sont que des paroles mais que dans les actes, c’est toujours moi qui court, c’est toujours moi qui vient m’excuser même quand je ne suis pas en tort…
    Le lendemain de la séparation, elle dit à ma mère que c’est fini pour les disputes et l’insulte… qu’elle ramène mes affaires le dimanche passé, j’étais mal car les disputes ne provenaient que de sa jalousie et sa paranoia (je donnerai des exemples plus loin) et que je ne faisais absolument rien!!! J’ai été lui offrir la bague de fiançaille, et elle a pleuré!!! 2 jours après, elle vient me ramener mes affaires avec sa mère, elle avait ma bague de fiançaille à son cou… et elle ose dire devant sa mère tu m’as détruite (c’est totalement paradoxal avec ses paroles lorsqu’elle ma quitté et le fait de mettre ma bague au cou) car je lui ai demandé soit disant de changer son style vestimentaire alors que je lui avais simplement demandé d’essayer des robes en été pour voir comment cela donnait sur elle… on trouvait tous les deux qu’elle était super sexy dans les robes, je lui ai fait de beaux compliments, elle les a achetées, ma mère lui a même donné une robe, on lui disait qu’elle était toute belle comme cela, on a même fait l’amour dans la cabine d’essayage ce jour là… elle achetait des beaux vêtements en vacances.. elle m’a dit aussi que je l’ai détruite car j’ai voulu soit disant changer son poids alors que je suis tombé amoureux d’elle et elle avait des formes et j’aimais sa personne. Mais je la trouvais super canon avant sur ses photos et je lui avais dit que c’était une super belle fille avec quelques kilos en moins… un jour sur une photo au début où nous étions ensemble, elle se trouvait « énorme » selon ses termes, elle m’a demandé de l’aider à perdre du poids car je faisais beaucoup de sport, je lui ai fait un programme, on a été à la salle, elle a perdu 6 kilos… après je lui ai dit tu es superbe comme ça plus besoin de changer. Sur la plage, je lui avais montré une fille toute mince et je lui disais avant c’était mon genre de fille mais maintenant je déteste cela, j’aime une fille qui a des formes… après, on est rentré de vacances, elle a repris quelques kilos, elle voulait les reperdre et je lui ai dit écoute arrête de te priver de manger, tu es bien comme cela, et elle m’engueulait parce que soit disant je ne la soutenais pas… je ne lui faisais que des compliments ces derniers mois… elle se privait de manger et je lui disais d’arrêter et elle ose dire dire que je l’ai détruite? C’est odieux comme parole, car maintenant, j’ai l’impression que tout est de ma faute et je culpabilise… elle m’a dit aussi que sa jalousie cela provenait de moi qu’elle n’avait jamais été jalouse dans sa vie…
    Alors que sa meilleure amie me disait aussi que ça se voyait qu’elle avait un mal être mais qu’elle n’en parlait pas et je le voyais aussi avec son papa qui lui manquait très souvent alors que ça fait 20 ans qu’il est décédé… je ressentais un gros manque affectif en elle… je faisais tout pour le combler mais je n’y arrivais pas…
    Elle me disait toujours j’ai peur que tu me quittes après tes études pour une autre, j’ai peur que tu ai ton indépendance et une voiture, elle a râlé pendant 30 minutes parce que j’avais acheté un paquet de chics et elle pensait que j’avais été embrasser des filles à mon université, elle disait que j’invitais des filles quand elle n’était pas à l’appartement ou quand je l’attendais après l’école chez moi… un jour j’ai envoyé un message à un ami, elle était obstinée que j’avais envoyé un coeur alors que non, je lui ai montré le message, l’heure, les secondes et elle restait malgré tout obstinée… Un jour on s’est disputé à la salle pour sa paranoia encore avec une fille, je lui ai dit écoute, donne ma veste je rentre, j’ai marché 10 km à pied jusqu’à l’appartement dans le froid, elle n’est même pas venue me chercher, elle est passée devant moi en voiture, elle a été faire les courses et en rentrant en ouvrant le frigo, il n’y avait rien pour moi, elle ne m’avait rien acheté… elle voulait toujours savoir le contenu de mes messages gsm… alors que moi je pouvais jamais rien voir sur son facebook et ses messages… elle parlait à un ex avec qui elle avait couché une semaine avant de me voir et le gardait dans son facebook alors que nous étions en ménage et elle me disait c’est un bon pote, il n’y a rien.. et moi je laissais faire… elle disait que je devais prouver à sa famille que j’étais quelqu’un de bien, je ne pouvais même pas lire le journal chez sa mère car elle disait que cela ne se faisait pas, j’ai regardé une fois la télévision en un an pour charlie hebdo et elle était dans mes bras en plus et elle a osé me dire tu me manques d’attention tu préfères ton émission alors qu’elle tous les soirs regardait plus belle la vie et l’émission on oublie pas les paroles, pendant qu’on mangeait, elle ne me parlait même pas et regardait cela alors que pendant des mois elle me demandait qu’on prenne du temps pour manger ensemble, déjeuner ensemble etc… Elle m’a demandé d’arrêter d’aller sur facebook mais tous les matins elle se connectait avant de partir au travail… je faisais tout ce qu’elle voulait, mais elle se permettait tout ce qu’elle m’interdisait…
    Mercredi passé, je passe devant sa voiture, elle avait un collier accroché au rétroviseur de sa voiture, du sud de la france que je lui avais acheté, ensuite je lui ai envoyé un mail pour lui demander si ça lui faisait pas mal de voir ça et que j’étais en colère..elle m’a répondu « t’inquiète il est déjà enlevé », elle ne répond que pour me faire mal… tous les autres mails que j’envoie elle me nie… elle ne répond à rien, elle m’a bloqué mon numéro de gsm et facebook alors que celui de ma mère non, elle lit tous les messages que je lui envoie par ma mère mais ne répond jamais…
    Je lui avais demandé de garder la bague à son cou pour être près d’elle dans les moments difficiles elle m’avait répondu « promis… prends soin de toi »…
    On dirait qu’elle veut garder une emprise sur moi mais en même temps elle me fait énormément de mal après toute l’énergie et les preuves d’amour que je lui ai donné pendant ces 7 derniers mois et qu’elle ait tant d’indifférence…
    Et le pire de tout, c’est qu’elle me noircit auprès de ses amis et sa mère… elle me fait passer pour le mauvais…
    Lorsqu’on était ensemble, elle ne voulait plus jamais rien faire, même pas un cinéma pour l’essence etc… elle voulait plus jamais bouger… et maintenant elle prend des cours de salsa alors qu’on voulait en faire ensemble et qu’elle disait c’est trop cher mais maintenant cela ne lui pose aucun problème…
    Sur les photos elle est toute heureuse, elle ne souffre même pas de notre rupture on dirait alors qu’on a vécu des choses tellement intenses, magiques, fusionnelles… quelques jours avant notre séparation on parlait encore de prendre un appartement ensemble, qu’on allait arranger son appartement ici quand je touchais de l’argent, refaire la décoration etc… j’étais couché sur elle dans le bain quelques jours avant… je le sentais un peu tourmentée, à voir du renouveau… mais elle me disait je t’aime.. elle était contente que je la soutienne…
    On a vécu quelque chose de très fort, et elle a l’air de n’a pas en souffrir du tout.. j’ai été lui parler deux fois et à chaque fois elle me reproche des choses insensées, elle remet tout en question, la moindre de mes paroles, de tout ce que j’ai fait…
    Lorsque j’ai commencé à travailler en octobre, elle m’avait demandé de lui donner 20 euros par mois pour les eaux, et je lui avais dit aucun problème, c’est normal… et puis je lui ai payé le voyage à lisbonne 1200 euros… et là elle me dit « je ne t’ai rien demandé pour ce voyage », c’est odieux… je lui avais dis en plus que je lui payerais sa facture d’eau quand elle arriverait et elle ose me reprocher ces 4×20 euros d’eau… alors que je lui ai offert ce beau voyage… elle me reprochait plein de bétises, des trucs ridicules…
    On dirait qu’elle tente de se justifier toute seule que je ne suis pas fait pour elle… elle ne trouve que le négatif, elle me reproche des bétises… Elle dit m’aimer encore mais qu’elle ne reviendra jamais… c’est totalement paradoxal…
    Elle reconnait que je lui ai fait de belles preuves d’amour (se mettre en ménage vite, lisbonne, la bague de fiançaille) et me dit je suis presque certaine à 90% que tu ne m’as pas trompée.. alors pourquoi reste-t-elle obstinée que toutes nos disputes qui provenaient de sa jalousie étaient justifiées et normales?
    Puis ces derniers jours, j’ai appris par deux amis qu’elle avait eu des rancards avec eux… alors qu’elle m’avait dit les avoir connu en soirée en étant ensemble… qu’elle ne rajoutait jamais des inconnus sur facebook sauf moi.. elle m’a menti sur tout cela, ses principes, ses valeurs… Elle m’avait dit ne pas connaitre meetic un site de rencontre en regardant une publicité un soir à la télévision et j’ai appris qu’elle était sur ce site avant et qu’elle a rencontré un de mes amis comme cela juste avant d’être avec moi… je lui ai dit maintenant je comprends pourquoi tu doutais de moi constamment, tu me reproches ce que tu as toujours fait dans ton passé et tu projettes cela sur moi…
    Elle ne veut même pas que l’on reste amis, alors qu’on avait des délires géniaux ensemble, sur la même longueur d’onde, hyper complices… elle dit avec tout ce que tu penses de moi maintenant tu peux toujours rêver pour cela… je lui ai dit mais attend c’est normal que je sois déçu avec tout ce que j’apprends et comment tu m’as quitté et comment tu me traites aujourd’hui alors que je pensais que c’était si fort et intense entre nous et que jamais tu ne m’aurais fait une chose pareille…
    Dans les disputes, parfois, elle rigolait ou me prenait de haut, parfois se mettant dans des colères folles genre hystérie… elle m’envoyait balader tout le temps, m’a quitté plusieurs fois…
    Elle ne supporte pas la déception… j’ai l’impression qu’elle n’a pas pu briller dans les yeux de son père et qu’elle a besoin de briller dans ceux des hommes…
    Entre moi et son ex de 2 ans, elle me disait être restée 3 ans célibataire (elle lui a fait pareil que moi et il dit aujourd’hui être saoulagé que cela a cassé, elle voyait son ex au cinéma, faisait des massages à des garçons chez sa mère, elle lui interdisait de voir des amies. Elle lui a imposé à l’époque de vivre avec elle ou c’était terminé… cela a aussi été parfait pendant 1 an et demi entre eux puis les 6 derniers mois l’enfer. Lorsque c’était terminé elle lui a sonné pour lui dire « je suis au restaurant avec un mec que j’aime je t’ai oublié » pour finalement lui sonner quelques semaines plus tard et lui dire « je suis désolée, je t’ai menti, ce n’était pas vrai ») mais elle a eu une relation de 3 mois et 1 mois et à chaque fois les hommes sont parti… et en plus de cela j’ai appris les rancards avec deux de mes amis… combien en a-t-elle eu pendant tout ce temps? Elle a un sale caractère, même son meilleur ami le dit, sa meilleure amie, un ex à elle qui connait un de mes cousins… elle ne veut pas se remettre en question et j’ai l’impression qu’elle est dans le déni… je lui ai dit tu aurais pu me quitter dans les règles de l’art et avouer aux gens tout ce que tu m’as fait aussi et pas me noircir gratuitement et te dire que je suis détruite…
    Au final, c’est moi qui est détruit de tout cela :'(

    • Bonjour,
      Je vous remercie pour votre confiance.
      Votre témoignage est vraiment trop long pour que l’on puisse y répondre simplement.
      Si vous pensez qu’un rendez-vous pour une consultation à distance puisse vous être utile pour faire le point, n’hésitez pas à le fixer par mon agenda en ligne.
      http://www.soutien-psy-en-ligne.fr/consultation-en-ligne/
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Flavie

        Bonjour, c’est avec grand intérêt que j’ai lu votre post, je commence mon déménagement lundi et je dois dire que j’en éprouve un grand soulagement. « IL » à 60 ans, je suis restée 2 ans 1/2 avec lui, je confirme, il ne perd rien de sa verve, les attaques verbales sont quotidiennes, mais j’ai trouvé la parade, « je ne répond plus à tes attaques » main ouverte dirigée vers lui (stop ! ça suffit), rester calme et déterminée est ce que j’ai trouvé de mieux pour qu’il cesse ! Il m’a avoué souffrir énormément de la situation, je ne l’ai pas cru, mais là, avec vos explication je comprend le mot « souffrance« . Il pleure sur lui, par sur un amour perdu…
        Depuis quelques temps je le trouve physiquement métamorphosé, il a pris 10 ans, et la méchanceté transpire sur son visage…
        Moi je suis déjà dans l’après, je suis de nature très joyeuse et optimiste et je crois que c’est ce trait de personnalité qui m’a sauvé.
        Merci pour votre analyse qui m’est précieuse.

        • Merci à vous Flavie pour ce témoignage qui renforce mon analyse!
          Vous avez fait le bon choix, bravo !!
          Affectueusement,Geneviève Schmit

  18. Brigitte

    Bonjour
    je voudrais savoir sil y a des des degres dans la perversion narcissique?
    je soupconne mon mari detre un pn il correspond a beaucoup de caracteristiques ,devalorisation, culpabisation , recherche du pouvoir, de dominer, rapport de force’ ne reconnait jamais ses torts’ langage flou’ toujours enerve colereux jaloux meme du bien qui peut marriver etc…
    il faut que tout tourne autour de lui,eternel insatisfait, et phrases assassines tres desobligeantes parfois on dirait quil a un grain tellement c ridicule ce quil peut dire !
    Toujours dans la surenchere pas de dialogue possible ,il veut avoir des relations sexuelles comme si ces dernieres lui etaient dues sans meme tenir compte de moi bousculades et une fois ma crache dessus
    par contre par de violence avec un oeil au beurre noir quen pensez vous.?

    • Brigitte

      Pas de violences phisiques et par contre veut toujours tout payé bizarre non?sa famille ne se rend pas conmpte car il raconte ce quil larrange et modifie les faits et les dires je men suis apercu piur sa premiere femme
      merci de me donner votre avis je suis partie de chez lui car je nen piuvais plus et depuis c silence radio de son cote il ma regarde partir sans a peine me retenir je crous que je ne suis pkus marrante car je ne me laisse plus faire

      • Bonjour,

        Je vous ai répondu dans votre autre commentaire.
        Profitez de ce silence radio pour gérer votre dépendance affective et reprendre votre vie en main!

        Bon courage, Geneviève Schmit

    • Bonjour,

      Bien sur qu’il y a des degrés dans la perversion narcissique !!
      Ce que vous décrivez de cet individu laisse bien penser qu’il en est un … et tous ne sont pas violents … quoi qu’ils peuvent le devenir s’ils n’arrivent plus à contrôler leur colère …

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Brigitte

        Merci genevieve de votre reponse effectivement je me recentre sur ma vie je respire enfin bonne continuation

  19. jullien

    Un PN n’évolue pas , il est bloqué et quand il vieillit il perd petit à petit sa carapace et tout devient lucide ..
    Plus de 30 années de vie commune … aujourd’hui j’ essaie de trouver une solution mais je me suis piégée bien qu’ayant un fort caractère !!
    Je vais bien , suis consciente depuis 2/3 ans.
    Je n’ai pas été malheureuse, étant donné qu’il a toujours utilisé mes capacités sociales et sociables.
    Dans ma grande naïveté, je pensais ne faire que ce que j’avais envie et bingo le réveil fut brutale..
    Effectivement la famille et les ami(e)s ont du mal à comprendre..on se sent seule…il faut de l patience et du temps pour qu’il accepte ce que j’essaie de leur dire!
    Je suis allée très loin dans la lutte.. chaque fois, il finissait à l’hôpital et je renonçais !! Plus par facilité enfin je le pensais mais j’ai eu tort.
    En fait , je le protégeais plus que ce que je me protégeais..avec le recul, c ‘est assez comique!.
    Il va être à la retraite , et là croyez moi je balise !!!
    Voilà , juste un témoignage .. je vais trouver une solution
    Je suis solide , j’ai pris le dessus mais je ne le montre pas car

    • Merci pour votre témoignage.
      Oui, le passage à l’état de retraite peut être dramatique …
      Comment imaginer se trouver cette fois ci constamment en face de l’autre …
      Bon courage! Geneviève Schmit

  20. gantier

    merci Madame de metre des mots sur une situation incompréhensible lorsque l’on se sent amoureux et possédé.

  21. SALA

    Je suis devenue échangiste au contact de mon PN .Est ce normal ?
    Il a mis en place une stratégie pour se débarrasser en tout bien tout honneur de mon amant .Il l’a manipulé.
    Qu’ en pensez vous ?

    • Bonjour,

      Ce sont des choses courante hélas …
      Je vois beaucoup de victimes plongeant dans des comportements sexuels qui ne sont pas nécessairement les leurs pour plaire et préserver la relation avec leurs bourreaux …

      Je n’ai rien à y penser … c’est juste une triste réalité.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  22. Faby

    Seuls , on l’espère pour arreter de nuire , mais en fait c’est plûtot le contraire , très entourés , mais de personnes tout aussi manipulatrices qu’eux afin de leur extorquer leur argent … Ils vous rendent fous !
    lorsque l’on a des parent mpn, il vaut mieux les mettre rapidement sous curatelle afin d’éviter ce genre de « cadeau » qu’ils compte bien nous « refiler » pour nous faire culpabiliser .
    L’expertise gériatrique est très révélatrice dans ces cas, et nous donnent pas mal de réponses rationnelles face à ces comportements très aliénants et si toxiques pour les proches…
    Les ccas et assistantes sociales connaissent de plus en plus ce genre de comportement chez nos séniors mpn, renseignez vous , faites vous aider , ne souffrez pas encore et encore si vous avez eu comme moi , un parent mpn 😉
    Aujourd’hui, mon père est en maison de retraite, il est même épanoui ! et moi je peux enfin faire ma vie de « fille » et non de « parent de mon père », je n’y serais jamais arrivée sans le soutient de tous ces professionnels, merci a eux , merci à geneviève pour ce site très chaleureux et pour tout son courage , MERCI 😉

  23. LEP

    Bonjour je tiens à dire que je trouve très important ce site sur PN, ça lui va si bien ce nom…
    moi confrontée en permanence avec cette crainte de le voir, croyez-moi c’est difficile au quotidien mais je prend sur moi je fais avec. J’aimerai bien me confier ou du moins raconter mon histoire à une personne qui aurait été confrontée avec un PN.
    Merci a Mme SCHMIT pour se site libérateur qui vaut tout l’or du monde! Car sinon on serait devenus tous fous et finis dans un hôpital au lieu de leur place justement! C’est ça le comble de l’histoire ah ah! Alors franchement, si un jour il y aurait une assemblée ou quoi pour voter une loi contre PN ça serait tellement plus simple notre vie psychologique et ce pour le bien de tous le monde!!
    me contacter à caro974reunion@live.fr

  24. BRIKI

    Bonjour,
    Je suis le choc, un cauchemar que je viens de vivre avec un pervers narcissique, j’ai fuit au bout de 3 mois de vie commune, je n’arrive toujours pas à comprendre et à réaliser ce qui m’arrive, tout ce que je sais j’ai bien fait de partir, malgré le fait que je sois fauchée avec des problèmes financiers dans le rouge et sans appartement…il commençait à me détruire peu à peu comme un poison de l’intérieur à petit feu, les mensonges, les promesses, de la méchanceté gratuite, de l’humiliation, les critiques, dévalorisation même mes qualités deviennent un sujet de discussion et humiliation par mon pervers narcissique… je veux savoir comment m’en sortir, je suis encore sous son emprise, comment j’ai pu l’aimer ?? je veux l’oublier, me reconstruire…

    • Vous avez admirablement agit !!
      Maintenant il faut TENIR car il va certainement tenter de vous appâter à nouveau !!
      Si vous revenez dans le piège … ce sera en toute connaissance de cause …
      Vous êtes sans doute addicte, dépendante affective … Lisez mon article sur le sujet: – Addiction et dépendance affective –
      Vous n’oublierez pas, et c’est très bien car cela vous évitera de retomber dans ses griffes ou dans celles de ses semblables ! Vous allez apprendre !
      Tenez bon !!
      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

  25. Angély

    j’ai ecris un poste le 30 octobre , mais pas de réponse de votre part madame schmitt , je pense m’en sortir tout de même

  26. Bonjour,
    En recherche concernant le vieillissement de PN (pour simplifier), je tombe sur votre blog et article très parlant. En ce qui me concerne, j’ai 57 ans et j’essaie de comprendre ce qui se passe pour ma mère que je soupçonne depuis longtemps d’être une manipulatrice et peut-être même une PN même si je ne m’autorise pas vraiment à le dire.
    Alors que je suis l’ainée de la famille, je m’en suis toujours beaucoup occupée, dans l’enfance (où j’ai l’impression d’avois plus été sa mère) et surtout après la mort de mon mère en 1976. Cette relation a toujours été très difficile. Personne plaintive, très négative, un tonneau sans fond en fait. Quoi qu’on puisse faire pour elle, il n’en reste rien et il faut recommencer à 0 à chaque fois. Depuis 2009, avec ma soeur, nous avons eu un projet de gîte et nous nous sommes éloignées (de 30 km!!!) et ça a été le début d’une crise qui ne cesse de s’approfondir. Depuis quelques mois, elle m’accuse de vol à chaque fois que je viens chez elle, puis ce fut le tour de ma soeur et puis même mon frère qu’elle adulait! Elle a 81 ans maintenant! Elle nous rejette car elle a trouvé un esclave en la personne d’une brave femme témoin de jéhovah qui lui fait tout ce qu’elle veut… La question qu’on se pose tous les trois, c’est, comment aider notre maman vieillissante compte tenu de son attitude envers nous? Est-ce même possible? Faut-il la laisser se débrouiller alors qu’elle ne l’a jamais fait avant?
    MERCI pour votre aide, car nous nous retrouvons bien démunis…

    • Bonjour,

      Ne serait-il pas possible qu’elle commence une maladie mentale liée à l’age ?
      Parlez en à son médecin .

      Courage! Geneviève SCHMIT

  27. BARRET

    bonsoir!
    les mots employés font écho à mon histoire.
    depuis début 2014, mon PN que je fréquentais depuis 3 ans, et que j’ai essayé de quitter 3 fois, est venu s’installer chez moi avec mon accord. J’avais signé alors mon arrêt de mort!
    J’ai réussi à sortir du plus profond de moi, le courage de lui dire que notre vie ensemble ne pouvait être possible vu les souffrances morales et parfois physiques qu’il m’infligeait.
    Sa violence a alors été extrême puis a essayé de me reconquérir. J’ai tenu bon et lui ai présenté la situation comme une cohabitation qu’il pouvait rompre dès qu’il le désirerait, et au rythme de l’avancement de ses affaires professionnelles.
    Sa pizzeria, à l’Ile de la Réunion où je réside moi même, a été vendue fin juil 14. Il est donc resté chez moi tout ce laps de temps, + 2 mois supplémentaires jusqu’au 17 octobre 14. Vivre sous le même toit a été très difficile « emprise, peur, épuisement » compte tenu des ses assauts pour me séduire à nouveau ou alors pour me menacer devant mon entêtement à vouloir rompre.
    Il est parti depuis 3 semaines, retour en France métropolitaine. Le harcèlement n’arrête pas …j’ai encore peur de ce qu’il pourrait me faire…
    Je revis enfin malgré des bouffées de manque de lui. Je guéris du traumatisme.
    Lui se présente comme la victime d’une garce qui l’a viré et ne s’en remet pas…Son entourage proche, qu’il n’épargne pourtant pas non plus, est persuadé de sa sincérité. J’avance donc seule car personne n’a l’air de comprendre la toxicité de cet individu; Quel déclic peut t il se produire pour qu’il me laisse vivre tranquille sur mon île?
    Marie

    • Vous avez fait preuve d’un énorme courage !! Mille bravo !
      Pour ce que pense les autres de cet homme …. tâchez de ne pas y porter la moindre attention. Tous ces gens sont comme vous l’avez été dans le passé … dans l’illusion.
      Tenez bon !
      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

    • Rachel

      Bonjour, je suis moi même à l ile de La Réunion, je ne trouves aucuns soutiens ici (je crois que le sujet à La Réunion est encore mal connu)
      J ai traversé une tempête infernale et le père d un de mes deux enfants qui étaient pn (il est décedé)
      Quelques années plus tard je me rend compte que mon fils de 18 ans me manipule et me ment, me dénigre partout où il passe (part très souvent de la maison)
      Quand il était encore mineur j ai réussit à ce que l on fasse une Therapie ensemble afin de réparer les dégâts de cette relation de deux ans que j ai eu avec ce pervers mais je me suis rendu compte qu il avait finalement manipulé les psys a la façon Et le ton employé, le psychiatre m à decridibilisé devant mon fils. J ai compris au fil du temps et de ses manigances que j étais devenu sa cible. J ai eu du mal à encaissé comme j avais bataillé pour me sortir des griffes du père de ma fille. Je pensais que je paranoiais Et que je voyais des pn partout. J ai entamé une Therapie que j ai aujourd hui arrêtée car j ai repris confiance en moi. Mais c est vraie que c est très difficile, on peu avoir de nouveaux des doutes Et flancher. Mon fils est maintenant majeur j ai décidé de ne plus subir. Il reste mon fils mais je suis obligée de le considérer comme une personne qui n est pas mon fils à cause de l affect car quand il s agit de son propre enfant c est beaucoup plus compliqué. Je suis de nature battante et optimiste mais la je comprends que Ca ne suffit pas. Il m atteint par le biais des parents de ses amis à qui il me dépeint comme une mere étouffante, ne lui laissant rien faire (une mere bourreau en somme). Je fais cours car si je rentres dans les détails je penses que j écris un livre. (Je suis un peu épuisée aussi de parler Et me justifier) les parents me contact me disent mais il est à la rue. Je leur dis mais non il a décidé de partir, c est arrivé pleins de fois. Il me dit qu il est majeur Et qu il fait ce qu il veut Et que légalement je n ai plus rien à dire. Qu est ce que je peux faire? Il m épuise tellement que de toute façon en faisant cela à force il finit par m arranger car je peux retrouver une sérénité avec ma fille de 4ans. Une fois il a été voire le services sociaux et à demandé à être placé dans une famille d accueil. Il a raconté un tas d horreur à mon sujet sinon ca n aurait pu fonctionné, il a été vu 1h par une psy et hop son vœu c est réalisé. J étais au bout du rouleau, accusé, étiquetté,obligée de signer ces documents pour le placement car tel etait son désir, mais si je ne signais pas il aurait fait de ma vie un enfer donc mon cœur s est déchiré mais j ai signé! Et pendant 8 mois il a fallu que je me reconstruise avec ma fille, qu on apprenne à vivre sans lui et puis finalement quand La sérénité est revenu, ma fille qui a été malade plus de deux ans avec un probleme aux poumons; moi un cancer qui a ete guérit; le voila qui me recontact, ca n allait pas dans sa famille d accueil qui avait essayé de l arnaquer (j ai vérifié ses dires et il s avérait qu il disait vraie) alors j ai replongé; il revenu à la maison Et en plein dans le mille tout le cinéma à recommencer. Devant moi il faisait bonne figure rt derrière il me cassait de plus belle Et quand je lui faisais comprendre que j étais au courant; La il devenait agressif niais en bloc me faisait passer pour folle. J ai beaucoup parler avec mon fils Et c est servit de plusieurs de mes propos afin de les réadapter à son avantage. C est à en perdre son latin! Épuisant! Donc voila j ai encore des parents qui m ont contacté car mon Calimero à raconté ce qu il voulait Et La j ai enfin osé dire mon fils est un pervers narcissique. Pour info Monfils jusqu a l âge de 15 ans etait un enfant adorable, il est beau, intelligent, c est un Tres bon élève et rien ne le perturbe (je me souviens l avoir félicité avec étonnement je lui ai dit mais avec tous les problemés comment as tu fait?! Chapeau!) prendant que moi j étais ratatinée, malade Et idem pour ma fille. Sur ce coup il a trouvé une belle parade, car c est un fin psychologue; il a dit tu es mal à cause de ta relation avec ton ex Et c est à cause de lui que je suis comme ça! J ai oui enfin Ca fait deux ans qu il est décédé, moi j ai réussit a faire mon deuil et à faire la paix avec le mal qu il m avait fait. Voila en fait il a réponse à tout. Il me parle comme si j étais sa copine; bref insupportable. Pourtant je m accroche et je ne flanche pas j ai ma fille à côté Et je ne veux surtout pas lui faire subir ce genre comportement pour qu à son tour elle devienne pn. J’ai tres peur maintenant. La personne qui est à La Réunion peut me contacter, je ne sais si je peux communiquer mon numero (dite moi comment faire) le fait de vivre La meme chose Et de se comprendre mutuellement permet de regagner confiance en soi. Je me suis posée la question pourquoi aujourd hui trouves t on autant de pervers narcissique?? J’ai entendu beaucoup de personnes de parler d amies victimes, des proches à moi. Comment peut on expliquer cela?

  28. herve

    j ai ete victime d un PN de bonne envergure ( culpabilisant , jamais de reponse , agressif , violent ( viol …) ) il m a coupée de tous mes amis qui ne voulaient plus venir chez moi qd il y habitait , qui ont fini par m en vouloir de restée ds cette situation … Il m a injuriée , publiquement et stt envers sa famille ( il n a qu 1 « ami » qu il a au tel 3 ou 4 fois/an …) un enfer …ca a durer 4 ans . Jusqu a ce que la police m envoye voir une psy specialisée a 60km de chez moi … tt ce qu elle m a dit , je le savais , mes failles , ma peur que ce soit lui qui ait raison et moi folle ,mon sentiment presque maternelle de responsabilité envers lui , tellement paumé en fin de compte … Mais cette fois , les mots qu elle a utilisés j en ai pris CONSCIENCE !!!! ca a tout changé … je me suis mise en marche petit a petit … discrètement , par peur …Et il a plongé … Enorme depression … 11 jours en isolement au CHS … Ca a été aussi sa sortie de son enfer : ils ont trouvé les bons anti-dep et stt anti-panique , il est (presque …) devenu un ange …Pour notre histoire c était trop tard , malgré de forts points d accroche … Laissez les le + vite possible , eux seuls peuvent SEULS s en sortir ou non .. A eux de faire ce choix ( souvent obligé .. leur vie se désintègre …) Moi , je reconstruis la mienne , j ai perdu mon travail au bout de 2 ans avec lui ( libérale de santé ..) je suis tres fatiguée encore au bout d 1 an de paix ( il a bien essayer , il a trouvé qq’un de calme et qui ne PRENAIT RIEN de ces belles ou inverses horribles paroles …) Bon courage a vs ttes , il y a une vie après , prenez la hauteur pour voir , vous voir agir sous leur emprise et realiser que ce n est pas vous mais SON image qu il vous colle a la peau …

  29. Angély

    mon Pn voit un psychiatre et prend des antidépresseurs , pour terminer , le pire c que je pense tout le temps a elle . on m’a dit de me méfier car ils reviennent toujours , moi je pense pas car vu qu’elle a posé une main courante contre moi et le pire c que ses amis pensent que c moi la mauvaise car j’ai faillit lui casser la figure , et si je pouvais leurs dire le mal qu’elle m’a fait à huit clos .
    J’ai voulu me suicider ; mais je me suis raisonné , et mes amis aussi m’ont raisonné , en me disant depuis le début que c’est dans sa tête à elle que ça ne va pas et que je suis une personne bien , a l’écoute rigolote etc…

  30. Angély

    ayant rompu au mois d’aout 2014 avec mon PN .
    Ma relation commençait déjà mal , elle fut une dépression des le début , et je faisais tout pour l’aidé a s’en sortir ;
    et elle mettait fin a notre relation , et me disait qu’elle allait réfléchir une semaine pour voir si on reprenait la relation elle m’a fait le coup deux fois et je faisais tout pour la convaincre de rester avec moi .
    La deuxième fois qu’elle décide de rompre , elle me disait tu ne me correspond pas , tu es inculte , tu n’as pas de conversation…etc , troisième fois elle décide a nouveau de me quitter et nous nous remettons ensemble c’était comme un jeu pour elle…
    Des que je lui faisais une remarque elle se mettait en colère ; ou soit elle fuyait en me laissant comme une vielle chaussette.
    Avec ses amis je n’en plaçais jamais une car elle parlait tout le temps et me reprochait de ne pas parler et me disait tout le temps se soir chacun chez soi quant quelques choses n’allait pas , ou de me renvoyer chez moi en plein milieu de la nuit quand je lui faisais une remarque.
    Elle était calme , bonne écoute avec ses amis , et je lui ai fait remarqué que son comportement était différent avec eux , et m’a répondue clairement « tu as raison » et une fois ces amis partie, son visage changeait et m’humiliait me rabaissait a nouveau . toujours quand j’etais seule avec elle
    elle critiquait tout le temps ma mère , ma mère avait compris son jeu , et essayait de me prévenir mais j’étais sous son emprise  » ma mère me disait je te posais une question c elle qui répondait à ta place , tu étais inexistante renferme sur toi même …
    une fois j’ai voulu la laisser tomber car j’en avais marre de son comportement , et m’a dit par texto , tu es la femme de ma vie , regarde tout ce que j’ai fait pour toi , et je suis tomber a nouveau dans le panneau .
    et le 19 aout je lui ai dis que je ne supportais pas qu’elle critique ma mère , qu’elle me mette la pression et me menaçait si j’arrivais en retard qu’elle rentrerait chez elle etc, et la elle m’a dit stop on arrête c fini . Et trois jours après j’étais tellement mal que je suis venue a son travail pour qu’elle s’excuse et a refusé , et du coup je me suis jeté sur elle , tellement j’avais de la colère de la souffrance , je ne l’ai pas tapé , juste mise par terre , et j’ai prit son télephone , car elle appelait ça mère et a fini par poser une main courante contre moi .

    Ayant contacté une ancienne de ses amie et m’a dit clairement qu’elle parlait très mal de moi , et qu’elle me disait que comment je faisais pour rester avec elle , et son ancienne amie a coupée tout contact avec elle en me disant qu’elle avait refusé de l’aider a une période , alors qu’elle avait joué la psy pendant un an avec elle , comme moi je l’ai fait . et m’a dit clairement qu’elle était égoïste égocentrique . et j’ai appris aussi qu’elle re contactait son ex qui l’avait laissé tomber , car elle jouait au jeu je te jette je te reprend , comme elle faisait avec moi .
    Et ça mère essayait de me transmettre un message en disant que ça fille faut qu’elle change de caractère , car elle effraie sa soeur et veut tout contrôler … est vraiment une pervers Narcissique ???? madame Schmit Genevieve ???

  31. Anne-Sophie

    Comment vieillit-il? Mal.
    Il arrive souvent que ses excès de mégalomanie psychotique le mènent à plusieurs abus ( financier, sexuel, professionnel), si bien que sa réputation en prend un coup et son réseau d’admirateurs s’effrite.
    Il est alors contraint de déménager pour opérer sur un terrain où il pourra se recréer sa petite cour, et recommencer de nouveaux délits. Déménagements, émigration, ou exil à la campagne sont au programme de ces personnes.
    Malheureusement, certains par leur notoriété publique et grande habileté parviennent à ne pas se faire prendre et gardent un réseau d’admirateurs.
    Mais ce ne sont que des admirateurs qui ne lui accordent que le temps nécessaire à un compliment, c.a.d pas très longtemps.
    Ainsi, de toutes façons, il vieillit surtout très seul. Car à force de cultiver les relations-miroir, il élimine d’office les relations sincères qui sont les soutiens du vieil âge.
    Au mieux, par son jeu de culpabilisation, il maintient un réseau de personnes qui ont un sens du devoir et qui le supportent à défaut de l’apprécier.

  32. M M

    Bonjour,

    Comme le montre l’une des images, il me semble que la question de l’alcoolisme et autres addictions à des produits psycho-actifs, est possiblement un dénominateur commun des MPN.

    En tout cas, cela se confirme pour celle qui me nuit depuis 5 ans maintenant.

    L’alcool est un désinhibiteur et favorise le passage à l’acte agressif, pour ceux qui ont « l’alcool mauvais » bien sûr.

    Ce qui est sûr, c’est que, par exemple, les personnes qui sont traduites devant le tribunal correctionnel, étaient à plus de 70% des personnes sous emprise de tels produits au moment des faits délictueux, ce qui est d’ailleurs une circonstance aggravante selon le code pénal!

    Y a t’il des études sur cette question? Qu’avez-vous constaté vous-même?

    Pour ce qui me concerne, j’ai quasiment disparu, pour le moment, d’internet, pour ne pas prêter le flan et avoir un peu la paix, en attendant des décisions judiciaires qui devraient, je l’espère, confirmer le bien fondé de mes démarches.

    Ma soeur harceleuse MPN, qui est en fait une délinquante auteur d’abus de faiblesse sur personnes âgées vulnérable et de détournement d’une forte somme d’argent (affaire que la justice est en train d’étudier), a porté des dénonciations calomnieuses graves à mon encontre sans le moindre commencement de preuve, et pour cause.

    Sachant que je déteste l’injustice et les accusations à tort, les plaintes mensongères ont visé à me faire sortir de mes gonds, à me discréditer et me neutraliser pour pouvoir m’évincer de mes relations habituelles avec les personnes âgées susvisées qui ne sont autres que mes parents!
    Il y a des choses qui évoluent puisque j’ai constaté que récemment deux jugements de tribunal correctionnel ont condamné à de la prison ferme, des auteurs de dénonciations calomnieuses, ce qui n’était jamais arrivé jusqu’alors.

    Il y a des pervers ou perverses qui se font passer pour victimes afin de mieux piéger leur proie et susciter l’empathie auprès de personnes qui portent la même haine d’autrui, et ce afin de faire nombre contre la personne qui leur tient tête. Facebook est un bon support pour ces personnes qui peuvent persifler et affabuler sans limites. Ce sont là les limites des réseaux dit « sociaux », qui ne sont absolument pas, et ne peuvent pas, être régulés. J’en connais même une qui a le culot de critiquer lourdement les mesures de protection judiciaires des personnes vulnérables comme étant soit disant abusives (elle a perdu plus de dix procès à ce sujet), et fait croire que ce sont des MPN qui demandent ce type de mesures.C’est plutot paradoxal!

    En fait, ses plans spoliateurs ayant été quelque peu entravés par de telles mesures, elle ne cesse de clamer leur caractère infondé.

    Un proverbe dit : »Les trésors de la méchanceté ne profitent pas, Mais la justice délivre de la mort. » (Salomon – IVe s. av. J.-C).

    Bon courage à vous, vous aidez beaucoup de monde et c’est l’essentiel.

    bien cordialement.
    MM

    • Bonjour,
      J’ai souvent constater des comportements addictifs chez les manipulateurs pervers narcissiques et cela se comprend lorsque l’on sait qu’ils ont une peur viscérale et la plupart du temps inconsciente de dislocation …
      Ils sont donc en permanence sous tension … faut tenir !
      Amicalement, Geneviève Schmit

  33. Bonjour

    Ai passé 7 années auprès d’un PN.
    Je l’ai quitté à plusieurs reprises, mais suis revenue, encore et encore !
    Ca faisait plus d’un an que j’avais réussi à ne plus avoir de contact et je commençais à me sentir nettement mieux
    J’avais pris un appartement, j’ai eu des petits enfants en 2013 et ai rencontré un autre homme super gentil avec qui je partageais beaucoup de choses…
    Et au mois de juin 2014, il m’a rappelé pour me dire qu’il était gravement malade, qu’il avait un cancer en phase terminale et qu’il ne lui restait plus que quelques mois à vivre !
    Je suis retournée le voir, j’avais de l’empathie pour lui, et oui ! C’est dingue
    Depuis 4 mois, il recommence à me manipuler, il me fait du chantage à la maladie, à « sa grande souffrance »
    Il est seul et isolé, s’est coupé de tous ses amis, de sa famille, et bien sur, tous les valides sont des « cons » et des égoistes.
    J’ai essayé de l’aider en pensant qu’il changerai mais même avec tout l’amour du monde, on ne peut pas sauver quelqu’un qui méprise même les gens qui l’aide.
    J’ai failli perdre mon nouveau compagnon qui ne comprenait pas la situation et qui m’a demandé de faire un choix …
    Il va donc vieillir malade et seul et malgré le mal qu’il m’a fait et qu’il me fait encore, je culpabilise…. C’est terrible !
    J’ai fait plusieurs dépressions, je vois toujours un psy et me demande si je vais m’en sortir un jour ?
    Et pourtant chère Geneviève, je peux vous dire que j’ai de l’énergie mais c’est un mal qui ronge de l’intérieur, a moins d’un « exorcisme » je ne vois pas ?
    Je plaisante mais c’est tellement difficile.
    J’ai 57 ans, encore plein de choses à vivre mais il me hante !
    Amicalement
    FRAMBOISE

  34. Carole D

    Ne lâchez rien !!! Vous êtes quelqu’un de bien !
    Vous nous apportez tant.
    Laissez Machiavel pourrir dans son vomi. Vous méritez tellement mieux.
    Merci Madame Schmitt. Je vous soutien de tout mon cœur.

    • Un grand merci Carole !
      Ne vous inquiétez pas, une fois la surprise passée, la déception évacuée, le rire s’est installé.
      Sa venue m’a permis de réaliser encore plus pleinement le chemin que j’ai parcouru depuis lui et franchement, j’en suis très fière !!!
      Affectueusement, Geneviève

  35. Carole G

    Chère Geneviève,
    Vous faire sourire…c était un peu le but :)
    C est drole que vous ayez mis en ligne un article sur ce sujet; il y a quelque temps,je disais à Gabriel  » je pense que maintenant, ton père te laissera tranquille », ce à quoi il m a répondu  » tu te trompes, maman, il reviendra essayer, mais il est vieux maintenant, et moi je suis jeune: il trouvera à qui parler… »je crois que malheureusement, il a raison: ne jamais baisser la garde
    caeole

  36. Carole G

    Chère Geneviève,
    D abord, j espère que vous vous remettez; prenez soin de vous…

    Pour ce qui est du temps qui passe, je reste persuadée que le pn est figée dans sa haine, de la même façon qu » une viande grasse se fige dans sa graisse en refroidissant.
    Et pour une  » proie » qui a échappé à son emprise: point d oubli de la part du pn, car cela constitue un échec( et mat, dans mon cas :) )
    Le mode internet pour le  » vieux pn » est surement valorisant; lui ( ou elle ) qui bien souvent est en mode turbo séduction , peut ainsi compenser la décrépitude physique qui est le lot de tout un chacun; on peut y déverser des tombereaux d insanités en toute quiétude, bien planqué derrière son clavier…

    affectueusement
    Carole

    • Bonjour Carole,

      Je dois vous avouer que j’ai bien rit en lisant votre commentaire !
      Votre phrase: « le pn est figée dans sa haine, de la même façon qu » une viande grasse se fige dans sa graisse en refroidissant. » est très … imagée ! 😛

      Merci pour ce partage plein d’humour et de vie !!

      Affectueusement, Geneviève

  37. bonjour,
    j’interviens à nouveau mais je vais faire court.
    hier en voyant un pseudo d’un de vos détracteurs sur votre page (je préfére taire le pseudo pour éviter toute publicité à son égard!), j’ai vu en allant sur son profil qu’il était en liaison sur une page qui tenait des propos violents sur vous! ce matin je regarde et là plus rien! tout a été effacé! à part une pseudo aide pr des soi-disant victimes de PN et des articles partagés!
    la liberté d’expression OUI!, la liberté à la « connerie » NON! comment peut on laisser une page aussi « débile et stupide » ouverte? Pour des victimes avoir autant de haine pour une personne!! c’est abject! ignoble et déplassé Bref
    je sais que vous n’aimez pas les propos injurieux, agressifs ou qui peuvent laisser place à la polémique! Mais je voulais le signaler sans citer cette page!
    donc si vous ne souhaitez pas publier mon commentaire je comprendrais! puisqu’ils ont tout fait disparaitre.
    Vous avez vraiment un très grand courage genevieve pour affronter des spécimens pareils.
    bien à vous alex.

  38. Elisabeth

    On leur manque ! Ils sont comme des mouches sur du papier collant, ils ne nous lâchent plus… Le mien a fait fait appel au jugement de divorce le dernier jour util, j’étais tellement contente d’avoir enfin été reconnu dans mes droits et ma souffrance … Non! Nous sommes en second degrés de jugement, avec les frais de plus en plus difficile à affronter… C’est dur, et d’un certain sens on leur appartient pour toujours … Donc COURAGE !
    Et surtout je tiens à vous remercier et à vous combien vous êtes importante , chère Geneviève, vous nous rappelez que nous devons pas nous laisser aller, que nous sommes fortes. Donc merci je suis de tout coeur à vos cotés, toutes ensemble nous sommes plus fortes!

    • Merci Elisabeth!

      Après 7 ans sans avoir chercher à entrer en contact avec lui, ni de près ni de loin, à parfois maîtriser douloureusement mes manques et mes colères du début, avoir renoncé à vouloir « comprendre », après avoir été tellement en paix et en sérénité que mes barrières protectrices étaient abaissées, je le vois brusquement participer à une campagne diffamante à mon égard et … j’ai été surprise !
      Je dois humblement avouer que cela a constitué un choc que j’ai senti me percuter dans le corps physique il y a un mois … et cela m’a bloqué l’appétit à tel point que, bénéfice secondaire non négligeable, j’ai perdu déjà 10 kg ! :-)
      Le deuxième choc eut lieu il y a quelques jours, lorsque derrière un pseudo nouvellement créé et médisant médiocrement contre moi je vois … sa photo…
      Ce deuxième choc eut un autre bénéfice secondaire: J’ai eu un incident cardiaque qui a permis au médecin de réagir en vitesse et de me faire opérer en toute urgence ! Sans cet incident cardiaque annonciateur, nous serions sans doute passé à côté et je serais une morte en sursis ! 😛 Merci miste PN !

      Même si je crois connaître parfaitement bien le mécanisme du PN, lorsqu’il s’agit « du sien » il reste toujours un petit manque de recul …
      Très honnêtement, je pensais que comme moi, il avait tourné la page…

      Pour ce qui me concerne, je ne ressens (ressentais?) plus aucune colère contre lui, plus la moindre violence, plus le moindre intérêt non plus. Je lui suis même très sincèrement reconnaissant car en voulant me « mettre sous les ponts » comme il disait, j’ai rebondit de la meilleure manière qui soit et, je puis même dire que sans ce drame je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui et dont je suis fière!
      Du coup, j’imaginais dans mon monde illusoire de paix, que lui aussi était apaisé … et bien non !

      Quelle belle leçon il me donne encore là mister PN !!

      Affectueusement, Geneviève Schmit qui pour une fois … s’ouvre un peu à vous mes ami(e)s

      • alex

        bonjour geneviève,
        un grand bravo pour cet article qui confirme encore une fois qu’ils ne peuvent jamais jamais changer! la tristesse de les voir encore une fois « s’avilir » d’une telle façon!, alors que nous nous progressons dans notre confiance notre estime, loin d’eux! c’est incroyable!
        merci à vous de nous faire partager cette expérience, car encore une fois je suis très fiere et heureuse de l’avoir si bien éloignée de moi!(meme si lui doit penser le contraire! ils n’ont décidement aucun amour propre!)
        mille merci à vous pour vos actions pour nous aider! prenez bien soin de vous surtout!
        juste un petit merci à lui de m’avoir rendu si forte et heureuse aujourd’hui 😉
        affectueusement alex.

  39. muguet76

    Cet article est intéressant car nouveau, j’avoue que je n’ai jamais trouvé ailleurs ce sujet abordé: comment vieillit un PN?Vous dites que vous êtes certaine de ce que vous avancez au sujet de cet individu que vous étiquetez PN, mais il semblerait, puisque vous l’appelez mon PN qu’il fasse partie de votre histoire personnelle et donc vous êtes probablement la personne la moins objective pour parler de lui..Pourriez vous nous donner d’autres exemples pris hors de votre vécu personnel car là je n’arrive pas à démêler ce qui vient de vos connaissances réelles du sujet, de ce qui vient de votre esprit visiblement toujours tourmenté par cet individu..avec tout le respect que je vous dois bien sûr madame Schmidt…..

    • Bonjour,

      Je me suis autorisée à définir ce monsieur comme PN car ce fût la conclusion de plusieurs années de travail de rechercher faites en compagnie d’autres professionnels qui le connaissent personnellement.
      Ce n’est donc pas le fruit de mon imagination.
      Quand à l’appeler « mon PN » je le fais par dérision car je vois dans tous les échanges de victimes dont vous faites partie, cette expression qui vise à s’approprier le bourreau et donc, la souffrance qui en résulte.
      C’est une étape juste et mon rôle dans le cadre de la thérapie, est d’aider à le dépasser.
      En règle général je l’appelle simplement par son prénom: « Laurent » ou quand pour des raisons de discrétion je ne puis le faire, je l’appelle « mister PN » . Voilà qui est dit.
      Il est évident que l’analyse de mon expérience personnelle se trouve en totale congruence avec celles me venant des expériences de mes patients, de mes lectures et analyses.
      Pourtant, si vous avez pris la peine se parcourir mon site, vous serez certainement tombé sur un ou deux papiers écrits par un PN clairement défini comme tel et qui parle de cette souffrance là …
      Dans ma vidéo j’aborde aussi ce que j’ai pu analyser au travers des divers témoignages

      J’espère avoir répondu à votre demande. Geneviève Schmit

      • muguet76

        Merci pour votre réponse, en effet je n’ai pas parcouru votre site en entier, à vrai dire j’ai commencé par vos articles les plus récents…je découvre ce phénomène PN, dans mon cas, il s’agit de mon propre père et c’est pour cela que j’ai foncé sur l’article comment le PN vieillit il, je me disais que peut être avec l’âge……
        Mais pour le peu de connaissance que j’ai du phénomène, j’ai toujours cru que le PN s’accrochait à sa proie comme une moule à son rocher, qu’il ne laissait pas partir sa victime car il s’en nourrissait…et pourtant vous dites que c’est le vôtre qui vous a, je vous cite : expulsé de sa vie…….il y aurait donc plusieurs sortes de PN?
        Par ailleurs 7 ou 8 ans plus tard il revient pour vous dénigrer si j’ai bien compris, pourquoi? Il n’a pas supporté que vous lui obéissiez et que vous partiez? Il n’a pas réussi à se trouver une nouvelle proie? Pourquoi vous en veut il à ce point si c’était lui qui voulait mettre fin à la relation il y a 7 ou 8 ans? Peut être que ce sera trop privé pour vous d’en parler, donc je n’insisterai pas si vous ne répondez pas, voyez vous je ne savais pas qu’il y avait plusieurs sortes de PN différents, ceux qui s’accrochent et ceux qui préfèrent mettre une distance avec l’autre avant de le détruire…..

        • alex

          ? et bien pouvez-vous nous raconter votre histoire auprès d’un Père PN? Et comment vous avez fait pour vous rendre compte de sa personnalité? votre histoire peut aider des personnes à comprendre le fonctionnement d’un parent PN et comment un enfant arrive à ne pas « reproduire » « peut-etre » un parcours de vie similaire? sauf si cela est trop personnel pour vous..??

  40. Bonjour,

    je trouve intéressant cet article, seulement, ce qui me perturbe c’est cette catégorisation. PN. C’est mettre des étiquettes sur les choses, non ? Ne trouvez-vous pas qu’en faisant une taxonomie des gens on casse leurs possibilités d’évolutions ?

    • Je partage votre avis sur l’étiquetage facile qui amuse beaucoup de monde aujourd’hui … Effet de mode peut être … Valorisation d’avoir été avec un « PN » …
      Dans l’anecdote dont je parle, je suis certaine de la réalité de la personnalité de l’individu concernée, et croyez moi … cette analyse n’est pas récente et ce base sur une grande quantité de faits largement observés.
      Amicalement, Geneviève