Comment vieillit le pervers narcissique?

3 février 2014 Par

Comment évolue manipulateur pervers narcissique ?

Que deviennent-ils?

Une question que se pose bien souvent leurs victimes …

 

92 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. de G

    En temps qu’enfant d’une mère pervers narcissique, je peux témoigner, mais de mon point de vue uniquement.

    Dans le cas de ma mère, en vieillissant (elle a presque 90 ans), elle s’est mise à avoir de plus en plus de mal à « conserver » son masque de séduction.
    Le corps se « rétractant », elle est de moins en moins épanouie dans sa vie! Alors elle montre (malgré elle) de plus en plus son véritable visage, et sa véritable personnalité apparait (enfin) aux yeux du monde.
    Ce que ma mère souhaitait garder dans l’intime , lui échappe .
    Même si l’entourage extérieur ne parvient pas à nommer la maladie avec exactitude (il mette ça sur le compte de l’âge), ma mère semble de plus en plus en proie a ses démons.

    De manière plus générale, cette phase (de révélation ou manque de maitrise) peut également apparaitre dans le cadre d’une décompensation. Décompensation qui peut survenir Lorsque le PN s’est fait piégé . (enregistrement sonore ou video… )

    Il semblerait que Le PN devient au fil du temps une caricature de lui même… Une personne irascible et « méchante »…. (un peu à l’image de Tatie Danielle). L’épanouissement et l’amour lui étant inconnus,il vit mal sa vieillesse! Son affaiblissement lui fait ressentir la douleur de son existence (car il est avant tout un être de grande souffrance).
    son cahot se fait de plus en plus ressentir, alors qu’avant il arrivait à se mentir!

    J’ai le sentiment que le PN est de moins en moins en maitrise de ses manipulations au fil des ans, comme si il n’arrivait plus à contrôler son jeu! Il se dévoile de plus en plus malgré lui ! Alors ,Il/ elle cherchera, une porte de sortie: la maladie.

    Il me semble également que les personnes qu’il va manipuler (hors de sa famille), sont au fil des années (et de son affaiblissent), des personne de plus en plus viles, sombres, paumées…
    La vieillesse semble le faire retourner à sa vraie nature! C’est une sorte de déclin, dans le quel il essaiera toujours d’entrainer quelqu’un (s).

  2. dauphin

    bonjour,

    je prends connaissance ces derniers temps de la perversion narcissique, hélas, après en avoir aimé un!
    et puis, tout d’un coup, je commence à douter aussi de mon pére et de ce qu’il a été pendant des années, en tant qu’homme.
    par exemple, cet homme là a eu plusieurs femmes et a élévé plusieurs enfants mais c’est toujours, à mon sens, situé en rivalité de chacun de ces enfants et même, la plupart étant des filles, devenant femmes, il les a toutes traité, un jour ou l’autre de « pute » quand elles ont commencé à fréquenter.
    Toutes, sauf moi…
    moi, je suis celle qui est restée avec lui, toutes ces années, car il a connu ma mère quand j’avais 2 ans et demi et ma mère est morte (elle s’est suicidée et elle était alcoolique). il était marié avec elle et il a obtenu ma garde par jugement, en étant mon tuteur.
    donc, moi, je suis l’enfant qui a suivi son parcours d’homme, vu à chaque fois, ces agissements (homme violent envers les femmes avec qui il vit) mais avec laquelle il garde le lien, en me disant et répétant, qu’il n’y a que lui et moi, que nous sommes seuls.
    Aujourd’hui, cet homme-là est avec une femme depuis 24 ans (il a rencontré cette femme quand j’avais 18 ans, âge auquel j’ai pris mon autonomie financière mais pas affective ;)).
    cette femme est toute petite, toute fine, toute seule a élever ses deux filles (et oui, encore des filles) et cette fois, il n’y aura pas de violence physique (sinon, elle resterait scotchée au sol car mon père est obèse et fort). par contre, clairement, elle est un objet, il lui parle comme à un chien (et encore, il a des paroles plus douces envers ses chiens, qu’il frappe par contre régulièrement…ouf, il y a de quoi se défouler quand même).

    Et enfin…mon père est vieux !! je dis enfin car il me semble que cela lui a fait perdre de sa force et il est tombé dans une dépression (latente) :
    ben oui, le pervers a besoin de briller (lui c’était la chasse, il était président de son association et il faisait tous les repas car ancien boucher/charcutier) mais là, mon pére, il peut plus marcher car il est trop gros et ses genoux le porte plus!!
    alors, il arrête la chasse…et il perds, tout doucement, tout ce qui le faisait briller!!
    ahhh, je vous jure que cette époque est la meilleur pour moi!
    il perds de son pouvoir, il ne fait plus trembler toute la maisonnet avec ses crises de colères et ses pleurs théâtrals!! maintenant, on dis juste « ah ça y est, il recommence » mais tout le monde en rit ou en sourit.

    il est papi gateaux avec ses petits-enfants (concernant mes filles, et oui, j’ai eu deux filles 😉 elles ne vont jamais en vacances chez ce papi-là sans moi!! je veille, je ne savais à quoi jusque-là!!) car c’est ce qu’il a trouvé de mieux pour continuer à avoir un rôle important dans la famille.

    bon, après tout ce que je viens d’écrire, pourquoi je me pose encore la question de savoir s’il s’agit bien d’un pervers narcissique?

    d’abord, parce que c’est la seule personne qui ne m’a jamais abandonnée, alors, si je dois concevoir qu’il est pervers, mince, il ne m’a jamais aimé : dure!
    ensuite, parce qu’il me semblait que le pervers était une personne isolée : or, lui, il y a toujours eu plein de monde à la maison et encore aujourd’hui, il aime les grands repas de famille.
    enfin,…ben non, il n’y a pas d’enfin…juste que si s’en est un, ben il est vieux maintenant (73 ans) et ne peux plus faire de mal comme avant!!!

    merci de m’avoir lu jusqu’au bout…ça fait du bien de sortir tout ça!!!

  3. keops

    Bonjour je suis très intéressée par cet article car j’ai l’impression que mon beau pere est un ancien pervers. Et sachant que mon mari l’est tout autant c’est une hantise pour moi de vivre avec un homme de la sorte parce que croyez moi ça a l’air plus qu’insupportable.
    J’ai 32 ans je vis avec un pervers manipulateur que je ne pense pas être narcissique.
    Il y a un aspect dont vous dévirez parler je pense c’est le religieux.
    Mon mari m’a détruite. Je sortais d’une précédente relation chaotique ou j’avais été battue.Il m’a fait maintes promesses, tel un héro puis s’est servis de toutes mes faiblesses pour me détruire sans rien laisser paraître des siennes. Il m’a coupé du monde.Passes ses journées à m’ignorer, m’insulter m’humilier( en intimité ou en public)Il est exagérément jaloux et m’espionne sans cesse(jusqu’à m’enregistrer lorsqu’il est absent). Il me frappe et a déjà menacer de me tuer.Tout s’est accentué avec la naissance de notre premier enfant.Maintenant j’en ai 3. Il est radin de son argent comme de son temps.Tout est négatif au travers de ses yeux.Personne n’est bien à part lui et une élite de 3/4 personnes.Je sais que je dois prendre mon courage à deux mains mais imaginez l’emprise de cette personne qui avance ensuite un chantage religieux. Que vous aurez des comptes à rendre devant Dieu pour ne pas avoir été une épouse parfaite. Des fois il me donne l’impression d’avoir choisit une religion pour trouver une légitimité à ses actes.

  4. edith

    Bonjour,
    Je vais avoir 60 an et j’ai pris conscience il y a un an, au décès de mon père, que ma mère était NP.
    Avant de claquer définitivement la porte, j’ai envie de lui expliquer qu’elle est immonde depuis toujours.
    J’ai tellement de colère et de ressentiment que je ne vois pas d’autre solution.
    Je voudrais qu’elle sache. Même si je suis consciente qu’elle ne voudra pas comprendre.Mais j’en ai besoin pour passer à autre chose.
    Qu’en pensez vous?
    Merci d’avance!

  5. Nadine

    Bonjour, je crois que j’ai eu à faire à un PN mais je n’en suis pas sure. J’ai retrouvé un homme que j’avais connu dans ma jeunesse. Je suis tombée sous le charme. Il était marié, moi aussi mais je traversais une mauvaise passe dans mon couple. J’étais mal. Il m’a approché, m’a charmé, m’a rassuré, me disant qu’il était la si j’avais besoin de parlé. Nous avons entamé une relation. Il avait des propos « bizarres » parfois, mais je ne voulais pas les voir, les prendre en compte. J’en suis devenue folle amoureuse, accroc, dépendante. Et puis un jour, après avoir faire une « pause » d’un mois pour réfléchir, il est devenu cynique, avec des touches de mépris. Je n’ai pas compris ce changement. Alors, je suis devenue vulnérable, cherchant à tout prix à me faire bien voir de lui, étant gentille au dela de ce que je suis naturellement. Plus j’essayais et plus il était mesquin. Tout en continuant à entretenir une relation avec moi. Je suis tombée en dépression. IL montrait mes textos à sa femme, tout en m’en envoyant derrière son dos. Ensuite, sur les sites de rencontre, il parlait de moi comme d’une folle, me traitait d’hystérique. Il se faisait passer pour ma victime, alors que tout en m’humiliant, il continuait de m’écrire, par intermittence, de m’envoyer des photos de lui nu. Il soufflait le chaud et le froid. Il a fini par me dire qu’il n’avait jamais eu de sentiments pour moi, et que toutes les photos de lui nui qu’il m’envoyer avaient pour but de se débarrasser de moi. Pourtant, il me fixait des rendez vous. Et j’y allait bêtement, croyant qu’il avait des sentiments, que je représentait quelque chose pour lui. J’ai fais un tentative de suicide. J’ai appris ensuite qu’il avait tromper sa femme à multiples reprises, qu’il s’en était pris à une mineure. A qui ais je eu à faire ? Etait ce un PN ? Pour me venger, je sais, ce n’est pas bien, j’ai publié certaines de ses photos. J’ai honte, je m’en veux. Je me sens humiliée, honteuse, sale.

  6. JARROUSSE

    Bravo pour ces mots justes. Peu de thérapeutes mettent l’accent sur sur l’addiction.
    J’ai vécu une relation ö combien destructrice pe,da,t 4 ans avec un PN. J’ai vécu les plus grandes douleurs de ma vie et…..aussi les plus grandes émotions merveilleuses……et c’est là que le bât blesse : ils savent ce qu’il faut dire pour séduire…
    Il m’a fallu 1 an ou plus pour en guérir. Même après avoir rencontré un autre homme, il me revenait des images lancinantes…
    jusqu’au jour où la pitié a remplacé ce que je croyais être de l’amour.
    Tout le monde peut tomber dans les rêts d’un PN…. quand on n’est pas averti de son fonctionnement. Pourtant, c’est tellement « mécanique » que c’en est effrayant…les phases se succèdent d’une façon récurrente et quand on est averti il est facile de les démasquer.
    Ces êtres sont on dit qu’il est impossible de les soigner….car ils refusent généralement de se remettre en question.
    Ils souffrent réellement. Et je me pose la question de savoir s’il ne serait pas possible, en les détectant très jeunes, de les amener à se soigner….

    • Bonjour,
      Je ne crois pas que l’on puisse réellement détecter de type de prédisposition dès l’enfance.
      Par contre, je sais qu’un environnement sain aura toujours une influence bénéfique.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  7. Bonjour
    Je pense que j’ai vécu avec un pervers narcissique
    Je vous indique quelques attitudes il m’oblige à avoir une pince à épiler dans mon sas à main un jour il m’a épilé au-dessus les lèvres sur un banc devant un magasin et en présence d’autres personnes
    Il dit ne pas s’occuper de moi quand je ne suis pas malade car je ne suis pas son mari
    il dit qu’il me quitte si je grossis déclare être toujours sous le choc de son enfance quand il était gros donc il contrôle tout ce que je mange notamment le sucre
    il a peur de tout le gaz la chasse d’eau qui ne marche pas que je glisse sur le sol il a peur que je tombe malade mais n’hésite pas à m’abandonner au moindre petit souci
    il peut être gentil subitement coléreux méchant
    Il me menace de me quitter si je grossis
    le soir je dois me relever si je ne me suis pas peignée pour enlever la laque
    il n’est pas sociable
    il n’a pas d’amis
    il veut toujours sauver son image
    il ne montre aucun intérêt même au décès de mon fils il dit qu’il ne se sent pas concerné mais m’accompagne à la morgue et à son enterrement
    Il me quitte mais tente toujours de repartir dans la relation et il réussit
    Aucune personne n’a la même version des faits
    Comme je suis mal il veut me faire passer pour folle
    Il me blesse et après je ne t’ai pas dit cela pour cela
    je ne sais pas un mot de vocabulaire il me fait répéter la définition jusqu’à ce que je la sache
    il calcule tout
    quand on lui dit qu’il est gentil il me raconte qu’il n’est pas si gentil que cela
    quand on ne me garde pas à l’hôpital il dit que les médecins ne font pas leur travail car je vais souvent à l’hôpital et je n’y reste pas
    il peut m’aider comme m’accuser
    j’en suis arrivée à casser chez moi à ouvrir la portière de sa voiture
    il n’est pas d’accord sur un projet il fait de la colère puis subitement se préoccupe de la réalisation du projet
    je suis en crise à cause de lui il ne bouge pas ou bien me maîtrise dans la colère et la force
    il fait tout ce que sa mère âgée veut depuis toujours car maintenant elle a 95 ans
    il m’a fait changer quatre fois sa réponse positive pour venir au mariage de l’homme que j’ai élevé durant 6 ans fils de l’homme d’une précédent union il y a de nombreuses années
    il fait une faute de code de la route il dit que c’est de ma faute
    il me trouve au cimetière sur la tombe de mon fils très mal à cause de ses comportements et idées de suicide il appelle les pompiers qui me recueillent au cimetière
    il ne supporte pas ma petite fille mais vient la chercher à la gare
    il me rabaisse se repose attend que je sorte avec lui et ne comprend pas pourquoi je suis en colère
    je veux le quitter je le retiens car je ne supporte pas cet échec horrible
    il ment sans cesse et dit que c’est pour ne pas que je sois en colère
    Il dit à sa fille avoir peur que j’ai Alzheimer parce que je perds des choses
    Qu’en pensez vous d’après ma description succinte car ce fut un calvaire
    il est parti une nouvelle fois et là j’ai décidé la rupture je n’en peux plus.
    grosse dépression mais je suis très mal

    • Roro

      Bonjour Fettig, je me permet de répondre à votre commentaire vu que personne ne l’a encore fait.
      Personnellement, j’ai trouvé cet article car j’ai grandi avec un « père-vers narcissique » et cela fait 3 ans que je suis sorti de son emprise et que je ne le vois plus.
      Aux vues de ce que vous partagez, je peut vous assurer que votre « homme » est un PN, toutes les choses que vous partagez sont bien caractéristique des PN…

      Aujourd’hui, j’ai 22 ans et suis presque totalement remis des traumatismes que causent les PN sur leurs victimes mais pour toutes victimes des PN, ils ne faut pas négliger l’impact que cela à sur notre psyché. Des mécanismes de défenses se mettent en place, ils sont nécessaires contre le PN mais totalement contre-productifs avec le monde extérieur. Personnellement, le jour où j’ai appris ce que mon père avait toujours été, je suis tombé de très très haut et ai commencé une lourde dépression. Le fait de découvrir que nous ne sommes que des marionnettes, des faire-valoir et des victimes est très traumatisant (se rendre compte que le PN ne vous jamais aimé sainement n’aide pas non-plus) et je peux vous assurer que personne ne peut s’en sortir seul face à ça. Mais le fait de se « délier du PN n’est pas suffisant pour se rétablir, un soutien (psychologique pour ceux qui se sentent près) aidera toujours les personnes en souffrance…

      Ce que j’aimerai partager avec vous, ce n’est pas mon expérience mais celle de ma mère.
      Celle-ci est restée presque 6 ans avec mon géniteur et les 2 dernières furent les plus dures, c’est durant cette période qu’il s’éleva en puissance dans sa perversion.

      Cette époque fut terrible et traumatisante pour elle, aujourd’hui encore elle en garde des séquelles (plus de 15 ans après son drame conjugal).
      Mais en 1999 elle eu le courage de revenir vers sa famille (qui lui fut enlevée suite aux manipulations du mari) et trouva la force de le quitter pour son équilibre et le mien. Elle pris rapidement conscience que revenir vers lui revenait à du masochisme, que rien ne changerait jamais et qu’elle s’exposait à de graves risques en restant en contacts avec lui.

      De tout mon cœur, je vous souhaite de trouver des gens avec qui vous pourraient parler de ce vécu lourd, je tiens également à vous rappeler que vous êtes une victime dans cette histoire, l’ambivalence de cette relation est malsaine et dévastatrice, mais une fois encore, ne vous reprochez rien, un PN en puissance à les capacités de créer de RÉELLES dépendances tel un juncky sans son héro… C’est pour dire !

      Bref, je vous donne tout mon amour en espérant que vous arriverez a vous défaire de ce lien toxique, et j’espère sincèrement que vous arrêterez d’être dure avec vous même.

      Ne cherchez pas à aider ou changer l’homme avec qui vous êtes, cela est d’abord impossible, puis cela vous fera dépenser trop d’énergie pour un résultat innexistant.

      Je vous souhaite bonne chance, je suis disponible si besoin.

      Bien à vous, Romain.

  8. Sophie

    Bonjour,
    Je pense que ma mère est une perverse narcissique. Je ne viens pas pour débattre de cela, mais j’aimerai savoir : est-il possible, en m’éloignant d’elle le temps d’instaurer mes règles dans notre relation, de lui montrer que je ne suis plus son jouet, qu’on puisse développer une relation saine de mère à fille ?
    Elle tente par tout les moyens de me garder comme sa marionnette, me fait culpabiliser. Dès que je fais quelque chose qu’elle n’a pas prévu, c’est tout un stratagème mis en place pour me faire souffrir, douter de moi et me faire replonger avec elle. Elle ne supporte pas que je sois plus heureuse qu’elle et me le fait clairement comprendre. Elle me dit : « Tu es la plus épanouie de la famille » , mais je suis la seule sur qui elle cri et qu’elle manipule totalement, la seule qui lui ferait « du mal » apparemment. Elle en fait de même avec mon père.
    J’espère avoir la force de prendre du recul pour de bon cette fois. Mais je le fait dans l’espoir de pouvoir enfin découvrir ce qu’est l’amour d’une mère…
    Pourra-t-on avoir une vraie relation, ou en est-elle incapable au vu de sa pathologie ?

    • Bonjour Sophie,

      Vous dites que vous prenez du recul, mais dans la même phrase que vous êtes encore dans l’attente d’un changement radical de son comportement….
      Je pense que ce n’est qu’en faisant le deuil de ce que vous appelez « l’amour d’une mère« , que vous pourrez réellement modifier votre comportement avec elle de manière positive.
      Une fois cette évolution faite, vous allez peut être découvrir un nouveau lien agréable avec elle.

      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  9. Emma

    Bonjour,
    Donc, si le/la pervers-e narcissique a toujours besoin de briller, est-il possible qu’il/elle tombe en dépression à …l’âge de la retraite par exemple ?
    Je suis en train de me questionner sérieusement sur ma mère dont le comportement correspond à ce que je lis sur le PN. Sauf que, depuis qu’elle est en retraite, elle est tombée en dépression et du coup son comportement s’est transformé : elle me fait porter sur les épaules le poids de son passé, de ses échecs et de ses traumatismes liés à son enfance. Au paroxysme de cet état, elle m’avait longuement appelé en pleures pour me dire combien elle se sentait seule et inutile. Je lui avais répondu que je n’y pouvais rien et que c’était à elle de trouver la solution, puis elle m’avait renvoyé que je manquais d’empathie à son égard puisqu’elle avait passé sa vie à se sacrifier pour ses enfants… bref. J’ai l’impression qu’avec le temps, l’emprise qu’elle a sur moi se transforme, comme si elle sentait que j’échappe à son contrôle. Je voudrais aussi protéger mon fils qui a dix mois (dont elle sait mieux s’occuper de moi à l’écouter), c’est pourquoi j’essaie de comprendre si cette femme a réellement été une perverse narcissique… et plus je défile mon adolescence, plus je me dis que tout correspond et qu’il faudrait que je sois en mesure de reprendre le dessus car je subis toujours le poids des subtils dévalorisation subies par le passé. Pour autant aujourd’hui elle me paraît tellement faible…

  10. Marie BB

    Bonjour,

    Il y a 6 mois je suis allée en consultation chez mon généraliste. J’ai fait la connaissance avec son remplaçant, un médecin d’origine algérienne, et musulman, qui m’a paru doux et sympathique.
    Au cours de la consultation nous avons découvert que nous avions le même âge.
    Nous nous sommes revus par hasard, et il m’a invitée à prendre un thé chez lui.
    J’avais confiance, et je me sentais même assez flattée d’être ainsi invitée par le nouveau médecin.
    Je suis veuve et il le savait. Après deux ou trois rendez-vous, il m’a prise dans ses bras, et je fus un peu surprise, mais après tout, je me suis laissé faire, et nous avons fait l’amour.
    J’ai trouvé ça plutôt pas mal. J’avais l’impression de revivre après plusieurs années durant lesquelles je n’avais plus pensé à ça, ni à rencontrer un homme.
    J’étais dans le deuil de mon mari. Bref j’ai eu l’impression d’une renaissance, et nous nous sommes revus régulièrement.
    En dehors de nos ébats qui s’accordaient parfaitement, j’avais conscience de n’avoir aucune affinité avec lui.
    Il nous arrivait de sortir, amer au restaurant, au cinéma, mais rarement. Il prétextait toujours des gardes, du travail, pour éviter de sortir.
    Notre relation a duré ainsi pendant près de 4 mois. je m’en accommodais pas mal. J’avais essayé d’en savoir plus sur lui, mais il me disait plus tard.

    Un jour que j’étais en compagnie d’un ami dans la rue, nous l’avons croisé alors qu’il circulait en voiture.
    Le soir il débarquait chez moi, ivre, me disant qu’il était jaloux et possessif et ne supportait pas de me voir avec un autre homme, aussi ami soit-il.
    Il m’a dit que je le dégoutais, que si ça se trouve je couchais avec d’autres hommes, que j’avais peut-être le sida.
    J’étais ahurie. Il avait totalement changé de comportement.
    Je lui ai répondu que je ne supportais pas les hommes possessifs et jaloux et que du coup notre relation allait s’arrêter.
    Il est rentré chez lui, puis m’a envoyé des dizaines de textos dans les quels il se montait la tête tout seul, demandait à ce que je le pardonne, me suppliait de le revoir.
    J’ai répondue ou deux fois que je ne voulais plus le revoir, alors il a commencé à me tel jour et nuit. j’ai bloqué son tel. Il a utilisé d’autres téléphones pour essayer de me joindre.
    Je l’ai menacé de porter plainte à la gendarmerie. Ca l’a calmé pendant … 48 heures… et puis les mails textos et appels ont repris.
    Ca fait deux mois que ça dure. je n’arrive pas à me décider à aller porter plainte.
    Car je me dis « que vaut la parole d’une patiente contre celle de son médecin?« .
    Mais je n’en peux plus… J’ai bien sûr gardé tous ces mails et textos où il dit tout et son contraire à chaque fois…
    Je pense aussi qu’il est en situation précaire en France et je ne voudrais pas qu’il se venge au cas où ça se passerait mal pour lui..
    Que faire?

    Merci à vous de m’avoir lue.

    • Bonjour Marie,

      Votre parole a du poids car vous avez gardé les messages!
      Allez dès maintenant déposer une plainte (pas une main courante) pour harcèlement, intimidation et tout ce que vous pouvez!

      Ce comportement est gravissime, surtout venant de la part d’une personne ayant une ascendance sur vous !
      Mais attention, ne lui dites rien !!!
      Ne répondez plus à RIEN également!
      Ne le menacez pas , AGISSEZ et maintenant !

      Après avoir déposé plainte, veillez à récupérer le double et envoyez une copie à l’Ordre des médecins en expliquant exactement ce que vous venez d’écrire, plus quelques preuves.
      Après de l’Ordre dites également que vous souhaitez déposer plainte contre ce monsieur.
      Et vous allez ensuite prévenir votre médecin traitant.
      Agissez !!!
      Vous retrouverez ainsi votre estime de vous-même car vous aurez agit!

      Bon courage, geneviève Schmit

      • Marie BB

        Merci à vous.
        Vous m’encouragez à passer à l’acte…
        je vais le faire… je ne réponds plus à ses messages, et je ne lui dirai rien concernant cette plainte…
        Ouh la la ça va être dur quand même…
        Merci en tous cas!
        je vous tiens au courant.

  11. Aujourdhui j`arrive pas a passer a autre chose je ne digère pas et mon couple n`est plus pareil comme avant et quand moi je regarde ce monsieur avec sa femme ça me fait du mal car il a gâcher ma vie et lui il est Heureux.

  12. En gros tout ce qu`il raconté sur ces femmes ce n`tait jamais de sa faute c toujours la faute des autres il ne supporté pas que quelqu« un dise le contraire sur lui.je pense que c pour çà qu`il nous a tourné le dos peur q`on dises des choses a sa futur femme.

  13. bonjour,
    j`ai mis dans ma maison sans le vouloir un PN manipulateur cette personne c`était mon meilleure ami d`enfance que j`ai pas vu depuis 10 ans quand je l`ai vu il ma raconté qu`il avait des problème dans ça vie il était marié 2 fois et divorce 2 fois comme il n`avait pas une condition de vie facile il avait des dettes on n`a proposer mon mari est moi de venir en aide et de venir vivre chez nous jusqu’à`à ce que sa situation redevient normal…trouvé un travail un appart e.t.c il passé très bien pour la victime j`ai eu de la pitié pour lui..tout aller bien juste au jour il commencé a parlé des choses bizarre par EX: que ces 2 femmes l`ont trompés j`ai trouvé sa bizarre je lui es même dit que tu n`a pas eu de la chance..un jour j`ai rencontré son ex femme et c la que j`ai su que que c lui qui la trompe avec une fille mineure quand il était parti au pays c pour cela qu`elle a demander le divorce il a fait la même chose avec la deuxième en plus il a tout fait pour poussé sa femme a lui trompé comme çà il pourrais dire c lui la victime pas elle c`est la que j`ai commencé a avoir des doutes sur lui. Dans mon couple tout allez bien j`étais heureuse un année plus tard il commencé a me dire que mon mari me trompé avec une collègue de travail, et il a fait la même chose avec mon mari que je le trompé quand on lui a posé la question pourquoi??? il disait c`était pour rigolé pour nous ce n`était pas le K. il nous a demandé pardon.et on n`a accepté (GROS erreur) car il avait pas d`autre endroit ou allez… des mois plus tard il commencé a me bourré la tête il faisait tout pour que commence a discute avec mon mari petit a petit on n`a pris nos distance on commencé a faire chambre a part..au fonds de moi je ne comprenais pas ce que ce passé???un jour je faisant le ménage quand j`ai remarqué qu`il avait un trou de sa chambre a la mienne j`ai parlé de ça avec mon mari il lui a posé la question POURQUOI???il a répondu qu`il ne le savait pas pourquoi!!!!encore une fois on n`a pardonné des mois plus tard il commencé nous dire comment qu`on doit faire les choses il y avait toujours un commentaire a dire sur ce qu`on faisant mon mari est moi.il a commencer a me contrôlé comment je devais m`habiller car apparemment les hommes me regardent dans la rue quand je porté des déculotté il disait que les hommes regardent mes seins, surtout il n`hésitait pas a regarder les gens de travers.moi j`arrivé pas a me défendre car j`étais déjà sous son emprise sans le savoir.3 ans plus tard finalement mon mari lui trouvé un emploi on n`a tout fait pour lui (mais vraiment tout) on lui considéré comme notre famille. il a commencé a travaillé mon mari lui a dit je te donne encore trois mois pour que tu trouvé en appart oui ok pas problème répondait t`il. il a trouvé son appart juste a coté de la mienne encore une fois gros erreur il commencé a nous surveille, quand je sortais il envoyé des textos a plusieurs reprises a mon mari pour dire que je suis sorti… mon mari lui a répondu que ma femme est libre de faire ce qu`elle veulent !pour lui ça ne va pas car il vouais tout contrôle.un jour on partait en weekend mon mari et moi on n`a fermé nos stores on n`a remarqué que ca ne fermé pas comme il faut qu`il avait énorme trou pas besoin d`aller plus pour savoir c qui la fait..on n`a pu l`accusé car pas de preuve.on n`a mis des caméra cacher mais malheureusement il a vu. on n`a rien pu faire contre lui une fois en sortant du travail je suis aller dans mon armoire j`ai remarqué que mes vêtements a bougé j`ai dit au monsieur que « tu sais des impression que quelqu`un a foyer dans mes affaires »..le monsieur ma répondu que sa pourrait être que ton mari.. peu être qu`il a des doute sur toi. j`ai répondu que mon mari n`était pas comme ça.en 2012 c`est la qu`on n`a décide de faire une surprise a sa famille au pays le monsieur a insister de partir 2 jours plus tôt car (soit disant que il a dit dans son travail que son père était malade)Bef ce n`était pas mon problème il nous a manipulait si on pouvais payer son billets d`avion on n`a dit oui le jour J comme il na pas de voiture j`ai proposer de le déposer a la gare. ensuit il est arrivé au pays j`ai téléphone pour voir si il est bien arrivé car lui, il na pas donner de nouvel en gros le monsieur voulais plus avoir affaire avec nous quand nous on n`est arrivé au pays le monsieur nous a laisser en plant a l`aéroport quand on n`est arriver chez ses parents le monsieur était accompagne d`une autre femme.tout était fini il nous a dit de partir de chez son père car c sa maison malheureusement dit le monsieur et il a ajouter tu sais quoi j`ai couché avec ta femme quand tu partait au travail.en retour pour récupéré notre on n`a du passe au poursuit.un jour quelqu`un que je connaissais au travail ma envoyer un message j`ai pas répondu un jour en sortant pour aller en centre ville jai croisé cette personne il ma demande pourquoi je ne répondais pas a ces messages j`ai lui es dit comment tu as eu mon numéro il ma con fermier que c`était le monsieur en rentrant de chez moi j`ai passer voir le monsieur demander l`explication comme c un menteur il ma dit que ce n`était pas lui que la personne mentait il est venu en peu voilant avec moi..encore un fois jai laisser tomber.l`année passé quand je l`ai vu il était avec cette femme il la fait venir en Europe quand il na vu il a tourné la tête comme si il me connaissais pas mais quand il voyais mon mari il baisse sa tête il n`arrêter pas de montre qu`il était heureux avec sa femme il posté beaucoup de photos de photos sur facebook pour montré leur bonheur il veux avoir toujours avoir raison il y a deux jour en arrière je l`ai vu avec cette femme cette fois il ma regarder en face par contre je ne pourrais pas vous dire c`était quoi comme expression sur son visage..encore aujourd’hui je ne comprends pas c quoi son but??????

  14. Vince

    Bonjour,
    Peut être pourriez vous m’aider parce que je ne sais pas si j’ai été victime ou non d’une manipulatrice…
    Voilà en septembre 2013 j’ai rencontré une personne via un célèbre site de rencontre. Ca a été tout de suite le coup de foudre pour nous avec un amour très rapide et surtout une vraie passion. Une passion qui le temps passant en est devenue dévorante… crise de jalousie de sa part etc… à tout le temps me demander si je l’aimais, que j’étais la seule personne à lui faire cet effet, qu’elle n’avait jamais connu un sentiment pareil, à me flatter tout le temps. En janvier elle me demande de vivre avec elle, nous trouvons donc un appartement magnifique sur Lille en mai 2014, et ce que je pensais être la solution pour qu’elle arrête ses crises de jalousie c’est transformé en piège… en septembre 2014 toutes ses attentions avaient disparu, elle avait completement inversé les rôles, tout n’était que rabaissements, critiques. Elle sortait souvant et moi non puisque j’avais le droit à des « va rejoindre tes poufs » elle arrivait à me culpabiliser tout le temps, tout était de ma faute, je me suis isolé et perdu beaucoups d’amis vu que je ne les voyaient plus… elle esta rrivé à me faire devenir une personne que je ne connaissais pas, à accpeter des choses que je n’aurais jamais accepté…presque à marcher à 4 pattes… ses problèmes passaient avent tout les miens n’xistaient pas… et le pire c’est que je faisais toujours tout pour la soutenir en acceptant de m’en prendre plein la figure…En janvier 2015 elle décidede mettre fin à la relation en me disant qu’elle m’aime mais qu’elle veut se séparer. En me disant qu’elle m’aime elle sort les soirs, attend que je rentre du travail alors que je me suis tapé 3h de transports dans la journée pour s’habiller hyper sexy devant moi et me dire de ne pas l’attendre qu’elle part en soirée, moi continuant à lui préparer à manger qu’elle n’aura juste à faire réchauffer en rentrant, elle revient avec des roses et me dis que c’est un pote gay qui lui a offert… pendant un mois et demi j’ai vêcu ça malgré mon combat pour lui faire comprendre que je l’aime…quand je lui ai annoncé que je déménageais ce fut la crise… elle est revenu ensuite dans nôtre lit pour les 10 derniers jours…comme si nous nous retrouvions au début de nôtre relation… Je suis parti abattu et c’est mis à m’envoyer des messages comme quoi j’étais l’homme de sa vie et qu’elle m’aimait plus que tout… j’ai continué à la voir jusqu’au mois de juillet 2015 en fonction de ses « disponibilités » jusqu’à ce qu’elle décide de couper les ponts et ça toujours par mail…je n’ai pas pu avancer durant tout ce temps alors qu’elle oui, même après elle arrivait toujours à me dire ce que je voulais entendre ce qui fait que j’en suis resté au même point…Je lui ai toujours demandé de me dire qu’elle ne ressentais plus rien pour pouvoir avancer chose qu’elle refusait de me dire pretextant que nous avions vêcu des choses trop fortes… Aujourd’hui elle m’a ouvertement dis qu’elle ne ressentait plus rien et qu’elle était heureuse avec quelqu’un d’autre… Moi je suis vidé, anéanti, brisé… et je ne m’en sort pas…je me suis battu comme jamais pour une personne… j’ai le sentiment que je ne pourrais plus jamais aimer et faire confiance…
    Ais- je été victime d’une personne comme ça? une personne comme ça peut elle décider de rompre ? Bref elle m’a écrasé, j’ai plus du tout confiance en moi…je suis triste tout le temps et la douleure physique vient s’ajouter à la douleur morale…

    • Jennifer

      Bonjour vince, je sors d’une relation avec un PN manipulateur et ce qui m’aide beaucoup c’est de lire et de regarder des vidéos de témoignages sur youtube. J’ai compris comment ces PN fonctionnait et je commence à accepter que je n’étais que sa chose, son objet.c’est vrai que l’on parle surtout de PN masculins mais d’après ce que tu racontes surtout au début de votre histoire, ça a l’air d’être une PN. Il est clair qu’elle joue de toi et que tu n’as été que son objet..maintenant c’est à toi de jouer.il revient à toi de te relever.surtout fait toi aider par un professionnel qui connaît ce type de profil de malade je sois dire. Des fois les amis ça ne comprend pas trop. Ne t’en fais pas pour elle car dans la recherche d’un autre partenaire, c’est une autre proie qu’elle veut..quelquun à vamoi riser. Une fois son désir assouvie, elle passera à un autre. Oui elle ta sorti le grand jeu quand elle sentait qu’elle te perdait c’est parce que dans leur tête les PN ne supportent pas voir leurs objets leur échapper. Voilà ce que je peux dire. Moi je suis en reconstruction, même si c’est pas évident. Je pleurs les larmes de mon corps mais au moins j’ai compris comment ils fonctionnent.je n’ai pas encore cassé officiellement,j’ai juste fait un break. J’ai encore mes affaires chez lui et les siens chez moi. Sa mère m’a appelé sans doute pour savoir ce qui se passe mais on n’a pu se parler. Voilà j’aimerais que ce soit de l’histoire ancienne

  15. RedSpoon

    Et tu as tout à fait raison…

  16. Sophia

    Apparemment il aurait trouvé une fille bien il aimerait se poser avec elle.
    tous szs amis et famille me prennent pour une folle alors que c’est lui qui m’a fait souffrir.
    il me dit que je lui ai fait beaucoup de mal

  17. Sophia

    Comment savoir si cest un pn.pk son entourage ne le voit pas.il ne s’excuse pas.Comment as t’il osée porter plainte contre moi alors qu’il me doit une grosse somme d’argent.Comment pensez vous qu’il évoluera ,agira t’il de la même façon e
    Avec les prochaine? Il remet tte la faute sur moi et que jetait une fille mauvaise

  18. Sophia

    Bonjour,
    Mon ex m’a détruite je vais faire en gros je l’ai beaucoup aidé financièrement découvert etc a plusieurs reprises il me doit une grosse somme d’argent…il ma rabaissé plein de fois m’a envoyé des photos ou il embrassait des filles me fait passée pour folle auprès de son entourag

  19. Améthyste

    Une soeur aînée de ma mère a vécu et a eu trois enfants avec un de ces monstres.
    C’était une époque où on se mariait jeune et où on ne divorçait pas.
    Et lorsque le divorce a été possible l’emprise et le conditionnement bien trop fort pour qu’elle puisse le quitter.
    Il travaillait dans l’armée, vêtu toujours implacablement, elle femme au foyer (sans autonomie financière) et rien ne laissait soupçonner l’enfer qui se déroulait dans leur intimité.
    En public ma tante donnait l’impression d’une femme choyée, toujours habillée avec élégance, couverte de bijoux, ils voyageaient souvent.
    Le seul indice à cette période: les bronchites chroniques de ma tante et ses sinusites à répétitions pour lesquelles il l’a emmené jusque chez des médecins étrangers en guise de sauveur et de bon mari.
    Cet homme s’est révélé être un pervers narcissique mais aussi un pervers sexuel pédophile.
    Un de ces fils est devenu comme lui, les deux autres enfants ont beaucoup soufferts et sont encore en reconstruction.

    Il a violé ses enfants, ses petits enfants, des voisines et de nombreux attentats à la pudeur dont j’ai fait partie lorsque j’étais petite avec mes soeurs.
    17 plaignants le jour de son procès.
    Il a nié ses actes devant les juges en cours d’assise mais saturait les oreilles des détenus en prison de sales histoires à consonances pédophiles, qui sont venus témoigner le jour du procès.

    Il a pris 15 ans ferme plus deux années supplémentaires car il a agacé les juges à soutenir jusqu’à la fin que toutes ces accusations n’étaient qu’une machination à son encontre dont il était victime.
    Sa femme avait été rendue complice dans certains de ses actes mais les juges ont considéré l’emprise et son état de santé, ils ne l’ont pas condamné.
    5 ans plus tard, il était libéré pour bonne conduite.
    Ma tante, malgré l’incarcération de son mari a rompu tout contact avec ses soeurs et ne voyait clair que par son bourreau.
    Des protections ont été mises pour ne plus qu’il n’approche des enfants.
    Elle a repris sa vie conjugale avec lui et n’a pas souhaiter divorcer.
    Juste pour vous dire à quel point ils peuvent lessiver la tête de leur victime!
    Ma tante est décédée à l’hôpital à 83 ans de maladie pulmonaire sans doute liée à ses bronchites chroniques et lui trois mois plus tard, il s’est laissé mourir.
    Il fallait voir le cinéma le jour des funérailles de ma tante!
    Il nous a fait savoir en entrant dans la chambre funéraire qu’il: »nous donnait l’autorisation de voir sa femme« .
    Ma tante était très élégante, il avait déposé un agrandissement d’une photo de leur mariage dans le cercueil, lui accroché au cercueil du matin au soir pendant deux jours!
    Puis au moment de la bénédiction du cercueil dans la tombe, deux employés des pompes funèbres ont du le tenir, on a vraiment cru qu’il allait se jeter dans la tombe!
    C’est très impressionnant lorsqu’ils perdent leur OBJET, à s’y méprendre si on ne connait pas la véritable histoire, ce sont de bons acteurs, jusqu’à la tombe!

    Ces personnes sont des ennemis de l’humanité et s’il vous reste la moindre lueur de clarté d’esprit, faites-vous aider pendant qu’il est encore temps et partez, partez, pour l’amour de Dieu, partez!

    • Merci pour ce partage …
      Il n’y a rien à rajouter.
      Geneviève

      • Marie-Françoise

        Bonsoir, 60 ans, mariée a ce genre de personnalité et divorcée depuis 5 ans, je n’arrive toujours pas à surmonter le fait qu’en croisant son chemin, j’ai detruit mon existence. Je ne souffre plus bien sur, me sens libérée de lui mais n’arrive pas à oublier, tout simplement. Par contre, lui, j’ai l’impression que les difficultés ne l’atteignent pas, que tout « glisse » sur lui. C’est incroyable ! C’est comme ci il avait eu plusieurs vies, qu’il renaissait à chaque fois ! En fait, il donne l’impression de n’avoir jamais souffert ! Aujourd’hui, Il a trouvé une autre proie, il vit avec sa nouvelle compagne depuis 4 ans et va se remarier dans 2 semaines. Je suis même inquiète pour elle qui a une santé fragile (elle est bien sur propriétaire de sa maison et d’un appartement, comme moi aussi)! Il a 63 ans, s’est marié 3 fois sans compter ses nombreuses relations extra-conjugales, ou double-vie (pendant notre mariage). Sa première épouse a réussi a se sortir de l’alcoolisme et à refait sa vie, sa seconde épouse est décédée d’un cancer généralisé, quand à moi, je me bats aussi contre le cancer depuis 3 ans, une de ses relations s’est suicidée et j’en passe ! Il n’a pas élevé et à peine ou npas du tout contribué à l’éducation de enfants nés de toutes ses unions. Il se porte toujours en victime et arrive a en convaincre ses auditeurs. Il est extrèmement sociable, c’est une personne gaie qui rigole toujours ! Un super pote sur qui les copains peuvent compter! Son égo est démesuré, il a besoin de briller en public, d être le centre des conversations, d être le monopole, il a besoin d’être indispensable! En plus de son travail, il faisait des animations de mariages, anniversaires etc… qui lui permettaient de se sentir important puisque c’etait grace à lui si ces merveilleuses journées s’étaient si bien déroulées, il en devenait même plus important que les mariés ! Cet homme est aussi très opportuniste financièrement, il s’arrangeait toujours pour ne pas avoir à régler les pensions alimentaires de ses enfants, ils était assez convainquant pour que n’importe qui lui viennent en aide financièrement. Il ne payait jamais ce qu’il devait a l’état mais ses épouses prenaient le relais afin de ne pas être saisies par les huissiers (moi y compris). Il est menteur et excelle dans ce domaine. Il a été jusqu’à mentir sur la mort d’un de ses frères qui, en fait, est toujours vivant. Il a fait çà afin d avoir une bonne raison de partir une semaine avec une autre maitresse. Il a, entre autre, spolié une de ses compagne de toutes ses économies (plusieurs millions de francs à l époque) soi-disant pour rénover un immeuble reçu en héritage. Il n’y a jamais eu d’héritage. J’ai appris tellement de faits sur lui depuis notre divorce que je suis complètement abassourdie d’avoir été si naïve. Mais je me dis que c’est justement à cause de ma stupide naïveté que j’en suis arrivée à me laisser faire par lui. J’ai inconsciemment entretenu son jeu. Pourtant, j’ai eu des signes d’appel mais j’étais si amoureuse que je refusais de voir la réalité. J’ai longtemps été dans la négation. Je m’en veux terriblement d’avoir contribué, même malgré moi, à ma propre destruction. Quand, le voile à commencé à se déchirer, quand j’ai commencé à ouvrir les yeux, il l’a bien sentit dans mon attitude et s’est mit en recherche d’une autre proie. J’ai su et je n ai rien dit. Ainsi, cette autre femme m’a permise de me libérer de lui, il avait une double vie. Il n’est plus avec elle. Il a fait en sorte que ce soit elle qui l’abandonne pour encore être mit en position de victime (comme avec moi et ses autres compagnes), car bien évidemment il a trouvé une meilleur opportunité ! J’espère que mon témoignage contribuera à aider à ouvrir les yeux à ceux ou celles qui douteraient encore d’être en mauvaise compagnie ! Bien ouvrir les yeux, écouter son instinct, ne pas se voiler la face et fuir sans regarder derrière! Merci de m’avoir lue !

  20. Jacques

    Bonjour,

    Je suis divorcé et père de deux filles (19 et 21 ans aux études) en hébergement alterné depuis leur jeune âge (environ 4 ans).
    Leur mère est très clairement une pervers narcissique, comme sa propre mère.
    Les enfants font l’objet de chantage, sont maltraités, utilisés comme des objets, dénigrés, achetés,… surtout déstabilisés psychologiquement, et l’aliénation parentale,…

    Que dire à mes filles concernant les agissements pervers de leur mère ?

    Et que me conseillez-vous vis-à-vis de la mère ?

    Elle me harcèle, m’escroque en faisant du chantage avec les enfants, tout n’est que mensonge et manipulation, même les juges et avocats tombent dans le panneau.
    J’essaie de n’avoir aucun contact avec elle, mais lorsqu’elle utilise les enfants, c’est très difficile…..

    J’ai l’impression que ma fille aînée a parfois des comportements de manipulatrice, lorsqu’elle a peur ou lorsqu’elle se sent en danger.
    Cela m’inquiète.
    Je ne voudrais pas qu’elle devienne manipulatrice.
    C’est un sentiment terrible à vivre pour moi, j’ai l’impression qu’elle se perd…

    Qu’elle attitude, comportement me conseillez-vous vis-à-vis de ma fille ?

    J’essaie de reconstruire sa confiance, de lui faire comprendre qu’elle a droit au respect, à son identité propre, que je l’aime comme un père.
    Je l’encourage à voir une psychothérapeute,…

    Que faire de plus ?

    Merci pour votre aide.

    Jacques

    • Bonjour,

      Puisque votre intention est de mieux aider vos enfants, visionnez cette vidéo : Comment aider l’enfant d’un manipulateur pervers ?
      Et si vous souhaitez une aide plus précise, appelez moi pour convenir d’un ou deux rendez-vous pour une consultation à distance.
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Son

        Un grand merci pour ce site internet et tous les témoignages. ça aide beaucoup. Evidemment avant d’être victime je ne connaissais rien à tout cela, à ce type de personnalité. C’est incroyable. Merci beaucoup pour le site.

        • Lisette

          Merci de m’aider avec vos messages et commentaires…

          Je connais u. pn depuis près de dix ans….il est retournè avec sa femme en plus….me revient tout le temps….je souffre avec ou sans lui….

          Là ça va mieux pour moi jemvois lamfin….je ne veux plus le voir….je n’ai jamais vraiment voulu de cette relatin, mais en vain, il est fortement persistant….il est une méchante lersonne incidieusement…il a les 20 traits de caractères…

          Je suis sauvée parce que je ne partage pas sa vie….très difficile de réaliser que sa maladie mortelle arrangera les choses…..il ne me harcèlera plus….il est dans mes pensées…il était in beau. Monsieur sèduisant….beau parleur….autant il change du tout au tout et critique tous ce qje j’ai…ma carrière…il me jalouse, me denigre….

          Et vlan pour me ravoir tout le contraire….mais il ne tient aucune promesse, change son avis, est radin comme tout, profite de moi….

          Avec sa baisse d’énergie et sa maladie je me sens dejà libérée….je veux réparer mon coeur déchiquetée…briséé…comment faire….plein de gentilles personnes me désirent..moi je ne vois rien…

          Heureusement que j’ai mes trois garçons adultes en couple dt deux petits mignons enfants qui me sauvent la vie….je leur cache ces fâits…j’ai honte de moi d’avoir persisté aussi lomgtemps dans cette mauvaise relation…

          Merci…et bonne chance à tous ét toutes dans les mêmes comditons que moi…

        • Bon courage Lisette.
          Affectueusement, Geneviève Schmit

  21. cotten

    je viens juste d’entrer en contact,
    merci à vous tous et toutes d’être là, vous éclairez de l’étoile de l’espoir, cette atroce, injuste solitaire désespoir de subir la folie meurtrière de ces sans noms.
    je crois en l’auréole d’aimer, et nos détresses incomprises, en sont malgré tout limbées.
    La preuve, enfin je vous trouve, je vous remercie d’être là, mon petit garçon s’appelle Lucas, je sais que grace à vous je vais le sortir de cet enfer.
    Merci Madame Geneviève Schmit, je sais, que, sans la plagier, j’avais atteint le stade de « mourir d’aimer », et ne savais plus comment le protéger ce petit garçon pour qui je souhaite la vie.
    A vous tous: continuez de vous battre pour le courage d’aimer.

    • Bonjour,
      Un grand merci pour votre témoignage de reconnaissance.
      Si des choses s’améliorent, ce n’est pas « grâce » à moi.
      Je ne suis pas toute puissante, loin de là, et dois moi même me confronter à mon l’impuissance, et l’impuissance plus générale, à gérer certaines situations critiques.
      La bonne évolution des situation vient essentiellement des acteurs même du drames.
      J’espère que ce n’est pas votre cas et que vous et votre enfant trouverez une voie plus paisible avec votre enfant.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  22. Son

    Bonsoir, pourriez-vous rappeler quelle est la différence entre un pervers narcissique et un manipulateur ?

    • Bonjour,
      Un manipulateur est une personne qui va utiliser ces règles de vie en société pour en obtenir des avantages et des bénéfices personnels ou exercer un contrôle sur vous. Un manipulateur n’est donc pas toujours un PN.
      Un pervers narcissique est une personne ayant une immaturité émotionnelle et qui est à 100% ego centré. Pour lui, la manipulation ne sera qu’un outil parmi d’autres.

      Geneviève Schmit

      • Son

        Merci…

        • Son

          J’ai une autre question. Lorsque l’on sait que l’on est victime d’un pervers narcissique, que l’on n’est plus avec (c’est récent), mais il reste toujours dans ses pensées. Je sais que chaque cas est particulier, mais si l’on parle de manière générale, y a-t-il une méthode pour passer à autre chose ? Merci beaucoup d’avance et merci pour le site.

        • Bonheur

          Faite des recherches sur l emprise mentale et vous comprendrez mieux ce qu il se passe pour vous et avec le temps si aucun contact avec le pn cela passera de toute facon faut comprendre qu il n y a aucun interet pour nous de rester en contact cela ne sert a rien

  23. Amical

    Bonsoir,

    La nouvelle tendance, pervers narcissique, ce que vous dites est la destruction de l humanité, vous décrivez les personnalitées et les caractères ainsi que les sentiments un peu atypique comme pervers narcissique… Pourtant il y á 20 ans á l’époque ou il n y avait pas d interrogations comme celle ci les couples fonctionnais parfaitement !!!!!! Et chacuns avais ses défauts et ses qualités !!!!

    Il faut arrêtez d’inventez de nouvelles maladies qui on pour but d’appaiser une simple interrogation sur soit même et le caractère des uns des autres !!!!

    L’être humain est une unité mais tous différents !!!! Et vous ne cesserais de les détruires !!!!

    • Croyez vous réellement que « les couples fonctionnais parfaitement » dans le passé ???
      Nous ne devons pas avoir les même repères .
      Quand à nier la réalité de cette pathologie, il faut avoir du culot…. mais c’est bien d’avoir du culot !
      Ce qui est juste par contre c’est qu’on met dans la case PN beaucoup de personnes qui n’en sont pas.
      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Bonheur

      C’est justement ce dont il s’agit, des pervers de caractère !!! Ce n’est pas dire la vérité sur la dangerosité de ces individus qui est choquante mais la mort qu’ils sèment derrière eux. Alos soit vous est vous mêmes un pn soit vous ne connaissez pas le sujet ou n’avez rien compris à cette redoutable pathologie. Bien à vous.

      • Bonheur

        La réponse ci dessus s’adresse à Amical dont le propos est loin d’être amical bien entendu… Tout un art, comme l’art de la guerre etc,,,

  24. flajeul

    Merci de votre réponse
    Non je l’ai quitté en 2012 et j’avais encore des relations téléphonique et sms mais j’ai décidé de couper court a tout
    je vous précise aussi qu’il a m’offert un cadeau le jour de la saint valentin en201 et qu’il m’avait emmenée dans une auberge avec diner dansant que nous avions l’habitude de frequenter en Seine et Marne
    Il souffle le froid et le chaud mais j’ai appris depuis ses trahisons
    Il ne pense qu »à lui
    Mais vous pensez vous que c’est un PN manipulateur?ce qie je sais est que il y a eu la phase séduction,l’emprise et la destruction progressive
    Il n’est je crois pas sur de lui et moi je l’étais et je suis très emphatique
    et vulnérable ,J’étais enjouée,pleine de vie .Il était toujours a 2000% sous controle de lui même Ce n’est pas a priori un bel homme car petit pour un homme
    et il a été élevé ches les jésuites .
    Il m’attribuait ses défauts et me volait mes qualités pour se les approprier

  25. flajeul

    Bonjour

    Victime d’un pervers narcissique depuis 30 ans.
    Notre histoire a commencé en 1982 et je suis tombée follement amoureuse .
    Il m’a séduite .J’ai divorcé en 1985 car ikl désitait étaler notre amour au granj m’avait il dit ,je n’ai pas hésité et pour prendre un appartement avec mes deux enfants .
    Marié de son côté avec une femme de 12 ans son aînée ,il est venu me rejoindre mais avec seulement une valise .
    Je ne savais pas que j’entrais dans un engrenage.Il préparait déjà sa fuite des 1986 sous couvert d’une mutation professionnelle.
    Pour lui il ne sentait pas coupable et il est parti de 1987 a 1991 en Martinique ,il travaillait dans un aeroport et avait une bonne situation .
    Il m’écrivait régulièrement et me téléphonait aussi,me demandant d’attendre et que je n’avais rien a craindre pour mon avenir et que bien sur a quelques mois de son retour en métropole il se séparerait officiellement disait il pour prouver que il vivrait avce moi .
    Il continuait sa phase de séduction et me couvrait de cadeaux ,voyages .J’allais régulièrement en Martinique et me payait le voyage .
    Je dois dire qu’au début il souhaitait que j’avance le voyage et qu’il me rembourserait Je n’ai pas marché ,il payait donc mes billets.
    Lors d’un séjour j’ai intercepté une carte de voeux d’une ancienne maitresse que soi-disant il avait quittée car il avait fait son choix ,Il l’invitait a passer des vacances dans son appartement!!!
    Explications confuses ,fuyant, moi en pleurs ,je ne savais plus où j’en étais.
    Mais amoureuse il a su me persuader que tout cela était simplement de la politesse. Je précise que cette maitresse avait 13 ans de plus que lui et j’avais 15 ans de moins que lui .
    J’ai appris après qu’il était attiré par les femmes plus agées.Moi j’était son faire valoir et sa vitrine.Je le valorisais comme avait dit sa propre épouse que je connaissais bien aujourd’hui décédée
    Mon ex mari et lui étaient des collègues de travail .J’étais allée du reste au mariage de sa fille ainée qui a 8 ans de moins que moi.
    Il est revenu en 1991 et je pensais que tout rentrerait dans l’ordre ,toujours amoureuse .
    Je suis tombée d’un immeuble de 30 étages quand j’ai découvert le journal Particulier a particulier qu’il avait laissé trainer
    .Il avait loué a son nom un appartement à Paris,je résidais en Seine et Marne,pour se rapprocher de son travail mais il n’avait pas eu le courage ni la franchise de m’en parler.
    Il va sans dire qu’il n’a jamais divorcé.Je suis rentrée un soir de mon travail et il était parti en m’ayant au revoir le matin comme d’habitude.
    J’étais au plus bas ,tout s’écroulait après ses belles paroles et ses prommesses du lien qu’il m’avait offert ,une alliance avec des petits brillants,et où il me disait qu’il tiendrait parole .
    Il me téléphonait le soir pour me dire qu’il comptait bien que je le rejoigne.
    Après quelques mois j’ai tout quitté de nouveau,mes enfants majeurs avaient un studio que je leur louais et je l’ai rejoint en vendant mobilier en partie.
    Les choses se sont aggravées,et je n’étais pas chez moi mais chez lui et je recevais des appels anonymes dont un d’un homme se disant être le mari d’une femme qui était la maitresse de mon compagnon.
    Je n’en pouvais plus ,il me disait que c’était des mensonges mais je doutais fortement et j’ai découvert une carte d’un dancing qu’il fréquentait régulièrement à Paris.
    Pleurs et la suite Il avait pris sa retraite et étais libre la journée entière
    Il avait le champs libre.Mais il était odieux et devenait distant .Pourtant nous partions toujours en voyage et j’avais toujours des cadeaux mais seulement aux évènements marquants.
    Les choses se sont arrangées et je me refugiais dans mon travail
    En 1996 nous avons pris en commun un appartement en location et je pensais à ce moment que le mauvais était derrière moi .
    Erreur ,il était humiliant,me rabaissant sans cesse .
    Ces remarques au début dites avec un semblant d’humour devenaient plus blessantes et son attitude était arrogante .
    Je prenais des cours de danse sur glace et ma professeur était devenue une amie mais il me disait que c’était l’argent des cours qui l’interessait non moi et qu’elle se moquait complètement de ma personne.
    Même cas de figure,lors de mes invitations j’aimais confectionner les menus imprimés et décorés ,heureuse je lui montrais et il me rabaissait en me disant que tout le monde se moquait de mes menus et que mes invités les prenaient pour me faire plaisir mais aussitot arrivés chez c’etait direction poubelle.
    J’ai compris qu’il n’aimait pas que je sois heureuse et me voir contente l’indisposait sauf pour servir ses intérêts
    Il devnait de plus en plus froid et il voyait ma retraite arriver..et il ne serait plus libre pour ses frasques que je ne connaissais pas préciséments
    J’avais des doutes simplement car il était présent chaque soir et ne sortait pas et bien sur les week end il les passait avec moi mais ne me proposait rien .
    Lorsque je rentrais de travailler je lui demandais comment il avait passé sa journée ,il me répondait sèchement qu’il n’avait rien à dire
    Pour cause il allait dansé,ne communiquait plus avec sa compagne qui faisait tout pour le satisfaire et préférait des femmes qui fréquentent les dancing en quête du mâle
    Un jour il m’a demandé pourquoi je n’allais pas voir ma mère dans sa maison de retraite,c’était je me souvient un lundi ,car je ne travaillais pas le lundi et je visitais ma mère.
    Je précise que ma mère était décédée depuis 6 mois lorsqu’il m’a posé cette question le plus naturellement du monde.
    Nous avions commander les obsèques ensemble !!!!
    J’ai alors mais il était trop tard commencé à consulter les forums et me suis interessée aux pervers narcissiques que je ne connaissais pas,
    Korsque nous partions en vacances dans les clubs,je me preparais avec soin pour le restaurant le soir car je mets toujours un point d’honneur a être presque parfaite dans tous les domaines ,luifaisait mine de n’avaoir reien remarque,sauf une phrase dite « quelle élégance » mais avec un sourire sarcastique et l’air de me faire douter.
    Bien sur pour la galerie,nous arrivions main dans la main,histoire de faire croire au couple bien,lui est très persuasif
    Installés au bar il regardait tout le monde d’un air supérieur et me faisait remarquer »Tiens celle là hier avait une robe rouge« et moi j’avais mis une heure pour me préparer et il le savait très bien.
    Je l’ai quitté en 2012 et pris un appartement seule dans un e région de Seine et Marne mais dans une ville éloignée et où les transports ne sont aps aisés
    ne pouvant prendre un appartement plus près de Paris car bien sur sous l’emprise de ce personnage pour lequel j’étais complètement dépendante affectivement,j’ai compensé par des achats compulsifs ,c’etait devenu une addiction pour oublier et je me retrouve aujourd’hui en situation financière très critique,il le savait mais ne m’en a jamais parlé préférant ignorer ce qui lui aurait posé des problèmes
    Entre temps de depuis 2012,j’ai appris qu’il n’avait jamais cessé ses multiples relations et que pendant que je travaillais il allais dans les dancings et faisait semblant de rien le soir
    Je lui confectionnais des repas de fête les week end ,me mettais en quatre pour lui,et rien n’était trop beau
    Il est très habile et avait meme en complice son propre neveu aujourd’hui décédé qu’il emmenait danser avec lui quand il lui rendait visite ,1 fois par mois environ,je rentrais moi du travail et je préparais le repas sans savoir ce qui se passait
    J’ai appris aussi qu’il avait essayé de seduire ma propre belle fille ,fille de mon ex mari d’un premier lit et elle avait a l’époque 15 ans .Elle me l’a confirmé et mon ex mari aussi
    Il a travaillé dans une grande association comme bénévole et a gardé un e relation avec un collègue qui me connait qui était aussi au courant de ses sorties car il le lui disait .J’étais humiliée et la risée
    J’ai appris tout cela quand je suis partie
    Il a été très malade par trois fois et j’ai été présente à chaque fois .
    Il a perdu sa virilité depuis une bonne dizaine d’années et sa férocité s’est deployée envers moi

    C’est un grand pervers narcissique ,nuisible et dangereux
    Voilè mon histoire

    • Merci pour ce témoignage.

      Êtes vous toujours avec lui malgré tout ce que vous savez depuis le début de votre relation ?

      Affectueusement, geneviève Schmit

      • flajeul

        Non Je l’ai quitté en 2012 contrainte et forcée car il voulait se débarsser de moi pour vivre à sa guise mais j’avais encore des relations par sms et téléphone
        Une victime sous emprise ne peu exister que par son bourreau hélas Il m’avait emmenéé en 2014 pour la saint valentin alors que j’étais déjà partie ,dans une auberge en seine et marne bien connue ,que penser ? et m’avais offert un bijou.Le chaud et le froid.pourtant le lendemain il continuait d’aller avec ses relations
        mais j’ai décidé de couper court la semaine dernière
        Hélas il m’a meurtrie,blessée à vie
        Jouant au chat et la souris ,séduction emprise et destruction
        il s’accaparait de mes qualités pour en faire les siennes et me faisait des griefs qui en fait correspondaient aux siens
        il inversait les roles en permanence et retournait tout a son avantage me laissant croire que c’etait moi la responsable en tous domaines
        Il s’arrangeait pour que je me pose toujours des questions et ne communiquait jamais clairement
        Je pense que j’ai été en face d’un manipulateur de haut vol!!
        Je ne suis pas la seule a le penser
        J’aimerais que vous me confirmiez mes doutes et je serais soulagée car j’ai longtemps pensé que tout était ma faute.Il etait en face d’une personne en manque d’affection depuis l’enfance et il lui a été facile de se mettre en position de force me diant que on le croirait toujours et que moi je pourrais dire n’importe quoi on ne me croirait jamais
        Cordialement à vous

      • flajeul

        Vous m’avez posé la question si j’étais toujours avec lui je vous ai répondu
        Je vous demande simplement de me dire si j’ai eu a faire a un pervers comme je le crois;Cet ub personnage qui a un rapport particulier avec les femme et je crois que cela vient de sa mère
        qui était dure.
        Merci à vous

  26. Dominique

    Je vous remercie beaucoup de nous fournir des explications aussi claires sur le comportement du PN.
    Ma fille a été marié à un PN dont elle subit encore les agressions malgré la séparation.
    Ma question: Vous semblerait-il judicieux que j’envoie à ce PN les liens qui renvoient à vos vidéos pour lui mettre sous les yeux sa propre réalité et lui faire comprendre que personne n’est dupe contrairement à ce qu’il pense puisque , évidemment, il se croit plus malin et plus intelligent que tout le monde.
    Selon vous un tel envoi peut-il avoir des effets positifs?
    Par avance merci pour votre réponse.
    Avec mes cordiales salutations Dominique

    • Bonjour Dominique,

      Non ! Je ne pense pas que ce soit une bonne idée !
      Lui envoyer cela ne ferait que le mettre encore plus en alerte et donc fera courir des risques supplémentaires à votre fille.
      La seule personne qui doit suffisamment ouvrir les yeux, comprendre les mécanismes et les stratégies pour entre dans l’action positive et de protection c’est votre fille !!

      C’est à elle de rechercher dans mon site et ailleurs les bons conseils stratégiques ou de prendre un rendez-vous avec moi pour en parler plus précisément.

      Merci pour votre confiance et bon courage! Geneviève Schmit

  27. Annick

    Bonjour, j’ai écouté avec attention …
    J’ai grandi auprès d’un père violent et sans affection et d’une mère « PN » : je peux le dire maintenant avec tout ce que j’ai lu et analysé ensuite sur notre vie de famille étant enfants.
    Cela m’a beaucoup handicapée quand à mon épanouissement social et professionnel et mon affect.
    Je me suis mariée, et malheureusement cet époux était PN ? je crois que oui, car j’ai lu Marie France Hirigoyen.
    J’ai eu deux garçons de cette union que j’ai essayé de protéger mais surtout je les ai aimés et les aiment encore.
    Je n’arrive toujours pas à me réaliser professionnellement. J’ai toujours été instable quant aux emplois. J’ai fait beaucoup d’intérim.
    A l’heure actuelle, je suis au RSA, j’ai 55 ans …
    Ce qui m’a sauvée plus tard, c’est ma foi en un Père d’amour …
    Encore maintenant, parfois, cela vient brusquement, j’ai envie de me suicider, de mourir …
    Cette présence de mort est très forte, mais moins fréquente qu’avant.
    Voilà, je ne rentre pas dans les détails de la maltraitance. Nous sommes 4 filles et un garçon : tous bancales.
    Cordialement

  28. Anissa

    Bonsoir Madame,

    Une question que je me pose depuis un certain temps, peut être avez vous une idée.
    Quelle est la relation entre pn et sa mère ? Comment a été la relation lorsqu’il était enfant ?
    « Mon » pn ( j’y tiens pour les guillemets) a toujours eu une relation conflictuelle avec sa maman. Je peux comprendre qu’on puisse rencontrer des divergences avec sa famille mais il y a quelques choses de bien plus étrange entre eux!! Premièrement il m’a fait comprendre lors des débuts ( phase de séduction et de Calimero le concernant) que sa maman lui faisait des sales coups, comme appeler la police pour lui lorsqu’il est rentré très tard, il devait avoir 15 ans. Ensuite ma rencontre avec elle était également déroutante, elle m’a vite fait comprendre qu’elle n’avait pas de complicité avec lui, qu’elle prenait des nouvelles très furtivement de lui mais le cœur n’y était pa, m’a raconté les crises de nerfs qu’il a toujours fait depuis son enfance ( je vous laisse imaginer que j’en restait sans voix). Idem pour la première rencontre avec sa tante qui m’a tout de suite dit :  » tu es tombé dans une drôle de famille ma pauvre, il est gentil avec toi? Et sa mère elle est sèche non? (En effet elle était presque agressive dans sa façon de parler) Elle a toujours préféré l’aîné et encore maintenant! » ( pn étant le cadet)! Aussi j’ai appris à ces moments là qu’il avait vécu depuis ces 16 ans chez la maîtresse de son père!!! Je ne savais pas quoi en penser!

    Voilà, bien entendu je ne connaissais rien de lui, c’est là que je m’en suis rendu compte mais la machination était déjà lancée!

    En tout cas j’espère vite me sortir de là c’est horrible!!
    Merci Geneviève pour votre site qui m’apporte quelques réponses aux questions que je me pose afin d’y voir plus claire!!!

    • Bonjour Anissa,

      Oui, ne tardez pas à reprendre le contrôle de votre vie !

      Le PN a très souvent un problème lié à sa mère … parfois castratrice, parfois violente … mais pratiquement toujours un lien névrotique.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Anissa

        Bonjour Geneviève,

        Tout d’abord merci pour votre réponse! Vous n’imaginez pas ou peut être que si à quel point cela fait du bien!
        Je ressens le combat à travers votre site! Parfois on croit rêver! Je me dis que je me fais des films comme on dit mais non il existe bien des personnes aussi perverses!!!
        C’est pas évident étant donné les stratégies qu’il a mise en place pour éviter que je ne lui échappe mais avec Je suis déterminée à m’en sortir et le fait de deculpabiliser un peu permet de voir plus claire.

        Merci, je continue à écouter vos vidéos qui ne font que confirmer qu’il ne s’agit pas d’une situation normale, qui soulagent également beaucoup!!!!

  29. amram

    Mon père 84 ans artiste et « très narcissique » pervers certainement!
    il faut l’accepter mais pas facile.
    Absent de ma vie heureusement durant 36 ans.(vivait à l’étranger mais revenu à 84 ans et dépendant économiquement de moi bien sûr!)
    Une impression de ne plus m’en sortir, je me bat pour lui dire NON,pour qu’il ns laisse vivre.
    Il vit heureusement à mes dépend mais ds une petite maison à coté de la notre.
    je culpabilise sans cesse de ne pas l’aider plus alors que je fais déjà beaucoup pour lui et trop je pense!
    il me cherche sans cesse, j’ai l’impression de me faire emprisonner alors je m’échappe mais culpabilise.
    je fais un gros travail sur moi mais je suis épuisée et mon corps parle aussi bien sûr!
    maux de tête,contractures..il faut penser à soir car lui ne pense pas à nous loin de là et profite même de ma faiblesse pour mieux s’appuyer » lui »!
    Il est ds l’échange seulement si ns parlons de lui et de sa vie.
    la nôtre ne l’intéresse pas! d’ailleurs il dit souvent que rien ne l’intéresse.
    Il faut vraiment être fort avec des personnages comme cela et penser à SOI surtout!
    Si vous avez des idées elles sont bienvenues(j’ai 50 ans et une vie de famille aussi).

    • Bonjour,

      J’imagine un peu votre tension …
      Partons du principe reconnu que l’on ne « change » pas l’autre … De plus, dans votre histoire, vous avez là un père très âgé qui n’a pas partagé votre vie durant de très longues années… et tant mieux peut être …
      Vous ne pourrez poursuivre votre chemin, tout en le gérant, qu’en modifiant votre propre position ….

      Nous pourrons en parler si vous le souhaitez lors qu’une consultation à distance.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  30. maurel

    Ma mère PN vient de mourir laissant notre fratrie en pleine destruction.
    Nous sommes 4 pris par des conduites addictives, des conduites autodestructrices.
    Pour ma part, la dépression m’assaille, réactionnelle à ma prise de conscience de ce que fut notre enfance.
    J’ai du mal à ne pas culpabiliser à n’éprouver aucun chagrin …désormais il me faut donner du sens à ma vie.
    L’emprise est encore là latente et active et un accompagnement est plus que nécessaire dans ce travail de deuil si particulier d’une mère sécure et aimante que je ne connaitrais jamais.
    Nous l’avons accompagné jusqu’à sa mort pour espérer désormais trouver la sérénité.
    Elle était PN et nous sommes encore en vie !

  31. Catherine

    J’ai pu mettre des mots sur le comportement de mon père il y a un mois en thérapie.
    J’avais conscience de tout mais pas de définition.
    Un soir il y a 3 mois, j’ai lâché toute ma souffrance endurée pendant 30 ans. Je voulais juste entendre, excuses-moi pour la souffrance. Mais rien.
    Le pire a été ma mère qui s’est depuis retranchée derrière pour sans doute ne pas repenser à des moments douloureux que j’avais vécu et elle aussi.
    Nous avions, avec ma mère, tjs été complices, nous soutenant l’une l’autre par rapport au comportement de mon père.
    Comment a-t’elle pu prendre du jour au lendemain son parti?
    Je sais qu’elle vit 24h/24h avec lui et qu’elle veut la paix comme elle dit mais quand même, pq me renier?
    C’est fou l’influence qu’il a sur elle…
    La voilà maintenant seule avec lui et avec plus aucun regard extérieur pour se dire ma situation n’est pas normale.
    Ils ne voient plus que le médecin et de temps en temps les voisins…. pas d’amis, pas de famille, juste eux deux…

    • Bonsoir,

      Vous avez raison, parfois, pour éviter ce que l’on pense être le pire, on renie jusqu’à la souffrance de son enfant …
      Évitons de juger hâtivement … en même temps j’imagine votre état d’âme où se mêle sans doute colère, tristesse, déception, peur …

      Bon courage! Geneviève Schmit

  32. LESIMPLE

    merci

  33. albert

    C’est bien décrit… pour ce qui est des faits et de la manipulation. Cela m’a libéré d’un sentiment de culpabilité inconscient. Je suis la victime d’une PN, en tant qu’homme c’est assez difficile à reconnaître car nous sommes élevé dans « ça pleure pas un homme », je me suis réveillé alors qu’elle me donné de violents coups de pieds dans le dos j’ai été opéré depuis, c’est elle qui m’a « répudié », tous le monde l’écoute, ça stratégie du silence énigmatique est toute puissante, je me suis retrouvé sans ressource etc. merci de m’avoir éclairé… 10 ans après le divorce, alors qu’elle a un amant elle refuse la nullité d’un mariage qu’elle a entièrement organisé (j’avais juste 18 ans et elle 21…), elle m’a fait quitter mes études… j’étais un esclave sexuel ! Merci pour votre site… et pour les faits matériels qui permettent de bien analyser le problème…à ce jour je suis sevré des « relations amoureuses » mais il y a autre chose dans la vie !

  34. cat

    Bonjour,
    Je suis avec un pn depuis 6 ans, j’ai 40 ans.je suis en train de développer tout un tas de troubles anxieux à cause de cela, plus des fausses couches et allergies. J’ai conscience de ce qui m’arrive car son ex et une amie à moi m’ont ouvert les yeux, de plus j’ai vécu des relations normales avant. Il a détecté en moi la dépendance affective très forte, sais me flatter, pour me soumettre ensuite. Il se sert aussi d’autres filles pour me faire sentir en insécurité, bref, je vous épargne les détails sordides, il les cumule tous. Ma grande question, c’est comment m’en sortir ????? Chaque fois que j’ai essayé de partir, je suis revenue ramper car je me sentais seule et en manque. Comment trouver la force et le recul nécessaire pour admettre que rester avec lui c’est signer ma mort à petit feu? Je suis très mal entourée socialement. Merci de me donner des pistes

    • Bonjour,

      Dieu merci vous n’avez pas pu avoir d’enfant avec lui….

      Pour votre question: Pour prendre conscience de ce que vous vivez … relisez quotidiennement ce que vous venez d’écrire ici :-)
      Il vous faut du courage, de la détermination, de l’aide … Rassemblez vos forces et AGISSEZ !!

      Bon courage ! Geneviève Schmit

  35. jacquet

    bjr, je suis bouleversée , en écoutant vos commentaires 36 ans de mariage des années de jalousie excessive , pour arriver à un délaissement,et il y a 16 mois un jour je suis rentrée ,une lettre et plus rien dans les placards, jamais de réponses aux questions, là sans être là, même avec les enfants, depuis il est revenu 10jours, 3semaines, 3 mois 3semaines , je l’ai rejoint 1 semaine en vacances puis plusieurs week end et après plusieurs fois essayées par courrier et 2 fois de coupures j’ai décidé de tout couper il me faut tenir mais je ne sais pas où trouver la force depuis 16 mois je suis lasse!!!!!!

  36. Maya

     » le temps, l’âge, le stress et leurs insatisfactions permanentes finissaient par les ronger de l’intérieur, les affaiblissant autant physiquement que psychiquement, devenant du même coup plus paranoïaque et se coupant un peu plus du monde, donc de proies fraîches. J’ai également noté que la peur de l’anéantissement, de la mort, les affectent plus que la majorité des gens; c’est sans doute parce que c’est la seule autorité qu’ils craignent, la seule pouvant mettre un terme a leurs toute- puissance » (je cite Christine Brassard)

    C’est étrange et très angoissant, c’est excatùent comme ça que je vieillis et pourtant je ne suis pas ce qu’on a ppelle un pervers narcissique, je suis juste assez immature, très complexée, diagnostiquée psychotique (probableement borderline) et avec un probleme de dépendance affective, j’ai fait plusisuers dépression et dans mon enfance, le comportement de mes parents et de la parente qui m’a élevée mes 3 premieres années ressemblait bcp à ça (avec de recl je pense qu’lel devait etre PN.

    Je trouve ça affreusement injuste, car s’il m’arrive de pomper l’air de mon entourage je ne refuse pas de me remettre en question et j’ai juste le semntiment de ne pas avoir vécu, avec mes complexes, problemes relationnels et l’inconfort matériel que ça a entrainé. J’ai fait 2 depressions ce qui n’a rien arrangé. J’aimerais pouvoir me sortir de là et de cette affeuse frustration car à la base je sais que je ne suis pas une saloperie.

  37. Bonjour,
    Et bien … vous vous préparez un bien triste avenir !!
    Vous savez parfaitement bien ce que vous devez faire, et vous avez pris cette bonne décision.
    Maintenant il faut TENIR !!! Et cela, il n’y a que vous qui puissiez vous motivez.
    Lisez et relisez ce que vous venez d’écrire, surtout lorsque vous vous sentez flancher…
    BLOQUEZ son numéro sur votre téléphone! Il faut vous protéger de son blabla qui retourne le cerveau !!
    Ses chantages au suicide ne vous concerne pas !!! S’il recommence, ne vous dégonflez pas: demandez lui où il se trouve en lui laissant supposer que vous allez venir, et … APPELEZ LES POMPIERS ! Et surtout, vous … n’y allez pas !
    Protégez vous de lui et vous … réalisez que vous avez aujourd’hui un CHOIX de vie à faire …

    Bon courage! Geneviève SCHMIT

  38. SOSSO

    Bonjour.

    J’ai 1 ami depuis 5 mois.
    Dès le 1er mois il était fou amoureux et voulait vivre avec moi ce que j’ai refusé ayant déjà eu trop de déception et jugeant celà trop tot, ne le connaissant pas.
    Je me suis rendu cpte qu’il était alcoolique il s’est fait arrête récemment à 18h avec + de 2grs d’alcool, jaloux, possessif.
    Cà devient infernal. Qd je ne réponds pas au portable, il me laisse les mêmes messages sur le fixe. Si mes volets ne sont pas fermés c’est que je ne dors pas chez moi et, que j’ai quelqu’1.
    Il me surveille . J’ai beau discuter c’est tjrs moi qui ai tort.
    A Noel, j’étais en famille, il n’a pas arrête de me harceler me disant que c’était faux.
    J’ai répondu à 1 de ces appels, il m’a répondu, tu es sr ton fixe.
    Mon fils lui a envoyé 1 texto, il a décrété que c’était moi que j’étais chez moi et qu’il a vu de la lumière ds mon appartement alors que c’était l’aquarium.
    Mème qd je passe la jr avec mon fils ou 1 copine qui lui téléphone, il répond que c’est 1 alibi pr lui c’est faux.
    Il me fait des scandales ds les soirées qd je danse avec ses amis et va mème jusqu’à me faire la réflexion que je reste trop lgts aux toilettes.
    Il m’avait pourtant promis de changer car j’avais déjà arrête avec lui , il n’a pas de parole mais, à chaque X c’est le chantage sentimental, suicide, déménagement etc.
    Je n’en peux +.
    Je suis épuisée moralement et physiquement.
    Je fais des crises d’angoisse et suis très stressée pourtant, je n’ai rien à me reprocher.
    Il faut tt le temps s’occuper de lui, arrêter l’ordi etc.
    Il ne s’intéresse à rien.
    Ses messages ne sont que des reproches, des réflexions etc. Le 25, j’ai coupé les ponts mais, je sais qu’il va revenir à la charge.
    Je suis très mal d’autant ++ que je ne dois pas ètre contrariée car je suis malade mais, il s’en fout.
    Cette X ci, je ne veux plus reprendre avec lui, il est entrain de me détruire.
    Je ne dors ++. S.O.S. Merci.
    S’il continue je porte plainte pr harcèlement, ce que j’aimerais tt de mème éviter, avec son problème d’alcool il est déjà enregistré.
    Il me fait culpabiliser pr des choses qui n’existent pas.
    Je n’en peux ++.
    Je suis à bout de nerfs.

    • Bonjour,
      Et bien … vous vous préparez un bien triste avenir !!
      Vous savez parfaitement bien ce que vous devez faire, et vous avez pris cette bonne décision.
      Maintenant il faut TENIR !!! Et cela, il n’y a que vous qui puissiez vous motivez.
      Lisez et relisez ce que vous venez d’écrire, surtout lorsque vous vous sentez flancher…
      BLOQUEZ son numéro sur votre téléphone! Il faut vous protéger de son blabla qui retourne le cerveau !!
      Ses chantages au suicide ne vous concerne pas !!! S’il recommence, ne vous dégonflez pas: demandez lui où il se trouve en lui laissant supposer que vous allez venir, et … APPELEZ LES POMPIERS ! Et surtout, vous … n’y allez pas !
      Protégez vous de lui et vous … réalisez que vous avez aujourd’hui un CHOIX de vie à faire …

      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  39. panot

    bonjour,c’est la realité vrai le PN est un monstre.je vie avec tous les jours que dieu fait et croyer moi ce n’ai pas facile.je n’ai plus d’énergie,vider,epuiser………….il est trop malin et a beaucoup de vices et oui personne ne vous écoute c’est juste que vous mentez tous le temps lui et parfait vous, vous n’éte rien.il est rongeur et suceur de tous ce que vous pouvez posséder.je voudrais qu’il ce fatigue,qu’il ce lasse et qu’il me laisse enfin en PAIX.et par dessus tous qu’il se retrouve une autre proie.ma santé en prend un sacrée coup je suis sous antidéprésseur et beaucoup d’autres problemes de santé viennent se rejouter.

  40. Lina

    Et bien moi je ne sais pas si je suis victime d’un pn ou non ,car je retrouve certaines choses mais pas d’autres . En fait je n’ai jamais été officiellement en couple avec ce garçon , parce que peu de temps après m’avoir séduite il m’a avoué dejà être avec quelqu’un . Ils se sont séparés peu de temps après notre rencontre mais il disait ne plus vouloir être en couple , qu’il lui fallait du temps que ça rimait à rien le mot couple . Pourtant on était tout le temps ensemble , il me présentait à tous ses amis , m’emmenait en soirée , on discutait , on partageais notre intimité , il était même jaloux et supportait mal de me voir parler avec d’autres hommes . Un jour je suis allé à une soirée avec une amie , et je l’ai vu avec une autre , il m’a regardé comme une bonne vieille copine , sans aucune explication , et c’était elle sa nouvelle petite amie officielle . Je n’ai rien dit , je suis rentrée chez moi le coeur brisé , et j’en ai fait une vraie dépression . Et puis quelque temps après il s’est remis à me contacter , pour moi c’était hors de question de le revoir surtout qu’il était toujours avec elle . Il a finit par la quitter , m’a demandé pardon pour tout le mal qu’il m’avait fait , m’a dit qu’il ne recommencerait plus qu’il voulait ne plus être egoiste . J’ai accepté qu’il revienne , et là ça été la descente aux enfers , il ne me respectait plus , il était odieux et me répétait « tu me reconnais bien là jsuis qu’un connard  » . J’ai décidé d’arrêter de le voir , je suis partis en vacances , et quand je suis rentrée j’ai appris qu’il avait une nouvelle copine . Il a voulu prendre de mes nouvelles une fois , j’ai répondu poliment . Je me suis éloignée des amis qu’on avait en commun , j’ai évité les lieux où on aurait pu se croiser . Je ne suis pas allé au festival où nous ètions bénévoles tout les 2 chaque années , dailleurs il y est allé avec sa nouvelle petite amie . Et le lendemain de ce festival , il m’a envoyé des messages me demandant pourquoi je l’ignorais , et si c’était parce que je suis une salope . Je n’arrive pas à savoir si c’est un pn ou non , tout ce que je sais , c’est qu’il sait que je l’aime , que lui ne m’a jamais rendu heureuse mais pourtant il ne supporte pas que je sorte de sa vie trop longtemps . Je le reconnais en tant que pn quand vous dites que c’est un garçon qui aime briller aux yeux des autres , il parle à demi mot on ne sait jamais vraiment ce qu’il pense , il ne reconnait presque jamais ses torts . Il ne m’avait jamais mal parlé jusque là , mais avec lui je me sentais toujours frustrée : un jour j’avais l’impression d’être la plus merveilleuse de la planète et le lendemain plus rien . Il se comporte toujours en victime il parle toujours de son enfance , il a été maltraité par sa belle mère . Par contre il ne sait pas grand chose de moi , en fait il s’interessait très peu à ma vie . Mais il me faisait toujours sentir coupable , comme si j’allais le tromper , même avec ses propres amis , alors que c’est toujours lui qui a enchaîné les conquêtes . c’est horrible , j’ai cet homme dans la peau autant que je le déteste . C’est un pn selon vous ?

    • Bonjour,

      Prenons garde de mettre dans la case PN tous les salopards que nous croisons ! 😉

      Il semble évident que cet homme n’est pas fréquentable car il n’a aucune parole, et aucun respect de l’autre.
      Il semble évident qu’il ne pense qu’à sa propre satisfaction sans tenir compte des conséquences émotionnelles sur l’autre.
      Il semble évident aussi qu’il est habile à renvoyer sur l’autre les défauts qui l’animent.
      Et même si tout cela fait partie des caractéristiques sur PN, cela n’en fait pas un à part entière.

      De toute manière souhaitez lui bon vent et … et travaillez en vous ce qui fait que vous aviez ce désir de croire dans le mirage « repentir » … car çà c’est un piège que vous transportez avec vous.

      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      • Lina

        merci pour votre réponse si rapide .
        j’ai continué de regarder toutes vos vidéos , et je l’ai beaucoup reconnu dans comment vieillit le pn mais surtout je me suis beaucoup reconnu dans « m’aime t’il ? » . J’ai souvent cru à son repentir car ça durait parfois des mois et semaines où il passait son temps à s’excuser sincèrement , je le sentais tellement mal par moment , j’avais l’impression que mon amour et mon aide pouvait faire passer ce mal être . Comme vous dites c’est peut être juste un salopard , mais je n’ai jamais vu un salopard insister si longtemps , je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il a toujours besoin de rappliquer dans ma vie , on dirait qu’il a un radar : dés que je commence à aller mieux il revient me mettre la tête sous l’eau . Comme vous dites c’est une drogue dure , il sait titiller mes points sensibles et recréer cet effet de manque à chaque fois .

  41. Nathalie

    Voilà, j’ai 40 ans et je viens de réaliser que ma mère est une perverse narcissique. Je prends conscience de ma candeur et de mon ignorance, je me demande comment j’ai pu être aussi aveugle pendant toutes ces années.

    Quand j’ai eu 19 ans, mes parents ont divorcé. J’ai pris le parti de ma mère, mon père s’étant montré violent pendant cette séparation. Elle avait trouvé quelqu’un d’autre et j’ai plutôt heureuse pour elle qu’elle refasse sa vie. Et puis, tout s’est mal passé avec ce nouveau beau père, je l’entendais souvent me dénigrer auprès de ma mère, j’ai sombré dans l’anorexie, la depression, j’étais constamment critiquée. Ma mère a fini par me mettre à la rue à l’âge de 22 ans en inventant un mensonge comme quoi ils allaient déménager dans un studio et qu’il n’y avait pas de place pour moi. Ils n’ont jamais déménagé. Après avoir dormi plusieurs semaines chez des connaissances et des amis, elle a fini par accepter de se porter garante pour la location d’une chambre de bonne.
    Après cet épisode de grande souffrance, je lui en ai voulu pendant plusieurs mois et puis elle a commencé à se positionner en victime en disant à tout le monde que je ne voulais plus la voir. Elle m’a fait du chantage avec ma demi soeur. J’ai cédé et j’ai renoué avec elle.
    S’en est suivi des années de critiques, de maltraitances psychologiques:que j’étais bonne à rien, que j’étais une mauvaise personne etc… La liste est longue. Quand j’avais des problèmes, elle ne me soutenait jamais au contraire disait tout le temps que c’était de ma faute. Je me souviens qu’elle me faisait souvent pleurer. Il y a eu des périodes qui ont duré des mois pendant lesquelles je ne lui parlais plus. Pendant ces périodes je revivais! Et puis je revenais, gentille petite fille que j’étais. Même quand j’ai fait ma fausse couche, elle n’est même venue à la clinique.
    Quand mon père est mort, je l’ai rappelé pour lui annoncer. Je pensais avec crédulité qu’on allait renouer qu’elle allait m’aimer me réconforter et m’aider.
    Lors de leur divorce, mes parents n’avaient pas procéder à la liquidation matrimoniale. Ils avaient une maison en commun. J’ai donc hérité de la moitié de cette maison. A la mort de mon père, elle s’est servie de moi pour retourner là bas prendre des choses sur place et m’a abandonné toute seule, me laissant me débrouiller pour l’enterrement et tout le reste : notamment trouver une pension pour le cheval de mon père. J’étais sans le sou, sous le choc; c’était terrible. J’ai vécu l’enfer.
    Ma mère a demandé à mettre fin à l’indivision elle a proposé un prix de vente dérisoire dans le but de racheter ma part. N’étant pas d’accord, je juge a ordonné une mise aux enchères. Je viens d’apprendre que la vente a eu lieu sans que je le sache il y a 10 mois et ce à huis clos. Ma mère s’est portée acquéreur de la maison pour 25 000 euros. Elle m’a spoliée, m’a volé l’héritage de mon père.
    Aujourd’hui j’ai des problèmes de santé (maladie auto immune) et j’ai un petit garçon de 4 ans. Mes problèmes de santé elle s’en fiche royalement et me fait culpabiliser parce que j’ai coupé les ponts et qu’elle ne voit pas son « petit fils ». Elle se fait passer pour une victime à qui on empêche de voir son petit fils, me fait passer pour la mauvaise.
    Aujourd’hui, je repense à mon enfance :une gentille petite fille, timide, discrète, obéissante, jamais capricieuse. Je n’ai eu de compliments ou de récompenses, surtout des critiques. Je ne me souviens pas non plus des gestes particulièrement affectueux. Mais j’ai accepté tout ça et j’ai toujours gentille.

    Tout cela a eu des conséquences fâcheuses sur ma vie : dépression, névrose d’échec, l’impression d’être capable de rien.
    Je suis dépitée, quand je pense qu’elle a même fait des déclarations calomnieuses auprès de la CAF lorsque j’étais enceinte!
    Elle m’aura tout fait et moi j’ai subi.Comment ai-je pu être aussi stupide?

  42. ma

    bonjour, comment s en sortir d’un manipulateur quand on est seule, quand on a pas de travail et qu’on a une maladie….Comment arrivée à retrouver un équilibre?? Tout ce que vous dites, je retrouve mon mari, tout ce que je lis c’est ca maniére de vivre sans compter qu’il a battu notre chien, il m’a avoué que c’était le chien ou moi hier, le chien est mort il y a 1 ans..J’ai une petite fille de 2 ans, et je vis dans l’angoisse permanent de le laisser seul avec elle..Son père est également un pervers narcissique, gentil et cruelle à la fois, adore vous lancer des pics, j’ai vecu 1 mois avec eux travaillant sans cesse et n’avoir à manger qu’un radis ou 1 salade, j’ai perdu 7 kilos en 1 mois, mon mari me dit d’oublier, je ne peux pas..Il a battu mon mari jusqu à l’âge de 25 ans sa mére également la battue et croyait moi, mon mari les acceuille les bras grand ouvert..Je vis tout les jours avec la peur au ventre, ces cris, ces insultes, aprés gentil, me disant que c’est pour mon bien..Ma fille également, il lui oblige de dire BONJOUR PAPA le matin, elle doit dire les couleurs et les chiffres sans se tromper autrement il hurle..Ma fille refuse le pot, et bien sur c’est de ma faute, il dit que je suis une mauvaise mére, que je dois m’occupé essentielement de ma fille et de faire les repas..Je vais être gréffé d’un rein et le professeur veut que ce soit lui qui me donne son rein..Je ne sais plus quoi faire, j’avais pris un petit chiot, je l’ai vite donné un soir pour ne pas qu’il recommance à le taper, jamais il ne changera

    • Il y a des situation plus complexes que d’autres mais je reste persuadée qu’il est possible de l’en sortir.
      Il faut vous faire aider.
      Courage! Geneviève Schmit

  43. Will

    Bonjour

    Ce n’est que quelques jours avant le décès de ma mère, lié à l’alcool, que j’ai réalisé que mon père est un PN. Il y a 6 ans j’ai fini par prendre mes distances avec mes parents à cause de l’atmosphère de plus en plus destructrice qui régnait chez eux, mon père devenant de plus en plus violent et agressif verbalement; l’insultant en permanence, lui interdisant toute possibilité d’expression. Elle n’était qu’à son service et se donnait beaucoup de mal pour le satisfaire.
    Il a tenté de me mettre sur le dos l’alcoolisme de ma mère, alors que depuis mon enfance elle consommait déjà beaucoup d’alcool.
    Elle a commencé à avoir de graves problèmes de santé lorsqu’elle a pris sa retraite, lui y était déjà depuis 4 ans. Le fait qu’ils soient dès lors tout le temps ensemble n’a fait qu’accentuer le comportement violent de mon père qui, il faut aussi noter, était conducteur de travaux dans le bâtiment et avait donc une situation lui permettant de se mettre en valeur.
    Son comportement et ses propos peu de temps avant et après le décès de ma mère étaient choquants, il l’accablait de tous les maux, se plaçant alors en victime de ma mère. Il est évident aujourd’hui qu’il n’a jamais éprouvé le moindre sentiment pour elle ainsi que pour ma sœur et moi.
    Aujourd’hui il a bientôt 76 ans, il a du diabète, dont il avait arrêté un moment le traitement, ce qui lui vaut maintenant d’être quasiment aveugle et d’avoir de sérieux problèmes pour marcher. Il est en plus paranoïaque, persuadé que l’on veut le dépouiller de son argent.
    Les quelques personnes qui venaient chez mes parents étaient des amis de ma mère, aujourd’hui qu’elle est décédée ils ne souhaitent pas du tout entretenir de relation avec lui, ils le savaient violent, violence qui est allée en s’accentuant lorsqu’il a pris sa retraite.
    Ma sœur et moi nous ne souhaitons plus le voir non plus car il est déstabilisant puisqu’il nous pousse systématiquement à la culpabilité, au doute. Je me rends compte d’ailleurs que cela m’aurait fait le plus grand bien de détecter sa perversion bien plus tôt dans ma vie, il a eu une influence dévastatrice sur mon développement. J’aurais pris mes distances bien plus tôt au lieu de chercher à lutter contre lui. Il était indéboulonnable, persuadé d’avoir toujours raison. J’ai dépensé de l’énergie inutilement, sans compter les moments de doute et les insomnies auxquels j’étais sujet.
    Maintenant il se retrouve isolé, il a une aide à domicile qui vient chez lui car il est totalement dépendant, et sauf s’il se trouve une nouvelle victime, ce que je redoute par dessus tout, je suis persuadé qu’il va se consumer, car j’ai pu constaté il y plusieurs années de cela que c’est un « hyper » angoissé, il a toujours craint le changement.

  44. Patrick

    Je viens de me rencontre après une énième dispute et d’un article lu au vol que mon épouse est exactement un PN,
    j’ai quatre enfants avec elles et je suis en permanence dans l’angoisse de mal faire, rien n’est jamais assez bon,
    je suis quasiment isolé de mes amis car javais tjrs la crainte d’un mauvais comportement d’une dispute, peur aussi par fois qu on parle d’elle en mal et pourtant ..;
    cela fait 5 ans que je n’ai pas vu ma propre soeur car mon epouse lui reproche une altercation verbale, elle m’a mis une pression enorme psychologique pour ne pas la revoir.
    Elle me blame en permanence sur des chose quelle ne tolere pas mais que parcontre elle pourrait faire sans aucun probleme,
    la ou s’est difficile c’est qu’elle peut changer son attitude a la minute et devneir en apparence extrement gentille pour apres reprendre sa posture.
    J’ai essayé de me separer d’elle une fois et comble s’est moi qui suis evenu presque en rempant.
    Aujourdhui j’ai vu votre video qui ma beaucoup eclairé mais je suis perdu, car je me rencontre de la gravité des choses, peur par rapport a mes enfnats peur de perdre quelqun que jaime (meme si cela s’apparente à une dependance) les choses sont à la fois claire et brouillées.

    • Merci pour la confiance de ce partage Patrick.
      Je ne sais si votre épouse est PN mais il est certain que vous êtes d’une part en grande souffrance et d’autre part dans la dépendance affective à elle …
      Si vous avez besoin d’y voir clair, contactez moi.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      • Aline

        Bonjour,
        Voilà plusieurs années que je me suis penchée sur la possibilité que mon compagnon soit un PN ou non…
        Et puis, les choses allant un peu mieux (ce sont des personnes particulièrement faciles à vivre, la majeure partie du temps..), je n’y ai plus trop réfléchi.
        C’est en lisant tous vos messages que je me suis remise à y penser, tant j’ai vécu de moments douloureux par moment.
        Je me pose un tas de questions, je me demande toujours s’il en est un ou non?
        Il est particulièrement violent en paroles, aime ses deux enfants ( + de 20 ans)de manière inconditionnelle…et je pense même qu’il les utilise pour me faire du mal.
        Dernièrement, sa fille m’a malmenée, j’ai eu énormément de mal à ne pas rétorquer, il disait « me comprendre » mais ne voulait pas que je mette les choses au point avec sa fille pour l’épargner alors que c’est moi qui avais été malmenée..
        Il a mis son fils à la porte de chez lui il y a un an, et me remet ça sur le dos, alors que je n’y suis pour rien.
        Il rejette toute culpabilité. Me dit souvent que j’ai raison, mais prend systématiquement la « défense » de ses enfants.
        Il boit assez bien.
        Son image est d’une importance capitale pour lui, aux yeux de tout le monde, sauf aux miens.
        Plusieurs fois, nous nous sommes séparés, et il était si indifférent vis-à-vis de moi que je ne peux pas imaginer qu’il aie eu des sentiments pour moi à un moment donné.
        Beaucoup d’autres choses se sont produites, mais malgré les souffrances que je vis, je me demande toujours si oui ou non j’ai affaire à un PN…

        • Bonjour,
          Il ne m’est pas possible d’étiqueter cette personne mais d’une part ce que vous me décrivez correspond à un comportement que pourrait avoir un PN mais surtout … il me semble évident que vous ne pouvez construire une relation harmonieuse avec lui …
          Courage! Agissez!
          Geneviève Schmit

  45. CATHERINE

    Oh lalalalalala, c’est une excellente journée pour moi de vous avoir découverte, grâce à une connaissance FB, car là vous avez vraiment répondu à ma question, vu que je n’arrive pas à quitter M., que je crains de le laisser tomber lâchement, il a l’air de vouloir se reprendre en mains, de vouloir travailler, mais ….vu qu’il me demande de le sortir de sa pauvreté, de sa misère, c’est un écorché vif par sa vie en Tunisie, je culpabilise de tout avoir et lui RIEN, mais bien sûr ça ne l’autorise pas à être méchant et violent avec moi, impossible de lui parler, la seule solution pour moi, ne plus jamais le rejoindre en Tunisie….Encore merci, vos vidéos sont instructives et vous êtes une femme très agréable, pas la froideur et la rudesse de certains psys….lollllllllllllll

    • Bonjour Catherine,

      Je suis heureuse que mes vidéo vous ont aidées.
      Si je puis me le permettre, qu’il soit écorché vif ou pas ne justifie pas que vous « sacrifiez » votre vie ….
      Votre vie est importante, rendez la belle et heureuse… ce devrait être votre recherche .

      Courage! Geneviève Schmit

      PS:/ Catherine, j’ai retiré voitre nom de famille et le prénom de votre PN … Soyez prudente !

  46. Christine Brassard

    Bonjour, en tant que victime de PN depuis près de 40 ans (parents, sœur, conjoint, voisin, collègues, amies) je peux dire que j’ai eu un aperçu de ce que devient, avec le temps, le PN. Premièrement, ils ne s’améliorent aucunement en vieillissant et ce malgres tout les outils, aides et supports qui leurs sont offert et même s’ils sont obligés de suivre une thérapie suite a un jugement de cours, jamais ils ne grandiront de cela, au contraire, cela les renforceront dans leurs volonté de triompher du système. Ce que j’ai observé c’est qu’ils réussissent très souvent a se mettre le thérapeute dans la poche et sorte de la thérapie avec un verdic de non culpabilité a leur endroit, ce qui les rend ensuite encore plus redoutable. Par contre, j’ai également remarqué que la vie fini presque toujours par les rattraper (a partir de la quarantaine et en montant) rétablissant si l’on veut l’équilibre, la juste mesure…tel la déesse grec Némésis 😉 Ce que j’ai observé chez mes parents (70 ans) ma sœur (37 ans) et mon ex conjoint (50 ans), c’est que le temps, l’âge, le stress et leurs insatisfactions permanentes finissaient par les ronger de l’intérieur, les affaiblissant autant physiquement que psychiquement, devenant du même coup plus paranoïaque et se coupant un peu plus du monde, donc de proies fraîches. J’ai également noté que la peur de l’anéantissement, de la mort, les affectent plus que la majorité des gens; c’est sans doute parce que c’est la seule autorité qu’ils craignent, la seule pouvant mettre un terme a leurs toute- puissance. Et alors que la majorité des gens acquièrent de la sagesse en vieillissant, eux c’est le contraire qui se produit en devenant de plus en plus rigide, étroit d’esprit et dogmatique; ils sont moins patient, moins vigilant et plus impulsif. C’est surement parce qu’ils se sentent perdre le contrôle sur leur corps et sur leurs vie qu’ils compensent par plus de rigidité. Mais a mon avis, ce qui est le plus déterminant dans leurs incapacité a acquérir de la sagesse et de la maturité émotionnelle c’est que cela n’est accessible qu’en apprenant de nos erreurs, qu’en se connaissant et en s’acceptant pour ce que nous sommes, qu’en se respectant et respectant l’autre pour ce qu’il est vraiment, chose que les PN sont incapable, ou ne veulent absolument pas faire.

    • Bonjour,
      Je partage cette analyse.
      Mais vous … 40 ans … parents, sœur, conjoint, voisin, collègues, amies …
      Avez vous réglé ce qui en vous a rendu cela possible ?
      Courage !! Geneviève Schmit

      • Christine Brassard

        Et bien je dirais que j’ai fais beaucoup de ménage en moi et autour de moi, ne gardant autour de moi que mon fils (18ans) avec qui j’ai une merveilleuse relation et de qui je suis tres fiere :) Fière de ce qu’il est, de son intégrité, de sa maturité émotionnelle et de son équilibre, fiere de son engagement envers lui même et envers la collectivité et…. je vais arrêter là car cela serait trop long 😉 Je suis également très fière de moi car je me suis averer etre une tres bonne mere et parce que j’ai su mettre fin aux patterns de maltraitance et de perversion des générations qui m’ont précéder et ainsi libérer ma ligné de ce cercle vicieux. Il etait tres important pour moi de permettre a mon fils et a toute ma descendance d’avoir une meilleure vie et de meilleures chances de réussite, d’épanouissement que ce que j’ai eu moi-même. Comme vous le savez, il est tres difficile de se sortir d’une emprise de ce genre surtout lorsqu’on a pas en soi de malvaillance (il est tres difficile de reconnaitre et de comprendre quelque chose qu’on a pas) Cela m’a pris plus de 30 ans pour en saisir le pattern et les points commun a chacun, ainsi qu’une maladie chronique invalidante, la fibromyalgie. Sans doute que s’il n’y avait pas eu la maladie pour me forcer a me recentrer sur moi et mes besoins, j’y serais toujours. En fait je suis de l’ordre des proies parfaite: surefficiente, empathique, maternelle, candide, artiste, débrouillarde, responsable, autonome, joyeuse, rayonnante , de bonne foi et absolu dans ce qui a trait a mes valeurs et principes de vie… je crois en l’humain et un simple sourire me rend heureuse. Donc, il a été assez facile pour ma mère de me mater et de m’aservir, se servant de moi comme nourriture a son narcissisme insatiable ainsi que pour celui de ma sœur, s’évitant ainsi de faire l’effort de répondre aux besoins de ma jeune sœur et d’avoir a lui donner quoi que ce soit d’elle même. Je suis donc devenu l’objet de ma mère ainsi le jouet de ma sœur et puisque mon père n’était pas très présent dès la naissance de ma sœur (que les fins de semaines et des fois moins) et que lorsqu’il y était il se servait d’elle, sa petite poupée…sa vedette (elle était tout un numéro m’a petite sœur 😉 ) pour nourrir son propre narcissisme, il s’est donc avéré que ma sœur n’a pas vécu l’oedipe, mon père n’ayant pas appliqué la loi pour elle afin de s’en nourrir, faisant d’elle son objet et laissant libre cour a sa tout-puissance. C’est donc a ce moment que ma sœur est devenu la reine et que nous sommes devenu les sujets d’un royaume qui avait pour loi ses caprices et pour règle le chao :)

    • wagner

      Bonjour,
      Tout à fait d’accord ! Ayant un MPN sur le dos depuis des années dont 10 ans à 700 km de lui, et ce suite à ma réussite et c’est peu dire, de l’avoir fuit profitant d’une ordonnance de justice non exécutable !Je confirme qu’avec le temps, son âge, son stress et ses insatisfactions permanentes il finit par être ronger de l’intérieur, totalement affaiblit autant physiquement que psychiquement, devenant totalement paranoïaque. J’ai également constaté que sa peur de l’anéantissement (sa société périclite il n’es plus dans la toute puissante, il fait moins le paon), de la mort (une frousse énorme), l’affecte au plus haut point d’autant plus que son père vient de décéder. En vieillissant très mal (il parait 10 ans de plus que son âge maintenant), il est moins vigilant et plus impulsif.Aujourd’hui, je me sens plus libre car notre fils à 14 ans et je n’ai plus peur. Ni de lui, ni de la justice…(car il a quand même faillit avoir gain de cause dans ses tentatives d’escroquerie aux jugements (3 sur le territoire de mon ex résidence, et 1 sur la nouvelle) Sauf que j’envisage de fuir à nouveau car justement il devient plus impulsif !J’ai réussi à tenir depuis que j’ai compris à qui j’avais à faire mais contre un fusil…je ne pourrai pas ! D’ailleurs, j’écris mon histoire, cette partie de ma vie avec notamment des conseils pour faire face à ce type de personnage notamment quand on a un enfant en bas âge (seule, c’est à mon avis plus facile de les fuir totalement). Avec un enfant, c’est dur à cause d’une justice familiale aveugle, peu formée à la pathologie du MPN et malheureusement encore convaincue que de ce type de personnage peut être un bon père. Ce qui est archi faux !Preuve à l’appui.)Contre manipuler c’est difficile psychologiquement mais pas impossible…c’est vrai grâce à la distance géographique !

    • Hermane

      @ Christine Brassard,
      Bonjour,
      Comme vous dites vrai quand les PN craignent la mort par-dessus tout. Je vis avec un PN depuis 30 ans, mais malheureusement pour lui maintenant il est malade. Et lui « qui ne craignait personne » qui montrait et montre encore sa toute puissance, comme il tremble maintenant, tellement il a peur … !
      Oui on se sent détruite à un point inimaginable de la vie avec un PN car on ne voit pas l’issue puisqu’il « nous bouffe ». Il faut vivre l’expérience pour vraiment comprendre le calvaire au quotidien. Pour s’en sortir ? Les solutions je les ignore et comme je n’ai plus d’espoir j’en suis arrivée à les attendre du ciel.
      Merci du témoignage.

      • Vanessa

        Hermane

        Moi pareil autant d’années mais je vais demander le divorce. J’ai 55 ans et il n’est pas arrivé à m’abattre malgré tout.
        J’attends aussi la solution qui viendra du ciel. Helas pour moi à 70 ans il est en pleine forme.