« Tisseurs de rêves »

15 février 2015 Par

« Tisseurs de rêves »

Les « Tisseurs de rêves » ou les arnaques sentimentales sur le Net,

une réflexion de Geneviève Schmit

.

Rêves, désillusions …

Nous vivons dans un monde incroyable !
La technologie nous propose de satisfaire tous nos désirs, et ce de plus en plus rapidement.

Sans même nous en rendre compte, nous avons plongé, avec délice parfois, dans un monde de boulimie virtuelle alors même que nous subissons un isolement humain de plus en plus profond.

Ce monde paradoxal dans lequel nous tentons de survivre est de plus en plus individualiste. Cela a comme conséquences de générer et d’accentuer encore plus la solitude dans ce qu’elle a de plus effroyable.

C’est comme si, plus nous pouvions entrer en contact avec le monde qui nous entoure, moins nous pouvions prendre le temps de le connaître.

.

Avec nos doigts posés sur le clavier, nous pouvons nous gaver d’informations, nous enrichir de multiples connaissances ou nous égarer dans les fourberies des « tisseurs de rêves ».

A nous de « choisir » ce que nous souhaitons de mieux pour nous …

Dans le monde onirique du Net, chacun montre ce qu’il a envie de montrer. Chacun joue le rôle qu’il a envie de jouer. Chacun comprend ce qu’il a envie de comprendre.

Nous sommes dans le « jeu » pervers du chat et de la souris dans lequel, dès le départ, les rôles sont bien définis.
C’est un « jeu » qui se joue à deux ou a plusieurs et dont les règles vont évoluer progressivement au seul bénéfice du meneur.

Tout comme dans une pièce de théâtre médiocre, une « mise en scène » est partagée par les deux parties : proie et escroc. Chacun joue son rôle avec tout son savoir-faire.

.

A quoi ressemble l’escroc sentimental du Net ?

Arnaque aux faux sentiments, escroquerie Nigériane, brouteurs …

L’escroc du Net est un être sans le moindre scrupule. Il est extrêmement bien organisé et possède toutes les connaissances nécessaires pour évoluer avec aisance sur la Toile.

Il sait y détecter les proies potentielles, sait reconstituer son parcours, ses besoins, ses souffrances avec une habileté hors pair.

Riche de toutes les informations recueillies, l’escroc  va pouvoir s’approcher de sa proie, à pas feutrés, tout en se couvrant de l’apparence de l’idéal tant attendu.

Le fait de ne pas rencontrer physiquement le prédateur, permet à celui-ci de s’adapter à l’attente de sa proie. Quant à elle, elle se laissera emporter par son imaginaire exalté que rien ne viendra freiner.

Un des moyens de l’escroc est d’impressionner sa victime au point de lui retirer tout recul et donc moyen de réflexion.

Cet escroc a souvent une excellente connaissance des arcanes du Net, alors que sa proie est choisie parmi celles qui n’ont qu’une vague idée de son fonctionnement et des règles de base de la sécurité.

.

.

Qui est la proie de l’escroc sentimental su Net?

.

La victime ne voit que ce qu’elle a envie de voir.

La victime croit ce qu’elle a envie de croire.

.

Autrement dit, la victime va accueillir les informations qui vont correspondre à son attente.

Attrape rêves - Multiples réalités - Par mes désirs filtrés. Geneviève SCHMITLa cible, piégée dans son imagination, habilement stimulée et entretenue par l’escroc, se trouve dans un état de choc proche de la sidération.

La victime devient le hochet de son bourreau. Elle n’existe qu’au travers de son manipulateur.

Elle n’aura pas plus de consistance que ne peut en avoir l’ombre de son bourreau. Une ombre sur laquelle le prédateur marche à chacun de ses pas, sans plus s’en inquiéter.

Le contact de la proie avec cette réalité virtuelle est totalement fantasmé, autrement dit, elle la crée de toutes pièces

Tout cela est rendu possible du fait que la victime a une personnalité fragilisée, un « moi » faible et instable et des carences affectives évidentes.

Plus la victime se sent en insécurité émotionnelle, plus elle ressentira en elle un vide angoissant, plus elle sera susceptible d’entrer en relation avec un manipulateur et un escroc des cœurs.

La proie se trouve subjuguée par une image magnifiée de l’autre. Une image qu’elle aura elle-même construite de toute pièce afin qu’elle puisse correspondre parfaitement à son propre fantasme.

La victime ne perçoit pas l’illusion et les mensonges.

Elle se trouve dans l’extrême jouissance, dans l’exaltation d’avoir été « choisie » pour répondre aux besoins de l’escroc.

La victime renonce volontairement à sa propre intégrité au bénéfice du plaisir, presque masochiste, de s’immoler sur l’autel du désir de l’autre.

La proie va au devant et au-delà de la demande de l’escroc dans l’espoir effréné d’avoir un geste de reconnaissance de sa part.

On entre dans une situation où la victime offre volontairement, dans une sorte de douleur/jouissance, sa vie dans sa globalité.

La victime est piégée dans un conditionnement négatif proche du « lavage de cerveau ».

Elle n’est plus qu’une marionnette, c’est-à-dire que l’escroc lui fera faire ce qu’il veut. Il obtient d’elle ce qu’il désire, et elle ne s’en rend pas compte car elle est figée dans la constante attente d’une apaisante gratification de la part de l’escroc.

 

La victime donne au manipulateur la place privilégiée de confident de confiance, pour qu’il se nourrisse de sa substance en échange d’une attention qui lui donnera la sensation d’exister.

escrocs du net

.

La victime est totalement déshumanisée, elle devient un objet pour le bourreau.

Elle ne peut se défaire de l’image idéalisée de son bourreau, imaginaire, créée et mise en place en tant qu’être fantasmatique doué de pouvoir, ou qu’il faut sauver.

Si elle s’éloigne du manipulateur, la victime ressentira avec une grande violence la douleur du vide, de l’absence.

On ne devient pas la proie d’un escroc sentimental pour rien…

Le « faiseur de rêves » est indispensable à la victime en manque d’amour et de repère. La priver de cette illusion peut lui être aussi insupportable que la peur du vide.

.

Ceux qui ne tombent pas dans le piège …

Ne tomberont pas dans l’emprise de ces escrocs les personnes ayant une personnalité et une estime de soi autonomes et bien identifiées.

 

.

Pourquoi me suis-je précipitée dans le piège de ces faiseurs de rêves ?

 

Nous avons « cru » dans ces faiseurs de rêves parce que nous avions « besoin » d’y croire.

Les escrocs sentimentaux du Net viennent répondre à une demande; celle d’un attention à nous-mêmes.

Il est bien plus facile de laisser notre imagination s’égarer dans les méandres des fantasmes que de faire face à l’imperfection de ceux dont nous pourrions croiser le chemin.
Il est d’ailleurs reconnu que les fantasmes ne sont pas faits pour être vécus…

Et pourtant, en répondant aux demandes souvent totalement absurdes de ces individus sans le moindre scrupule, nous donnons la forme d’une réalité à notre rêve.

Nous apportons du réel à notre fantasme.

.

Qu’est-ce qui m’a empêché d’écouter ma petite voix qui sonnait l’alarme ?

Renoncer à notre fantasme, à notre illusion, serait se laisser tomber dans le vide de notre propre existence, perçue comme ennuyeuse.

Reconnaître que l’on s’est fait « avoir », que l’on a été berné et que l’on s’est comporté comme une « oie blanche » est une insupportable atteinte à notre ego

La victime préfèrera être dans le déni que d’assumer une réalité qui représente pour elle un effondrement. C’est bien trop douloureux, bien trop humiliant…

La victime, piégée dans une escroquerie sentimentale, ressent une grande honte concernant la situation vécue. Elle a honte de mettre dans l’esprit de l’autre une représentation amoindrie d’elle-même

C’est pour cela que, même avec toute la bonne volonté de son entourage, celle ou celui qui a donné naïvement son argent, son temps ou son cœur à l’un ou l’une de ces « faiseurs de rêves » ne pourra se résigner à y renoncer après avoir déjà autant sacrifié.

Cet entêtement fatal les plongera dans des situations critiques d’où ils ne pourront sortir sans l’aide de professionnels aguerris.

Ce phénomène d’emprise rend possible une situation d’aveuglement total au bénéfice d’individus sans le moindre scrupule. Et cela vient d’une réalité bien plus douloureuse encore ; celle d’une immense carence affective ressentie par la victime.

Même face à la réalité, prouvée, acceptée, puis refoulée, la victime devient comme affolée.

.

La réaction de l’entourage.

Ceux qui n’ont jamais ressenti ces émotions délirantes ne peuvent comprendre la notion d’emprise.

La victime d’un escroc sentimental est comme droguée, sous l’influence unique de celui qui aura su construire un rêve de carton-pâte.

Même si cela peut parfois créer un déclic bénéfique, la violence de l’entourage est une autre épreuve à traverser. Cette nouvelle violence risque de provoquer un isolement qui sera fatal.

Voici ce que l’on peut lire parfois d’un observateur impuissant :

« Hélas, il y a des gens, en effet, d’une bêtise ahurissante ! On m’a narré d’histoire d’une femme qui a correspondu DEUX ANS avec un mec jamais VU, ni ENTENDU et qui – outre lui avoir envoyé 18 000 € en Afrique – a acheté sa robe de mariée, lorsqu’il lui a dit venir, ENFIN, la rejoindre en France !! C’est son frère, désespéré qui me demandait conseil, après avoir vu la photo (volée) de l’amoureux transi sur mon Blog. Que dire face à une telle CONNERIE !? Il y a des personnes irrécupérables de naïveté, de stupidité, de crédulité et d’asservissement. »

Ou encore :

« Faudrait aussi que les connards escroqués soient un peu mieux éduqués et moins dragueurs sur internet… S’ils ont payé, alors ils en avaient les moyens : que ce-la leur serve de formation (leçon)… Si ils n’ont pas compris alors ils auront encore des cours… payants !!!« 

Ce que disent ces gens est à peu près exact sur le fond, mais ils ne semblent absolument pas comprendre que les escrocs sentimentaux viennent répondre à un besoin vital d’attention et d’amour chez la personne qui se laissera piéger.

.

En conclusion:

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’on ne devient pas « victime » par hasard, ou par manque de chance. On devient la proie d’un escroc sentimental par désespoir devant un sentiment d’inutilité, de solitude et de vide affectif insupportable.

Après une telle expérience, la personne piégée est encore plus détruite psychologiquement qu’elle ne l’était préalablement. Son estime d’elle-même se trouve broyée et elle se noie dans une confusion d’émotions contradictoires.

La patience des personnes proches sera vitale pour toute reconstruction, ainsi qu’une réflexion, accompagnée par un thérapeute, qui aura comme objectif de bâtir une estime de soi plus stable.

 

Ils sont là pour vous aider :

.

AVEU du NetAssociation L’A.V.E.U. du Net: Aide à la compréhension de la psychologie et du comportement des victimes d’arnaques aux sentiments sur internet.

Association des Victimes d’Escroquerie et d’Usurpation du Net, arnaques à la Nigériane,arnaques sur internet, arnaques aux sentiments, chantage à la webcam, sextorsion.

Permanences téléphoniques réservées à nos adhérents.

site de l’AVEU du Net

.

consultat abidjan

Le Consulat Général de France à Abidjan
Les ministères de l’intérieur en France et en Côte d’Ivoire sont compétents pour lutter contre ces délits.
Les escrocs créent de faux comptes sur des sites de rencontre et sur les réseaux sociaux en utilisant des photos d’hommes ou de femmes récupérées sur internet. Ces escrocs que l’on appelle communément « brouteurs » en Côte d’Ivoire maitrisent bien les outils informatique, sont spécialistes de la retouche d’images et utilisent également des flux-vidéos préenregistrés sur leurs webcams. …

suite sur leur site.

page du site du Ministère des affaires étrangères

 

 

Geneviève Schmit, experte dans l’aide aux victimes de violence psychologique.

 

Geneviève SCHMIT  ©  Toute reproduction, même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur

13 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lamoure

    Oui moi je suis assez scandalisé par la façon dont les psys voient le problème:ils ont l’art de faire porter le chapeau aux victimes de toutes sortes.C’est un fait général dans notre société. Dans les réflexions ci-dessus,aucun commentaire sur la « psychologie » des brouteurs, leur avidité,leur cynisme,leur manque d’empathie ou tout simplement et définitivement leur illégalité.Non,tout est centré sur les victimes dont on finit par croire qu’elles l’ont bien cherché et qu’elles n’ont que ce qu’elles méritent!
    Si elles avaient déjà un problème d’estime de soi,voilà de quoi les enfoncer définitivement,en outre.
    Pour moi ces psys ne valent guère mieux que les brouteurs, qu’ils ne prennent même pas la peine de dénoncer.Sans oublier qu’eux aussi empochent quelques billets pour leur « thérapie » d’ailleurs…Quel monde pourri!

  2. monik

    Je confirme l’histoire de « chantal » car j’’ai été victime d’arnaque, il y a 1an par un certain …(censuré par l’administration du site – ne jamais citer de noms !)…, on s’est rencontré sur le site Badoo, on a echangé nos adresse facebook, puis une semaine après il me dit qu’il doit se rendre en côte d’ivoire pour une affaire de maison qu’il a mit en vente et qui doit le rapporter une grosse somme.
    Après 2 semaine de conversation, il m’avouait ses sentiments pour moi et je l’aimais bien moi aussi parce qu’il était très beau.
    Après son voyage tout a commencé a se compliqué pour lui, enfin c’est ce qu’il me faisait croire et donc il fallait que je lui vienne en aide en payent son hotel ce que j’ai fait sans reflechir aveuglée par l’amour que je lui portais, puis encore il devait payer des frais pour sa soit distante maison avant de pouvoir la vendre à 135.000€.
    Et les frais de taxes et d’imposition s’élevaient a plus 26.000€, je lui ai dit que je ne pouvais pas payer toute la somme.
    Il m’a fait croire qu’il pouvait avoir un arrangement si je payais la moitié ce j’ai fait ensuite par envois de 2000€ en plusieurs fois aussi par western union en puisant dans mes économies.
    Après toutes ces conversations se basaient uniquement sur l’argent, et c’est a cet instant que j’ai compris que je me faisais escroquer.
    Alors j’ai porté plainte à la police et il m’ont tout simplement conseillé de couper contact avec lui pour ne pas avoir à envoyer encore de l’argent.
    C’est ainsi que j’ai cherche de l’aide sur les forums et j’ai vue l’adresse d’un agent de police Interpol.
    Ce monsieur m’a beaucoup aidé. Etant donné que j’etais toujours en contact avec eux, il a eu à entamer des démarches pour faire arrêter lui qui avait usurpé l’identité de … (censuré par l’administration du site – ne jamais citer de noms !)
    J’ai pu être remboursé par les autorités ivoiriennes grâce a se monsieur. J’étais arrivé à un stade malheureux de ma vie ou tout était devenu difficile pour moi, même pour manger.
    On ne sait vraiment pas a quoi s’attendre sur internet donc je suis très méfiante a parti de ce moment, je crois que l’amour virtuel n’existe pas. l’adresse : services _ police _ interpol / Arobaz / diplomats . com

  3. chantal

    Bonjour,

    Ma belle mère s’était faite arnaquée de 60 000 euros sur la Côte d’Ivoire depuis le 06 août 2013 par envois successifs avec W-Union et Money Gram et a gardé les récépissés.
    Elle a vendu son appartement pour un homme et vider ses économies. Elle était à la rue avec toutes sortes de dettes et facture. Quand je l’ai appris, ca m’a tellement choqué que j’ai tout de suite cherché des contacts pour l’aider, On a commencé d’abord par porter plainte à la gendarmerie, puis à la police, Et ca n’a rien donné. Puis on a fait la connaissance d’un Agent de la police Interpol M. Bernard Fioles grâce a un ami qui lui a tout expliqué. Dès cet instant, il nous a aidés à mettre ces individus sous les verrous, parce que ma Belle mère était toujours en contact avec ses ravisseurs ce qui a été un avantage sur leur arrestation. Puis nous avons eu un arrangement avec le ministère des affaires étrangères ivoirien, et grâce aux preuves qu’elle avait (Reçu de mandat) nous avons pu les convaincre et tout s’est bien passé, ma belle mère a été rembourser de l’équivalent de 65.000,00€ par le gouvernement y compris les dédommagements et les frais d’envois.
    Dieu merci tout c’est bien passé, je ne souhaiterais pas même à mon pire ennemi de subir ce que ma belle mère à vécue, car elle était vraiment désespérée, elle avait tout perdu,
    En tout cas, elle a eu son compte et ne vas plus sur internet, et ca m’a donné beaucoup de conseils car je ne savais pas que ce genre d’arnaque était possible, mais je vois que rien n’est impossible sur internet surtout quand je vois ces centaines de commentaires sur les forums d’arnaque de tout genre. Depuis ce moment, je n’entreprends rien de professionnel sur internet a part suivre les actualités et discuter avec mes connaissances.

  4. bonjour , il faut tous se mettre à donner la main pour aider les gens qui sont les victimes des Anarqueurs aux faux sentiments ??? on ne peut pas resté insensible …. il faut les combattre ses ecrocs aux faux sentiments …

    • « Combattre » ces escrocs me semble une illusion …
      Par contre, éduquer les personnes suffisamment naïves qui rendent ces drames possibles me semble bien plus réaliste …
      Qu’en pensez vous ?
      Geneviève Schmit

  5. N. Kridallah

    Madame,
    Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes.
    En effet, je sors de mon silence avec une phobie pour les ordinateurs puisque en mars 2010, j’ai été approché par un homme, puis par un autre ( son ami ) et durant 2 années j’ai versé l’équivalent de 160 000 euros sans me rendre compte de l’escroquerie.
    C’est en recevant un chèque volé que j’ai tout découvert.
    J’ai porté plainte mais je n’ai eu de honte et effondrement psychologique.
    Depuis je vois un psychiatre, je ne sors plus et je n’approche plus aucun site de rencontre.
    Cela m’aura couté une telle souffrance que je ne vis plus qu’au jour le jour.
    Merci Pour m’avoir lu.
    Salutations.
    N. KRIDALLAH

    • Merci pour la sincérité de votre témoignage.
      N’ayez aucune honte !
      Le piège qui s’est refermé sur vous était inévitable certainement à cause de vos failles.
      Il n’y a pas de honte à en avoir.
      Avec votre thérapeute, travaillez cela, travaillez la confiance et l’estime de vous-même et revivez !!
      Lisez ce bouquin: Imparfaits, libres et heureux Il vous aidera certainement à mieux comprendre et à trouver les solutions qui vous sont adaptées.
      Bon courage!
      Affectueusement, Geneviève Schmit

  6. Patrice

    Bonjour,

    Hélas, trois fois hélas, une telle chose affreuse n’arrive pas qu’aux autres !
    Ma femme a été happée par l’un de ces sinistres « Tisseurs de rêves« , comme vous les désignez assez poétiquement !
    Ce sont des criminels, dans la catégorie PN (percer narcissiques).
    Mais quand une telle chose vous arrive sur le coin de la figure alors que vous avez dans les 65 ans, ça devient encore plus pathétique…
    C’est pourtant à cet âge là (j’en ai 7 exactement de moins) que ma femme s’est laissé proprement vider de toute sa substance et de toute son âme.
    C’est proprement horrible, et tout simplement innommable.
    Cordialement, Patrice

    • Merci pour ce partage Patrice.
      Je suis de tout cœur avec vous.
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Patrice

        Bonjour Geneviève, et merci pour ce que vous faites, car vous faites oeuvre utile, dans ce monde de plus en plus déjanté, sui marche sur la tête, dans lequel toutes les fausses valeurs dont plébiscités.
        Je ne vous apprends rien.
        Voulez-vous que je développe un peu mieux le sujet, car je vous assure, c’est du gratin, et pas qu’un peu.
        Ma ligne de défense : la lucidité, le discernement, spiritualité et l’humour, comme en parlait, par exemple, ce bon Viktor Frankl…

        • Bonjour Patrice,
          Si vous avez envie de rédiger un article complémentaire, ce sera avec plaisir.

          Amicalement, Geneviève Schmit

  7. Bel article qui en dit long sur notre responsabilité en tant que victimes.
    Le seul coupable c’est notre besoin d’amour et de reconnaissance trop souvent insatisfaits.
    Alors, dans la logique « on n’est jamais mieux servi que par soi-même« , commençons par nous aimer nous-même comme on ne nous a jamais aimé !
    Petit exo pour s’entrainer, un peu tous les jours: le matin, se dire bonjour avec amour en se regardant dans le miroir de la salle de bain, genre: « tu sais que je t’aime,toi (qui est moi) ! » et même si on a une salle mine: « tu n’as pas bonne mine ce matin, tu devrais prendre soin de toi (qui est moi), je t’en serai très reconnaissant(e)« …
    Et j’en ai plein d’autres comme ça !…

    Claude – http://www.equilibre-sante-plus.com