Trois petits tours et puis revient …

1 mai 2015 Par

Trois petits tours et puis revient …

Trois petits tours et puis revient, ou le retour du pervers narcissique.

.

(Par soucis de facilité d’écriture et de compréhension, la victime sera au féminin et le bourreau au masculin.
Bien évidemment les rôles peuvent s’inverser dans la vie. Nous savons que l’on peut trouver aussi bien des hommes que des femmes pervers narcissiques)

.

Vous avez réussi à vous libérer du pervers narcissique qui empoisonnait vos jours, qui polluait vos nuits. Vous avez rassemblé tout votre courage pour mettre dehors celui que vous aviez accueilli chez vous, pensant naïvement construire une merveilleuse vie de couple.

L’eau a coulé sous les ponts. Ce fût très laborieux au début car le manque de lui a broyé votre ventre, votre esprit, comme peut le faire le manque ressenti pour une drogue que l’on sait pourtant mortelle …

Cette contradiction est difficile à comprendre, difficile à partager.
Qui peut comprendre que l’on désire tant celui, ou celle, qui nous a fait frôler la mort ou la folie?
Qui peut comprendre que peut nous manquer, celui ou celle qui nous terrorisait il y a si peu de temps encore ?

Mais voilà, vous y êtes arrivé, vous avez gagné !

.

Gagné ? En êtes-vous certaine ?

.

Vos sens se sont juste apaisés, la vie a repris doucement son pouvoir, le calme, après la rude tempête qui a bien failli vous engloutir, a été apprécié à sa juste valeur. Et pourtant ….
De nouveaux projets de vie ont vu le jour, un nouveau partenaire de vie s’est peut être présenté à vous … Et pourtant ….

.

Pourtant, un jour tout bascule à nouveau lorsque le manipulateur pervers refait son apparition!

.

Après plusieurs mois voilà le pervers manipulateur qui vous appelle, qui larmoie, qui joue de votre corde sensible, qui stimule votre hyper-empathie, qui vous dit tout ce qu’il vous avait dit tant de fois dans la passé.

Le pervers narcissique qui revient pose sa bouche sur les blessures de votre cœur, et infiltre une nouvelle fois son mortel et pourtant si délicieux venin.

Chacune de vos cellules tressaille d’effroi autant qu’elles vibrent de désir.

C’est un peu comme si le temps de la séparation n’avait pas existé, comme si ce temps de la séparation n’avait eu pour seul objet que d’effacer le souvenir de l’horreur réellement vécue.
.
Cet instant-là est crucial !

.
Le choix fait à cet instant-là déterminera votre avenir.
Arrêtez-vous quelques instants, posez-vous loin de tout et réfléchissez bien à ce que vous allez faire !

Un choix s’offre à vous: Allez-vous une fois encore céder au chant des sirènes, ou allez-vous appliquer ce que l’expérience passée vous a enseigné ?

Vous n’êtes plus la victime ignorante des mécanismes mis en jeux, vous n’êtes plus une oie blanche ! Vous savez!

Vous êtes responsable de vous-même au moment de votre choix.

Tiraillée entre deux désirs contradictoires, j’espère que vous choisirez de tenter de vous protéger de l’influence mortelle du prédateur qui revient gouter à sa proie.

.

Mais que faire …

.
Après 3 mois, PN revient en pleurant ….

.
Maintenant que vous savez qui il est réellement vous pouvez choisir ne pas ouvrir votre porte.

C’est vous, et vous seule qui décidez de votre futur. Votre responsabilité est pleinement engagée!

Vous n’êtes plus l’innocente romantique que vous avez été, vous avez appris par votre expérience personnelle, que vous en soyez consciente ou non.

Prenez vos propres décisions, maintenant !

Vous n’êtes plus « victime  » puisque vous l’avez démasqué dans le passé, vous avez agi en l’éloignant de vous.

Rappelez-vous à quel point il a été difficile de rompre dans le passé …

Une patiente un jour m’a confié que ce qui l’empêchait de reprendre la cigarette était le souvenir de l’immense difficulté qu’elle avait eu à arrêter de fumer …. Et bien dans votre cas c’est pareil.

Nous sommes devant un processus addictif similaire à celui d’une drogue dure.

Rappelez-vous les immenses souffrances afin de trouver au fond de vous-même la force de ne pas replonger.

Vous êtes maintenant « responsable » de vous et (presque) libre de le laisser entrer ou pas une nouvelle fois dans votre vie, pour achever son travail de destruction.
C’est à vous de voir. …

.

Le pervers narcissique qui revient pose sa bouche sur les blessure de votre coeurVotre passé avec cet individu a créé chez vous de multiples traumatismes, en même temps qu’il a été à la source de multiples exaltations.

De le revoir réveille brutalement tous ces éléments archaïques qui fragmentent encore votre psychisme. De revoir cet individu fait se bousculer dans votre corps et dans votre esprit toutes les scènes du passé, sans voir la possibilité de les gérer.

L’état de stupeur provoqué par le retour du manipulateur pervers crée chez sa victime un état d’anxiété extrême qui peut avoir comme conséquences une certaine amnésie des faits, un déni, un sentiment de dépossession de son intégrité psychique et physique, un sentiment d’étrangeté, une impression de détachement en même temps qu’une impression d’attachement viscéral !

Tous les capteurs de désirs s’agitent et perturbent notre tableau de commandes.

Dans cette situation émotionnellement hautement conflictuelle, panique/désir, la victime peut parfois laisser émerger des troubles de l’humeur sous fond dépressif, des dérèglements de sa conduite alimentaires, des moments même où la recherches de composés anesthésiants, comme l’alcool ou les médicaments, semblent pouvoir apaiser le chaos intérieur

 

Que faire alors ?

  • Évitez coûte que coûte de le voir !
  • Si vous ne pouvez faire autrement que de le rencontrer pour une des raisons imparables qu’il saura mettre en place, ne soyez jamais seule avec lui.
  • Ne lui parlez jamais au téléphone. N’oubliez pas que la parole, le bla-bla, est la plus grande arme du manipulateur pervers !
  • Bloquez son numéro de téléphone, bloquez le sur les réseaux sociaux et résistez vous-même à la tentation perverse de l’entendre…
  • Ne traitez que par écrit et de manière tout à fait factuelle.
  • Tentez de mettre le plus de distance possible entre vous et l’individu qui, je vous le rappelle, est la cause de tant de souffrances passées, qui se trouvent réactivées aujourd’hui.
  • Trouvez des personnes bienveillantes à qui parler du danger, et qui pourront vous apporter leur soutien ainsi que lui faire barrage.
  • Votre vision de la vie a été altérée par la surprise du retour, aussi faites tout ce qui est en votre pouvoir pour la stabiliser et retrouver une croyance en une vie paisible et heureuse !
  • Recherchez en vous des émotions positives éloignées de celles qu’il a pu créer en vous dans la passé.
  • Et n’oubliez jamais que nous sommes dans un « jeu » relationnel. Autrement dit, mon action provoquera une réaction de la part de l’autre. Réfléchissez donc toujours à ce que vous risquez de déclencher.

– Vous êtes devant un choix crucial qui déterminera votre futur –

Geneviève SCHMIT - Experte dans l'aide aux victimes de pervers narcissiques

Geneviève SCHMIT – Experte dans l’aide aux victimes de pervers narcissiques

 

Geneviève Schmit – 06.43.43.15.79

.

Geneviève Schmit © Toute reproduction, même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur

http://bit.ly/retour-pn

90 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Caroline16

    Bonjour à tous !!
    Comment ne plus penser à cet ex PN qui nous a fait tant de mal, puis quittée mais qui ne cesse de revenir dans nos pensées.??
    C’est une vraie drogue….
    En plus il me nargue avec sa nouvelle compagne et prétend avoir une nouvelle famille dans laquelle il est heureux et amoureux. C’est juste horrible. Il prétend aussi que pour mon fils 10ans c’est juste le bonheur retrouve dans sa nouvelle famille. Comment arriver à ne pas y croire?!??!
    Merci pour votre aide. Ce sont des dangereux qui retournent notre cerveau !!
    Bise. Caroline

  2. Caroline

    Bonjour !
    Séparée dépuis 1 an de mon ex. PN qui est aussi le père de notre fils 10ans, je ne sais pas ce qui est pire de vivre avec ou de l’avoir contre soi….
    Depuis qu’il est parti (avec une autre femme) il utilise mon fils pour m’atteindre. C’est peut être ma façon de voir les choses mais c’est tout de même comme cela que je le ressens et je ne suis pas dingue….Ne s’étant jamais occupé de notre enfant ni de vouloir passe du temps pas avec lui, il a tout fait pour bénéficier de ses weekends (1 sur2) et la moitié des vacances (en bloc 2 semaines en automne, 2 semaines à Pâques et 3 semaines en été) au grand desaroi de notre fils qui souffre d’être en sa présence loin de moi et de sa maison et surtout que son père ne passe pas de temps avec lui. Il le fourgue avec la fille de 11ans de sa nouvelle « femme » pour pouvoir être tranquille avec elle. Ils sortent au restaurant et les laissent seuls, sortent se balader et les laissent seuls..etc…Il essayé aussi de mettre dans la tête de notre fils que maintenant il a une nouvelle famille et surtout une nouvelle maman….Je peux passer pour parano mais je vois là clairement une stratégie pour m’isoler de mon fils qui est bien heureusement pas dupe et me dit que son papa est « fou »… Alors que j’ai essayé de le sensibiliser au bien être de notre fils en lui disant que ce dernier souffrait d’être force de le voir uniquement accompagnes de sa nouvelle femme et sa fille, alors qu’il a tous les moyens de faire autrement, car il a énormément de vacances et ne vit pas avec cette femme, il a répondu en mettant son avocate en copie que je souffrait de jalousie car il m’avait quitté et qu’e notre fils lui était très très heureux de leur nouvelle famille et de voir son papa si amoureux, heureux et libre…C’est surréaliste !!! J’ai l’impression qu’il inviente tout un bazrare pour me rendre histerique…c’est très dur à vivrées cela me prend tellement d’énergie.. J’aimerais trouver le moyen de donner une voix à mon fils qu’il puisse dire ce qu’il pense et choisir si dans telles conditions il désire ou non voir son père…Je me rends compte aussi que j’ai très peu d’appui que ča soit du légal, de l’état ou des pédopsychiatres pour aller dans ce sens. Tout le monde modére pour garder le lien quelqu’il soit avec le parent mais si inadéquat…c’est juste aberrant mais c’est comme cela. Si quelqu’un peut me donner son pont de vue, soutien, conseil ou autre ce serait génial. Merci beaucoup et courage à tous et à toutes sur ce blog. Cela aide énormément de pouvoir partager, être entendus par ceux qui sont malheureusement passés par là….MERCI !!!!

  3. Bonjour,

    Est-ce qu’un PN peut quitter lui. Je suis sortie 2 mois avec un homme qui a tout du PN. Il a fouillé dans mon passé et a découvert que je lui avais menti concernant une sortie. Il était tellement jaloux que je lui avais dit que je n’irais pas mais il a découvert que j’y suis allée quand même. Il est venu me quitter chez moi. Après il m’a dénigré par sms se posant en victime puis silence radio. Ensuite il me sonnait sur mon natel et quand je lui demandais il me disait que c’était pas lui qu’il ne savait pas de quoi je parlais. Il a donc utilisé ce mensonge pour me dénigrer et me traiter plus bas que terre, toujours par sms jamais en vrai. Je l’ai supplié de le revoir et il est venu me disant qu’il allait réfléchir s’il souhaiter me donner une seconde chance car pour lui c’était inadmissible ce que j’avais fait, etc. Pendant les jours qui ont suivi, à chaque échange sms, il s’acharnait sur moi sur d’autres sujets, me rabaissant de plus belle en me disant qu’on était trop différents, que ça ne marcherait pas, etc. me laissant dans le doute toujours me laissant entrevoir un espoir de reprendre. Il me dit que je suis cinglée car je suis une personne spirituelle et fais de la méditation. Il me dit que ce sont des inepties, que c’est dans ma tête que je crois que cela me fait du bien rien d’autre. Tout est matière à reproches. Je sors, forcément je vois un autre homme, etc. Il me dit que c’est fini mais dès que je m’inscris sur un site, il me fait des remarques dégradantes. Il m’a même fait croire qu’il avait l’intention de revenir mais que comme je m’étais inscrite sur un site il ne reviendrait pas. Il me rappelle sans cesse mon passé sulfureux en me rabaissant encore. J’ai eu le malheur de lui dire que dans le passé j’avais eu quelques aventures. Bref, je crains que je sois déjà passée rapidement à la phase destruction à cause de ce mensonge. Qu’en pensez-vous ? Peut-il revenir, à savoir qu’il garde le contact, enfin disons qu’il répond à certains de mes messages.

  4. Bonsoir, je suis en actuellement dans cette situation, en pleine séparation avec un PN. Depuis hier, je lis des tas d’articles au sujet du comportement de ces personnes.
    Mon « déclic » à eu lieu dans la semaine, après une journée de travail compliqué de sur plus. Je tente de joindre mon « ami » pour lui dire que ma sœur s’invité à manger. Injoignable, alors que c’est un accro au jeu « parions sport » , je sais qu’il a toujours son téléphone sur lui. Il était parti chez son père ce jour là car après une énième dispute la semaine dernière, il m’avait promis d’aller chercher un document important pour me prouver qu’il s’investissait dans notre couple (après 2 ans et demi de relation,nous sommes toujours dans le même appartement qui est bien sûr le mien).
    J’ai passé ma soirée à l’appeler (30 fois), envoie de messages etc…(comme lui fait lorsque je ne suis pas joignable assez vite) Injoignable ! Ça sonné, puis répondeur mais mes messages étaient lus. Il est rentré à 3h, bourré (comme toutes les soirées alcoolisées), j’étais dans le lit à l’attendre en ayant le cœur en pulsations d’énervement). Il est venu se coucher en se collant à moi et me demandant si j’allais bien ! Sur un ton de mec bourré amoureux.
    J’ai explosé ma colère, c’était la fois de trop ! Sauf qu’il a voulu reprendre le dessus sur moi et m’a accusé de faire des histoires pour rien car il était chez une Amie, qu’il n’y avait pas de réseau et qu’il n’avait pas vu l’heure tournée.
    Je le croyais encore chez son père ! De savoir qu’il était avec une autre femme, sa meilleure amie, collègue que je ne connais pas. Jamais eu l’honneur…
    Je lui demandé de partir, il a refusait. Prétextant, qu’il avait bu, il ne pouvait pas conduire (il venait de faire plus de 50 km, saoul !!!
    Et m’accuser de vouloir lui faire prendre le volant pour qu’il se tue ou de fasse arrêté par les flics.
    J’ai encore passé une nuit pourrie, remplie de cris, d’insultes, de reproches. Il a commencé à redevenir violent (chose qu’il m’avait promis d’arrêter), j’ai encore eu peur cette nuit là. J’ai cru qu’il allait me frapper car quand il a bu, c’est Mon Enfer. Finalement, c’est son portable qui a pris (5eme cassé de colère depuis que je suis avec lui).
    Je suis allée travailler car je commençais à 7h autant vous dire que je n’ai pas dormie. Et à mon retour, je suis passé devant chez moi, voir s’il était lui aussi parti travailler, la voiture était toujours là donc lui aussi. Et là, le pas envie de rentrer chez moi, je l’imaginais déjà avec sa tête tristounette et m’attentre une fois de plus à un « désolé, je m’excuse, je t’aime ». TROP entendu, jamais tenu. Je ne suis pas rentré chez moi, j’ai filé chez des amis et lui ai envoyé un message lui demandant de Partir avec ses affaires.

    Et là, je me suis dit c’est la fois de TROP ! Par respect pour moi et parce que j’en ai marre d’entendre des promesses,non tenues. Je ne rêve plus d’avenir avec lui, il me fait peur. Pourtant, j’ai cru que c’était l’homme de ma vie, si charmant au début.

    Croyez moi si vous le voulez, il me fou la paix. Il a trouvé un nouveau téléphone, ça je sais mais depuis Mercredi soir, je ne sais pas où il se trouve qui le loge etc…
    Un ou deux messages vendredi en matinée pour tenter se voir et discuter( et oui ! Le w.e arrivé et il pensait que ma petite colère était passée et surtout qu’il allait retrouver son confort).
    Il a retenté aujourd’hui sans insister pour venir chercher quelque vêtements pour la semaine.
    Je lui ai répondu, qu’il n’était plus là bienvenue chez MOI et que je décidé de le voir dans un lieu public pour lui rendre ses affaires. Étrangement, il m’a répondu OK, merci. Très calme, TROP calme. Je ne sais pas comment m’y prendre pour demain. Je ne veux pas retomber dans le piège. J’ai peur qu’il m’embobine, une fois de plus.
    J’ai besoin de vos conseils.

  5. Marie

    Bonjour,
    Je lis beaucoup vos articles et j’écoute vos vidéos, cela m’aide énormément. Cependant, j’ai une question : le pn peut il appliquer lui même le no contact ?
    Quel est le but ? Me rendre folle de rage? Garder le contrôle ?
    Me faire croire que c’est moi la pn ?
    Il me nargue tous les matins quand je le croise à l’école de nos enfants.
    C’est le père d’un ami de mon fils. Nous avons été très très amoureux !
    Il me nargue mais ne répond pas à mes messages
    J’ai besoin de votre soutien

    • MARIE

      Petit résumé de ce qu’il faut absolument savoir :
      – le pn s’accroche à ce qu’il veut TIRER DE sa victime, il ne s’accroche pas à elle!
      – le pn donne l’illusion de dégager de la force mais non, ce n’est pas de la force, c’est de la FROIDEUR ÉMOTIONNELLE !
      – le TEMPS est son allié, il laisse ruminer sa victime dans son jus!
      – le pn laisse croire à sa victime qu’en le quittant elle passe à côté d’une AUBAINE. LOL!
      – le RENVERSEMENT des accusations constitue une tactique perverse bien rodée. Il reporte systématiquement la responsabilité de son acte criminel sur sa victime (en ce qui me concerne, je l’ai démasqué par SMS et le lendemain matin il me fonçait dessus en voiture ! Il a montré les SMS à la police pour justifier son acte en disant que je l’avais harcelé, son fils était dans sa voiture, pas de blessé mais deux voitures déclassées!)

  6. Sofia

    Bonjour j’ai été mariée à un pn pdt 16 ans de cette union sont nés 3 enfants,c’était mon premier amour il m’a fait subir toutes les atrocités physiques et psychologique aujourd’hui j’ai enfin trouvé la force de le mettre dehors puis j’ai demandé le divorce je ne suis pas pour autant rassurer je marche dans la rue avec une angoisse et je m’inquiète pour la suite donc l’un dans l’autre on en a jamais fini! Merci pour tout vos articles ça m’a ouvert les yeux.

    • Bonjour Sofia.
      Bravo pour votre courage !
      Vous êtes toujours en stress post traumatique. Faites vous un peu aider pour évacuer cela.
      La vie en vaut la peine !
      Bon courage, Geneviève Schmit

  7. Carla

    Jai quiite mon mari pervers il y a 2 ans . Je suis divorcée , coup d éclat il est revenu cet hiver en me disant qu il avait fait une erreur ,je suis retombée dans le piège , promesse cadeaux , voyages mais quelque chose en moi me disait que s était trop beau , monsieur se recomportait de façon à me mettre dans des situations de doute , je me sentais de plus en plus mal et redoutais le pire, il m à lâché de jour au lendemain , msg sans réponse et le dernier me faisant passer pour folle du coup je suis retombée dans cette grande souffrance que j avais réussi à me libérer , je n ai plus goût à rien , j ai l impression de survivre …

  8. L

    Bonsoir,
    je ne cesse de tomber sur des manipulateurs narcissiques qui me détruisent un peu plus chaque fois… comment faire pour ne plus être sur leur chemin ? les séparations sont d’autant plus douloureuses, et me laissent en état de dépendance affective très dure à surmonter, je n’ose plus envisager une vie amoureuse de peur de souffrir encore et toujours plus… Le pire est que je suis persuadée que ces hommes ont des sentiments amoureux pour moi, ils me le disent et veulent me garder en amie, mais moi je ne peux pas : c’est trop douloureux ! Que me conseillez-vous ? merci de votre aide

    • Bonjour,
      Il est évident qu’un travail sur vous-même est indispensable …
      C’est en adoucissant les failles que vous avez en vous que cela changera.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  9. Marc

    Bonjour, article fort intéressant.
    J’ai été en relation moins d’une année avec une manipulatrice, je pense.
    Elle allait très vite en début de relation je lui ai dit que je voulais prendre mon temps, elle avait un problème d’alcool en plus , me disait que je ne pouvais l’empêcher de boire disait que j’étais sa 18ieme relation.
    Les conversations téléphoniques tournaient plus autour du monologue de sa part, elle posait rarement des question, parlait beaucoup de son état de santé, et du moment ou j’essayais de m’exprimer je me faisais dire que je prenais trop de place.
    Je devais suivre tout un protocole dont entre autre parler très bas et très doucement … Elle pleurait souvent je pense pour attirer ma pitié.
    Je l’ai laissé plusieurs fois et suis retourne plusieurs fois.
    La dernière fois que je l’ai laissé elle m’a rappelé pour finalement me dire que dans le fond c’est elle qui me laissait.
    Je la trouvais très culpabilisante, des que j’essayais d’amorcer une discussion sur comment je me sentais et percevais les choses ça tournait au vinaigre.
    Elle le prenait mal et me disait que je ne faisais que des reproches.
    Bref je suis sorti de cette relation en me disant que c’était peut être moi le manipulateur mais me disait bon sang non c’est impossible.
    Comment savoir si l’autre était vraiment une manipulatrice ? Merci …

    • Bonjour,
      Il est clair, à la lecture de votre partage, que cette personne a un sérieux problème à régler et, si je puis me le permettre, c’est bien de vous en être libérée.
      Faite le totalement maintenant.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  10. Sana

    Bonjour,

    J’ai été mariée un an et demi avec un homme d’une violence verbale inouïe. Il m’insultait, me menaçait de divorce, m’humiliait à tout va en alternant des périodes de silence et d’autres de mots durs et destructeurs.
    J’ai decide de le quitter. Depuis cette séparation et jusqu’à trois mois après notre divorce, 8 mois se sont ecoules où il ne me parlait pas, ne répondait pas à mes messages, baissait la tete lorsqu’on se rencontrait par hasard ou au tribunal. En bref, il ne voulait plus me voir, n’avait plus rien à me dire.
    La situation a été très difficile à vivre, puis un jour j’ai décidé de reprendre ma vie en main.
    Je lui ai donc écrit un message où je lui expliquais mes ressentis face à son indifférence qui m’avait choquée au point qu’aujourd’hui je n’avais plus aucune estime pour lui et qu’ainsi cet adieu marquait le pardon que je lui accordais pour tout ce qu il m avait fait subir jusque là.
    Je l’ai bloqué sur les réseaux sociaux, sur mon téléphone et j ai repris le cours de ma vie.
    Un mois après ce message, je reçois un mail de Monsieur qui souhaite m’expliquer ce qu’il a pensé de notre mariage parce que je cite ‘j’ai le droit de savoir ce qu’il en pense’. Cela fait 7 mois que je tente d avoir une dernière conversation pour que nous puissions chacun de notre cote refaire notre vie sereinement, il attend mon message d ‘adieu + un mois pour m expliquer ce que je suis censée comprendre de tout cela, et notamment que je suis celle qui a decide de divorcer, mais que lui n avait plus confiance en moi, ce qui a tue notre complicité et cela a gâché notre mariage. Il ne demande aucunement pardon de ce que j ai vécu à ses cotes, après tout ce que j ai souffert à me battre pour réparer ce qui était brisé. Il me remercie de le pardonner et me pardonne en retour, et me souhaite de trouver quelqu’un qui me corresponde mieux et d être heureuse.

    Je ne sais pas quoi penser je suis perturbée tout d abord parce qu il est quelqu un de fier et lire un message venant de lui est assez inattendu, et puis parce qu il a cogité un mois sur mon dernier message avant de me répondre, aussi parce qu il m a sous entendu qu il regardait mon Facebook et qu il n était pas le pervers narcissique que je clamais via des partages de videos(alors qu il est bloque, il doit avoir le compte d un ami), enfin parce qu il cherche a me rendre fautive et a me culpabiliser. Pourquoi ce retour qui n en est pas réellement un? Mon psy reste persuade qu il est un pervers narcissique et qu il cherche à tout prix à garder une emprise sur moi. Qu en pensez vous svp? Je vous remercie

  11. RUIZ

    Aprés m’être sortie de la relation toxique depuis un an déjà , je suis tombé sur un de ses messages qui me suppliait de le revoir, je viens de lire ce mess envoyé il y a 5 mois environ, je ne l’avais pas vu avant et me voilà triste et me sentant coupable de ne lui avoir pas répondu, je ne suis pas bien dans ma vie en ce moment , je surmonte difficilement un deuil d’un être proche alors je me souviens que des moments, j’ai répondu à son message , j’ai téléphoné mais il ne répond plus il a du changer depuis, j’ai gardé son ancienne adresse, je vais aller le voir ne sachant pas si il habite tjrs au même endroit, je suis presque paniquée faut que je retrouve tout en sachant au fond de moi que je cherche le bâton pour me frapper. Pouvez vous m’aider?

    • Bonjour,
      Je pense que vous commettez une très grave erreur.
      Votre état d’être actuel, affaibli par différentes raisons, vous rend sujet à la reprise d’addiction … et là, vous allez chercher une dose qui relancera la machine à souffrance.
      Ressaisissez-vous!
      Geneviève Schmit

  12. Caroline

    …en fait je me rends compte que même si j’ai espéré qu’il s’en aille, maintenant je sens à quel point je suis dépendante de lui.
    Je le hai pour nous avoir abandonnés lâchement pour une autre, de nous humilier et nous bafouer, et je sais aussi que cela fait partie de sa stratégie destructrice de continuer à me faire du mal…Je vois bien que c’est un vraiment une très mauvaise personne. Malgré notre enfant, je minimise les informations au minimum par le biais de mon avocat, sinon plus de contacts. C’est le seul moyen de m’en détacher. Car lui continue de m’envoyer des mails qui me font du mal. Donc je ne lis plus. Je sais aussi que si il reviendrai je repartirais avec lui…c’est plus fort que moi. Par contre je sais qu’il ne reviendra pas.. C’est terrible de se sentir à ce point prisonnière…

    • Lopes

      Bonsoir
      Moi j étais comme vous pendant 12 ans il me Quitter et j étais tellement amoureuse de lui et accro que quand il revenait je retombais dans ses bras….
      Et à force de souffrir et d avoir fait un travail sur moi je m en suis lasser et me suis aperçu que je l aimais plus….
      Ça m à aider à le quitter sans aucun état d âme….
      On quitte un pervers quand on l aime plus…. ça aide…. à force de souffrir l amour s en va…

      • Caroline

        C’est ça le problème c’est que je l’aime encore, même si lorsqu’il était encore là je ne pensais qu’à une chose, qu’il
        s’en aille..maintenant qu’il est parti definitivament et pour une autre, je suis à l’arrêt…
        Je vivais dans l’espoir d’une vie sereine. Est-ce qu’il
        Me fait le plus mal c’est qu’il est en couple et apparemment c’est le grand bonheur…

        • NATHALIE

          Bonsoir , surtout pas envier son grand bonheur car malheureusement elle subira le même sort comme les précédentes et les suivantes ,ils se lassent très vite et ont besoin d’autres nouvelles qui flattent leur ego surdimensionné , courage

  13. Caroline

    J’ai été lâchement quittée par un PN après 10ans de vie commune et un enfant.
    Il est parti sans explications et j’ai découvert qu’il avait une maîtresse.
    Malgré tout le mal qu’il m’a fait, j’ai beaucoup de mal à refaire ma vie. De plus il ne nous épargne pas dans l’humiliation…on est prié de quitte notre maison conjugale dans 3 ans…et se pavane avec sa nouvelle en toute impunité…
    C’est très difficile à vivre…

  14. kamiski

    bonjour, après lecture de votre article, je vous écris. je suis mariée depuis des années et je sors juste d’une relation parallèle de deux ans avec un amant qui remplit toutes les conditions du pervers narcissique. deux ans de montagnes russes, deux ans de mensonges, deux ans de nœud au ventre, deux ans à courber l’échine pour ne pas le froisser, deux ans qui se sont finis hier par un coup de fil. je ne veux pas y retourner, pourtant tous les articles que je lis laissent penser qu’il va revenir me vampiriser, il revient tout le temps… il me jette et me reprend à sa guise et je ne peux plus.

  15. Nicolas

    Bonjour,
    J’ai vecu avec une PN pendant 3ans. Je l’ignore (et elle s’en plaint). Donc ma question est comment peut reagir un PN quand on l’ignore?

    • Bonjour,
      Vous ne l’ignorez pas puisque vous êtes auprès d’elle …
      Elle a donc ce qu’il lui faut pour le moment, et vous aussi.
      Geneviève Schmit

  16. Severine

    Oui…je vais essayer… Merci de votre soutien! J essaie d être fière de moi, même si, bien entendu, un tas de sentiments contradictoires se bousculent dans ma tête et dans mon coeur… Je sais que c’est ce qu’il fallait faire! Et je l ai fait! C’est mieux ainsi! Maintenant que j en ai eu la force, je me dis que je vais pouvoir définitivement tourner la page. La blessure resterà, mais il ne s agit plus que d un passé révolu! Qui doit rester dans le passé, comme toute expérience douloureuse, et ne plus venir polluer mon présent, m empêcher de vivre, d avancer !
    Je tiens à vous remercier pour ce site. Sans la lecture de ces articles et de ces témoignages, durant ces 4 ans horribles, je ne pense pas que j aurais pu réagir… J étais au fond, brisée, je ne comprenais pas… Je ne comprends toujours pas d ailleurs…. Il a fallu que je vois que d autres vivaient des expériences similaires pour commencer à comprendre…pas à accepter, mais à comprendre! Relever la tête, petit à petit, faire semblant… Et puis travailler sur moi, beaucoup. Chaque fois que mon coeur se brisait à nouveau, je retournais vers tous ces témoignages, ces articles, pour me souvenir de cet enfer avant, et de l enfer de ce sevrage brutal! La mémoire est sélective, et je ne suis pas certaine que ma volonté seule aurait suffit à me remettre sur la voie…
    Je ne suis pas guérie…. Peut-être ne le serais-je jamais… J ai toujours besoin de me forcer à penser à tout ce mal qu’il me faisait volontairement, et qu’il me poussait à me faire, pour ne pas retomber dans ses filets si séduisants! Mais je suis sur une route qu’il n empruntera plus désormais! Ma vie, à force d auto-percuasion,je l ai remise sur les rails. Je ne suis plus celle que j étais, insouciante, vivante et naïve. Le choc psychologique à déclenché une maladie dont j ignorais tout (une fibromyalgie) et qui m empêche de pratiquer les sports que j aimais… Malgré tout, en résistant à la douleur, je reste dynamique, pleine d idées et de projets…je m y force, pour ne pas sombrer…
    Et le cercle vertueux que j espérais à joué son rôle… Parce que le bonheur, ce n est pas un dû, ça se construit, jour après jour, à force d efforts…
    Je ne suis pas heureuse… Mais je travaille à n être pas malheureuse, à ne pas vivre dans le passé…. J aimerais que les choses soient simples, pouvoir tout effacer de mon coeur et de ma tête… Mais rien n est simple… Alors je lutte, chaque jour, mais chaque jour j ai un peu moins de mal à prendre le dessus… Le fait d être parvenu,lundi, à dire ‘NON’ me laisse espérer que je ne sombrerai plus…
    Merci encore à vous, et courage à nous tous !

  17. Severine

    Il est revenu hier…après 4 ans… Il a pris son temps pour m observer pendant 15 mn, au bout desquelles il a fini par s approcher.. Il m à dit: ‘ j’ai des choses à te dire mais j ‘ai peur de ne pas y arriver…alors je les ai écrites…’
    J ai répondu:’ je ne pense pas que ça m intéresse…’ en essayant de conserver mon calme et en le regardant droit dans les yeux…
    Il m à relancé par deux fois, et par deux fois, calmement, le plus froidement possible, j ai répondu de même…
    Il a tourné les talons, l air effaré…et je me suis effondrée!!! Tout refait surface!!!! Quelle horreur!!!! Pourquoi tant de temps après???!!!! Je dois me faire violence pour me rappeller toute cette douleur…seuls les bons moments et les sentiments positifs refont naturellement surface, comme pour me tenter un peu plus… Et pourtant!!! Que de souffrances j ai enduré…et j enduré encore!par sa faute !!!!

    • BRAVO !!
      Bel exemple de courage !
      Mille bravo !
      Prenez le temps de vivre le contre choc, pleurez, pestez, riez aussi et protégez vous surtout !
      Ne lui permettez plus de s’approcher de vous et encore moins de vous parler !
      Tenez bon! Geneviève Schmit

  18. tom

    bonjour

    moi j’ai été brisé par une femme PN
    elle a tombé le masque juste après le mariage, j’ai vu le diable…..
    elle s’est enfuie 2 mois après et m’a relancé au bout de 6 mois, je suis retombé dans le panneau après qu elle m’ai promis monts et merveilles puis s est de nouveau enfui en me laissant anéanti….
    terrible et mortifère

    • … mais au moins, vous êtes libre maintenant …
      A vous de voir ce qui en vous a rendu cela possible.
      Bon courage, geneviève Schmit

      • tom

        oui c’est vrai Mme je suis libre désormais
        mais je l aimais même si je suis conscient d avoir de la dépendance affective
        mais quand on prend conscience du traquenard dans lequel on est tombé c’est terrible
        le pire dans mon histoire c’est que j’ai eu 2 PN : elle et sa mère dont j’ai compris dès le début qu’elle avait un problème mais je savais pas l’expliqué
        elle sont dans le même schéma : 15 j avant de se marier elle me déclare sans aucune raison « avoir un secret avec sa mère, personne ne doit être au courant, ni mon père, ni mes frères »
        le mariage a été expédie en 2 mois, plus j essayais de sauver la situation plus elle s acharnait à la détruire. 4 mois après être passé u tribunal, elle est revenue sans que je m’y attende et m’a même redemandé en mariage….. je suis tombé dans le panneau de nouveau avant qu’elle coupe toute communication sans aucune raison si ce n est celle de sa pathologie……..

  19. Sophie

    Bonjour,
    J ai vécu avec un pn pendant 20 ans. Cela fait 3 ans que je suis partie après des années de souffrance psychologique, de manque de respect, et tout ce que vous pouvez malheureusement connaître. J ai deux enfants avec lui. Cela fait 1 an que je ne l ai pas vu. C était dur car on est sous emprise. C est une vrai cure de désintoxication! J avais l impression que j allais crevé sans lui. J ai parfois ramper pour un regard de mon pn. Et avec l aide de mes amis,ma famille, mes enfants j ai repris goût a la vie. Cela fait 1 an que je ne l ai pas vu. Il refusait de me parler puisque je ne l ai pas laisser me dépouiller des biens qui me revenait. Et là …..le revoilà. Mon père a eu des soucis de santé…il a repris contact par l intermédiaire des enfants avec comme excuse mon père. Des SMS auxquels j essaie de répondre le plus juste possible sans laisser le moindre sentiments. Je ne donne aucune indication sur moi ou ma vie actuelle. Jusque la je gère. Mais j ai accepté (á la demande très très appuyé de mes enfants ) un repas de famille à 4 pour vendredi soir. Je suis conscience qu’ il a manipuler nos enfants pour obtenir ma présence et il savait très bien que je ne refuserait pas infiniment. J avais déjà refusé pour noël. Mon problème c est que j ai la trouille d aller vendredi à ce repas. Je me dis qu’ il faut que j y aille , que la boucle soit bouclée. Que c est le père de mes enfants et que je peux pas éternellement fuire. J aurais toujours à le croiser de temps à autre, et malgré tout j ai peur. Peur de me laisser avoir, de retomber dans ces griffes,qu’ il vienne finir son boulot de destruction. Il avait tellement d emprise sur moi, J ai tellement souffert que j ai peur d être bête et de retomber dans son piège. Pourquoi veut il me revoir ? Quel comportement avoir avec lui ? Comment me préparer à cette soirée de vendredi ? Si vous avez un vécu par rapport à ça merci de repondre. Cela pourrait m aider à y voir clair. Bonne soirée a tous et toutes.

  20. tytye

    Bonjour,
    Tout d’abord, je souhaite énormément de courage à toutes les
    personnes qui ont « laissé » un PN entrer dans leur vie. C’est un fléau…
    J’ai vécu avec un PN pendant 4 ans. J’ai réussi tant bien que mal à le faire sortir de ma vie, mais les blessures psychiques et physiques ont laissé des traces. Cela dit je ne sais pas si je suis dans le vrai mais j’ai l’impression qu’il y a des degrés dans la perversion de ces personnes. Quelques semaines après avoir mît un terme à cette relation douloureuse, j’ai fréquenté un homme pendant 2 mois un autre PN malheureusement, en 2 mois cet homme m’a détruite et 12 an après les séquelles sont toujours présentes. Le jour de notre rupture il y a 12 ans, j’ai ouvert une bouteille !! Et je lutte depuis avec cette addiction… qui va et vient en fonction de mes émotions. J’ai refait ma vie, je suis bien installée, et ce PN avec qui je suis restée 2 mois continu à m’envoyer des messages via les réseaux sociaux. Il pique et repart. Refait surgir des émotions négatives puis quand je m’énerve me fait passer pour une folle et me bloque. À chaque fois, il me faut plusieurs semaines pour me re-detacher de la bouteille. Dans ces moments là je m’en prends à mon conjoint, je suis sur les nerfs… Ces hommes sont le diable, ils connaissent nos faiblesses et jouent avec nos sentiments car nous sommes trop gentilles!! Nous nous demandons pourquoi ils reviennent et nous pensons que si ils le font c’est qu’ils nous aiment, mais ce n’est absolument pas le cas. Ils sont malheureux et veulent que nous le soyons aussi. En 2 mois de relation cet homme m’a humilié devant ma famille, devant mes amis !! Il me disait être éperdument amoureux et ensuite m’affirmait qu’il partait en vacance avec son ex. Il était tellement fort que je pensais que c’était moi la jalouse trop possessive !! Il m’appelait au boulot et me passait des nanas en me disant qu’ils s’amusaient bien !!! Tout ça en 2 mois !! J’ai tellement perdu confiance en moi qu’après la rupture j’ai prit des décisions lourdes de conséquences, comme me marier avec le premier venu en me disant que de toute façon je ne valais rien… Bref… Sortez ces gens de votre vie pendant qu’il est temps….. L’année dernière il est revenu de parler que les réseaux, adepte des phrases non terminées qui laisse supposer tout et n’importe quoi, j’ai fini par lui dire d’aller se faire soigner et que c’était un PN. Il est revenu me parler la semaine dernière en me disant : merci grace à toi j’ai consulté un psy je vais mieux, alors on se voit quand ??? A la lecture de votre article je viens de le bloquer définitivement… MERCI

  21. Stella

    Bonsoir
    Quel sacré caractère à le pn…j’en ai rencontre un de ma vie j’ai voulu faire l étude de ce caractère atypique anormal.jai voulu comprendre son mécanisme..dur dur..pour communiquer avec lui je fais toujours semblant d’être détachée d’être un peu froide comme si tout ce qu’il me disait ne l’atteignait pas. Comme disait Napoléon on déjoué beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir.jai appris avec lui de ne pas avoir de sentiments et petit à petit au fur et à mesure je me suis détachée.jai compris qu’il n’aime pas faire plaisir il n’aime pas être bien et que je sois bien.alors on se voit tous les 3 mois au hasard on se voit dans un endroit neutre.on dirait que je fais ma b.a quand je cède à ses relances.je me sacrifié en me disant que je lui dois bien ça un peu de mon temps 4 fois par an.comme si je faisais et du coup moi aussi ça m’aide j’apprécie plus la vie quand je le quitte..c’est bizarre.cela fait 3 ans qu’on se voit environ 4 fois par an.je n’ai jamais vécu avec lui vraiment on s’est toujours vu les week end au début de notre ‘relation’ et puis ensuite nos rencontres se sont espacées un peu par sa faute puis après c’est moi qui l’éloignait.. pour lui c’est un jeu pour moi c’est plus rien excepté que j’accepte résignée de lui donner un peu de mon temps une nuit 4 fois par an. Je suis une dure à cuire car je ne le contactés pas après lavoir reçu.je l’ignore il n’existe plus jusqu’ à la prochaine fois. Je suis consciente que cet être est néfaste pour lui et pour moi. Voilà la suite au prochain épisode..il y aurait telment à raconter..

  22. Aurélie

    Bonjour

    Je m’appelle Aurélie et j’ai 32 ans et j’ai rencontré ce que je pense être un PN il y a 2 ans.(37 ans, jamais marié, pas d’enfants, seulement 2 chiens qu’il fait passer avant tout) A l’époque je divorcais seulement avec à charge un petit garcon d’à peine 2 ans.
    Au début c’était bien, tout allait bien. Et puis au fur et à mesure les reproches ont commence a fuser, en revanche il ne me disait jamais rien de positif, jamais de compliments. Il n’exprimait AUCUNE emotions et parlait toujours des autres. Il s’interessait tjs aux autres femmes et moi finisssait par m’ignorer. Au bout d’un moment j’ai eu des doutes sur sa fidélité et je me suis apercu qu’il entretenait des relations via reseaux sociaux avec bcp de femmes (d’anciennes amies, ex ou de nouvelles conquetes)
    Quand je l’ai decouvert je lui ai expliqué a quell point ca me blessait, et lui m’a dit qu’il ne faisait rien de mal et que c’était moi la folle (dailleurs selon lui toutes ses exs étaient des tarées.
    On vivait ensemble et ca m’a fait tellement de mal, je me sentait diminuée, sans valeur, sans interet, je ne me sentait pas jolie, pas attirante et pas intelligente.. I l a fait de moi une coquille vide.
    Alors je suis partie pour me prendre mon propre appartement et je pensais aller mieux. Mais il revenait à la charge en disant qu’il m’aimait.
    Je suis retombée dans le piege plsuieurs fois, il me quittait, me faisait du mal en me faisant passer pour une insensible et une hystérique et pourtant chaque fois qu’il revient vers moi, je craque…

    Ces derniers jours, je me suis montrée très froide avec lui (après avoir acceptée une enième fois de le revoir) et il m’ a relaissé tomber.
    Ca me fait du mal mais au fond je sais que c’est la meilleure solution…

    Je me sens si seule et ma famille est loin. Je n’ai hélas pas bcp d’amis a qui en parler… avez vous des conseils pour que je remonte la pente et que j’oublie enfin tout cela?

    Merci

  23. Laurence

    Bonjour

    J’ai rencontré mon PN en novembre 2012. Nous avons tout de suite vécu ensemble. Il me couvrait de compliments, j’étais la femme de sa vie. Mes enfants et moi sommes allés vivre chez lui. A l’époque j’étais en emploi précaire. Lui avait un bon travail et une bonne paie. Mais au bout d’un mois les insultes ont commencé. Violences verbales très brutale. Alternées avec des moments de bonheur immense. Je suis devenue dépressive et je pleurais beaucoup. Il me reprochait tout et n’importe quoi, me disait que c’était moi la folle….
    J’ai tout fait pour lui. J’ai 2 enfants avec mon ex-mari et lui en a 2 aussi avec 2 femmes différentes. Qui sont bien entendu des folles elles aussi. Nous avons déménagé. Il a laissé son travail. Il travaillait avec un ami, mais ça ne lui convenait plus. Il s’est mit à son compte. Cela n’a pas marché. Il a retrouvé un travail, ça n’allait pas non plus. Nous avons encore déménagé.
    Les insultes et reproches tombaient de toute part. Il ne me parlait plus pendant des jours. J’ai beaucoup grossit. Je me sentais mal. Dépressive. Je faisais des crises d’angoisse et je me sentais responsable. Puis un soir une dispute à très mal tournée. Il m’a frappé. Il me disait que je me prenais pour une homme. Je précise que je viens d’une famille éclatée. Mon père m’a battue petite et ma mère est très culpabilisante. Du coup je suis toujours en demande.
    Je me suis fait suivre par une psy, persuadée que c’est moi qui était le problème dans mon couple. Suite à cette dispute il est partit. Il m’a insultée par sms plusieurs jours puis j’ai coupé les ponts.
    J’ai rencontré quelqu’un d’autre, quand j’ai su qu’il avait quelqu’un. Mais ce n’était qu’un pansement.
    Et il est revenu, s’excusant, j’étais la femme de sa vie et lui un connard. Qu’il fera tout pour moi….
    je suis retombée…. Au début c’était le bonheur retrouvé. La complicité. Nous avons beaucoup de choses en commun.
    Professionnellement il avait à nouveau trouvé un emploi qu’il avait encore quitté.
    Moi j’ai réussi un concours et je suis devenue fonctionnaire!! Enfin!!! après 15 ans de CDD…
    Nous avons encore déménagé. Mais cette fois chez moi. J’avais acheté une maison avec le père de mes enfants. Celui-ci à cessé de payer les traites et la banque me menaçait de saisie. Nous sommes allés voir l’état de la maison. Il a accepté de faire les travaux et nous sommes allés y vivre avec mes enfants.
    Il était l’autorité à la maison.
    Pendant un moment il est redevenu auto-entrepreneur, il est partit travailler chez sa sœur dans l’Hérault pendant quelques mois en 2015.
    Bien sûr les disputes sont revenues, avec les reproches. Mais l’éloignement facilité les choses et l’un dans l’autre tout allé bien.
    Il est revenu vivre à la maison. Il a fait les travaux. Enfin une partie.
    Puis c’est repartit comme avant. J’étais un peu plus sûre de moi. Du fait d’être chez moi et d’avoir un emploi sûr. Je ne pleurais plus. Mais j’ai regrossit, je recommençais à me sentir mal.
    Malgré tout j’étais certaine que c’était l’amour de ma vie.
    Nous nous sommes mariés le 12 sept. 2015.
    Ensuite ça a empiré. Il était au chômage et ne m’aidait en rien à la maison. Irascible, jamais content. Dès que j’étais pas bien il me criait dessus.
    D’une logique implacable je finissais toujours par reconnaitre que c’est mon comportement qui déclenchait les disputes. Sauf qu’il me reprochait de ne jamais reconnaitre mes tords!!! Tout était de ma faute, toujours, je ne faisait rien de bien.
    Moi aussi à force d’être sur la défensive je devenais agressive.
    J’ai des pb de santé, de thyroïde, et je dois subir très bientôt des examens et sûrement une opération.
    Il a commencé une formation payée à l’AFPA. Il est logé.
    Nous nous sommes beaucoup disputés, encore et encore.
    Puis le 9 juillet dernier, il est rentré pour me dire que je le dégoutais. Que nos caractères ne sont plus compatibles, il a noircit absolument tout.
    Me reprochant mes crises. Qu’on ne voyait plus ses amis, alors que c’est lui qui ne voulait plus les voir pour diverses raisons!!!
    Mon meilleur ami est homosexuel et il m’a dit que de toute manière il voulait me mettre dans son lit (mon ami), que je n’ai pas d’amis, que je suis trop chiante à vivre et maladivement jalouse.
    Pendant qu’il me disait tout ça par une seule fois il m’a regardait. Il tournait en rond en m’expliquant à quel point j’ai été horrible avec lui…..
    J’ai essayé de le raisonner, mais rien. Il est partit me disant qu’il avait besoin de réfléchir.
    Quelques jours plus tard alors que je lui demandais comment il allais il m’a répondu, par sms, que c’est fini, qu’il ne peut plus et ne veux plus revenir.
    Je suis tombée très très bas.
    J’ai essayé de lui parler, rien à faire. Il me répétait sans cesse qu’il ne reviendrait jamais, que je lui avait fait du mal….
    J’ai envoyé des mails, mais jamais je ne lui demandais de revenir, pourtant sa réponse était toujours la même….
    Il avait commencé des démarches pour récupérer son fils chez nous. Il a laissé tomber. Des amis l’ont vu 15 jours après son départ avec une autre.
    Un fois je l’ai eu au téléphone, je ne savais pas encore, et il m’a dit froidement qu’il avait enlevé son alliance, que pour lui je n’étais plus sa femme…. C’était terrible.
    Je lui ai alors signifié que je ne voulais plus jamais le voir et que je ferais les démarches nécessaires pour me protéger ainsi que mes enfants, mais que concernant le divorce c’est à lui de le faire.
    Lui m’a dit ne pas comprendre pourquoi je voulais couper les ponts!!!!
    Heureusement je suis chez moi, j’ai mon travail.
    Je fais les papiers nécessaires, car je n’ai plus de compte bancaire à mon nom.
    Juste un compte joint. Je suis donc dans les papiers de séparation.
    Il a abandonné sa chienne chez moi. Me disant que si je la gardais pas il la mettrait à la SPA. La pauvre a pleuré nuit et jour pendant 10 jours. Elle a 12 ans. Heureusement elle va mieux!!
    Depuis plus d’un mois j’ai enfin compris à qui j’avais eu affaire.
    Un PN!!!
    Le problème c’est le vide que je ressens. La peur aussi, surtout.
    De me retrouvée seule, de me tromper encore et surtout qu’il revienne!!!
    Je suis suivie depuis peu par un psychiatre.
    Mais voilà, vous qui avez une grosse expérience de ces personnalités, pensez-vous qu’il puisse encore revenir?
    Il a prit la plupart de ses affaires chez moi mais à laissé tous ses outils!!
    A chaque fois qu’il est venu je me suis arrangée pour ne pas être là.
    Mais j’ai très peur…. de moi-même et de mes sentiments pour lui.
    Je ne crois pas qu’il fera le nécessaire pour le divorce.
    C’est une grosse blessure pour moi.
    J’ai peur, je sais que je me répète, mais vraiment….. Si jamais il revenait je ne sais encore ce que je ferai….
    Merci en tout cas. M’être exprimée ici m’a fait du bien

  24. Maud

    Merci pour votre article qui présente une très bonne analyse de nos ressentis en cas de retour.

    Histoire conte de fées, amour très fort et exclusif, fusion, vie en commun chez lui. Famille recomposée. Puis je tombe enceinte, bébé désiré, mais à 6 mois de grossesse, lorsque je cesse d’être une « proie » pour les autres hommes (monsieur est très jaloux), rejet total de mes enfants puis de moi.
    Notre fille naît, brève accalmie, puis lorsqu’elle a 2 mois il nous met dehors moi, mes 2 enfants et notre bébé nourrisson. Terrible souffrance pour moi, sentiment de vivre un cauchemar.
    Après 3 mois il me demande de revenir. Accalmie de 9 mois, puis décision sans appel: « tu dois partir, je ne vous veux plus chez moi ». Cette fois-ce je décide de mieux m’organiser et prends le temps de trouver un toit pérenne. Cela dure 6 mois pendant lesquels nous cohabitons et je tente tout pour le faire changer d’avis: je l’aime malgré tout. En vain..
    Je déménage. Un inattendu sentiment de liberté et de légèreté après tous ces mois à espérer qu’il puisse me garder. Avec les enfants nous respirons à nouveau et je rencontre même rapidement un compagnon gentil et normal.
    Bien sûr, au bout de 4 mois et après m’avoir vue avec mon compagnon, qui vient pleurer à mes pieds? Monsieur PN. Au début je ne sens pas de danger, je baisse trop la garde (on peut être amis) et le poison s’infiltre. PN m’inonde de messages, de pleurs et de promesses. Il semble avoir changé, je vacille et quitte mon compagnon alors qu’on était heureux ensemble.
    Aujourd’hui ma vie est à nouveau un immense point d’interrogation. PN me dit que notre fille est malheureuse d’avoir ses parents séparés et ça me ronge atrocement. Il veut une vie de famille, m’épouser, m’aimer toute sa vie (dixit). Bien sûr ça me fait réfléchir, j’ai à nouveau perdu mes repères, tout ça pour ça….Quel gâchis!
    Je ne me suis pas (encore) remise avec lui, trop peur.

    Je me pose 2 questions:
    1-Pourquoi font-ils tant d’efforts pour rattraper ce qu’ils mettent des mois ou des années à détruire? Ca n’a aucun sens pour moi. Où trouvent-ils une jouissance dans ces efforts contradictoires?

    2-Et comment gérer le PN lorsqu’on a un enfant commun et une garde partagée qui demande forcément des contacts?

    Merci par avance

    • Bonjour,

      1/ Il ne tente pas rattraper ce qu’il a détruit. Son ego est atteint car vous avez réussi là où il a échouer: VIVRE !!
      Il vient dont achever le travail en vous récupérant pour vous détruire complètement … A vous de voir.

      2/ Pour ce qui est de gérer les contacts pour l’enfant commun, il y a des choses à faire et à comprendre aussi mais, je ne peux expliquer tout cela en 3 lignes d’autant plus que cela dépend de votre situation.

      Je vous invite à lire mon protocole d’accompagnement et à prendre un rendez-vous si vous pensez que je puis vous aider.

      Bon courage ! Geneviève Schmit

  25. Gaëlle

    Bonsoir,

    J’ai vécu deux ans et demi avec un pn. … entre ma maladie et des violences verbales psychologiques physiques sexuelles et économiques.
    Je vivais dans la terreur l’angoisse permanente. … les plaintes n’ont pas vraiment abouties.
    Il a été condamné à 6 mois avecsursis ayant déjà un casier plein….
    j’ai eu du mal à le quitter menaces harcèlement. …en tt genre. … aujourdhui J ai encore des flashs des traumatismes. …
    Je pense encore à lui. … ce n’est pas normal. … que faire ???
    Je me sens trahie trompée ….. 3 mois ont passes mais c’est encore un peu difficile par moment
    Merci d’avance pour votre réponse

  26. Verdy

    Bonjour je souhaiterais avoir une conversation avec vous!
    Victime d’un pervers narcissique à double vie!

    Je suis enceinte , îl vit avec une autre !
    Elle Ét moi avons discuté !

    J’ai besoin de conseil

    • Bonjour,

      Si vous pensez avoir besoin d’une consultation à distance pour mettre tout cela à plat, je vous invite à fixer un rendez-vous directement par mon agenda en ligne, ou en me laissant un texto.

      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  27. Julie

    Bonjour je m’appelle Julie et j’ai 18 ans. Je suis sortie environs 1 ans avec une garçons de 23 ans, nous étions tout d’abord resté 10 mois ensemble, il y avait des moments où il pouvait être adorable avec moi en me rassurant, en me disant qu’il n’a jamais autant aimé une personne comme ça, que j’étais son pilier dans sa vie, en gros toutes sortes de compliments et il me faisait de nombreuses promesses qu’il n’a jamais tenues. Mais il avait également son autre facette, il me faisait beaucoup pleurer, très souvent il me laissait en plan, il ne m’intégrait jamais dans ses occupations, ses excuses étaient que j’étais encore mineur à cette période. Puis fin janvier j’ai pris la décision de le quitter, en quelque sorte je lui ai envoyé un long message pour lui dire que je n’étais pas heureuse et qu’il fallait mieux pour nous deux prendre nos distances.. J’attendais en quelque sorte une réaction de sa part mais il a accepté ma décision sans rien me demander.. Entre temps quelques jours sont passés, je pensais ravoir de ses nouvelles, mais rien. Grâce aux réseaux sociaux je pouvais voir que ça ne l’affectait pas le moins du monde et ça me rendait triste, alors j’avais décidé de lui réécrire, même de vouloir le revoir pour discuter, dans un premier temps il était d’accord, mais le jour même il m’a dit que ça ne servait à rien de se voir si rapidement, qu’il reviendrait de lui-même quand il faudra, et qu’il prendrait de mes nouvelles plus souvent, je l’ai cru. Mais les jours passèrent et toujours aucunes nouvelles, j’en faisais même des cauchemars la nuit, c’était horrible, il fallait que je lui écrive je me faisais dix milles films dans la tête ce qui ne m’aidait pas.. Une nuit je lu ai à nouveau écrit (il travaille de nuit donc il m’avait repondu), je lui disais que j’étais triste que j’attendais de ses nouvelles et il m’a reprocher de vouloir aller trop vite de lui laisser le temps, qu’il allait revenir à la st Valentin pour être « romantique », et encore une fois j’y ai cru, et je me remettais en questions, je pensais même que c’était moi qui le poussait à fuir, il me faisait culpabiliser. Puis quelque jours plus tard nous nous étions prit la tête et il m’a dit que c’était fini qu’il ne voulait plus être avec moi, et depuis je ne lui avais plus écrit, mais il est revenue le jour de mon anniversaire pour me le souhaiter et c’était le premier, il m’a dit qu’il voulait l’être, ça m’avait touché mais j’ai repondu qu’avec une réponse brève pour le remercier, dans la soirée je lui ai dit que j’avais rencontré quelqu’un pour le faire réagir mais il m’a dit qu’il était content pour moi..
    Je pensais que ça allait le déranger mais a priori non, alors depuis je voulais vraiment qu’il revienne vers moi, je pensais que notre rupture était de ma faute, que j’avais pris une décision sur un coup de tete et j’étais déterminée à le reconquérir ! Alors j’ai tout mis en œuvre, j’ai lui des articles de reconquête amoureuse, je suis revenue petit à petit vers lui en lui disant que je comprenais mes tords et que j’avais fait des erreurs et mal agit envers lui, il me laissait revenir petit à petit mais tout en gardant les mêmes reproches « tu as fait une rencontre, ça m’a blessé » « c’est toi qui avait décidé de me quitter » et je ne cessais de m’excuser..
    Puis il a bien voulu que l’on se revoit, plusieurs fois il est venue me voir des après-midi et tout était bien repartit, il me disait qu’il voulait que ça marche, qu’il m’aimait, il a même arrêter de sortir seule le week-end comme je lui avait demandé, il me ressortait ses promesses, ses envies de fonder une famille avec moi, de vivre à mes côtés.. Mais celà n’a pas duré très longtemps, après un mois, il commençait à me faire des crises pour rien, si ne répondait pas pendant 10 min il s’en prenait à moi, on s’engueulait beaucoup et il me disait qu’il n’avait pas confiance en moi, pourtant je faisais rien pour qu’il ressente ça au contraire je faisais tout les efforts nécessaires..
    Puis il m’a dit que c’était plus pareil, que ça servait à rien de continuer, je l’avais donc appelé en pleurant lui demandant pourquoi il pensait ça et qu’il avait choisi le bon moment pour m’annoncer ça, c’était durant ma période d’examens, mais apres lui avoir dit ça il m’a dit « je t’ai dis ça pour te faire réagir rien de plus », comme si il avait culpabilisé de me voir dans cet état, donc j’ai décidé de laisser passer. Le lendemain tout allait bien j’étais aller voir un de ses tournois et il était très tactile avec moi, il me faisait des câlins, me demandait si j’avais envie de boire ou manger, il a passé la soirée à mes côtés et tout allait bien. Le lendemain il m’avait dit qu’on se verrait, le soir même il me dit qu’il n’a plus envie de me voir, mais qu’on se verrait le jour d’après, puis il m’a refait le même coup la fois d’après en me disant que ça servait à rien de se voir car il ne voulait pas « niquer de l’essence pour moi » car je n’ai pas encore le permis, et que si c’est pour rien faire c’est inutile..
    Je l’avais de nouveau appelé en pleurant, ça l’énervait et il me disait que je devais l’accepter comme ça ou que je pouvais partir. Il m’a alors dit, que nous nous verrons le lendemain pour discuter, le soir même il m’avait dit qu’il était fatigué et qu’il dormait, mais j’ai appris qu’il était sorti avec des amis. Ma mère qui est au courant de toute mon histoire avec lui, et qui me voyait triste, me disait souvent qu’elle ne l’appréciait pas, et je ne voulais pas l’écouter car je pensais qu’elle voulait à tout prix que ça ne marche pas, on s’est engueulé de nombreuses fois, et ce soir là elle m’a dit qu’elle avait peur que ce soir un « pervers narcissique » et ne sachant pas ce que c’était j’ai lui quelque articles et j’ai pu m’apercevoir qu’il avait le profil de ce genre de personne, mais tout en ayant du mal à le croire tout de même.. Et le lendemain il m’a écrit en me disant que c’était terminé, qu’il espérait que je n’allais pas trop lui en vouloir, qu’il ne pouvait pas m’apporter le bonheur et l’attention que je désirais, et qu’il espérait me voir heureuse avec un autre, car il n’a pas de place pour une « copine ».
    D’un côté j’étais soulagée car je me sentais libérée, mais j’étais tout de même triste car j’y croyais vraiment..
    Et je l’avais gardé en ami sur les réseaux sociaux, en pensant que je pouvais passer au dessus si je voyais des choses qui n’allaient pas me plaire, mais j’avais tord.
    Car quelque jours plus tard j’ai pu apercevoir qu’il passait du temps avec une ancienne fille avec qui ce n’était qu’une histoire « de sexe » avant de se mettre avec moi, et je l’ai très mal prit alors j’ai pris l’initiative d’écrire à cette fille mais c’est lui qui est venu me répondre en me disant qu’ils n’étaient que de simple potes et que je n’avais pas à me faire de films. J’étais très énervée et je lui ai lancé qu’il était mort pour moi désormais, mais il ma repondu très calmement en me disant qu’il était triste que je réagisse de cette façon, qu’il ne voulait pas être en mauvais terme avec moi car je compte beaucoup pour lui, il m’a dit ensuite qu’il pensait à mon bonheur avant le sien, ce à quoi j’ai répliqué sur c’était simple de dire ça maintenant qu’il n’est plus avec moi, que c’est incohérent. Il m’a dit qu’il souhaitait me voir heureuse avec un autre, et qu’il veillerait sur moi comme un ange gardien. Ce qui m’a bien fait rire car je ne le croyais pas une seconde, mais je n’avais pas compris pourquoi il avait cette réaction envers moi, car il ne cherchait pas à me récupérer, il voulait juste me dire ces choses, et que je ne devais pas penser qu’il n’avait eu aucun sentiments pour moi et qu’il n’était pas sincère car c’était faux, mais qu’il me laisserait le temps d’accepter cette rupture.
    Je ne sais pas à quoi il a voulu joué en me disant tout ça, et je ne m’attendais pas à ce genre de réaction de sa part..
    Mais je sais que je ne veux plus me remettre avec lui, mais j’ai encore cette douleur en moi en pensant à lui, et je sais qu’il me manque, et que ça me fait mal de l’imaginer avec d’autres filles, mais il veut simplement rester en bon terme avec moi et ça je ne comprend pas..
    Mon texte était un peu long mais je vous ai résumé en quelque sorte mon histoire, j’aimerai bien que vous me répondiez et que vous puissiez me conseiller car aujourd’hui je suis totalement perdue, il a réussi à me faire douter..

    • Bonjour Julie,
      Oui, votre résumé est très long, mais pour que je puisse mettre à plat votre situation et vous aider à la comprendre, il me faudrait pouvoir en discuter avec vous…
      Je ne fais pas d’analyse de cette manière. D’autres peut être, mais pas moi.
      Je ne veux pas courir le risque de dire n’importe quoi.
      Il n’en reste pas moins que vous devez penser à vous et à votre avenir.
      Qu’est-ce que vous souhaitez de mieux pour vous?
      Vous sentez vous à l’aise, en confiance avec lui?
      Pouvez vous vous projeter positivement avec lui?
      Répondez pour vous-même à ces quelques questions, et vous saurez déjà quoi faire.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  28. laeti

    Bonjour s il vous plait j ai besoin d aide.
    Après un an et demi de séparation PN est revenu frapper a ma porte. Je ne savais pas quoi faire j etais tétanisée et j ai ouvert mais refusé de le laisser rentrer. Je lui ai dis que j ai refait ma vieet que je suis en couple depuis un an .
    je sais pas si j ai bien fais ……je suis perdue j ai peur qu’il vienne briser mon couple.
    Je nai plus aucun sentiment pour lui juste du degout mais j ai préféré lui parler normalement pour ne pas quil se sente agressé car il est complètement taré.
    A votre avis , me sachant en couple peut il revenir ?
    Je lui ai dis de ne jamais revenir mais bon ……si il revient que dois je faire ?

    • Bonjour,

      Non seulement vous avez bien fait de ne pas le laisser rentrer,mais vous avez même TRES BIEN FAIT !!
      Ne lui permettez JAMAIS plus de vous importuner, que vous soyez en couple ou non !!
      S’il vous a senti déterminée lorsque vous lui avez dit non, il ne reviendra pas. S’il a senti une faille, il peut revenir.
      Soyez donc prête à le fermer la porte sur le nez, SANS LA MOINDRE JUSTIFICATION, ou mieux, à ne plus jamais la lui ouvrir.
      Cette porte est aussi bien celle de votre logement, que celle de votre mail, Facebook et téléphone.
      C’est une épreuve que vous allez gagner !!

      Bon courage, Geneviève Schmit

  29. Melle m

    Bonjour ,
    Tout d’abord , merci pour toutes vos explications …
    Je suis tombée littéralement amoureuse d’une perverse narcissique …
    Je l’ai découvert il y a 3 mois à peu près et depuis , j’ai pris la décision de mettre fin à notre histoire à contre Coeur ! Mais j’avais des idées noires et j’ai une petite fille de 3 ans !
    J’ai depuis couper tout contact ! Entrepris une thérapie ! Et j’essaie de me reconstruire mais surtout , reprendre confiance en moi …
    Retrouver une certaine dignité …
    Mais j’ai peur d’un retour …
    J’ai perdu énormément de personne à cause de cette relation passionnelle destructrice !
    Et aujourd’hui que je remonte doucement , la rechute serait la pire des choses ! Surtout que c’était déjà une rechute !
    8 ans au paravant j’avais eu une relation avec cette personne ! Et 8 ans apres les dégâts on étaient pire que je n’aurai pu imaginé !
    ce qui me fait peur c’est qu’en reprenant contact avec moi cela ravir les souvenirs , de la dépendance physique , son odeur , ses gestes , sa voix …
    Comment pouvoir éviter ça si je suis amener à être en contact meme sans le vouloir ???
    Merci par avance de votre réponse
    Melle m

    • Bonjour,
      C’est pas un travail sur vous-même, avec un psy de préférence, que vous aurez suffisamment de confiance en vous pour pouvoir la croiser sans être trop déstabilisée et sans retomber dans le piège.
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Lomasa

        Bonjour…etrange ma perverse narcissique est partie de la maison en octobre 2015…pareil maman de deux petites filles je suis restée avec elle…8 ans dont deux ans ou disant ne plus se sentir chez elle a décidé de partir prendre un appartement….seule….elle nous faisait peur souvent très autoritaire… Faisait des crises… Ne parlais que par SMS…m’a laisse sans nouvelle pendant quinze jours cet été car je n’ai pas pu avoir mes congés…disant que si on était pas parties c’était de ma faute….j’ai mon téléphone qui est tombe en panne durant cette même période… J’ai pu lui envoyé des mails auxquels elle n’a répondu qu’à un seul… Période fin juillet début août. Il ne fallait pas dire qu’on était ensemble « à cause du boulot » mais il fallait pas dire que j’étais célibataire…parce que je poussais les hommes à s’interresser à moi… En quand plus je les maternais trop…j’ai fini par dire je suis prise point. C’est monte en épingle… Et la elle m’a dit tu t’inventes une vie que tu n’as pas… Heu Oui D’accord… Sauf que le reste à été inventé de très pièces… Par qui?? Que j’allais me marier…sauf que le mariage… J’étais invité point….elle s’est servi de ça pour me jeter comme une merde je passe les détails d’une période de crise de schizophrénie…ou elle a directement menace de mort une personne…et ou elle voyait aussi des nains ou des lutins traverser le salon… Pendant qu’elle prenait de la cortisone…remettant en cause les effets secondaire de la cortisone….me disait souvent que j’étais fatiguée normal je me tapais mes heures de taf… Plus l’entreti’de la maison…car à part canapé et série TV….pas grand chose en dehors du travail à part partir en vacance…les dernières prévues j’ai fais des heures et des heures au black pour les payer mais nous n’avons pas pu partir…et avant ça j’avais réussi à lui dire que j’avais peur de partir avec elle… L’instinct peur qu’elle nous laisse plantées toutes les trois la bas !!!! Je suis suivie par une psy je la vois très souvent au travail je l’ignore. Difficilement mais j’y arrive malgré le bruit infernal qu’elle fait.. Du coup je sais qu’elle est la.. Je ne me retourne même pas… Mais l’emprise est la…et qd je craque…je m’isole …dans un endroit ou personne peut venir à ma place pas terrible mais j’ai pas mieux

  30. heyse

    Bonjour à tous!
    J’ai vécu pareil… une an de relation avec mon ex copine en ménage, je ne vous raconte pas en détails, vous savez tous les caractéristiques… début magnifique, le rêve, la passion, la fusion, et petit à petit la jalousie, la possessivité, les doutes chez eux, le chantage, les menaces, le cloisonnement, les crises, la non communication, absence d’empathie!
    Du jour au lendemain, après un an, voyage offert et demande en fiançaille pour qu’elle prenne conscience que je l’aimais plus que tout et qu’elle devait arrêter de douter, elle est partie… 3 mois de mépris, de no contact, elle est sortie avec deux hommes entre temps (au deuxième elle voulait bien qu’on reste amis et me disait que je devais tourner la page car elle était heureuse maintenant…), après un mois de relation avec le deuxième, j’ai reçu un message d’elle « qu’est-ce qui va pas chez moi? »/ Je lui ai insinué que je l’aimais toujours.. j’avais rencontré une personne.. mais elle a d’abord voulu revenir avec un ex d’il y a 5 ans.. on s’est vu la semaine d’après, elle m’a embrassé et demandé de recommencer une relation mais j’ai appris par son ex que le même jour elle voulait recommencer avec lui 4h avant et lui avait dit je t’aime encore comme moi… pendant deux mois j’ai résisté, mais je ne pouvais m’empêcher de la voir, elle a tout fait pour me séduire à nouveau.. de juin à octobre, c’était super malgré quelques comportements étranges et puis début novembre, à notre retour de budapest, l’enfer a recommencé et elle m’a quitté parce que j’ai douté d’elle un mois suite à ses comportements, son changement d’attitude avec cet été…

  31. Cris

    Bonjour,Je suis Maman d un petit garçon de 3 ans que j ai eu avec un PN ,au debut ses comportments Je ne les comprenait pas j ai donc chercher sur le net et Lui ai dis tu Es un PN,depuis il me repete toutes Mes phrases comme si c est moi qui parlais.il m a accuser que Je le trompais ext Parce que j avais decouvert bcp de mensonges de Lui.il m a tellement accuser que j ai fini par me destabiliser et faire des choses que Je n aurais Jamais faite avant,un peu comme un enfant a qui on repete qu il Es mauvais il fini par le devenir.je suis une femme bien Je le sais et j ai Besoin de stabilitee.dernierement Je Lui ai dis ne pas etre bien »Je precise on me vie pas ensemble »Je Lui ai dis qu on me devais plus Parler ,et ces vrai Je n etais pas bien.3 jours sans nouvelles puis il me renvoi que Je n ai pas d amour pour Lui ,qu il a donner une chance qui n a servi a rien ou a quelqu un d autre…que y a surement un Mec pas loin « Je l ai entendu souvent » Je me prend dans son jeu et Lui repond et plus de nouvelle pdt 24h et message non lu,il n etais pas chez Lui la nuit .quand Je Lui dis il repond que ces pas Parce qu il n etais pas Chex Lui qu il a fais mal avec un mdr a la fin,Je Lui dis qu a tu fais ???il me repond de tout,tiens tu t interesse a ce que Je fais,Je sais ce que j ai fais et j en passe Mais a aucuns moment une response Clair ,Je sais qu il etais avec une autre femme et Je le Lui ai dis stop Je ne veux plus de tes nouvelles mnt…il continue a m envoyer message en disans Je vais pad me rendre malade,tu me comprend pas…en bref avec des gens la ces vous meme les PN,vous etes malade faut vous faire soigner,ils me Sont Jamais satisfais.j ai eu de reel sentiments piur cette personne qui passe son temps a me detruire et a chaque fois il reviens ,j ai du mal uniquement Parce que Je l aimais vraiment Mais ma Tete n Es pas d accord avec min Coeur et me dis tourne la page meme si ces dur ,il a creer des conflits partout ,m a fais disputer avec Mes enfants en leur sous Tirant des information que meme Mes enfants m ont dis tu fais le mal partout ces toi la mauvaise.a l heure actuel Je ne comprend pas pourquoi ses PN s acharne a detruire une personne qui a des sentiments pour Lui???

  32. Elsa

    Bonjours Geneviève ….
    j ai parcouru le net en recherchant des articles sur le PN et ses sur vos texte que j ai trouver de l aide ….
    J était avec un PN pendant 3 ans ou je subissait insulte rabaissement et plus ….
    j ai réussi à le quitter une fois mais pendant 1 ans il n’a cesser de me harceler il venait chez moi s excuser me suppliait et pleurer , j ai succomber mais il n avait pas changer il me crachait même au visage , pendant un ans j ai tout affronter ma famille qui ne l accepter plus mes amies tout…
    Et dû jours au lendemain il m’a quitter pour se mettre en couple avec une autre fille , ça fait aujourd’hui 1 mois que je n est plus de nouvelle de lui ….
    Il m’a utiliser j ai juste était un object pour lui ….
    Je ressent un terrible manque de lui meme Sî je sais que c est une personne horrible il a une enrôlé emprise sur moi meme comme ca …
    C est dur je veux l’oublier comme lui ma oublier je veu m en sortir je veux sortir de se cauchemars j ai 25 ans c est très dur !

    • Bonjour Elsa,
      Prenez vite votre vie en main!
      Vous avez eu beaucoup de chance qu’il soit parti
      Le manque est quelque chose qui passera si vous résistez à la tentation.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  33. Yvette Marie

    Coucou chère Geneviève, J’ai du rechanter la chanson des marionnettes qui font trois petits tours..; et penser à vous lors des SMS virulents reçu un beau samedi matin , début d’un weekend qui promettait réparateur d’une semaine de travail.
    Il me prédit » une fin atroce à le vieille femme que je suis…. » référant à des propos qui lui auraient été répétés le concernant et venant de moi. Il a aussi utilisé des propos religieux particulièrement malencontreux vu le climat de menace imminente à Bruxelles…
    Cela fait 15 jours maintenant , je m’en remets tout doucement.Je n’ai pas répondu.
    Je tiens bon, dur comme le titane, je résiste aux insultes.
    Amitiés
    Yvette Marie
    Je tiens bon et ai quand même eu peur.

  34. Marc

    Je suis sorti avec elle pendant 1 an et demi,on a habité 6 mois ensemble et je l’ai mise dehors en février 2015.
    On est ressortit ensemble en avril,mai et juin,des cycles de 3 semaines à chaque fois.
    Puis 4 mois de tranquilité jusqu’au 9 novembre,23:00 par sms.
    Comme un con,je n’avais pas bloqué son numéro et je me croyais libéré.
    J’ai tenté de résister mais mes sentiments pour elle ont pris le dessus sur ma raison,sur c que je savais et que j’avais vécu,j’ai résisté 20 jours avant qu’elle ne se retrouve dans mon lit et que je me fasse envoyer sur les roses par sms 3 jours après.
    Comment trouver la force de l’envoyer sur les roses?
    Je suis à bout,mes amis ne comprennent pas que je sois retombé entre ses griffes.
    J’étais heureux et libre pendant ces 4 mois et la sorcière me bouffe,me dévitalise,avec son charme et ses phrases à la con.
    Au départ elle m’a dit qu’elle allait entreprendre un travail sur elle,ensuite que je lui manquait,ensuite elle voulait qu’on soit amis pour retrouver notre complicité passée (très très lointaine d’ailleurs)puis on est ressorti ensemble,2 jours à coup de phrases que j’ai si souvent entendu puis plus rien,un besoin d’être seule,elle ne m’aime plus,etc….
    Elle est de plus addict au canabis,enfin bref vous connaissez ce genre de personnage.
    Une embrouille permanente dans ses propos et moi qui sait et qui me laisse encore avoir et avoir!
    Comment peut-on être aussi con!
    Merci de m’avoir lu.

    • Bonjour Marc,
      Vous n’êtes pas con, vous êtes addicte.
      Ce problème est à gérer comme on gère une addiction.
      Lisez ceci: Addiction et dépendance affective
      Éventuellement, fixez deux rendez-vous pour une consultation à distance afin que je vous y aide.
      Bon courage. Geneviève Schmit

      • Marc

        Merci Geneviève

        je vais avoir besoin de vous car seul je n’y arriverai pas.
        Mes amis m’entourent énormément et veulent que je bloque son 06,mais je n’y arrive pas,je le fais et la débloque.
        Ce matin,elle a écrit en 1er en me demandant si je faisais le mort,j’ai répondu non,je suis en pleine forme,elle m’a donc souhaité une bonne journée.
        Je sais que je suis addict à elle,comme elle a son shit de merde.
        Bon dimanche à tous

        • Marc

          Des nouvelles.
          Je suis donc ressorti avec elle en janvier et me suis fait largué en mars.
          Pour la 1ère fois j’ai réussi à bloquer son 06,mail,…
          Elle a tenté une percée en mai par l’intermédiaire de sa fille
          Je l’ai remballé puis j’ai mis un statut public sur FB pour faire passer le message et qu’elle me laisse tranquille,elle a pas aimé et sa réponse a été à la hauteur de sa médiocrité
          Voilà 5 mois de liberté quel bonheur de revivre de me retrouver d’être vivant quoi
          Je suis en train de construire une nouvelle histoire
          Mais je reste malgré tout sur mes gardes
          Merci à vous
          Courage à tous aimez-vous reprenez confiance et entourez vous de vraies personnes

  35. HELENE

    Bonjour,
    Merci pour ces conseils.
    Pour ma part, il est revenu 8 ans après! J’ai pris en maturité.Je sais que pour rien au monde je retomberai dans ses griffes.
    J’ai juste peur qu’il me suive, qu’il sache où je vis, qu’il m’attende au metro, qu’il m humilie devant tout le monde en me crachant dessus, en me giflant ou en m’insultant..qu’il sache où je travaille…
    Il faut faire attention av facebook de ne pas mettre la ville où vous habitez ou la société dans laquelle vous travaillez. Et qu’il ne puisse pas avoir accès à vos contacts pour éviter qu’il méne son enqu^te.
    Bon courage à vous toutes!

    • Vous avez raison d’être prudente Hélène, mais alors, faites aussi à ne pas mettre votre nom de famille dans les post que vous déposez dans les blog … 😉
      Je l’ai supprimé.

      Bon courage. Geneviève Schmit

  36. Lomprez

    Bonjour,
    J’ai vécus pendant 5 ans avec un homme qui paraissez parfait, mais au bout de quelque mois j’ai subit des insultes, l’humiliation, violence, dans c’est beau jour j’avais le droit a de la tendresse, de l’amour.
    J’ÉTAIS FOLLE AMOUREUSE DE LUI. Au bout 1 ans, un soir j’était à bout de subir cette pression,incapable De le quitter car j’était dépendante affectivement de lui, donc j’ai voulu mettre fin à ma vie ( triste dans arriver la) mon frère m’a sauver, il ne c est jamais présenter à l’hôpital, j’ai fait une demande pour restes 1 semaine sans visite, sans téléphone, sans De nouvelle, j’était bien, mais tout revient très vite, à ma sorti, il m’attendez devant chez mes parents avec des fleurs, vite attendri par sont regard, c’est phrase, je suis vite retomber sous sont charme, dingue de lui, les disputes reprennes de plus belle, sont comportement exécrable ( mis dehors à 1 heure du matin dans de la neige sans baskette, sans blouson. Alcool le rendez violent, fracture du poignee à De nombreuse reprise, viole.. ) mais malgré tout mon amour pour lui était plus fort et je continuer à l’aimer, parce que malgré tout, il me prépares des petits déjeuner, s’excuser, pleures pour moi.
    J’en étais arriver à la conclusion que s’était moi qui avais un problème, j’ai perdu toute confiance en moi, je me sens debille, bonne à rien, c’est dure.

    Pendant 5 ans je subisser toujours la même chose, mais je continuer à garder espoir qu’il aller changer,
    mais rien n’a jamais changer j’avais perdu 10 kilo, mes parents ne savait rien et ne c est toujours rien, à l’heure d’aujourd’hui j’ai 21 ans et ça fait 10 mois j’ai réussi à mettre fin à ma relation, grâce à ma marraine qui m’a sauver, je suis parti, j’ai tout quitter, je suis parti à des kilomètres de lui, j’ai reprit une nouvelle vie, mais pour moi il et impossible de me remettre avec une personne, il a refait surface il a 2 semaine, coup dure, j’ai porter plainte mais au finale je l’ai retirés car il me la demander, mais j ai réussi à ne plus lui répondre, mais au finale je suis démolie, je suis meurt intérieurement, j’ai peur.

    au finale je suis encoré sous sont emprise même à 4 heure de lui, il arrive à m’atteindre comme personne c’est le faire, mais je suis entoures de personne qui m’aide à me reconstruit, une psychologue me suis, et la phrase qui m’a marqué  » il vous a complement détruit ) je suis complément démunie, j’ai perdu tout joie de vivre, tout bonheur, toute confiance, .. J’espère qu’un jour je pourrais me retrouver et faire confiance . Nouveaux sans craindre.

  37. M

    Bonjour madame
    Je vous remercie ! Vous avez raison il revient à la charge.
    Pour ne pas replonger j’ai déposé plainte et écris au directeur de l’hôpital.
    Pour rappel il est médecin psychiatre extrémement toxique.
    Je suis un peu plus forte pour mener le combat (j’ai un échange avec une de ses fille , je constate qu’il a toujours été pervers, elle m’a écrit des choses horribles, lorsquelle avait 16 ans il avait voulu que sa fille sorte , embrasse un homme de son âge (le père) bien entendu elle n’avait pas voulu)
    Sa fille raconte (ce qu’il fait avec moi aussi) que tous les soirs avant que ses filles sa couchent , il disait qu’il allait se pendre, une potence était installée.
    Son ex femme n’avait pas le choix 3 enfants, il a fallu,elle a vécu son calvaire 31 ans.
    Il a fallu qu’il rencontre une femme, avant que je le connaisse (une liaison qui a duré quelques mois avant qu’il ne se fasse mettre dehors)
    J’ai fais sa connaissance sur un site de rencontre nous avons communiqué 6 mois avant de nous rencontrer.
    Je suis toujours à la recherche du profil de l’homme parfait qu’il me décrivait. Il a tout les défauts : alcoolique , prends des médicaments ,sale (il me servait parfois un verre et avait uriné dedans, il se faisait un plaisir de me le dire une fois bu, il est dans l’humiliation, violent, très radin , je dois payer les frais de la maison, les sorties , les achats et la moitié du loyer. le pire : pédophile et incestueux (sa fille de 33 ans avec qui il entretient une relation incestueuse est amoureuse de son père, elle est psychotique.
    Elle est venue vivre avec son père .
    J’ai écrit à Madame Taubira car ma plainte déposée auprès du procureur de xx et auprès du directeur de l’hôpital, pour le moment resté sans suite depuis le 25 septembre date à laquelle j’ai finalement déposer plainte, car je dois le dénoncer pour avancer et le laisser éloigné de moi.
    Il est diaboliquement intelligent, son défaut : trop certain de son impunité, j’ai toutefois suffisamment de preuves de son passé et de mon vécu
    J’ai encore le problème pour trouver un bon avocat qui s’investira dans ce problème de violence psychique qui est pire que physique, en tous cas en danger de mort, il peut tuer
    Merci de votre aide
    Très cordialement
    Micheline

  38. Reb

    Bonsoir,
    J’ai 26 ans lui 42ans, il a deux enfants avec sont ex compagne… 2ans de relation entre nous. Nous nous sommes rencontrés au travail(et oui nous travaillons dans la même entreprise).
    J’ai réaliser ce qu’il était le 6 avril et ai quitté notre domicile le 26 mai, nous sommes le 2juillet et tout est tellement dur…partager entre ce sentiment de force d’être partie et ce manque constant.
    J’ai beaucoup de culpabilité énormément même d’avoir parler. C’est ma mère qui m’a fais prendre conscience de ce qu’il étais. J’ai raconter a mes proches (famille et amis qui ne l’ont jamais bien apprécié)ma vie dans ces détails les plus intimes, j’ai raconter toutes ses névroses de perversion narcissique et sexuelle, et j’ai expliqué a mon supérieur que j’étais sous l’emprise d’un PN pour me protéger au niveau professionnel. Je m’en veux d’avoir temps parler. Je lui ai renvoyé à la figure tout ce qu’il étais, je lui ai amener preuves de sont coté PN et mis face à toutes ses névrose et délire sexuelle (très inquiétante sa perversité sexuelle) après lui avoir expliquer par courrier tout le mal qu’il m’avais fais je l’ai senti s’effondrer…il ne mangeais pas, ne s’occupait pas de lui, j’ai eu l’impression qu’il ce laissait mourrir accabler par tout ce que je lui avais dit… Moi qui suis de caractère très protectrice et qui ne supporte pas de faire du mal…nous nous re fréquentons…Je refuse de vivre avec lui sous le même toit… Je n’assume pas auprès de mes proches de le revoir, eux qui m’ont temps donner de courage pour réagir et partir, peur de leur déception…je vis chez mes parents en attendant que l’appartement que j’ai trouver soit disponible.
    Je me sens perdu, j’ai envie d’écouter mon cœur et de me dire que je sais ce qu’il ai et que je vais pouvoir faire avec parce que je l’aime qu’il prêtant m’aimer aussi.
    J’ai le sentiment d’aimer cette emprise, et de vouloir rentrer dans son jeux, d’aimer ça!!! pour y retourner…(il a une grande emprise sexuelle sur moi)
    je ne sais plus, je me dit parfois que c’est moi la PN, la folle…
    Et parfois je me dit que non! qu’il retourne la situation pour être lui finalement victime de moi! C’est épuisant, d’aimer ainsi,de ce battre pour un je ne sais quoi, de tout analyser encore et toujours…et d’être amoureuse malgré tout ce qu’il a pu faire me font dire que mon grain de folie est bien plus grand que ce que je pensais.
    Je ne sais plus, aujourd’hui je suis perdu, je ne sais pas dans quoi je vais, qu’est-ce que je vais faire de moi, je me sens m’enfoncer en essayant de contrôler…
    va t’il m’anéantir encore plus qu’il ne l’avais fais…va-t-il accepter que je sache et que j’ai cette lucidité sur lui…allons nous pouvoir trouvez un équilibre….
    Aider moi s’il vous plaît, j’ai besoin d’aide. Je ne sais plus

    • Bonjour Reb,

      Cet homme est responsable de son comportement ! Il doit en assumer les conséquences !!
      Peux importe les singeries qu’il fait, cet « accablement » soudain !
      Peu importe que tout le monde sache qu’il est détraqué !
      Ce qui compte c’est que vous aussi vous assumiez vos choix et que vous ayez fait le choix de la vie !
      Mille bravos !
      Pour ce qui est du « manque« , cela passera, nous sommes toutes et tous passés par là. Vous étiez droguée …
      Et ce n’est pas votre « cœur » que parfois cous avez envie d’écouter face à les larmoiements, mais bien votre manque !!!
      Ne cédez pas ! Votre futur en dépend.

      Bon courage, Geneviève Schmit

      Vous pouvez aussi me retrouver sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy

  39. cessa

    bonjour Geneviève,
    j’ai réussi à me débarrasser de mon ex-mari grâce à des amis qui m’ont aidée financièrement.
    il me laisse EXANGUE mais je n’ai plus à le revoir.
    je tente d’aller de l’avant d’autant plus que Zoé est revenue vers moi,c’est merveilleux.
    il semblerait que la situation va s’arranger avec mes parents mais là je suis prudente,
    vu mes difficultés financières j’ai peur qu’ils veuillent faire de moi leur bonne…
    ils sont tellement égoistes!
    pendant le partage du patrimoine, les réunions chez le notaire ,sa femme me harcelait et m’insultait…
    la vie est parfois bien difficile. et de réaliser qu’il est incapable d’aimer seul l’argent l’intérresse,sa nouvelle femme est très riche,elle n’a même pas besoin de travailler(drôle de hasard)
    bien à vous ,
    catherine cessa.

  40. marie

    Bonsoir et merci pour les témoignages….

    Mon histoire est semblable aux vôtres…
    3 TS. un séjour dans une clinique spécialisée et de peu….internement pour aliénation.

    Aujourd’hui, 2 ans après,j’ai gravi les étapes, renaître et me reconstruire pour mes enfants qui sont adultes et ma famille.
    Je n’ai tjs pas gout à la vie….mais je vis, j’ai un compagnon de voyage, quelqu’un de très bien…..
    Seulement, depuis qqs temps, après qqs appels téléphoniques de la part du pn, je suis de nouveau plongée dans la tristesse, le néant…
    Je me renferme et je fais le vide autour de moi…..plus de famille et plus d’amies.
    Je ne me sens bien que seule, et pourtant la solitude me pèse…..aurai-je un jour simplement envie de rire….

    • Vous allez y arriver Marie!
      Reprenez votre vie en main !! Il en va de votre bonheur !!
      Prenez le temps de lire le dernier article que j’ai publié hier … il vous aidera peut être: La liberté en 4 étapes

      Bon courage!!
      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Vous pouvez me rejoindre également sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy où j’aurai plaisir à lire vos interventions.

    • La salamandre

      Bonjour Marie,

      Oui vous allez de nouveau sourire et bien plus encore. Mais il faut vous l’autoriser aussi. Aimez vous, respectez vous, faites vous du bien. Vous êtes toujours debout bien vivante. Il a fallu une force incroyable pour traverser votre enfer mais vous êtes là. Laissez vous du temps. Je ne pensais pas qu’un jour je pourrais de nouveau ressentir des sensations dans mon corps. Je me souviens qu’un jour j’ai osé marcher pieds nus le long d’une plage et j’ai senti la mer contre mes jambes et je me suis dit « mais je suis vivante ». J’écris « osé » car je savais que cela me ferait du bien mais je ne le faisais pas. C’est une petite anecdote mais un grand moment de guérison évident.
      Courage vous n’êtes pas seule

  41. pascale

    Comme je l’ai dit sur face book, j’ai replongé 3 ou 4 fois…pour finir par pleurer, bien sur..
    Je savais ce qu’il était, j’étais très lucide…mais….
    Vous résumez parfaitement cette terrible dualité lorsqu’ils réapparaissent.
    Vous exprimez parfaitement ce que nous ressentons…
    Je garde précieusement cet article car même si je me sens plus forte et que mon amour a fait place à la haine….
    On ne sait jamais.
    Merci à vous de décrire aussi bien nos tourments, nos doutes, nos rechutes et de nous aider sans juger.
    Merci, vraiment….

    • Merci à vous Pascale pour ce témoignage de reconnaissance.
      Il est vrai que ma propre expérience passée ainsi que toutes les personnes que j’accompagne m’aident à bien analyser les méandres de ces souffrances.

      Pour ce qui vous concerne, et si vous troquiez le mot « amour » par celui plus juste d’addiction ? 😉

      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy J’aurai plaisir à lire vos interventions.

  42. L'intinct

    Bonjour
    Merci pour tous vos conseils qui s’avèrent vrai
    J’ai demandé à mon PN de quitter la maison car mes enfants et moi étiont bien en danger par son attitude pure de PN.
    Aujourd’hui 3 mois plus tard, il trouve toutes les excuses pour prendre contact malgré qu’il a pris toutes ses affaires (et même certaines de mes affaires en vue je pense que je le recontacte….. en vain…. il peut espérer…)
    Mon ex mari (j’ai découvert il y a 3 mois par cette nouvelle histoire que lui aussi a un profil de PN après prise de conscience) m’a recontacté 10 ans après notre divorce puis 16 ans après …
    Le plus dur est de ne pas re-souffrir à nouveau de leurs attaques…. Mais de regarder le sourire qui s’affiche sur le visage de chacun (suite à leur départ), le plaisir de vivre, d’admirer un rayon de soleil, une fleur…. car le bonheur et la joie sont déjà en nous dans notre coeur…. il faut juste s’écouter ….. et notre coeur chante très loin d’eux….
    Bon courage à toutes et tous Tenez bon….. et la liberté de vivre s’offrira à vous…

  43. catherine

    Merci Geneviève pour cette piqûre de rappel . « Mon Mister PN à moi » procède d’une autre manière . Il a essayé d’utiliser le mariage de notre fille en octobre dernier pour me faire tomber . Vous comprenez bien qu’un père doit être présent ce jour-là! Et c’était à moi de le supplier . Je l’aurais fait il n’y a pas si longtemps mais j’ai grandi!Du coup , « punition » pour nous : il ne nous a pas honorées de sa présence! Il n’imagine pas combien je l’ai savourée, cette punition. Un vrai bonheur!
    Vous avez tout à fait raison : restons vigilantes!

  44. La salamandre

    J’ai souvent posté sur mon mur FB cette image avec cette phrase « Si quelqu’un revient dans votre vie c’est qu’il n’a pas terminé son travail« 
    Je ne savais même pas pourquoi elle m’interpellait tant et pourquoi je la publiais …
    C’est une relation destructrice qui marche à double sens. Si un cesse de l’alimenter l’autre meurt.

    Je ne compte plus le nombre de fois où je suis revenue vers lui. C’était une lutte perpétuelle entre le moi complètement aveuglé et l’autre, le moi bien conscient. Celui qui ne voulait jamais le voir et celui qui était condamné car c’était l’homme de sa vie. Une fatalité que j’ai bien vite intégrée d’ailleurs. Il est notre vie, c’est ancré en nous. Autant faire en sorte que cela marche.
    J’étais tellement mal sans lui et surtout je l’ai laissé prendre cette place de sauveur car j’étais convaincue qu’il était le seul à pouvoir stopper ma douleur. Je n’étais pas capable de faire autrement. Mon corps était en manque et pourtant ce même corps ne m’a jamais trahie et dès le début il m’envoyait des signaux très explicites mais je n’ai pas entendu ni écouté mes instincts profonds.Il est très dur de résister quand on sait que cela va nous faire du bien. Un coup de fil et j’avais retrouvé mon plus beau sourire…
    Non, son départ n’est jamais acquis mais son retour dépend uniquement de nous. Je crois avant toute chose que l’on ne se respecte pas, on ne se respecte plus. C’est aussi pour ça qu’on y retourne. Le jour où l’on prend conscience que personne ne doit être traité de la sorte ni méprisé tout est fini. Nous valons mieux que ça. Aimons nous et respectons nous.

    Aujourd’hui je suis libre définitivement. Je n’ai pas envie qu’il se manifeste, bien évidemment, mais j’ai confiance en moi. Je n’ai plus peur d’avoir peur de replonger. Il se peut qu’il retente car je suis toujours revenue pourquoi pas cette fois-ci? J’ai craqué tellement de fois devant ses yeux larmoyants, son genou à terre, ses déclarations…
    Il faut surtout intégrer le fait que tout est faux, tout n’est que chimère, qu’il n’y a jamais eu d’amour jamais, jamais de bons moments. Même les premiers temps étaient calculés . Il n’a pas changé il était juste masqué au début.
    Je compare cette relation à l’emprise de la rouille sur un clou, je suis le clou évidemment et il veut la mort du clou en s’infiltrant en lui. Dès lors que le contact cesse la rouille commence à se retirer.

    Je me sens si légère et surtout qu’est ce qu’elle est belle la vie sans lui.
    Il n’y a pas une vie après PN, il y a LA vie, vraie vie.

    Je reste disponible pour des échanges si besoin. Bon courage.

    • Un immense merci pour ce témoignage de connaissance et de vie !
      Ce sont de tel témoignages que les victimes doivent lire …
      La vie dépend de nous.
      Choisissons là !!!

      Encore merci!

      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy où j’aurais plaisir à vous lire.

    • Marie

      Merci de ce témoignage, Salamandre (joli pseudo)…. Qui me rassure et me conforte dans LE choix, moi qui viens seulement de franchir la porte pour la énième fois après 6 ans d’enfer et de solitude ! J’espère le laisser derrière moi pour de bon, malgré des sms encore récurrents.
      Je me sens sous perfusion, mais plus sous respirateur artificiel !
      Et là, je voudrais juste assumer totalement en rompant tout contact définitivement, en le sortant de ma tête, de mon cœur, de chacune des cellules qu’il a polluées durant toutes ces années.

      Je voulais savoir… vous arrive-t-il parfois de douter sur le diagnostic de perversion ?
      Vous dites-vous parfois qu’il n’était peut-être pas si monstrueux que ça ?

      • La salamandre

        Bonjour Marie,

        Oui j’ai déjà douté, très souvent, trop longtemps car il était impossible pour moi de m’être trompée sur lui. Et surtout il ne pouvait pas être comme ça. Il était mon coup de foudre, l’homme de ma vie…
        En fait la vraie question est: « est-ce que je suis heureuse, est-ce que je suis respectée, aimée, est-ce que je me sens libre… « . Qu’il soit « PN » ou autre chose n’est pas le plus important . Mais de savoir qu’il l’est est indispensable pour se réparer.
        Courage vraiment dans votre choix. Même si vous re-cédez il restera tout de même quelque chose qui fera son chemin pour qu’un jour soit le grand jour :-)

      • La Force

        Bonjour, Marie, lorsque j’ai coupé son téléphone que je lui payais depuis deux ans, il ne m’a pas envoyé son nouveau téléphone. C’est cela qui a été le début de ma guérison. Il habite à 1 000km maintenant car je me suis échappée de ses griffes en montant en Normandie près de ma famille, j’ai quitté brutalement sa proximité, et le fait de ne plus pouvoir le joindre, c’est un miracle. Sur le coup, j’ai cru mourir de manque, pire qu’une drogue le fait de ne pouvoir le contacter m’a mise à genoux. Mais cela n’a duré que quelques jours. Après, j’ai senti une délivrance. Je m’aime de plus en plus car c’est moi qui ai rompu. Je me vois comme quelqu’un de puissant aujourd’hui.
        Couper tout lien avec lui. Ne laisser aucune porte ouverte. C’est le chemin du BONHEUR. Après, la vie va vous offrir tous les cadeaux dont vous rêvez.
        Moi aussi, j’ai douté qu’il soit PN. Mais lorsque j’ai lu la description du PN, aucun doute, il rentrait dans toutes les cases. Avec une perversion religieuse en plus. Il parlait sans cesse de « son chemin vers Jésus », de l’Amour divin. Comment ne pas faire confiance à quelqu’un qui parle sans cesse de Dieu ?
        Aujourd’hui, je suis GUERIE, EXORCISEE. Je n’ai plus aucun doute qu’il était un PN.
        Allez, ayez confiance en vous, et faites-vous aider par un psy, quelle que soit sa formation. Personnellement, je fais une psychanalyse depuis que je l’ai quitté, car j’ai rencontré des PN toute ma vie, et je VEUX que ça change.
        Très belle journée à vous toutes.

  45. Amthyste

    Merci beaucoup pour cet article, Geneviève.
    Je vis ces retours de boomerang régulièrement depuis 4 ans. Heureusement, avec le temps, entre deux épisodes les intervalles s’espacent.

    Mais… Je trouve parfois cela très difficile de toujours être obligée de rester constamment sur mes gardes.
    Cela demande beaucoup d’énergie, cela épuise mentalement et physiquement.
    Ne jamais prendre pour acquis « qu’il a enfin compris » ou « qu’il va enfin me lâcher« .

    Des trucs pour améliorer mon endurance dans cet éternel combat?

    Merci encore pour votre générosité. Salutations depuis le Québec!

    • Merci à vous pour ce partage,

      Oui, un départ du manipulateur pervers n’est jamais un acquis….
      D’autre part, les mécanismes en place en nous-même rendent la reprise en main de la vie parfois bien difficile, indépendamment de l’autre….

      Pour améliorer les choses je suis une adepte de la psychologie positive – renforcement positif de ce que vous avez déjà pour d’une part nourrir tout votre être et d’autre part tirer vers le haut ce qui tend à plonger vers le bas.
      Les techniques de respiration conscientes, cohérence cardiaque, méditation pleine conscience font partie des outils de la « trousse du bien être en profondeur ».
      A vous de les utiliser si cela vous tente.

      Je reste là pour vous en parler en privé si vous êtes dans mon groupe de victimes sur Facebook, et si vous le souhaitez.
      Cela pourrait alors faire le sujet de papier sur la reconstruction 😉

      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Vous pouvez aussi me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy. J’aurais grand plaisir à y échanger avec vous.

  46. c est tellement vrai cette bataille que l on doit mener pour ne pas replonger ……
    Je garde par écrit beaucoup de messages de pn pour les relire quand je commence a lui trouver toutes les excuses
    Merci Geneviève je garde ce texte que je vais relire souvent pour recentrer mon esprit sur MOi

    • Un grand merci Valérie pour la confiance que vous m’accordez !
      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Vous pouvez aussi rester en contact avec moi via mon Facebook Pro: Soutien.Psy

  47. isabelle

    Je crois que c’est ce que je vais vivre dans pas longtemps …un pressentiment. ..un 6 ème sens??? car 2 de mes filles sont revenues (dont la plus virulente en paroles envers moi)
    Donc ,l’une d’entre elle me parle de son père qui est très mal se voyant même faire des crises d’angoisse et se voit leur faire du mal.
    Ou bien encore quand il les contacté (plusieurs fois par jour ) elle me lance ravie « c’est beau quand même l’amour alors que je leur disait que j’avais vu la même pièce de théâtre que lui (jamais nous ne sommes allés au théâtre car j’étais trop depensiere ou que le théâtre était pour des putains de bourgeois ou des BOBO qui se la racontaient )
    A ce moment là leur père qui appelle et elle récidive en lui disant que l’amour était merveilleux avec 2 êtres complémentaires et mon ex ravi aussi .!!!
    Voilà …donc peur car une magnifique rencontre. ..un nouveau boulot qui me ré motivé et me redonne envie d’être belle …mes filles d’amour reviennent …une ouverture d’esprit incroyable envie d’aimer les gens pour eux …comprendre les choses sans juger ou douter …
    Vivre tout simplement et réapprendre à aimer la vie sans me culpabiliser.

    • Merci Isabelle pour ce partage,

      Maintenant que votre « nez » vous met en garde … vous ne tomberez pas dans son piètre piège ….
      Distances de sécurité doublées, comme par temps de pluie !!

      Bon courage!
      Affectueusement, Geneviève Schmit

  48. tramidé

    chouette article!
    et toujours des illustrations et une mise en page attrayantes

    merci pour ce partage

  49. dzuira sophie

    Je ne pense qu’à lui. Peut il revenir des années plus tard?

    • Bonjour,

      Il se peut effectivement qu’il revienne des années plus tard … pour achever de vous détruire .

      Soyez vigilante !

      Affectueusement, Geneviève Schmit

      • Nathalie

        J ai été en « couple » pendant 3 ans avec un PN.
        Ça a été les 3 années les plus tristes de ma vie. Il me quittait sans raison et revenait. Au total par 3 fois. Cette relation était pationnelle et destructrice. Je lui trouvais toujours des excuses. C était un vrai mitomane, manipulateur. Il disait juste ce que je voulais entendre. En pratique rien. Plutôt avare. Alors qu îl se ventait d être riche et d avoir un Chateau,….Parti deux mois en formation, il est revenu avec une nouvelle femme ( il a essayé de me le cacher mais j ai fini par vite le découvrir). J ai appris entre temps toutes ses infidélités. C était un vrai calimero: ce sont ces femmes qui lui ont sauté dessus ! Il faisait des crises d angoisses et prenait une série de calmants et d antipsychotiques, Anti dépresseurs…. Perturbé la ses actions? Pas sûre
        Après l avoir trompé un million de fois, il s est marié avec cette fille.
        J ai refait ma vie. Je suis mariée à l être le plus gentil, généreux et exceptionnel qui soit.je l aime mon mari.
        8 ans après , je reçois un message des réseaux sociaux  » comment vas tu? »
        Il pense vraiment que 8 ans après je vais tout briser pour lui?
        Et vous savez le pire, je meurs d envie de lui répondre! Après tout ce qu il m à fait!
        Je ressens ces papillons , ce désir…. (Mélange à des sentiments de peur, de vengeance,….)Alors que je suis amoureuse d un autre.
        Voilà ce que provoque et ce que fait 8 ans après un PN
        Je suis sûre que si je réponds , je lui ouvre la porte et je suis foutue….

        • mais la bonne nouvelle c’est que vous résisterez au désir d’ouvrir cette porte.
          Courag! Geneviève Schmit