Comment agir judiciairement contre un pervers narcissique afin de se protéger de toute forme de violence ou les faire valoir?



(Question d’une victime, mais, il est évident que tout ceci se conjugue au féminin comme au masculin)

L’expérience me montre que faire valoir des faits de violence perverse est une triste utopie même si le désir est légitime. Si la plupart du temps cet objectif ne sert à rien, il peut aussi desservir la victime.

Porter une plainte qui risque de ne pas aboutir, n’est pas la meilleure solution pour guérir émotionnellement de ces individus. De plus il est très difficile de prouver que quelqu’un est manipulateur et dangereux.

Bien évidemment tout dépendra des situations.

La sauvegarde de la victime ne peut venir que d’elle-même. Il est impératif qu’elle travaille les trois point essentiels qui sont: image de soi – confiance en soi – gestion émotionnelle.

L’évolution doit venir de nous car jamais une ou un pervers narcissique ne change.

Il ne faut donc pas attendre de la justice qu’elle désigne l’autre comme pervers narcissique pour aller mieux soi-même. C’est avec ce que la justice a décidé qu’il faut se reconstruire, quelques soit cette décision.

Geneviève Schmit – 05 avril 2021