Émotions et jouissances du pervers narcissique

Neurones miroirs, émotions et jouissances

Quel est réellement le but du manipulateur pervers narcissique?

 

Sur l’un de mes sites, une lectrice a publié sa réflexion très intéressante concernant les neurones miroirs, les émotions et la notion de jouissance du pervers narcissique.

Il est très courant de lire dans les échanges entres victimes sur les réseaux sociaux, que le but du pervers narcissique, homme ou femme, est de faire souffrir, voir même détruire sa victime.

Ce n’est pas tout à fait la conclusion que j’en fais suite à l’analyse de mon travail quotidien dans ce domaine particulier.

Ma lectrice exprimait quelques difficultés à comprendre dans quelle mesure le pervers narcissique dispose de neurones miroirs qui lui permettent de capter les émotions de ceux qui les entourent.

 

Elle nous confie ceci: « Se mettre à la place de l’autre, n’est pas réellement ressentir ces émotions mais plutôt comprendre ce qu’il ressent en se fiant à ses propres pensées et son système de valeur émotionnel. Le pervers narcissique a surement des neurones miroirs (plus ou moins développé selon les personnes j’imagine) sinon il ne pourrait pas savoir qu’il fait du mal à sa victime. Puisque le principe même de la perversion est de jouir de la souffrance d’autrui, d’utiliser les émotions de sa proie, de tirer les ficelles pour lui faire ressentir telle ou telle émotion, d’être donc sans empathie, je ne vois pas comment il pourrait faire pour savoir que sa victime souffre.
La manipulation mentale utilise les émotions de l’autre pour le faire culpabiliser, souffrir, pleurer, rire..
Est ce que vous pourriez m’éclairer car je suis perdue sur ce principe? »

 

Cette réflexion est intéressante et logique même. Pourtant, à mon avis personnel, elle mérite quelques nuances.

.

Oui, se mettre à la place de l’autre n’est pas ressentir les émotions de l’autre. Nous réagissons au travers de nos propres filtres de lectures et de toute l’analyse inconsciente de la situation. Je partage totalement ce point de vue.

.

Neurones miroirs, émotions et jouissances. Quel est le but du manipulateur pervers narcissique? Geneviève SchmitPar contre, contrairement à ce que laisse comprendre cette réflexion, je pense que le pervers narcissique, homme ou femme, a un système de neurones miroirs très développé. Ne dit-on pas de lui qu’il est un caméléon? Il sait parfaitement s’adapter à l’attente de sa proie ou de ceux qu’il côtoie. Je pense même que c’est l’un de ses plus grands potentiels, pour ne pas dire « qualités » et, pour lui, sans le moindre doute, une question de survie.

.

Du fait même de ses grandes qualités d’observation, aptitudes aussi bien instinctives que réfléchies, le pervers narcissique détecte, flaire même, les émotions de l’autre. Il semble également capable de détecter des émotions ou sentiments non encore exprimés par l’autre.
Dans la première phase du lien pervers narcissique/victime qui consiste à attirer la proie et à la séduire. Ne remarque-t-on pas qu’il est capable de devancer les paroles, les pensées ou rêves de la futur proie afin de correspondre parfaitement à ses attentes idéales ou chimériques?

Le pervers narcissique détecte les humeurs de l’autre et ressent la bonne attitude à y opposer par son sens développé de l’analyse lié à son instinct de prédateur.
Nous abordons ici les différents plans de conscience que tout être vivant possède. Suivant la personnalité même du manipulateur pervers, ce seront certains types d’intelligences qui seront prédominantes.

 

Le pervers narcissique est connecté à son instinct de prédateur. Il sait, il sent, ce qui est bon pour lui, et lui-seul. Son instinct redoutable le guide dans l’élaboration constante de processus, de ruses, de manipulations et de perversions qui le mènent sur le chemin de l’auto satisfaction.

                                          

Éprouver du plaisir sur le chemin qui mène à la satisfaction personnelle lui permet de préserver son équilibre intérieur, de restaurer constamment son Moi (ego) et ainsi de se protéger de sa redoutable angoisse de mort à laquelle il tente d’échapper.
Pour ce qui est de « jouir de la souffrance » infligée, je ne pense pas que ce soit l’objectif de la plupart des pervers narcissiques. Tous ne sont pas totalement psychopathes même si cela y ressemble …

.

Dans ce témoignage la lectrice parle du principe de la perversion comme étant le comportement d’un « psychopathe », qui jouit de la souffrance infligée à l’autre.

La perversion du manipulateur pervers ne me semble pas être celle du psychopathe tueur en série dont le but est d’anéantir l’autre. On retrouve pourtant de nombreux points communs comme l’impulsivité, les comportements asociaux envers les autres, l’irresponsabilité et l’absence de culpabilité entre autres.

Dans le vocabulaire courant, le terme « perversion » est utilisé pour désigner soit une déviation des instincts de l’individu conduisant à des comportements immoraux et antisociaux, soit la transformation de sens subie par un discours comme dans un message politique, publicitaire, soit encore dans la manipulation maléfique, l’abus et la cruauté.

Je pense qu’il faut bien utiliser le terme perversion dans ce sens et non dans celui qui le lie à des perversions d’ordre sexuels. On peut être pervers narcissique et ne pas être pervers sexuel. On peut être pervers sexuel et ne pas être pervers narcissique..

.

Pour conclure:

J’observe que le pervers narcissique ne se soucie absolument pas des conséquences de ses actes qui sont invariablement ego centré, donc, la souffrance ou la jouissance qu’il provoque ne fera que suivre ses intérêts personnels.

Pour le pervers narcissique, la souffrance de l’autre n’est que la conséquence de son comportement perverti totalement centré sur ses propres intérêts, et non pas son objectif.

Qu’il en tire un plaisir, oui, parfois, c’est la cerise sur son gâteau, mais pas nécessairement. Il peut aussi en être « étonné ».

La jouissance ressentie par le pervers narcissique à la vue de la souffrance de sa proie vient du sentiment de toute puissance qu’elle lui procure.

Or nous savons que ce sentiment de toute puissance est vital pour lui.

                                          

© Geneviève Schmit - 14 mars 2017


http://bit.ly/2mVyS8o

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Pervers-narcissiques.fr

Pervers-narcissiques.fr Site portail pour les victimes de PN

Geneviève Schmit - Experte dans l'accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève Schmit, coaching thérapeutique.

. . © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques. .


 

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy