Comble de l’abjecte

Témoignage d’une patiente dont le mari manipulateur pervers s’est totalement détourné de ses « responsabilités humaines« , ne parlons même pas d’affection.
La scène se passe lorsque cette femme partait à la clinique pour procéder à un avortement thérapeutique, à 6 mois du terme, d’une petite fille qui avait une tumeur au cerveau.
A 6 mois on procède à un accouchement…

 « part sans moi je fini mon petit déjeuner « 

… j’en reste sans voix …