Ultime combat

Ultime combat du pervers narcissique ou comment ne pas perdre la face.

.

Le manipulateur pervers, lorsqu’il est dans l’ultime combat qui consiste à « sauver sa face » est prêt à toutes les bassesses!
C’est là que toute sa haine, qui va bien au delà de celle qu’il éprouve pour sa victime qui le met en « danger », peut enfin s’exprimer!

C’est à ce moment là qu’il devient sans doute sublimement lui-même!.

Que penser de celui-ci, qui après avoir tenté d’étrangler celle qui le déstabilisait, lui a dit que s’il l’avait tuée, il en serait sorti grandi …

N’ayant pas la même notion du bien et du mal que la plupart d’entre nous, il n’éprouve aucun scrupule à entraîner dans sa perte tous ceux qui se fient à son image empreinte de fausse compassion, de douceur, ou d’un sentiment de persécution paranoïaque.

Ultime combat du pervers narcissiqueIl me semble que cette haine s’est nourrie aussi de celle qu’il peut avoir, de manière inconsciente, envers cette mère pour qui il se doit d’être parfait. Haine que bien évidemment il ne pourra jamais admettre.

Cette mère qui l’a élevé comme un être parfait l’a obligé à se construire autour de cette aberration.

C’est cette  mère, perverse à sa manière, qui piège son fils dans l’obligation de réaliser un objectif inatteignable !

Bien sur, il ne faut pas généraliser. Chaque personne a son histoire, mais celle-ci semble se répéter de manière troublante.

L’inconscient de l’enfant sait que malgré tous ses efforts, jamais il ne pourra être ce que sa mère exige qu’il soit.

Afin de conserver le regard émerveillé et l’amour inconditionnel de cette mère perverse, il va mettre en place, consciemment et inconsciemment des stratégies que l’on pourrait appeler stratégies d’évitement et développer des capacités de plus en plus raffinées de mensonges, manipulations, imitations.

Il y a de quoi devenir fou !

C’est donc tout petit que va se poser les jalons du futur pervers narcissique .
Au fur et à mesure du temps, ceux-ci vont se peaufiner.

En fait, cet enfant, petit pervers narcissique en devenir, est uniquement obsédé par image qu’il aperçoit dans le regard de l’autre.

C’est cette réalité qui va grandir en lui et autour de laquelle tout va devoir tourner.

Il va fasciner, subjuguer, tromper, trahir, mentir, manipuler, et tuer même pour préserver cette image construite pour éviter la souffrance.

Le Pervers narcissique ne s’aime pas.

Il a cette conscience, je crois, de l’inutilité de ses efforts.

Jamais il ne sera, réellement, celui qu’il doit être pour « honorer » l’exigence de la mère. (qui pourrait aussi bien être un père ou lui-même)

Pour préserver son esprit déjà bien perturbé, il finit donc par « oublier » le vide sidéral sur lequel il s’est construit.

Cette construction ne s’est faite que sur les parois de son être. Pellicule après pellicule, mensonge après mensonge.

Le pervers narcissique n’a qu’un vide sidéral à l’intérieur de lui-même.

 

Geneviève SCHMIT

mai 2013

 


http://bit.ly/ultime-combat

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Pervers-narcissiques.fr

Pervers-narcissiques.fr Site portail pour les victimes de PN

Geneviève Schmit - Experte dans l'accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève Schmit, coaching thérapeutique.

. . © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques.
Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79


 

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy