Comble de l’abjecte

Témoignage d’une patiente dont le mari manipulateur pervers s’est totalement détourné de ses « responsabilités humaines« , ne parlons même pas d’affection.
La scène se passe lorsque cette femme partait à la clinique pour procéder à un avortement thérapeutique, à 6 mois du terme, d’une petite fille qui avait une tumeur au cerveau.
A 6 mois on procède à un accouchement…

 « part sans moi je fini mon petit déjeuner « 

… j’en reste sans voix …

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *