Revue de Presse de Geneviève Schmit

Atlantico

 

Lire l’article entier


La Voix du Nord

Voix du Nord

19 janvier 2018

«Les pervers narcissiques paniquent quand ils sont confrontés à leur vide intérieur»
Geneviève Schmit est thérapeute, coach, experte dans l’accompagnement des victimes de violence psychologique et manipulation perverse. Elle suit l’ex-compagne du mis en cause pour le meurtre de Séverine Lefebvre. Elle témoigne de l’emprise des pervers narcissiques sur les femmes, mais aussi dans le cas de Bauvin, sur leurs enfants.

Geneviève Schmit habite en Normandie. Elle nous a contactés pour apporter son témoignage de thérapeute mais aussi de femme victime d’un pervers narcissique. Elle suit et accompagne de nombreuses femmes, dont l’ex-concubine du meurtrier présumé de Séverine Lefebvre. Interview.

 

Lire l’article


 

MAXI magazine

MAXI Mag photo Geneviève SCHMIT

23 janvier 2017


Sortir des griffes d’un pervers-narcissique.

« Je me suis libérée de l’emprise de cet homme. »
Elle se souvient d’un coup de foudre suivi d’une relation passionnelle. Geneviève n’a pas compris tout de suite que son amant tissait une vraie toile autour d’elle. Elle a mis cinq an à s’en défaire… »

Témoignage de Geneviève Schmit

Lire l’article


LCI – Pervers narcissique ou comment le reconnaître et y échapper?

Geneviève SCHMIT - Interview LCI - Pervers narcissiqueJulie Bernichan

26 octobre 2016

 

PSYCHO – Charmeur de prime abord, côtoyer un manipulateur peut vous entraîner dans une spirale destructrice. Mais le pervers narcissique sait cacher son jeu et sa victime n’y voit que du feu. Comment le démasquer ? Peut-on s’en détacher ? LCI tente d’y voir plus clair.

Conjoint, parent ou encore patron… tout le monde est susceptible de croiser un jour la route d’un pervers narcissique. Pour l’animatrice Valérie Damidot, il s’agissait de son conjoint. Dans un ouvrage à paraître le 3 novembre prochain, Le cœur sur la main, le doigt sur la gâchette (ed. Michel Lafont), elle raconte le calvaire qu’elle a vécu pendant deux ans. Le déclic s’est produit lorsqu’il a levé la main sur elle.

Depuis quelques années, le terme de « pervers narcissique » s’est démocratisé. Il est employé à tort et à travers pour désigner une personne qui manipule. « C’est dangereux parce que le terme est précis et des personnes en sont vraiment victimes », déplore le psychanalyste Jean-Charles Bouchoux, auteur du livre Les pervers narcissiques (Eyrolles, 2014).
LIRE AUSSI : « Danse avec les stars 7 » : entre claques et caresses, Valérie Damidot raconte son histoire avec un pervers narcissique
Qu’est-ce qu’un pervers narcissique ?

« C’est une personne qui se situe à la limite de la folie et qui projette sur un tiers la culpabilité de cette folie, explique le spécialiste à LCI. Pour cela, il applique une série de mécanismes de défense proches de la psychose. » Critique, manipulation, mensonge, séduction ou insulte… le pervers narcissique, qui peut aussi être une femme, dispose d’un arsenal. Mais attention, « certaines personnes les utilisent ponctuellement alors que d’autres sont structurés psychiquement de cette manière », ajoute Jean-Charles Bouchoux.
Quels sont les signes pour le reconnaître ?

Le pervers narcissique crée une relation de dépendance avec sa victime. « Que ce soit dans une relation amoureuse, professionnelle ou familiale, il a besoin d’avoir l’ascendant et d’entrer en fusion avec elle », détaille le psychanalyste. Ainsi, le bourreau peut passer de la flatterie à la dévalorisation en un clin d’œil et sans transition. Il bascule souvent lorsqu’il est frustré.

Pour asseoir son emprise, la personnalité toxique va aussi éloigner sa victime de son entourage. « L’isolation des proches est un moyen d’enlever ses repères à l’autre », explique à LCI Geneviève Schmit, thérapeute et auteure de l’ouvrage Le manipulateur pervers narcissique, comment s’en libérer (ed. Grancher,2016).

Autres caractéristiques du manipulateur : son absence d’empathie et de remise en question. « Il est dans le déni, précise Jean-Charles Bouchoux. Rien de ce qu’il fait n’est de sa faute, il décharge toute sa frustration sur sa victime. » Elle-même victime d’un pervers narcissique, Geneviève Schmit ajoute: « les victimes ont tendance à penser qu’elles peuvent le changer alors que c’est faux. »
Comment y échapper ?

« Si une personne cherche à se sortir de cette situation, elle a déjà fait un très grand pas, confie Jean-Charles Bouchoux. La clé est de le vouloir. » Pour autant, « il n’y a pas de déclic mais c’est un long cheminement, ajoute Geneviève Schmit. C’est très difficile de se séparer de la personne dont on a le plus besoin. » Alors pour y arriver, elle conseille de se tourner vers ses proches et ne plus avoir de contact avec la personne. « On peut s’en sortir mais il faut s’en donner les moyens », conclut-elle.

http://www.lci.fr/sante/comment-detecter-un-pervers-narcissique-2009642.html


Louise TURGEON

louise-turgeon-quebecMagazine québécois

5 octobre 2016

.

Nous les croisons tous un jour ou l’autre dans notre foyer, au travail, en milieu scolaire, en société ou en politique. Si certains d’entre nous tombent dans leur piège jusqu’à y disparaître, d’autres n’y sont pas sensibles. Mais tous leur donneraient le bon Dieu sans confession!

.


 

Mieux pour moi

mieux-pour-moi

.

Magazine trimestriel – juillet/septembre 2016

.

Présentation du livre Se libérer d’un manipulateur.

.

.


 

Femme actuelle

Pervers narcissique: comment le reconnaître ?

Pervers narcissique : comment le reconnaître ? Un article pour Femme actuelle - Geneviève SchmitBien souvent c’est un homme. Beau. Intelligent. Charismatique. Il sait parler, mais surtout il sait séduire. Le gendre idéal, pourtant… On l’appelle le « pervers narcissique ». Bon menteur, mais surtout expert en manipulation. Qui est cet homme qui choisit avec soin ses victimes avant de les plonger dans un gouffre dont il est dur de se relever ? La thérapeute Geneviève Schmit nous explique comment se libérer de cette relation.

Un article de Claudia Ferreira da Silva – 6 octobre 2016

 –lire la suite


Marie-Claire

parent pn - marie claireComment survivre à un père ou une mère pervers narcissique ?

Côtoyer un manipulateur, un pervers narcissique, est très souvent néfaste et destructeur.
Mais quand cette personne se retrouve dans la sphère familiale et que l’on doit vivre avec, comment gérer cette relation si complexe ?

Lire la suite

Par Flore Ducauze pour Marie-Claire 
04/05/2016

Figaro Magazine

​Séducteur et beau parleur, le pervers narcissique ne supporte pas de perdre la « victime » de ses manipulations. Gare à elle si elle parvient à s’enfuir : l’enfer continuera autrement. Les conseils de nos experts pour reprendre sa vie en main et se mettre à l’abri de ces tristes sires. 

Les pervers narcissiques sont à la mode. Témoignages de victimes, analyses de psys… on ne compte plus les articles qui relatent les méfaits de ces « vampires de l’âme ». Peu de papiers cependant parlent de l’après, lorsque la rupture est consommée, et pour cause : il est extrêmement difficile de quitter ces manipulateurs.

« Le pervers narcissique s’attaque à des personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes. À la recherche d’un protecteur, celles-ci vont projeter leurs fantasmes sur leur futur bourreau, qui va se faire une joie d’incarner ce qu’elles attendent. Ensuite, le piège se referme », introduit Geneviève Schmit, coach spécialisée dans l’aide aux victimes de violences psychologiques. Lorsque ces victimes parviennent à échapper à leur bourreau, l’enfer continue… autrement. « Les deux années qui ont suivi ma rupture ont été épouvantables. Mon ex a tout fait pour se venger », témoigne Valérie (1), 45 ans. Menaces sur son lieu de travail, site Internet supprimé, comptes en banque vidés, clients subitement aux abonnés absents : monsieur n’a pas lésiné sur les moyens pour la punir.

« Un pré-adolescent dans un corps d’adulte »

Loin de s’en étonner, Geneviève Schmit commente : « Le pervers narcissique est un pré-adolescent dans un corps d’adulte. Il a donc le pouvoir de nuisance d’un adulte. Pour lui, l’autre n’existe que pour le « servir ». La victime qui rompt le lien commet dès lors un crime de lèse-majesté impardonnable. À partir de là, tous les coups sont permis. » Ce qui a sauvé Valérie ? Son psy. « Il m’a fait comprendre que je devais couper toute forme de communication avec mon ex », se souvient-elle.

Cette solution, assez efficace, n’a malheureusement fonctionné qu’un temps. « Comme il n’avait plus de prise sur moi, il s’est souvenu qu’il était papa. Du jour au lendemain, il s’est intéressé à nos trois enfants dans le but de m’atteindre », soupire Valérie. Une situation que Nadia (1) connaît parfaitement. « Comme je suis très entourée et autonome financièrement, mon ex s’est attaqué à moi par l’intermédiaire de la personne la plus importante de ma vie : notre fille », raconte cette jolie quadra. Trois ans après leur divorce, elle a déjà vu huit juges aux affaires familiales et va bientôt passer devant un juge pour enfants. Procédurier à souhait, l’homme dont elle était jadis éprise multiplie les rendez-vous judiciaires pour la faire payer, dans tous les sens du terme. « Chaque année, je dépense entre 2000 et 5000 euros en frais de procédure ! Du coup, je n’ai plus un sou de côté. Le pire, c’est qu’il vient encore de gagner en obtenant une diminution du montant de sa pension alimentaire ! s’agace Nadia. Je ne comprends pas que la justice soit aussi aveugle. »

Le prix de la tranquillité

« La justice est aveugle car elle se fait manipuler », répond Mary Plard. Cette avocate spécialisée en droit de la famille explique qu’en entretenant volontairement le trouble, le pervers narcissique altère la conviction du juge. « Pour rétablir la vérité, le juge va faire exactement ce qu’attend le manipulateur : mandater des expertises et des enquêtes sociales », précise-t-elle. S’ils adorent la justice, qu’ils instrumentalisent allègrement, ces tristes sires respectent en revanche les ordonnances à la lettre, réputation oblige. « Les décisions judiciaires m’ont beaucoup aidée car ce sont des outils non manipulables. Mon ex sait que s’il outrepasse ses droits, la justice le sanctionnera et son image s’écroulera. Un pervers narcissique se moque de tout, sauf de lui-même », confirme Valérie. La solution ? « Les prendre à leur propre jeu, quitte à aller sur le terrain de la flatterie mais surtout pas sur celui du conflit, dans lequel ils excellent », répond Mary Plard. Habituée à traiter ce genre de dossiers, cette avocate préconise de négocier avec le pervers narcissique tout en lui donnant l’impression qu’il a gagné. « Céder sur le terrain de l’argent et/ou accepter une blessure d’amour propre sont souvent le prix de la tranquillité », affirme-t-elle.

Aide précieuse, la justice est cependant souvent insuffisante pour reprendre sa vie en main. « Après avoir coupé les ponts et mis en place les procédures nécessaires, la victime d’un pervers narcissique doit impérativement tirer les leçons de son expérience pour ne pas répéter le même schéma et ne pas hésiter à se faire aider par un spécialiste », insiste Geneviève Schmit. Et les enfants dans tout ça ? « Il faut contrebalancer le lavage de cerveau qu’ils subissent en leur rappelant simplement les faits, sans jamais chercher à dramatiser. L’idée n’est pas de protéger l’image du terroriste ; il faut simplement dire les choses telles qu’elles sont », conclut-elle… en connaissance de cause.

(1) Les prénoms ont été changés


France 2 – Complément d’enquête

1er mai 2014


Radio Suisse Romande – La Ligne de Cœur

28 mai 2014 – La manipulation : entre procédés et parades (2/5) -Du lundi 28 avril au vendredi 2 mai 2014,
« La Ligne de Cœur » s’intéresse au thème de la manipulation, une sournoise violence.

Les méthodes de manipulation mentale sont souvent utilisées par les sectes, mais elles se rencontrent aussi très fréquemment dans le domaine politique, religieux, professionnel, familial. La manipulation se cache derrière de nombreux masques. En être victime peut-être excessivement dommageable.

Pour atteindre nos fins, nous sommes tous susceptibles, enfin presque tous, à développer des stratégies ou des manières de procéder proches de la manipulation. Toutefois de là à porter l’étiquette de « manipulateur », le fossé se creuse. Un éventail d’indices s’impose pour pouvoir qualifier une personne de manipulatrice ou de manipulateur. Bien que le fait de manipuler ne relève pas toujours d’un acte conscient, les vrais manipulateurs se dissimulent sous différents visages, c’est pourquoi ils restent difficiles à identifier jouant sur les rapports sociaux ou des dispositions naturelles des victimes comme la culpabilité, le manque de confiance en soi ou encore une certaine fragilité. Différents invités nous permettront de cerner ce phénomène et nous suggérer quelques éléments de réponse pour échapper à cette violence sournoise. Si vous vous sentez concernés par ce sujet, n’hésitez pas à nous téléphoner au 021 653 70 70, nous écrire ou nous envoyer un SMS au 939.

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/la-ligne-de-coeur/5771249-la-ligne-de-coeur-du-28-04-2014.html


« Engrenage infernal »  sur Planète + Justice

Vendredi 14 février 2014
Jeunes adultes, Tamara et Martin ne s’attendant à vivre une expérience aussi terrifiante en rencontrant l’ « amour » auprès d’un et d’une perverse narcissique

Victimes de Pervers Narcissiques, un film présenté par Karine Duchochois

 


 

NRJ 12 Les 2 gamines Joise &

mars 2014


 

NRJ 12 – « Tellement vrai » de Mathieu Delormeau

Peut-on divorcer sans tout casser?
28 novembre 2013
Matthieu Delormeau présentera un nouveau numéro du magazine « Tellement vrai », qui sera sur le thème « Peut-on divorcer sans tout casser ? ».
En France, un mariage sur trois se termine par un divorce. Nous allons suivre le quotidien de Sébastien, Anne, Laurent, Frédéric qui face au divorce ont réagi très différemment, du coming-out au remariage en passant par une profonde dépression, le divorce a totalement bouleversé la vie de nos témoins. « Tellement Vrai » ce jeudi sur NRJ12 et en replay sur nrj12.fr
http://www.nrj12.fr/programmes-4207/programmetv/episode/19855-peut-on-divorcer-sans-tout-casser-.html


TV Guyane par téléphone

2011


 

Violence faite aux hommes

Article de  Marie de Douhet du journal Le Point – 25 novembre 2014

http://www.lepoint.fr/societe/journee-mondiale-des-violences-faites-aux-femmes-n-oublions-pas-les-hommes-25-11-2014-1884190_23.php

Retranscription  – ici –


 

Violence faite aux hommes

25 novembre 2014

Interview de Mikael LIVRET, journaliste pour Radio Voltage

Une victime de violences conjugales sur dix est un homme ! Sujet tabou ! Nous avons choisi de l’aborder ce mardi, en marge de la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. Si l’on apprend du gouvernement que 216 000 femmes sont victimes de violences conjugales chaque année en France en revanche pas de chiffres officiels pour les hommes.

Des franciliens sont moqués, ignorés, voir accusés à leur tour de violences. Il existe peu de structures pour les aider en Ile de France. Des associations entendent tout de même leur offrir une oreille attentive : c’est le cas, entre autre, de SOS Hommes Battus ou de SOS Papa.

http://www.voltage.fr/index.php?id=81&art=7325#newsart


 

Le Pervers narcissique

Stèfan Lawrence & Geneviève Schmit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *