Peut-on "guérir" et apporter une aide aux pervers narcissiques, hommes ou femmes ?

Vous pensez être manipulateur pervers narcissique, ou bien, on veut vous le faire croire…
Comment savoir ?

Quels sont les moyens pour vous en sortir?

Aide aux pervers narcissiques.

Accompagner une, ou un « pervers narcissique« , à modifier son système comportemental …

Mais peut-on « guérir » de cette psychopathologie?

Nous répondrons ensemble à cette question fondamentale.

Est-il possible d'apporter une aide aux pervers narcissiques manipulateurs ?

Il n’est pas rare que l’on m’appelle pour que je détermine si mon interlocuteur est « pervers narcissique » comme l’affirme la, ou le conjoint. 

Cette réflexion est déterminante car, autant une personne qui aurait des attitudes manipulatrices ou même perverses peut évoluer positivement, si toute fois elle le souhaite, autant un « pervers narcissique avéré«  ne peut en aucun cas se confronter à son mal, sous peine de voir son psychisme brutalement se morceler.

Que faire dans ce cas ?

Lieux communs

Dans les réseaux sociaux, qui sont aujourd’hui est les supports principaux des informations, énormément de croyances totalement fausses sont véhiculées. Sur ce sujet des comportements pervers, il y en a une particulière qui affirme avec exaltation que jamais un PN ne se remet en question…

Je lis souvent ce genre d’échanges: « Je pense que je suis PN… » et immanquablement, la réponse est: « En aucun cas! Si tu étais PN, tu ne te poserais pas cette question! C’est la « preuve » que tu n’es pas PN! » …

J’en déduis donc que, quiconque se demande s’il est PN, ne l’est pas.

Le manipulateur narcissique se régale à lire ces commentaires qui agisse comme des caresses. Il actionne si facilement l’empathie des proies potentielles déjà affaiblie par l’emprise, leur permettant ainsi de se positionner en sauveurs ! N’est-ce pas un mécanisme pervers, un merveilleux comportement manipulateur ? Et le cadeau supplémentaire est qu’il attire l’attention sur lui, dans une valse de séduction manipulatrice. Son narcissisme est à son comble. La personne manipulatrice a gagné.

Voici donc un postulat de base totalement erroné qui pourtant s’impose comme une vérité immuable.

Selon moi toujours, ce postulat de base est une injure au grand manipulateur, plus ou moins pervers, qui, et là aussi tout le monde l’affirme pourtant, sait si bien se faire passer pour une victime…

L’homme pervers, la femme manipulatrice ne se font pas démasquer si facilement!

Mais pourquoi ces lieux communs erronés ?

Malheureusement, le fonctionnement des réseaux sociaux n’amène plus à se poser pour réfléchir, à se documenter, à … lire. Les informations, vraies ou fausses, rebondissent, se transformant progressivement, jusqu’à en perdre leur sens. Clic, clic, je renvoie l’info sans même la comprendre…

Avec des arguments faux ou mal compris les internautes se simplifient la réflexion.

Va-t-il, ou elle, guérir?

NON. Il ou elle, ne va pas « guérir« . On ne guérit pas de cette psychopathologie, jamais.

Par contre, j’ai pu personnellement observer que certains individus, pourtant clairement pervers manipulateur et toxique, conscient d’être bourreau, se remette en question. 

Cette remise en cause personnelle peut être furtive, le temps d’un éclair, ou parfois un peu plus appuyée. J’ai connu personnellement un patient dans ce cas, et qui a d’ailleurs nourri son narcissisme en rédigeant 2 témoignages, d’autant plus édifiant qu’il est un grand médecin spécialiste à la retraite. Mais ne vous basez pas là-dessus, cette expérience est unique pour moi, et rare pour les autres professionnels que j’ai pu interroger.

La remise en question un leurre?

OUI, la plupart du temps.

La perversion narcissique est un comportement pervers qui se pose essentiellement sur le mensonge toxique. L’ego en tête de proue, l’homme manipulateur narcissique, la femme narcissique perverse, se régale d’amener de manière perverse sa proie, même virtuelle, à s’intéresser à lui ou à elle.

Quoi de mieux que de se faire chouchouter par un trophée qui, en un instant, devient son jouet, devient victime de sa perversion.

Témoignage

Une femme m'a appelée pour me demander si son mari, pourrait obtenir un rendez-vous avec moi étant donné qu'ils semblent tous les deux d'accord sur le fait qu'il a des comportements toxiques au sein de leur couple… Cette femme, que je nommerai Fanny, est enceinte de 3 mois. J'accepte en lui disant qu'il m'est arrivé à de nombreuses reprises d'avoir des personnalités de ce genre dans ma patientèle… pas longtemps parfois, mais bon…, cela arrive. Quelques minutes plus tard, Tom appelle de sa part. Je cadre bien les choses dès nos premiers instants d'échanges en lui disant qu'à partir de notre premier rendez-vous de consultation, je le considèrerais comme étant mon patient et que donc, dès cet instant, jamais plus je ne parlerai à son épouse, sauf, et uniquement sauf s'ils souhaitent tous les deux un échange à trois et que j'estime cela justifié. Une fois le cadre posé, il réserve un créneau qui venait de se libérer 3 jours plus tard. La veille du rendez-vous, il reçoit comme tout le monde un rappel, mais le jour J, personne... Je n'aurais aucun message de sa part. Par correction, j'informe Fanny la semaine suivante pour lui annoncer que son mari semble préférer ne pas consulter. Elle n'était pas au courant… Fanny m'annonce que juste après avoir pris rendez-vous, il a lancé une information préoccupante concernant ses enfants, qui ne sont pas les siens et que les services sociaux l'avaient appelés. Il lui a également annoncé, avec une grande satisfaction, qu'il lui ferait retirer ses enfants… Sans pour autant pouvoir mettre une étiquette à l'orteil de ce monsieur, on peut tout à fait comprendre que Fanny a des raisons de s'inquiéter.
Geneviève SCHMIT, experte dans l'accompagnement des victimes de pervers narcissique hommes ou femmes
Geneviève SCHMIT
Psychopraticienne & auteur
Autres articles sur le sujet du PN qui se remet en question
Restons en contact

Parlons en !

Vous n’avez plus envie de souffrir ?


Consultations en ligne de 40 minutes par Skype et par téléphone

genevieve schmit psychologue pervers narcissique
© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques depuis 2012.

Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet https://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail.

Geneviève Schmit.
J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié :
Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *