Consultation de soutien psychologique pour victimes de pervers narcissiques

Geneviève SCHMIT - Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques ©

Comment ça marche ?

  1. Choisissez une date de rendez-vous directement sur mon agenda en ligne ou laissez moi un texto.
    De la France 06.43.43.15.79
    Hors France +33 643 43 15 79
  2. Votre prise de rendez-vous est validée par son règlement sur mon compte sécurisé. Celui-ci doit me parvenir au minimum 48h avant la séance.
  3. Une fois le règlement enregistré, il est indispensable de m’envoyer par texto (France) ou message par Skype (Étranger)
    • votre nom complet,
    • la date de votre consultation
    • le numéro de confirmation de virement
  4. Je vous appelle à l’heure du rendez-vous (quelques minutes de retard sont toujours possibles)
  5. Notre espace de parole commence et nous pouvons mettre à plat votre situation et trouver des stratégies pour vous sortir des pièges tendus par le manipulateur pervers narcissique et pourquoi pas, lui en tendre pour pouvoir offrir à la Justice des « preuves »
    Pour en savoir plus consultez la page décrivant mon Protocole d’Accompagnement

Différents moyens pour me consulter

  • Par téléphone: +33(0) 643 43 15 79   (pour la France uniquement – pour les autres pays, vous assumez vous même la charge de l’appel – si non , il y a la vidéo conférence par Skype dont la communication est gratuite)
  • Par Skype (vidéo conférence) – Pseudo:  « therapies-breves »

La consultation

La consultation dure 40mn et nous allons y mettre à plat votre situation vécue et trouver ensemble les stratégies cohérentes pour en sortir au mieux.

Ces séances peuvent être ponctuelles ou en suivi plus régulier.
Nous en déciderons ensemble lors du premier entretien de la meilleure manière de vous accompagner.

.

Vous aurez tous les renseignements utiles sur la page décrivant mon Protocole d’Accompagnement

Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques ©Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques ©

Il est possible de (re)prendre en main le cours de sa vie lorsque l’on fait face à un (une)  manipulateur pervers narcissique.
Mon intervention sera une impulsion qui vous fera sortir du tourbillon dans lequel il ou elle vous entraîne inexorablement.

Ce travail d‘accompagnement concret, précis, fera sortir les victimes de manipulateurs pervers narcissiques de la terreur qui fige dans la passivité pour entrer dans l’action libératrice !
 Pour une prise de recul par la parole et l’échange pour un accompagnement dans l’action

De la prise de rendez-vous à l’action :    Pour en savoir plus

.

Ensemble, trouvons les stratégies qui vont vous aider à mieux vous protéger et protéger vos enfants du comportement manipulateur pervers narcissique !

Payer sa séance

Le règlement doit se faire au minimum 48 heures avant la séance.
Règlement par cartes bancaires en France & à l’international :

Consultation de 40 minutes par Skype* :

Identification de vos besoins
Mise en place d’une stratégie durable
Accompagnement psychologique professionnel
Suivi personnalisé & adapté
Sélectionnez votre localisation :


*Skype ou Whatsapp

19 commentaires

  1. J’ai rencontré Il y a quelques mois un homme suite à la rupture avec le père de ma fille avec qui j’ai vécu plus de 15 ans. C’était mon premier amour, qui est malheureusement devenu alcoolique. J’étais perdue, je l’avoue. Cet homme, tout l’inverse du précédent, m’a fait rêver, super beau, musclé, souriant, très confiant, il m’a draguée et j’ai succombé à une vitesse folle. Il m’a dit que je m’installerais chez lui très vite (j’étais retournée chez mes parents suite à la séparation), parlait de projets ensemble etc…Au niveau des relations sexuelles, c’était le top, je n’ai jamais connu ça. Nous avons eu une relation plus que fusionnelle qui s’est avérée devenir étrange… il m’a demandé de ne plus parler à aucun homme, même pour le travail, de changer physiquement (maigrir, reproches sur le look, la coiffure, la peau), d’avoir accès à mes comptes, à mon tel, à mes factures de tel, de stopper les réseaux sociaux, m’a interdit de sortir sans lui, je devais lui dire à n’importe quel moment où j’étais et avec qui. Bref, je me suis complètement « donnée » à lui. Je lui ai fait des tas de cadeaux parce que j’ai bon cœur..je me rends compte qu’il faisait tout pour que je lui achète ce qu’il voulait, et moi bêtement j’offrais même sans qu’il me demande. Il ne me demandait jamais si j’allais bien mais j’étais toujours à 100% pour lui, à l’écouter, l’apaiser. Impossible pour moi de mon côté de rester une heure sans recevoir un sms pour me rassurer. Je paniquais quand je n’avais pas de nouvelles. Oui parce qu’il a eu une vie plus que remplie avant moi. Il sait qu’il plaît et a eu de très très nombreuses conquêtes. Je crois même plusieurs femmes en même temps, j’en suis même sûre. Je n’étais pas tranquille.
    Quand j’osais dire un début de quelque chose contre lui, il me disait que si je n’étais pas contente de la situation, je pouvais « dégager ». Si je ne changeais pas telle ou telle chose (physique, ma façon de faire le ménage chez lui car oui je l’ai fait par amour (!)), il me « dégagerait ». Il est très maniaque et j’ai eu des reproches par sms sur la tenue de sa maison alors que j’avais tout nettoyé du sol au plafond!!! Les insultes et les reproches fusaient sans prévenir, toujours par sms. Au niveau intime, les relations sont devenues violentes (claques, crachats, insultes (pute, salope, merde)) et il se vantait de ses performances. Tout ça est effrayant, je le sais mais j’étais comme droguée. Je m’excusais pour tout, même suite à une insulte sur mon physique ou autre. Face à son ami et ses enfants, il était adorable.
    Les mois sont passés et nous nous voyions toujours seuls ou avec son seul ami. Devant ses enfants il ne fallait rien montrer, faire comme si nous étions amis… je me suis vite rendue compte que la situation n’allait pas, J’étais isolée, je refusais les appels que je recevais de collègues par exemple de peur qu’il n’imagine quoique ce soit. je n’ai jamais vu ses parents et nous n’avons jamais rien fait ensemble (sorties…). Il me demandait de venir quand il le voulait, je devais répondre au tel à la seconde (pas lui). J’espérais toujours pouvoir emménager chez lui mais je ne disais rien, et lui trouvais toujours des excuses . Je ne lui ai jamais mis la pression (c’était impensable). J’ai énormément de patience! Il m’a plaquée 6 ou 7 fois (par Sms) quand il allait mal dans sa vie personnelle (travail etc) et est toujours revenu quelques jours après pour me récupérer en me disant que j’étais la femme de sa vie, qu’il ne me lâcherait jamais, mais en disant ensuite que c’était de ma faute, que je n’étais pas assez fusionnelle, qu’il pensait que je voyais un autre homme (il m’a souvent accusé de cela). Et je suis toujours revenue en rampant, encore plus amoureuse! La promesse de venir habiter chez lui s’est éloignée, il repoussait l’échéance pour diverses raisons et a fini par me demander de prendre mon logement (en changeant d’avis entre temps), et que si ses sentiments n’augmentaient pas, il déciderait de tout stopper dans les mois à venir, et que je n’aurais rien à dire. J’ai beaucoup souffert pensant qu’il m’aimait vraiment mais j’ai dit que j’acceptais la situation (!). Il a fini par me plaquer il y a quelques jours par sms: il sait que ses sentiments n’augmenteront pas et ne veut pas me faire souffrir, que je suis une femme bien etc…
    Je me rends compte en lisant que rien n’allait là-dedans, je suis consciente de tout ça, depuis longtemps , je connais tous ses défauts mais je reste accroc et je sais que s’il revenait (il ne le fera pas car il a été très direct et ferme), je pourrais encore une fois replonger. J’ai peur de ma réaction.
    Je me dis que tout est de ma faute et que je dois être dépendante affective mais il m’a tellement demandé de tout faire pour lui, d’être vouée à lui, que j’avais l’impression que c’était ce qu’il voulait et qu’il m’aimait. Il me demandait d’être à 300% et « soumise » (c’est son mot).
    C’est idiot, je sais, mais avant de le rencontrer, j’étais une femme indépendante, je travaille, j’avais des tas d’amis, ma relation précédente était normale au niveau de la confiance. Je sortais avec qui je voulais. Et j’ai TOUT accepté sans rien dire, par amour, pour qu’il ne me rejette pas. Il me disait souvent qu’il pouvait avoir toutes les femmes qu’il voulait et que plus d’une rêvait d’être à ma place.
    Je me sens idiote, ridicule et honteuse à la fois. Je commence à ouvrir les yeux parce qu’il ne m’a pas recontactée (ça fait une semaine), mais j’ai l’impression de ne plus avoir de goûts à moi, d’être vide sans lui, même si quelque part je suis plus libre. Je pensais à lui toute la journée, maintenant il ne se passe plus rien. Je n’en ai parlé à personne, j’ai honte mais j’aimerais tellement que quelqu’un me croie.
    Pensez-vous que vous pouvez m’aider? Je vous remercie pour cette longue lecture.

    • Bonjour,
      Parfaite et complète illustration de l’emprise perverse !!!!
      Cet individu vous aurait mené à la mort, sans aucun doute.
      Il vous a « plaquée » … peut être, mais une partie de vous attend. C’est normal, vous êtes en manque.
      IL FAUT TENIR !!!!
      Sa plus grande arme c’est le blabla ! Bloquez son numéro, même si c’est dur, bannissez-le de vos réseaux sociaux, ne lui parlez plus JAMAIS !
      Je sais, je vous demande de vous couper un bras, mais c’est le seul moyen de vous en sortir.
      Bon courage et, sachez que cette addiction s’atténue avec le temps, même s’il faut rester vigilante.
      Parlons-en si vous le souhaitez. Vous avez mes coordonnées dans le site.
      Geneviève SCHMIT

  2. bonjour, je vais juste vous encourager pour tout ce que vous faites pour les gens qui sont dans des situations difficiles. je fait aussi la psychologie à l’université et je pense que vous pouvez m’aider avec certains conseils. merci pour votre compréhension

  3. Bonjour,
    Mon frère vient de se suicider. Adulte à haut potentiel il est tombé dans les griffes d’une pervers narssissique. Il m’a tout décrit, il a même fait des enregistrements, averti leur médecin traitant qui lui a simplement rétorqué « Certain conjoint s’en sorte d’autres pas », il a fait appel à une association de femmes battues en expliquant ce qu’il vivait même si il était un homme..Le pire a été après leur mariage… Il l’a convaincue d’aller voir une psy pour sauver leur couple. La psy a pris mon frère à part et lui a dit ..fuyé monsieur c’est la seule solution. Mais comment quand on a trois enfants ! Il m’avait dit il faut que je tienne pour les enfants. Je lui avait dit tu n’y arriveras pas. Il protégeait ses enfants des comportements violents et des propos dégradants de leur mère. L’un était particulièrement visé car enfant à haut potentiel comme lui.
    C’était tellement dingue…Il a tenté la procédure de divorce. Il a été posé des mains courantes à la gendarmerie. Il était usé et il c’est foutu en l’air !
    Et bien sûr à la gendarmerie on m’a interrogé pour connaître le contexte. J’ai expliqué. Mais les enregistrements qu’ils avaient ils sont où ?
    Cela fait un mois que mon frère est mort. Déjà les enfants sont victimes de violences verbales et physique : douche froide etc. Ce sont des enfants charmants, doux. Et si je porte plainte je n’ai que mon témoignage. Et si il y a une enquête sociale…mais on lui donnerai le bon Dieu sans confession ! Que dois je faire ? De plus ne va t’elle pas finir par les manipuler pour mes parents ne voient plus leur petits enfants. Les enfants arriveront t ils a en parler ? Le conflit de loyauté ne sera t il pas le plus fort ? Je ne sais pas comment faire, comme je n’ai pas su accompagner mon petit frère à sortir de cette histoire.
    Merci de m’avoir lu.
    Je suis désemparée.
    Très cordialement
    Valérie

    • Comme je comprend votre désarrois … Cette situation est épouvantable… et vous avez effectivement tellement peu de « pouvoir » …
      Quel dommage qu’il n’ai pas compris que c’était POUR les enfants qu’il fallait partir, et non pas rester ….
      Bon courage à vous aussi, Geneviève SCHMIT

  4. Bonjour,
    Je suis dans une situation depuis des années très très compliqué je ne vois pas le bout j essaie de m enssortir mais je ne peux pas toute seule ,est ce que vous pouvez m aider
    Cordialement

    • Bonjour,
      Je peux sans doute vous aider, mais je vous invite d’abord à lire mon protocole d’accompagnement sur ce site et, s’il vous convient, de revenir vers moi pour prendre un rendez-vous.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

      • Bonsoir

        Je souhaite juste un conseil juridique. Jai voulu déposer plainte il y a un an et demi pour harcèlement moral et manipulation, intention de nuire à autrui, je ne sais pas trop. En plus de plaintes professionnelles. La gendarmerie m’a dit ne pas pouvoir prendre ma plainte pour harcèlement et jai écris au procureur qui a rejeté ma demande en la classant. La gendarmerie m’a fait croire pendant un an que le procureur leurs avait renvoyer la plainte pour la joindre à l’autre. Je passe au tribunal lundi et je découvre par une avocate que jai pris specialement que jamais la dema de de plainte pour manipulation et harcèlement n’a été prise en compte et sue sera jugée que celle du cadre professionnelle de détournement dargent dune association. Je me sens démuni et trahi car il m’a volé 4 ans de ma vie et j’espérais au m9etre entendu. Jai perdu 1.5 ans et ne sais plus quoi faire…

      • bonjour ma fille depuis 26 octobre 2019 aller tu vendre au dimanche .j ai son mec .et le lundi elle revien a la maison .et des fois elle rester dans son lit me dit plus bonjour elle etait manipuler par lui j ai etait pirater .j ai etait ecouter dans ma maison .ici elle est toujour j ai lui il a la main sur elle .ici elle vien a la maison et quand il a fini travail il la reprend elle a changer beaucoup .elle est taper .comment je peux la sortir de c est griffe .j ai beaucoup pleurer il veux mai crasser .il a dit sur un papier que je fait crever a plus la voir .j ai peur pour elle ?j ai etait a la police je peux porter une plainte .j ai pas fait quart elle est sur son enprise .comment je peux la sortir de la .quart il a les parent de lui dans la maison

  5. Bonjour,

    Ma maman est une PN. J’ai reussi à me détacher d’elle (je vis à l’étranger et commence une thérapie la semaine prochaine) après 37 ans. Ma petite soeur aussi, mais mes 2 frères préfèrent l’accepter comme elle est plutot que de perdre ce semblant de famille (je ne les jugent pas, le prix à payer est très lourd quand on devient le dénonciateur dans la famille et décide de couper les ponts). Je tiens à préciser que mes frères vivent loin eux aussi.

    Bref, mon papa est toujours dedans et est complètement manipulé. Il la défend coûte que coûte, même les choses totalement indéfendables. Je ne le reconnais plus, il souffre énormément et accuse ma soeur et moi même de détruire notre famille. C’est très difficile. Je me sens impuissante (et coupable même si je sais que ce n’est pas ma faute) et je ne sais pas comment l’aider.

    Il devient un peu agressif et ne peut pas accepter le fait que nous devons prendre nos distances pour notre bien être. Je lui dis que je l’aime et que je suis la pour lui mais tout ce qu’il me répond est que EUX aussi m’aiment et que EUX aussi souffrent et que maman à toujours était une bonne maman etc. Bref, il ne peut plus parler pour lui même, c’est toujours NOUS.

    Désolée pour le long message. Je voulais juste vous expliquer un peu la situation afin de vous demander si vous pensez qu’il serait bon pour lui de vous parler alors qu’il ne comprend pas la situation et ne voit pas du tout ma maman comme une PN ou manipulatrice? Si je pouvais le convaincre de vous appelez, pensez vous que cela pourrait lui être bénéfique ou bien faut-il qu’il comprenne un peu plus la situation afin de vraiment bénéficier de votre expertise?

    Je vous remercie par avance.

    Cordialement, Laurianne

    • Bonjour Laurianne,

      Je me trouve dans une sitution vraiment proche de la votre, sauf que c’est mon père qui est PN et ma mère qui est sous emprise. Je suis aussi dans la position de « dénonciateur » de la famille.
      Ma question est la suivante : est-ce que vous avez encore des contacts avec des personnes qui ont côtoyé votre mère et si oui, comment faites-vous pour leur expliquer votre choix de prendre vos distances ?
      Mes amis les plus proches sont des amis d’enfance qui ont rencontré mon père PN et qui ont une image angélique de lui. Ils n’arrivent pas à comprendre que je puisse ne plus le voir, ou dire qu’il m’a fait du mal … en gros c’est moi qui suis en tort parce que si ça avait vraiment été grave, ils l’auraient vu ou ils s’en seraient rendu compte … (tant mieux s’ils pensent ainsi, c’est qu’ils ont des parents sains).
      Mais voilà, je me sens terriblement incomprise et reniée dans mon statut de victime. Donc si vous avez des conseils pour expliquer cela (la perversion narcissique, le climat incestuel que subissent les enfants de PN,…) sans que ça fasse un quart d’heure de cours de psychologie en plein milieu d’une soirée entre amis, je suis preneuse.

      Merci d’avance,

      Bien cordialement,

      Marie

  6. Bonjour

    Je suis moi même un PN je l’ai longtemps nié mais de nombreux évènement de ma vie amoureuse, sociale, familiale et professionnelle m’on poussé a me rendre à l’évidence j’ai donc fais des recherches et tout prouve que je suis un PN j’ai tous les symptômes tous les traits de caractère du PN.
    Le plus dur pour moi n’est pas de l’accepter mais plutôt le faite qu’on n’en puisse en guérir et du coup toute ma vie est remis en question, que vais-je faire ? que vais-je devenir? je ne pourrais jamais me marier et avoir des enfants sans être toxique pour eux et ma femme.
    Je préfère donc finir seul dans mon coin malheureux que de refaire ce que je fessait à mes ex petite amies c’est a dire les briser. Je n’ai pas l’impression que c’est volontaire de ma part au contraire mais je finis toujours par les blesser les détruire et même quand j’anticipe mon mauvais état d’esprit pour ne pas basculer faire souffrir l’autre je finis quand même par le faire « sans faire exprès » (chasser le naturel il revient aux galop.
    J’ai 32 ans aucune relation amoureuse ne dépasse 2ans car sois je me lasse très vite sois la personne craque et me quitte (mais bizarrement continu à être marque par ma personne et à avoir des sentiments longtemps après la rupture). je mets énormément de pression sur mes compagnes car j’aime la perfection et essaye de les changer pour qu’elles deviennent parfaite. et cette pression s’exprime souvent par des rabaissement de leur personne.
    A force d’échouer et grâce à ma dernière ex compagne que j’ai aimer de tout mon cœur mais que j’ai détruit et perdu je suis enfin conscient que j’ai un problème et j’ai enfin réussis à mettre un nom dessus « Pervers narcissique , sociopathe »
    Ma question est donc la suivante: PUIS-JE GUERRIR ET DEVENIR NORMAL ?

    Merci de m’avoir lu.

    • Bonjour, Je vous félicite pour votre détermination.
      J’ai moi-même, et plusieurs fois, travaillé avec des personnes pensant être, et, étant parfois, pervers narcissique.
      Parlons en si vous le souhaitez lors d’une consultation.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  7. Bonjour Madame SCHMIT,
    Je découvre depuis un mois que j’ai été victime d’une femme perverse narcissique.
    Je suis resté 5 ans avec elle.
    Etant en dépression suite à l’accumulation avec d’autres soucis professionnels dont la confrontation avec une autre perverse narcissique, je me suis isolé en septembre 2017 et elle s’en va avec violence avec une partie de ses affaires (j’ai une maison de vacances).
    En décembre 2018, elle revient me chercher pour monter un projet professionnel de boutique.
    En trois mois, nous créons une boutique et trop content de repartir dans un projet constructif je finance presque la totalité du projet. Au fur et à mesure, elle me repousse de plus en plus de la boutique et alors que tout va bien redevient agressive et méchante comme air début de notre relation.
    En mai après avoir appris que dans mon projet professionnel précédent la personne narcissique a encore fait partir le troisième directeur je me rends compte que ce genre de personnes ne change jamais et je prends la décision de quitter la personne avec qui je suis.
    Immédiatement après, ma compagne étant la présidente d’une SAS créée ensemble à 50-50 %, elle m’écrase de tout élément de gestion en prévenant la banque et l’expert comptable de me fermer l’accès à toutes les informations.
    Après m’avoir écrit qu’elle me rembourserait et voulait me racheter mes parts, au bout de 6 mois elle m’envoit la semaine dernière un courrier m’expliquant que le boutique allant mal (selon elle) elle veut tout liquider ce qui entrainerait la liquidation moyennant le remboursement de la banque et la perte de tout l’argent que j’ai investi en compte courant. Cela représenterait pour moi une perte de 80 K€.
    Le courrier est écrit de telle façon que c’est la seule solution sinon elle me propose de me vendre sa part à 1€ ce qui la dégagerait de toute responsabilité de dettes alors qu’elle est la présidente.

    Mon avocat me dit en effet que arrêter la société serait en effet le pire scénario car je perdrais tout et n’aurait aucune chance de récupérer ma mise.

    Abasourdi et anéanti d’une telle absurdité, comment pourriez vous m’aider à contrer cette personne perverse narcissique et surtout trouver une solution pour ne pas me retrouver ruiné.

    Depuis 6 mois je suis suivi par une thérapeute tellement la rupture avec cette personne a été un tsunami pour moi. En parallèle elle s’affichait sur Facebook pour dire qu’elle était la plus heureuse avec ses enfants et avec une de mes filles qu’elle a récupéré dans son giron ainsi qu’une partie de mes amis qu’elle a manipulée. Elle est la plus heureuse ce jour car elle a trouvé un nouvel amour (nouvelle victime ?).

    Il y a de fait une action juridique mais surtout une stratégie à mettre en place pour éviter qu’elle ne me mette sur la paille.

    Que pouvez vous faire pour m’aider ?

    Cordialement

    • Bonjour,
      Il est possible que je puisse vous aider, mais, votre thérapeute ne peut-il le faire?
      Je peux vous aider au niveau des stratégies à mettre en place en rapport avec les conseils de vos avocats.
      Cordialement, Geneviève SCHMIT

    • Bonjour,
      Je pense que, malheureusement, il est un peu tard pour intervenir.
      Elle a créé l’insolvabilité en faisant couler l’entreprise, et vous ne pouvez rien y changer visiblement.
      Vos avocats sont mieux placé que moi pour le dire.
      Je regrette toujours que les victimes attendent qu’ils soient trop tard pour appeler à l’aide…
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  8. bonjour mon fils de 13 ans est un un manipulateurs narcissique manipuler par son père aujourd’hui je craque c’est moi qui est élevé mon fils seul et il se retourne contre moi poussé par son père et j’ai eu la mauvaise idée de dire en craquant que j’en pouvait plus de ses manipulation mensonge et manque de respect qu’il pouvait partir et son père du coup en a profité mais cela me terrifie de le laissé partir car je pense que cela ne fera que le détruire et ils deviendrait encore pire il n’a aucune empathie !! je ne peux pas vous consulté en privé faute de moyen pouvez me dire vers qui je peut allez merci beaucoup et cela et assez urgent cordialement

    • Bonjour, on ne peut dire qu’un enfant de 13 ans est PN, même s’il en adopte les comportements pour le moment. C’est un ado.
      A part les CMP, je ne vois rien de gratuit. J’en suis désolée.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *