Papa est un « obligeur »

image_pdfExporter l'article en PDFimage_printImprimer l'article

Mot d’enfant:  Léo 7 ans, a qui le papa a tenté de le forcer à écrire une lettre au procureur pour demander la garde alternée….: « papa est un obligeur »
Isa, sa sœur de 10 ans, malgré sa terreur a réussit à lui dire « NON » ! Elle est fière comme un pou !

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

Un commentaire

  1. En ballade avec mes deux enfants Marie 11 ans et Clément 8 ans, les lieux pour faire de la patinette diffèrent. Je fais plaisir à l’un, puis à l’autre. Mais ça ne plait pas à Clément, il commence à bouder. Je lui propose de lui donner les clés pour rentrer, mais il refuse. Marie s’éclate à faire des boucles, des chronos avec sa patinette. Clément boude toujours puis s’en va. Marie s’en étonne qu’à moitié et continue à s’éclater. Puis on voit revenir notre Clément en colère et qui nous dit : vous me saouler, puis s’en va.
    Ni une ni deux, on quitte les lieux et on le rattrape.
    Je lui demande pourquoi on le saoule, il me répond que c’est plus important que lui le sache plutôt que nous !
    Hum, je commence à bouillir mais j’insiste. Il persiste et me lance que son « plus beau jour » de sa vie a été gâché par elle, sa sœur.
    « Là c’en est trop. Je lui explique que je ne supporte pas ces attitudes car il agit comme son père qui a la fâcheuse habitude de partir et de revenir en nous lançant une phrase qui nous fait bien culpabiliser, et que cette phrase est gratuite et méchante et n’a rien avoir avec la situation.
    Et je continue mais avec le « bien » :
    – qu’il est normal de partager les lieux pour faire de la trottinette, pas question de privilégier un lieu plutôt qu’un autre (donc un enfant),
    – que je l’avais prévenu en lui proposant les clés et rentrer pour ne pas bouder. Il a pris seul la décision de venir, donc ne pas nous faire subir son boudin. Il doit assumer ses décisions.
    – qu’il doit se remettre en question pour ne plus recommencer car c’est inadmissible.
    La soirée fut calme et agréable tous les 3. Je crois que le message est passé, jusqu’à une fois prochaine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *