Jusqu’à ta mort !

 » La guerre, ça ne s’arrêtera jamais… jusqu’à ta mort !!!

Jusqu’à ta mort ! « 

 

Reçu au téléphone par une de mes contacts …

Le pervers narcissique est un être vengeur … implacable … un adolescent caractériel … et dangereux.

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

19 commentaires

  1. BSR, je suis victime d un PN et il est le père de mon fils…Cela fait 20 ans que cela dur..Je ne suis plus avec depuis plus de dix ans..mais c est un procédurier et il a commencé a me frapper quand j étais enceinte…et puis apres mon accouchement…Et il a exercé des pressions financière.;affective et chantage envers notre fils….Il a commis plus de 12 faits importants contre moi…et manipulé la justice…Il a de gros moyens..des relations…Je n ai pas compris pourquoi cet acharnement jusque au jour ou j ai découvert un livre su le PN!!J en suis encore victime car il a monté mon fils contre moi et c est meme allé jsuq a de fausses accusations…J ai pu men sortir..mais quand va t il s arrêter..quand il n aura plus prise sur moi..mais que dois je faire??J ai perdu toute confiance en moi, plus de travail…Mais je sais qu il a oser un jour m écrire , je veux te voir crever dans le caniveau et la enfin je serai satisfait(j ai fait constater par huissier)Mais les juges ou la justice sont ils conscient de ses personnes…Car il est très intelligent..Le problème c est qu il a transmit cela a notre fils qui est un adolescent.Je prendrai contact avec vous…Ce genre d homme est terrible

    • Bonsoir, Marie, au moins vous avez une preuve écrite très explicite.
      Ils/elles s’en prennent souvent aux enfants, par le chantage. Courage.

      Je voulais ajouter que depuis mon 1er message ici, la réponse de Geneviève m’a permis de rebondir !
      Je ne suis plus une victime. Fini le menu fretin. Il n’y a pas de prise pour les menaces.

      Je mise tout sur la communication, la meta communication et l’estime de moi même. C’est une bible entière qu’il faut connaître pour se retrouver. Mais tout est possible.

      1000000 merci 🙂

  2. Récuperer son identité, sa créativité, son inventivité, rebondir !
    Taches à accomplir qui me rendent fière, et des plaisirs aussi.

    Je travaille là dessus.

  3. J’ai tout compris TROP tard… ma propre psy n’avait rien vu, enfin si, mais pas tout, loin de là… Mon avocate, encore moins.

    C’est une psychologue inattaquable qui protège l’enfant. S’il va mal, il va chez elle. Le Pn ne peut absolument pas s’y opposer si le besoin s’en fait sentir, ni même venir mais pour saboter les séances exprès (Ce qu’il vient de faire ^^)

    Ma nouvelle avocate ne fera pas d’erreur.

    Ma grosse priorité avant tout, c’est le developpement personnel, me solidifier, aller de l’avant. Confiance, estime, action… Ne pas me laisser enfermer dans ses doubles blinds, et dans la victimisation quand il me fait des menaces, c’est ses menaces qui me font replonger dans le traumatisme de ce qu’il m’a fait vivre.

    • Je viens de faire mon egogramme : je tergiverse trop, je me pose trop de question… je n’ai pas assez d’aptitude au changement…

      Bref, la parfaite victime enfoncée dans son statut de victime. Du menu fretin pour un bourreau, quoi.

      Il me faut un coaching qui me rebooste. Que proposez vous dans ce domaine ?

      • Bonjour,
        Je vous propose de vous aider à sortir du « Triangle dramatique : bourreau/sauveur/victime«  !
        C’est un superbe travail !!
        Cordialement, Geneviève SCHMIT

        • Je vous remercie Geneviève, je connais ce triangle ^^. Je l’ai découvert sur internet… et pas chez ma psy, ce que je regrette beaucoup.
          Ceci dit, une bonne révision, une bonne lecture s’impose :))

    • Bonjour,
      Se solidifier … trouver une belle stabilité et un rayonnement qui sera porteur aussi pour l’enfant !
      Quel merveilleux projet !!
      Cordialement, Geneviève SCHMIT

      • Vous êtes un rayon de soleil, merci pour ces réponses 🙂

      • Je sais que 80% du travail doit venir de moi.
        Ceci dit, j’ai besoin d’être soutenue et encouragée dans mes efforts.

        Je suis une personne dynamique, travailleuse, studieuse, perfectionniste (c’est mon petit défaut, je n’aime pas être prise en défaut ), curieuse, etc… j’ai toujours eu des projets dans la vie, j’ai toujours été dans l’ouverture et j’ai toujours su m’arranger pour rebondir de façon positive, anticiper les échecs grâce à 2 ou 3 options positives possibles.

        Il m’a fait connaitre la vision de la vie à l’envers. Tout en négatif ! Mince alors.

        … mais comment imaginer cela ?

        Peu importe la façon dont il m’a bien eue et dont je me suis faite moi même avoir.

        (Ah oui tout le monde l’adore ! donc il a raison, il convaint les autres que j’ai tort (dans mon dos, ou carrément en public), il s’en fait prévaloir et donc j’ai forcément tort d’être ce que je suis… Trop fort la manipulation de l’entourage ou même faire croire que l’entourage le soutien dans ses critiques ! Parce qu’il a parlé avec eux dans mon dos… Donc on t’isole de tes amis, des membres de ta familles…ou on te le fait croire… et tout le monde le trouve charmant. Non mais je rêve. Bref)

        Je souhaite remettre ma vision de la vie à l’endroit, et bien stable dans le sens qui m’appartient. Libérée des intrigues, du ressentiment, des plaintes… de la peur, du passé, et savoir même en rire quand on voudrait me ramener dans ce sens ^^
        Oui, je mets la barre très haut…
        Savoir pardonner à moi même mes propres erreurs…
        Forte, positive, solide, optimiste (imperméable à la destabilisation)

        Quels sont vos options de soutien dans ce sens ? Tarifs, régularité, etc ???

        Bonne journée.

        • Je vous remercie Geneviève, je connais ce triangle ^^. Je l’ai découvert sur internet… et pas chez ma psy, ce que je regrette beaucoup.
          Ceci dit, une bonne révision, une bonne lecture s’impose :))

          J’ajoute que je vais aller chez le medecin pour avoir un petit soutien supplémentaire. Je sens que j’en ai besoin d’autant que j’ai arrêté le sport qui maintenait mon moral au top !
          J’enchainerai sur petite ballade…

        • La paix, la sérenité, la joie, la vie, les projets nouveaux, l’ouverture.
          Je veux l’antithèse parfaite de cette perle citée tout la haut…

          ;)))

      • OUPS ! Silence thérapeutique.

        C’est 100 % du travail qui doit venir de moi !!!
        Je reviens de chez le medecin, cela m’a fait du bien de communiquer en direct live.

        J’ai pris du recul chez lui : comment suis je retombée dans ce triangle ?
        Je m’épanouissais, et Je le connaissais bien ce triangle…

        ALORS…OU ETAIS LE PIEGE ?

        Dans la double contrainte que le PN m’a posée pour des vacances et que je n’ai pas dépassée.

        Cette double contrainte a engendré mon raidissement, mon immobilisme.

        2 injonctions qui s’annulent + interdiction de désigner cette situation ? Mais de qui se moque ton ? Aurais je tort dans tous les cas ?

        Raidissement de ma part. Et choix d’un silence et d’un immobilisme plus « réconfortant… » c’est une réaction typique à la double contrainte.
        Cela a engendré la désignation toute trouvée de roles par le PN (sa spécialité, désigner les roles). role du Pn : sauveur, role de l’enfant : victime, mon role : bourreau.
        Prise à partie ouverte de l’enfant par le PN. L’enfant, apprenant qu’il est victime, désigne aussitôt son père comme victime, prend le role du sauveur, et me désigne le role de bourreau.

        Moi, je désamorce les roles en parlant d’erreur de communication, et prenant soin de ne désigner aucun sauveur, aucun bourreau, mais je prend sur moi en silence (je culpabilise, je rumine, j’encaisse etc… comme une victime)…

        Il faut que je fasse preuve, d’inventivité, et même d’humour lorsqu’un paradoxe et 2 messages contradictoires assortis d’une impossibilité de communiquer sur cette contradiction s’offrent à moi.

        Une double contrainte cela peut etre une 3eme possibilité : prendre du recul, sortir du cadre, inventer.

        Je ne maitrise pas encore bien les doubles contraintes (mon EX Pn est un spécialiste), et je pense qu à force d’en subir, mon cerveau en fabrique tout seul, à vide…

        Je ressent de l’immobilisation, et je veux bouger plus !
        Je bougerai.
        Je ressent de la peur, et je veux réussir.
        Je reussirai.

  4. C’est marrant Geneviève parce que lorsque vous parlez d’adolescent caractériel, c’est exactement ça. Il était caractériel avec ses parents, avec sa soeur…

    Après la phase de lune de miel longue et parfaite, il redevenu ce qu’il a toujours été lorsqu’il est devenu « père ».

    Tu es coincée ma jolie… hé, hé, hé…je vais enfin pouvoir en profiter.

    C’est une belle curiosité de la nature humaine que ces PN.

  5. Il a été reperé il y a déjà 1 an par une criminologue renommée .

    Profil du monsieur : Pervers narcissique paranoiaque. Ce qui lui octroit non seulement des projections massives sur sa cible, une dissimulation accrue, un désir de revanche exacerbé, mais également un regain de combativité.

    On n’est pas gâtée ^^

    • « repéré » ???
      Sur quoi s’est elle basée ? L’a-t-elle vu ?

      Amicalement, Geneviève

      • Merci beaucoup Geneviève pour votre écoute bienveillante.

        la page réapparait donc voici ma réponse au bon endroit :

        PN « repéré » comment ?

        Par téléphone seulement. Je l’appelai sur un autre sujet…

        Elle m’a fait un questionnaire relationnel très détaillé…
        la rencontre, la grossesse, les disputes, la séparation, types d’accusations, nombre incalculables d’audiences, etc,

        Elle voyait les choses non pas avec mes yeux, mais avec les yeux d’un PN…sur sa proie.

        Et elle a posé son diagnostique sur une histoire ultra stéréotypée.

        Je ne l’ai plus jamais rappelé parce j’ai paniqué, mais je la remercie de m’avoir ouvert les yeux.

        • Bonjour Missfull,
          J’espère que ce site vous apportera des outils pour continuer d’ouvrir les yeux et pour agir de la plus belle manière qui soit… celle de la vie !
          Cordialement, Geneviève SCHMIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *