Vidéo: Questions/Réponses

13 janvier 2014 Par

Vidéo: Questions/Réponses

Par de petites vidéos, les réponses aux questions que vous vous posez sur le manipulateur pervers narcissique

 

C’est en toute simplicité que je vous reçois chez moi pour tenter de répondre brièvement aux nombreuses questions que les victimes de manipulateurs pervers narcissiques posent dans les Groupe d’échanges et de discussions que j’anime.

 

Bien évidemment, chaque réponse peut et doit être développée, et j’aurai à cœur de le faire progressivement.

 

Je publierai ici même ce que j’aurai retranscrit pour vous.
Si vous avez une question précise à me poser, n’hésitez pas à le faire ici-même.

 

Geneviève Schmit

 

 

 

 


 

Le manipulateur pervers narcissique. Comment s’en libérer? Le manipulateur pervers narcissique - Comment s'en libérer. Geneviève SCHMIT
Victimes, prenez le pouvoir sur votre vie !

 

Un livre de Geneviève Schmit.

En vente dès le mois de juin sur Amazon et Fnac.fr
Au Canada dès le mois de septembre 2016 chez Québec-Livres.com

Préface de Théodore-Yves Nassé, criminologue et expert psy auprès des tribunaux.

 


Questions / Réponses en vidéo

Vous trouverez ici les différentes questions qui m’ont été posée dans les Groupes d’échanges de Victimes et auxquelles j’ai répondu en vidéo.

 

L’enfant:

 

La victime:

 

Le manipulateur pervers narcissique:

 

 

98 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Valérie

    Bonjour, je vous avais déjà contacté il y a quelques années mais je n’avais pas pu aller à vos consultations. Cependant les quelques conseils que vous m’aviez apportés par téléphone m’ont beaucoup aidée. J’ai retrouvé un travail et peu à peu je sors du chaos. Aujourd’hui je me sens bien mais je suis seule. Et j’aborde un nouveau cap. Mon ex-mari est décédé. Et je commence à entrevoir de pouvoir me lier à nouveau. Mais je me rend compte que la simple idée d’un mariage (je suis croyante et pratiquante) me procure une telle angoisse que l’instant d’après j’envisage de rester seule. J’ai peur de passer à côté du bonheur. Mais j’ai encore plus peur de me tromper et de me retrouver encore piégée.
    Je voudrais donc savoir si il est possible de refaire sa vie après un PN et comment faire pour calmer mes angoisses ?
    Merci beaucoup… (Merci au modérateur d’annuler mon précédent commentaire pour effacer mon nom…)

  2. franck

    bonjour,je suis séparé depuis 2 ans et n »arrive pas a faire mon deuil,lors de ma séparation mon ex a porté plainte pour violences psychologique,j’ai fais une garde a vue et maintenant je ne veux plus de contact avec elle,ni écrit,ni de vive voix, j’ai peur d’etre un PN ou autre,j’ai l’impression maintenant que j’ai un pb psychologique après tout cela,je pense a cette histoire tous les jours et mon coeur est remplit de haine.

  3. Mary

    Bonsoir,
    J’ai quitter un Pervers narcissique il y a maintenant plus de 2ans, je me suis rendu compte après 1ans et demi de séparation que j’avais besoin d’aide, j’ai fait appel à vous Mme Schmit, j’ai mis des mots sur tout le mal qu’il m’avait fait et sur tout ce qui s’était passé, aujourd’hui le mal reviens de temps en temps car je pense que on n’oublie pas mais qu’on apprend à vivre avec ces choses là. Aujourd’hui je vie beaucoup mieux. Vous m’avez appaisé, 1ans après notre première séance je voulais juste vous dire merci, j’ai retrouver mes valeurs, ma joie de vivre et le bonheur que la vie peut nous apporter, et tout va bien. Alors à toute les victime de pn, rien n’est impossible. Ça prend du temps mais ça vaut le coup de se battre pour une vie meilleure. Merci encore

  4. Sariana

    Bonjour,
    Avant tout, je vous dis merci, car un peu grâce à vous, vous m’aidez à y voir très clair, je suis dans la position de « distance », en effet, je l’évite le plus possible mais je suis consciente que je devrais rompre très rapidement.
    je me suis rendue compte de mes faiblesses, je les travaille avec une psychologue car passe un temps, je pensais vraiment être une PN mais non ouf, j’étais ADDICT et junkie.
    Mon PN m’a fut un temps brutalisé, rabaisse, humilie et choisifie sur dans la vie intime, je me sens « sale ». Il a arrete son travail, il me surveille, me harcelé… C’est dur psychologiquement.
    Mais il est très dur de stopper cette relation toxique…
    Je ressens le besoin de me confier mais j’ai honte d’avoir été aussi Soumise et faible.
    Et je me reconnais dans la plupart des commentaires.

  5. Khadidja

    Bonjour,j’étais en couple avec pn pendant 16ans , les premières années je ne comprenais pas ce qui m’arrivait après la naissance de ma fille la situation ne faisait qu’empirer je suis partie pendant un mois ,il a sut me faire revenir vers lui,plus les années passent je ne comprends pas ce qui m’arrivait je me posais des questions que je ne trouvais pas de réponses limite j’allais devenir folle et un jour par hasard en 2009 j’ai pu mettre des mots et comprendre à qui j’ai affaire ,j’ai décidé de divorcer et encore une fois à réussit à me faire revenir vers lui et aussi je croyais que je pouvais le changer et m’à promis qu’il ferra tous pour s’améliorer, il a joué un rôle comme il a toujours fait et j’avais conscience de tout ça mais j’ai encore donné 6 ans de ma vie sans me rendre compte dans l’espoir de le changer mais un pn ne changera pas il te manipule avec tes propres moyens et en jun je l’est quitté et j’ai demander le divorce ,c’étais pas facile j’étais au chômage et je ne pouvais aller nul part avec mes 2 enfants ,on étais sous le même toit pendant 6 mois de séparation il voulait pas partir c’était l’enfer jour et nuit j’ai tenu bon pour mes enfants et maintenant tout va pour le mieux pour moi mais reste que mon petit dernier n’à que 6 ans et son père le manipule et le terrorise quand il est chez lui et je fais ce que je peux pour le protéger de lui .merci

  6. Audrey

    Bonjour,

    Je suis en train de découvrir peu à peu que l’homme avec qui je vis depuis bientôt un an et dont j’attends un enfant est un PN Manipulateur… Effectivement, tout a été très rapide, ça passe du scandale violent à de la douceur exagérée et surtout je porte en moi un mal être (je n’ose effacer cette fin de phrase qu’en relisant, je trouve… diabolique…)…
    Je me sens mal et j’ai peur mais j’ai tellement envie d’y croire… la famille heureuse…
    Je découvre vos vidéos et tout me semble de plus en plus limpide mais je ne sais comment m’en débarrasser, j’ai peur pour moi et mon enfant qui va naitre bientôt.
    J’étais libre, belle, souriante et solaire, je suis maintenant aigrie, triste, fatiguée.
    Continuer de jouer son jeu pour mieux le piéger ou jouer franc jeu et lui balancer tout ce que je vois?
    Merci d’avance,
    Vos vidéos sont claires et intelligentes. Merci.

    Audrey

    • Bonjour,
      Vous ne le piégerez pas. C’est vous qui êtes piégée !!
      Quant à tout lui « balancer », cela ne fera qu’aggraver les choses.

      Bon courage , Geneviève Schmit

  7. Bernadette

    Bonsoir,

    Mon compagnon avec lequel je suis depuis 5 ans, va passer pour la cinquième fois, les fêtes de Noël avec son ex femme pour voir ses petites-enfants.
    Cela est douloureux pour moi, car à plusieurs reprises, son ex femme m’a écrit sous forme d’insultes et de mensonges dans le but de fragiliser la confiance que j’éprouve envers mon compagnon. Lorsque j’explique à mon compagnon que cette situation est difficile pour moi, et que le fait d’accepter de participer aux fêtes de Noël cautionne en partie les propos injurieux de son ex femme, il ne comprend pas et me dis que c’est uniquement pour voir ses petits-enfants qu’il voit très peu.
    Cette situation provoque maintenant chez moi, des réactions physiques : mon corps somatise beaucoup. Je n’arrive plus à trouver le sommeil lorsque je suis avec mon compagnon. Dites-moi comment solutionner ce problème. Je vous remercie beaucoup.
    Bernadette

    • Bonsoir,
      Cet homme semble avoir bien du mal à se positionner …
      Il semble aussi avoir du mal à vous donner votre place et vous à la prendre.
      Si cela fait 5 fois que le Noël se passe de cette manière, il n’y a qu’une « révolution » dans votre situation qui puisse changer quelque chose… Ne pensez-cous pas ?
      Votre corps parle… Donnez lui votre voix !
      Bon courage, Geneviève Schmit

  8. Mathieu

    Bonsoir,

    Une collègue de travail avec qui j’ai sympathisé m’a au fur à mesure dévoilé sa vie avec leurs enfants, son conjoint et elle.
    Elle est actuellement séquestrée depuis une semaine et dans la possibilité de perdre son travail… Encore une fois. « ça fera que la troisième fois » comme elle me dit.
    Elle est humiliée, torturée mentalement et physiquement.

    Actuellement il l’a menace de partir au pays avec les enfants et que si elle s’approche il la tue.

    Elle a besoin qu’on l’aide.
    Vous parliez il me semble de tendre des pièges au PN pour qu’il soit découvert ?
    Je recherche pour elle, un avocat qui a de préférence déjà eu des affaires concernant des PN.
    Pourriez-vous m’orienter ?

    J’espère à bientôt, Madame Schmit.

    • Bonjour,
      Le mieux serait effectivement qu’elle me contacte directement …
      Il est fort difficile, voir impossible, de réellement aider par procuration.
      Par contre, c’est bien que vous soyez là pour elle.
      Si vous sentez que les enfants sont en danger, je vous invite à faire un « signalement » !
      Bon courage, Geneviève Schmit

  9. Le Coniat

    Bonjour ,
    Après une confrontation avec mon PN et un contact avec son ex femme qui m’a confirmé qu’il avait été diagnostqué PN , il veut me voir en tête à tête chez moi pour avoir dit il une conversation entre 2 personnes matures et responsables pour me dire que je me trompe .
    Bien qu’il ait une nouvelle proie bien avant notre rupture ( j’ai découvert qu’il me trompait ).
    Que dois je faire ?
    Il me doit de l’argent et j’ai des affaires personnelles chez lui auxquels je tiens .
    Merci pour vos conseils.

    • Bonjour
      Lorsque un ou une PN vous dit qu’il faut discuter … Fuyez !!
      Vous serez retourné comme une crêpe .
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  10. Erikasd

    Bonjour,

    Je m’interroge sur les comportements d’une connaissance féminine j’ai qui je vois des traits d’une PN. Pensez-vous qu’il puisse y avoir un lien entre PN et homosexualité féminine refoulée ?

    Merci pour votre avis.

    • Bonjour,
      On l’observe pour les hommes … alors pourquoi pas pour les femmes.
      Je ne pense toute fois pas que ce soit un critère de référence.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  11. Huguette

    Bonjour Mme Schimit

    Je vis avec un PN depuis 35 ans. Depuis 2 ans il a suivi des thérapies avec psychologues,rien donner de concret.( suite à un arrêt de travail,depression)
    Il y a 5 mois une thérapie congnitive et affective en centre psychiatrique.,pendant 6 semaines intensifs. ( pour retour au travail,demande des assurances)
    Et là un suivi avec un psychiatre pour maladies affectives.
    Est-ce qu’après toutes ses thérapies un PN peut changer de comportement? Que moi je peux espérée vivre une vraie relation de couple normale. Ou vraiment je rêves.
    Mieux pour moi de quitter ce PN?
    Merci!
    Merci pour toutes ce que vous faites.

    • Bonjour,
      Je ne puis poser de diagnostic sur le problème psychiatrique dont souffre votre compagnon.
      J’ai juste envie de vous demander combien de temps allez vous encore attendre pour vivre ???
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Huguette

        Bonjour Mme Schmit. Merci beaucoup d’avoir prit le temps de me répondre. Merci pour me donner cette question à me poser.
        Je vais vraiment prendre le temps d’y réfléchir. Trouble bipolaire,avec un comportement obsessionnel,
        compulsif.
        Bonne journée à vous.

  12. Bonjour
    Pourriez vous nous préciser svp dans quel cas un pervers narcissique fini par se désintéressé de sa proie ?
    Pour ma part je suis en cours de séparation et mon mari, profil PN avec violence physique à complètement lâcher prise au point de nous ignorer moi et ces enfants.
    Mon départ a été précipité sur une dispute et à ce jour, il est impossible pour lui que l on s explique. Il fuit. Nous sommes devenus inintéressants.
    Merci bcp
    Angelique

    • Bonjour,
      IL peut s’en désintéresser s’il a mieux « à se mettre sous la dent », ou lorsqu’il estime que le danger pour son petit équilibre est trop grand par rapport à la satisfaction que cela peut lui rapporter.
      Maintenant, n’oublions pas que nous sommes dans de l’humain, et qu’il n’y a donc pas de règles précises car trop de paramètres entrent en ligne de compte.
      Par ailleurs, n’attendez JAMAIS d’explications d’un PN ! Jamias !
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Bonjour..Oui c est tout à fait cela je crois.. Un mot me venait c est: lâche. Heureuse de vous lire en tout cas!

        Sinon cela faisait longtemps que je me souvenais plus de mes reves :(. Celui de ce matin me laisse sans mot:
        Je sentais un cheveux dans ma bouche j ai tiré dessus mais il y en avait de plus en plus..Ce n était pas douloureux mais juste surprenant. Pas de sensation de gêne. Il y en avait vraiment bcp. Mais j étais bien. Je me vois en même temps monter des escaliers en attirant le regards des autres intrigués. Je vois aussi mon PN en train de travailler dehors comme il faisait toujours, mes enfants et d autres jeunes. Je finis par jeter la « touffe » dans l escalier avec un brin d arrogance.

        Angelique

  13. Leïla

    Bonjour,
    J’étais en relation pendant 1 an et 6 mois avec un pervers narcissique. Je n’avais que 17 ans, et lui 16. Maintenant j’en ai 21. Lorsque je l’ai connu il faisait parti d’un groupe de pote. J’étais amoureuse de l’un de ses amis, et je me sentais très mal à cause de cette situation. J’avais besoin d’affection, d’attention. Je me sentais profondement seule, et il m’a aidé. On se parlait beaucoup sur msn (a l’époque) et très peu au collège. Le premier mois de notre relation était parfaite, et ça restera le seul et l’unique… Il m’a donné tout ce dont j’avais besoin, puis il est devenu de plus en plus posessif. Il m’a fait croire que ma vie ne vallait rien sans lui. Que j’étais dépendante de lui, et que personne ne pouvait m’aimer à part lui. Il remettait sans arrêt en question mes sentiments pour lui, je ne devais plus parler à mes amis. Il controlait mes appels et mes messages. Il m’accusait toujours d’être le problème à tout, il me menaçait de mort. Il voulait savoir tout mes secrets et toutes mes faiblesses pour me dévalorisé. Il m’insultait, tous les jours, il a fini par se droguer pour me faire culpabiliser. « Regarde c’est à cause de toi ! » Je me souviens une fois, il m’a insulté pendant des heures parce que j’étais arriver une minute plus tard que l’heure prévue chez lui. Il m’a deja enfermer dans sa chambre et il m’a forcé plusieurs fois à rester chez lui. Pour seul motif qu’il m’aimait et qu’il avait besoin de moi. Quand je pleurais à cause de lui il m’enfoncer encore plus, il en rajoutait une couche en me disant de mourir. Il le disait tout le temps, et en boucle… A chaque fois que je le contre-disait il s’emportait violemment, puis subitement il redevenait « gentil » et « doux » comme s’il avait deux personnalités.Il rejetait mes cadeaux en les balançant sous mes yeux, il disait que c’était de la merde tout comme moi. Un quart d’heure plus tard il revenait sur sa décision… Il me disait qu’il voulait passer sa vie avec moi, que j’étais à lui. Je lui appartenait pour la vie. Ça semble mignon dit comme ça, mais c’était surtout effrayant… Il m’a dit que j’étais comme son trophée. Qu’il avait le droit de vie ou de mort sur moi, que je devais être « docile ». Il parlait de mon corps sans arret, j’avais l’impression d’être souillée rien que verbalement. Il faisait semblant d’être gentil, il s’excusait en me faisant des compliments pour que je le pardonne. Il faisait sa victime, se plaignant de sa vie tout le temps. Il m’a abandonné pendant des semaines sans me répondre, me laissant en détresse. Quand j’essayais de m’éloigner définitivement de lui, je n’y parvenais jamais. J’étais sa marionnette, il faisait ce qu’il voulait de moi. Il me forcait à faire des choses que je détestais. Il m’a poussé plusieurs fois au suicide, il a voulu me mettre enceinte et il m’a laissé tomber pendant un mois. Il répondait de temp en temps, il s’en foutait complètement. Il était cruel, je l’ai hais et je le hais toujours. Il m’a traumatisée, rien que de le voir -par pur hasard- me donne la nausée. Mais véritablement ! Il me dégoute profondement, je pensais pas que c’était possible une chose pareille. Puis, un jour, je partais de chez lui, il m’en a empecher et il m’a fracasser la tête contre la table de son salon. Il voulait me tuer, puis il s’est mit a pleurer en disant que tout était de ma faute. Directement il est allé dans sa salle de bain et je suis partie de chez lui rapidement. Peu de temps après j’ai réussi à rompre définitivement. Grace à une personne très importante pour moi. (à l’époque)

    Seulement, il me traque toujours, et ça même quatre ans plus tard. Sa mère est morte d’un cancer il y a tout juste un an, il m’envoyait des messages pour me le dire. Comme excuse que j’étais très spéciale pour lui, comme j’avais recontré sa mère. Que je devais à tout prix venir chez lui, qu’il avait des choses à me dire qu’il ne pouvait pas dire au téléphone ou par texto. Jamais je n’irais le revoir ! Ça peut paraître bête, mais ça me fais peur.

    Il rôde autour de chez moi, il est devenu ami avec mon ami d’enfance (qui est aussi mon voisin.) et il était chez lui quand j’y étais… Il m’envoyait des messages, pour qu’on redevienne ami. Qu’il s’en voulait, qu’il voulait se faire pardonner et qu’il ferait n’importe quoi pour ça. En insistant sur le fait qu’il n’était « pas si méchant que ça », « qu’il avait changé ». Comme je ne cédais pas il m’a insulté de tous les noms en me menaçant. Comme quoi je n’avais pas interet à me trouver sur sa route… Depuis je fais souvent des cauchemars et j’ai beaucoup de mal a me défaire de ce traumatisme.

    Merci.
    Leïla.

    • Warot

      Un pervers narcissique ne change JAMAIS. Si l’un d’entre eux arrive ( en général sans mal)à vous attirer dans sa toile d’araignée, vous êtes fichue pour un bon bout de temps. Vous n’aurez JAMAIS raison avec lui parce qu’il veut c’est vous voir souffrir. Il est impossible de discuter avec un PN ou alors il faut supporter de l’entendre monologuer , sans le couper même si ce qu’il dit n’a aucun intérêt pour vous. Il menace de se tuer si vous voulez vous échapper? Il mettra en place une comédie de suicide pour vous pousser à le plaindre et alors il vous récupère pour recommencer à souffler le chaud et le froid. Il est impossible de vivre avec un homme comme ça. même si vous l’aimez à mourir, si vous avez un travail, ayez l’énergie de sortir de sa toile d’araignée et partez le plus loin possible.

  14. Mél

    Pouvez aborder le viol psychologique dans une video?

    Je viens de comprendre ce que jai subit grace a 1 psycologue qui m a suivi lorsque jai accouché a l hopital.
    A 15 ans elle me propose de me soigner pour que je sois rassurer et que ce soit bien fait. Infection (echerria colis) avec comme soin des ovules a inserer dans le vagin. Je me sens obliger d accepter pour garantir ma guerison.
    Etant vierge on me fait passer le mot par une demi soeur que je suis soupconné d avoir des relations sexuelles qui aurait causer mon infection : on me rends donc responsable. Ensuite blocage de 2ans avant de demarer une sexualité.
    Puus mises en place de la sexualité avec doubles contraception (pillule + preservatif) et hygiene tres poussé par peur d etre decnouveau infecté. Devellopement de la peur de s asseoir sur 1 wc, par peur de deplacer ses microbes dans le lit (lieu de la sexualité). Culpabilité a chaque fois que l on tombe malade. Problemes digestif poussés. Etc.
    A 29ans j accouche d un prematuré de 29semaine et 4jours par cesarienne (ce 24 avril 2016) car le bebe etait en position transversale malré un col dilaté totalement : mon corps n etait pas pret a avoir un bebe qui naisse par voix basse.
    Mon pere n arrive pas a la quitté. Depuis que je lui ai annoncé ma grossesse je lui ai demandé d eloigner cette belle mere de moi. Et il ne me protege pas. Que faire pour que mon pere realise mes souffrances?

  15. Alter89

    Bonjour, à 56 ans je découvre que mon ex-compagne est une perverse narcissique. Je l’ai quittée il y a 4 ans 1/2 en laissant maison et enfants. 3 enfants dont 2 majeurs et autonomes et un encore mineur qui vit avec sa mère. Le divorce a été compliqué. Je n’ai pu obtenir qu’un droit de visite de un we sur 2 et la moitié des congés. Cela n’a jamais été respecté. Je n’ai au mieux pu voir mon fils que quelques jours par an. Mon ex-compagne est une victime aux yeux de mes enfants et moi je suis un  » salaud ». Je n’ai des contacts avec mes enfants que parce que je les appelle. Sinon …Rien! çà fait 4 ans 1/2. C’est très dur. J’étais transparent et je suis maintenant inexistant. Du moins c’est un sentiment. Comment espérer un jour que mes enfants comprennent que je ne suis pas ce salaud qui leur a été présenté mais leur papa qui les aime, les respecte, et espère qu’ils pourront se défaire de l’emprise à leur tour. Je ne demande pas l’aumône , juste être reconnu comme un père  » normal ». J’essaie de me reconstruire, un nouveau travail, de la distance kilométrique, une nouvelle compagne ( ce fut difficile à cause de cette addiction non-amour que vous décrivez bien) qui me respecte et que je respecte. Mes enfants n’ont jamais accepté de la rencontrer… Voilà. Revivre après presque 33 ans de soumission aveugle. J’ai eu si honte…

  16. aigurande

    bonjour, en grande souffrance psychologique j ai vraiment besoin svp de votre aide afin de comprendre si oui où non j ai été victime d un pn d on vue mon état actuel, complètement détruite dépressive ect;;; je pense très fortement l avoir été mais l avis d un pro m aiderai beaucoup pour avancer , très vite deux trois semaines sans ne m avoir vue car notre rencontre c est faite sur les réseaux sociaux où il disait chercher sa soeurq qu il n avait plus vue depuis de nombreuses années et comme je portait le mm noms et prénoms n ayant pas de photo il a penser que c était elle, ainsi a commencer notre rencontre il me disait m aimer sans mm m avoir vue , c est donc ainsi que notre relation a commencer nous n habitions pas le mm département donc il venait me voir dés qu il le pouvait, au bout d un mois il me dit ne pas savoir c il voulait avancer avec moi mais qu il m aimait je lui est dis que cela n était pas grave qu on resterai amis , puis il c est mit a pleurer et ne savait pas pourquoi bref cet a ce moment là selon moi qu il a commencer à me tester nous avons repris la relation avec une demande en mariage a la clef, puis un j our pour rien presque sans raison il c est mit dans une grosse colére, dans la voiture , j ai pas ouvert la bouche de tout le retour et quand on est rentrer il c est littéralement jeter sur des travaux sur ma maison, j ai penser qu il voulait se faire pardonner , puis un autre j chez son ex belle mére le sujet de la colére de la voiture revient voyant que la belle mére prend ma deffence il se tourne vers moi en se levant de facon a tourner le dos a la belle mére et me dit maintenant ça suffit tu es lourde vraiment lourde mais toujours avec beaucoup d agressivités, les semaines passérent et ils commencait a descendre certaines affaires chez moi pour venir y vivre , j avais le projet d ouvrir un commerce mais plus j avancais plus il me tirait vers le bas d ailleurs je le lui disait, il disait egalement que je ne devais pas appeler ma fille de onze ans chérie que chéri c etait pour lui, que les etudes servaient à rien du fait que mes enfnats etaient brillants fac ect ce qui n etait absolument pas le cas de ces filles , un jour sexuelement je lui ai demander d etre un peu plus doux grosse colére me rejetant la faute comme quoi il pouvait pas etre plus doux, jamais il ne c est excuser , le jour venue d aller visiter mon commerce tout allait bien il demanda la permission de peindre là et là et fini par dire au propietaire que nous allions le prendre et fixe une date pour la signature, puis on sort du magasin au bout de trois pas il me lache la main et me dit avec beaucoup de méchanceté je ne veux plus avancer avec toi je part cet aprés midi, je lui est demander des explications il m a dit qu il n aimait pas parler, bref j était anéantie mais pas en pleure , dans l aprés midi il est revenue vers moi me prenant dans ses bras m embrassant mm , je lui est dis qu il avait ete méchant avec moi, ce qu il aquiessa avec une certaine satisfaction je trouve, puis j ai attendue le soir dans l espoir d avoir une explication mais les choses avancait dans le charnel je lui est dis attend j ai mal a la tête je reviens je vais prendre un médoc, quand je suis revenue le masque de la méchancetée etait sur son visage il m a dit au faite je part demain, de nouveau j ai voulue des explications de nouveau il m a dit ne pas aimer parler, je luis est donc dis puisque tu ne veux pas parler et que tu es si presser de partire fou le camp de chez moi, bref je vous passe les details suivants d insultes exct;;;; au bout de deux semaines ne m ayant pas rappeler je le fait il me dit qu il n a mit qu une journée à s en remettre qu il ne m aime plus ecttttt je suis rester calme et je n ai pas pleurer je lui est juste dis que c il ne m aimait plus je ne pouvais pas le forcer , il me promis de me faire un mail pour des documents important d on javais besoin trois semaines et toujours rien je lui fit donc un lettre de rappel sans mm lui demander de ses nouvelles, mais toujours rien, puis il fini par me les envoyer par mail sans un bonjour , juste voila ton papier, mais il ce trouve que ce n était pas le bon, il m en a envoyer au moins cinq comme ça quand il a vue que je lachais prise il m a envoyer le bon par la poste, j ai fini par lui tel pour le remercier là il m apprend qu il demenage dans le sud puis me demande de lui amener ses affaire dans une ville, mais ne veux pas me remboursser les ce qu il a casser sur ma voiture ou chez moi , je lui demande alors de me rappeler plus tard pour en parler et pour qu on ce quitte gentiment je sent bien que son intéret ce sont ces affaire pas le faite de voiloir dialoguer avec moi, il me tel je ne répond pas, il laisse un message me demandant de le tenir au courant pour ses affaires, bien sur je ne rappel pas, il m envoie un sms pour réhitérer sa demande , je n y répond toujours pas puis je fait changer mes numeros de tel ils m envoie un mail toujours pour la mm demande et je ne donne jamais suite , j ai fini complétement depressive sous anti depresseur, et depuuis une semaine j ai vue sur facebook qu il avait une autre femme dans sa vie alors que moi j arrive toujours pas au bout de neuf mois a m en remettre , je pleure tous les jours je suis pleine d idées noir, mes amis me disent qu il m a plaquer parcequ il a vue qu il n arrivait pas a me dominer où que je commencais à le démasquer, et que j ai eu le dernier mot sur lui, j ai lue que dans ce cas il veulent ce venger alors je reste sur mes gardes au cas ou il réapparaitrait que pouvez vous me dire svp de mon histoir j ai vraiment besoin d y voir plus claire par avance un grand merci avec mes excuses pour toutes les fautes

  17. Anonyme

    Bonjour
    J’ai moi aussi été victime d’un pervers manipulateur.
    A mon grand désarroi, car même si je l’ai quitté (à plusieurs reprises) je sais que le chemin de la reconstruction va être long ainsi que de se defaire de son emprise néfaste sur moi.
    J’ai reconnu mon histoire dans beaucoup de temoignages. Au début, un homme parfait, un peu trop même, tjs les mots qu’il faut, nous dit tout ce que l’on veut entendre, tjs aux petits soins,il m’a rassuré sur toutes mes incroyables qualités, couverte de cadeaux…bref la phase séduction.
    Même si lon sent que quelque chose cloche, on se laisse enfermer comme dans un etau. Trop bercé par cette illusion d’amour fusionnel et entier.
    Puis après de multiples mensonges et manipulations il a finit par me faire céder et à reussi à s’installer chez moi.
    Une fois le « coucou » dans le nid, on est foutu !
    Revirement de situation, plus rien nest assez bien pour lui, mes enfants étaient mal élevés, il voulait changer la deco de MON appartement alors qu’il vivait à mes crochets sans emploi. Il critiquait ma façon de m’habiller /me coiffer/ le sexe / TOUT. Sans parler du sentiment immense de malaise qu’il avait instauré dans la maison et en moi.
    Je ne le sentais pas honnete, j’ai découvert de multiples tromperies dans son téléphone (sites de rencontre, prostituées, club libertins, drogues…) mais à chaque confrontations j’étais la folle, « contrariée », excessive, parano.
    Lors de ma première tentative de l’éjecter de chez moi et de ma vie, il est devenu fou furieux et m’a Battue, presque à mort tellement les coups ont Fusés. (cotes, nez cassé, cheveux arrachés et multiples contusions) j’ai eu le courage ce jour la de m faire aider par la police et ma famille et j’ai porté plainte pour violences aggravées.
    Mais mon calvaire n’était pas encore fini.
    2 mois plus tard, à grand coup de belles paroles, excuses sans fin, larmes, poèmes…cadeaux….il revenait s’installer chez moi. Heureusement ça n’a pas duré, un mois plus tard, j’ai enfin vu la realité en face : il ne changerait jamais.
    J’étais dans un spirale infernale et la mort m’attendais au bout du tunnel.
    J’ai essayé de le confronter a ses acTes mais bien sûr, j’avais tjs tord.
    Quand. Il a compris que j lavais démasqué,il s’est drapé dans sa dignité et j’étais juste « la pauvre fille incapable de rien » Le bel effet miroir (lui qui n’avait rien construit a 37 ans)
    Je me suis faite aidée à nouveau par ma famille pour l’éloigner de moi.
    Il n’a même pas cherché à réagir. Trop peur de froisser son ego et salir son honneur devant les autres.
    Même si je ne « l’aime » plus, il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à lui. Sans que ses paroles « rassurantes » ne me manquent. Sans que le cocon idéal et illusoires qu’il avait su creer me tende les bras…mais je dois tenir pour Mes enfants, Pour ma vie et pour retrouver le bonheur, tout simplement.
    Cet homme m’a détruite et ma victoire sera de me reconstuire très loin de lui.

    • Merci pour ce témoignage !
      Vous allez y arriver !
      Oui, appuyez vous sur votre instinct maternel pour vous reconstruire !
      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Mary

      Merci à vous madame schmit pour tout ce que vous expliquez en vidéo.
      Depuis plus d’un an j’ai quitter un pervers narcissique définitivement (oui j’y suis retourner à plusieurs reprise) durant cette dernière année il a utilisé tout les moyens possible pour me faire du mal même séparer.
      Il a convaincu le père de mon fils que jétait folle et qu’il fallait m’enlever la garde de mon fils. Après avoir eu de nombreuse enquête sociale et médico psy et un énorme soutien de mon Medecin j’ai aujourd’hui la garde de mon fils et le tribunal n’a plus de doute sur ma capacité à être maman.
      Mais plus d’un an de soufrance à cause d’un pervers qui le jour où je l’est quitter m’a dit « :je te pourrirai la vie jusqu’à ce que tu crève« .
      J’espère qu’aujourd’hui tout est fini et qu’il arrêtera enfin de me faire du mal par tous les moyen (pourtant quand je l’est quitter j’ai changer de numéros, de travail, d’adresse…
      Enfin tout à changer et 1 an apres je pleur encore quand je parle de lui.
      Il m’a pousser pour avoir un enfant, je suis tomber enceinte, il m’a pousser à avorter en disant à tout le monde que je lui avait fait un enfants dans le dos, et apres l’avortement il me reprochai d’avoir tuer son enfant, selon lui j’ai tuer l’enfant dont il a toujours rêvé.
      Ceci est le dernier épisode avant la séparation définitive je vous passe les épisodes où il etait soûl et qu’il m’insultai et ceux où il me dit que suis rien et que cette terre n’a pas besoin de moi alors que quelques heures avant en pleins repas de famille devant tout le monde hésitait la femme de sa vie.
      C’est tres dur mais on peu s’en sortira j’en suis sur.
      Je me suis battu j’ai toujours une grosse soufrance mais je suis vivante et en bonne santé.
      Merci pour vos articles

  18. SABRINA

    quand il me dit :si tu meurs et que t’es encore chaude, je te baise ! comment interpréter cette phrase ?

    • Je n’interprétè pas les propos de fous.
      Mais vous ? Comment avez vous réagit, comment avez vous « agis » ?
      Geneviève Schmit

      • SABRINA

        c’était souvent dit après une relation intime, j’ai été surprise la première fois, je trouvais ça glauque mais il était spéciale je le savais et je l’ai pris comme un compliment et j’ai été flatté qu’il m’admire à ce point, je pense être moi aussi une belle tordue. je vous ai posé la question, car j’ai beaucoup de mal à interpreter ce qui est fou ou non, ce qui est acceptable ou pas. comment j’ai agis !? je n’ai pas agis, j’ai agis il y a 7 mois, mais j’ai beaucoup de mal à croire qu’il m’a été toxique, car avant que je ne découvre ce qu’il est, c’est moi qui lui disait de me fui, que j’étais toxique je m’en voulais de l’entrainer dans ma perte.

  19. Charles

    Bonjour je cherche de l aide pour pouvoir m’orienter au mieux car je suis quasiment sur d être atteint de ce trouble de la personnalité
    Je prend conscience de se que je suis, et de tout se que j ais fait enduré à mon ex compagne, g honte, je veux vraiment M en sortir car mon fils n à que trois ans et je ne veux pas qu il récente par la suite un mal-être avec moi que je détruise ou porter atteinte à son épanouissement psychologique.
    J ai de la chance que mon ex-conjointe est eu le caractère et la force nécessaire pour pouvoir déceler cela chez moi il y a trois ans et maintenant kel à confirmation d un professionnel, j’ai réellement pris conscience de tous cela et qu il faut que sa cesse. G honte, je suis encore jeune et je ne veux plus être ce genre d individu

    Pensser vous que l on peut M aider pour M accompagné dans la guérison, c est ce que je veux au plus profond de moi.
    Merci

    • Bonjour,
      Je ne peux que vous suggérer de prendre un premier rendez-vous pour en parler.
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • help

        bonsoir,

        j’ai découvert depuis quelques mois que mon ex compagnon n’était pas celui qu’il prétendait être, il m’a trompé durant toute notre histoire (13 ans), m’a manipulé, m’a culpabilisé face à mes « erreurs », à un comportement sexuel que je qualifierais de pervers, il aimait la violence, m’humilié, m’exhiber… aujourd’hui je ne sais pas si c’est un manipulateur narcissique mais sur bon nombre de vos vidéos j’ai cru le retrouver, bref tout cela m’a emmené à faire une thérapie, seulement voilà l’introspection que je fais de ma vie, fait ressortir que ma sœur a elle même un comportement curieux, le problème est, qu’elle a deux filles, une de 18 ans qui commence sérieusement à se poser des questions sur le fonctionnement de sa mère, elle est en grande souffrance, j’ai eu beau alerté ma sœur, rien ne se passe pour ma nièce, mon autre nièce a toujours eu un comportement très difficile, méchante, coléreuse, ne supportant aucune frustration. Ma sœur, achète tout pour ses filles mais on dirait qu’elle vie dans le déni de leurs problèmes, elle n’est pas du tout patiente, et quand il y a conflit a tendance a rabaisser ses filles et à ne pas apporter de crédit à leurs doléances, notamment la grande, qui depuis quelques temps se rebelle face aux incohérences de sa mère. croyez-vous que ma sœur soit atteins de ce trouble ?

        • Bonjour,
          Je crois surtout qu’il ne faut pas voir le mal partout et surtout s’abstenir d’analyser trop vite.
          Je ne peux deviner si votre sœur est atteinte de ce trouble comme vous dites sans que je puisse développer, et de préférence avec la personne directement concernée.
          Je suis certaine que vous comprenez que cela ne peut se faire à la légère.
          Amicalement, geneviève Schmit

  20. Juliette

    Bonjour,
    Suite à une relation amoureuse « fusionnelle » et destructrice avec un pervers narcissique, en 2013, je me suis retrouvée exsangue.
    Il a fait son deuil par échanges SMS en 6 mois,
    et à toujours refusé de me parler….
    De ce fait je n’ai pu faire mon deuil….
    Cette relation à détruit tout ce que « j’étais » auparavant comme femme !!!! Ai perdu 25 kg…..
    Et surtout m’a culpabiliser au point d’être, à ce jour, totalement dépressive et bourrée de phobies: sociales etc….
    La liste est longue…. Comment sortir de ce cercle vicié un ???
    Devenir à nouveau la personne que j’étais « avant » supprimer son emprise « fantôme » et l’effacer totalement de ma vie pour REVIVRE heureuse et LIBÉRÉE DÉFINITIVEMENT ??
    Merci de tout coeur pour un réconfort et un baume au coeur urgent ….
    Pour toute votre aide pour me reconstruire………

    • Bonjour Juliette,
      Je vois bien ce dont vous parlez … et je sais aussi que votre réflexion vous même à une impasse.
      Il m’est impossible de résumer ou de vous amener à une autre réflexion libératrice en trois lignes.
      Je vous suggère vivement de prendre un rendez-vous pour une ou deux consultations, avec moi ou une autre personne qui puisse vous amener à vous libérer!
      Bon courage! Geneviève Schmit

  21. SI-ABDELHADI

    Madame Geneviève Schmit j’ai 2 complices qui ce nome MNP j’ai quand même envoyer un téxto avec mon skype, au grand souhait d’avoir vôtre avis, je tiens bon mais un frère et une éx-femme qui veule m’achever et c’est mon fils qui va jamais tenir après sa santé c’est la manipulation , je dis miracle lire pr RUFO, alors qui sais miracle Madame Geneviève…les documents et preuves que j’ai rassembler et l’éducation et l’attention que je porte à mon fils frôle la perfection mais on vous réduis à la pauvreté et c’est là le problème, j’ai déjà trop écrit , je suis le père protecteur qui cherche du travail et veux la garde égalitaire pour sauver mon fils qui à 4 ans aime son père et cela tout le monde est au courant…Madame Geneviève vous m’avez parler cette nuit « vidéos » c’est déjà super sa donne du courage, bien à vous MADAME.

    • Bonjour,
      Je suis heureuse que mes vidéos aient pu vous apporter quelques pistes de réflexion positives.
      Par contre, je ne sais pas faire des miracle et croyez bien que j’en suis désolée.
      Faites vous aider par un avocat et un thérapeute près de chez vous. Je crois que c’est ce qu’il y a de mieux à faire.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  22. Flor

    Bonjour Geneviève,
    Mon père est un pn et j’en souffre énormément. J’aimerais pouvoir m’en éloigner mais étant étudiante je suis encore dépendante de lui financièrement. Que puis-je faire?

    Cordialement
    Flor

    • Bonjour,

      Je n’ai pas de recette miracle ….
      La seule chose qui me semble faisable c’est que vous même vous renforciez votre confiance et estime de vous afin de ne pas être trop déstabilisée par son comportement.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  23. Croqui

    Bonjour Madame,
    Un grand merci pour votre site, votre investissement et votre générosité pour aider les autres dans cette démarche.
    Mon père est manipulateur. Je l’ai compris il y a 2 ans et ai rompu le contact.
    Le chemin a été difficile par la suite mais je vais bien mieux aujourd’hui.
    Quand l’envie me reprend d’avoir un père, je pense à tous les coûts pour moi qu’impliquerait mon retour – et à tous les bénéfices que j’ai trouvés depuis cette liberté retrouvée.
    Dans vos vidéos, vous expliquez qu’un manipulateur n’aime pas sa victime est que cette dernière est addicted.
    Es-ce le cas aussi dans une relation père manipulateur – enfant?
    Etant mère moi-même, j’ai beaucoup de mal à accepter que cela puisse être vrai…
    Votre réponse m’aidera dans tous les cas. Merci encore !

    • Bonjour Croqui et merci pour votre témoignage de reconnaissance.
      Il semble bien que même un père PN n’ « aime » pas son enfant comme aimerais un près doué d’affect….
      Je suis désolée que cela puisse vous meurtrir …
      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

  24. batard

    bonjour,

    j’ai compris ce qu’il était le 06/06/2015, et aujourd’hui j’ai l’impression de devenir folle,
    beaucoup d’interrogations mais je ne sais plus si ce que je pense viens de moi ou de son emprise.
    je ne le vois plus du tout et je n’ai plus aucun contact avec lui depuis ce jour.
    Est-ce normal d’avoir autant de questions en tête surtout sur ma personnalité !?
    j’ai peur de moi aussi être manipulatrice narcissique, car certains des 30 points je l’ai vécu notamment avec un collègue qui me draguait avec qui je savais qu’il ne se passerait jamais rien, mais j’ai entretenue ce jeu, pour moi et la valorisation que cela a entrainé.
    suis-je folle, suis-je pn ?
    suis-je normale ?

    • Bonjour,
      Vivre une expérience avec un manipulateur narcissique déstabilise énormément et les séquelles peuvent être longues à disparaitre…
      Il est parfaitement normal que vous vous posiez toutes ces question d’autant plus que vous êtes encore dans le « manque » de l’autre.
      Cela va passer…
      Tenez bon ! Geneviève Schmit

      • batard

        merci, je suis suivie par un pro. et je vais tout faire pour m’en sortir, aujourd’hui je suis dans une phase euphorique, je me sens forte, j’ai aussi beaucoup de recul sur cette histoire mais j’ai malgré tout l’impression de ne pas réaliser vraiment. Bref très confus. je vous remercie également pour vos vidéos qui m’ont permises et permettent de bien comprendre ce qu’il est et comment il fonctionne

        • batard

          bonsoir,

          j’ai eu la confirmation des policiers qui l’ont entendus qu’il n’était pas normal, et ils l’ont qualifié de prédateur. je suis soulagée de constater que je ne suis pas folle, parano ou trop excessive dans mes jugements comme il m’a toujours fait croire. cependant une question me taraude, cet homme à plusieurs conquêtes en même temps, nous nous avons vécu ensemble, puis j’ai pris un appartement, mais nous avons tout de même continué notre relation de couple sans vivre l’un avec l’autre, bref, ma question est qu’est ce qui motive ce genre de personne de rester longtemps avec une proie ?

  25. Bresson

    Bonjour
    Je suis dans une impasse infernale. Mon ex, séparé depuis plus de 2 ans m’avait promis, de me mettre devant les tribunaux pour montrer que je suis folle, la prise de mes enfants et prendre mon argent par le biais de la pension alimentaire.
    Voilà on y est!
    en Septembre 2014, nous sommes passés devant le JAF pour la garde des enfants, lui voulait la totale et 600e de pension; j’ai contré en demandant la même chose. Avant cela nous fonctionnions de manière anarchique.
    Le JAF a alors demandé une enquête sociale et une médiation.
    Entre temps, il avait fait saisir les services sociaux pour faire des informations préoccupantes à mon encontre (toute classées sans suite) mais à la dernière j’ai osé dire stop les enfants n’en peuvent plus… mes enfants ont été vu et une souffrance psychologique en est ressortie.
    Nous sommes passé devant le Juge pour enfants le 5 février 2015, celle ci a demandée une enquête par une association et une expertise psychologique.
    le 23 mai 2015;
    Le rapport de l’enquêtrice sociale de JAF, préconisée : domiciliation des enfants chez la mère et visite en lieu neutre pour le père.
    Une semaine après que monsieur eu connaissance de ce rapport, il a eu un entretien avec les enfants auprès de la psychologue de cette association mandaté par le JE.
    De cette association, j’ai été très vite mise sur la touche, visite vite fait, J’ai parlé (peut être trop tôt) d’effet miroir, perversion , enfants soldats…
    J’ai été reçu le 16/06 à l’association pour que l’on me remettre une ordonnance du placement des enfants chez leur père à compter de cette date. Par incidence du 10 et 11 juin, semaine ou ils étaient avec lui. Je ne m’enlève pas de la tête qu’il a su manipuler l’entourage et mes enfants .
    Seulement, sous prétexte que j’ai été une enfant violée, cette association, qui regarde avec admiration ce père (manipulateur, menteur et violent des certificats médicaux témoignant)… me rejette la faute au titre de relation angoissante avec les enfants,abus psychologique, cauchemars révélateur de Lucie…(des choses que l’on retrouve dans la préconisation de l’assistante sociale déléguée du JAf.)
    Depuis, je n’ai pas eu la visite en lieu neutre, cela se fera lundi, idem pour la consultation de mon dossier au tribunal au vu de l’audience du 10/07. Et oui, j’ai vécu ce retrait violent avec angoisse…
    C’est horrible de se savoir victime et d’être une fois de plus rendu coupable.
    Comment à votre sens, puis-je prétendre de regagner l’amour de mes enfants? et leur faire passer l’arme à gauche comme on dit, car je m’inquiète vraiment pour leur devenir, comment bien grandir avec un modèle de « délinquance »?

  26. Lisette Bordeleau

    Bonjour Madame Schmit,

    Je suis une Canadienne qui apprécie tous vos articles et vidéos d’autant plus que, comme vous, j’ai été victime de pervers narcissiques. Je bâtis et présente des ateliers dans des centres pour femmes de Montréal et j’aimerais avoir votre autorisation pour reproduire une partie du texte de votre site web à cette adresse : http://pervers-narcissiques.fr/Reconnaitre%20un%20PN/desciption%20pervers%20narcissique.html

    Il s’agit du dernier bloc traitant de la victime qui sort de ce type de relations toxiques et des effets qu’elle vit.

    M’autorisez-vous à l’utiliser ?

    Lisette

    • Bonjour Lisette,

      Je vous ai envoyé une demande de contact via Skype pour que nous puissions communiquer.
      Bien sur que vous pouvez l’utiliser même si je ne pense pas qu’il soit le meilleur …
      A bientôt sur Skype.

      Affectueusement, geneviève Schmit

  27. Sisi

    Bonjour à toutes ces femmes et à tous ces hommes forts. Plus je vous lis, plus j’ai foi en l’être humain puisque vous êtes si fortes et si forts. Je me permets, moi qui n’existait plus, de vous dédier à tous une belle chanson: https://www.youtube.com/watch?v=e_FUZmPCpNI

  28. Nymphe

    Bonjour,

    J’ai été victime d’un PN pendant plus de 20 ans (mon ex-mari).
    J’ai frôlé la mort de très près (idées suicidaires). Maintenant, j’ai remonté la pente. J’ai repris goût à la vie.
    Ma fille a 23 ans. Elle s’est installée dans le Sud de la France. Elle s’est mise en couple depuis 6 mois.
    Je ne sais pas si je suis un peu parano, mais j’ai peur que ma fille vive avec un PN à son tour.
    Il y a 3 mois, ma fille voulait se séparer de lui, elle me faisait comprendre qu’elle était malheureuse au téléphone. Elle était prête à refaire sa vie plus près de chez moi.
    15 jours après, elle a changé d’avis et s’est remise en couple.
    Elle me dit qu’elle n’a pas de véritable ami dans le Sud, que des collègues de boulot.
    Pour l’instant, quand je l’ai au téléphone, elle a l’air d’être mieux dans sa peau. Le garçon avec qui elle vit a aussi 23 ans.
    Il s’est séparé il y a 1 an d’une autre fille, avec qui il a eu 2 enfants, qui ont 2 ans et 1 an.
    Ce qui m’inquiète, c’est que cette autre fille a disparu avec les 2 enfants sans laisser d’adresse.
    Depuis que ma fille vit avec ce garçon, ma fille me fait comprendre qu’elle préfère que je ne vienne pas leur rendre visite.
    Nous avons fêté Noël tous ensemble, avec mon fils, ma fille et ce garçon.
    Ce garçon m’a semblé très sympathique au premier abord.
    Ma fille, en plein repas m’a invité à venir chez elle.
    A ce moment-là, ce garçon a changé l’expression de son visage. Il n’avait pas l’air très content.
    Dites-moi ce que vous pensez de tout ça, car peut-être que j’imagine des choses et que je m’inquiète pour rien.
    Merci

    • Bonjour,
      Il est impossible de donner un avis précis sur ce témoignage.
      Ce que je pense c’est que vous devez veillez à bien préserver le contact avec votre fille pour être là le moment venu …
      Mais je pense que c’est ce que vous faites déjà.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  29. B.

    Bonsoir

    Je me pose énormément de questions , je suis séparée depuis plus de 3 ans et je n’arrive pas à refaire ma vie car j’ai peur de revivre la même chose et un manque de confiance en moi .
    J’ai vécu avec un homme 13 ans , au début c’était au top j’étais parfaite pour lui . au fil du temps je suis devenu vraiment très jalouse chose que je n’étais pas auparavant je sentais qu’il me trompait manque de preuve il me traitait de parano de folle et il s’énervait a force je me suis enfermé car je croyais que j’étais parano , il m’offrait des cadeaux quand il voyait que je m’éloignait ou quand je parlait de divorce . Cet homme a deux sociétés et ambauchait de très belles femmes ses sociétés sont en faillites et ses employés l’on foutu aux prud’hommes . c’est un homme qui a énormément de problème d’argent car il aime les belles choses et voyager ! après notre séparation j’ai du faire une faillite personnel à cause de lui .
    Il a toujours retourné les situations contre moi lui était le gentil qui fessait tout pour moi et moi la méchante .

    Après notre séparation il m’a beaucoup rabaissée et qu’il allait trouver mieux que moi .
    J’ai appris récemment que mon ex m’a trompé avec beaucoup de ses employés.
    Nos amis en communs mon tourné le dos car les gens le touve génial et c’était moi la méchante
    Et t’il pervers narcissiques ?

    • Bonjour,
      Je ne peux pas dire si ce monsieur est ou n’est pas PN avec ce que vous me dites de lui.
      Par contre il est évident que c’est un homme infidèle et qui s' »arrange » pour s’assurer la « fidélité » de ses amis, collègues et autres personnes de son entourage par les moyens dont il dispose…
      A fuir de toute évidence !
      N’ayez pas de regret, et peu importe ce que les « gens » disent de vous. Cet homme est un coureur et un narcissique. Aucun vrai bonheur ne peut en ressortir.
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Clara

        « Cette monstruosité maladive doit être révélée, énoncée, décrite comme vous l avez fait avec votre cœur et votre recul. » Je reprends cette phrase de Gaelle et je ne peux que l’approuver.

        Je m’interroge aussi sur ce que vous dîtes Geneviève, à savoir que nous serions attirés par un PN. Comment pouvons nous savoir que la personne qui nous attire (avant même d’avoir un minimum de connaissances à son sujet) est un pn ? Je pense aussi (enfin, cela ne reste que mon avis) qu’après avoir eu affaire à ce genre de personnage dénué de scrupules (un sociopathe je dirais) on ne retombe pas dans les griffes d’un autre vampire.
        Je vais bien mais j’ai beaucoup souffert pendant un moment à cause d’une pseudo amitié à sens unique. Et rétrospectivement j’en ai aussi évité d’autres sur mon chemin. J’ai un flair imparable désormais !

        • Bonjour, Cette « attraction » est en grande partie inconsciente … On attire ce dont on a besoin … C’est une constatation.
          Il y a aussi qu’on a ce problème de croire au miroir aux alouettes … or il n’y en a pas de plus beau que PN en phase de séduction, et là, une fois le piège fermé … c’est trop tard.
          Le PN est lui aussi « attiré » par les « proies faciles », c’est à dire celle qui sont dans cette hyper empathie propice à leur faire gober n’importe quoi … hélas …

          Bon courage! Geneviève SCHMIT

        • Clara

          Si nous attirons le pn de part notre côté maternel et/ou notre hyper empathie alors comment inter agir sur ces traits de caractère ? Peut t-on changer sa nature profonde ?

          Et c’est vrai qu’on attire ce dont on a besoin. Le pn est en effet très séducteur.
          Cela dit, dans le cas de mon « amie », j’aurais dû être beaucoup plus suspicieuse. Or, c’est le cœur qui l’a emporté sur la raison. J’vais besoin d’une « amie » et cela a eu raison de moi.

          Je commence à aller mieux mais j’en ai réellement beaucoup souffert. Je pense qu’elle a trouvé quelqu’un de plus malléable que moi. Rien n’était sincère chez elle.

  30. Marco

    Je vais essayer d’apporter une maigre contribution et espère ne choquer personne!
    Voilà comment je vois les choses dans une relation « amoureuse » ou amicale entre un(e) PN et sa victime, j’insiste bien sur la relation dite « amoureuse » et ou amicale exit les relations professionnelles où un supérieur peut s’arroger le droit de licencier sans aucune commune mesure sa victime dont les seuls recours juridiques sont inexistants.
    Je vais prendre comme analogie, la carrière d’un boxeur professionnel, je m’explique….
    ledit boxeur en est à son 36ème combat et il est toujours invaincu, tout son entourage, staff, famille et amis,(la presse y compris), lui disent qu’il est indiscutablement un calibre mondial et que si il demeure toujours invaincu c’est parce que dans sa catégorie, il n’y a personne pour le battre… personne dans son entourage n’a l’objectivité de lui dire qu’il a rencontré un grand nombre de « chèvres » c’est à dire de faible opposition…… Naturellement son égo est valorisé et il le croit et est sûr d’être le meilleur….. Arrive son 37ème combat, et là contre toute attente son adversaire est un foudre de guerre qui sait parfaitement bien boxer, après douze rounds de correction devant des millions de téléspectateurs, il perd ses titres et ses ceintures. Son égo a foutu le camp, puis viennent les doutes, les incertitudes sur son rang sans parler de son morale en branle et pour un très long moment voire pour le reste de sa carrière.
    Ce que je veux dire, c’est que tout un chacun avons nos limites et il en va de même pour les PN…. Quand l’opposition est trop forte pour eux, ils abandonnent tout simplement et cherchent une autre victime plus « docile ». La peur, ils la ressentent eux aussi comme tout le monde et je crois pouvoir dire que la gestion des émotions face à la peur n’est pas différente pour les PN que pour les autres et puisque le rapport de force semble être leur fonds de commerce, et tant que les victimes accepteront d’être rabrouer elles leur donneront le change. Un PN est soi disant déshumanisé mais n’en reste pas moins invincible

  31. Reina

    Bonjour Genevieve,

    Ce message est un cri de détresse, un cri du coeur que je ne peux retenir face à ce que je vis. Je viens de me rendre compte que la personne que je pensais aimer est une perverse narcissique et ce constat me détruit encore plus. Je refoule cette réalité et j’arrive même à penser que seule la mort pourrait nous séparer ! L’emprise qu’elle a sur moi est bien trop grande pour que je puisse m’en sortir indemne. Et pourtant, je ne peux pas me passer d’elle…je suis moi-même une femme de 40 ans sans plus d’espoir. Aidez-moi…

    • Bonjour Reina,

      Je comprend cet état de choc lorsque l’on ouvre les yeux sur la réalité vécue …
      En même temps c’est le passage obligatoire pour maintenant faire les choix qui sont indispensables pour reprendre votre vie en main !!

      Ce que vous ressentez en ce moment est du domaine de l' »addiction » car il ne peut plus s’agir d' »amour » en tant que sentiment qui porte lorsque l’on a ouvert les yeux sur la monstruosité de ce que l’on vit.
      Lisez l’article dans lequel je met en parallèle addiction et dépendance affective
      En cas de nécessitez prenez rendez-vous avec moi pour une première consultation à distance.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  32. bonsoir, comment piéger un manipulateur ? j’ai tout entendu ce que vous dites, j’ai vraiment pas le moral quand j’entends çà, mais comment être forte devant une procédure judiciaire alors que lui même est avec les avocats, ils travaillent avec eux et la justice, il connait pleins de gens, et on reçoit jamais de gens venir chez nous pour prendre un verre, j’habite depuis 22 ans à la meme maison, le travail, la réussite, la gloire des chiffres, il parle toujours du travail, et l’été il va à la peche tout seul la pluspart du temps, sachant que moi je déteste cela, je souffre, aimerait être dans un monde gentil, et non violent ou ténacité moquerie insensibilité n’éxiste pas ! j’ai 58 ans dur de vivre autant de désespérence,il remet deux médailles du travail à deux ouvriers vendredi soir, il dit dans son propos manuscrit, « gérant heureux », sauf la famille, que de déserpoir je connais depuis qu’il est dans le monde des affaires l’amitié il ne connait pas, il séduit tous les gens qu’ils rencontrent avec son sourire charmeur, il a les propos pour charmer ou détruire n’importe qui, c’est mieux qu’un acteur de théatre ou de cinéma, c’est un pro, juste un exemple qui me vient à l’esprit, l’agent de la cie des eaux est venu relévé les compteurs eaux, me demandait de dégager l’herbe qui entourait le compteur, je n’ai meme pas eu le temps de lui répondre, il est sortir de son bureau en engueuilant cette personne, qu’il était un faignant, incapable de le faire lui meme, au point, il a écrit en recommandé à l’administration pour expliquer qu’il était incapable etc… avec des phrases très méchantes, ils lui ont répondu qu’il faisant son travail, ils les a critiqués énormément, les traitant de bon a rien,faignant, avec une grande arogance, c’est ce que je vis toujours, ils critiquent tout le monde, et se fait bien voir quand il a besoin, poli, courtois, propre alors qu’il se lave jamais le soir, il rentre dans le lit sans laver sa figure, je lui est dis pleins de fois, et c’est la galère, il dit souvent que je ne suis pas son élève, il est incroyable au début j’ai beaucoup pleuré et bu pour calmer ma grande tristesse, mes enfants ont connus cette terrible tragédie et se rappellent ses parents sont morts il y a quelque année, sont enfance était basée par l’éducation de sa mère, son père incapable était ivre du matin au soir, mais il se mirait devant sa mère, il dit toujours grace à la mère j’ai su faire çà etc… c’est à mon avis surtout depuis qu’il a eu le pouvoir d’entreprendre le commerce et maintenant la justice, qu’il a beaucoup changer et métarmorphosé ses propos, la violence verbale, l’indignation, plus bas que terre, dont il fait très souvent à tout le monde, il traine les gens dans la boue, et toujours énérvé, toujours devant son ordinateur dès 7h30 le matin non stop jusqu’au soir 19h30 et regarde encore ses mails avant d’aller se coucher sans se laver bien sur, pourtant il va dans des garages en costume faire des expertises impressionnant, beaucoup à dire, voilà une toute petite partie de ma vie actuelle. Geneviève donnez moi votre avis si vous vivez une telle histoire, merci beaucoup d’avance!!

  33. pouchot

    Comment puis je être sur que ma femme
    Est une PN. Car elle me fais souvent croire
    que c’est moi qui le suis en me traitant de pervers
    et de manipulateur. A l’ écouter me parler et me
    prouver avec ses paroles j’en viens a avoir le doute.

    • Bonjour,

      Il est effectivement important de se pencher sur nos propres comportements.
      Par contre, évitez de céder à la mode des PN …
      Les fins de couples voient souvent des comportements pervers et manipulateurs entrer en jeux …

      Courage! Geneviève Schmit

  34. wagner

    bonjour
    Mes enfants et moi sommes victime d’un pervers narcissique depuis 10 ans , la séparation à eu lieu il y a 7 ans mais rien ne se calme, bien au contraire. Il y a eu un dossier pénal pour agressions sexuelles sur mes enfants , ce dossier est classé « sang suite » car « pas assez caractérisé », .Il y a eu aussi de graves maltraitances. sur mes enfants et moi.

    Nous sommes désespérés, les attaques à coups de procédures m’ont déjà couté 10 000 euros pour essayer de les protéger et nous en sommes toujours au même point rien n’avance. Le but de cet homme est de punir et de nous détruire…et de nous étrangler financièrement. Il me fait passer pour folle et le tribunal est tout le temps de son côté, il nous détruit les enfants et moi . Comment sortir de cet enfer , même la police le protège.
    cordialement

    • Bonjour,
      Puisque vous semblez souhaiter mon aide, le mieux serait de prendre directement un rendez-vous dans mon agenda en ligne sur ce même site.
      Tenez bon! Geneviève Schmit

  35. Sandrine

    Bonjour,
    Je trouve votre site vraiment formidable et tellement réaliste.
    Il y a un an j’ai quitté mon P’N, et réussi à me reconstruire, mon seul soucis reste mon fils de 3 ans aujourd’hui. Il avait deux ans à notre séparation. Dans un premier temps, j’ai réussi à éviter qu’il aille chez son père mais nous avons eu un premier jugement qui lui a donné la garde pendant toutes les petites vacances scolaires suite à de fausses attestations. Mon ex veut son fils pour le confier à sa mère qui n’a jamais pu avoir son deuxième enfant. Elle se fait d’ailleurs appeler maman par mon fils. C’est une femme qui a toujours contrôler son fils , elle ne s’en cache pas, elle sait qu’il a peur d’elle. Elle a perdu toute sa famille et se retrouve seule avec son mari et son fils. Elle vit avec son passé omniprésent et ses vielles méthodes complètement dépassées. Elle a peu élevé son enfant car bien trop occupé par leurs commerces et sa dépression qui la poussé à avoir des problèmes de dépendance avec l’alcool. C’est elle qui a fait en sorte de me chasser pour récupérer mon fils et en prendre possession à sa guise.
    Le père de monsieur est dépressif et à tenter de mettre plus de 4 fois fin à ses jours.
    Mon ex est lui aussi très instable, il partait violaient d’un coup, à tenté une fois de se suicider par pendaison, je lui ai remis la chaise sous les pieds pour qu’il se dépende, tout cela devant notre fils qui n’avait pas encore deux à l’époque. Il ne supportait pas de s’occuper du petit, ne supportait pas ses pleurs, n’aimait pas lui donner la douche, le changer, jouer avec lui… Iil faisait bonne figure devant les gens mais derrière c’était toujours la comédie.
    Mon problème c’est qu’à chaque fois que mon fils retourne là-bas, ils lui font un lavage de cerveau pour que le gamin dise qu’il veut vivre chez eux. Cela perturbe de plus en plus mon fils qui me dit avoir peur d’aller là-bas mais il refuse d’en parler à la crèche ou même au psy. Nous en avons vu 3 mais à chaque fois on nous dit qu’on ne peut rien faire, c’est frustrant. Son père continue de jouer sa parade de façon à obtenir plus d’attestation.
    Cela fait une semaine que mi fils est chez les fous, et son père et les grands-parents refusent que je sois en contact avec lui, ils sont totalement injoignable et 240 kms nous sépare. J’ai eu mon ex samedi dernier qui ma hurlé dessus totalement hystérique pour une chose complètement fausse, et mon fils était juste derrière. Mon fils était très angoissé avant de partir, grosse poussée de fièvre et gros chagrin, je ne sais pas comment je vais le retrouver le samedi 19…
    Comment puis-je aider mon fils svp? Je suis complètement désemparé …
    Merci

    • Bonjour,

      Situation effroyable !!
      Prenez un « bon » avocat.
      Éventuellement convenons d’un rendez-vous pour une consultation à distance pour tenter de trouver de bonnes stratégies…

      Tenez bon !

      Geneviève Schmit

      • Sandrine

        Merci pour votre réponse, j’ai changé d’avocat contre une autre que l’on m’avait conseillé. Elle a beaucoup plus compris le problème et m’oriente pas mal mais le hic c’est vraiment mon fils.
        Je veux bien prendre rdv avec vous mais j’ai des finances très juste avec d’e gros frais d’avocats. Avez-vous vraiment une solution pour le sortir de là? L’avocate me conseille de nouveau Lee voir un psy mais je pense que mon fils à peur de parler suite au lavage de cerveau qu’il s lui ont fait…

  36. L

    Bonjour, est-ce-qu’un PN peut dire des choses perverses, dégueulasses, mal élevé, au monde qui l’entoure tout naturellement en rigolant pour nous faire rigoler?

    • Bonjour,
      Il me semble que oui !
      La dérision est souvent utilisée, et pas seulement pas les PN, pour faire passer une attaque et déstabiliser l’autre!
      Si on réagit, on passe pour quelqu’un qui n’a pas d’humour … il semble alors qu’on ne peut que laisser dire …
      Amicalement, Geneviève Schmit

  37. Lep

    bonjour on peut se parler en privé demain en journée svp par mail par pitié svp svp, j’ai plus que besoin de votre attention et écoute. or si vous saurez mon histoire !

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez une consultation afin que je vous aide à mettre à plat votre histoire et pour que je puisse répondre à vos question, le mieux est de prendre rendez-vous sur mon agenda en ligne ou de me laisser un texto afin que je vous rappelle pour le fixer ensemble.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  38. Tournon Sylvie

    Bonjour Geneviieve,
    J’ai une question à vous poser. Faites-vous aussi des soins pour des enfants pervers narcissiques car un de mes enfants (ma fille 10 ans) aurait de nombreux symptômes correspondants aux critères et je m’inquiète pour l’avenir, surtout avec nous ses parents, son frère et sa sœur. Je ne trouve pas beaucoup d’infos sur les cas des enfants et je préfère prendre les devants maintenant. Peut-être avez-vous des spécialistes à m’indiquer si ce n’est pas votre spécialité. D’autre par, est-ce que l’hypnose Ericksonienne marche pour ce cas, étant donné que nos séance chez un psychologue ont échouées.
    Merci de votre réponse et bonne journée
    Sylvie

    • Bonjour Sylvie,
      Un « enfant pervers narcissique » ou en enfant de PN ?
      En tout état de cause, il est vraiment important que cet enfant le souhaite.
      Si c’est le cas, et que vous êtes dans la région, je le recevrais volontiers à mon cabinet de Seine et Marne.
      L’hypnose ericksonienne, l’EMDR sont des techniques que j’intègre dans le cadre thérapeutique. Elles sont très efficaces.
      Courage! Geneviève Schmit

      • Tournon Sylvie

        Merci Geneviève, C’est une enfant qui est PN, nous, les parents n’avons pas ce symptôme, ni son frère et sa sœur. Elle ne souhaite rien de nous ni notre aide. La discussion est nulle à présent à part « à demain”, “bonjour” et “merci”. Elle ne veut pas parler de ses propres difficultés et préfère accuser autrui. Alors, je ne sais pas comment faire pour la décider à se faire soigner.

        Merci pour vos conseils,
        Cordialement,
        Sylvie

  39. Madame, j ai écouté votre documentaire…Le père de mon fils est un pervers narcissique confirmé…Après des destructions morale et meme physique sur ma personne…et sur ce que je suis..Il a la garde de mon fils depuis 7 ans…c est a dire que mon fils a 15 ans…et il a vécu avec son père manipulateur…Cela m a couté de nombreux désagrément dans ma vie voir meme des situations limites de mon élimination physique et une envie du père que notre fils s eloigne de moi…
    Mais a ce jour mon fils adolescent…est devenu un pervers narcissique sans scrupule pour son père qu il admire vu sa réussite…moi j ai tellement était dénigré…que je suis a ses yeux une maman pas comme il faudrait…
    Et pourtant au départ son père m admiré, me voulait et apres ma détruit avant de me laisser.;dans le déni et l indifférence la plus froide..et sans regret.J ai été battue pendant 3 ans…Il mentait a la police et me faisait passer une rien du tout..Important j étais model, et danseuse avant très convoitée…j ai maintenant 47 ans meme apres 10 de séparation son père ne pense qu a vouloir me détruire aux yeux de mon fils…

  40. Brigou

    Chère Geneviève, je m appelle Sophie et je suis la proie idéale du PN. Celui qui m’ a le plus marqué a failli me tuer dans un accident de voiture car j envisageais de le quitter ensuite il m’ a violée, introduit une bouteille de bière dans le vagin etc… Pour me sortir de cet enfer j ai du m enfuir et me réfugier chez un avocat… Seule une procédure judiciaire (pénale) a réussit a le calmer. Mais 5 ans après le non lieu! il pense que je lui appartient encore heureusement la distance géographique nous sépare et me rassure car je me sentirai totalement libérée le jour ou il sera mort. Et la encore j ai peur que le jour ou il sentira perdu il viendra me chercher estimant que si lui meure moi aussi je doit mourir avec lui. Le dernier PN que j ai fréquenté, m’ a permis de me libérer facilement car je ne suis pas sa proie numéro un, juste un jouet parmi d autres! Et la question que je me pose aujourd hui c est est ce que tous les hommes ne sont pas PN ? Certes a des degré plus ou moins important! Car tous les hommes sont lâches, ( rarement ils demandent le divorce s accommodant de leur bonbonne a la maison et leur maîtresse a l hôtel), tous mentent, tous on besoin de dominer la femme d ou la lutte de celles ci pour l égalité des sexes, quel homme supporte qu on critique son sexe? Tous susceptible! Tous nous ont envie de « baiser » la voisine! Je pense que l homme est un prédateur et que la femme est une matrice, que la virilité et l amour sont des fantasmes. Je suis perdue et fatiguée, pouvez vous m éclairer?

    • Bonjour Brigou et merci pour votre témoignage puissant !

      Non,je ne crois pas que « tous les hommes » soient des PN ! Dieu merci !
      J’en suis certaine, et cela même s’il est vrai qu’il semble y en avoir de plus en plus.

      Par contre, bien que vous disiez être une « proie idéale« , vous semblez oublier pour le moment le fait que c’est nous, « proie idéale » qui « attirons » et sommes « attirées » par les PN !!
      C’est donc à ce niveau là que nous pouvons agir puisqu’il n’est pas possible de soigner un PN.

      Allez voir un psy, travaillez vos failles qui font que cette situation se met constamment sur votre route et, ensuite, vous attirerez à vous des hommes plus sains parce que VOUS aurez su évoluer d’une belle manière!

      Ces failles sont souvent un grand manque de confiance en soi, peur de l’abandon, du rejet ou de la solitude.

      Courage ! Geneviève SCHMIT

  41. GONZALES Fabienne

    Ces videos sont de très bonnes idées et réalisations ! Rien de tel que de donner à entendre ! Bravo! Et c’est aussi donner de soi on le comprend bien ! Les petits textes qui reprennent certaines phrases sont bien venues !
    On voit que le collier est devenu cher et précieux dans la video ou tu parles de l’ utilisation des informations confiées..
    Merci aussi a Austin qui veille ces bons moments!

    • Merci à toi Fabienne pour ta gentillesse !
      Oui, tes bijoux sont précieux pour moi d’autant plus qu’ils sont créé par les mains d’une amie !
      Affectueusement, Geneviève

  42. Gaëlle

    Bonsoir Geneviève ,
    Ces vidéo sont criantes de vérité, de vécu et sont aussi la preuve de notre force dans ce combat à pouvoir les entendre et les digérer . Cette monstruosité maladive doit être révélée, énoncée, décrite comme vous l avez fait avec votre cœur et votre recul.
    Le reportage avec votre consœur a bordeaux est aussi un maillon fort. Merci pour ce travail qui a du être long et prenant. Merci a votre générosité dans ce combat. J ai écouté et je n ai pas pleuré pour une fois, peut être suis je sur le bon chemin de la résilience !?
    Mais la colère liée à l injustice demeure , que 2014 soit une année où nos magistrats ouvrent les yeux et entendent nos vérités , qu ils comprennent ce que nos enfants vivent… Que les fruits de ce grand travail mûrissent. J espere qu ils accederont a votre travail.
    Votre aide est remarquable, votre soutien est réel. Un grand merci.

    • Un grand merci à vous Gaëlle pour ce témoignage de sympathie !
      Bon courage à vous pour votre re construction …
      Amicalement,Geneviève SCHMIT

  43. jsaisplus

    très intéressant les vidéo….se sont des questions qu’on se pose même si j’ai encore du mal à réaliser qu’il est manipulateur ….

  44. Céline.D

    Merci pour vos vidéos, et les informations que vous partager. Cela m’aide beaucoup dans ma reconstruction suite à plusieurs années de vie avec un homme pn.

  45. virginie chanu

    Je découvre avec plaisir les vidéos de Geneviève répondant aux questions fréquentes qui lui sont posées dans sa pratique. Personnellement, j’aurai envie de lui en voir publier chaque jour, et de les regarder juste pour le « plaisir », paradoxalement, pour me rappeler égoïstement, que moi, je ne souffre plus de la prédation, que je suis vraiment passer derrière, et que toutes les réponses que je lui entends formuler, sont exactement les conclusions auxquelles je suis arrivée au bout d’un long travail de rétablissement.
    Synthétique. Précise. Claire. Généreuse. Juste. Humaine. Geneviève donne à entendre exactement tout ce qui peut aider les victimes à entrer dans le long chemin de la guérison, derrière l’atroce rencontre avec un pn…
    ENTENDRE précisément de vraies réponses aux questions innombrables, affolantes, obsessionnelles, qu’on se pose, sans fin, seul et enfermé dans ses tourments, traumatisé, l’esprit complètement déboussolé par le rapport avec le pn, c’est exactement ce dont on a besoin pour sortir des griffes du pn. ENTENDRE.
    L’expérience de la « relation » avec un pn, est si sidérante, qu’on ne comprend plus rien, et que les autres humains autour de nous, encore moins. On se pose éternellement des questions… On cherche qui va nous répondre. C’est dire à quel point, la démarche de Geneviève est précieuse. C’est vraiment la parole de l’autre qui permet de retrouver l’espoir de s’émanciper, de sortir de l’emprise, de quitter pn, puis d’entrer en guérison. En particulier, la parole juste, informée, précise, technique, cette parole vraie décrivant la réalité d’un indicible, cette parole qui manque, qu’on cherche partout… (vécue de surcroît dans le cas de Geneviève).
    Merci donc à Geneviève, encore une fois, pour son engagement, sa démarche, et la justesse si bienvenue du procédé………
    En souhaitant bon rétablissement, à toutes les victimes qui tomberont sur ces mots.

    • Un grand merci à toi Virginie pour ces encouragements !
      Le passage à l’image a été long pour moi, il m’a fallu accepter d’être simplement … moi-même.
      Avec toute mon amitié, Geneviève

    • Martin R

      Je partage entièrement votre avis dans tout ce que vous dites !
      Le fait que Mme Schmit utilise les mots justes est capital, parmi tout ce que j’ai pu lire sur le sujet (avant et après), ce sont les siens qui m’ont le plus aidé : les mots comme « drogue« , « état de choc post traumatique« , des phrases comme « Il est très rare que la victime s’en rendre compte, et cela même si elle est avisée ! Tout au plus, elle verra des signes, ressentira des alertes, entendra des mises en garde, mais l’emprise est déjà trop présente pour qu’elle ait « envie » de réagir« , ont été essentielles pour m’ouvrir les yeux, et m’ont peut-être sauvé la vie tellement j’étais proche du suicide.
      De plus, grâce à son site, Mme Schmit a créé une communauté des victimes qui est un grand réconfort et par ses vidéos, elle nous donne humainement beaucoup !
      On parle essentiellement des homme PN. Moi j’ai eu à faire à une femme qui était vive, intelligente, mère de 3 enfants, et qui ne s’est jamais départie d’une forme de douceur, donc quasi insoupçonnable.
      J’ai donc mis d’autant plus longtemps à comprendre.
      Ce cas de figure étant plus rare, j’essayerai de mettre mon témoignage en ligne. Pour ceux que ça intéresse, je conseille le livre de Delphine de Vigan, « D’après une histoire vraie », qui raconte une histoire d’amitié perverse entre 2 femmes, de façon très subtile et … parlante !
      Merci encore, Mme Schmit !
      Martin

      • Merci Martin,

        Je suis particulièrement touchée par votre témoignage de reconnaissance pour mon travail.
        Vous avez parfaitement compris mon désir, presque obsessionnel, de poser le mot juste sur ce qui est vécu ou ressenti.
        Votre témoignage sera le bienvenu, même ici! Faites moi signe en privé lorsqu’il sera prêt et nous le publierons.
        Je vais copier votre message pour le coller dans mon livre d’or personnel, mon « pot de miel » comme je dis et qui vient ma rassurer lorsque je doute .
        Merci !

        Affectueusement, Geneviève Schmit

        Restons en contact sur mon Facebook Professionnel si vous le souhaitez: Soutien.Psy

  46. Artémis Velourine

    Chère Geneviève
    Depuis de nombreuses années vous vous battez pour soutenir les victimes des manipulateurs pervers narcissiques votre détermination et votre professionnalisme sont sans faille.
    Les vidéos mises en ligne sont claires précises et très instructives..Elles seront à mon sens un support de communication porteur ..
    Je pense qu’elles pourront également permettre à de nombreuses victimes de se reconnaitre en tant que telles et de vous joindre pour être aidées .
    Merci pour votre action , la chaleur et le soutien que vous donnez sans compter.

    • Merci Artémis pour votre partage.
      Venant de vous cela me touche beaucoup !
      J’ai pu réaliser que ces courtes vidéos ont vraiment beaucoup plu et cela me rassure d’une part et me convient car c’est un moyen simple, gratuit et efficace d’aider à ouvrir les yeux et à comprendre ce qui est parfois vécu dans le secret des chambres fermées…
      Amitiés, Geneviève