Christine

Au premier coup porté, allez déposer plainte…allez-y, la peur au ventre peut-être, mais allez-y car c’est la meilleure des choses à faire dans ce cas…

N ‘allez surtout pas lui trouver des excuses du genre «  je l’ai peut-être provoqué » ou « il a beaucoup de soucis en ce moment« ,  » c’est pour nous qu’il travaille autant » , «  que va-t-on devenir, je n’ai pas de travail » ou je ne sais quoi encore car rien, ABSOLUMENT RIEN ne justifie le fait qu’il vous frappe.

S’il ne va pas bien, s’il ne sait pas se maîtriser, qu’il aille se faire soigner, vous n’êtes pas son punching ball ( c’est trop facile, zut!)

Et par pitié, si vous ne voulez pas lui laisser la porte ouverte à tous les abus, ne retirez JAMAIS votre plainte! JAMAIS, vous m’entendez?

Je suis passée par là, le chemin n’a pas été facile ( à l’époque j’avais trois jeunes enfants) mais la vie est beaucoup plus belle maintenant, sans lui!!!

 

A toutes mes sœurs de galère que j’embrasse affectueusement

Christine

Témoignage suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *