Eugène BARALE

ÉVITER  LE  DRAME AVEC  VOTRE  CONJOINT OU  COMPAGNON

Pour  être  passé  par  de  telles  épreuves   avec  toutes  formes  de  violences  et  de  manipulations, et  bien  que  je  sois  un  homme, j’apporte  ce  témoignage  car  il  s’agit  de  comportements  violents  et criminels  sur  les  personnes.

.

Il  est  difficile  de  mettre  un  terme  à  une  relation avec  une  personne qualifiée  de  normale.
Quand  on  aime, on  s’attache , on  se  projette   et  il  y  a  l’entourage, la  famille , les  enfants, toute  la  vie  quotidienne  auxquels  on  pense  et  qu’il  va  falloir  bousculer.
Pour  une  personne  stable, il  va  falloir  tout  recommencer, tout  rebâtir  avec  les  nombreux  dommages  collatéraux  qui  en  résultent  , tant  sur  le  plan  financier, que  professionnel  , social  ou  affectif.

Cela demande de la force de caractère : accepter de tout perdre pour tout reconstruire avec une autre.

Beaucoup  de  personnes  hésitent  ou  renoncent  par  peur  ou  par  confort ou  en  raison  de  l’âge.
Ces  personnes  se  satisfont  d’une  vie  médiocre  et  sans  amour  qui  va  lentement  les  détruire  voire  les  déprimer   avec  le  temps.
Ces  dommages  produisent  des  effets  à  long  terme  sans  faire  courir  un  danger  brutal  et immédiat  pour  les  acteurs  concernés.

.

Quand  on  a  affaire  à  un individu   violent  voire  pervers , manipulateur, la  choix  de  rester  ou de  partir  se  pose  en  d’autres  termes  et  doit  être  rapide.
Ce  choix  n’est  pas  plus  aisé   qu’avec  une  personne normale  car  il  peut  s’être  établi  des  rapports  sadomasochistes   qui  rendent  l’absence  de  l’autre  intolérable. Ces  liens , aucun  ne  les  maitrise , car  il y  a  une dépendance physique  et  sexuelle  entre ces  personnes.
On  oublie  les  coups  et  les  insultes, puis  on  repart  pour  un  nouvel  épisode.
Mais  il  faut  arriver  à  prendre  la  décision  de  se  séparer  rapidement  pour  sortir  du  cercle  infernal.

.

Des   personnes  perverses  ne  se  contrôlent  plus  dans  certaines  situations  et  ne  peuvent  bien  souvent  pas  guérir  car  leur  comportement  a  pris  naissance  très  tôt  dans  l’enfance ou  a  été  induit  par  l’entourage  parental.
Elles  passent  à  l’acte de  différentes  façons.
Cela  peut  être  un  assassinat  ou  un  empoisonnement  de  l’autre  qui  veut  partir , et  qu’il  faut empêcher  de toutes  les  façons  possibles.

Personnellement , pour m’empêcher de partir dans mon véhicule chargé avant le départ, mon épouse a pris un couteau et crevé les 4 pneus du véhicule ; elle aurait pu dans cet instant m’agresser avec son couteau.
Selon  ses  dires, elle ne  pouvait  plus  contrôler  ses  actes.
Les  personnes  perverses  peuvent  même  organiser  l’agression  pour  en  faire  porter  la  responsabilité  sur  l’autre, voire  déguiser  en  suicide le  décès  de  l’époux ou de l’épouse.

.

Il  est  donc  impératif  de  prendre  les  devants, de  partir et  de  ne  pas  revenir.
Il  faut  se  dire  que  la  fuite  est  un  acte  héroïque  dans  de  telles  circonstances, et  surtout  ne  pas  changer d’avis .
La  relation  est  comme  une  drogue  avec  laquelle  on  a  de  l’addiction , on  va  passer  par  des  phases  de  manque  durant  lesquelles  on  voudra  revenir, pardonner.
C’est  dur  et  il  faut  se  faire  aider  pour  franchir  le  rubicond  de  façon  définitive. Très  souvent  les  mêmes  causes  entrainent  les  mêmes  effets  ou  même  une  situation pire qu’avant.

.

Gardez toujours  à  l’esprit  que  c’est  votre  peau  et  celle  de  vos  enfants  que  vous  devez  sauver  quand  bien  même  il  y  aura  une  traversée  du  désert   inéluctable.

Foncez , fuyez votre bourreau, ne vous retournez pas comme Loth et allez vers la nouvelle terre promise qui vous tend les bras.

Rachel  ne  l’a  pas  fait  et  l’a  payé  de  sa  vie.

Que  sa  mort  serve au moins  à  sauver  d’autres  personnes  dans  de  telles  situations.

 

Eugène BARALE

Témoignage suivant

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *