Femmes loyales et fidèles dans le couple

Les femmes loyales et fidèles ont-elles une place dans le couple et dans notre société au XXIème Siècle?

Témoignage

Questionnement

Voilà maintenant deux ans que je poursuis un chemin long, enrichissant certes, mais intense…La reconstruction demande du temps, de l’honnêteté vis à vis de soi avant tout, de faire le point sur ce que l’on se souhaite; seul ou accompagné. On redéfinit nos valeurs, on les affirme et surtout on tente de retrouver la personne que l’on est réellement après s’être perdue dans le néant.

Alors, on se repose toute les questions: qui épousent cette reconstruction. L’honnêteté, la loyauté, la fidélité, le sens de notre vie avec qui et pourquoi? Mais aussi l’amour, l’attachement, se dire ou ne pas se dire, dire ou ne pas dire…On s’expose à soi-même avant tout!

Ecologie féminine

A l’aube de mes 50 ans, je suis particulièrement sensible à l’écologie et ses conséquences sur notre planète et ceux qui y vivent. Je redéfinis les valeurs liées à la naissance, la mort et tout ce que l’on traverse entre les deux. Et surtout…Pourquoi?

Parce qu’il faut parler d’écologie humaine également, je revisite la cellule familiale, le couple, la place des femmes et des hommes dans notre société et je suis amère…amère de constater qu’au XXIème Siècle, la femme doit encore se battre chaque jour pour exister, pour se faire respecter…

Il semblerait que la femme soit responsable en grande partie de la transition écologique, et je le pense sincèrement…Parce qu’elle gère les enfants, la maison, le quotidien !
Il semblerait aussi que la femme soit responsable de la vision que ses enfants auront du monde. Elle serait responsable également de la transmission patriarcale et du machisme! Et bien, n’en déplaise à certains, je suis assez d’accord avec ça. Tant que nous, mères, élèverons nos enfants en leur faisant croire que les garçons sont destinés à devenir des hommes qui pourront butiner sur toutes les fleurs et accepterons, ne serait-ce que tacitement, que nos filles deviendront de bonnes mères et non pas des femmes libres, nous pêcherons sans cesse!

Questions existentielles

Je me suis posée énormément de questions sur le rôle de mère, sur le rôle du père mais aussi la place de l’un et de l’autre dans le couple!

L’influence primordiale de la mère sur ses enfants

Alors, peut-être faut-il commencer, nous les femmes, par arrêter de faire croire aux petites filles que le prince charmant existe. Et pourtant, tous les dessins animés mettent en scène, encore aujourd’hui ces scénarios. Alors, peut-être faut-il arrêter de mettre comme conditions au moment du mariage que l’on se promet fidélité, honnêteté et loyauté! Parce que tout ça finalement n’est qu’un chèque en blanc que nous signons les yeux fermés…

Impact de l’éducation de nos filles

Femmes loyales et fidèles dans le coupleCombien de femmes ne se retrouvent pas dans cette impasse entre 40 et 50 ans après un divorce compliqué et parce qu’elles se sont senties trahies, non respectées dans l’engagement qui a été le leur…

Parce qu’elles se sont senties traitées comme une mère et non comme une femme dans leur relation, parce qu’elles ont assumé pendant que l’homme papillonnait ….

Alors, oui j’en arrive à me dire, au regard porté sur tous ces témoignages que je lis et qui me touchent parce que tout simplement, je m’y retrouve, que nous avons été des « bonnes filles » élevées pour mettre au monde des enfants, pour s’occuper de notre foyer et depuis mai 68, nous devons en plus faire carrière. Et bien, je peux vous dire qu’après avoir assumé tout ça dans ce siècle, nous n’avons même plus le temps de prendre un amant! Le contraire est moins vrai, n’est-ce pas?
Je ne parle bien évidemment pas de toutes les femmes, je parle ici de quelques femmes qui attendent ou attendaient de leurs relations de l’engagement, du respect, de la loyauté, en s’oubliant parfois trop…

Aurions-nous pêché, nous les femmes, par l’éducation que nous avons continué à donner à nos filles et à nos garçons? Je suis dépitée d’entendre encore dans trop de bouches que l’homme ne pense qu’au sexe, qu’il a un sexe à la place du cerveau, avec comme constat alors que la femme n’est encore qu’un objet dans cette société. Tant de procès, de plaintes faites par des femmes harcelées, agressées, violées…Tant de témoignages d’hommes qui éprouvent le besoin d’entretenir plusieurs relations souvent extra-conjugales parce qu’ils considèrent que c’est normal puisqu’ils sont des hommes!…C’est juste une question d’hormones hein!…

Fidélité?

J’entends encore et encore, je lis encore et encore que finalement la fidélité n’est pas naturelle chez l’Homme…

Mais alors pourquoi éduquer nos enfants avec ces valeurs? Pourquoi leur faire croire que leur père et leur mère se suffisent à eux-mêmes? Pourquoi définir les liens du mariage, notamment par un engagement de fidélité. N’existe-t-il pas là un paradoxe?

Mais je vais quand même jouer l’avocat du diable face aux sexologues, aux psychologues et aux personnes qui prônent que la jalousie n’est pas normale, que l’on ne s’appartient pas. MAIS bien évidemment que l’on n’appartient à personne et que l’autre ne nous appartient pas! Le débat, à mon sens n’est pas là… Il y a une faille et une grande faille parce qu’assez bizarrement, je n’entends personne dire: « Ah super… mon mari ou ma femme m’a trompé(e) »! Ou bien: « Chouette, tu sais quoi, j’ai appris que mon mari a une maîtresse! » Nous sommes tous blessés lorsque nous sommes face à cela, face au mensonge…

Et si nous parlions de la notion de contrat moral? Parce que ça, on n’en parle que très peu dans les réseaux sociaux, dans les articles de revues spécialisées…Il faut presqu’en arriver à consulter un thérapeute pour approcher cette question épineuse du contrat moral dans un couple. Et pourtant, ce contrat moral devrait faire partie intégralement d’une histoire naissante entre un homme et une femme! Mais ouh lala… ,peut-on parler d’envie, d’infidélité lorsque l’on tombe amoureux? Tabou, n’est-ce pas? Il est peut-être temps d’expliquer aux hommes que la loyauté n’est pas réservée qu’aux hommes entre eux dans le cadre de leur travail, de leurs clubs ou d’une équipe de foot…Non non et non! Cette loyauté est nécessaire aussi entre hommes et femmes et dans le couple également! Mais, avouons-le, dire l’infidélité, c’est risquer de perdre l’autre! Qui est l’objet finalement dans cette histoire?

Honnêteté

Il n’est donc pas question d’appartenance ou de prise en compte de l’autre comme un objet parce que l’on éprouve le besoin de vivre une relation dans la fidélité.
Il est question que chacun soit clair envers l’autre dans ses attentes sur ce point. Dites-moi si je me trompe et à quelques exceptions près de personnes qui savent être claires sur ce point, l’amour est-il possible dans une relation tout en disant: « Mais tu sais, c’est super aussi si tu vas voir ailleurs et que je vais voir ailleurs…Parce que je peux vous dire quand même que les hommes acceptent très bien leur infidélité mais accepte beaucoup moins l’infidélité de leurs femmes! Ça aussi, il faut le dire! Nous en sommes encore là aujourd’hui!
Combien de femmes ai-je vu tolérer que leur mari ou compagnon soient infidèles à condition qu’il s’agisse de l’histoire d’un soir? Pensez-vous que le contraire soit accepté aussi facilement de la part d’un homme? NON dans la majorité des cas…

Comment éduquer nos enfants?

Alors, que devons-nous dire à nos enfants, filles comme garçons dans les valeurs que nous leur transmettons et le modèle que nous mettons sous leurs yeux chaque jour? Parce que franchement, moi je m’y perds!

Je vois des femmes sur le carreau, qui n’osent plus se réengager dans une relation par peur de revivre dans le mensonge, dans la trahison…Elles sont tout simplement blessées…meurtries pour avoir fait confiance, pour avoir été loyales et pour avoir attendu, probablement à tort, ces mêmes valeurs de la part de leur mari ou leur compagnon.

Allons-nous continuer à défendre l’idée que l’homme est infidèle par nature (en gros, qu’il en est resté à l’ère préhistorique) et que nous, les femmes, devons accepter sa nature paléontologique ?

Et puis, j’ajouterais qu’il n’y a pas de jalousie à l’exception de quelques cas plutôt pathologiques. Il n’y a que des femmes qui ont cru les paroles d’hommes qui ne correspondaient pas à leurs actes!

Ce n’est pas l’infidélité en soi qui fait mal, c’est le mensonge! Et ce mensonge est une atteinte à l’autre qui subit la situation parce qu’incapable alors de pouvoir prendre une décision claire en pleine conscience.
En effet, si ce contrat moral d’infidélité ne lui plaît pas, il peut alors quitter la relation.
Mais là encore sujet tabou! On veut être infidèle mais garder l’autre sous sa coupe et l’empêcher de partir. Alors on lui ment et on abuse de sa confiance.
Je réitère donc ma question: Qui est l’objet dans cette histoire?

Ce contrat moral manquant engendre à terme un conflit de loyauté qui marque à tout jamais et qui demandera des années de reconstruction.

Un p’tit coup de gueule et une énorme pensée aux femmes qui se retrouvent dans cet article…

 

Calou


novembre 2018

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Pervers-narcissiques.fr

Pervers-narcissiques.fr Site portail pour les victimes de PN

Geneviève Schmit - Experte dans l'accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève Schmit, coaching thérapeutique.

. . © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques.
Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79


 

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy

 


 

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *