Manuel anti Manipulateurs Pervers Narcissiques

23 juillet 2015 Par

Manuel anti Manipulateurs Pervers Narcissiques

Vous venez de réaliser que vous êtes sous l’emprise d’un manipulateur pervers…

.
Réagissez et protégez-vous !

.

Je suis également là pour vous y aider …

.

Ces « motions de prudence » valent pour toutes les manipulations mentales telles que celles pratiquées par les sectes, les mouvements pseudo mystiques et religieux qui souhaitent avoir la main mise sur votre pensée et votre vie.

Certaines de ces indications de prudence sont dirigées plus spécifiquement contre l’action des Pervers Narcissiques ou Manipulateurs Pervers, ces spécialistes des « crimes parfaits« .

Vous ne pourrez pas éviter les attaques répétées et permanentes d’un pervers narcissique qui a décidé de vous nuire et de vous manipuler sans un minimum d’organisation dans votre protection et votre défense.

Bien souvent ils ne laissent aucune trace concrète de leur violence mais réduisent votre vie à néant.

Leur impunité sociale, (notamment vis-à-vis de la justice) vient en grande partie du fait qu’il est très difficile de présenter des « preuves » concrètes de leurs actions destructrices.
Or, les juges veulent des « faits », et n’ont clairement ni le temps, ni peut être la formation nécessaire à ce jour, pour décrypter le mode de fonctionnement de ces psychopathes et se laissent bien souvent berner par leur aspect angélique et leur assurance à toute épreuve.
Ceci est d’autant plus vrai que la plupart du temps, les victimes ont sombré dans un état d’anxiété tel qu’elles sont perçues comme instables ou hystériques et décrites comme folles par leurs propres bourreaux !

  • Dès que vous soupçonnez qu’on vous dicte ce qu’il faut penser ou faire ou être,
  • Dès que vous sentez que vous vous abandonnez à l’autre,
  • Dès que vous risquez de lâcher prise,
  • Dès que vous réalisez que vous n’êtes plus dans un système respectueux de vous-même,
  • Réagissez immédiatement !
  • Le plus tôt est toujours préférable!
  • N’ayez pas peur d’être momentanément paranoïaque!
  • Mieux vaut prévenir que guérir …

Geneviève Schmit

 

Manuel anti manipulateur pervers narcissique:

.

Voici une liste essentielle de conseils et de remarques destinés à vous aider.

 

2 mots d’ordre:

  • « Sauvegarder pour prouver »
  • « Prouver pour vous sauve(garde)r »

 

Il vous faudra des preuves concrètes pour vous (ne pas devenir fou. folle), pour les autres, pour la loi et pour la police.
Les preuves doivent êtres sauvegardées pour que votre réalité ne parte pas en fumée
Une protection en 3 temps indissociables , donc…et ce, dès les premiers indices de manipulation.

.

La Police ou la Gendarmerie:

Sachez que la Police est obligée de recueillir vos mains courantes ou plaintes si vous le souhaitez.
Ne vous laissez pas intimider.

Lorsque vous avez suffisamment rassemblé de courage, déposez plainte sans JAMAIS revenir sur votre déposition car vous perdriez en crédibilité !

Utilisez les MOTS PRÉCIS qui décrivent les FAITS !
N’insistez pas sur les émotions si ce n’est celle de la peur des représailles.

Si vous êtes tétanisé pas la peur, que vous craignez des représailles contre vous même, vos enfants ou vos proches, signifiez le aussi dans votre déposition !

Soyez précis et utilisez des mots forts!
N’ayez pas peur de « charger » la déposition. Ne laissez rien sous silence et cela même si cela vous dérange et touche votre intimité. Il n’y a aucune honte à ressentir !
En cas de violence dans l’intimité déclarez quelque chose du genre: « J’ai subi de très nombreuses fois des actes de violences sexuelles et morales dans la sphère intime et cela contre ma volonté pourtant clairement signifiée. »
Si vous n’osez pas déposer plainte, faite une main courante et dites: « Je n’ose pas encore déposer plainte pour ces actes là parce que je suis terrorisée et je crains des représailles. »

Tachez de trouver dès la première plainte des témoins de FAITS qui pourront venir déposer avec vous.
(Modèle de déposition)

Évitez toujours de parler de « pervers narcissique« , de « manipulations » auprès des Forces de l’Ordre et même des services sociaux car cela peut se retourner contre vous. Cette notion est peu connue et en tout les cas très mal comprise.
Si on vous en parle gardez une attitude réservée et éventuellement dites que « les actions posées par X « ressemblent » à celles décrites dans le livre de Nazare Aga qui traite des manipulateurs« .

Repositionnez vous toujours sur les FAITS et rien que les faits sans la moindre interprétation.
Partagez vos émotions, vos doutes, vos peurs avec votre psy !

.

.

Motions de prudence:

Lorsque vous commencez à soupçonner une manipulation :

  • Récupérer tout les documents officiels et importants: carte d’identité des enfants, passeports, livret famille, documents bancaires, d’assurances, toutes les clés, etc. … et les confier à une personne sûre. (cela peut sembler radical, mais cela vous aidera plus tard)
  • Ne jamais signer quoi que ce soit sans le montrer à votre avocat ! Les Manipulateurs tentent d’intimider, de faire pression pour faire signer des documents qui risquent de vous porter préjudice !
  • Ne jamais rester seule avec votre agresseur (avoir au moins un témoin)
  • Enregistrer tout ce que vous pouvez, tout le temps, aussi bien les conversations téléphoniques ou directes que les mails textos ou autres moyens de communication. De petits dictaphones ou même votre téléphone feront bien l’affaire.
  • Si PN vous envoient des textos qui pourraient vous être utiles de présenter à la justice 2 solutions:
    Soit demander à un huissier de faire un constat
    Soit de les photographier de sorte que l’on voit le numéro de téléphone de l’expéditeur ! Pour cela il faut supprimer de votre répertoire téléphonique l’enregistrement de ce numéro pour qu’ils apparaissent sans modification sur la photo. Ensuite les imprimer agrandis pour les présenter à la Justice.
  • Changer le code de votre téléphone portable, de vos accès Internet, de votre compte en ligne, de votre Facebook, etc. …
  • Ne rien faire qui va contre vos valeurs personnelles et contre les Lois, il s’en servirait.
    Se poser un moment pour faire le point sur vos valeurs profondes.
    Accepter d’être un peu paranoïaque le temps de la libération.
    Peut être même un peu menteur avec votre persécuteur s’il le faut.
    Ce n’est pas parce que vous décidez de mentir à ce fou que vous êtes menteur!

.

Si vos soupçons se confirment :

  • Rassembler autour de vous des personnes ressources et les informer (qui pourront vous guider). Vous levez votre petite armée !
  • Vous faire aider durant tout le processus de libération par un psychothérapeute qui connaît la notion de manipulation perverse et qui vous croit.
  • Déposer plainte à la moindre agression
  • Rassembler le plus de témoignages possibles sans attendre, même s’ils ne seront pas utilisés. Imprimer plusieurs fois ces modèles type que vous garderez sous la main.
    Modèle de lettre de témoignage légal
  • Changer les codes des cessions, MSN, Facebook, banque en ligne, etc…
  • Lorsque vous êtes contrainte de lui téléphoner, préparer votre appel et faites une fiche rassemblant les points importants que vous souhaitez aborder. Faites en peu à la fois, et aucun qui ne touche un aspect émotionnel, juste du pragmatique!
    Ne vous laissez jamais embarquer sur autre chose. Revenez toujours (aimablement) à l’essentiel inscrit sur la fiche, cela vous aidera à ne pas vous laisser embarquer dans les sables mouvants des diatribes du PN !
  • Ne jamais rester seul avec le PN. Toujours un témoin. Cela peut aussi vous aider à ne pas céder à la panique ou à la colère qu’il retournerait contre vous, soyez en certain !

.

Lorsque vous êtes sûr que l’on vous manipule :

 

  • Enregistrez toutes les conversations – Notez tout ce qui se passe dans un carnet (le « crachoir ») que vous gardez toujours sur vous. (Colombo!). Même si les enregistrements ne sont pas légaux, ils vous seront utiles ainsi qu’à votre avocat.
  • Ne répondez pas au téléphone et si décroché par accident: une formule courte de politesse et raccrocher.
  • Ne répondez pas aux mails et si c’est indispensable: être très factuel. Ne montrer aucune émotion car tout sera détourné et utilisé contre vous, la victime. Ecrire comme si le juge devait lire le message, ce qui sera d’ailleurs surement le cas.
  • Ne répondez jamais à la moindre urgence! C’est une grande spécialité du manipulateur pervers! L’urgence chez le pervers narcissique est toujours un piège ! Accordez-vous un temps de réflexion, dormez une nuit dessus, même pour des choses apparemment anodines.
  • Vider vos propres comptes bancaires et ceux de vos enfants sans le moindre scrupule. Soyez certain que le PN le fera.
  • Retirez exactement la moitié de ce que contiennent les comptes joints, au centime près.
  • Retirez les toutes procurations, même pour les courriers à la Poste.
  • Récupérer les cartes de crédit Cofinoga, Cétélem, etc… et changer leurs codes.
  • Sauvegarder sur un disque dur externe TOUTES les données de votre ordinateur (et du sien). Le confier à une personne sure hors de portée du manipulateur.
  • Récupérer les photos importantes ainsi que les souvenirs et les confier à l’extérieur.
  • Voir tout de suite un juriste pour connaître parfaitement ses droits (ce sera indispensable pour la suite). Mieux vous savez ce que la loi prévoit, mois vous vous laisserez intimider par son terrorisme.
  • Commencer à créer votre « boîte noire ». C’est une boite dans laquelle vous allez déposer des petits papiers sur chacun desquels, il y aura d’inscrit une des atrocités que vous avez vécues à cause de votre pervers narcissique. Anecdotes, attitudes, sales coups, mensonges, trahisons, …
    Cette boîte est à ouvrir chaque fois que vous vous sentez flancher vers cette curieuse «compassion amoureuse», chaque fois que vous lui cherchez des excuses, chaque fois que vous vous sentez retomber dans sa toile.
    Cette boite représente la réalité !
  • S’il vous harcèle au téléphone, n’hésitez pas prendre un nouveau numéro pour vos contacts et laissez celui utilisé par lui (ou elle), en mode silencieux. Cela permettra à la boite vocale d’enregistrer les messages qu’il ne manquera de vous laisser et, avec un peu de chance, ils pourront être utilisés par la police. Cette méthode pourra également le piéger s’il vous harcèle…
  • Bloquez les sms. Tout ces sms qui vous rappellent constamment qu’il ou qu’elle est là … Il existe maintenant un programme à télécharger sur les téléphone qui gère la liste noire des appels et textos à bloquer: « Calls Blacklist » (voir sur le Net)
  • Fouillez de fond en comble toute la maison, les poches et les voitures… On est bien surpris de ce que l’on peut découvrir !
  • Prenez des photos de tous vos biens, avec date, plus photos d’ensemble avec journal du jour dans le champ de vision. S’il y a des biens de grandes valeurs, les faire constater par un huissier ou des témoins.
  • Procurez-vous un gros cahier format A5 qui sera votre « cahier de route ». Vous y noterez au fur et à mesure: la date, le fait, témoins éventuels de tous les faits, appels, passages de bras, etc. …

 

Le corps a aussi besoin d’aide:

  • Vitamines
  • Oméga 3
  • Magnésium
  • Alimentation équilibrée
  • Boire beaucoup (d’eau !)
  • La respiration consciente pour se recentrer
  • Sophrologie, auto-hypnose, méditation …
  • Lectures positives
  • Éventuellement faites-vous soutenir par un léger antidépresseur que votre généraliste vous prescrira
  • Luminothérapie
  • Prendre l’air
  • Dormir
  • Fleurs de Bach – Elixir Urgences – Rescue
  • Renforcer la confiance en soi – faire du Systema (art martial russe) ou de Krav-Maga (art martial israélien)
  • … tout ce qui peut vous apaiser et vous recentrer

.

Mentalement:

  • Se recentrer sur l’essentiel. Il peut être différent pour chacun.
    Voir comment vous étiez « avant », quelles étaient alors vos aspirations, votre mode de vie, vos plaisirs, etc. …
    Partir de ce que la mémoire du corps connaît d’ « avant » la rencontre fatale et la réactiver volontairement.
  • Se poser les bonnes questions:
    • Est ce que je suis réellement respecté(e) par lui ou par elle?
    • Est ce que je suis réellement en sécurité avec lui ou elle?
    • Est ce que je peux me projeter de manière positive et « simple » avec lui dans un futur moyennement proche et plus lointain sachant que le « caractère » non travaillé n’est pas comme le bon vin, il ne s’améliore pas avec le temps…
  • Noter dans un cahier toutes les croyances que le PN a su glisser dans votre tête et les transformer.
    Le faire de manière systématique et cela même si vous n’y croyez pas encore.
  • Travailler vos valeurs personnelles ( voir mon protocole )
  • Se rappeler encore et encore qu’un Fou reste un Fou, quoi que vous fassiez il ne changera JAMAIS!
  • Prier si cela fait partie de vos pratiques personnelles…

.

On peut s’en sortir !!!
Vous pouvez vous en sortir!!

Je serai également là pour vous y aider si vous le souhaitez par ces consultations individuelles, par téléphone ou Skype, pour étudier avec vous la situation et trouver les bonnes stratégies.

 

Formations/Débats

Agenda des Formations/Débats

 

Geneviève SCHMIT - © Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève SCHMIT – © Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques

.

Geneviève SCHMIT

 

06.43.43.15.79 (laisser un texto)

.

.

.

 

© Geneviève SCHMIT diffusion. Toute reproduction, même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur

 

23 mai 2013

490 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Christele

    Bonjour,
    Ma fille fréquente depuis plus de 4 ans un homme qui je pense est un pervers narcissique avec qui elle a fait une merveilleuse petite fille. Elle a pour la X eme fois encore quitté mais reviens à chaque fois vers lui et bien sur à chaque fois est à nouveau dévastée. Elle est pourtant consciente de ce problème mais à chaque fois la manipule et finis toujours par la rabaissé et surtout devant les autres. Il n’a aucune limite et se sert de tous le monde pour subvenir à ses besoins, fainéant et irresponsable, il essaye maintenant de faire croire à tous le monde que ma fille est une mauvaise mère alors que c’est elle qui gère tout (éducation, entretien et surtout l’amour qu’elle donne sans compter à sa fille) Je ne sais plus comment faire et me sent impuissante devant ce problème. Pouvez vous me dire comment l’aider. En vous remerciant Bien cordialement Christele

  2. emilie

    Bonjour Madame,
    Cela fait un an et demi que je suis par
    Partie de la maison conjuguale. Je me bats pr avoir la garde des enfants qui pr le moment est attribuée au pere sous pretexte qu il ne faut pas changer leurs habitudes car il m a interdit de voir mes enfants pendant 6 mois avant toute decision judiciaire.
    Cela fait 6 mois que je les revois un week end sur deux. J ai demenage a 30 min du pere et trouve une personne qui rempli ma vie.
    Ce week end, 2 de mes enfants ont ete inssuportables, choses qui deja avait fait apparation mais pas a ce niveau. Mon plus jeune fils de 7 ans m a dit en presence de mon compagnon: maman, va baiser avec lui ». On lui a expliqué qu il n avait pas le droit de dire ca et demande ou il avait entendu ca.
    Hier j ai recu un mail de mon ex qui ecrit q mon ami a violente mon enfant.
    Mon ami est fou de rage. Il ne veut plus de mes enfants chez lui et veut repondre a mon ex.
    Qu en pensez vous? Que dois je faire?
    Nous sommes actuellement sous onc, dont un arret a ete decidé qui confirme des faits completement faux. Une enquete sociale a ete faite. La decision du juge pr enfants est une mesure d aemo. Cela fait 2 mois que je n ai aucune nouvelle, meme pas contacté une fois.
    Une expertise financiere a ete demandé nous attendons le rapport fin juin.
    Plusieurs plaintes et mains courantes ont ete deposées pour usurpation d identite, harcelement, humiliation en public..
    Merci de nous aider a agir correctement.

  3. Nine

    Bonjour

    Ayant posé ma question ailleurs sur le site qui n’aura vraisemblablement pas de réponse, je la repose ici autrement car j’ai vraiment besoin d’un avis.

    Avis qui ne se trouve pas auprès de gens n’étant pas aguerris en matière de manipulation, cela fait un mois que je m’épuise ( et me fais du mal) avec mes questions, et je dois vraiment savoir où aller.

    Je dois donner des explications sur une situation que j’ai vécue et dois savoir comment formuler les choses afin de ne pas prendre de risques qui me seraient préjudiciables.

    Pour faire le plus court possible : je dois expliquer une situation mettant en cause une personne qui a usé de manipulation avec moi, au moins inconsciente au début, et de toute évidence consciente par la suite, cette personne ayant estimé que j’avais usé de diffamation en portant à la connaissance d’un tiers son comportement. ( et ce même si je n’ai pas cité l’auteur des faits, on ne peut plus véridiques, concrètement).

    Jai d’abord songé à m’expliquer en donnant des précisions sur ce que j’ai vécu, en parlant de faits, de mots, qu’ont aussi eu des tiers qui se rendaient compte que quelque chose  » clochait », avant de me dire que je prenais un risque, si j’évoquais des points qui me permettent pourtant de rétablir la vérité sur ce qui s’est passé.

    Il m’est impossible d’expliquer les choses sans donner des détails qui évoquent plusieurs personnes afin de confirmer mes propos, si je ne le fais pas, ce que je dirai sera bien plus flou.

    Et justement, je me demande, sachant qu’une communication floue est recommandée avec les personnes manipulatrices, avec une particularité ici : je vais m’adresser à un tiers, avec le souhait que la personne en cause lise mes mots, si je dois éviter de dire exactement ce qui s’est passé, ou parler  » flou » ce qui ne me permettra pas de rétablir la vérité totalement.

    Dans tous les cas, cela va beaucoup déplaire à la personne qui a eu un comportement manipulateur à mon égard et je veux me protéger de représailles qui risquent dans tous les cas d’avoir lieu, ce qui m’est insupportable : soit je me tais et je ne contre pas le préjudice soit je parle vraiment et je prends des risques.

    Pour résumer : quelle limite dois-je poser et où?

    Puis- je exposer ce que j’ai vécu ouvertement, ce qui m’oblige à citer d’autres personnes pour confirmer mes dires, puisque le préjudice qui m’a été causé l’a été en évoquant des tiers( si je rétablis la vérité je dois les évoquer), ou dois- je uniquement évoquer mon vécu , et la personne qui est ici en cause?

    Je sais que ma formulation n’est pas précise et j’aurais vraiment eu besoin d’un avis éclairé, mais ne peux actuellement passer par une consultation Skype, il y a aussi des effets pervers à la manipulation : les enjeux financiers qu’elle peut concerner, le fait que la plupart des psys ne soient pas à même de traiter ces questions, y compris ceux qui sont remboursés, et qu’il soit nécessaire d’avoir recours à des consultations privées est discriminant, ce type de situations nécessite une aide véritable, et si l’enjeu financier immédiat ne le permet pas, c’est là aussi une conséquence perverse, à laquelle de vraies réponses ne sont pas apportées.

    Si je peux en trouver une ici, elle sera plus qu’utile.

  4. A

    Merci pour vos conseil ils m ont donner encore plus envie de ne plus me laisser faire je vien de faire un brouillon pour faire deux main courante pour me débarrasser de tout les pervers que j ais eu sur le dos depuis six année le père des enfants ( mariage gris ) et les mère de famille qui mon harceler parceque ma mère est française et que d après elle j étais automatiquement raciste à cause des attenta qu il y a eu elle montait la tête à leur enfant en leur apprenant à ce méfier de nous et que nous étions pas de vraie arabe puisque
    ma mère est française en faite elle s en prenais après moi au lieu de s en prendre au gens qui étais raciste avec elles comme certaine maîtresse ou directrice d école qu elles n arrivait pas à affronter elles se sont venger sur moi cela a été très dur et je compte bien tout faire pour déménager et il y a encore aujourd’hui le père de nos enfants qui fait beaucoup de mal aux enfants en leur disant des chose méchante lorsqu ils les rencontre c est une horreur ils les visent à eux puisque moi c est bien fini

  5. thomas

    Y-at-il plusieurs formes voir même niveaux de perversité de PN. Peut-on trouver seulement certain symptômes et se trouver devant un PN.

  6. David

    Bonjour Mme Schmit,

    est-il possible selon vous de tomber sous l’emprise d’un psychopraticien PN? En lisant votre site et la description d’un PN, je retrouve de nombreuses caractéristiques d’un praticien qui me suit.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Cordialement

  7. Girod

    Bonjour,
    J’ai rencontré ce PN il y a 12 ans. Nous avons eu une magnifique petite fille qui a 10 ans aujourd’hui. Je l’ai quitté, ma fille avait à peine 2 ans. Depuis ce jour c’est un véritable cauchemar. Au début j’ai eu la garde de ma fille. Après j’ai voulu lui laissé une chance, je l’ai quitté au bout de 6 mois et là je suis tombée en dépression (2 TS). Il a récupéré la garde de ma fille.
    Depuis ce jour ça va mieux. j’ai refait ma vie depuis plus de 4 ans, j’ai un travail stable. Mais impossible de récupérer ma fille en garde, même 1 semaine sur 2. Il lui a fait écrire une lettre où il était noté qu’elle ne souhaitait pas venir vivre avec moi. Il lui a fait du chantage, lui disant que si elle venait vivre chez moi il serai obligé de retourner vivre en appartement.
    Il manipule ma fille et ça, ça me rend malade. Plus elle grandit, plus je le vois.
    Aujourd’hui je demande de l’aide. Aucun échange est possible avec lui. Même pour parler de notre fille, tout est de ma faute, j’en paye les conséquences voilà ce qu’il me dit à chaque fois. Là, ma fille ne va pas bien , elle fait de très grosses colères. Il dit que c’est de ma faute que je ne sais pas m’occuper d’elle, que chez lui tout va bien… c’est tout le temps ça et je n’en peux plus…
    Je veux trouver des solutions sachant que je serai forcément tjs en contact avec lui, car ns avons un enfant ensemble.

  8. morgane

    Bonjour,
    au secours il faut qu’on m’aide. J’ai vécu durant de longues années avec une personne, de cette union on a eu 2 enfants qui sont maintenant des ados. J ai reussi a partir de la maison mais c’est pas pour autant qu’il me laisse tranquille. D’autant plus que durant ces annees nous avons acquis biens immobiliers et autres qu il mettait toujours à mon nom alors que cela me mettait mal à l’aise et que j y contribuais aussi il faisait croire qu il me faisait un cadeau. Sur ses biens il a un usufruit ou détient toutes factures. Résultat j’habite dans un appartement que je loue. Actuellement me reproche qu il a tout mis à mon nom et qu’il veut que ce soit à son nom. Mais impossible . Bien que cette situation lui convient bien car il a tout les avantages il fait croire qu’il est lesé ainsi il a matiere a me faire des représailles , menaces sur moi et ma famille. Comment m’en sortir ?je me dis que si les biens pouvaient etre a son nom peut etre qu il me laisserait tranquille mais impossible car il faut tout repayer. Et il ne veut pas vendre. Merci si vous avez des suggestions.

  9. magiemail

    Bonjour,
    J’ai besoin d’aide. Je ne sais si j’ai été victime d’un pervers narcissique, mais il apparaît que j’ai été manipulé pendant 10 ans. Voilà l’histoire. je l’ai rencontré alors que j’étais en reconversion professionnelle, il était mon responsable pédagogique, il m’a fait intégrer son équipe de formation après l’obtention de mon diplôme et c’est à ce moment que tout a commencé. Il m’a séduite, du haut de ses 20 ans de plus que moi. J’étais fragile, élevant seul mon fils de 2 ans et demi à l’époque. Il m’a charmé… je voulais de l’engagement, mais il trouvait toujours qu’il y avait un problème, je n’avais pas de situation stable, j’étais trop fragile, j’avais un problème avec mon père. J’ai refusé un emploi stable parce que selon lui, cet emploi ne nous aurait pas permis de vivre ensemble. J’ai essayé de le quitter mais je n’y suis jamais arrivée..cela a duré 9 ans. Il m’a appris au fur et à mesure de cette relation, son histoire, sa première femme qui s’était suicidée devant sa deuxième fille, la nécessité de ne pas la perturber..et à la 9ème année j’ai trouvé un emploi loin, très loin…il a voulu m’accompagner pour le déménagement, voir où j’allais habité…nous restions en contact, il devait passer Noel à la maison, je l’ai attendu en vain seule avec mon fils loin de ma famille…en février, il vient en vacances chez moi…en avril, lorsque je reviens chez ma famille, il finit par m’avouer que la deuxième compagne qui a élevé ses filles et avec qui c’était terminé, partagée toujours sa vie…il m’apprend cela alors qu’il devait me rejoindre par voie de mutation. Crises, la vérité est mise au grand jour…il me dit sombrer, je lui pardonne, il me dit qu’en m’annonçant cette histoire, il voulait créer la nôtre…il veut vivre avec moi et mon fils parce qu’il n’est heureux qu’avec moi…je le soutiens, l’aide..il lui faut du temps pour faire accepter la situation à son ex de mai à août, sa famille l’oblige selon lui, à rester avec elle, sa mère, ses filles…il me rejoint pour les vacances, nous partons amoureux, mon fils lui demande de l’appeler papa, il a 15 ans et n’a connu que lui, son propre père étant absent…il revient dans notre région d’origine pour le travail, vit dans ma maison, soit disant….en octobre, je lui demande d’avoir une discussion téléphonique avec son ex, elle refuse selon lui de le laisser partir, elle envisage le suicide…la discussion a lieu, il me dit appeler sa famille et me tient en haleine de notre future histoire…il passe le réveillon chez ma famille..nous sommes malades alors rdv chez le médecin où il précise qu’il est pressé de me rejoindre…retour pour le réveillon chez moi, sa fille est hospitalisée, il doit rentrer de suite…je ne peux avoir aucun contact avec sa famille…je vends ma maison ou plutôt il la vend…je déménage, il m’aide, me poursuit en voiture, m’embrasse, me dit qu’il va y arriver…Où va t’il aller? il refuse de répondre, est évasif, je ne veux plus d’une vie opaque..il m’a parlé de mariage, de faire un enfant, un garçon, un petit lion…nous avons visité des terrains pour faire construire notre maison…il s’affiche dans ma nouvelle région, « elle n’est pas libre »…et cinq jours après avoir pleuré dans mes bras…il m’annonce qu’il n’est pas bien, qu’il doit voir un psy pour savoir où il en est…le lendemain du rdv, un texto de sa part « je viens de découvrir la véritable nature de notre relation, ma psy m’a dit de rompre tout contact, c’est mon dernier message »…je suis perdue…que s’est-il passé ? Je lui demande des explications, il rompt tout contact…ma mère le contact, je suis au plus bas, il lui annonce, qu’il n’a jamais fait de projets avec moi, qu’il était piégé, que je l’ai rendu malheureux, que je suis malade, que je dois me soigner…je n’ai pas supporté la forme de la rupture, ni la rupture tout court…je fais une tentative de TS, on me retrouve grâce à la localisation de mon portable, la police, les urgences… je n’arrive plus à avancer..suis je si mauvaise que cela ? il a sous-entendu que c’est moi qui lui faisais du mal… ma famille, mon fils me rassure, me disent que j’ai été manipulé tout comme eux…Suis-je la victime ou le bourreau ? … Comment faire pour surmonter cet effondrement de vie, de projets.. aidez moi svp… j’ai peur de me perdre à nouveau et commettre l’irréparable

  10. S.O.S

    Bonjour!

    Je recherche, en vain, des astuces, conseils, adaptés aux adolescentes. PN et victimes ont toutes deux 14 ans et sont dans la même classe. PN est la chef du groupe, surprise surprise. Elle est gentille et drôle, bref, classique. Victime est impressionnante et forte. Elle souhaite agir, mais a très peur… Quoi faire en pareille circonstance? En parler à l’école? Elle a peur d’accuser PN sans être prise au sérieux, que sa scolarité devienne un enfer. Est-ce qu’on doit « sensibiliser » une alliée certifiée de PN (cette fille vraiment gentille et drôle mais hautement insupportable)? Ne rien dire à personne et jouer le jeu pendant 3 ans encore? Quels mots choisir, quoi faire?

    Merci

  11. gabriel

    ecrire des mots ,le dire, faire en sorte de donnée de l attention
    reaprendre a conquerire sa douce . avoir des peurs des doutes et agir dans le sens qu elle souhaite en faisant ce qu elle me demande pour lui montrer que je tient a elle et que je veut pas perdre tout ça es ce que je suis narcissique

  12. gabriel

    suivre le commentaire en bas

    avec notre fille alors que moi je n ais pas le droit de sortir avec elle devant a l exterieur je n ais pas le droit d aller la ramenere chez ma mere
    a l epoque j avais un chier si j aller chez ma mere la sortir dehors ne serais ce qu une heure ct reflexion sur reflexion bon ma question réel

    moi je la laisse sortir aller chez ses parent ou voir des amis ect je suis jaloux mais raisonnablement je lui interdit pas de facebook ect je lui fait pas de reflexion dessus et au contraire depuis tout ses histoires et depuis que notre fille lilou est je suis devenu encore plus amoureux et je le montre a ma façons je lui dit souvent que je l aime que sa va changer et cela sa prend du temps je lui montre par des poemes par des fleurs ou d autre petite attention mais voila aujourd huis je me pose la question suis je PN de vouloir lui montrer réellement ce qu elle represente a mes yeux et ceux depuis notre fille es ce mal d insister d essayer de lui faire comprendre a ma façons tres simple par des mots et quelque attention que je suis grave amoureux d elle en fait mon combat a moi ses de reconquerir son coeur depuis notre fille lilou

  13. gabriel

    bonjour, voila je me presente gabriel j ai 34 ans , voila j ai vecu avec une femme assez jalouse et possessive ma question et sur moi car je commence a douter de moi suis je un PN comme vous dite apres de nombreuse rupture avec je suis toujours revenu vers elle jai toujours fait le pas car il est vrais que dans notre relation je dirai que j ai 70 pour cent de tort et le reste elle voila depuis le debut de notre relation ses tendu car je n avais jsm vecu avec quelquun de possesif du coup les reflexion du genre tu va ou tu sort pas ta cru que t aller promener ton cul a droite a gauche que ici ces l armé du salu chez moi en gros puis la premiere rupture a fait qu elle est parti sur badoo moi comme un con je decide de crée un compte et verifier surprise lol apres tout ce tmeps et plusieur rupture toujour la meme rengaine elle ma dit oui je fait ça pour te faire chier te faire reagir en gros jusque la pas de probleme puis un jour un dispute et la joute verbal de ca part sur facebook en public m insultant de FILS DE P ) la j ai commencer a mal le prendre on ses remis ensemble mais ce fameux mais je digerai pas cette insulte du coup betement je l avoue j ai decicder de draguer une fille tout en sachant qu elle aller le savoir bien que cette fille je ne lui jms ecris jamais parler ni meme embrasser voila sauf que sa ses retourner contre moi elle a fait venir un mec chez elle et la embrasser bon elle me la dit par texto s en suit plusieur probleme ect puis vient notre fille magnifique fille lilou un amour notre tresor ! ma question est dans tout ça le fait qu elle m interdisent d aller le soir a la chasser avec un copain ou d aller voir un ami boire un café je dit bien car je ne sort pas dans les boites ect puis ma fille est née la sa ce complique on vie toujours ensemble mes elle refuse que je sorte seul dehors avec notre bébé et elle refuse que ma mere ou que j aille chez ma mere avec elle actuellement notre fille a 1 ET 3mois apres toute ces connerie mes betises ect (details) important , je decide de reconquerire ma blanche neige sauf que le mal est fait et ses tres dur car bcp de reproche et elle souhaite que certain point de notre vie commune soit realiser de sur croit j accepte et fait mes efforts pour nous pour moi me prouver et pour notre fille merveilleuse le probleme dans cette relation madame a le droit d avoir un compte facebook va un week end sur deux chez ses parents avec notr

  14. pujol

    Bjr, victime pdt dizaine d années avec des allers, retours car je suis assez forte de caractère mais malheureusement j’ai cru pdt longtemps pouvoir l’aider àse sortir de sa souffrance et de plus de son addiction à l’alcool…certainement mon côté empathique ma propre faille narcissique dans mon enfance manque d’amour dun pere, un beau pere alcoolique un enfant que jai du élever au final seule des pertes d’emploi régulières mais étant forte je pense je me suis tjours relevée jai malheureusement rencontré ce PN car il est venu acheter sa maison face àchez moi …voilà le problème…je l ai quitté plusieurs fois il a eu d autres victimes mais il revenait toujours…j ai meme portéplainte… ai fait de la dépression je m en suis sortie et de lire et voir toutes vos videos qui confirment tout ce que jai vécu…c est sur je vais élever un mur d acier devant chez moi! Je retrouve ma confiance mon énergie meme si parfois c dur mais je lance un message à toutes les victime de PN : On y arrive avec force de caractère et reprise de confiance en soi.

    Merci chere Genevieve pour tous vos conseils et vidéos
    Cordialement, Myriam

  15. natacha

    Je n’ai vu que des témoignages ou demandes d’aide pour des relations de couples ou familiales. Qu’en est-il au travail ? J’ai un employeur que je qualifiais de PN avant d’avoir lu vos 30 critères qui n’ont fait que confirmer mon jugement. Comment faire pour ne me sentir aliénée ? Mon âge, mon ancienneté dans l’entreprise, une famille avec deux jeunes enfants… ne m’incitent pas à quitter mon emploi. Mais je me sens minée, rongée de l’intérieur de ne pouvoir lui dire ce que je pense, ce que je ressens devant tant de mensonges, d’injustices et de « violences », vécus au quotidien dans cette entreprise qui lui appartient.

  16. panini

    bonjour, je suis grand-mère d’une petite fille de 9 ans. Elle vit seule avec sa mère dans le même quartier que moi dieu merci. Ma fille est très déséquilibrée, il est très difficile de parler avec elle. Elle a vécu avec son père et moi pendant environ 12 années jusqu’à notre divorde. J’ai appris bien après ce que sont les pervers narcissiques manipulateurs (mon ex mari en avait toutes les caractéristiques). IL était trop tard, le mal était fait. Elle a entièrement pris le parti de son père. Je ne peux pas entrer dans les détails de ce que j’ai subi de la part de mon ex mari et aussi, plus tard de ma fille, ca serait beaucoup trop long…un fleuve. Mes rapports avec elle se sont un peu améliorés par la suite, à la naissance de sa fille. J’ai toujours des difficultés a admettre qu’elle soit comme son père bien que je le constate régulièrement. Je ne crains rien pour moi, mais pour ma petite fille si. ma fille essaie d’imposer chez elle un homme désaxé et qui entretien des rapports très bizarres avec elle. La petite se sent abandonnée lorqu’il est là; je vous cite ses propres mots : »tu veux savoir ce que je ressens si je suis avec eux dans la rue ? si je tombe, elle ne s’en aperçoit même pas ». Si je vous écris, c’est que je ne sais pas quelle est la meilleure façon d’aborder ce problème avec la petite. Je ne voudrais pas faire d’erreur.

  17. Bibi

    Bonjour madame Schmidt,

    Je souhaiterais prendre un rendez vous Skype. Mais je n’ai pas de carte visa, puis-je vous faire un virement?
    J’habite en Belgique, j’ai eu 2 enfants avec un pn et j’aurais besoin de nombreux conseils tant juridiques que psychologiques pour protéger mes enfants.

    Bien à vous.

    Bibi

  18. virignie

    Merci Geneviève, parce que dès que je vous lis je me recentre sur l’essentiel!
    Ne pas lâcher, résister et repenser à ce que nous étions avant!
    On se sent tellement seule et incomprise même si nous sommes bien entourée.
    Seule des personnes qui ont vécu cette confrontation peut comprendre ce que nous ressentons au plus profond de nos entrailles.
    Et puis il y a vous Geneviève et Sophie aussi qui comprenez tellement bien et qui nous donne de la force et du courage quand le moral est au plus bas.
    Pour tout ça je voulais vous dire un grand merci , c’est grâce à des femmes comme vous que j’ai envie de me battre pour mes fille set pour moi et j’epsère qu’un jour à mon tour je pourrais aider des femmes qui vivent de telles épreuves.
    Bien à vous Virginie

  19. cuadrado

    bonjour
    Je me suis fait manipuler berner sur internet par une histoire amoureuse que je croyais sincère !!!
    Je vivais à la Reunion et j’ai quitter cette ile pour rejoindre l’homme que j’aimais en Nouvelle caledonie mais qui était marié et qui devait quitter sa femme pour moi !!! je viens de me rendre compte que finalement depuis le début ce n’est que mensonges manipulation faut espoir ….il vient de porter plainte contre moi car je l’ai dénoncer a sa femme ….que puis je prouver ?? comment faire éclater la vérité sur le fait que je suis la victime de ce manipulateur et non l’accusée !!!

    merci pour votre aide

  20. comment faire pour avoir droit au dossier medical de mon fils ;;;il es asthmatique severe prend un traitement aerius singular et cortizonz en plus de la ventoline sinon il risque une crise cardiac;;le papa en cocertation avec sa compagne lui ont arreter le traitement et il es indispe,sable quil en soit bien suivie :aucun contact il font que je n es aucune informations mediclae quand mon fils es en garde alterner jai tres peur conseillez

  21. caroline

    Bonjour,
    Je vous écris car je sais plus quoi faire je suis en instance de divorce je suis resté avec monsieur 18 ans j’ai 3 enfant une de 17 ans mon ex ma battu depuis le début et il revenait gentil puis il a commencer a avoir des amie sur le net ou il disait être en amour mais m’as dit qu’il faisait que jouer il a un jour filmé ma fille d’une première union lorsqu’elle a pris sa douche à son insu il m’a dit qu’il allait se faire traiter et un jour je lui ai dit de plus me battre car je divorcer ais et 3 mois plus tard il m’a battu et menace à mort on était en ramadan j’ai porte plainte et le juge a mis une interdiction de contact mais la maison était à mon nom j’ai du rester j’ai du travailler 3x plus j’avais moins de contact avec ma grande fille et pas assez d’argent pour un avocat il venait à la maison quand je travaille il faisait des photos avec de la nourriture pourri et à pris des photo quand on avait emménagé ou c’était bordélique il a appelé la protection qui a dit que tout était correct après 6 mois de dérangement il a demandé un recours d’urgence pour la garde en montrant les photos et ma grande fille a faite un affidavit contre moi que jetais mechante et que pour elle j’étais morte car je ne pratiquait plus la religion et qu’il s’était fâché avec mon père et qu’il a demandé à ma fille de le fime mon père a dit que c’était un batteur de femmes et ma fille a des têtes ma famille elle me demande d’enlever la plainte au criminelle pour son père son père lui a demandé de témoigne que c’est moi qui s’est fait mal j’ai fini par céder car il arrêter pas de me harceler et je pensait que cela aurait pu être mieux le juge a mis garde alterne et ma grande à recommencer à venir mais elle a pas voulu que je déclare pour que demandé une pension il venait chez moi chercher des outils mais critiquer m’amener les enfants durant semaine mais il disait que je pouvais payer leur nourriture mais que je pouvais economiser pour payer sa part je vais voir l’avocat et il me dit qu’il veut acheter ma part jetait pas contente car c’était pas ça qu’on voulait. Maintenant j’ai peur de devoir déménager rapidemment et va-t-il me payer ma part ma grande fille et moi le j’ai peur qu’il dit qu’il a gagné pour la maison Mais cela fait 3 ans que je paie de pension selon l’avocat il gagne moins donc pas de pension mais comme la grande et avec lui c’est à moi de payer et j’ai peur qu’il ne me paie pas pour la maison non plus et sans oublier que pour lui c’est une victoire car il va me narguer après l’avocat j’ai demandé à ma grande da ne plus ramener son père

  22. Lauriane

    Aidez moi svp

    • Bonjour,

      (Faites attention de ne jamais laisser votre nom complet sur des sites ou blogs ! Ce n’est guerre prudent pour vous …)

      Je vous invite à lire mon protocole d’accompagnement sur ce site et, si cela vous convient, nous pourrons fixer un rendez-vous.
      Bon courage ! Geneviève Schmit

  23. Marmoi

    Bonsoir, je suis tombé sur un manipulateur qui est pere de mes enfants, on doit passer en jugement, je ne sais pas comment agir, répondre à ses textos et me comporter avec lui,il ment sans scrupule, j ai vraiment très peur de lui et de lui laisser les enfants… pouvez vous me donner quelques conseils, peut il être vraiment toxique pour nos enfants, avec tout ce que j ai pu lire sur mpn ça m’angoisse! Pouvez vous m’aider s’il vous plait, Je vous remercie d avance

  24. Fatou

    Bonjour,
    Je suis contente d’avoir trouvée votre site, depuis le temps que je cherche des informations!!!
    Voici mon problème, victime d’un PN, j’ai contacté SOS femmes, ainsi que des assistantes sociales pour m’aider…Toutes m’ont confirmé que j’étais victime d’un PN et que je devais m’enfuir en prenant mon enfant. Elles m’ont aussi conseillé de porter plainte.
    J’ai donc contacté plusieurs avocats, qui m’ont gentiment envoyé balader car d’après eux je ne gagnerais jamais face à un PN!!!!
    Aujourd’hui il continue à me harceler…. je ne rentrerai pas dans les détails car j’ai peur qu’il ne tombe sur ce message.
    Je n’arrive plus à vivre ma vie sereinement, il me fait procès sur procès….
    Avez vous un avocat à me conseiller, svp? Un avocat qui connaît ce genre de situation et qui serait prêt à m’aider, svp?
    Merci beaucoup.

    • Bonjour,
      Je vous remercie pour votre confiance.
      Argumenter que l’on a à faire avec un PN auprès de la justice est la pire des stratégies, mais il y en a d’autres !
      Pour des coordonnées d’avocats merci de me laisser un texto.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  25. Hirondelle

    Bonjour,

    Grace a votre site et a mon psy, je crois que je m en suis sortie…
    Je me sens a nouveau moi-meme, quelqu un de bien.

    Il me reste… a me debarrasser du PN qui a vole 20 ans de ma vie.
    Or il semble que le simple fait de voir que ses petites combines ne marchent plus ne soit pas suffisant pour qu il parte…
    Et je ne me sens pas prete a changer completement de vie et a tout lui laisser (et les 3 enfants..).

    Est-ce possible de le pousser a partir ?
    Comment ?

    Merci !

  26. sophie

    bonjour ,quand la persécution dure depuis des années insultes menaces,la peur au quotidien etc… et la figure du pmn bienveillante devant les gens mais machiavélique en privé, et le pire c’est quand le pmn se fait passer pour une victime ,quand les gens croient que c’est nous qui sommes des êtres mauvais c’est alors un écroulement psychologique total ,à cet instant tout se fige c’est irréelle , quand la souffrance détruit ,que notre santé est tellement abimé qu’on ne sait plus vers qui se tourner, que le pmn se réjouit de votre état .
    Je pourrais écrire dix tomes de mille pages tellement je connais les ruses de cet êtres immonde et machiavélique ,le bassesse de ces pervers dépasse tout ce que l’on peux imaginé que faire??
    y a t-il une sortie ?

    • Oui, comme toutes les victimes vous pourriez en écrire des pages et des pages … et vous pouvez aussi modifier quelque chose…
      Vous pouvez agir.
      Je puis vous y aider si vous le souhaitez.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  27. Guénégo

    Mille bravos Geneviève pour tous ces écrits qui « collent » si bien à ce que nous vivons, nous,les victimes de ces pervers. Je compatis et je plains de tout mon cœur ces illustres femmes qui se battent comme des tigresses pour protéger leurs enfants, leurs droits, leur dignité.
    J’ai gâché 21 ans de ma vie auprès d’un PN (j’ai 62 ans). J’ai connu aussi l’horreur. Nous n’avons pas eu d’enfant- heureusement-. Je l’ai quitté il y a 3 ans. Ce fut dur.
    Mais aujourd’hui,je vais bien, grâce en partie à vos conseils, Geneviève.
    Oui, on peut (on doit!) se sortir de ces tyrans grâce à la parole qu’il faut propager tel que vous le faites; continuez ainsi, j’adore vous lire^^. Moi, je parle aussi, je raconte mon histoire, en faisant attention à ne pas choquer! car tout n’est pas forcément bien perçu (hélas!).
    J’ai beaucoup appris sur moi à travers cette douloureuse expérience. Mes choix sont ainsi très affirmés à présent.
    Oui, une vie existe APRÈS, il faut y croire, il faut le vouloir, intensément, car ce qui nous est arrivé est hors de notre responsabilité: c’est eux, les PN qui ont un problème avec leur vie, pas nous…
    Amicalement à toutes.
    Françoise

  28. Erica

    Il y a un an et 3 mois, j’ai réalisé que je n’avais plus le choix : je devais fuir … mais comment ? Mes trois enfants et l’envie de les protéger ont fait que j’ai décidé de me séparer de mon ex-conjoint. J’étais devenue une chose, je n’avais plus goût à rien, alors que je suis quelqu’un qui aime la vie et qui a envie de profiter. 22 ans de vie commune, et une seule certitude : ce n’est pas ça la vie de couple ! Ce n’est pas ça !!! insultes, refus d’assistance, mises en danger, moqueries, impossibilité d’avoir ne serait-ce qu’un magazine sur la table de salon (direction poubelle).
    j’ai gardé ma décision dans ma tête. Je voulais me construire une situation professionnelle avant de partir, car, bien sûr, je n’ai plus rien !
    Reprendre confiance en soi, retrouver de l’énergie… mais j’ai craqué au bout d’un mois. Je ne supportais plus rien du tout : son acharnement sur notre fils ainé, sa dictature, son absence totale d’empathie, son envahissement sonore permanent…
    J’ai fini par craquer quand une fois encore il m’a menacé de me tromper parce que je ne voulais pas le satisfaire sexuellement …

    Il fût surpris ! alors, je lui ai remis les idées en place en lui rappelant tout (enfin presque, la liste est trop importante) ce qu’il m’avait fait. Et j’ai conclu par « tu es un monstre ». Ce mot d’ailleurs lui est resté en travers la gorge. Il n’a pas supporté ce mot, précisément ! Pourquoi ? …

    Un vrai acharnement m’attendait ! j’ai eu les vivres coupés, quand j’étais chez nous, il me provoquait puis m’enregistrait et/ou filmait. Violence psychologique à son paroxysme !

    Sur les conseils d’un amis, ancien gendarme, j’ai fini par déposer des mains courantes pour les faits les plus graves (3 en tout).
    Une amie m’a offert un toit pendant 3 mois. J’ai dû demander des lits qui étaient dans la maison … j’ai eu du chantage : je les aurais si et seulement si je faisait une garde alternée dans l’attente de la décision du juge.
    Je vivais avec 500€ de chômage, je payais ma part de crédit de la maison avec … Une assistante sociale m’a aidée pour avoir des aides sociales… même ça, ce fut une épreuve ! ne voyant rien venir, j’ai demandé s’il manquait des pièces à mon dossier … en fait, mon dossier avait été bloqué car ils avaient eu une information qui disait que j’avais encore une vie maritale …
    Il voulait absolument que l’on fasse le partage des biens (comme il disait) … alors que les services sociaux se débattaient pour me trouver un logement social (refus sur refus car pas solvable …), et que je ne voyais pas l’urgence de traiter ça… Au final, je n’ai presque rien pris … les casseroles et deux lits ! Il s’accrochait à tout tel un môme de 2 ans qui défend son coffre à jouets.
    Il me mettait la pression pour que l’on vende la maison, chose que je refusais temps que je n’avais pas de logement !
    Devant le JAF, je suis passée pour une déséquilibrée qui transférait mes propres angoisses à mes enfants, qui ne savait pas les protéger ! Mon avocate, pourtant avertie de tout ce que je vivais, ne m’a absolument pas défendue. Elle adorait l’avocate de mon ex-conjoint ! … Mon fils ainé se faisait du soucis pour moi, et ça le juge ne l’a pas accepté ! Mais mon fils sait de quoi son père est capable, il a vu ce que je subissais et comment je résistais (d’ailleurs, mon fils m’a dit « tu es la plus courageuse des mamans ». Il n’hésite pas à mentir au juge. Donne des quantités incroyables d’attestations de sa famille et de connaissances prouvant que c’est un bon père et que je surmédicalise mes enfants …
    Résultat, je suis déboutée et le juge accorde 100% de ce que souhaite le père : une garde alternée ainsi qu’une pension alimentaire dérisoire … MAIS en suspens … et ordonne une enquête sociale (merci les mains courantes !).
    les choses s’enchainent … la mairie me trouve un logement, je lance la vente de la maison.
    Je demande à mon ex-conjoint de préserver les enfants et de les sortir de la maison lorsqu’il y a des visites. Il refuse.
    17 visites, une offre que je refuse, la seconde, je l’accepte. La négociatrice s’entretient avec lui, il est ok lui aussi (il l’était déjà pour la première offre). Je signe mon accord, il m’envoie un mails pour savoir si j’ai signé. Je lui répond oui. Et à partir de là … la négociatrice ne parvient plus à le contacter.
    Je finis par aller sonner chez moi, et après l’avoir provoqué, il finit par dire qu’il me rachète mes parts mais 21 000€ moins cher que l’offre !
    Tout était prémédité !
    Je lui explique que non, c’est au prix de l’offre que j’ai signé, et pas un centime de moins.
    Le dimanche soir, je récupère les enfants très remontés contre moi : ils veulent que leur père rachète la maison, mais je ne dois pas lui demander trop d’argent, sinon, il ne pourra pas ! je vérifie à la banque : mensonge !

    c’est là que j’ai réalisé qu’il utilise les enfants en permanence pour m’atteindre : il leur a fait lire ma requête leur expliquant que je voulais le priver d’eux, il a vidé la maison le temps des vacances expliquant aux enfants que je le menaçais de tout prendre (il a changé les serrures depuis), il leur fait subir les visites des acheteurs et leur annonce ensuite qu’il va racheter la maison ….
    Quand à l’enquêtrice, elle était informée 2 jours avant que je signe l’offre qu’il allait la racheter !!! Il a bien tendu un piège, pour essayer de réduire le montant qu’il me doit des frais d’agence…
    Et elle a trouvé cela formidable qu’un papa pense à ses enfants et rachète ma part au prix du marché … je lui ai expliqué qu’il voulait déduire les frais d’agence … il avait oublié de le lui dire … tout comme il lui a expliqué que nous ne communiquions plus et qu’il était obligé d’agir de cette façon avec moi (j’ai rétabli la vérité en listant les 80 mails de monsieur en septembre … auquel j’ai répondu à plus de 50% )

    Sachez désormais que je m’attends à toutes les bassesses possibles et inimaginables. Je me préserve en délégant tout à ma nouvelle avocate qui m’a prise pour une folle au départ, mais qui a compris ce que je vis désormais.
    J’ai prévenu monsieur qu’il pouvait faire tout ce qu’il voulait, désormais, tout est remis dans les mains de mon avocate et c’est avec elle qu’il devra régler les problèmes. J’ai repris une activité, indépendante, et je suis très heureuse malgré tout … les revenus ne sont pas encore là, mais ça va venir ! Heureusement que j’ai cette faculté de mettre mes soucis perso derriere moi lorsque je travaille !
    Il m’a tout pris. Je n’ai plus rien à perdre. Donc, maintenant, je dévoile au grand jour ces manipulations en donnant les FAITS !!!!
    J’ai également renoué avec une partie de sa famille, qui, lorsqu’ils sont venus chez moi, ont été choqué de voir que je n’avais rien de ma vie d’avant à part deux lits … il ne s’attendait pas à ça, et me menace désormais si je ne laisse pas sa famille tranquille …

    Ne pas baisser les bras. Comprendre qu’on sait faire des choses et que l’on peut s’en sortir. Se concentrer sur soi et sur ses capacités, savoir se faire plaisir aussi !!!! au maxi !!!!
    Comprendre que la vie sans ces monstres est une magie de chaque instant! Un bon avocat capable d’absorber tout ça…
    Et ça le fait !!!
    On ne peut que s’en sortir !!!
    En restant, c’est une mort lente psychique voire physique, assurée.

  29. D O

    Bonjour,

    Je me permet de vous contacter. mon épouse et moi-même avons été victimes de manipulations de la part de notre ancienne partenaire commerciale. Cette dernière a tout mis en oeuvre afin de détruire ce que nous venions de créer. Sans nous en rendre compte, cette personne a commencé dès l’ouverture a diffamer mon épouse à des kilomètres à la ronde, à commettre tous les actes possibles sans être vu afin de nous nuire.
    Nous avons découvert, au fil de ces mois de galère que cette personne est une habituée de ce genre de manipulation depuis plusieurs années, que ce soit d’un point de vu privé ou professionnel, une véritable psychopathe (confirmé par un commercial).
    Malgré les quelques éléments démontrant ces actes, notre avocat n’a aucunement montré de volonté à prendre en main cette affaire afin d’obtenir un éventuellement dédommagement. Mais madame était bien plus rusée que cela puisqu’elle ne possède rien en son nom, mais plutôt au nom de son compagnon.
    Aujourd’hui, il y a fallu reconstruire notre image mais avec des dégâts colossaux d’un point de vu financier.
    Comment faire pour se débarrasser de ce genre de personne, la grande question!

  30. kim

    Bonjour
    je viens de quitter ma meilleure amie au bout de 5 ans d amitie par le biais de ma soeur car à moi elle ne répond pas elle est revenue 2 mois apres en me demandant si je prenais son fils pour les vacances je ne m y attendais vu qu elle avait retrouver une autre amie avec qui elle s affiche ouvertement pas pour moi les choses étaient clair au début tout se passait bien nous étions proche puis les reproches ont commencer tu es chiante avec ton téléphone car quand je lui disais que c était mon amie et que je ne comprenais pas pourquoi elle refusait de me voir elle M envoyer balader ou ne me répondais pas alors je l appelais et lui envoyer plusieurs messages pas de réponse je lui disais je viens te voir on en discute elle me disait non je ne veux pas te voir moi j y aller je voulais arranger les choses je tenais à elle et elle me laisser à la porte elle me disait tu n as pas honte tu t affiche je ne suis pas seul ou quand elle ouvrait elle M écoutait après partez de chez elle en me laissant sur ma fin 2 fois je l ai recroiser sur le chemin du retour je me suis arrêter je voulais vraiment discuter et elle me dit tu me suis t es grave à la fin de notre relation elle a annuler 2 de ses invitations suite au faite qu elle hébergée sa nouvelle amie disait que j étais jalouse mais voulait maintenir les vacances de son fils ma soeur a qui elle répondait lui a dit que c était mieux ainsi et que notre relation amicale était fini elle était d’accord puis 2 mois apres je la croise elle fêtait semblant de rien une tape sur les fesses si tu veux je te prête un livre chose que je refuse poliment puis la question des vacances chose à laquelle je n ai pas pu dire non puis j ai essayer de discuter avec elle elle me dit qu elle ne sait pas ce qu elle veut mais que ça n’a rien à voir avec son fils je me suis senti perdue utiliser aloès je l ai appeler je lui ai dit que mon mari ne voulait pas chose qui était vrai et elle me dit et toi je lui dit benh je ne part pas toute seule il ya mon mari et mes enfants et la elle s énervé et me dit puisque c est comme ça il ne vient plus et moi je lui répond c est moù qui suit entrain de te dire que je ne le prend pas suite à ça elle m’a retirer de ses réseaux sociaux mais à laisser sa fille et je sais qu elle se connecter sur son compte alors j ai supprimer ses proches en arrivant en vacance j en ai pleurer je me disais jusqu ou on en est arriver et qu est ce que j ai fais j ai promis à son fils des vacances et je ne l ai pas emmener pauvre petit il a du pleurer et la le but de mon message et de savoir si ce n est pas moi qui est un problème qui est peut être une manipulatrice perverse

  31. Lor

    Bonjour
    Est ce possible d’attirer les PN ? Il me semble que mon premier mari l’était et que mon mari actuel aussi ? Est ce moi qui suis paranoïaque ou coupable ?

  32. Moi

    Bonjour mon ex est parti quand il veux quelques il est tout gentil si je lui cede pas ces des insultes et hier il m’a dit il y a du monde qui va venir pour toi sa me fait pas peur ce n’est que des paroles je n’arrive pas à savoir sil est manipulateur profiteur ou seulement mal dans sa peau

  33. nouyrigat

    Bonjour,
    je vous contacte pour essayer d’aider ma soeur qui vit avec un pervers narcissique (De plus médecin) avec 3 grands adolescents depuis 25 ans. Depuis un certain temps, j’en subis les consequences, en ayant aidé scolairement mes neveux (Qui d’ailleurs réussissent en partie grace à cette aide precieuse (Je suis professeur d’université)). Cette aide je l’ai faite avec plaisir (pendant 5 ans (J’ai tenu pour ma soeur)). Mais je n’ai reçu que méchanceté gratuite de la part de son mari, par un comportement exécrable et de la manipulation sur les adolescents. Je me suis plainte aupres de ce pervers et tenter de faire comprendre à ma soeur qu’il etait inadmissible de recevoir de la méchanceté gratuite alors que je ne faisais qu’aider ses enfants à sa demande. Ma soeur etant sous son emprise, me comprend mais ne fait rien.Elle même dit, « le mieux serait que je parte, mais je reste ». Actuellement, je ne suis pas très bien, en raison de cette méchanceté gratuite reçue et de voir ma soeur jumelle soumise à ce pervers. Comment aider ma soeur à se sortir de ce manipulateur et aider aussi les enfants. Il faudrait eviter qu’ils deviennent des manipulateurs à leur tour. Je vous demanderai d’ailleurs une consultation en prenant RV. geny

    • Bonjour,
      C’est une des situation les plus douloureuse je crois, que celle de voir un enfant, une sœur jumelle, un proche plonger dans l’enfer de la manipulation perverse.
      Oui, parlons-en. Laissez-moi un texto pour fixer un rendez-vous.
      VOus avez bien fait de rester, coûte que coûte, mais il ne faut pas maintenant y laisser votre santé.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  34. VincentM

    Bonjour,
    Ma femme et moi sommes confrontés à ce que nous sommes persuadés d’être une perverse narcissique. Il s’agit de la nouvelle femme de l’ex-mari de ma femme.
    Contexte : Ma femme a divorcé de son ex mari il y a 5 ans, ils ont eu ensemble 2 enfants de 11 et 13 ans aujourd’hui. Elle s’est rapidement installée avec moi et nous avons depuis eu 2 filles. Les relations avec son ex-mari sont restées très bonnes,amicales, le mode de garde des enfants très souple, pendant 4 ans. Il a alors commencé à fréquenter une femme rencontrée sur internet. Rien a signaler pendant 1 an, ils ont fait construire une maison. Puis ils se sont installés ensemble et mariés à peine 1 mois après. A partir de cet instant tout à basculé. Cette femme a commencé à se montrer très dure,intransigeante,autoritaire avec les enfants et leur père a radicalement changé de comportement. Très sévère avec eux, les accusant de tous les maux… Bizarrement il redevenait un peu plus « normal » lorsqu’elle n’était pas avec lui.
    Dans le même temps, nous avons été brutalement évincés, il n’ont cessé de nous chercher des noises,demandé le changement du mode de garde, etc… afin de rompre tout rapport ou contact entre eux et nous. La situation n’a cessé de se dégrader, les enfants ont demandé à être gardé exclusivement chez nous, ont fugué 3 fois lors des we avec leur père et leur belle-mère et récemment ils ont même été violentés par elle lors de leur retour de leur dernière fugue.
    Bien évidemment les enfants et nous avons porté plainte contre elle. Face à la gravité de la situation,nous souhaitons maintenant lancer un « réveil des consciences » auprès de l’entourage de leur père, puisque depuis 1 an la belle-mère et lui persuadent tout le monde que la dégradation des relations avec les enfants et nous est uniquement la faute des enfants eux même et de leur mère jalouse (victimisation permanente, jamais de remise en question,toutes les caractéristiques des PN sont réunies).
    Ma question est : risquons nous quelque chose pénalement si nous envoyons une lettre ouverte à la famille/amis du père afin d’essayer de leur ouvrir les yeux sur le piège dans lequel il est tombé et le traumatisme psychologique subi par les enfants. Nous avons tenté maintes fois de l’avertir de la manipulation, son propre père également (la PN a immédiatement fait en sorte de le brouiller avec son fils, la communication est rompue). A notre sens il n’y a plus que ses amis proches qui peuvent le sortir de ses griffes avant qu’il ne soit totalement isolé.
    Peut-on être accusés et poursuivis pour diffamation par l’envoi d’un email groupé à ses proches ?
    Merci

  35. Ines

    Bonjour, je vis avec un spécimen parfait du PN. Il manipule qui il veut quand il veut.
    En deux ans sa psychologue n’y a rien vu, elle semble même le considérer comme une pauvre victime d’une femme castratrice.
    Le hic est qu’elle suit mon mari(qui dit être en dépression depuis 2 ans) et ma fille (qui subit notre relation toxique).
    N’y a t-il pas là conflit d’intérêt ?
    Suis-je en droit de lui demander de renoncer à l’un des deux ? Si oui, comment ?

    Je vous remercie d’avance pour la réponse que vous apporterez

    PS : j’ai enfin compris que le seul moyen de nous en sortir est la fuite.
    Je l’ai vite su mais j’ai mis beaucoup de temps à le comprendre : il a fallu attendre que je sois prête à tout perdre.
    Le plus étonnant, c’est qu’au moment où j’ai accepté de tout perdre, l’espoir est revenu.

    • Bonjour,
      Ce n’est pas à la psychologue de dire ce que vous avez à faire.
      Faites vous aider et agissez !
      Le lâcher prise dont vous parlez est une bonne étape (« au moment où j’ai accepté de tout perdre, l’espoir est revenu ») mais ne vous endormez pas.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  36. valérie inconnue

    j ‘ai 47 ans ; mariée depuis 25 ans ; mère de deux jaunes adultes…
    depuis 2011 je souffre d’une tumeur au cerveau ; exérèse ; infection. en 2015 récidive mais cancéreuse exérèse; chimio et radiothérapie.je me bats à chaque fois pour remonter reprendre une activité professionnelle.janvier 2016 reprise du travail . au bout d’une semaine; mon mari m ‘annonce qu’il me quitte . il a une femme dans sa vie depuis plus d’un an.
    je suis devenue un fantôme; je me déteste. mon mari m ‘a enfermé dans un rôle de malade pour laquelle il s’est sacrifié …. le méchant manipulateur …
    je souffre mais ne baisse pas les bras.
    il a fallu ces mots « je pars » pour me libérer et de l aide pour prendre conscience de cette situation.

  37. Julie

    Nous avons récemment perdu un être cher suite à un suicide. Ce fut un choc, nous n’aurions jamais pu penser que cette personne se serait enlever la vie. Son ex nous a fait vivre l’horreur suite au décès.
    En écoutant vos vidéos sur YouTube tout est devenu clair.
    Dans les mois qui ont suivi, nous avons compris et remis plusieurs morceaux de casse-tête ensemble.
    Nous savons maintenant que c’est le PN qui a détruit cette personne qui nous était si cher.
    Continuez votre travail auprès des victimes, elles ont vraiment besoin de vous.
    Les PN sont des êtres horribles et impitoyables.

    • Je vous remercie pour cette marque de confiance et vous présente mes sincères condoléances.
      Oui, il faut faire savoir , encore et encore ….
      Mon livre viens d’être publié à cet effet d’ailleurs.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  38. BRUNETTON

    Bonjour,

    Ma sœur est mariée depuis 19 ans et ã 3 enfants. Dès le début son mari l’a traitée avec mépris mais elle, toute jeune (elle avait 24 ans et lui 35 ans) et amoureuse ã cru qu’elle allait le changer.
    Toutes ces années c’est allé en empirant la rabaissant sans cesse, devenant de plus en plus colérique, méchant au point qu’un beau-frère témoin de ces actes a pris La Défense de ma sœur contre son mari mais malheureusement cela n’a fais qu’envenimer les choses car son mari a reproché à ma sœur que c’était de sa faute, qu’elle avait tout fait pour que cela arrive.
    Cet homme est un vrai pervers narcissique. Les personnes disent de lui que c’est un homme gentil, affable, toujours de bonne humeur.. En effet devant les gens il fait son gentil, rend service. Il y a même des amies à ma sœur qui lui ont dit qu’elle racontait n’importe quoi, qu’il avait l’air d’être très amoureux de ma sœur….
    Après 2 tentatives de suicide ma sœur a enfin pris la décision de demander le divorce. Et là il s’en donne à cœur joie : il ne cesse d’appeler la police pour se plaindre que ma sœur le bat…, qu’elle n’est plus capable de s’occuper de ses enfants car irresponsable depuis ses tentatives de suicide… Il a même tourné la tête de leur fille de 16 ans pour qu’elle se plaigne auprès d’une assistante sociale que sa mère la bat. Ma sœur va bientôt passer devant une commission du conseil général.
    Ma sœur ne sais plus comment faire et moi je la soutiens mais je voudrais plus l’aider. Comment peut on contrer cet homme malfaisant, pourriez-vous me conseiller ? J’ai tellement peur que ma sœur baisse les bras une nouvelle fois et tente de se suicider.
    S’il vous plaît aidez-nous, conseillez nous. Merci d’avance.

    • Bonjour,
      Je vous invite à lire mon protocole d’accompagnement et si vous pensez que je puis vous aider à y voir clair, prenez un premier rendez-vous.
      Bon courage! Geneviève Schmit

    • bonsoir
      je vis cette séparation et ce long chemin de doute.mon mari m’a manipulée et quittée après une année de lutte contre la maladie.
      j ‘ai honte de moi ; de ma lâcheté et de mon manque de courage …
      j ‘ai perdu un mari mais trouver un frère qui est toujours à mon écoute ; m’a aidé dans les premiers jours. il m ‘a demandé de rédiger un livre ou je note les faits dont je me souviens. ça m ‘aide non je ne suis pas folle c’est bien mon histoire ; mon vécu…
      voilà ce que je demande à mes proches juste un peu d’écoute , ne pas me bousculer car je me sens très fatiguée.
      je suis dans la phase de non conciliation…et je tiens pour mes enfants ; ma famille
      bon courage ; ne baissez pas les bras ; un rayon de soleil vous attend

  39. Lila

    Bonjour,
    J’ai 16 ans et j’ai vécu (je suis sorti) pendant presque 1 an avec un MPN. Il a rompu (je précise qu’il m’avait trompé moralement avec sa meilleure amie qui était d’ailleurs à la base une de mes amies proches et qu’il a réussi à illuminer …).
    Je suis une personnes jalouse en amour et en amitié et je n’ai pas accepté ce qu’il m’a fait et c’est moi qui l’ai laissé rompre pour ne pas qu’il s’attribut la « couronne de la victime » mais malgré cela il a tout de même dit du mal de moi.
    J’ai perdu des amies que je connaissais depuis la 6éme à cause de lui. Mais le fait qu’il a mangé mon cercle d’amis, je l’ai accepté puisque il les a illuminé comme il l’a fait avec moi donc je prie pour que ces personnes ouvrent les yeux comme je l’ai fait …
    Le véritable problème aujourd’hui est, que je suis traumatisé (une traumatisé qui sait qu’elle l’est , un paradoxe…).
    Plusieurs fois par jour, j’ai des sortes de flashs ou je me remémore des souvenirs et des souvenirs majoritairement à caractères sexuels, et je me sens comme violée et je sais que je ne vais pas bien.
    Je n’ai pas parlé de ses souvenirs à personne,(je suis très proche de ma mère mais je refuse de lui dire car je sais qu’elle sera dans le jugement et je ne pense pas avoir besoin de ça alors que je me sens déjà sale …).
    J’ai besoin de parler et ma mére parle de m’emmener voir un psy ou quelque chose comme ça mais aujourd’hui, rien et je ne pense pas qu’elle comprenne que j’ai besoin de parler de…
    Je suis en train de pleurer … Il y a énormément de choses que je veux comprendre et je ne veux plus vivre comme ça …
    Merci de d’avance de votre soutien et de votre écoute
    Lila (faux nom)

    • Bonjour,
      Cette lucidité va vous aider à « grandir » par cette expérience de vie. C’est fort bien !
      Ces flash ressemblent à des pensées obsessionnelles classiques dans les phénomènes d’emprise.
      Ce serait effectivement bien que vous puissiez consulter un thérapeute afin de vider votre sac d’une part, et avoir des réponses à vos questions et ainsi mieux vous en libérer.
      Continuez à prendre soin de vous . Affectueusement, Geneviève Schmit

  40. Jess

    Bonjour,
    Je viens de réaliser que ma maman souffre de comportements pervers narcissiques .
    Pour vous expliquer en quelques lignes , je suis une jeune femme de 33 ans .
    Mon papa est décédé lorsque j’avais 15 ans et depuis , je suis sous l’emprise totale de mon bourreau « ma maman » , je vis toujours chez elle par peur et surtout parce qu’elle me menace ou me culpabilise lorsque je tente de partir de la maison .
    Elle domine toute ma vie , elle contrôle absolument tout , elle me détruit psychologiquement et comme toutes les autres victimes , je suis faible psychologiquement , cette année j’ai souffert de névralgies intercostales et les nombreux examens médicaux n’ont rien trouvé , c’est alors que je me suis renseignée sur les maladies psychosomatiques et c’est grâce à cela que j’ai réalisé que ce qui m’arrivait n’était plus seulement de la détresse psychologique mais également physique .
    J’ai besoin d’aide , je suis incapable de m’en sortir seule , la peur m’a anéantie et envahie complètement …..
    J’aimerais être certaine qu’elle souffre bien d ce trouble pour pouvoir effectuer mon premier pas vers la sortie de cet enfer ( j’ai également une autre soeur qui le vit aussi un peu moins que moi ) j’aimerais qu’on puisse s’en sortir .
    Merci d’avance et du fond du cœur pour votre soutien et votre écoute .
    Jessica

    • Bonjour Jess
      Oui, vous avez besoin d’aide pour rompre ce lien sans vous auto détruire.
      Fixez 2 ou 3 rendez-vous sur mon agenda en ligne ou allez voir un thérapeute près de chez vous. C’est indispensable!
      Bon courage, Geneviève Schmit

  41. Isabelle

    pourriez vous m’expliquer le fonctionnement du forum? deux fois que je poste un message et vous ne me repondez jamais!!!! merci

    • valérie inconnue

      bonsoir
      je tente de répondre ; mon cas est différent mon mari m a quitté ; donc je n ‘ai pas eu besoin de sortir de ce piège .je connais la solitude ; les nuits courtes réveillées par mes angoisses.voilà cinq mois que je suis seule . il y a encore des journées très dures. mais je tente d’apprendre à m occuper de moi …
      j ‘ai trouvé du soutien auprès d amis ; ma famille .des professionnels m’ouvrent les yeux sur mon enfer au quotidien avec un mari manipulateur .
      je change . je me lance des défis ; je découvre cette force en moi qui me semble être un instinct de survie ….dans ma vie maritale ; il me fallait ignorer cette manipulation pour tenir

  42. Isabelle

    Bonjour
    je vis depuis 25 ans dans une relation avec un pervers narcissique, je m’en suis aperçue il y a une dizaine d’année j’ai maintes fois essayé de fuir mais il me raptrappe toujours par des periodes « normales » qui me font naivement penser qu il peut guerir; or je sais qu il ne le peut pas alors pourquoi est ce que je n’arrive pas a m’en debarrasser sachant en pleine conscience qu il est nocif pour moi, la peur du vide apres apparement me fait plus peur que la situation actuelle qui n’est pourtant que conflits vu que je ne me laisse pas manipuler ce qui provoque insultes menaces etc…. il faut savoir que nous pratiquons le meme soprt dans un milieu assez fermé ou tout le monde se retrouve plus ou moins chaque week end…..quelle strategie mettre en place pour que ses accusations insultes et manoeuvres de rabaissement ne m’atteignent plus (bien que sachant que cela provient d’un malade c’est chaque fois un coup de poignard qui me laisse à plats pendant des semaines!!)

  43. Brezin

    Bonjour,
    Je suis actuellement séparée physiquement de mon ex conjoint depuis 10 mois rupture de PACS depuis 1 an). Nous avons veçu ensemble un peu plus de 7 ans et nous avons un petit garçon qui vent d’avoir 5 ans.
    Ne réussissant pas à s’entendre sur la garde de notre fils (pendant 4 ans je m’en suis occupée exclusivement mon ex conjoint étant toujours occupé par lui(travail, sport, relationnel, études…)) j’ai lancé une procédure d’urgence en aout 2015. Etant obligée de retourner momentanément chez mes parents, la juge a indiqué que notre fils resterait avec son père jusqu’à ce que je trouve un logement stable pour mettre en place la garde alternée. Ce qui a été le cas pendant 6 mois (octobre 2015 – mars 2016) jusqu’à ce que mon ex conjoint, voyant que je refusais de baisser la contribution établie par le juge en garde alternée (il gagne 3 fois mon salaire sans compter la prime de fin d’année), dépose une requête en interprétation sur des propos mensongers de « fatigue » de notre fils lorsqu’il était avec moi la semaine car mon domicile se trouve à 5.5 km de son école: de façon incompréhensible, la juge a statué en sa faveur en exigeant un logement à proximité de l’école de notre fils !

    Depuis cette dernière décision rendue par le juge, et après plusieurs lectures, je me suis rendue compte que mon ex conjoint était un PN.

    Notre fils de 5 ans s’est toujours posé beaucoup de questions et cherche toujours à comprendre les choses: il a très bien compris qu’un juge avait pris une décision pour son bien être et voici ses réflexions personnelles: pour la première décision « mais la juge ne m’a pas demandé mon avis, elle ne sait pas ce que je veux moi ! » et à la seconde décision « on ne peut pas demander à un autre juge maman ? ». Il s’aperçoit également de certains mensonges de son père par rapport aux faits (entre autre le fait qu’il n’a jamais été fatigué lorsqu’il passait la semaine de garde alternée avec moi) et ne vit pas bien cette situation (pleure à chaque fois qu’il doit retrouver son père le lendemain, refait pipi au lit, se donne des claques pour « se punir »…), et me réclame cette garde alternée…mais il est trop petit pour que son avis soit pris en compte.
    J’ai décidé de faire appel de cette dernière décision: lorsqu’il est avec moi la semaine, mon fils fait 20 minutes de voiture la matin et pareil en sortant de l’école, et moi je suis enseignante donc j’ai des horaires plus adaptés. Malheureusement, la date est loin: elle n’est prévu que dans 10 mois !

    En plus de cela, voyant qu’il n’a plus d’emprise sur moi au quotidien, il passe par notre fils, en se plaignant concernant l’argent (« papa il dit que tu as plus d’argent que lui! »), essayant de lui faire croire qu’il n’a pas fait certaines choses avec moi (comme passer 4 jours au ski cet hiver), refusant que je l’appelle plus que tous les 3 jours même si notre fils le réclame…

    Il ne participe pas aux frais de cantine (je les paye intégralement depuis novembre 2015), insiste tout le temps pour qu’on parle à l’oral et ne fait pas ce qu’il dit ou m’insulte et le nie ensuite…

    C’est difficile d’encaisser chacun de ses mensonges, mais je suis adulte, je prends sur moi et essaye un maximum de prendre du recul, mais comment notre fils de 5 ans peut se protéger de tout cela? Surtout qu’il voit les choses, constate les écarts entre la réalité et les dires mensongers, mais malgré ça, il est jeune pour prendre du recul et faire que cela ne le touche pas ?

    Et comment faire prendre conscience à un juge de ses agissements ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Bonjour,
      Même si je comprend parfaitement votre désarrois et l’enjeu du problème, il ne m’est pas possible de faire une étude de situation sans plus d’informations et d’échanges.
      Si vous pensez que mon expertise peut vous aider, je vous invite à prendre directement un rendez-vous pour une ou deux consultations à distance.
      Si vous avez besoin d’autre chose de précis, faite le moi savoir par un court texto sur le 06.43.43.15.79
      Bon courage, Geneviève Schmit

  44. Comblé

    Bonsoir,
    J ai vécu 6 ans avec un pervers narcissique. Et ne l ai découvert que lors de la rupture car une amie m a parlé des coïncidences avec le PN. La réalité a été très dur à avaler. Comment l homme à qui j avais une confiance aveugle m avait autant manipulée.
    Un an après je me fais tjrs soigné mais ce qui est le plus important pour moi et la sérénité dè mon petit garçon qui a 4anset demi. Étant très manipulable,très affaiblie, nous avons décidé de faire garde alternée en lui stipulant bien que j espérais qu il ne fera pas à notre garçon ce qu il a fait à son autre garçon d une précédente union. C est à dire dénigration totale sur la mère avec qui il m avait dit en être victime. Finalement je me retrouve à la même place…
    Pleins d autres exemples me font peur sur ses réelles intentions sur mon ptit bonhomme.
    Quels sont les risques auquel sera confronté mon bonhomme envers un pêre pervers narcissique….?

    • Bonjour,
      Si cet individu est pervers narcissique, il ne « pourra » faire différemment avec l’un qu’avec l’autre.
      Votre comportement va être décisif.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  45. Isabelle

    Bonjour
    je vis depuis 25 ans dans une relation avec un pervers narcissique, je m’en suis aperçue il y a une dizaine d’année j’ai maintes fois essayé de fuir mais il me raptrappe toujours par des periodes « normales » qui me font naivement penser qu il peut guerir; or je sais qu il ne le peut pas alors pourquoi est ce que je n’arrive pas a m’en debarrasser sachant en pleine conscience qu il est nocif pour moi, la peur du vide apres apparement me fait plus peur que la situation actuelle qui n’est pourtant que conflits vu que je ne me laisse pas manipuler ce qui provoque insultes menaces etc…. il faut savoir que nous pratiquons le meme soprt dans un milieu assez fermé ou tout le monde se retrouve plus ou moins chaque week end…..quelle strategie mettre en place pour que ses accusations insultes et manoeuvres de rabaissement ne m’atteignent plus (bien que sachant que cela provient d’un malade c’est chaque fois un coup de poignard qui me laisse à plats pendant des semaines!!)

  46. Robert

    Bjr ma meilleure amie vit avec un PN elle vient de l apprendre. 10 ans de vie commune deux enfants de 5 ans.
    Je veux l aider, mais ne sais pas quelle attitude avoir.
    Lui ai dit de prendre un avocat pour divorcer, de réfléchir à changer de logements,….etc mais elle n en est pas la, elle se demande si rester pour les enfants ne serait pas mieux.
    Elle a peur qu il la fasse passer pour folle et de ne plus avoir ses enfants.
    Je suis impuissante et ca me ronge, que faire ?

  47. Marie

    Bjr j ai vecu sous l emprise d un pn pendant 8 ans.
    On s etait rencontre sur un site sa avait tout de suite coller entre nous.
    Etrangement avec le recul je me souvien que a peine une semaine apres notre rencontre j avai commencer a changer et puis avant de partir en vacance avec ses enfant au mois d aout il m avait demander de chercher un appart pour qu on vivent enssemvle.
    En septembre on se revoi et je lui parle des appart et la il me dit ses projet de vie etc… mais en utilisant le Je.
    Je l interroge car j avai un drole de pressentiment et la il me dit qu il avait rencontrer quelqu un a Montpellier une certaine Valerie.
    Bref mon monde s ecroule.
    Pendant un an plus de nouvelle rien et un jour il reapparait pour moi s etait la fin de ma deprime suite a son depart. Mais j ai vite dechante.
    J ai vecu de bon moment suivi de moment tres tres dur. Les annees ont passer et notre relation etait tjr ambigu. Ni enssemble ni vraiment qu ami ont vivaient une relation d amour amitier et s etait comme lui voulai je devai me plier a ses besoin.
    Puis il m a a nouveau zapper pendant un an et revenu et j ai refait la meme erreur de lui ouvrir ma porte.
    Je l avai dans la peau sans lui ma vie ne valai rien et avec lui j etait dans la peur permanente.
    Puis le 14 fevrier 2010 j ai tout quitter famille vie perso appart pour partir vivre dans le sud a Lodeve. Et la ma vie est devenu un enfer.
    J etait a sa merci et la bas je n avai que lui et tellement peur de me retrouver seule dans cette region que je lui cedai tout meme ses appel a 1h du matin me demandant de venir le rejoindre car mr avai envi de moment intime.
    Les mois passere annee et je m enfoncai petit a petit dans un trou noir sans fin. Jusqu au jour ou j ai commencer a me rebiffer et a lui tenir tete.
    Je suis passer par d horrible moment suite a sa . J ai vecu des chose tellement dure (relation forcer ) que meme si cela fait plus de 3 ans que j ai couper tout contact malgres sa je n arrive plus a vivre sans avoir peur de tout de douter de tout le monde.
    Je me sent inferieur aux autre nul .
    Bref meme sans lui il continue a m empoisonner la vie.
    Je ne vis plus la je Survis et j en souffre car je me sent incomprise.

    • Bonjour Marie,

      Même si l’histoire était écrite dès le départ, votre dépendance affective vous a mise à genoux devant ce pervers.
      Il n’y a que vous qui puissiez maintenant modifier cela … en agissant !

      Faites vous aider par un professionnel!

      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Lola

      Bonjour Marie, votre commentaire date un peu mais j’aimerais que l’on puisse se parler. Je me demande si nous n’avons pas été victime du même pn. Cela pourrait peut être nous aider de partager ce que nous avons vécu. Faites moi signe si vous lisez mom message.

  48. poublon pauline

    Bonjour
    Je viens de realiser que je suis avec un pervers narcissique.
    Le soucis c’est qu’il vient de se faire passer pour un dépressif aupres d’un EPSM et a demander a se faire hospitalisé.
    De ce fait il manipule la psychiatre.
    Que dois je faire? Je sais de quoi il est capable.

    • Bonjour,
      Ne connaissant pas l’ensemble de la situation, je ne puis vous répondre … J’en suis désolée.
      BOn courage, Geneviève Schmit

  49. Céline

    Bonjour,
    séparée depuis 6 ans du papa de mes enfants (11 et 8 ans) je voudrais les aider à gérer les manipulations et perversités de ce dernier, PN avéré et fils de PN, qui commence à s’en prendre aux enfants faute de parvenir à ses fins avec moi.
    Je suis bien loin de Paris (Bayonne, 64). Existe-t-il des structures d’accompagnement et de conseils dans mon secteur ?

    D’avance, merci de vos conseils.

    • Bonjour,
      Je n’en connais pas … et c’est pour cela que je travaille essentiellement par téléphone et Skype.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  50. Bonjour,
    Après 10 années de souffrances,une grossesse où j ai appris à trois semaines du terme que Mr étais tjrs marié et sa femme lourdement handicapée,je ne voulait pas que le petit vive sans son père donc pour lui je le recevaient il dormait à la maison tout les jours nous avons eu un semblant de vie comme il repartait chez lui tout les matins je ne savait pas ce qu il faisait jusqu à il y a quelques jours ou j ai appris l existence d un deuxième téléphone avec lequel il est en contact avec une autre femme qui ne sais rien de sa vie.
    pendant dix années j ai ete soumise il me dictant mes moindre fait et gestes m a coupé de mon cercle d amies me disant que ce ne sont que des prostitués…
    m a empêché de passé le permis de conduire sous prétexte que lui il l a,m a empêcher de travailler sous prétexte que ce que je vais gagné je le perdrai et ne serait pas gagnante…
    l existence de ce deuxième téléphone a été déclencheur c est la goute d eau de trop je suis bien décidé à me libéré de son emprise mais lui ne l accepte pas il m appel constamment rodé dans ma rue
    j ai appelé les gendarmes qui sont venu et m on presque pris pour une folle en me disant qu il a le droit d etre la alors que si il est la c est pour me nuire.
    il est menteur je lui est dit clairement que je le quitte mais il revient toujours à la charge il ne comprend pas du moins il ne veut pas admettre ma décision je ne sais plus quoi faire et j ai peur de craqué une nouvelle fois,il pleure ses larme de crocodile devant le petit lui disant que sa mère ne veut plus de lui…ensuite il me rappelle en me disant qu il a une chambre de trop chez lui et que je doit me préparer au pire qu il va demander la garde complète du petit alors qu il ne connaît même pas sa femme!
    je ne sais plus quoi faire il ne me laissera jamais tranquille aidé moi SVP

    • Bonjour,
      Il est impératif que vous vous fassiez aider par un avocat et que vous réfléchissiez à ATTAQUER monsieur plus qu’à vous défendre constamment.
      Indispensable aussi que vous trouviez un travail pour être indépendante financièrement de lui, si ce n’est déjà fait.
      Montez un dossier à charge ! Ne traînez pas.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  51. Mila

    Bonjour,je suis en train de divorcer un PN.
    Nous avons un enfant de 5ans. Il est devenu l objet de manipulation.
    A travers lui mon encore mari me manipule. En ce moment,sa nouvelle femme a porte plainte pour le viol,violances conjugales et moi je suis temoigne.
    Comment je protege mon enfant devant lui?
    Je ne veut pas qu’il a le droit le voir pendent les vacances comme le JAF a decide!
    Ca suffit pas que son pere a fait mal au moins aux 3 femmes?
    Est ce qu il est capable de faire mal a son fils?
    J ai besoin d un conseil svp! Merci

    • Bonjour, Je ne peux vous donner de conseil précis pour une situation aussi complexe et difficile par quelques échanges sur un forum.
      Si vous le souhaitez prenez un rendez-vous sur mon agenda en ligne ou en me laissant un texto sur le 06.43.43.15.79
      Bon courage, Geneviève Schmit

  52. carrere

    Bonjour j’ai rencontré un homme il y à 7 mois.
    je suis follement amoureuse de lui mais voilà il lui arrive de ne plus me parler comme ça sans raison apparente ou après avoir passé une bonne soirée le lendemain pas de nouvelles
    je l’appelle pour savoir ce qu’il y à il me répond qu’au bout de 4 appels et la il me dit qu’il n’est pas bien ne veut pas parler et me reproche que je ne suis pas le centre du monde et qu’il n y à pas que moi qui ai des soucis.
    enfin avec lui je ne suis pas heureuse et je ne fais que pleurer car il me fait des reproches en disant que c’est moi qui l’attaque la première en le questionnant vis à vis des sentiments qu’il peut avoir pour moi.
    Si il me dit quelque chose qui me blesse je ne peux pas dire ce que je pense autrement il le retourne contre moi ou il me dit qu’il plaisante que je ne souris jamais que je suis dépressive égoïste etc…
    Je n’arrive pas à couper et en plus je culpabilise. merci

    • Bonjour,
      Vous êtes amoureuse de quelqu’un qui ne vous aime pas … Cela arrive.
      A vous de trouver en vous la force de faire face à cette réalité sous peine de sombrer dans la souffrance.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  53. Caroline

    Bonjour,alors voilà j’ai rencontré ce garçon il y a un an, il a déjà une copine avec qui il est depuis 5 ans mais nous sommes tombés fou amoureux ou plutôt JE suis tombée folle amoureuse de lui,
    depuis un an il ne cesse d’arrêter brutalement de me parler, et lorsqu’il revient il remet la faute sur moi, malgres cela je reste, je n’arrive pas a me défaire de lui,
    j’ai l’impression detre malheureuse sans lui mais lorsque nous sommes très proches j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui ne va pas, il me contrôle entièrement et je n’ai pas le droit de lui dire non, de le contredire, je dois toujours être positive avec lui et toujours accepter les choses comme le fait qu’il me promet dans ces qu’il va quitter sa copine mais je le fait pas, malgré tout cela ne reste parce que je l’aime et je crois que j’aime le fait qu’il me contrôle mais cela m’anéanti, il m’anéanti mais trouve toujours le moyen de me dire des choses qui me touchent, il s’excuse toujours donc j’accepte, voilà mon histoire, j’aimerais vraiment sortir de ce cycle infernal mais le fait que je n’ai que 17 ans et lui 18 je me dis que ce n’est pas possible que ce sois un pervers narcissique, peut être que je me trompe mais en lisant votre site je peux le voir, j’aimerais beaucoup une aide venant de vous, surtout que je suis une personne extrêmement joyeuse mais depuis peu, depuis qu’il me contrôle de plus en plus je ne suis plus aussi heureuse de la vie. Merci

    • Bonjour,

      Ce n’est pas parce que ce jeune homme n’a pas envie de construire avec vous ou qu’il n’est pas amoureux de vous qu’il est un pervers narcissique.
      Ce n’est pas non plus parce qu’il joue avec vous, vous qui voulez coûte que coûte de lui, qu’il est un PN ..
      .

      Par contre, lorsque vous dites que vous avez l’impression qu’il y a quelque chose qui ne va pas… oui… effectivement… il y a bien quelque chose qui ne va pas.
      Ce problème vient de l’hyper attachement de type pathologique que vous avez pour lui, lui qui vous rejette depuis le début….

      Si vous souhaitez grandir et vous épanouir d’une belle manière, je vous invite vraiment à vous poser les bonnes questions et à vous faire aider d’un thérapeute près de chez vous.
      Il serait dommage que vous grandissiez avec ces failles immenses qui feront de vous la proie facile de tous les manipulateurs, pervers ou non.

      Bon courage, Geneviève Schmit

  54. denise

    Je suis face à un pervers narcissique qui essaie de me detruire en utilisant mon fils de 15 ans.Il le manipule sans que mon fils s’en apercoive. Il essaie d, obtenir une garde partagée alors que j,en ai la garde exclusive depuis 15 ans. Comment faire réaliser a mon fils la manipulation dont il fait l,objet?
    je sais très bien que cette forme de garde entraînera la d’échéance et une aggravation de la violence psychologique qui m,est faite.
    merci de votre aide.

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez une aide concrète, je vous invite à fixer 1 ou 2 rendez-vous directement par mon agenda en ligne.
      Nous pourrons alors réellement étudier ensemble ce qui peut être mis en place.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  55. Zy

    J’ai bien lu. Intéressant. Depuis que j’ai croisé le chemin de personnes manipulatrices, je n’ai vraiment plus confiance en personne..Même aller voir un thérapeute ça m’inquiète.Mais le site est top!
    J’ai 27 ans et il y a rien de pire que d’avoir le sentiment , d’être dépossédé de soi, mais on s’en sort quand on se choisit!
    Ce qui peut encore me bloquer c’est le sentiment qu’elle me surveille de loin et qu’elle sera toujours plus forte que moi, qu’elle décidera toujours à ma place et ce qui rend mon quotidien difficile, voler de mes propres ailes et m’épanouir ça viendra le jour où j’aurai parfaitement conscience qu’elle n’est plus là, c’est j’ai ses empreintes qui doivent disparaître.

    • « Elle » n’est pas plus forte que vous !!! Soyez en certaine.
      Vous la battrez avec une autre arme que les siennes… Vous la battrez par l’indifférence !
      Merci pour ce témoignage de reconnaissance 😉
      Geneviève Schmit

  56. Lisa

    Bonjour,
    J’ai décidé de vider mon sac.
    J’ai eu une relation toxique, avec un PN.
    Au début (10mois de relation) tout était beau et parfait. Et tout à changé quand j’ai appris qu’il m’avait trompé.
    Evidemment, j’ai coupé les ponts même si j’étais folle amoureuse de lui (je peux affirmer qu’il a été mon premier amour..) , un ou deux mois sont passés et j’ai fais cette erreur fatale, lorsqu’il est revenu, j’ai pardonné.
    Et tout est repartie de plus belle.
    Cela fait bientôt 4 ans qu’il a débarqué dans ma vie, il m’a isolé, j’ai perdue beaucoup d’amies (un ras le bol général de leur part je pense, de ne pas me voir réagir et de ne pas les écouter), mes études aussi en ont subi les conséquences…
    Bref, il est toujours resté en contact avec moi, mais n’as jamais été clair, il sous entend toujours des choses sans aller jusqu’au bout, par exemple, actuellement il a une copine, mais il vient me parler sur Twitter en « cachette » en disant des choses du genre « t’es pas au courant? » « Je peux pas te dire si je ressen qqch pq j’ai une copine.. blablabla » .
    Aujourd’hui je me rend compte qu’il joue avec moi, mais je ne comprend pas comment peux on prendre plaisir a détruire quelqu’un en fait.
    Voilà, j’ai eu recours à l’IVG et lui a été totalement absent, c’est là, que j’ai compris.
    Depuis deux semaines, j’ai reussi a le bloquer et le supprimer de tous les réseaux sociaux (sinon il revenait sans cesse, pour me dire « tqt j’ai changé, avec ma nouvelle copine je fais les choses biens etc… »), je sais que j’ai encore beaucoup de boulot a faire sur moi même, mais un avis extérieur me serait d’une grande utilité.
    Merci d’avance.
    Cordialement.
    Lisa

    • BRAVO !
      Vous avez pris la seule décision indispensable : AGIR VOUS MEME et fermer toutes les écoutilles !
      Maintenant, il faut TENIR !

      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Lisa

        Merci beaucoup pour votre réponse rapide.
        Cette fois je suis déterminée à tenir, et ne plus retomber dans son piège. Vos articles m’ont aidé à ouvrir les yeux et à avancer. Je ne pensais pas que ce genre de pathologie pouvait exister. En bref, si je sens que je suis dans une passade « faible, que ressent son manque » que me conseillez vous pour TENIR justement?
        Merci,
        Lisa

  57. Marie

    Bonjour,

    Je crois que j’ai besoin d’aide.
    Vendredi soir après une absence de qq jours (j’étais en déplacement professionnel) je suis rentrée chez moi, épuisée. cela fait déjà qq temps que je me sens vidée. Bref, mon mari n’était pas encore rentré. Quand il est arrivé (après 21heures), tendu comme d’habitude (il a métier difficile), j’ai voulu l’embrasser et me serrer contre lui. Il m’a repoussée (gentiment mais fermement) en disant qu’il fallait qu’il se détende. Très énervée par sa réaction (toujours la même, il a besoin de « respirer » quand il rentre), je l’ai laissé lui et son fils, car j’étais crevée et déçue. Bref, le samedi matin, une énorme dispute éclate et il me traite de « grosse merde », « t’as vu la tête que t’as… », la totale.
    Je précise que ce n’est pas la première fois, en comptant bien cela a du se produire au moins 6 fois par an depuis plus de 5 ans.
    il a continué « Tu ne m’as même pas manqué. Casse-toi…etc)
    Alors j’ai refait ma valise non défaite et ai voulu partir. Il m’a attrapée faisant mine de me cogner dessus et m’a serrée à la gorge.
    Je lui ai dit que je partirai quand même. Il a tenté de me convaincre que tout ce qu’il avait dit ne comptait pas, car il ne le pensait pas.
    j’ai finalement pu aller prendre une douche et sortir prendre l’air.
    En passant devant chez le docteur, finalement j’ai décidé d’aller la voir (je l’avais appelé la veille de Toulouse pour lui demander si je pouvais passer, car je me sentais fiévreuse).
    En me voyant, elle m’a demandé si j’étais malade. Je lui ai répondu non, et ai commencé à pleurer.
    Elle m’a dit texto « qu’est-ce qu’il t’a encore fait ? ».
    Je ne sais plus ce que je lui ai répondu. Je lui ai un peu raconté ce qui s’était passé ce matin.
    Elle m’a dit qu’elle s’en doutait, car il souffrait de pathologie. J’étais surprise. Lui ai demandé quoi : « c’est un manipulateur. Tu sais ce que c’est ? » J’ai répondu oui, car j’avais déjà fait des recherches il y a qq mois. Je lui ai demandé pourquoi elle disait ça. Elle m’a répondu qu’elle l’avait toujours su, qu’elle les reconnaissait tout de suite. Et surtout qu’elle était mal à l’aise avec lui.

    Je suis paumée. J’ai peur de ce qui nous arrive. Mais est-il vraiment ce genre de personne ?
    Je me sens vidée, épuisée, vieille.

  58. sonia

    bonjour,
    j’ai étais fiancée à un pervers narcissique, il y a 15 jours je n’en pouvais plus de me voir être devenu « rien », j’avais l’impression et je l’ai toujours que ce n’était pas ma vie, pas moi, d’être prisonnière, de vivre dans mon propre cauchemar. j’ai rompu nos fiançailles il y’a deux semaines et commencé à consulter une psychologue une semaine après ou on est arrivée à la conclusion que j’avais affaire à un PN.j’avais déjà rompu avec lui à plusieurs reprise mais j’ai toujours fini par revenir et la j’ai encore du mal à couper tout contact avec lui. je n’arrive plus à sortir de chez moi, je me sent vidée, sans force, ni physique ni morale. comment faire pour me ressaisir et reprendre ma vie en main ? et surtout comment m’en éloigner sans déclencher ses nerfs? sachant qu’on habite dans le même cartier et qu’on sera amené à se rencontrer un jour ou l’autre.j’ai besoin d’aide.

  59. retraitée, 66 ans, professeur d’arts; je vis seule; d’un côté comme de l’autre je ne voyais pas la perversion, je vois toujours le positif plus que qq amis qui croient en moi; ex-mari depuis 94 arrive encore à faire croire à mes deux enfants que leur mère est menteuse, voleuse, etc; je ne peux rien dire sans que ça se retourne contre moi, hier, j’ai pris des médicaments pour dormir toute la journée, pour oublier les humiliations , d’en côté comme de l’autre. j’etais gentille, soumise obéissante , cause de l’enfer qu’on me promettait. mes petits-enfants (5) m’aiment je crois; je suis démunie financièrement. Je souhaiterais partir; je n’ai plus de force, arnaquée je ne sais combien de fois. merci

  60. Bourgeois

    Bonjour, ma mère est une perverse narcissique. Je suis adulte j’ai une vie équilibrée et je n’arrive pas à m’en débarrasser ! Il est très Long d’écrire ici car ça bug. N’oubliez pas que même les parents eu vent des pn

    • Bonjour,
      La seule chose à faire est de poser des limites et de faire un travail sur soi pour ne pas se laisser meurtir par ce qui se dit, ou ce qui se passe…
      Bon courage, Geneviève Schmit

  61. Claire

    Bonjour,
    Aujourd’hui j’ai 30 ans, j’ai mis 5 ans et 6 mois de travail avec un psy pour mettre a jour la manipulation que j’ai subi depuis l’âge de 5 ans par mon beau père. Je suis en souffrance car j’ai eu une conversation avec ma mère qui a dégénérée et elle a coupé les ponts avec mois depuis 4 mois. J’ai besoin qu’elle entende ma vérité mais elle est totalement sous son emprise.
    Comment dois je procéder, je voudrais lui mettre la pression pour qu’elle m’écoute. Pour dire a quel point mon beau père est cinglé, il se dit extraterrestre. J’y croyais jusqu’à peu… Merci de m’aider.
    Claire.

    • Bonjour,
      Il faut peut être du temps à votre mère pour « digérer » l’information.
      Soyez patiente avec elle.
      Elle se trouve peut être également piégée dans l’emprise et dans la honte.
      Demandez à votre psy de vous aider à comprendre les différentes émotions contradictoires qui peuvent, peut être, la traverser en ce moment.
      La prendre de face risquerait de vous couper d’elle à jamais.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  62. SEVERINE

    Bonsoir,je viens surtout pour une amie a moi qui je pense est sous l’emprise d’un pervers narcissique!
    malheureusement, ils sont mariés et ont deux enfants!
    le problème c’est que mon amie est quelqu’un de très fragile,elle a déjà fait plusieurs tentative de suicide, la dernière était encore cette semaine!
    son mari la pousse a bout, il l’insulte, la rabaisse, il est même jaloux de notre amitié!
    on devait aller au cinéma cette semaine et il n’a pas admit qu’elle puisse s’arranger pour faire garder son jeune fils afin qu’on puisse sortir, il lui dit qu’elle ne fait rien pour lui….
    après il s’excuse et pleure au téléphone!
    il a déjà été violent avec elle,et quand il boit un peu trop, la rabaisse sans arret!
    elle lui a déjà demander de se faire soigner mais il refuse!
    tout le monde lui dit qu’elle devrait partir, mais elle a peur et le soucis, c’est qu’elle a était reconnu bi polaire, mais je me demande finalement, si les médecins ne se sont pas trompés!
    elle est au bout du rouleau, je ne sais pas comment l’aider?
    je ne sais pas quoi lui dire?
    je suis quelqu’un qui positive dans la vie, et je pense que je ne peux être bénéfique pour elle, mais comment lui faire comprendre!?
    en ce moment, elle est hospitalisé en psychiatrie, et je pense qu’il n’est pas recommander de lui dire ce qu’elle doit faire, mais j’aimerais qu’elle est ce déclic de partir! elle est trop faible, trop gentille, elle se sent mal, et son mari lui dit sans arrêt qu’elle n’est pas une bonne mère, qu’elle est moins que rien!!
    je souffre pour elle!
    dites moi ce que je peux faire pour elle!? s’il vous plait!?
    merci

    • Bonjour,

      Mis à part lui apporter votre affection, votre présence et une écoute empathique, vous ne pouvez malheureusement rien faire d’autre pour le moment.
      Il n’y a pas de raison que les psychiatres se soient trompé de diagnostic, et être bipolaire n’empêche pas d’avoir un mari toxique !
      J’espère que les médecins pourront lui donner un traitement stabilisant afin qu’elle puisse reprendre sa vie en main.

      Bon courage, Geneviève Schmit

  63. Auxane

    J’ai besoin de vous parlez en privé de mon cas . pourriez vous me contacter sur skype c’est très urgent

  64. Moi

    Bonjour,
    J ai constaté hier que j ai été victime d une manipulatrice pervers e narcissique durant 30 ans.
    Cette personne était très proche de moi même la plus proche elle faisait partie de ma famille c était ma demi sœur.
    Il y a 5 mois j ai cessé tout contact avec et je me sens mieux du moins ça commence.
    Mais hier en apprenant que c était une PN je me sens perdue 30ans de manipulation c est beaucoup et je ne sais plus quoi penser elle était tout pour moi et m a fait tellement de mal ces dernières années .
    Je ne sais pas comment arriver a me dire que tout ça n était qu un jeu pour elle que tout était faux toutes cette relation basée sur du mensonges…
    Je me sens perdue je ne sais pas comment arriver a vivre avec ça.
    C’est vraiment très dur… Heureusement que mon mari et mes enfants sont la…
    Est ce que je dois voir un psy pour en parler.?
    Comment me reconstruire ?
    Merci beaucoup

  65. dernière chance...

    Bonjour,
    Vous parlez dans le cadre d’une personne étrangère qui serait manipulateur pervers narcissique… dans mon cas la personne se trouve être ma mère. Je ne peux pas envisager de porter plainte contre elle malgré les horreurs qu’elle me fait vivre.. Sachez de plus que je suis mineure.. Bien sûr avant de la décrire comme telle j’ai fais de nombreuses recherches, notamment sur les sinthomes ( je me permets de les appelés ainsi ) et me suis rendue compte que tout collait.. Le faite de savoir de quoi « souffre » ma mère est déjà un grand pas pour moi étant donné que je cherche depuis plus de 5 ans… Malheureusement je ne trouve aucunes solutions.. J’ai eu de nombreuses conversations avec elle dans lesquelles je lui exprimait mes « souffrances « . J’avais à chaque fois l’impression que tout allait rentrer dans l’ordre mais ses paroles étaient bien différentes de ses actes..Je me suis souvent remise en question, j’ai essayé de savoir pourquoi elle me fesait subir ça mais aucun résultat. Comme vous le savez ces manipulateurs sont extrêmement doués et ma mère possède ( d’après moi ) deux personnalités. La première ( qui m’empêche de tenter quoi que se soit contre elle car je culpabiliserai ) est celle de la mère aimante et présente qui ferait tout pour ses enfants. La deuxième ressort lorsque un homme est présent à la maison ( et j’ai un beau père..) là je ne suis plus sa fille mais une ennemie. Elle me persécute moralement par des regards, des paroles, des coups par derrière, m’humilie devant tout le monde. Je me souviens une fois je rentrais d’un voyage à Venise avec des cadeaux pour toute la famille. Ne sachant pas quoi prendre à mon beau père et ne voulant pas ne rien lui donner, j ai acheté un porte clés  » I love Italie  » ma mère ma ensuite prise à part, a enlevé le  » I love Italie  » pour me le redonner et me dire que avec ça j’avais fait une déclaration d’amour à mon beau père. J’ai essayé de la raisonner mais ce fût un grand échec. …. Comment une mère peut soupçonné sa fille de ça… Enfin.. je ne peux pas tout vous dire tellement il y en a. Je me dis que c’est peut être de ma faute alors comme je le dis plus haut je me suis remise en question. Je me suis dis qu’elle n’avait plus vingt ans et que pour elle le changement était difficile et vu que je suis son portrait craché. Qu’elle avait eu du mal à trouver un compagnon ( souvent elle ne restait pas longtemps avec eux car ils partaient ( on se demande pourquoi. . ) ) et que par conséquent celui-là elle voulait le garder. .. etc… Du coup maintenant je vis dans ma chambre, j’essaie de ne pas sortir de peur des représailles. Si je venais à croiser mon beau père dans un couloir je ne peux même pas imaginer à quoi ma mère pourrait penser…Je suis la semaine à l’internat je ne suis donc présente que les week end. Enfin présente… je suis devenue une sorte d’hermine, je ne sors pas en extérieur car pour ça il faut sortir de la maison donc de ma chambre et prendre un énorme risque.. les seules sorties que j’ai sont pour manger, et encore il y a des fois où on ne m’appelle pas pour le repas. J’attends donc qu’ils aient tous fini pour aller à mon tour manger. Quand je mange avec eux c’est toute une liste que je me suis imposé. Je descends de ma chambre sans lever la tête, je me dépêche de manger ( toujours la tête baisser) pour avoir fini avant eux et vite retourner dans le seul lieu où je suis en sécurité. Elle ne fait pas ses crises de jalousie que avec mon beau père mais en présence de tout les hommes.
    J’ai une histoire comique à vous raconter. Vous savez comment j’ai découvert qu’elle était manipulatrice perverse narcissique ? Car elle accusait mon beau père de l’être, une fois alors qu’il était au boulot elle m’a montré une vidéo où une psychologue expliquait ce c’était. Vous devez vous dire , mais je croyais que ta mère te traité comme une ennemie. Et bien souvenez vous au dessus je parlais de deux personnalités, ici c’est la première, celle où je partage une complicité hors du commun avec ma mère. Du coup suite à cette vidéo elle m’avait demandé si je reconnaissais mon beau père là dedans. J’ai peut être eu tort mais je ne lui ai pas dis que c’était sa description à elle… je n’essaie même plus de discuter avec elle.
    Vous êtes ma dernière solution… je me tourne vers vous, comment je dois réagir? Quel comportement je dois adopter ?
    Merci d’avance.

    • Bonjour, Il y a beaucoup de similitude lorsqu’il s’agit d’un parent …
      Je vous invite à prendre 2 rendez-vous afin qu’on puisse développer cela et que je vous apporte des pistes de réflexion.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  66. Laurent

    Bonjour, j’aimerais vous exposer l’histoire de ma compagne mais il y a tant à dire … je vais essayer d’être court et clair en posant une simple question.
    J’ai trouvé votre site après vous avoir écoutée attentivement sur YouTube.
    Ma compagne est séparée maintenant depuis 3 ans. Au vu de ce qu’elle a vécu en couple et dans la séparation, elle prend de plus en plus conscience de la personnalité du papa de ses deux enfants (9 et 10 ans).
    Elle se démène en justice (qui ne l’aide guère), auprès de psychologues pour elle, pour les enfants, mais rien n’avance concrètement.
    Son combat, elle le mène pour se protéger de son ex et principalement pour protéger les enfants qui souffrent terriblement.
    Alors que le comportement du papa a toujours été détestable en couple et avec les enfants (je passe toutes les caractéristiques de son profil qui correspond point pour point à celui du PN, nous en avons relevé 36 de manière très évidente avec à chaque fois des exemples concrets, vécus) il est entré récemment dans une phase de séduction avec les deux enfants.
    Du coup, ceux-ci le trouvent très  »sympathique » et ma compagne vient à douter des raisons qui motivent son combat.
    Que faire … parler aux enfants ?
    Difficile de trouver le juste milieu entre ne pas dénigrer le père et faire part des craintes justifiées de la maman.
    Parler au père ? Impossible, de nombreux essais se sont soldés à chaque fois par un échec.
    Parler au psy des enfants ? Avant les séances, le père promet à ses enfants monts et merveilles sous forme de gros cadeaux … De plus, le père, par son métier, son argent, bénéficie d’une bonne presse mais intra muros, les violences psychologiques continuent.
    Nous sommes perdus ne sachant pas comment réagir …
    Que faire par rapport à cette séduction, qui ne durera qu’un temps, mais qui fonctionne sur les enfants …
    Merci pour vos réactions.

    • Bonjour,
      Vous avez effectivement compris que parler au père et au psy ne sert à rien.
      Il y a un réel travail à faire avec les enfants et leur maman, mais je ne peux l’expliquer en quelques lignes.
      Qu’elle convienne avec moi de 2 rendez-vous et nous pourrons en discuter sérieusement.
      Bon courage à vous aussi, Geneviève Schmit

  67. Sisilam

    Bonjour,

    Tout est si parfaitement exact, c’est à la fois rassurant, puisque je me rends compte que je ne suis pas la seule à être tombée dans le piège mais en même temps c’est tellement angoissant, devoir devenir, à notre tour, calculatrice, préparer notre réponse… Pfff
    Cela va bientôt faire un an que je suis séparée du père des enfants et l’enfer est loin d’être fini, je ne m’étais pas préparée du jour au lendemain je me suis retrouvée sans rien alors oui je conseille à vous toutes, les victimes qui sont en train de se réveiller, de bien préparer votre départ tout peut être utile!!!
    Mes enfants subissent actuellement une forte manipulation mentale, je suis là et je ne parviens à rien faire, fort heureusement nous avons toujours beaucoup parlé tous les 3 et le dialogue aide énormément…
    Je me demande si tout cela va s’arrêter un jour, je suis usée, fatiguée, désespérée mais toujours et encore combative pour mes enfants.

    Merci pour votre présence!

  68. Y

    Bonjour,
    Je suis maman d’un bébé de 5 mois qui est confié à ses grands parents le matin faute de place à temps plein en crèche. Il y a quelques temps les relations entre mon conjoint et moi sont conflictuelles sans que je comprenne les raisons. Suite à une grosse dispute il y a quelques jours et après avoir trouvé des axes de solution, mon conjoint a décidé d’aller voir ses parents qui ne cesse de lui répéter que j’ai un « souci avec eux » depuis que je suis enceinte.
    À son retour je l’ai trouvé anormalement agressif. Il l’a indiqué que dès lors que son père vient chercher la fille je n’ai rien à dire. En effet il y a quelques semaines, je me suis aperçue que ma fille n’était quasiment pas attachée dans son cosy. Je l’ai donc indiqué à mon beau père avec toute la gentillesse dont je suis capable.
    Suite à ce que mon conjoint m’a rapporté de ses parents, je lui ai signifié que je ne souhaitais plus en parler (ma fille était présente, je préparais son repas).
    Il a immédiatement appelé ses parents, qui lui ont intimé l’ordre de mettre le haut parleur. J’ai indiqué que ce n’était pas le moment, ils ont insisté, puis mon beau père m’a dit d’une voix calme que j’étais une mauvaise mère, et qu’il allait contacter les services sociaux pour m’enlever mon enfant.
    J’ai coupé court. Mon conjoint n’a pas pris ma défense, minimisant les paroles de son pere. Ce dernier a ensuite indiqué que c’était de l’humour.
    J’ai ensuite appris que depuis des mois mon conjoint me protégeait des critiques de sa famille, j’ai appris des choses terribles sur mon compte, il met dans la tête de mon compagnon que je suis une mauvaise personne, « méfie toi d’elle, elle va te faire un sale coup » et j’en passe…
    Nous avons été manipulés, il a cherché à briser notre couple.
    Le problème est qu’il garde toujours mon bébé et je n’ai pas d’autres alternatives. Bref que faire ?

  69. Rosi

    bonjour,
    Séparée depuis plus de 6 ans d’un PN et divorcée depuis seulement 1 an (1er jugement ou il a réussi a obtenir un divorce pour faute, j’ai fait appel), je vis l’enfer. comme toutes, je me retrouve dans le rôle de la méchante, folle et malade et lui la pauvre victime. Il a réussi a me couper de quasi tous nos amis et même ma famille (il a fait témoigner 2 fois ma mère contre moi ….)
    il me fait passer pour une mauvaise mère au collège de mon fils à tel point que les profs ou la CPE ne prennent même plus la peine de me contacter !
    depuis aujourd’hui je sais qu’il a appelé ma supérieure hiérarchique (je travaille dans un établissement scolaire public)et que celle ci lui a dévoilé des faits professionnels (je crois bien que c’est aussi une PN, elle me harcèle et n’est jamais satisfaite de mon travail)… je pense que je vais aller porter plainte contre ma chef a la gendarmerie, j’en ai supporté et j’en supporte encore beaucoup mais là je suis au bord de la dépression.
    merci de m’avoir lu

  70. Odile

    Bonjour, je viens d’etre séparer par hasard de mon PN avec qui je vivais depuis 25 ans.
    je dis par hasard car d un commun accord je suis parti vivre 1 semaine dans 1 studio juste a cote de chez mon fils et depuis j y suis toujours.
    au depart c etait pour faire des vacances a tout le monde car la situation commençait a etre critique.
    pendant les 10 premieres annees tout etait tres bien et meme l enfant vivait bien.un jour il y a eut une enorme cassure et depuis la situation a evoluee jusqu’à l’enfer.
    petit à petit il est devenu colerique, venal, parano, menteur, violent,despotique, dieu qui a toujours raison…
    l enfant qui a ce jour 25 ans a vite decroche de son pere et maintenant moi depuis 4 mois je vie dans mon studio en ville sans rien puique j etais parti en « vacances ».
    il ma mis un cadenas au portail et ferme la maison a cle.
    apres un mois a croire que la situation allais changer (je crois encore à ses mensonges) et 2 mois à pleurer je veux porter plainte.
    est ce une bonne idee ?je sature et je pensais tout laisser tomber car cela fait tellement de bien de ne plus etre rabaissee, humiliee, manipulee, isolee…
    mais je n est plu s rien meme pas un lit ( un vieux canape ) j ai perdu ma campagne, mes chiens et mes chats.
    il n a plus besoin de moi il ma remplacee par la cocaine.
    je sais qu il travaille et gagne tres bien sa vie tout en ne declarant rien et touche en meme temps le rsa il revend de la drogue donc il mene la grande vie tout en etant toxico.
    en ce moment j ai appris qu il demenageait.
    moi je n ai plus rien meme mes papiers sont la bas,25 ans de ma vie est la bas .
    si je porte plainte quel seront les consequances . j ai 55 ans , une maladie invalidente pas de tavail et pas de voiture pas d ami car comme prevu il est tellement gentil avec les autres que c est moi la chiante..
    je ne sais pas pas si je dois tout abandonner ou me lancer dans toute une procedure de plaintes (y a de quoi avec le trvail au noir et la drogue)desolee pour la longueur de mon histoire.
    si vous avez un petit conseil c est avec plaisir.
    merci

    • Bonjour,
      Je pense que vous avez tout intérêt à faire intervenir la justice d’autant plus qu’il a déjà commis pas mal d’infractions.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  71. G

    Bonjour je suis avec un PN depuis un ans et demie je n en peux plus j ai perdu la santé je suis mal très mal il me culpabilise m insulte me dit que il m’aime plus que tout et après le contraire j ai tout perdu mes enfants ma vie mes amies etc….
    Des que je le quitte il me rappelle en s exusant je lui est laisser des centaines de chances il me jure au quotidien qui il va changer mais non il s inscrit sur des sites de rencontres parle et donne son num à des femmes il se sert de mon passée contre moi m humilie me frappe aussi il a des pannes sexuellement il me dit que c est de ma faute tout ses problèmes c est de ma faute je vis chez lui et il me demande de l argent il m’a fait toute les misères possible je suis à bout
    pourkoi il est incohérent menteur compulsif il veut tout contrôler il m interdis de sortir il dicte mes pensées mes gestes pour lui je dois lui tenir compagnie et m occuper de lui je pense kil ne m aime pas en ce moment il se lève toute les nuits il n arrive pas à dormir il me dit kil ne ses pas pourquoi il me fait peur il.
    Me dit kil fait l idiot kil aime m embêter il me mort souvent le visage il adore faire ça dites moi si c est bien un PN et q eux faire. Merci

  72. anna

    bonjour je suie mariee depuis 14 ans il a 5 filles de son premier mariage je les et elevee de puis 2005 depuis 3 ans il a fait venir son ex femme depuis une annee sa va plus elle amontee ces filles contre moi sela ne me derange pas sesont ces enfants le probleme est que elle est obsede de la machine a laver le linge elle fait 5 a 6 machine de lavage par jour il me faut atendre 2 a 3 semaine pour avoir mon tour de lavage mon locataire subit la meme chose elle est malade quand elle loupe un jours de lavage et ces filles n arrange les choses elle se chande plusieur fois par jour.en plus elle est tres jalouse moi j ai accepter ces enfants et je l ai accepter elle pour moi elle etait comme une soeur maintenant elle veut reprendre mon mari et lui il dit quelle est tres jentille elle est jalouse quand je suie a cote de lui il a divorcer avec elle pour du travail en suisse .j ai 2 enfants de mon premier mariage il sont adulte comme ces 5 filles maintenant que doi je faire

  73. roy-larentry

    Bonjour,
    Mariée depuis 2ans je découvre que mon mari est un PN, je vis avec un homme qui aime se faire passer pour une victime
    infidèle bien sure et ne sachant prendre aucune responsabilité.
    c’est quelqu’un a qui on ne doit pas faire de reproches ni de remarques, il est parfait !!
    Quand je deviens trop curieuse sur sa vie, il change il devient agressif et surtout il insiste en me disant qu’on l’a toujours soupçonner d’infidélités sans aucune preuve.
    j’ai décidé de m’en séparer et de me préparer
    Merci de me dire comment faire face à tout ça ?

    • Bonjour,
      Dans ce site, et dans mon autre site: pervers narcissiques.fr vous avez beaucoup de renseignements.
      Lisez tout, regardez les vidéos, et en cas de besoin revenez vers moi pour une ou deux consultations à distance.
      Bon courage. Geneviève Schmit

      • Gits

        Bonjour,
        En relation depuis 6 mois avec un Pn, je découvre avec toutes preuves à l’appui qu’il a mené double vie avec une autre femme.
        Entre violence conjugale et psychologique je le découvre aujourd’hui et vais porter plainte contre lui et me.proteger.c tout ce qu’il y a faire

  74. filles inquiètes

    Bonjour.
    Notre mère (74 ans) est sous l’emprise de son compagnon, pervers narcissique depuis plus de 10 ans avec qui elle vit en vase clos, toute la famille étant éparpillée, personne ne vivant près d’elle. Malgré tout notre soutien, nous voyons la situation se dégrader de plus en plus. Son compagnon nous annonce dernièrement que le médecin gérontologue de ma mère a diagnostiqué un Alzheimer. Avec l’accord de ma mère je prends contact avec ce médecin qui m’explique que ma mère souffre de 2 troubles majeurs:
    -une dégénérescence cognitive et cérébrale modérée portant sur des troubles de la mémoire immédiate et non pas Alzheimer.
    – des troubles majeurs avec son compagnon.
    Il a apparemment très bien cerné la personnalité de ce dernier.
    Il me conseille d’être la personne de confiance pour ma mère qui acceptera dans un 1er temps puis refusera de faire le papier dès le lendemain…, nous reprochant d’être contre son compagnon. Elle accepte cependant que je reste en contact avec son médecin. Suite à des attaques (mails, appels téléphoniques) sournoises de son compagnon à l’égard de mes sœurs et moi, 3 d’entre nous décidons de couper les ponts avec lui, de ne pas lui répondre et ne plus lui parler. Nous expliquons à notre mère que nous sommes inquiètes pour elle, que nous ne pouvons absolument pas cautionner le comportement de son compagnon, ce qu’elle refuse d’entendre. Nous la rassurons elle peut, elle, nous appeler quand elle veut et qu’on sera toujours là pour elle.
    Nous sommes cependant très inquiètes de voir la santé physique et psychique de notre mère se dégrader rapidement vu comment son compagnon la rabaisse, ment. Nous avons peur qu’il arrive à lui faire signer une procuration sur ces comptes, devienne la personne de confiance et se mette en avant pour devenir son curateur ou tuteur.
    Ma mère vend en ce moment son grand terrain en plusieurs parcelles et la maison où elle vit. Nous devons lui donner notre accord par procuration pour chaque vente de parcelle. Elle garde une parcelle de terrain pour se faire construire une nouvelle maison plus petite.
    Son compagnon veut aussi construire une maison sur une autre parcelle du terrain, en vendant la maison qu’il possède dans une autre région et apparemment ma mère aurait l’intention de lui acheter, (il n’arrive pas à la vendre). Ce serait pour nous…Nous ne souhaitons pas quel fasse un tel achat inconsidéré, car nous n’irons pas. Mais nous pensons qu’il va la manipuler pour qu’elle lui achète.
    J’ai pris un RDV avec vous début Mars, mais je souhaite savoir si d’ici là vous me conseillez s’il y a urgence de mettre en place certaines choses.
    En vous remerciant de votre réponse, cordialement.

    • Bonjour,
      Tâchez de faire durer le plus longtemps les actes officiels. Ne permettez pas le vente et l’achat … c’est un piège.
      Discutez en avec votre notaire et avec le médecin.
      Peut-être qu’une mise sous curatelle vous serait accordé …
      Si j’ai compris, ils ne sont pas mariés, et c’est tant mieux.
      A vous de faire une contre manipulation pour calmer monsieur et avoir des informations sur ses intentions, tout en préservant le lien avec votre mère.
      Je sais que c’est un tour de force, mais vous allez devoir jouer un rôle avec la fratrie.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  75. Maman optimiste

    Bonjour et merci infiniment pour ce site. J’ai moi-même mis 7 années pour m’extirper de son emprise, et encore 7 années pour m’apercevoir qu’il était un pervers narcissique. C’est dire la difficulté.

    Je m’en sors maintenant. La question que je me pose à l’heure actuelle concerne mes enfants, que j’ai eu avec lui. Il ne peut plus me faire de mal directement, il y arrive en passant par eux. Mon fils aîné en souffre beaucoup, il est dans une situation très compliqué. Il ne veut plus y aller (violences, insultes, manipulation,). Il voit bien tout ça, mais en même temps, il espère toujours que son père va changer, que tout va aller mieux. Alors, à chaque retour de vacances, c’est la même chose. Je le ramasse à la petite cuillère, dépressif, colérique, dénigrement de lui-même.
    Il est dans la même situation que moi à l’époque, avant de m’échapper. Je lui ai parlé du fait qu’il pouvait, s’il le voulait, demander au juge de réviser le jugement. Il a peur des représailles.

    Dois-je en tant que mère prendre la décision et stopper cette relation malsaine? Je vais m’attirer les ennuis de la justice, mais c’est pour protéger mon fils. Mon instinct me crie VIOLEMMENT de l’empêcher d’y aller. Quels choix ais-je? Je n’ai pas de preuves de ce qui se passe chez le père, à part les dires de son fils? Et le père me dit déjà que je fais de l’aliénation parentale pour se défendre. J’ai déjà prévu une audience devant le JAF. Mais comment ne pas passer pour la méchante? Avez-vous des pistes?

    Je ne sais plus quoi faire.

    • Bonjour,
      Il m’est difficile de vous répondre précisément avec aussi peu d’informations. Je n’ai même pas l’age de l’enfant.
      Je crois que vous devez le faire suivre par un thérapeute et si vous le souhaitez, prenez un rendez-vous pour que nous puissions y réfléchir.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  76. Agé de 45 ans , marié à l’age de 38 ans père de 03 enfants , avéc une PN , vivant seul avéc ma mère dans notre propre maison , je vous sollicite de bien vouloir me conseiller à présérver l’avenir de mes enfants

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez une aide précise le mieux est de fixer dès maintenant un rendez-vous par l’agenda en ligne.
      Merci pour votre confiance.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  77. jarque

    Bonjour
    je suis en prise depuis deux ans avec une PN que j’ai identifiée grâce aux 30 critères de mme NAZARE AGA.
    Après analyse objective, j’ai totalisé 20 critères sur 30…
    Je n’ai donc plus de doute.
    Je vais m’en sortir. Mais c’est une expérience terrifiante.qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer.
    Je voulais juste vous remercier pour toutes les précisions que vous mettez gracieusement à disposition
    de ceux ou celles, qui comme moi, se sont laisser piéger.
    encore merci

  78. FABIENNE

    Bonsoir,séparée depuis 2 ANS ,je suis partie de mon foyer du jour au lendemain ,sans comprendre pourquoi ,sans dispute ,sans raisons,et en l aimant encore.
    Je viens seulement de comprendre jusqu’a quel point il m’a emmené pour un divorce en consentement mutuel pour tout prendre a son avantage ,jusqu’a tourner mes enfants contre moi.J’ ai ete treés seule pour batailler et garder la tête hors de l’eau car personne ne croyait ce que je decouvrais sur le pere de mes filles.JE SUIS PERDUE maintenant que je sais que depuis 3 mois qu’IL A DETOURNE DE L ARGENT PENDANT PLUS DE 10 ANS ,UNE DOUBLE VIE SEXUELLE SUR 10 ANS PAR EPISODE ,UNE SUSPICION D ENFANT EXTRA CONJUGAL DE LA FILLE DE SON AMIE QUI LUI RESSEMBLE ENORMEMENT,USURPATION D IDENTITE POUR AVOIR SIGNE AVEC MA SIGNATURE IMITEE POUR DES RETRAITS D ARGENT AVANT MON DEPART , FERME UN COMPTE ET LE VIDANT A SON AVANTAGE le lendemain de mon depart,fait des cheques pendant notre separation non conflictuel pendant 9 mois à mon insu puisque je n ‘etait plus a la maison …ETC . NOEL ARRIVE JE NE SAIS MEME PAS SI JE VAIS VOIR MES FILLES PUISQUE J AI VOULU LEUR PARLER DE CERTAINS FAITS SI PEU D AILLEURS ,QU’ELLES NE VEULLENT PAS ENTENDRE LES PROBLEMES DE CE DIVORCE ,elles ont 21 ET 28 ANS.JE SUIS RONGEE DE L INTERIEUR DEPUIS PLUS DE 2 ANS ET DEMI.

    AIDEZ MOI !!!
    je ne sais plus quoi faire pour ce divorce ,salir l image du pere de mes filles je voudrais pour que l on me croivent ce que je vis ,mais elles aiment leur pere!!!! J AI PERDUE MES FILLES CAR IL A TOUT DETOURNE CONTRE MOI!!!!
    j’ ai des preuves banquaires ,etudes graphologiques pour les signatures ou je peux porter plaintes,mais si je veux recuperer mes filles ,je fais comment ???????????
    FABIENNE B.

    • Bonjour,
      Le mieux serait de voir un avocat qui connaisse ce type de personnalités…
      Si vous le souhaitez, laissez moi un texto au 06.43.43.15.79 avec cette demande et je vous enverrai quelques coordonnées.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  79. will

    Bonjour alors voilà je suis dans la quarantaine, séparé avec un enfant de 10 ans j’ai rencontré une personne l’année dernière ou comme beaucoup au début c’est beau…au bout de 5 mois elle tombe enceinte en juillet elle emménage chez moi et la ça commence …. en septembre prétextant une fatigue elle prends toutes ses affaires et se trouves un logement à 2/3kms dans l’intervalle j’ai eu un accident de la route et il m’ont trouver un cancer aux poumons depuis c’est l’enfer avec ma compagne je lui donnes tout ce que je peux je fais même l’autruche quand elle me demande mon avis je lui donnes et elle me réponds que je la critique et elle a saisi le moment de l’anniversaire de mon enfant pour me quitter avec violence verbale en fesant pleurer ma fille. Depuis mon accident je suis très vite fatiguée beaucoup d’examens de santé cette femme me donne autant qu’elle me reprends dans ces mots ou actions envers moi je suis au bout de cette situation un avis de ma part est une critique pour elle. Ya quelques mois elle m’as dit pour le bébé je vais l’allaiter pour être sûr que tu l’es pas…

  80. Yaya

    Bonsoir,
    Séparée depuis 10ans d’un homme qui ‘a pourri la vie pendant près de 5 ans, voilà qu’une décision au sujet de notre fils qu’il tente à nouveau de m’imposer déclenche à nouveau menaces et insultes.
    Comme il l’a prévu, j’ai été «punie» de répondre à un renseignement judiciaire à la gendarmerie, je ne peux pas avoir de nouvelles de mon fils
    Ce weekend… Aujourd,hui, je me rend compte que j’ai peur car je ne sais pas jusqu’où il pourrait aller ….

  81. douma

    19 ans de mariage 4 enfants et….
    des années offertes
    des années de sacrifices
    pour une vie de famille équilibrée
    des années d’efforts
    des années de culpabilités
    pour une vie de couple compliquée
    des années de reproches
    des années de blessures
    pour une vie intérieure épuisée
    des années d’incompréhension
    des années de manipulations
    pour une vie de communication calculée
    des années de doute
    des années de questions
    pour sauver ce qui a été construit
    des années de souffrance en silence
    pour respecter la vie de nos enfants
    des années de bonheurs effacés par des mots douloureux
    Et puis le SURSAUT
    Celui qui fait réagir devant tant d’actes et paroles injustifiés
    Celui qui fait changer sa vision de l’autre
    Celui qui appelle à se sauver
    Celui qui appelle à le quitter
    Je l’ai aimé, je lui ai tout donné,
    maintenant je dois me sauver avant que mon esprit ne disparaisse à jamais

    Aidez-moi, il l’a compris et fait tout pour avoir une bonne image: psy, déclarations, se dit malheureux, incapable de vivre sans moi.
    Si je le quitte je serais donc…..la seule responsable!!!

    • Bonjour Douma,
      Visiblement il n’a pas fait perdre votre esprit et j’en suis heureuse.
      Prenez rendez-vous avec un spécialiste pour vous aider. Moi si vous le souhaitez.
      Bon courage! Geneviève Schmit

    • Flower

      Bonjour Douma
      Je lis ton poeme et chaque phrase me parle
      Tu as mis des mots sur ce que j ai vecu pendant 21 ans
      J ai attendu que mes enfants grandissent
      Et aujourd hui moi aussi je pars, je me sauve ( dans tous les sens du terme)
      Bon courage a toi en tous cas
      Flower

  82. Eric

    Bonjour et merci pour les informations trouvées sur votre site.

    Ma belle-mère maniaco-dépressive s’est de tout temps ingérée dans le cerveau et la vie privée de son fils et de sa fille, ma femme, jugeant, critiquant, les rabaissant et cherchant à leur imposer sa façon de penser et de vivre dès qu’elle en a l’occasion, et finissant par provoquer il y a plus de deux ans l’explosion de leur couple.

    J’ai voulu et finit par « récupérer » mon « ex » belle-soeur qui est tombée enceinte de façon imprévue mais qui a souhaité garder notre fille, pendant que ma belle-mère a « abandonné » son mari en se logeant dans ma maison pendant deux ans avec ma femme, dormant chaque nuit soit avec ma fille de 5 ans soit avec mon fils de 8 ans soit avec elle dans leurs lits, en tentant de les aliéner contre moi, et en empêchant par emprise toute tentative de dialogue et d’arrangement avec ma femme, le tout avec le sourire de bienveillante.

    J’avais lancé une procédure de divorce sans en avoir fait la demande depuis. Par la menace j’ai réussi à renvoyer « provisoirement » ma belle-mère chez elle. Ma femme ne veux pas divorcer, tout comme moi, mais n’arrive pas à se remettre en question, n’a jamais voulu jusqu’à présent parler ni à moi ni à quelqu’un d’autre du problème avec sa mère, se braque contre moi et se rabat sur d’autres sujets quand je parle de couper le cordon, rend soit moi soit ma belle-soeur responsable de tout, tout en utilisant les enfants pour que je revienne à la maison.

    A bout de toute cette histoire, instable, au chomage, souffrant et faisant donc souffrir ma belle-soeur avec qui je vit actuellement, je voudrais retourner à la maison et retrouver de la sérénité, en l’état impossible par la relation aussi persistante que préférentielle de ma femme avec sa mère pour laquelle je ressent une haine indescriptible.

    Ma femme est-elle devenue une PN comme semble l’être ma belle-mère ? Si non, que lui dire pour l’inciter à venir vous voir ? Que dois-je faire ? Comment agir ? Merci d’avance

    • Bonjour,
      Il m’est impossible de vous répondre précisément sur ces quelques éléments.
      Il est certains que la place qu’a pris votre belle mère dans le foyer est toxique et pernicieuse.
      Je ne peux vous conseiller sans savoir …
      Le mieux serait peut être que dans un premier temps vous preniez vous-même un rendez-vous.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  83. lolo

    il y a tant à dire sur ce vampire de l’âme, ce diable, ce Mal .
    Quand un concept vous révèle la personne a côté de qui vous dormez. S’en est fascinant. Merci Madame Schmit.


    Je voudrai dire aux « victimes« : osez parler, dire a quelqu’un ce qui se passe. Quelqu’un de confiance comme un médecin par exemple. c’est libérateur.
    Je voudrai dire aux « victimes » que la période de vie avec cette personne doit être considérée comme un gros nuage qui va être chassé par le soleil.
    Je voudrai dire qu’il y a à comprendre quelque chose par rapport à sa personnalité ( à soi), pointer ses forces et faiblesses et comprendre pourquoi il a pu s’engouffrer en vous. car il me semble que si ce travail n’est pas fait, la Vie s’évertuera à remettre ce genre de personnage encore et encore sur votre route.
    Réaliser ce qu’est l’Amour et ce que n’est pas l’Amour
    Savoir ce que l’on attend d’une relation de couple

    Mes amitiés

  84. marie-françoise

    Bjr, merci pour les conseils ci-dessus.
    Je suis victime de PN en ce moment et je cherche des solutions pour moi même car je dois reprendre mon travail dans 15 jours, ça veut dire, je dois vivre avec le PN = c’est mon patron.
    Et voilà, je suis tombée sur vos conseils.
    Les conseils que vous dites pour aller à la police, j’ai fait mais ils me disent, c’est un problème relationnel au travail que vous avez avec votre patron, arrangez-vous entre vous.
    Pourtant tout ce que le livre de nazare-agar que je suis en train de lire parle de ce que je vis en ce moment et de ce que j’ai vécu depuis deux ans avec mon patron.
    Mon problème c’est que je ne trouve pas une solution pour affronter ce PN au travail, je ne trouve pas des protections pour moi pour l’avenir car il cherche par tout le moyen de me mettre à bout pour que je parte!
    De toute façon, juste j’écris, j’ai envie de parler, je suis en plein dépression sans issue, je ne sais même plus ce que j’écris, merci pour votre article.MF

  85. ellia

    bonjour , j ai lu votre article et c’est ce qui m’a donné le courage de vouloir aller de l’avant , je vous en remercie .
    je suis victime d’un psychopathe qui me fait souffrir chaque jour de plus en plus , je vis dans la paranoïa a cause de lui , il m’a en quelque sorte piraté mon gsm et a donc put ecouté toute mes conversations et connaitre tout le contenu de mon gsm , il pouvait meme ecouter mes conversation si mon gsm était simplement déposé près de moi , il me l’a avoué .
    je ne peux pas m’éloigne de lui parce qu’il me menace , je ne sais pas de quoi il est capable mais je sais qu’il n’a rien a perdre , ni famille ni travail ni rien , quelqu’un qui n’a rien n’a perde peut surement devenir dangereux !

    je suis obligé de passé des heures au téléphone avec un homme que je hait du plus profond de mon cœur , et sa tourne toujours au cri et dispute et menace .

    je ne sais pas vers qui me tourner pour apaiser mes souffrances , pour trouver une solution a mon problème , que me conseillez vous

    • Bonjour,

      Merci pour de témoignage de reconnaissance sur mon travail.

      Pour pouvoir envisager d’apaiser vos souffrances, il faudrait déjà trouver les moyens de maintenir cet individu à distance et l’empêcher de vous harceler.
      Pour le GSM, il faut déjà déposer plainte.
      Puisque vous passez des heures au téléphone, j’en déduis qu’il ne vit pas avec vous, ce qui est déjà une bonne chose.
      Il y a des actes à poser, et vite.
      Bien évidemment il y aura des conséquences, mais c’est aussi le prix de la liberté.
      Trouvons les moyens d’en limité ces conséquences.
      Si vous le souhaitez, convenez avec moi d’un ou deux rendez-vous pour une consultation à distance et on y réfléchira ensemble.

      Bon courage. Geneviève Schmit

  86. Plus envie

    Bonjour je pense être victime d’un PN je vous explique mon histoire en quelques mots.
    J’étais avec cette personne 1 an on n’as pas vécu ensemble mais je lui demandais simplement son temps que l’on je vois plus mais à chaque fois et trouver une excuse nous avons cassé plusieurs fois en 1 an et à chaque fois ce lui qui revient il me disait qu’il voulait une histoire sans prise de tête c’est message était doux et des fois blessant il me disait à chaque fois que j’avais pas confiance en moi que c’était toujours moi la fautive dans cette histoire pourriez-vous simplement m’éclaircir si c’est bien un PN ??

    • Bonjour,
      Vous vous doutez bien qu’il n’est pas raisonnable de mettre, ou pas, une étiquette PN sur si peu d’éléments.
      C’était peut être tout simplement pas la bonne personne… et sans doute n’avait-il pas les même projets que vous.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  87. Re Mme Scmith
    Je veux bien me faire aider mais ou que j’aille cette personne a toujours un coup d’avance…
    Mon telephone et PC sont espionnés. Ni voyez aucune paranoia c’est l’experience (les années manipulé) mon intuition et mon bon sens.
    J’ai été voir un psy à Strasbourg et j’avais vraiment l’air d’etre un extra-terrestre ou un gros con… (excusez mon language) d’ailleurs ou que j’aille j’ai l’impression de passer pour un gros C.
    Apres tout je dois l’etre…
    Je pense que je vais engager QQ1 pour lui faire comprendre! Et oui le seul courage que j’ai c’est d’etre honnete.
    Cdlt

    • Je ne me permettrais pas de mettre en doute vos propos.
      Je sais également à quel point certaines personnes toxiques peuvent être fourbes.
      Si vous avez besoin d’un avocat sur Strasbourg j’en connais un.
      Laissez moi alors un nouveau texto.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  88. Philippe

    Bonjour, notre fille de 13 ans a été victime de harcèlement particulièrement violent et pervers et aussi incroyable que cela puisse paraître « d’une amie » plus jeune qu’elle (12 ans)!
    Ayant été suivie par une thérapeute spécialisée en manipulation, cette dernière n’a pas hésité à qualifier cette adolescente de PN. Depuis près de 2 ans, nous faisons tous ce que nous pouvons pour qu’elle puisse se libérer de cette histoire mais nous nous rendons compte que malgré tout, elle reste « addicte » par rapport à son agresseur, le protège toujours mais avec beaucoup de culpabilité et dévalorisation.
    Elle se trouve dans l’incapacité de réagir, enfermé dans cette emprise toujours présente après bientôt 2 ans !. Elle est suivi actuellement par une traumatologue mais la progression est difficile car notre fille ne collabore pas vraiment, elle freine des 4 pieds pour ne pas revisiter son passé.

    Comment faire en sorte que la victime reprenne sa vie en main, ne soit plus sous l’emprise de son agresseur, se libère et sorte de ce cercle vicieux?
    Nous allons essayé votre suggestion avec la boite noire mais avez-vous d’autres conseils à proposer?

    Merci pour l’aide que vous apportez à toutes les personnes victimes de ces êtres ignobles!

    • Bonjour Philippe,

      Situation particulièrement douloureuse pour des parents …
      Il n’y a qu’une réelle prise en charge thérapeutique pour votre fille, en plus peut être de séances familiale, qui pourront l’aider réellement.
      Il faut comprendre que ce n’est pas seulement sa dépendance à cette enfant qu’il faut gérer mais surtout la « dépendance affective » de votre fille !
      Si non elle reproduira cela avec le premier venu et surtout dans ses relations amoureuses à venir.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  89. yann

    Bonjour
    Je n’ai qu’une question simple et precise: quels moyens pour faire emprisoner une personne (certainement de ma famille) qui vous manipule depuis plusieurs années? Je veux que cette personne et ses accolites ou complices paient et sachent ce que ne plus avoir de vie privée signifie.
    J’irai jusqu’aux menaces physiques quitte a me faire enfermer en prison si tout ce « contexte » continu et meme, pourquoi pas, faire appel à un homme de main pour qu’il les violente et les frappes.
    Je suis encore en vie et lucide au vu de ce qui ce passe mais il est temps que cette personne aille en asile psy ou mieux en prison pour comprendre ce qu’est de vivre dans un « zoo« .
    Merci de votre attention et pour votre engagement face à ces manipulateurs et manipulatrices. Cdlt

    • Bonjour,

      Vous ne pouvez faire mettre en prison et cela même si la manipulation exercée est dure à vivre pour vous.
      Pour cela il faudrait des délits « graves » au niveau de la loi, et encore …
      Par contre, si vous vous laissez emporter par votre colère, même légitime, c’est vous qui serez derrière les barreaux, et franchement, je ne vous le souhaite pas.
      Il faut d’abord calmer cette colère et cette souffrance pour pouvoir agir correctement et vous préserver mieux.
      Faites vous aider.

      Bon courage, Geneviève Schmit

  90. Anonyme

    Bonjour,

    Un petit témoignage pour vous dire que c’est possible.

    Ma mère est pervers narcissique.
    Comme les relations entre nous n’étaient jamais normales malgré tous mes efforts, j’ai fini par voir un coach pour comprendre ce qui n’allait pas.
    C’est là que j’ai découvert ce profil qui la décrivait si bien. J’étais scotchée de découvrir qu’elle n’était pas la seule…et soulagée de savoir enfin à quoi m’en tenir.
    Le coach m’a posé les bonnes questions, à propos de ce qui me retenait et j’ai découvert que la seule solution était de poser fermement mes limites.
    J’ai réfléchi à mes limites et entre autres, je ne voulais plus entendre aucune de ses paroles toxiques, ni envers moi, ni envers d’autres personnes.
    Je lui ai dit que la relation ne serait possible entre nous qu’à ces conditions, qu’elle le veuille ou non.
    Dans un premier temps, j’ai mis de la distance entre nous, ne cherchant plus à la voir si à répondre au téléphone.
    Puis, suite à une série de sms horribles, j’ai bloqué son numéro (mais conservé les sms au cas ou)
    Il m’a fallu des mois pour rassembler assez de courage et aller la confronter pour lui communiquer ouvertement mes limites et les conséquences si elle ne les respectait pas.
    Comme je m’y attendais, elle les a dénigrées, s’est moquée, m’a dit que c’était irréaliste… (de ne plus dire de paroles toxiques ?)
    Déçue mais déterminée. Je tiendrais bon.
    J’entame donc une période de deuil, c’est dur mais je sais que j’ai bien fait.
    Vous aussi pouvez y arriver, faites-vous aider si nécessaire.

  91. Bonsoir Geneviève,

    Je suis sur votre site internet ce soir, je suis fatigué et désorienté après deux ans de combat depuis mon départ.
    j’ai été l’épouse d’un PN durant 20 ans fils lui même d’un PN.
    J’ai subi de nombreuses violences psychologiques, jusqu’au 23 septembre 2013.
    Il a tenté de nous tuer avec mon fils de 14 ans, il avait des problèmes avec son son employeur qui avait découvert des fausses factures.
    Il avait fait de nombreux crédits et je venais de découvrir le pot aux roses,il sera Interné en psychiatrie son père était un chef d’entreprise, il aura un entretien avec le JAF avant de reprendre son fils pour qu’il soit vu avec un autre expert en psychiatrie, il a de nombreux historiques sur des faits de violences à la gendarmerie, j’ai porté plainte à plusieurs reprises depuis 2003, il s’automutilait parfois .
    Ils se sont associés contre moi, il m’ont tout pris.
    Mon mari cadre chez V.s’est mis en insolvabilité en utilisant un licenciement conventionnel. Il ne paie plus les traites, il fait des emprunts dans sa famille.
    Son père le guide dans une faillite familiale, ils imitent ma signature sur des documents, ma maison est à 650 km, il se débarrasse du locataire.
    Ils me font une proposition d’achat 100 000 euro en moins par rapport à l’achat, je refuse, toute ma famille reçois les lettes y compris les enfants.
    Je portes plaintes contre eux. Je reçois des messages menaçants de mon beau père, il m’écrit qu’il est dans ma messagerie et qu’il à intercepté un message ou je l’accuse de cohésion avec le notaire.
    Mon beau père à racheté ma maison en montant une LCI, il reprendra toutes les dettes de son fils qui à monté un dossier de surendettement, il comptabilise ses investissements de son nouveau logement et sa caution d’un appartement T4 alors qu’il est seule.
    Je travail en partiel pour 900 euros par mois après un infarctus en 2012 , j’ai dû faire appel à un huissier de justice pour recevoir ma pension de 150 euros.
    Je n’aie pas pus bénéficier d’aides car j’étais propriétaire,mon époux à écrit à tous les organismes pour faire un faux en disant que son père prenait tout en charge.
    L’aide judiciaire m’a été refusé en novembre 2012 au vu de sa situation antérieure .J’ai perdu tout perdu Je n’aie pas les moyens pour prendre un avocat.
    Je viens de refaire un dossier d’aide juridictionnelle, mais je sais que les avocats ne m’aideront pas dans un divorce pour faute.
    J’ai 53 ans, Je m’occupe seule de mon fils, il ne s’en occupe pas entre temps il a volé les 2500 euros sur le compte de son fils, il a volé tous mes bijoux, volé tous mes papiers personnels.
    Malgré des plaintes, une tentatives de meurtre, une altercation avec la police avec le vol de l’arme d’un agent ou il le menacera, j’ai mis un référé de protection mon époux est libre, il ne travail pas depuis deux ans et il habite à 2 kilomètre de chez moi
    Je suis suivi par un psychologue, et je me demande si j’obtiendrais un jour la justice sur ce préjudice moral.
    Je continue de me battre pour reprendre une activité à temps complet, car avant ma rencontre avec cet homme j’étais responsable d’une boutique de luxe Saint James depuis 10 ans, j’ai porté plainte contre mon époux pour la première fois en 2003 il a cassé ma boutique, j’ai perdu mon emploi.
    J’ai porté plainte en 2004, pour un retard de 10 minutes devant l’école maternel de mon fils il à tenté de m’étrangler. I
    l à été hospitalisé à l’époque en psychiatrie, mon beau père à fait intervenir ses relations dans la police.
    Mon beau père à toujours refusé d’admettre l’état de santé de son fils, il a payé 300 000 euros de dettes, il dira haut et fort  » Dans la famille il n’y a pas de tares  »
    Il a refusé de faire soigner son fils qui est bipolaire et peut être skyzophrène je ne saurais jamais.
    Par ce long courrier je cherche encore un moyen de trouver de l’aide pour continuer mon engagement contre deux pervers narcissiques qui nous ont fait souffrir mon fils et moi, je voulais dire que c’est mon fils qui à appelé la police ce soir là, il s est battu avec son pére pour m’aider à m’échapper.
    Durant, une années mon fils ne sortait pas de sa chambre, il restait dans le noir, je me bat pour qu’il retisse des liens sociaux.
    Le combat est trés long, j’aimerai écrire un livre sur les conséquences d’une vie sous l’emprise d’un pervers narcissique.
    En attente d’aide je vous remercie vraiment pour ce que vous faite. Martine

  92. Je suis Mariee depuis 28 ans avec un homme qui je pense est un pervers.
    Je suis en procédure de divorce par consentement mutuel qu’il a acceptée car je prends en charge les frais d’avocat et ne demande pas de pension.
    il m’a maltraitée psychologiquement pendant toutes ces années,j’ai coupé tous contact depuis 1 mois mais ne peux pas m’en libérer psychologiquement.
    Je précise que je suis fragile car j’ai été adoptée,adoption que l’on m’avait cachée et que n’ai apprise qu’à 40 ans.il en a joué.
    J’ai l’impression de ne pas m’en sortir,et de l’avoir tout le temps en tête.Le bourreau me manque.ça paraît incroyable.

    • Bonjour,

      Non, ce n’est pas incroyable qu’il vous manque … mais vous devez vous faire aider pour vous sortir de cette addiction …
      Bon courage !

      Geneviève Schmit

  93. Gina

    Ma mère de 70 ans mariée à un PN depuis 15 ans a été longtemps totalement sous emprise( elle lui a même cédé l’usufruit de sa maison et lui ne lui a pas cédé celui sur la sienne!).. Cela fait 10 ans que je me mords la langue – car elle est victime de maltraitance morale en permanence…..petit à petit elle a l’air de prendre conscience de certaines choses. Elle n’a pas le droit de venir voir sa petite fille (il ne le lui permet pas). Ma question est naïve…mais peut-on s’en sortir à 70 ans quand on a la peur de la solitude et de l’abandon à ce point là chevillé au corps?

    Moi, je suis sa fille et aussi mère d’une petite fille. Cela me fait souffrir de n’avoir qu’une relation avec ma mère sous surveillance …et qu’elle ne puisse pas profiter de sa petite-fille sereinement. J’essaye de ne surtout pas rentrer en conflit avec mon beau-père – car je sais qu’il la pousserait à couper les ponts ( ce qu’il aimerait car ce serait enfin « sa » chose à lui).

    Comment peut-on aider quand on est de l’autre côté du miroir et qu’on voit bien que cette personne est dans le fond dangereuse, toxique…et quand je sens que ma mère le craint. Je pèse d’ailleurs mes mots car il possède de nombreuses armes à feux – dont certaines illégales – se dit détenteur de « pouvoirs de magnétiseur », a un désir de toute puissance – ce qui signifie écraser l’autre – mais d’un autre côté, dans la vie c’est un poltron: il a peur qu’on le vole, qu’on rentre chez lui, pose des pièges à loup dans le jardin (oui!) etc…

    Comment puis-je l’aider?

  94. Harmony

    Je vous remercie pour ce site qui depuis quelque temps m’a permis de voir clair et de mettre à la lumière ce qu’était vraiment mon époux.
    Cela m’a fait beaucoup de bien et m’a permis de prendre du recul sur une relation en « filet qui se resserre et étouffe ».
    J’ai moi aussi sous vos conseils écrit ma « boite noire » extrêmement utile pour se rappeler. Et encore aujourd’hui, je peux flancher et croire qu’il a des côtés « bons  » ou me dire « le pauvre ».
    Je l’ai quitté, et cela a été une étape importante, fantastique de revivre en paix sans tension permanente…
    J’ai un jeune enfant et au départ je ne souhaitais pas qu’il ne voie pas son père alors j’ai décidé de visites régulières où j’étais présente pour le bien de l’enfant.
    Mais parfois ça va et parfois c’est lourd et compliqué.
    Je n’arrive pas à faire le pas d’officialiser la séparation et demander la garde de l’enfant. Je crois que cela fait partie de mon processus libérateur mais j’ai beaucoup de craintes.
    Tant pour comment cela va se passer que pour les conséquences pour moi et pour l’enfant.
    J’ai l’impression que cela fait 6 mois que je tourne en rond.
    Comment pouvez-vous m’aider? Vous êtes une aide précieuse.

    • Bonjour,
      La marche à suivre est différente d’une situation à une autre …
      Nous pourrions en parler, si vous le souhaitez, dans le cadre d’une ou de deux consultations à distance.
      Si cela vous convient laissez moi un texto sur le 06.43.43.15.79
      Je pense effectivement qu’il vaut toujours mieux que les choses soient claire… mais bon … parfois cela peut aussi déclencher des tsunami…
      Bon courage! Geneviève Schmit

  95. Bernier

    J’ai vécu tout ce que vous décrivez sur le PN, j’en ressors tant bien que mal depuis 2 semaines.
    En quatre années de fréquentation, nous nous sommes laissés au moins 15 fois sinon plus.
    Il y a 2 semaines, j’étais dans un état pitoyable, sans nourriture depuis 1 semaine, j’étais rendue très faible.
    Je n’avais pas l’énergie pour sortir acheter de l’épicerie pour remonter la pente, il m’a vu comme ça et il a rajouté à ça qu’il fallait que je me reprenne en mains.
    Personnellement, je souhaitais qu’il m’aide à me redresser, mais au contraire il m’a dit repose toi cette semaine, je pars à la chasse et à mon retour il faut que tu aies pris une décision.
    Je l’ai attendu, j’avais besoin de son aide et il n’était pas là.
    Heureusement, une amie m’a ramassé et m’a aidé à voir claire dans ma relation avec lui.
    Elle m’a d’abord dit qu’il ne m’aimait pas pour me faire vivre cela.
    Personnellement, je me disais que je pensais que oui on s’aimait et que je ne pouvais pas lui demander de rester avec moi et d’annuler sa semaine de chasse.
    Ma grande amie m’a fait comprendre qu’il ne me restait pas beaucoup de personnes autour de moi et qu’ils avaient décidé de se retirer voyant que je ne comprenais pas que je mourais à petit feu, ma tête n’était plus capable de penser correctement.
    Depuis j’ai repris quelques forces et je m’efforce de faire un peu d’activité dans ma journée, chose que je ne faisais plus du tout; couchée sur mon divan jour et nuit.
    Je lui ai fait parvenir un message lui disant qu’il fallait arrêter cette destruction de nous-mêmes et apprendre à mieux vivre.
    Il m’a répondu qu’il était d’accord, mais qu’il surveillerait si vraiment je prenais soin de moi. Je lui ai dit, ça ne te regarde plus maintenant, laisse-moi aller et ses dernières paroles ont été: On verra.
    Depuis je n’ai plus de nouvelles de sa part et mes portes sont barrées pour qu’il ne me surprenne pas et que je dorme tranquille.
    Croyez-vous vraiment qu’il ait décidé de me laisser en paix maintenant?
    Mon entourage en doute.

    • Bonjour,

      Vous avez pris la meilleure solution, celle de la vie !

      Et oui, je doute aussi qu’il vous laisse si facilement…

      Protégez vous au mieux.

      Bon courage et bon rétablissement, Geneviève Schmit

  96. Matt

    Bonjour madame Schmit,
    J’ai parcouru votre site avec intérêt notamment la partie Police et Gendarmerie.
    Effectivement la notion de PN est peu connue, ma question est la suivante :
    Un PN peut il reconnaître ces agissements ( harcèlement, menace, chantage, violences ), où va t’il systématiquement s’enfoncer dans le déni et s’exposer comme victime ?
    Le PN possède t’il une faille pouvant lui ouvrir les yeux sur son comportement ? ( problèmes liés à l’enfance, parents violents)
    Dans l’attente de lire votre réponse, cordialement

    • Bonjour,
      Chaque personnalité perverse narcissique est différente. Et oui, certain vont « avouer » des méfaits.
      Quant aux failles, oui, il en existent.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  97. ISA

    Bonjour Geneviève,
    D’abord merci, merci.
    Mon histoire est bien identique à toutes…depuis 20 ans je suis avec lui, avec une descente aux enfers entre 2012 et 2014.
    Depuis un an ,je viens seulement de comprendre. J’ai suivi vos conseils, vos lectures, j’y ai trouvé réconfort, je vais mieux mais pas guéri, je pense être aller trop loin,beaucoup trop loin.
    J’envisage le départ, car il ne guérira pas même s’il dit avoir besoin de moi.
    Je lui ai laissé mon âme, aujourd’hui je veux canaliser nos échanges, comment lui parler?
    comment ne pas le mettre dans un état second? le fuir, je sais mais il reste ses moments où je dois lui faire face?
    Encore Merci Geneviève

    • Bonjour Isa,

      Il y a moyen, mais de tout petits moyens, de tenter d’éviter les crises.
      De la même manière que vous savez fort bien quels sont les mots, les comportements et les conjonctures qui les déclenchent, vous savez ce qui les évitent.
      Mais cela n’aura qu’un temps, relativement court.
      Profitez de ce temps de relatif contrôle pour tout mettre en place pour partir.
      Il n’a pas détruit votre âme, et vous pouvez maintenant choisir de reprendre votre vie en main.

      Je suis là si vous avez besoin que l’ion approfondisse les stratégies.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  98. Francoise

    Merci pour les conseils que vous donnez et qui m’ont été très utiles.
    Mon psychiatre ne comprenait pas toujours mes réactions :  » s’il veut une photocopie de l’avis d’imposition, donnez la lui.. »
    Mais il ne faut céder sur rien pour que le PN n’ait plus de prise. Maintenant les appels s’espacent et sont systématiquement raccrochés sans qu’il entende le son de ma voix.
    Même si je suis encore soignée pour dépression et très isolée, j’ai maintenant l’espoir de diriger ma vie toute seule et ( j’espère) à l’abri d’un autre piège de dépendance.
    Courage à toutes ( ou tous).

  99. Alicea

    Tout d’abord merci pour tous vos conseils Geneviève.

    Etant un « aimant à PN », j’aurais 2 petites questions svp :

    Le père de mon fils avec je suis restée 3 ans ( on habitait pas ensemble mais à coté) est le PN dans dans toute sa splendeur.
    -N’a jamais voulu qu’on habite ensemble.
    -N’a jamais voulu se fiancer avec moi ni entendre parler de mariage, civile encore moins religieux ( de culture payenne, il rejetait tout cela).
    -Ne voulait pas d’enfant avec moi (se trouvant trop vieux, ( 51 ans)et en a déjà eu 3 de mères différentes.
    Tombée enceinte accidentellement une 1ere fois de lui (il est contre toute forme de medicament, trop chimique pour lui et non naturel, il preferait compter les jours de mon cycle, et ne se retirait meme pas, trop sûr de sa méthode) il m’a forcé à avorter : chantages menaces, et commençait à les mettre à exécution. J’etais assez isolée peu de personnes pour me soutenir, et à cette epoque j’habitais encore assez loin de chez lui. Donc je l’ai fait à contre coeur.

    Je suis retombée enceinte 8 mois plus tard, je lui ai caché cette fois pour pouvoir garder le bébé. Ne voulant pas habiter avec moi j’ai trouvé un appartement pas loin du sien, au cas où il voudrait reconnaitre ou voir l’enfant plus tard. je n’avais pas encore conscience de sa pathologie.

    Il ne m’a vu grossir à qu’ 4 mois, puis je lui ai avoué à 5 mois de grossesse, et je l’ai quitté en même temps. car je ne voulais rien lui imposer. Il a accepté.
    Puis Il est revenu etc.. la suite vous vous en doutez.

    Notre fils vivait chez moi, son appart à lui etant vraiment petit ( 20m²), il ne venait que pour jouer avec lui, me conseiller, m’ordonner, m’engueuler, mais jamais pour m’aider. « C’etait moi qui avait voulu cet enfant c’etait à moi de m’en occuper. »
    Ou alors promettait et ne faisait rien. Il venait de moins en moins chez moi.
    Puis vers les 1 an de mon fils il me faisait de plus en plus d chantage sexuel pour venir dans mon appartement, ou pour venir faire acte de présence auprès du petit.
    j’acceptais au début puis j’ai fini par refuser. J’ai fais abstinence tant que ses visites seraient interessées.
    Harcelements repproches…
    Et 2 ou 3 semaines apres, j’ai appris par une connaissance commune de notre quartier, qu’il y avait une fille (27 ans) qui etait en train d’emmenager chez lui!
    je suis aller ecouter à sa porte car je n’y croyais pas, et pourtant… j’etais devastée!
    Mon PN s’etait trouvé une nouvelle victime. Une dont la culture se rapprochait plus de la sienne que moi, rien de plus.
    Personne de mon entourage proche ne misait sur cette relation.

    Au bout d’un an ils se sont pacsé à la mairie, ( à la St Valentin, lui qui detestait ce genre de chose), elle est tombée enceinte de lui ( et d’un accord commun, affichant leur joie sur les réseaux sociaux) et là ça fait 3 ans et 1/2 qu’ils vivaient ensemble dans ce petit studio, leur fille va avoir 2 ans, ils demenagent pour un appartement plus grand dans une ville à coté.

    Question s’il vous plait : COMMENT EST CE POSSIBLE TOUT CELA?

    Je sais que c’est elle qui porte la culotte, qui dirige tout, gère les visites avec mon fils.
    (Mais moi aussi j’ai mon caratère, et je savais aussi m’imposer quand il allait trop loin.)

    -Un PN peut-il en fait changer? si par exemple elle le mène en permanence par le bout du nez? il vit dans la peur de la perdre?
    J’ai remarqué aussi chez cette fille des signes de perversions narcissiques, (pas le choix que d’etre souvent en contact avec elle, elle prend et ramène mon fils) mais je n’arrive pas à savoir si c’est moi peut-être qui voit des PN partout, maintenant que je connais et me suis renseignée sur cette pathologie.

    Peut etre une PN aussi? A t-il trouvé plus fort que lui? Qu’est ce que ça donne 2 PN ensemble? Ils semblent vraiment heureux, il lui a accordé tout ce qu’à moi il refusait, et ce démenagement n’est meme pas dû à une séparation.

    A nouveau avec un PN depuis 1 an 1/2, j’ai rapidement trouvé quelques petites similitudes avec le père de mon fils, mais que partiellement, mais je voulais être certaine de moi avant de partir.
    L’ennui est que je me remets en cause car ses accusations sont justifiées.

    Mais pour être sûre de ne pas me tromper, je lui faisais remarquer qu’il ne me disait jamais de mot gentil, valorisation, interet pour ma vie, veut tout decider, contrôler, toujours à me rabaisser etc..
    je voulais comprendre car je faisais tellement de choses pour lui,( altruiste de nature, bénévole, je donne sans compter sans rien attendre en retour d’habitude) me pliait à toutes ses demandes car aucune concession possible, jamais un merci ou des excuses, que du coup je le harcelais pour avoir un minimum de reconnaissance ou d’empathie. ou pour avoir des explications.
    Et comme je m’enerve facilement face à un mur.

    son truc à lui c’est de se murer dans le silence, entendre me plaindre sans rien dire très souvent ou me dire, que je lui donnais pas envie comme ça, en le harcelant tout le temps.
    donc me il dit qu’il n’en peut plus de mes accusations d’etre toujours en demande, en attente, de toujours le lui reprocher.
    (Et il n’a pas tord!)
    Je sais qu’il ne faut pas discuter avec les pn, mais quand je m’emporte…

    Donc beaucoup d’engueulades et c’est un cercle sans fin, l’un accusant l’autre de ses propres accusations.
    L’ennui est que je me remets en cause car ses accusations sont justifiées, et je me demande si ce n’est pas juste un gros egoiste frustré manipulateur, même si il a tout à fait le profil du PN?
    Son attitude peut-elle être justifiée? comme il ne repond jamais à mes questions ou m’egare, je persiste encore et toujours. Je peux comprendre que ça peut etre soulant. là il est dans sa phase que je lui prend toute son energie, que je parle trop, qu’il n’arrive pas à me rendre heureuse, qu’il se sent epuisé que notre relation est toxique..
    Sincèrement, j’y suis bien pour quelque chose?

    Quand il decidera de revenir, j’ai envie de faire un test :
    Maintenant que je l’ai demasqué, ce serait me taire, ne plus rien dire, ou des banalités, jouer son jeu du silence, ne pas m’emporter meme quand il me provoquera, pour voir s’il va encore etre dans l’accusation sur autre chose que mon attitude accusatrice envers?
    Est ce une bonne idée ou pas?

    De plus j’ai remarqué que quand je faisait la tête, il était attentionné.

    Là je m’amuse à jouer rentrer dans son jeu, du  » oui tu as raison, je te rends malheureux, tout est de ma faute.. je ne veux pas te perdre, je sais que je ne suis pas digne de toi.. » par sms, mais je n’en pense pas un mot.
    Je pousse à l’extrême aussi pour voir si pour lui c’est « normal » de dire cela.
    Mais sa réponse à été qu’on s’est fait du mal tous les 2 et que ne pas se voir un week end devrait nous apaiser.

    Comme il se sait demasqué il va vouloir me quitter, et je ne veux pas lui faire ce cadeau!
    Et il doit recuperer des affaires chez moi de toute façon.
    Je souhaite être la fille parfaite qu’il espere, ( le flatter en permanence sans jamais lui parler de ma vie ou mes soucis, mais que des siens, et plus un seul reproche, tout en gardant une certaine distance (de grands silences de ma part, auxquels il n’est pas habitué). Et au prochain faux pas, bye bye definitif! et j’applique le « no contact » en disant que je bloque son numero ( puisque même en jouant le rôle de la femme parfaite pour lui, il trouvera un moyen de me rabaisser ou de me faire des reproches).
    Il ne comprendra pas d’où ça lui tombe, pensera que je ne suis pas serieuse, voudra me tester, verifier, si vraiment je ne reponds plus à ses sms, plus ensemble sur les réseaux sociaux.. Il va se sentir mal, et moi j’aurais ma revanche, en le prenant au dépourvu alors qu’il commençait à apprecier celle que j’etais devenue.
    Et j’y arriverai, je regrette tellement de ne pas avoir su le faire avec le père de mon fils que je suis vraiment motivée.
    Qu’en pensez vous?
    Merci de m’avoir lu, vos conseils sont les bienvenus.

  100. lau

    Merci Geneviève,
    Merci pour ce site qui m’a ouvert les yeux il y a de ça 1 ans.
    Quel choc cela a été de découvrir qui il était! Un véritable cataclysme…
    J’avais 15 ans quand je l’ai connu et très vite j’ai senti ce fameux malaise. Remarques désobligeantes sur mon physique devant sa famille puis les insultes et ensuite la violence physique.
    Il prenait un malin plaisir à salir tout ce que j’aimais, toutes les choses pour lesquelles je me passionnait.
    J’ai l’impression qu’il m’a enlevé une partie de moi, qu’il a essayé de bousillé mon âme.
    Il n’a pas réussi.
    Certes,je suis très abîmée,affaiblie mais sûrement pas détruite!
    Je me suis littéralement enfuie il y à quelques jours. Jamais j’aurais cru y arriver mais je l’ai fait.
    J’ai peur de l’avenir, pour ma fille surtout!
    Je sais que ce n’ai que le début et que je vais devoir m’armer pour combattre.
    Je ne sais pas si je trouverai la force… je suis pleine de doutes et d’angoisses.
    Winston Churchill disait: « Si vous traversez l’enfer surtout continuez d’avancer. »
    Je vais donc continuer d’avancer aussi dur que cela puisse me paraître.

    Merci Geneviève .

  101. Amélia

    Bonjour,

    Merci pour ce site qui est en lui même un réel soutien.
    Les conduites à tenir paraissent tellement évidentes et pourtant ces démarches me paraissent pratiquement impossibles.
    Un accompagnement m’est désormais indispensable si je veux pouvoir m’en sortir et aider mes enfants.
    La consultation est à 90 euros ce qui est un coût au delà de mes moyens.
    Je suis au RSA et séparée de mon compagnon depuis 2 ans.
    Je pensais qu’une fois partie je serais libre.
    Il n’en n’est rien et je sombre de nouveau sous la pression permanente.
    Je suis prête à serrer encore mon budget mais existe il un tarif préférentiel ou des possibilités de paiements différés pour les personnes en situation de précarité ?
    Je vous remercie,

    Amélia

    • Bonjour,
      C’est parce que j’ai conscience des difficultés financières de certains que j’ai fait en sorte que ce site apporte un maximum de renseignements utiles et pratiques ainsi que des articles que j’ai rédigés pour vous permettre de mieux comprendre et donc mieux agir.
      Je vous invite vraiment à le parcourir et également à puiser dans la bibliographie.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  102. Jo

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre site, si seulement j’avais pu le découvrir plus tôt!

    J’ai vécu 5 ans avec un pervers narcissique et nous avons eu 2 enfants, manipulation, violence verbales et physiques ont fait partie de mon quotidien, je n’avais plus d’existence propre, tout tournait autour de lui et de sa vision de chaque situation. « Si je l’interprète ainsi, c’est la réalité ». Face à sa violence, sa réponse était « si cela n’a pas de conséquence, ce n’est pas grave », je ne trouvais rien à y redire, cela me semblait d’une logique implacable, jusqu’à ce que ma thérapeute m’ouvre les yeux.
    Cela fait 1an et demi que je suis arrivée à le quitter, j’étais devenue une épave avec un trouble anxieux, mes crises de panique se sont arrêtées le jour où j’ai décidé de la quitter.
    Même si je suis partie, il continue à garder le contrôle sur ma vie en utilisant le seul moyen de pression qu’il lui reste: les enfants.
    Il me fait passer pour la menteuse, la capricieuse voire une dingue… Et tout le monde le croit!
    Dernièrement, il a refusé le changement d’école à proximité de chez moi afin que l’on gagne 1h30 de trajet par jour et que je puisse trouver un emploi temps plein… pour lui , je suis une fainéante et n’ai qu’à attendre un logement social pour améliorer ma situation financière…
    Il veut m’atteindre et y arrive….
    Je ne sais plus comment m’en sortir, j’envisage de partir à 130km rejoindre ma famille mais je risque la garde de mes enfants…
    J’ai tout sacrifié pour que les enfants retrouvent une stabilité suite à la séparation, pas de famille à proximité, pas de vie sociale, pas de carrière, aucun loisirs… Je suis en train de m’écrouler.
    Je n’ose pas refaire ma vie de peur de retomber sur quelqu’un comme lui, c’est ma hantise!
    Lui a une bonne situation, sa famille à proximité, des moyens financiers conséquent;
    je ne sais plus faire face….

    Comment fait-on quand les enfants sont utilisés pour nous atteindre?

    Merci!

    • Bonjour Jo et merci pour votre témoignage de reconnaissance.
      C’est la situation que rencontre la plupart des victimes qui tentent de reprendre leur vie en main …
      C’est vraiment par un travail sur soi que l’on peut s’en sortir correctement et même plus forte qu’avant.
      Malheureusement cela ne peut s’expliquer en trois lignes …
      Continuez de lire mes articles. Je donne beaucoup de pistes.
      Et faites vous aider.
      Bon courage! Geneviève Schmit

      Vous pouvez également suivre mes intervention sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy
      Vous y trouverez peut être aussi des pistes d’aide.

  103. Nelha

    Bonsoir, voilà un moment que je vous lis.
    Je me décide enfin à vous écrire.

    e suis restée 2 ans avec un homme qui pour moi est très clairement Pn.
    Nous un enfant il est encore tout petit.
    J’appréhende énormément je sais qu’il l’utilise pour m’atteindre et tache de se comporter comme un père exemplaire afin de mieux prouver que je suis la méchante égoïste.
    Je suis convaincue que cela ne durera pas et qu’il fautera en tant que père.
    Nous savons que les Pn sont incapable « d’aimer » à long terme pensez vous qu’il puisse passer à autre chose s’occuper de son fils et nous laisser en paix ?
    J’accepte entièrement qu’il ai ses droits mais je me pose bcp de questions pour la suite, peut il réellement manipuler submerger émotionnellement notre enfant en l’ayant à hauteur d’un wknd sur 2 et moitié des vacances.
    J’en suis sortie difficilement mais je vais bcp mieux, j’ai rencontré qlqn et je sais qu’il doublera de méchanceté lorsqu’il le saura, ces personnes sont imprévisibles et jamais constantes.
    Je m’inquiète pour notre enfant.
    Qui sera tiraillé entre 2 univers, deux éducations.
    Le fait que l’enfant soit garçon ou fille cela puisse changer sur le comportement d’un Pn ?
    On me dit que le fait qu’il veuille absolument faire parti de ma vie d’une manière ou d’une autre il pourrai tout bien faire et ne pas fauter uniquement dans le but de garder un contact et un lien avec moi.
    Ce lien est notre bb il le sait. Il l’utilise.

    • Bonjour,

      Ce qui fera la différence c’est votre capacité à guérir vos blessures et à travailler votre confiance et estime de vous.
      Ensuite, vous allez offrir à votre enfant un carde sécurisant et joyeux chez vous.
      Vous allez bien lui apprendre au fur et à mesure qu’il grandit, les limites, le cadre. Il en aura besoin.
      Vous lui apprendrez les limites du bien et du mal par des jeux ludiques afin de pouvoir l’utiliser lors de situations plus graves sans pour autant l’affoler.
      Et vous allez l’aimer, sans tout céder.
      Vous ne provoquerez jamais le père (ce qui ne veut pas dire tout accepter)

      Avec cela, vous mettez tout en place pour l’aider au mieux.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Anonyme

        Enfant d’une PN , devenue adulte, je tiens à vous dire qu’un enfant se rend bien compte que son parent PN a un problème, même s’il ne saurait dire quoi. Mon père m’a avertie quand j’étais ado, mais je l’ai compris longtemps après. Je me disais qu’il exagérait sans doute parce qu’il était son ex. Mais finalement, mon père a été un pilier, il m’a ouvert la voie (en s’éloignant d’elle), il s’est reconstruit, et n’est pas resté dans l’amertume. Il disait « tout ce que je veux c’est qu’elle nous fiche la paix. » et  » Je ne lui souhaite aucun mal, que du bien. » Il a été un exemple, et à mon tour, j’ai su poser mes limites et couper les ponts avec elle.

  104. Delphine

    Bonjour,
    J’ai constaté des événements bizarres au bureau en avril 2015. J ai informé ma responsable. Pour être sure que je perdais pas la tête,j ai tout noté.
    Et petit à petit j ai vu ma chef se retourner contre moi ?
    J’ai tenté des démarches auprès de la médecine du travail et du CHSCT
    Résultat ma chef m a fait un entretien dévalorisant (dans lequel j’ai reconnue les propos de la PN qui tire les ficelles)
    Je viens de perdre pied et je crois même que je ne sui incapable d écrire
    Je suis reconnue comme Folle pour pretendre le vol de mon mot de passe informatique et dire que ma chef est une victime….

  105. Michelle

    Bonjour, j’aimerais simplement avoir votre avis.
    J’ai 29 ans et j’ai été avec un pn pendant 9 mois…
    Parfait au début… Et après 5 mois… Tout à commencé…
    Vers les 7 mois je lui ai supplié de me quitter puisque je n’avais pas la force de le faire puisque je l’aimais trop…
    Et qu’il me critiquait toujours, je lui ai demander qu’il y met un terme.
    Il n’a pas voulu.
    Le paradis refit surface. Il y a un mois, mes proches se sont rendus compte que jétais avec un manipulateur pn…
    Je l’ai quitté par texto (j’avais trop peur de le voir et de lui dire en vrai…
    Soit de ça colère ou qu’il rejoue l’homme idéal et de re-sombrer de nouveau…j’étais très dépendante de lui et il le savait) il m’a demandé pourquoi et il paraissait très surpris (quoiii?????? Après notre belle fin de semaine???), pour faire un court résumé je lui ai dis qu’il essayait de me changer et que je n’ai mais asser pour quitter l’homme qui veut me changer.
    Il disait simplement des « ok » à tout,aucun reproche, il n’a aucunement tenté de me retenir dans ma décision finale.
    Je lui ai dis au-revoir et prends soins de toi. Il a répondu simplement « pareillement ».
    Aussitôt, j’ai bloqué sa famille, lui et ses amis sur mon facebook.
    Ca fait environ 1 mois et demi de cela. Je n’ai eue aucune nouvelle et pourtant j’ai cette sensation qu’il va revenir vers moi.
    Je vis dans une peur depuis.
    Ma question est: va-t-il revenir vers moi?
    Va-t-il me  » testé  » sur mes émotions envers lui? Ou il ne reviendra pas puisque cela fait 1 mois et demi que je n’ai aucune nouvelle de lui?
    Merci. Ses questions m’empêche de passer à autre chose…
    Il a « accepté » trop facilement le « au-revoir » et c’est ce qui m’inquiète…
    Il n’acceptait pas le rejet.. Le manque d’attention de ma part..etc..

    • Bonjour,

      Sentez vous qu’il va revenir ou espérez vous qu’il revienne….

      Quoi qu’il en soit, vous êtes encore comme droguée par lui.
      Soyez ferme sur votre décision et évacuez la peur.
      Si vous avez bloqué tous les moyens de communications avec lui c’est parfait. Et les amis communs, et bien tant pis. Vous en ferrez d’autres.
      Soyez douce avec vous-même car ce n’est pas lui qui le sera.

      Quand à votre question, oui, il peut très bien vous solliciter à nouveau car il sait que cela peut fonctionner … sauf que … sauf que maintenant vous êtes bien plus forte et lucide !

      Bon courage. Geneviève Schmit

      • Michelle

        Je sens qu’il va revenir puisque le quitter à été « trop facile » de ça part. Bref, merci pour la réponse.

  106. sissi-83

    Bonjour, je suis séparée depuis 2009 et divorcée depuis 3 ans maintenant d’un pervers narcissique et alcoolique , avec lequel j’ai passé 20 ans de ma vie – eu 2 garçons de 19 et 17 ans avec ce dernier –
    ma vie s’est résumée à des violences psychologiques et quelques fois physique
    mes enfants vivent avec moi et ne veulent plus entendre parler de leur père car ils ont également subi des violences physique et morale .
    je suis sous antidépresseur depuis 1 an car je n’arrive pas à reprendre le dessus – j’ai trop souffert –
    et voila qu’aujourd’hui sans aucune nouvelle de sa part depuis 3 ans – qu’il recommence à m’envoyer des sms en pleine nuit afin de me reconquérir !!!
    SVP que dois je faire pour m’en sortir définitivement ?
    Merci de votre aide

    • Bonjour,

      Pour en sortir, il vous faut AGIR !
      Vos enfants sont grands et ont de la mémoire.
      Ne les décevez pas non plus !
      Bloquez son numéro de téléphone, mettez dans les spam son mail et protégez vous de lui !
      Agissez avant qu’il ne vienne achevé le travail de destruction.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  107. lilou

    15 ans, cela fait 15 ans que je vis avec un PN, je viens d’en prendre conscience suite à une crise plus ignoble que les autres…
    D’un seul coup, j’ai ouvert les yeux, mon amour est parti.
    Je l’ai affronté lui disant que c’était terminé que je ne supporte plus qu’il il est.
    La, volte face, il accepte toutes les critiques, reconnait ses manipulations, ses perversions, me disant qu’il veut changer, qu’il ne redeviendra pas celui qu’il était.
    Je ne sais plus que croire, je n’ai pas envie de replonger, mais sa gentillesse, sa présence, il fait tout ce que j’aurais voulu qu’il fasse avant, sa tristesse me culpabilisent encore.
    Je n’ose pas franchir le cap de la séparation, il me dit que nos 4 enfants seront malheureux, que nous ne pouvons pas leur imposer une garde alternée.
    Il fait tout pour me garder, tout en ne m’empêchant pas de partir vraiment mais je n’y arrive pas, comme si la décision était mienne et que j’avais le pouvoir te tout foutre parterre…
    Je deviens la mauvaise, aux yeux de tous.
    Je ne l’aime plus, mais je ne l’assume pas…
    Je n’arrive pas à porter cette responsabilité, cette culpabilité de divorcer, changer la vie de mes enfants, c’est au-delà de mes forces et il joue la montre…

  108. V

    Bonjour Mme,
    J’ai eu affaire à un PN …. un homme avec une très bonne situation professionnelle et extrêmement brillant.
    J’étais trop naïve , je me suis mariée très rapidement avec lui …. (3 ans de mariage et 4 ans de vie commune).
    Mais lorsque j’ai enfin tout compris il y a un mois… j’ai décidé d’arrêter !
    Aujourd’hui je suis soutenue et j’ai sans doute une force que certaines femmes n’ont pas malheureusement !!!
    Je ne me laisserai pas abattre même si parfois il y a des bas !!!! Car il m’a bien affaiblie ….
    HEUREUSEMENT qu’il adorait m’écrire sinon tout le monde penserait qu’on se quitte pour incompatibilité de caractères !!!
    Il a 54 ans et j’en ai 37 …. il en est à son 4ème divorce et 5e rupture !
    Simplement si vous êtes intéressés par mon histoire et mes écrits, je suis prête à vous les livrer pour vos travaux sur les PN !!!

    Bien cordialement,
    V

  109. Nado

    Mon fils et son ex-compagne ont eu très jeunes une merveilleuse petite fille.
    Mais dès la grossesse , ma belle-fille a commencé à fuir. Départ puis retour après la naissance du bébé, quand la petite avait neuf mois nous sommes rentrés un soir et elles avaient disparu.. plus rien.
    Mon fils est parti les chercher, donc retour à la maison et après une période de calme, re-départ avec l’enfant et refus de revenir. Au bout de trois mois, elle renvoie l’enfant (mauvais traitements par les grands-parents maternels) et revient comme si de rien n’était quatre mois plus tard. Enfin, elle décide de repartir seule en laissant leur fille à son père.
    Mon fils s’occupe très bien de la petite. Il s’installe avec elle et l’enfant connait alors une période de tranquilité. Mais ce n’est pas fini.. sa mère demande qu’il lui envoie leur fille pour un mois. Et au bout du mois , refus de renvoyer l’enfant. Mon fils saisit enfin la justice car l’enfant a 5 ans et doit entrer au cp. La jaf décide de confier la garde au père. Appel qui traîne en longueur et au bout de 11 mois, coup de tonnerre : la garde est accordée à la mère. Mon fils est bouleversé, l’enfant qui est suivie par un psychologue refuse de partir. Mais la mère débarque aujourd’hui et emmène l’enfant lui promettant de la ramener quelques jours plus tard. Nous attendons…
    la maman est instable et a fait subir tant de voyages à cette petite fille. On dirait que mon fils a peur d’elle car il n’ose pas la contrarier. Elle peut être violente, agressive et injurieuse. Elle n’hésite pas à agresser les gens en paroles et son comportement est difficile. Elle est très nerveuse, parle seule, suce son pouce et se fâche régulièrement avec ses parents adoptifs. Ils nous ont confié qu’elle avait commencé ses fugues à l’âge de 9 ans! et qu’ils n’arrivaient plus à la gérer .
    Voilà oû nous en sommes, elle donne de fausses adresses à la justice car l’audience est prévue pour la semaine prochaine.
    Je suis anéanti et je crains que mon fils ne fasse une grosse bêtise si sa fille lui est retirée. Le psy qui la suit dit que ce serait coupable de la séparer de son père qui représente la sécurité et le calme.
    Merci de nous aider, toute notre famille est dans l’angoisse.

    • Quelle effroyable situation !
      N’y a-t-il donc pas eu d’expertises psychologiques ?
      BOn courage! Geneviève SCHMIT

      • Nado

        Bonjour,
        Ce n’est qu’après les conclusions de l’appel fin juillet, que l’avocate de mon fils a demandé une expertise plutôt un bilan familiale. L’expert est celui de la cour d’appel. Il a entendu l’enfant, puis son père et nous les grands-parents. La conclusion a été la suivante: l’enfant doit rester avec son père car il a peur du développement affectif d’où l’image de la mère est absente et cette instabilité constante qui plombe les relations mère-fille. Enfin quelqu’un qui entend l’enfant. Elle sera représentée par un avocat car trop jeune (mais elle s’exprime très bien et sait dire ses sentiments (elle a un an d’avance à l’école).
        Elle doit se demander si nous l’avons abandonné car nous n’avons pas eu l temps d lui dire au revoir avant son départ précipité?

  110. Véro

    Bonjour Geneviève,

    Hier j’ai trouvé sur mes étagères une jolie boîte noire et rose vide. Je me suis demandé, je fais quoi , je la garde ou je la jette? Et je l’ai gardée.
    Aujourd’hui, en pleine déprime et séparation je tombe (par hasard?) sur votre site et sur vos conseils concernant la création de la fameuse « boîte noire« .
    Je viens de passer une heure à la remplir de petits papiers bien croustillants.
    Quel bonheur, et quelle libération.

    Merci de nous aider à guérir notre âme souillée par ces être sans humanité.

    • Merci pour ce joli partage Véro !

      Une patient un jour m’a dit avoir fait aussi une « boite rose«  ….
      Une boite contenant toutes les belles, bonnes, douces et tendres choses qu’elle aimait vivre, faire, partager…
      Vous avez déjà la boite !

      Affectueusement, Geneviève Schmit

  111. Viviane

    Bonjour,
    Qu’ entendez vous par: fouillez la maison ét la voiture de font en comble, vous serez surpris de ce que l on peut y trouver.
    Svp
    Bien à vous

    • Bonjour,
      L’expérience retransmise par mes patients ma prouvé que PN parfois « oublie » ou cache des choses chez lui. De fouiller de fond en comble, les fond de poches comprises, permet parfois de trouver des choses qui pourront vous être utile lors de la procédure…
      Un jour, une patiente a même trouvé une arme à feu cachée dans le haut de l’armoire de leur fils de 5 ans ….
      D’autres trouvent des preuves d’infidélité ou de déplacements …
      Bon courage! Geneviève Schmit

  112. Clara

    Merci, tomber sur votre site à été un pas de géante pour moi…
    Ma particularité, c’est qu’il s’agit de ma mère la PN, et moi la victime, à présent que mon grand frère en est mort… et que c’est à vie…
    Si vous avez des conseils spécifiques… je suis prenneuse. Même si j’ai fait beaucoup de chemin de compréhension, et de deuil d’un amour maternel sain,tout ce qui pourra m’aider à me reconstruire est bienvenu !
    Encore merci pour votre travail
    Cordialement
    Clara

    • Bonjour Clara,
      Oui, faire le deuil d’une attente légitime … un deuil blanc, le deuil d’une personne pourtant vivante.
      Il s’agit d’apaiser la douleur d’une attente vaine….
      Je n’ai pas de recette, si ce n’est un accompagnement peut être …
      Bon courage! Geneviève Schmit

      Vous pouvez me rejoindre aussi sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy, je sais que mon collègue et superviseur est en réflexion pour écrire un papier sur le deuil blanc justement …

  113. BEEUWSAERT

    Bonjour,
    Je suis morte de peur quand je lis vos propos car je sais que j’ai eu à faire à un PN avec mon ex-mari dont je me suis séparée.
    Aujourd’hui j’ai l’impression de revivre cela avec mon fils âgé de 17 ans qui me refait vivre les mêmes choses que son père : mensonges, aucune conscience du bien et du mal, retourne la situation contre moi, se fait passer pour la victime, etc..
    Je crains beaucoup pour lui et ne sait pas trop quoi faire ?
    pouvez-vous m’aider ?
    merci

    • Bonjour,
      Si vous le souhaitez, prenez un rendez-vous pour une ou deux consultations à distance, afin que l’on puisse approfondir la situation et trouver les meilleurs comportements.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  114. riveka

    bonjour,
    je vis une manipulation par procuration. je viens de comprendre.
    mon concubin est partit depuis 1 an car il a rencontré une femme sur son lieu de travail.
    Il est toujours revenu vers moi après l’avoir quitté plus de 10 fois.
    je ne comprenais pas qu’il me laisse à chaque fois pour elle malgré ce qu’il pouvait me dire: elle me fait des reproches, des scènes et elle ment.
    Ca durait une semaine et il changeait de comportement envers moi :au début il pleure, fait comprendre qu’il est à bout puis quand je baisse la garde il est incohérent dans ses paroles, devient irrespectueux à mon égard (ricanne sans cesse en me regardant..)et il repart vers elle en me disant qu’il a un manque.
    dernièrement je l’ai envoyé paitre en l’insultant car je pensait que c’était la bonne, je retrouvais l’homme qu’il était avant elle mais elle a encore réussit à le faire revenir à elle: ( elle l’ignore sur leur lieu de travail en commun).
    je n’ai plus de nouvelles depuis trois mois j’en souffre, je ressens moi aussi le manque, je me suis isolée et je ne sais plus quoi faire pour l’homme que j’aime et qui se détruit avec elle.
    je crois savoir qu’il n’est pas si épanoui mais il ne fait pas le premier pas.
    quoi faire dans cette situation là quand une PN s’acharne à briser un lien qui unit encore deux personnes ?
    Il disait à chaque fois penser à moi malgré tout mais c’est comme si il se sentait obligé de rester avec elle.

  115. Rosanne

    Cela fait plus d’un an que j’ai découvert que mon ex est un PN.
    Depuis qu’il m’a trompée il y a 2 ans.
    Je l’ai laissé. Cela fait deux ans qui essaie d’entrer et sortir de ma vie.
    Lorsque nous étions en couple. J’étais constamment en dépression. Aujourd’hui en étant plus dans ma vie, c’est encore pire car au début il me disait qu’il m’aimait et s’excusait et qu’il voulait revenir.
    Ca fait seulement 1 an que j’ai compris et que j’essaie de m’en détacher.
    JE n’ai que 24 ans. J’ai l’impression qu’il a pris ma jeunesse. Je me sens épuisée. J’ai des douleurs somatiques, des maux de tête.
    Je pense toujours à lui. Je veux que ca cesse.
    J’en ai parlé a ma famille mais ma famille ne fait toujours que répéter. C’est lui le pire. arrête de lui parler.
    Ils ne semblent pas comprendre que je suis sous sous emprise…
    Bref, je réussis a couper le contact et me pense sortie d’ennui et j’ai une rechute.
    J’ai peur de ne jamais retrouver ma joie de vivre et ma santé.
    J’ai peur. Je crois que cette fois c’est la bonne je l’ai cloqué de partout.
    Je veux le sortir de mon système pour de bon et ne plus jamais penser à lui.
    Merci pour ce petite site, je me sens moins seule.
    Je n’ai toutefois pas les moyen présentement pour une séance alors peut etre éventuellement je viendrai en consultation sur Skype.
    Je suis au Québec. Merci beaucoup.

    • Bonjour Rosanne,

      Oui vous êtes toujours addicte de lui et oui, c’est difficile à comprendre par ceux qui n’ont pas vécu cela.
      Lisez cet article si vous ne l’avez pas déjà lu: Addiction et dépendance affective. Cela pourra peut être contribuer à encore mieux vous aider.
      J’ai voulu voir pour vous contacter par Skype mais ce n’est pas ce mail ci qui y est associé ..

      Je souhaite réagir à cette impression qu’il « pris votre jeunesse » ….
      NON!! Mille fois non !!! Il ne vous a rien pris, bien au contraire !
      Avec le recul vous allez réaliser qu’il vous a appris beaucoup sur vous même, sur la relation à l’autre et sur les mécanismes de manipulation. Cela vous sera utile toute votre vie !!

      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      Mon Skype : therapies-breves (si vous me contactez, rappelez moi cet échange)

  116. MARIA

    BJR
    j ai rompu definitivement avec mon pn qui s affiche maintenant avec sa nouvelle proie sur le net sur des reseaux sociaux connus.
    je souhaiterais prevenir sa nouvelle victime directement ou indirectement en passant par sa famille avec qui elle communique via le reseau …
    meme si inconscient de ma part (vengeance …?)
    j hesite a le faire ne sachant pas comment je vais etre entendue, accueillie, comprise et toleree ? mon pn a sans doute donne une mauvaise image de moi, desequilibree, jalouse …est ce selon vous une bonne idee ?
    je ne mesure pas les conséquences correctement ?
    je veux aussi la sauver avant que l emprise soit completement installee !
    qu en pensez vous ?

    • Bonjour Maria,

      Je pense que c’est une très mauvaise idée …
      Rappelez vous… vous même …. au début de l’emprise, durant la « lune de miel » … comment auriez vous réagit à une intervention d’une ex?
      En général, la nouvelle partage avec le PN l’information et repousse encore plus l’aide que vos souhaitez lui apporter.
      Si votre intention est réellement d’aider cette femme, et non de mettre la zizanie 😉 … ne faites rien.
      Par contre, soyez présente si un jour elle vient vers vous cherchez de l’aide.

      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  117. charlotte

    bonjour, je vous remercie de tous ces conseils,
    je viens de me séparer d’un pn, et malheureusement il m’arrive encore d’être très touchée par ses menaces, son harcèlement.
    j’arrive tant bien que mal à passer au dessus, des fois.
    il est temps de combattre ce comportement, personne ne doit être traitée de cette façon, de vivre dans la peur, la manipulation.
    vos conseils m’apportent la force de doubler de vigilance, de penser à mes proches et à moi même.
    je pense que je vais suivre tout vos conseils pour me sortir de cette galère.
    j’ai réussi à le quitter il y à quelques mois, nous avons un enfant en commun, et ce n’est pas toujours évident, avec ses fameuses urgences, comme vous parliez.
    je crois que votre blog va finir dans mes favoris, pour trouver tout le soutien rapidement des que j’en aurais le besoin.
    un grand merci à vous.

  118. maud

    « Un fou reste un fou » ?
    On ne peut vraiment que prier ? Peut-être peut-il réaliser le mal qu’il me fait ? Et changer ? J’ai un certain caractère aussi, le temps, les discussions arrangeront peut-être notre relation ? Je lui ai fait lire quelques définitions du pervers narcissique et même un test ou il a eu un score assez élevé de « simple manipulateur » pour lui (selon moi, il atteignait le statut PN). Début de prise de conscience peut-être ? Un spy pour couple nous aiderait sûrement ? Ou un psy juste pour moi (plus volontaire à nous (me) sauver). Je ne veux pas me tuer…

    • Rosanne

      Maud, je t’en supplie. Prend tes jambes à ton cou .

      J’étudie moi-même en psychologie et étant persuadée que l’homme peut changer cela fait 5 ans que je m’épuise sur un PN.

      Je me croyais futée car je je habituellement la personne qui peux bien entrer dans la tête des autres.
      Mais se battre contre quelqu’un qui n’a pas d’émotions…. c’est une mission suicide.
      Oublie ca.
      Ces gens sont très malades et nous ne connaissons pas encore comment les faire changer.
      Puisqu’eux même n’en auront jamais l’intention.
      Ils manipulent les thérapeutes, ils font semblant d’aller a leurs rendez-vous.
      Écoute, si tu as besoin de soutien je suis là pour t’écouter.
      Car j’en ai besoin moi aussi à cause de mon ex…………. et je peux t’assurer QUE CES GENS NE CHANGENT PAS.

      • Bonjour,

        Roxanne a tout à fait raison !

        Par contre Roxane, une des première chose que l’on apprend en psychologie c’est qu’on ne peut « changer l’autre » … et ce n’est pas vrai seulement pour les psychopathe.
        Ne peut « changer » , « évoluer » serait un meilleur terme, que celui qui en a le désir et la volonté sur la durée. De plus c’est quelque chose que l’on fait pour soi.

        Amicalement, Geneviève Schmit

  119. Coco

    Quand on se sépare d un pn comment faire pour avoir la garde de l enfant exclusivement parceque j ai peur pour mon enfant.

    • Bonjour,
      Il est rare d’obtenir une garde exclusive … très rare.
      Prenez un avocat spécialisé dans ces personnalités et faites vous coacher.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  120. severine

    Bonsoir , j ai rencontré ce manipulateur l année dernière et je l ai quitté depuis 3 mois , depuis c est l enfer…
    Pendant notre relation, si je voulais respirer un peu , être seule ou profiter de ma famille et amis, et bien je couchais avec des autres, qd je prenais mon neveu quelques jours, j étais une pédophile ( étant jeune , j ai vécue des attouchements de la part d un membre de la famille, je lui en avais parlé), je parlais a un quelqu un , il se mettait devant la personne pour qu on ne puisse plus communiquer ou alors fesait les 100 pas jusqu a ce que la conversation soit terminé, si je demandais du feu a quelqu un , c était une pitié après, etc ( j en aurais tellement a dire)…
    D une jalousie maladive, incompréhensible, même avec ma famille, je ne devais être qu avec lui…
    J avoue que le mot pédophile a été l élément déclencheur de notre rupture…
    Depuis notre rupture,pseudo tentative de suicide, si je ne répondais pas , il viendrait me hanter la nuit ( ce sont ses propres écrits , je ne fabule pas ) . A partir de la j ai su qu il y avait quelque chose qui n allait pas ds sa tête…
    J ai eu tellement peur que l on m accuse de sa mort que j ai été a la police montré ses messages , je pensais qu autrement ça serait nn assistance a personne en danger …
    Qd il l a su , il m a envoyé des messages en insultant la police, qu il n en avait rien a faire et que je pouvais continuer a y aller…
    A présent , il change de manœuvre,comme je ne réponds a rien , il écrit a ma sœur, en disant qu il va aller mettre des affiches méchante ds les magasins de la ville ou j habite et me dénigrer verbalement auprès de ceux ci aussi , ma sœur me défends bien sur, donc après je reçois a nouveau des messages ou il insulte ma sœur…
    Il est venu ce samedi , mettre une lettre ds ma boite aux lettres en écrivant que je suis la femme de sa vie , qu il a fait un petit coin avec ma photo, ou il me souhaite bonne nuit tt les soirs, qu il me souhaitait bonne chance ds tout les domaines et qu il me respectait énormément ( il ne connait pas la signification de ce mot) et un peu plus loin ds ce courrier, que je lui devais tout, que j avais connu son bon coté mais que maintenant c était le coté moins agréable et a nouveau des insultes envers ma sœur, des menaces et j en passe… Il n aime personne, critique tout le monde et devant il fait l hypocrite, le beau…
    Lorsque j etais encore avec lui, j ai du quitter mon boulot , parce que sa jalousie et les insulte vis a vis des clients ( je travaillais ds un bar tabac )était pour moi, devenu insupportable et ma patronne se mettait avec lui qd j avais envie d être seule, il y allait boire un verre et se fesait passer pour un malheureux et moi, je subissais, elle ne croyait rien de ce que je lui disait, pour elle, j étais une égoïste!!!!! J avais rencontré quelqu un de bien et je le maltraitais, rien que d y penser , j en pleure!!!
    Je m excuse de mélanger les moments avec lui et les moments ou je n y suis plus mais plein de choses me reviennent en tête et j ai difficile..
    Je vais m arrêter la parce que sinn, j écrirais des lignes et des lignes…
    En ce moment , mon moral est bas, j ai perdue trop de kg, y a des jours ou j ai plus envie d être la , je suis fatigué , je ne dors plus, je suis sur mes gardes a chaque fois que je sors, je suis devenue parano… J avais un fort caractère et a présent, plus rien , que des larmes, encore et encore… J ai vraiment besoin d aide…

    • Merci pour ce partage.
      Si vous pensez avoir besoin d’aide prenez le temps de fixer un rendez-vous par mon agenda en ligne.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  121. Anissa

    Bonjour Geneviève,

    Tout ce qui est dit est tellement vrai!
    C’est un cauchemar éveillé.
    Je n’arrive pas à comprendre comment on peut être aussi immonde et cacher son jeu face aux autres.
    Je suis écœurée par ce personnage, tellement qu’il m’est difficile de me sortir de là!
    Il ne lâche rien, il est incohérent, incompréhensible, révoltant et tout ce qu’on peut imaginer.
    Ce n’est que le début d’un long combat, je l’ai rencontré très jeune (18 ans) et je n’ai fait que perdre mon temps, presque 11 années dans ses griffes!
    Le piège se referme de plus en plus!
    J’espère vraiment m’en sortir, ce sera très périlleux mais je nous souhaite à toutes (et tous) de sortir de leur machination morbide.

    Merci merci Geneviève pour votre aide!
    Je vais petit à petit vers le chemin de la liberté même si mr le pn me met mille et un bâtons sur la route!
    Oui l’horreur existe vraiment! Non ce n’est pas de l’amour vous avez raison!
    J’en ai bien conscience maintenant et je ne l’aime pas du tout je ne le supporte même plus!
    Comme vous le voyez, je me permets de me lâcher un peu, ce j’ai l’impression d’être comprise pour une fois et ne pas passer pour folle.
    Merci

    Anissa

    • Merci à vous Anissa pour votre témoignage de reconnaissance et pour votre confiance !
      Vous avez eu raison de vous lâcher … beaucoup se retrouveront dans vos mots!

      Rejoignez moi sur mon Facebook Pro, vous qui avez apprécié les vidéos vous allez découvrir une surprise !
      Soutien.Psy

      A bientôt, Geneviève Schmit

  122. michele

    Bonjour

    je suis tombée par hasard sur votre site. Je sors depuis de nombreux mois d’une relation avec un PN.

    Tout commence par une très belle rencontre. Il donne l’apparence de quelqu’un de très gentil, social, ouvert les autres etc. Son parcours pro est plus qu’impressionnant (c’est ce que je pense au début!)
    Au départ, je suis respectée, entendue et sans m’en rendre compte je deviens (sans comprendre pourquoi)dépendante de cette relation. De ce jour là, les choses changent. Il montre deux visages : celui du « social » et un autre avec moi.

    Il passe de l’homme gentil, souriant et tendre à un homme « changeant’ d’un minute à l ‘autre. Pour donner un exemple : Le lundi il est tendre, gentil. Le lendemain quand c’est pas l heure suivante ; c’est un tout autre visage qu’il montre! Violent verbalement, agressif, menacant, tenant de propos blessant sans omettre les mensonges répétitifs!

    Je vais au début de cette relation ne pas comprendre ces changements soudains et vais lui demander à plusieurs reprises de m’expliquer. Le SILENCE sera sa seule réponse!

    Nous alternerons de moment agréable à des moment de froideur et d’indifférence total cela pendant 5 ans!

    Il fera il y a de ca quelques mois le coup de trop qui cette fois me fera lui dire droit dans les yeux « tu me donnes la nausée ». Ce jour meme ou je lui dirais en face ces mots, je le verrais devenir bleme et s’appuyer sur sa table comme pour ne pas tomber. C’est la PREMIERE FOIS que je verrai cette nouvelle facette de lui! Je découvre que l homme soi disant plein d’assurance, n’en a AUCUNE! Je verrais ensuite (dans les minutes qui suivent) un regard de défi. Je zappe les insultes car je pars sans dire un mot et sans répondre à ses provoc.

    …………………………………………………………………..

    Je précise ceci : il refusait toute vie commune jusqu’au jour ou je toucherais l’argent de la vente de ma maison. Etant amoureuse au dela du raisonnable (car j’ai ouvert les yeux aujourd’hui!) je dilapiderais cet argent en très peu de temps. Le jour ou mon compte en banque est tombé à neant ? il m’a quitté MAIS après avoir tenté de m’étouffer avec un oreiller. Pour cette affaire, une plainte sera déposé mais sera classé sans suite car lors de la confrontation, l’agent croira mon ex petit ami qui me fera passer pour une femme alcoolique. Le femme qui dirige la confrontation ne verra rien du personnage et se fiera a son apparence(on lui donnerait le bon dieu sans confession)

    Je vais voir aussi 1 jeune société « couler ». Impossible de savoir s’il se cache derrière ou pas. La seule réponse obtenue est la suivante « cherche autour de toi, y’a peut etre des gens qui te veulent pas que du bien »… Sur le coup, j’ai pas réfléchi mais aujourd’hui j’ai compris -j’ai une amitié de très longue date -la jalousait t’il ?

    A coté de tous ses points négatifs, il y avait des moments idylliques ou nous sortions et dinions dehors et ou il se faisait attentionné et tendre.
    Sur la fin, JE LE RECONNAIS aujourd’hui, j’étais comme perdue au milieu d’une foret vierge, ne parvenant pas à me poser les bonnes questions.

    Sur les tous derniers mois de notre relation, je l’observais beaucoup plus et je parlais beaucoup moins. J’avais besoin de comprendre qui il était et comment il « fonctionnait ».

    Nos discussions étaient durant toutes ces années LES MEMES! LUI, LUI et toujours LUI!

    AUJOURD HUI! Je retrouve tout doucement la confiance en moi et retrouve par la meme une forme de zen attitude que j’avais perdu en étant avec lui.
    Quand je pense à lui un peu trop affectivement à mon gout (car ca arrive encore parfois), j’ai ma recette « maison ». C’est très simple à faire !
    J’ai fait un tableau avec un signe + (positif) et un signe – (négatif). Dans chacune des colonnes, j’ai listé l’aspect positif et les aspect négatif de sa personnalité. On peut ajouter des questions tels que « etais tu toi meme » « te respectait il ».. Les réponses tombent d’elle meme!
    Ce tableau, au tout début, je le relisais souvent.. aujourd’hui, il est toujours là (le tableau lol) mais je le regarde de moins en moins. Il m’aide a progresser.

    Le seul GROS souci est ma confiance aux hommes. Elle me parait anéantie…?? Je m’en suis rendue compte hier puisque je me suis fait draguée ouvertement. Je me suis mise en mode silencieux comme pour me préserver (et pourtant cet homme me plait beaucoup).
    Comment surpasser cette confiance car mon souhait est d’avancer sentimentalement… seul aspect ou je parais complétement coincée!

    PS: l’histoire du tableau peut aider, c’est pourquoi, je vous OFFRE ma petite recette maison pour celle qui pourraient en avoir besoin.

    Merci a Geneviève d etre la et de nous permettre de libérer la parole.

    • michele

      Je lis progressivement tous les commentaires qui sont nombreux! Je voudrai apporter mon témoignage sur celle qui écrive qu’elle souhaite se venger. SURTOUT NE LE FAITES PAS car je l’ai fait et je l’ai payé chèrement. Ca a été jusqu’au commissariat! J’ai été soupçonné de fait assez grave concernant des papier d identité. J’ai pu prouver le contraire sans grande difficulté mais reste que j’ai malgré eu un passage chez les flics « grace » a lui.

      Un PN peut aller très loin… mon seul malheur été de le contrer dans ses multiples mensonges et de le mettre face à la vérité.
      Mon souhait été uniquement qu’il prenne conscience que je « savais » pour se faire soigner! mais pour lui, c’est moi qui avait un problème et non Lui!

      Durant 5 ans, j’ai espéré le changer. J’ai eu la naiveté de croire que mon amour pour lui allait le changer! GRAVE ERREUR que je reconnais aujourd’hui!

      Je suis pas sans savoir qu’il a refait sa vie depuis puisque j’ai des amis qui « connaissaient » notre couple. Personnes avec lesquelles j’ai décidé de prendre beaucoup plus de distance pour éviter tout souci émanant de sa personne.
      C’est un point sur lequel j’ai peur malgré tout…S’il apprend que aujourd’hui je suis heureuse et pleine de vie, comment le prendrait il?
      L’on m’a dit ceci « tant qu’il est avec une autre, tu crains rien…. » est ce vrai?

      En ce qui concerne sa nouvelle proie, j’espère qu’elle ouvrira très rapidement les yeux.

      Si l’envie de vous venger vous traverse l esprit.. zappez cette idée là et passez à autre chose rapidement! Au final, le PN n’aura jamais d’ennuis! Je peux en attester l’ayant vécu.

      • michele

        JE REVIENS ICI car ce que je craignais s’est produit! Aujourdh’ui, alors que je suis heureuse et suis accomplie dans ma vie, j’ai depuis peu des appels de sa part!???? jE NE REPONDS PAS à ses appels mais l’inquiétude me guette.

        Geneviève, j’ai vraiment besoin de vos conseils sur la marche à suivre! Un SEUL CONSEIL SVP! J’en demande pas plus… et pourquoi revient il maintenant que 90% du travail a été fait pour me « retrouver ».

        Nous n’habitons à moins d’une heure l’un de l autre .. autant dire que nous sommes peu loin géographiquement.

        Une seule chose est claire pour moi ! je retomberai pas dans ses filets car il me dégoute au plus haut point (lol et c ‘est rien de le dire)
        Ce que je ne comprend pas !c’est que malgré sa nouvelle proie, j’ai de nouveaux des signes de vie. Pourtant de mon coté, je ne donne plus le moindre signe de vie.
        Je suis « perdue » et comprend pas du tout son attitude.
        Il ne laisse aucun message sur le répondeur!
        Son appel a t il un but mais lequel ????

        je vais en dire PLUS sur ce fameux appel : avant- hier, en rentrant des courses, j’ai croisé un ami qui m’a aidé a ramener mes courses chez moi. Il est resté avec moi tout le restant de l’après midi. Le soir, je suis descendu avec lui et mon chien pour la promener. C’est en remontant seule avec mon chien, que j’ai découvert son appel qui a eu lieu pendant que je promenais mon chien…. Plutôt curieux!?

        Merci d’avance à vous

  123. Hatle

    Bonjour, j’ai 15 ans et la situation devient vraiment extrême ma mère vient de s’énerver sur moi se soir, a cause de mon frère que je pense être pervers narcissique car il a voulu m’embraser sur la bouche avec son air narquois.
    Et il l’a contredit en arrivant dans la chambre de ma mère, il lui a fait un câlin et tout et m’a traité avec toutes les injures du monde et m’a mère n’a pas réagit elle a dit je m’en fou de vos histoires.
    Elle c’est énervé a telle point quelle a dit qu’elle allez appeler la police et que tout est de ma faute que j’exagère tout alors que ça dure depuis longtemps ma mère modifie les phrases.
    Hier paul a abusé de mon frère hugo en fesant un acte sexuelle assez voilà quoi.
    Et aussi paul est précoce et ne respecte personne il joue un double rôle.
    Et il m’a même caresser les fesses ( j’en suis encore écurée là j’y pense) et alors que c’était il y a 2 -3 semaines en vac.
    Mon frère paul a aussi cassé le doigt de mon père… en plus de çà il rabaisse, humilie mon jumeau handicapé qui a un retard mentale et qui dors avec lui.
    ma mère ne veut pas en savoir plus elle s’énerve a chaque fois que je lui parle d’un truc comme çà et remet la faute sur moi.
    Je n’en peux plus que dois – je faire ?
    en plus de çà jai des gros soucis de santé et mon père sa maison est en travaux donc j’évite d’aller chez lui car je l’aime pas sa maison.
    Et aussi paul tape sur les fesses de ma mère, de mes grands parents et ma mère et ma mère me dit c’est pour rire.
    Sauf que moi il m’a caresser et j’en suis écourée çà me dégoute…
    c’est pas les seules choses qui l’a faites mais ma mère le prend a la rigole c’est grave quand même.

    • Bonjour,
      Je ne sais pas si votre frère est un pervers narcissique mais en tout les cas c’est un obsédé sexuel, qui, puisqu’il est doué une forte intelligence peut devenir très sournois. Cela semble déjà être le cas.
      Votre mère ne semble plus pouvoir gérer une situation familiale qui est très difficile et épuisante…. plusieurs enfants, un enfant mentalement handicapé, divorce …
      Elle est certainement aussi effrayée que vous…
      Je pense que l’idée d’aller chez votre père est une bonne idée et, même si vous n’appréciez pas sa maison en travaux, au moins y êtes vous à l’abri de Paul !
      Parlez de tout cela à votre père. Il se doit d’aider votre mère à gérer la situation.
      Bon courage !!
      Affectueusement, Geneviève Schmit

      • Hatle

        Je suis allé voir l’infirmière du lycée. Et mon frère paul et ma mère sont parties en week -end avec la famille. Je vais donc en profiter pour allé chercher le maximum d’affaires chez ma mère pour vivre chez mon père. On est aussi allé porter plainte a la police.. Sur ce mon jumeau est très très fatigué il a même fait 2 malaises et a dormi samedi soir a l’hôpital. Moi aussi je suis très fatigué mentalement, de cette situations et surtout de ces événements… Je vais donc vivre chez mon père avec mon jumeau mais je m’inquiète pour ma mère… que va t-elle devenir ? surtout qu’elle a très peur de paul.. il lui a déjà rendu une baffe et tout çà…

  124. Bonjour,
    Je suis issue d’une famille très modeste, enfants, nous avons tous vécus dans le besoin.
    Nous manquions de tout: d’Amour, de tendresse, de bisous, de valorisation, de nourriture et de soins.
    Ma mère maniaco-dépressive, mon père alcoolique.
    Pendant une période de ma vie ou j’étais très faible physiquement et moralement, j’ai été victime d’un PN, vétérinaire.
    J’ai mis longtemps à m’en sortir…
    Là, je suis à mon deuxième PN, un ami de + de 23 ans, mon ancien maître de stage, propriétaire terrien, très fortuné….
    Hier, j’ai réalisé qu’il me manipulait ainsi que toute sa famille…
    et cela, depuis longtemps…
    J’ai dit: STOP
    et, je lui ai envoyé une lettre recommandé…et je lui ai renvoyé ses cadeaux…
    Il été avec moi, extrêmement généreux.
    Je suis divorcée avec une fille de 11 ans à ma charge, beaucoup de factures a payées, et ça, il le savait….
    Personne ne peut comprendre, avant de l’avoir vécu, ce que c’est, que d’être sous l’emprise d’un PN, même moi, à l’époque, je ne pensais pas qu’il me détruisait moi et ma vie.
    Je m’en suis sortie grâce à une sacrée volonté et beaucoup de courage et surtout, grâce à une thérapie avec une psychologue clinicienne.
    Depuis,j’ai réalisé, non sans peine, certes, mais aujourd’hui, j’ai ouvert mon propre cabinet pour soigner les animaux de compagnie.
    C’est ma vocation, depuis toujours.
    Et depuis, je suis une femme épanouie et HEUREUSE.
    Marie-Josée.

  125. Moya

    Bonjour, je me permets de vous demander si vous auriez un conseil car suite à ma séparation d’un PN; j’ai perdu la garde de mes enfants ( 2 ans et 5ans à l’époque). Cela fait maintenant 5 ans que je me bats année après année contre la justice, contre mon ex pour prouver ce que j’avance. Cet homme est TOXIQUE pour nos enfants et la justice ne veut rien entendre.
    Sa vengeance ultime a été de me les retirer et la justice lui a donné les armes.
    Merci pour votre réponse et pour vos conseils.
    Je découvre votre site via une amie et je vous remercie pour votre aide.

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez que nous approfondissions la situation le mieux serait de convenir d’un premier rendez-vous pour une consultation distance.
      Il nous faut prendre le temps d’étudier cela.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  126. laurence

    Merci pour vos articles qui actuellement me sont d’une grande aide.
    Depuis 15 ans je suis victime d’un PN. Je ne voulais pas y croire et pensais que l’amour que je lui porte serait capable de le changer.
    Il y a une semaine il m’a jeté comme un mouchoir usagé. Je n’ai rien compris.
    Homme brillant, d’une intelligence remarquable, très séducteur cet individu a qui j’ai tout pardonné et de qui j’ai tout accepté a quasiment réussi à me faire passer à l’acte il y a plus d’un an.
    De ce fait je suis partie loin pour étudier pour reprendre confiance. Ca a marché, puis nous nous sommes revus et rebelote.
    Cette année à mon retour de l’étranger après quatre mois d’absence je suis rentrée.
    Ses messages étaient rassurant mais quand je le vis ce fut le contraire. Je suis tombée une fois de plus de très haut. J’étais fracassée, démolie, brisée.
    Comment partir lorsque l’emprise est toujours là?
    Je ne veux plus jamais le voir et pourtant j’espère qu’il va me contacter.
    Ces sentiments contradictoires sont très durs à gérer et même si je suis une femme forte, je dois avouer que mon estime de moi à besoin d’un coup de pouce.
    Heureusement j’ai des projets, je me bouge mais il m’obsède.
    Je l’aime toujours, j’ai même honte de le dire!!
    Aidez moi s’il vous plait à sortir de cette emprise.
    J’ai pourtant un tempérament dynamique, joyeux et positif mais là je me sens humiliée, vide et parfois bête!!!
    Qu’il est dur d’aimer lorsqu’on ne s’aime pas assez soi même!!!
    J’ai conscience de tout cela et sais que je suis sa proie.
    Je suis cependant confiante car mes amies et mes projets m’aident à consolider mon estime de moi.
    C’est juste lui, le manque de lui, d’être avec lui.
    Des conseils svp.
    Merci à toutes de vos témoignages ca aide.

  127. pierrote

    Bonjour,
    Voilà que j’ouvre enfin les yeux , et ce depuis le lundi de pacques où il était très agressif envers moi et pour la première fois envers des amis : il a très mal parlé à mon amie : elle lui a répondu qu’il ne pouvais pas lui parlé comme ça et après qd on a parlé elle m’a dit que c’était de la maltraitance psychologique; le choc pour moi, ça va faire 11ans qu’on est ensemble et on a 2 enfants de 3 et 6 ans, très durs pour eux.
    Je lui ai dit que je voulais le quitter : il a pété les plombs, et depuis me fait vivre avec mes enfants un véritable enfer: j’ai peur pour moi et les enfants et même si j’arrive à partir ce qui va être très dur (j’ai arrêter de bosser;il m’a pousser à la faire) je suis loin de ma famille et de mes amies, rares, mais je souffre trop et ne veux pas me respecter.
    Il me dit que si je ne vais pas vers lui il continuera à s’énerver, mais moi je ne peux pas , j’ai peur de lui , je lui ai dit cela mais il veut que je me force, du coup je ne peux pas vivre cela mais j’ai peur de lui laisser les enfants et surtout ma fille de 3 ans (pb d’inceste!) des personnes qui avaient été témoins ne veulent plus témoigner je suis seule et lui fait le fanfaron (c moi qui ai un pb , d’ap lui, je suis frigide!)aidez moi surtout à cause des enfants il m’ a vidée je suis à bout , merci

    • Situation particulièrement douloureuse …
      Il faut effectivement trouver les appuis pour reprendre votre liberté …
      Bon courage! Geneviève Schmit

  128. JORGINA

    J’ai parcouru les pages de votre site avec grand intérêt.
    MERCI pour vos informations et conseils précis et concrets, à commencer par la liste de 30 indicateurs.
    Pourriez-vous illustrer les points 6 et 13 par des exemples ?
    Quant à l’indicateur 1 (la culpabilisation) dans quelle mesure peut-on l’imputer à autrui ?
    Je pense avoir -en parfaite victime- souvent tendance à très bien culpabiliser tout(e) seul(e).
    J’ai été cette proie idéale à deux reprises (mon responsable hiérarchique DRH durant 3 ans puis un amoureux durant 5 ans).
    Ils totalisent encore aujourd’hui 20 pts sur 30.
    J’ai beaucoup souffert sous leur emprise et durant la phase de libération.
    C’est très violent et j’ai eu peur.
    Je ne suis pas totalement libérée du second, même si j’ai pris énormément de recul.
    Il revient régulièrement chercher sa drogue.
    J’ai bien compris qu’il faut FUIR, ou tout au moins collecter des preuves et rester très vigilante.
    Je souhaite témoigner que c’est possible d’en sortir plus fort.
    Grâce à l’hypnose, aux amies proches, à un séjour de quelques semaines en clinique psy…bref au travail sur soi.

    • Bonjour,

      Merci pour votre témoignage optimiste !
      Je ne vois pas de quels points vous souhaitez parler… Si ce sont des 30 critères de Nazare Aga, le mieux est de vous référer à son livre…

      Bon courage! Geneviève Schmit

  129. Mo

    .Merci…..meme si j’ai maintenant un noeud à l’estomac et limite peur plus qu’avant.

    Je ne trouve pas les mots…..j’ai quitté un PN fin 2013…et depuis je me battais sans mode d’emploi.
    Il y a tellement d’informations , tant qui enfin mettent des mots sur ce que j’ai vecu et vis encore.
    Je vais imprimer et utiliser comme un canevas pour mettre en face mes experiences.
    Je suis entrain d’ecrire l’histoire qui a duré 5 ans avant que je n’ouvre les yeux…et qui est entrain de me couter ma maison et de me ruiner financierement….il continue à me detruire à distance puisque j’ai fui.
    La rencontre, profil de victime, le processus qui s’enclenche, se deroule….c’est terrible de lire cela et de s’y reconnaitre à 90 %…..ça fait mal alors que j’avais deja lu des articles plus succints sur le sujet.

    Il me tient par la maison que j’avais acquise à mon divorce en 2001 et qui etait notre refuge à mes fils et à moi.
    J’ai commencé à travailler à mon divorce,j’etais standardiste à 20h…dans la societe ou je suis chef de projet maintenant.
    J’ai elevé mes fils.Je n’avais aucun credit , une voiture , une maison avec un grand jardin des arbres des fleurs et des animaux. ..le monde des bisounours. Il m’a vu arriver….
    On etait super fusionnels au debut, puis vient la douche froide, l’alternance des critiques et des je taime ,chaud froid chaud froid….on culpabilise, on s’enfonce. ….il est arrivé à ses fins…..me lier à lui par la maison.Apres 4 ans et demi plutot que de le laisser partir..je lui ai vendu 48% de la maison….je l’aimais , ne me jugez pas ,ça ne s’est pas fait du jour au lendemain…et il avait de bons arguments!!!.
    Une fois signé, il savait combien nous tenions à notre paradis, les sacrifices que cela nous a demandé aux enfants et à moi, il s’est dit que j’accepterais tout pour ne pas perdre la maison et il s’est laché : je suis chez moi je fais ce que je veux ‘a t il dit texto
    Je lui avais prete de l’argent, cela avait ete discuté devant le notaire.Quand je lui ai demandé (il a fallu que je m’abaisse a lui demander) de faire la reconnaissance de dette , il s’est offusqué que je ne lui faisais pas confiance..il n’a jamais fait le reconnaissance de dette evidemment.
    L’isolement de ma famille de mes amis…je l’ai vecu…6 mois apres la vente,il s’attaquait au dernier rempart le jour de Noel :mes parents….ça a ete l’electrochoc….Il a attendu 3 jours que je vienne chercher la discussion…je
    ne lui ai parlé que pour lui dire que c’etait fini.La fin et le debut du 2eme enfer.

    Aujourd’hui l’histoire fait plus de 70 pages .J’ai instinctivement eu de bons réflexes j’ai gardé tous les sms, les mails…leur style est edifiant. Il a demenagé temporairement ..puis est revenu cohabiter. J’avais deja pris un avocat qui m’a conseillé de partir avec mes enfants pour ma securité…ils etaient en periode d’examens , je ne savais pas ou aller.J’ai tenu le coup 6 mois, avec l’aide de mon medecin et des medocs , de l’armee secrete qui s’etend jusqu’a mon milieu professionnel et j’ai capitulé. j ai laissé ma maison. Je suis en location je me ruine ..;parce qu’il ne paye rien pour la maison,
    Je ne peux plus y acceder et à la derniere fois j’ai du constater qu’il avait devasté le jardin auquel je tenais tant , qu’il a transformé l’interieur de la maison et installé une femme avec lui ..j’en ai ete malade toute la nuit, je n’ai pas pu aller travailler le lendemain.
    Donc je n’y vais plus je lui ote le dernier levier visible.

    Mon avocat semble traiter l’affaire immobiliere point barre, je lui communique tout dans les moindres détails photos a l’appui et c’est comme parler à un trou noir!!!!!
    Le notaire fait le mort: un mot de lui attestant qu’il était au courant du prêt changerait la face de mon monde.

    Je suis sur la construction du dossier, faits, preuves photos SMS , documents qui etaient sur sa sauvegarde de PC, factures, budgets…..c’est une horreur! Apres j’irais voir la gendarmerie, et s’il faut que j’envoie tout au Procureur de la Republique directement je le ferais.

    J »ai peur des represailles , je ne vis pas seule.Le venin coule dans mes veines… mais je parle de ce qui m’arrive , je l’ecris je le publie sans jamais le nommer quitte à y laisser l’ame la peau et tous mes biens que ce ne soit pas dans le silence.

    Merci pour vos outils qui vont me guider dans les tenebres.

  130. jessica

    Voilà bientôt 2 an que je suis définitivement sortie de ce cercle vicieux.
    J’ai vécue pendant 3 ans avec une personne que je peux désormais qualifier de PN.
    Il avait été un prince charmant jusqu’à notre mise en appartement, et ensuite ce fut pour moi la descente aux enfers.
    Il m’avait totalement coupé de mes hobbies, mes amies, en les dénigrant complétements alors qu’il s’entendait bien avec elles avant ce fameux appartement.
    Petit à petit je n’étais plus « rien » pour lui, juste une bonne à rien, mais je devais le « remercier » de l’avoir comme conjoint car personne d’autres ne voudrait de moi.
    Je passe outre les insultes, et rabaissement morale en tout genre.
    Par contre c’était un autre homme devant ma famille, et la sienne…
    Il voulait me faire passer pour une folle (ou me rendre folle.).
    Il se servait de mon chat (auquel je me suis beaucoup accroché pour ne pas sombrer) pour me faire du chantage.
    Mais heureusement pour moi, j’ai eu un déclic, ma famille me trouvait changée, pour eux je n’avais pas l’air heureuse (je ne l’étais pas.) je m’efforçais au début de faire bonne impression mais j’ai fini par ouvrir les yeux. Cette personne, ce n’était pas moi…Je ne vivais plus.
    Il ne m’a pas lâché facilement, il a tout essayé, se faire pardonner, des cadeaux, des promesses…
    J’avais décidé de me reprendre en main, et malgré notre séparation je ne comptais plus les harcèlements téléphoniques, e-mail…j’en ai vraiment bavé à ce qu’il me lâche vraiment pour de bon, presque 1 ans après la rupture de bail. Il aura même essayé de me faire passer pour ce que je ne suis pas auprès de mes deux amies proches, sans succès bien heureusement, tout ca pour continuer à distance son « travail » et me faire du mal.
    J’ai su totalement par hasard mettre un nom sur ce qu’il était après cette histoire. Je me rends compte de la chance que j’ai eu de m’en sortir sans trop de séquelles.
    J’ai réussi à me reconstruire, à donner ma confiance a un autre homme avec qui je partage ma vie en appartement depuis Octobre.
    J’ai longtemps hésité avant de sauter le pas. Malgré ses deux années, je n’arrive pas encore à effacer tout ses douloureux souvenirs.
    Je n’ai pas repris totalement confiance en moi, je me méfie beaucoup des autres personnes.
    De vivre enchainée et retrouver sa liberté ce n’est pas aussi simple dans le fond, j’ai parfois encore du mal à prendre les décisions par moi même,il avait la fâcheuse habitude de les prendre à ma place…
    J’espère réussir un jour à retrouver celle que j’étais par le passé.
    C’est fou ce qu’une personne peut faire comme ravage en 1an et demi…
    Et dire qu’il s’est retrouvé quelqu’un…J’espère qu’elle aura de meilleures épaules que moi. C’est surement pour cela qu’il me laisse enfin tranquille.
    Je voulais simplement partager mon expérience du haut de mes 24 ans.
    Pour une première relation on peut faire mieux.
    Mais écrire ici m’aura fait un bien fou. Je sais qu’on me comprendra.

    • Bonjour Jessica,

      « Du haut de vos 24 ans« , vous avez réussi à dépasser ce que malheureusement beaucoup ne dépasse pas !
      Vous espérez redevenir celle que vous étiez avant … vous ne le serez pas … vous êtes déjà mieux qu’avant !!
      Vous êtes riche d’une expérience parfaitement réussie et c’est sur cet enseignement que vous allez poursuivre la construction de votre confiance et estime de vous, seuls remparts aux manipulateurs pervers.
      BRAVO ! Et merci pour ce partage.
      Affectueusement,Geneviève Schmit

      je serais heureuse de vous retrouver sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy, votre apport sera des plus intéressant !

  131. Ghost

    5 ans… J’ai mis 5 ans à ouvrir les yeux.
    Malgré toutes les alarmes qui ont retenti durant tout ce temps dans ma tête, malgré l’indicible, l’inacceptable, malgré le corps qui lâche…
    Malgré le fait que j’aie déjà connu ça.
    Que j’ai honte d’être à nouveau tombée là-dedans…
    La prise de conscience a eu lieu il y a 10 jours. Il a mal évalué mon niveau d’endormissement et il a commis une erreur… une erreur colossale… il a cru qu’il pouvait aller aussi loin que ça… et il s’est trompé.
    D’un coup, mes yeux se sont ouverts. Depuis, j’ai lu et lu et lu encore… Les livres sur les PN, les articles sur le net… J’ai lu nuit et jour.
    Demain, je vais devoir l’affronter, pour la 1ere fois depuis 10 jours…
    Pour la 1ere fois depuis que j’ai réalisé…
    Je lis et je relis vos articles, je m’accroche comme une noyée à ce que vous avez écrit, parce que ça me donne du courage.
    Le courage de dire STOP.
    Merci d’être là.
    Merci pour tout le courage que vous me donnez et me donnerez encore dans les mois à venir… dans la lutte qui s’annonce et qui sera terrible…

    • Merci pour votre témoignage de confiance!

      Nous vous souhaitons tous tout le courage du monde pour affronter votre cauchemars, lui tourner le dos, et regarder la vie en face !

      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

      • Ghost

        J’ai peur… Peur de flancher… Pourtant, je sais jusqu’au fond de mes tripes qu’il fait partie de cette race d’homme. Les fameux « 30 critères », il en a… 27! Et puis tous les ouvrages et les témoignages que j’ai pu lire ces 10 derniers jours… qui retranscrivent à la lettre près ce que je vis depuis 5 ans, la mécanique qui m’a amenée là. Je n’ai plus aucun doute… plus aucun… à part le doute de moi-même… Et cette culpabilité qui me ronge…

  132. Nanny

    Merci pour les informations contenues sur votre site.
    Depuis plus d’un an, j’ai fait la rencontre de mon voisin PN. Il était en couple et moi aussi…
    Il a rapidement compris que j’étais insatisfaite et il s’est immiscé entre moi et mon conjoint, me convainquant petit à petit que mon amoureux des dernières 20 années ne prenait pas soin de moi et que lui pourrait combler mes carences, mes manques, les absences de mon conjoint.
    Il a su défaire l’image de mon conjoint.
    Oui, je suis coupable d’être tombé amoureuse de lui, de l’avoir embrassé…
    Depuis le moment où il a su que j’étais amoureuse, Vlan le manège à débuté.
    JE vous épargne le dénigrement sur ma personne et ensuite p/r à mon travail (Je suis Travailleuse sociale).
    Il m’a doucement amené dans son monde, la consommation de psychotrope qu’il me fournissait gratuitement. J
    e me questionnais de plus en plus. Mon conjoint me questionnait aussi sur la relation que j’entretenais avec ce voisin.
    Séduction, rejets, séduction, discours incohérent, mensonges découverts j’ai fini par craqué et à avoué à mon conjoint et sa conjointe ce qui se passait entre nous et mes soupçons sur un possible TP narcissique avec perversité Bref un pervers narcissique.
    Il disait vouloir se venger, qu’il savait attendre.. Je l’avais démasqué, j’étais la responsable de ses pertes.
    Je suis une personne résiliente et j’Estime avoir une grande force psychologique et je suis heureuse d’avoir pu contrecarrer ses tentatives de culpabilisation.
    J’Ai tenté ^`a plusieurs reprises de mettre un terme à cette relation,. aux messages textes qu’il m’envoyait… Il a fini par admettre (manipulation) une certaine responsabilité dans les événements et puis le jeu de la séduction est revenue…
    Il me valorisait, disait être fier de moi et mon instinct m’à amené à nouveau à mettre une distance…
    Il a utiliser sa fille de 5 ans pour reprendre contact avec moi (J’ai aussi une fille du même âge), m’épiait, faisait savoir qu’il était près, s’assoyait devant sa porte d’entrée à l’heure habituelle où je reviens du travail.
    Je lui ai fermement fermé à porte…
    Il s’est présenté chez moi alors que mon conjoint était absent. Je lui ai dit que je ne voulais pas entretenir de lien avec des personnes ayant son type de personnalité, que j’avais identifié son fonctionnement…
    Pas de nouvelle durant 2 semaines (c’Est tjs le max. que j’ai pu avoir de paix dans la dernière année car à maintes reprises je l’ai repoussé) mais… ce matin…. Il m’a écrit… encore… séducteur et manipulateur… une rose rouge virtuelle envoyé avec un message des plus enivrant… flatteur!
    Je n’ai pas répondu… je ne veux pas répondre car je sais ce qu’Il est… il va me mentir… encore…
    Il y a un mois il était censé aller en thérapie pour cesser de consommer.. sorti après 1 semaine (selon ses dires)… et il a osé me dire que l’ancien Nicolas était mort, qu’il avait réglé ses blessures….
    Je sais ce qu’implique le changement durable et ça ne se fait pas en 7 jours….
    JE suis désespérée…
    Mon conjoint est au courant de tout …
    Il est préoccupé par sa présence… Sa conjointe a rompu, la maison est à vendre mais il est tjs là… la maison reçoit peu de visiteur, il demande un prix exorbitant…
    Je tente de demeurer ferme et de ne pas répondre toutefois je suis persuadée qu’il utilisera d’autres moyens si je ne répond pas comme il l’a déjà fait…
    Il a déjà même pirater mon compte de courriel..
    Je suis déconcertée!!!
    Je relis régulièrement les informations sur votre sites et d’autres également afin de me rappeler qui il est et comment il fonctionne.

    Merci d’être là pour nous!

    • Bonjour,

      Vous me décrivez le parfait manipulateur narcissique !
      Tenez bon !!! Tenez bon et continuer de ne pas lui répondre. C’est vital !!
      Au début de votre témoignage vous dire que vous êtes « coupable d’être tombé amoureuse de lui, de l’avoir embrassé… »
      NON! Vous n’êtes nullement « coupable » … et à ce stade de l’emprise, puisque vous n’aviez pas ouvert les yeux sur sa personnalité, je n’étiez qu’en partie « responsable » ce qui change tout !!

      Sachez aussi que le piratage mail, c’est du domaine du pénal ! Si vous pouvez prouver que c’est lui, déposez plainte.

      Je crois que dans la situation où vous êtes, il serait bon que nous puissions convenir d’une consultation à distance pour que je puisse mieux vous aider à poser les actes justes pour vous protéger au mieux.

      Je reste à votre disposition.

      Vous pouvez aussi rester en contact avec moi par mon Facebook Pro: Soutien.Psy

      • Nanny

        Merci pour vos conseils… ils sont précieux!

        J’avais des preuves de ses menaces de vengeance et de son piratage mais lorsque je l’ai avisé que je conserverais tout et que j’Avais interpeller la police pour usurpation d’identité et harcèlement il a tout supprimé dans ma boite courriel avant que je puisse faire des impressions… Depuis, je conserve ses textos mais il ne m’a pas menacé à nouveau par écrit…J’ai tenté de récupérer les courriels mais la messagerie ne peut pas reculer en février dernier par récupération :-(

        JE vais suivre votre conseil et ne pas lui répondre mais si à quelque part le suis chavirée par ses bons mots…

        Je garde en tête votre offre de consultation virtuelle. Merci bcp!

  133. LinC

    Bonsoir,
    Et comment on fait quand le PN en question nous as limite endetter (crédits) et qu’on n’a aucun papier qui le prouve et donc soit on laisse passer la grosse somme, soit on se bats contre lui vis a vis de la justice?
    J’ai peur de lui, j’ose pas partir vis a vis de l’argent qu’il me doit car il joue toujours dessus mais j’en peux plus.
    J’ai peur car il devient violent dans ses mots et commence un peu dans ses gestes…j’ai peur pour moi et pour mes proches…
    Je ne me sent plus en sécurité nulle part

    • Bonjour,
      Parfois il faut laisser derrière soi ce qui nous appartient pour pouvoir reprendre sa vie en main …
      C’est un choix.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  134. Sissi

    Bonjour, je viens de me rendre compte que je vis depuis 11 ans avec un manipulateur pervers narcissique. Je suis mariée et j’ai deux enfants en bas âge!
    Je n’arrive pas encore très bien à y croire pourtant les évidences sont là.
    Je me demande si c est génétiquement transmis ou si c est dû à l’éducation? Car son oncle l est aussi mais de façon plus violente encore!
    Est ce qu il l est vraiment ou produit l’éducation transmise par son oncle qui a vécu longtemps avec les parents de mon mari? D’après toutes les lectures que j’ai pu faire, il n’y a pas de guérison possible. Est ce vrai ou il y aurait divers degrés de cette pathologie et il y aurait un espoir? Je me pose évidemment si je l’aime… au fond je ne pense pas que ça soit possible avec tous ce que j’ai pu vivre. Je vais m’en sortie!!! Je vais bien m’entourer et protéger mes enfants…je pense surtout à eux!!!! Merci pour ce site et toutes vos vidéos réponse. Une Sainte Pâques à tous!

    • Bonjour,
      Être PN n’est pas être blanc ou noir. Il y a beaucoup de nuances qu’il faut pouvoir étudier.
      Il semble toute fois que pour être un PN avéré, il faille une combinaison de facteurs. L’héréditaire, la situation de la mère lors de la conception et de la grossesse, l’éducationnel, l’environnemental et les circonstances de la vie de la personne…
      C’est un ensemble de ces facteurs qui fera que l’individu va renforcer, ou développer ces caractéristiques.
      Amicalement, Geneviève Schmit

  135. aurore

    bonjour;
    je suis sorti avec un PN pdts 10 mois je m’en suis sorti grace à mon ipno thérapeute. avant moi il as ue une compagne qui elle a tenu 8 mois mais qui malheureusement a u une petite fille avec lui… il c’est servis de moi pour avoir se qu’il voulais aujourd’hui je suis trais amie avec la mère de cette petite qui va avoir deux ans, lui as obtenu la garde d’un week end sur deux mais on voi bien qu’il ne l’aime pas. la petite ne veu plus faire ses siestes toute seul dore trais mal la nuit quand on lui parle de son pere elle cri non non non!!!. lui as appris depuis peu que je suis amie avec la mère de l’enfant et l’as trais mal pris mais n’as rien fais car il as peur je pense je lui ai die que je lui devais plus rien que je n’ai aucun conte a lui rendre il a esailler de m’embrouiller avec ma famille mais n’as pas réussi dimanche il as ramener la petite à sa mère et j’y était nous avons retrouver une petite, a la base plaine de vie, se soir la complétement comme vampirisée nous ne l’avons pas reconnu nous cherchons des solution pour qu’il laisse tomber qu’il ne voi plus l’enfant nous avons rdv avec un pedo-psy le 15 avril… besoin de vos conseils pour sauver cette enfant merci d’avance

    • Bonjour,

      Je ne peux vous aider concrètement sans une bonne connaissance de votre dossier.
      Je vous suggère vivement de prendre rendez-vous avec un avocat ou un psy spécialisé dans ce domaine.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • aurore

        bonsoir; dites moi je vous donnerai les informations don vous aurai besoin ou svp donnez moi les coordonnée d’avocat ou psy spécialise dans se domaine merci

  136. betty

    Bonsoir,

    J’ai rencontré mon PN (01/07/09)deux mois après ma séparation avec mon ex (22 ans de mariage) pour infidélité (divorce prononcé 17/12/09.
    J’ai eu deux enfants avec lui et me suis sentie abandonnée à ce moment.
    Mon PN m’a bien trouvée à ce moment, pourtant il m’a fait du bien car j’ai rebondi rapidement avec lui ; il m’a fait me sentir femme, aimée…pendant deux ans, tout le PN finalement. Je m’en rends compte.
    Il a amené un projet de création de chambres d’hôtes à l’époque et comme ma vie à Paris ainsi que mon travail ne me satisfaisaient plus, je me suis dit pourquoi pas ?
    Nous avons donc acheté une maison en Touraine (26/06/11) pour créer ce projet et nous sommes mariés (11/06/11). Nous avons vécu avec mes deux enfants (garçon de 20 ans et fille 17 ans) pendant 9 mois dans ma location avant qu’il décide d’intégrer notre maison pour surveiller les travaux.
    Pendant cette période il y a eu bcp de clach avec mon fils (trop macho à son goût). J’ai eu plein de signaux que je n’ai pas voulu voir tellement il était gentil, bienveillant, jamais un mot de travers sur ma personnalité ou mon physique par rapport à mon ex. Cela me faisait du bien.
    Puis j’ai emménagé notre maison en 08/12 seule puisque mes enfants poursuivaient leurs études. Pendant 6 mois j’ai effectué les travaux de déco avec lui comme ouvrier (pas manuel, pas jardinier) puis les chambres ont été ouvertes en janvier 2013. Tout allait bien à ce moment entre nous à tous niveaux sauf que je me suis rappelée dans le futur qu’en sept 12 il m’avait poussé violemment sur la terrasse (marche de 25cm) car j’avais été au tél avec mon frère qui avait des pbmes avec ses enfants trop longtemps et que lui aussi avait des enfts (2 filles qui ne veulent pas le voir).
    En Nov 13 j’ai découvert sur Fbk et d’autres sites des conversations osées avec d’autres femmes. Comme c’est la façon dont mon ex a trouvé sa copine, j’ai eu la puce à l’oreille.
    En janvier 14 ne voulant pas me dire par lui même ce qu’il se passait avec mes allusions, je lui ai mis devant le nez tout ce que j’avais imprimé de Fbk, il a nié et finalement m’a montré les conversations de son tél port. en me disant qu’elle n’était rien pour lui…..
    Bref, après des mensonges sur tout et n’importe quoi et le fait que je réalise que je passais grâce à lui de douche froide à douche chaude « Mr Hyde et Dr Gkyle », m’enlevant toute énergie, j’ai décidé de divorcer en mars 14.
    A la suite je me suis sentie comme bcp figée sur place par la peur des représailles au point de m’enfermer chez moi (je vis dans le gîte mitoyen et communiquant au niveau de l’entrée de notre maison).
    Je suis restée enfermée (portes fermées à clé, rideaux tirés ou volet fermés) dès mon retour du travail 17h15 de juin à mi sept. Puis j’ai pris 15 jrs de congé dans ma famille suite à une thérapie avec un psychiatre démarrée début sept.
    J’attends avec impatience la prononciation de notre divorce (juin 15) car il l’a accepté lors de la conciliation. Notre maison est en vente depuis oct 14 avec bcp de difficulté vu le cours de l’immobilier.
    Je passe de période correcte à période d’angoisse avec une fatigue physique mais surtout morale.
    Mes papiers importants ne sont plus depuis très longtemps dans la maison (il farfouille chez moi) et pour me libérer j’avais écrit tout ce qui se passait lorsque nous habitions ensemble.
    Pourtant j’ai tjs l’impression de me faire manipuler pour le peu que l’on se voit, je ne sais jamais sur quel pied danser.
    Dès qu’il sent que je m’éloigne il redevient gentil pour que je me rapproche et dès qu’il m’a dans sa poche il joue au chat et à la souris.
    Cela m’épuise, heureusement j’ai mes enfants qui m’empèche de faire l’inévitable et je sais que le ciel deviendra bleu mais quand ?
    Il ne me respecte absolument pas et pour lui je devrais le respecter, c’est le monde à l’envers.
    J’ai envie de lui dire ses 4 vérités mais ne sait quelles seront les répercussions derrière car il sait très bien péter un cable d’une seconde à l’autre. Bref vous connaissez.
    Redonnez moi la pêche svp.

    • Bonjour,

      Merci pour la confiance que vous m’accordez.

      Vous avez parfaitement agi jusqu’ici car vous avez su puiser dans vos forces, dans votre intelligence pour poser les bonnes actions et je vous en félicite !
      Si j’ai bien compris, aujourd’hui l’objectif c’est d’arriver indemne jusqu’au divorce… Ne perdez jamais de vue cet objectif là !
      Dire à monsieur ses 4 vérités ne vous soulagerait même pas sur l’instant car dans un même élan ils vous les renverraient dans la figure ….
      De plus, vous déclencheriez probablement ce qu’on appelle une rage narcissique qui est une pulsion violente incontrôlable la plupart du temps… en tout cas, il se déchainerait de manière directe ou plus sournoise.
      Donc, non … résistez et agissez!
      Voyez le le moins possible, et jamais seule … si possible. Entre vue les plus brèves possible.
      Ne lui permettez plus de vous parler car il vous retourne comme une crêpe 😉 et c’est pour tout le monde pareil.
      Tenez bon, et VIVEZ !!

      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy

  137. Arna

    Bonjour, je suis arrivée sur cette page grâce au site internet pervers-narcissiques.fr, et ça m’a fait un bien fou que l’on puisse mettre des mots sur ce qui est à l’oeuvre quand on est liés à un PN.
    J’ai 21 ans et j’ai une petite fille de 1 an. Je reviens de loin avec son père.
    J’ai vraiment le sentiment de devenir folle. Je n’arrive pas à parler et détailler concrètement la violence morale et physique qu’il me fait subir.
    C’est insoutenable car ça me fait rentrer dans de grandes colères lorsque j’essaye d’en parler avec lui.
    Je croyais que je ne m’exprimais pas bien, que c’était ma faute si nos discussions n’avançaient pas. Je me remettais en question et je me torturais l’esprit en cherchant comment mieux faire pour la prochaine fois..
    Mais je sais maintenant qu’il feint de ne pas comprendre pour me déstabiliser.
    Il est totalement dénué d’empathie, c’est quelqu’un qui ne me regarde presque jamais dans les yeux quand il me parle.
    Il affiche souvent un air contrarié ou préoccupé et je suis souvent dans le souci pour cette raison.
    J’ai fini par être tout le temps sur mes gardes, et il trouve quand même le moyen de me le reprocher.
    Au quotidien, c’était quelqu’un qui voulait accaparer toute l’attention pour lui.
    Il me reprochait que je ne lui faisais pas de cadeaux, mais il dépensait tout notre argent pour décorer notre appartement et je n’avais plus l’occasion de lui faire plaisir à une occasion spéciale puisqu’il avait toujours de nouvelles choses..
    Il a commencé à devenir violent avec moi quand j’ai commencé à riposter verbalement et à démonter ses arguments.
    Je ne voulais plus me laisser faire.
    Des fois, j’ai un trou béant au fond de moi. Je me sens misérable.
    Je pense encore parfois que je suis une mauvaise personne, qu’il y a de mauvaises choses en moi.
    Mais je sais que je vais finir par m’en sortir.

    • Arna, vous êtes toute jeune et déjà responsable d’une petite vie en plus de la votre.
      Reprenez le plus vite possible votre liberté !
      Appuyez vous sur votre instinct maternel pour fuir au plus vite !!
      Il y va aussi de l’avenir de votre petit.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      Vous pouvez restez en lien avec moi par mon Facebook : Soutien.Psy si vous le souhaitez.

  138. Gazal

    Bonjour, plus je lis de choses sur les PN et plus je me demande comment m’en défendre. ???? Je suis sur Bordeaux et je cherche de l’aide concrète (association,avocat,vous mème) pour protéger ma fille(11ans) de son père.Il vient d’obtenir la garde alternée.
    Merci pour toutes informations. Cordialement.

    • Bonjour ,

      Si vous souhaitez une aide « concrète« , le mieux est de me contacter directement.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  139. Beatice

    Bonjour,
    je suis sous l’emprise d’un pervers narcissique manipulateur, c’est un kiné,
    il a réussit a obtenir un consentement de ma part alors que je ne voulais pas,
    je refusais d’avoir un rapport avec lui et de là il s’est couché sur moi se frottant et bien sur pour que ça se finisse j’ai dit oui,
    il a abusé de ma confiance et profité de ma vulnérabilité pour assouvir son besoin,
    j’ai porté plainte contre lui pour viol a la gendarmerie, une enquête a été ordonnée,il viens d’être mis au courant que j’étais l’auteur de cette plainte,
    nous nous sommes rencontrer, il nie bien sur et menace de se mettre une balle dans la tête tout en pleurant, car pour lui il n’a pas pu faire une chose pareille et ne veux pas que ses enfants aient la honte pour cela il prefere disparaître,
    je sais que c’est un théâtral mais je ne suis pas tranquille j’ai peur qu’il ne le fasse quand meme;
    PARDON POUR LES FAUTES JE SUIS DÉSEMPARE,
    j’étais même prête a aller retirer ma plainte mais ma psy me l’a déconseillé
    merci pour votre écoute et réponse

    • Bonjour,

      Je suis rassurée de lire que vous avez une psy qui vous accompagne et qui vous pousse à agir avec justesse !
      Vous n’avez besoin d’aucun pardon !!
      Cet individu doit assumer les conséquences de ses actes !

      Portez plainte également auprès de l’Ordre des kiné …

      Bon courage !! Geneviève Schmit

  140. iza

    Bonjour je me demande si mon compagnon n est pas un pn . Avec des nuances car il vient de me quitter après m avoir mis en dépression il dis ne plus supporter mes reproches . Je suis anéantie

    • Bonjour,
      Ce n’est pas parce que vous avez plongé dans la dépression à la fin de votre couple et qu’aujourd’hui, alors qu’il vous a quitté vous êtes « anéantie » qu’il s’agit d’une relation avec un manipulateur pervers …
      Maintenant, si vous estimez que c’en est un, placez toute votre énergie pour reprendre votre vie en main et « remerciez » le d’être partis !!

      Bon courage! Geneviève Schmit

  141. Elisa

    Merci mille fois Geneviève pour ces informations.Je viens d’éclater en sanglots en les lisant.
    Je viens tout juste de quitter mon compagnon ce matin, sans pour autant avoir détecté sa pathologie, qui vient de m’effondrer.
    Cette pathologie est tellement complexe.
    Mon compagnon était adorable et attentif la plupart du temps, mais quand ça lui prenait, il me disait que j’étais folle, que mon égo était trop haut, que j’allais finir seule à force d’être aussi exigeante, alors que je ne faisais que lui reporter son manque de maturité et ses attitudes extrêmement égoïstes.
    Je l’ai surpris plusieurs fois à s’admirer dans le miroir et il m’a même menacée physiquement en me prenant le poignet, sans aucune raison.
    Je suis moralement détruite et sentimentalement très affectée. Moi qui étais une personne si forte…
    J’ai quitté famille amis et pays pour cette relation, et reviens demain en France.
    Je prie pour qu’il ne soit pas à l’aéroport.
    Merci infiniment pour votre aide.

    • Bonjour ,

      BRAVO pour votre détermination à sauver votre existence !!
      Vous dites être détruite, et c’est effectivement ce que vous ressentez en ce moment… mais moi je vous dis que vous êtes VIVANTE et qu’en plus, vous avez su puiser dans vos forces, qui sont toujours là, pour partir à temps !!

      Donnez moi de vos nouvelles !

      Affectueusement, Geneviève Schmit

  142. thomas bonafos Valérie

    Bonjour ,
    Je souhaiterais vous parler de ce que j’ai vécu et de ce que je vis
    Encore à travers la séparation. Mon psychiatre n’a pas compris que j’étais victime.
    La reconstruction est très difficile
    Même après 8 semaines d’hospitalisation en clinique psychiatrique.
    Je vous remercie d’avance de votre attention.
    Valérie Thomas Bonafos

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez une consultation à distance et prendre le temps d’éclaircir votre situation le mieux est de me laisser un texto afin que je puisse, soit convenir d’un rendez-vous avec vous, soit de vous orienter vers l’une de mes collaboratrices.
      Bon courage! Geneviève Schmit

  143. LESIMPLE

    55 ans et deux divorces complètement urgents à chaque fois !
    mercis infiniement de décrire avec clareté ce que le quotidien peut etre avec de telle personnes PN ( violence verbale , dénigrements , isolement contruit ect)

    Je suis thérapeute et n’est pas su jusqu’à présent me protéger ;la clareté de vos explications est d’ un très grand secours , encore merci.

    Divorcée depuis 2001 DE MON DERNIER MARI , catholique intégriste et plus que destructeur , j’ai rebondi vers une aventure inimaginable avec un chef de service sur mon lieu de travail que j’ai d’ailleurs quitté par urgence vitale ;

    comment est ce possible de reproduire sans cesse et tellement incroyablement ces relations ? mercis pour tous les conseils .

  144. Linda

    7 ans que je suis dans les tribunaux …. Je suis actuellement en cour d appel.
    Les conclusions de la partie adverses, bâties sur de fausses attestations me font passer pour folle.
    Mes filles de 12 et 10 ans ne veulent plus aller chez leur père. Elles ont subi des violences chez lui.
    Elles ont été entendues par la juge et ont raconte ce qu elles vivaient. L
    a stratégie est de les faire passer pour des menteuses et tente de dire que les manipule…
    Je suis détruite par cette histoire. I
    l se maintient dans ma vie par tous les moyens bien qu il ait refais sa vie… Je suis désespérée. J ai peur….
    J ai l impression que quoique je fasse cela sera retourné contre moi.
    Je suis suivie actuellement car je n en peux plus.
    Il a 5 enfants de 3 femmes et vit avec une autre… C est l enfer sur terre.
    Que faire pour faire éclat la vérité? Aidez moi

    • Bonjour,
      Plus que faire admettre au juge que cet individu est une nuisance, il vous faut peut être changer de tactique …
      Les victimes sont emportées dans une spirale qui les place en position de toujours devoir se justifier, se défendre…
      Et si vous attaquiez ?
      Voyez cela avec votre avocat, c’est lui ou elle qui doit élaborer cela avec vous.
      Cet homme a surement des failles … explorez les…
      Bon courage! Geneviève Schmit

      Retrouvez moi sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy , j’en parle parfois …

  145. Lea

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces infos sur les PN. Ceci m’a confirmé que mon ex copain en est un (violences psychologiques, isolation, jalousie, viols…).

    J’ai quitté il y a une semaine mon appartement étudiant, dans lequel il s’était incrusté petit à petit depuis le mois de septembre.
    Depuis, j’ai tout raconté à ma famille (qui ignorait tout de ma relation parce qu’il avait 13 ans de plus que moi et j’avais peur de leur jugement).
    J’ai porté plainte mais je pense qu’elle n’aboutira à rien étant donné le manque de preuve. Mais ce n’est pas mon soucis premier.
    Je m’inquiète de mon retour dans la ville où j’étudie. Il ne me reste que 2 mois avant d’obtenir ma licence et je ne veux pas abandonner à cause de lui. J’ai trouvé une collocation proche de ma fac et je ne compte pas remettre les pieds dans l’autre appartement.
    Il m’a prévenu par sms que j’ai plutôt intérêt à ne pas revenir dans la ville parce qu’il va  »me le faire payer ». Il sait où se trouve ma fac mais pas où je serai logé.
    Il n’a jamais été violent (à part quelques baffes et étouffements) mais j’ai quand même peur qu’il me fasse du mal.
    Il sait que j’ai porté plainte contre lui.

    Pensez vous qu’il pourrait me rechercher et être violent dans le but de se venger de ma plainte ? ou va-t-il me laisser vivre ma vie ?
    Comment réagi un PN dans ces conditions selon vous ?

    • Bonjour,

      Bravo pour votre courage!

      Vous dites avoir porté plainte. Pour quelles délits ? Viols, autres ?
      Ensuite vous dites qu’il vous a clairement menacé par SMS. Il est essentiel de retourner déposer plainte en montrant cet sms, en parlant du viol, et des autres violences !!!
      N’hésitez pas à en parler dès maintenant à un avocat compétant dans ce domaine.
      Éventuellement laissez moi un texto pour que je vous oriente (06.43.43.15.79)
      La plupart du temps ces personnalités sont assez lâches, et c’est pourquoi il faut impérativement que vous vous protégiez en informant la Police.
      Il cherche à vous terroriser …

      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  146. SO

    bonjour!
    Merci pour les précieuses infos recueillies sur votre site.
    Comment agir avec un PN si vous êtes divorcés et parents de 2 enfants en commun mais qu’il continue de vous détruire.

  147. Elbise

    J’ai vécu pendant 2 ans avec un manipulateur narcissique (MN) sans jamais critiquer son comportement(qu’il aurait d’ailleurs très mal pris) puisqu’il était d’une telle gentillesse que je n’osais jamais être moi-même et, par ailleurs, il me tenait de tels raisonnements, d’une logique telle que je n’avais rien à y redire. Le glissement s’est fait de telle facon que je ne savais plus que j’étais en train de disparaître tranquillement en devenant sa chose. Pendant deux ans, j’ai mis ma vie entre parenthèses, ne voulant passionnément qu’une chose : être pour lui ce qu’il voulait que je sois. Le jour où j’ai craqué la première fois, je ne savais pas que c’était le début de ma délivrance et un jour, peut-être, celui de ma re-naissance. Mais j’ai continué, puisque la spéciale – comme il disait – c’était moi, jusqu’à ce que j’aie senti que ma destruction totale était proche. Déjà, je répertoriai les quelques 2 ou 3 moyens que j’allais utiliser pour ce faire.
    Depuis, avec l’aide d’une psychologue, Rosemary (que j’aime de tout mon coeur) je travaille à me réapproprier mon vrai moi. Les textes que je viens de lire m’ont beaucoup aidée. Merci infiniment à Mesdames Hirigoyen et Geneviève SCHMIT pour la clarté et l’aide de tout ce qu’elles m’ont apportées et de tout ce qu’elles peuvent apporter à d’autres. Merci aussi, parce qu’en m’aidant à reconnaître le phénomène, j’ai compris que je n’étais pas si spéciale et l’envie qu’elles m’ont donnée de m’en sortir et de renaître pour vrai a émergé ; avec ma liberté d’avant et le souci constant de me protéger et de protéger ma liberté et mon indépendance sans que jamais plus personne ne vienne ni les entamer ni vouloir me changer. La vie m’attend maintenant et je l’aime…

  148. Marc D.

    Bonjour,
    je retrouve dans votre présentation beaucoup des comportements de ma femme: Elle donne une bonne image d’ elle dans son travail,ses amies, sa famille. Elle a une blessure de trahison, elle vit dans le déni de son père qui lui est un vrai PN.J’ai fais une dépression de 20 ans, quand je commence a remonter la pente, a être moi, je découvre qu’ elle devient très agressive, j’ai découvert la semaine dernière qu’ elle avait fait des démarches: avocat, agence immobilière, ouverture d’ un compte joint avec sa sœur, en utilisant une voisine pour lui donné de l’ argent en liquide. et surtout deux voyances avec des mots inimaginables sur moi et ma famille : fainéant,grand malade, tentative de suicide, tous des dégénérés, son père lui a dit: il n’ est pas fait pour toi ! je te l’ avait bien dit.heureusement j’ ai une sœur et une psychothérapeute qui me soutiennent. je vais porter plainte contre elle, car elle me discrédite devant les enfants et malgré les demandes répéter de la psychothérapeute qui a fait part que les enfants ont besoin d’ être suivis ,elle a jugée que cette méthode ne lui convenait pas.( 2rdv et je pars..)j’ ai un avocat qui est combattant, mais je voudrais savoir si il y a des avocats spécialiste sur ce type de situation ( connaissance de la perversion ) ou est ce a moi de le sensibiliser sur qui elle va rencontrer en face nous. ( j’ai préparer un dossier: photos , photocopie ,original de documents, témoignage diverses famille et amis.Merci encore pour votre site et les explications détaillés sur leur comportement et leur profils.
    J’ ai oublier de dire qu’ elle m’a menacer de mort si je suis encore la dans 4/5 mois. et oui son voyant lui a déjà trouve quelqu’ un pour me remplacer.. il a les yeux bleu et un uniforme.Son seul amour, c’ est l’ Argent puisqu’ elle n’a pas eu le véritable amour dans son enfance , ni de respect.Elle veut me mettre a la rue en gardant tout , les enfants, la maison , pas de pension,Aujourd’hui’ huit devant les enfants: je suis un grand malade,un grand fainéant et un profiteur…. Aucun respect du père, pourquoi a t – elle besoin de rabaisser et de m’ humilier devant eux…Dégrader l’image du père c’ est comme cela qu’ elle cherche a me disqualifier…
    Marc D——-

  149. Inquiète

    Bonjour,

    D’après mon psychothérapeute, l’homme avec qui je vis depuis des années et qui est le père de mes enfants est très probablement un PN…
    Je l’ai appris tout récemment, quel choc terrible !
    Même s’il m’était déjà arrivé d’avoir des soupçons, vite enfouis cependant sous des contre-arguments « imparables »…

    D’un seul coup pas mal de choses deviennent claires !
    Cette mauvaise humeur chronique, cet égoïsme, cette méchanceté, cette misogynie, cette absence d’empathie, ces interdictions et tout le reste…
    Je suppose que le savoir est ma meilleure arme pour m’en sortir…

    Et maintenant, à la lumière de tout ce qu’ai appris (merci à vous !) sur les PN, et bien sûr sans avoir la prétention de faire un diagnostic, je regarde d’un tout autre œil…
    … feu mon grand-père
    … la femme de mon frère
    … deux ou trois individus de mon passé amoureux
    Toutes personnes par ailleurs très intelligentes…
    J’ai bien l’impression que mes « casseroles » ne datent pas d’hier !

    Et je m’inquiète…
    Car depuis quelques mois je suis amoureuse (d’un autre, bien sûr).
    Et, avec ces tendances probables à la dépendance affective, comment ne pas penser que je me lance à nouveau dans une relation toxique ?
    Comment, dans l’aveuglement des débuts, ne pas penser que peut-être cet homme si tendre, si compréhensif, si proche, serait, lui aussi… un PN ?

    Comment envisager, désormais, une vie amoureuse saine ???

    Merci à vous.

    • Bonjour,
      Je comprend votre inquiétude …
      Il y a souvent des « signes » de dysfonctionnement dans une relation perverse naissante …:
      – la trop grande rapidité des demandes de vie commune, d’enfant, etc…
      – votre « petite voix » qui vous alerte …
      – le « trop beau que pour être vrai » …
      Ça, ce sont certains des signaux qui font qu’il vaut mieux ralentir le rythme …
      Mais d’un autre côté, il vous faut renforcer votre confiance et estime de vous-même , afin de quitter le clan des dépendants affectifs …
      Bon courage! Geneviève Schmit

  150. Baudry

    J’ai lu avec intéret vos informations.
    Je suis dans un ensemble de relations telles que vous les décrivez….. je ne peux pas me faire aider pour diverses raisons.
    Avez vous un blog ou existe t il un forum ou des personnes échanges les solutions trouvées pour se
    Merci de vôtre réponse.

    • Bonjour,

      Dans ce site il y a déjà beaucoup de partages.
      Il y a également un autre blog mais je n’ai pas beaucoup le temps d’y intervenir personnellement … https://manipulateurs.wordpress.com/
      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy pour y découvrir ce qui pourrait peut être continuer de vous aider dans votre reconstruction.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  151. maxime

    Bonjour, je me pose la question si mon père à cette pathologie car tout me porte à penser que c’est le cas.
    Pouvez vous m’aider à me confirmer(ou non)cela?
    merci

    • Bonjour,
      Pour pouvoir réfléchir avec vous sur ce sujet, il faudrait convenir d’un ou de deux rendez-vous pour une consultation à distance avec moi ou l’une de mes collaboratrices …
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy si vous le désirez.

  152. Michel

    Bonjour Genevieve, merci pour vos conseils que cela soit sur votre site ou sur YouTube.C est a l achat du livre sur les PN de Jean Charles Bouchoux, que je me suis rendu compte que j avais ete victime d une PN…j aurais beaucoup de choses a raconter car j ai reussi a ejecter cette personne de ma vie seul…sans aide. Il m a fallu puiser en moi pour repondre a mes questions  » pourquoi fais je autant d insomnies ? Pourquoi je me laisse autant humilier verbalement ?  » etc… Un jour j ai appele mon bourreau et j ai vide mon sac et lui mettant dans la gueule toutes ses contradictions, son chaos permanent, son rythme effrene de SMS…Elle m a demande pourquoi je navais rien dit avant et j ai repondu que j avais peur qu elle me quitte…Son monde a elle s est ecroule car j avais decouvert son vrai visage…Il fallait juste avoir du courage de le lui dire et la ferme volonte de s aimer soi pour soi meme…

    • Bonjour,

      Oui, « courage » et « ferme volontés de s’aimer soi pour soi-même«  ….
      Merci de le préciser !

      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

  153. Béatrice

    Bonjour,
    je suis infirmière en maison de retraite,
    le médecin intervenant en tant que médecin traitant et médecin coordonnateur,présent le matin de 8h30 à 10h du lundi au mercredi et toute la matinée le jeudi et vendredi ,a un comportement de pervers narcissique.
    j’arrive à me protoger mais cela demande beaucoup d’energie que je ne peux consacrer aux résidents.
    Je n’ai aucune envie de quitter mon travail qui me plait.
    Nous vivons une période difficile au sein de la maison de retraite et bien sûr il en profite pour semer la zizanie parmi le personnel au lieu de nous aider (rôle du médecin coordonnateur).
    Avez vous quelques conseil à me donner?
    je vous remercie pour cet espace de parole
    cordialement
    Béatrice

  154. Bella

    Bonjour,

    Cela fait bientôt 12 ans que je suis sous l’emprise d’un PN.

    Cela fait pourtant 10 ans que j’ai ouvert les yeux.

    J’ai quitté ce dernier une première fois, pendant deux ans, il y a deux ans et puis pour des raisons financières il a réussit à me faire revenir.

    Cela fait 6 mois que je suis revenue, et bien sur il est le même, toujours le même (Je sais vous allez me dire : Pourquoi l’avez-vous fait ? Vous pouviez vous douter qu’il n’avait pas changé ! ).

    Là je cherche à nouveau un appartement, bien que j’ai laissé des « plumes » en quittant celui que j’avais pris.

    Même si je sais et savais tout ça, même si je pouvais me douter de ce qui allait se passer en revenant, je me demande par quel mécanisme j’ai pu encore « replonger » dans cette relation hautement toxique.

    Je m’interroge sur ma propre histoire de vie et je sais que les réponses y sont. La relation qui m’a lié (ou aliéné) à ma mère est un élément de réponse.

    Pourtant même en sachant tout ça, je ne peux m’empêcher de me traiter d’imbécile tous les jours que le bon Dieu fait…
    Je me sens vide, désemparée et bête, tellement bête… mais surtout épuisée, essorée.

    La seule énergie que m’anime aujourd’hui, c’est d’avoir des désirs de colère et de la rancœur à son égard : comment puis-je retrouver cette paix que j’avais réussi il y a deux ans à amorcer en moi ? Car je sais qu’en retrouvant cette paix en moi, je pourrai de nouveau faire face.

    Merci pour toute votre attention, bien à vous.

    • Bonjour,
      En faisant les choix juste pour votre existence, avec force et détermination, en étant douce envers vous-même et en accueillant vos émotions, vous allez vous apaiser et vivre plus sereinement.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      • Bella

        Chère Geneviève,

        Je vous remercie pour votre réponse aussi rapide.

        Je pense que vous avez touché une chose essentielle : être douce avec moi-même. J’essaye et je prends soin de moi autant que je peux.

        Le plus difficile pour moi est d’accepter mes émotions, car elles sont dévastatrices. J’ai peur de toucher le fond. Je les laisse venir à doses « homéopathiques » mais à chaque fois je sens ce chagrin qui m’arrache les tripes.
        Ça serait tellement plus facile de pouvoir lui faire mal en retour….(peut être plus économique sur un plan psychique pour moi ?)
        Hélas je sais par essence que ce monstre ne peut éprouver aucune compassion y compris pour lui même car ces « choses » sont vides d’un point de vu affectif. Cela serait des coups d’épées dans l’eau et de l’énergie déployée pour rien.

        Souvent quand je pense à cette relation que je vis, je visualise cette image : je m’imagine être « Un Chêne sur lequel est venu se greffer une plante parasite (comme le lierre que l’on surnomme si bien le « bourreau des arbres ») afin de venir lui aspirer la nourriture que cette liane ne sait produire par elle-même. »
        Et, je me dis :  » Elle cherchait sans doute un tuteur pour croître »

        Carl Roggers avait bien cerné ce que l’on appelle « la tendance actualisante » »…
        Ceci est valable pour moi …comme pour cette chose sans doute.

        Merci à vous, je pense aller voir mon toubib pour au moins arriver un peu à dormir. Car, si je ne parviens pas à reposer un peu mes yeux et mon esprit, je pense que j’aurai du mal à apaiser le reste.

        Je vous tiens au courant.

  155. Hirondelle

    Bonjour,

    J’adhère presque à 100 % à tout ce que vous dites…

    Mais, vivant avec un tel personnage depuis 18 ans, j’ai pourtant l’impression d’avoir réussi à conserver en partie le contrôle sur certains aspects de ma vie.
    Même si j’ai dû (ou dois encore) me battre en permanence pour garder mes droits…

    Par exemple, le droit de travailler, de ne pas être la bonniche du foyer, de faire des activités (sport ou autre) qu’il désapprouve, de voir ma famille, certains amis etc.
    Et pour d’autres choses je continue à les faire, bien qu’en cachette : contact avec certains amis, dépenser mon argent selon mon idée, lire certains livres…

    Se peut-il qu’il existe différents degrés dans la perversion narcissique ?
    Ou est-ce que tout cela n’est qu’un leurre pour mieux me manipuler ?

    Merci et bonne continuation !

    • Bonjour,

      Mais bien sur qu’il y a différents degré dans la perversion narcissique !!
      Je me tue à le dire dans mes articles ou dans mes échanges … Les « camaïeux de gris » comme je dis …

      En vous lisant je ne peux m’empêcher de me dire que même si monsieur est « gris moyen » vous êtes dans une constante tension pour maintenir votre place et que ce comportement est hautement toxique pour vous !!
      Cela maintient dans un « stress » (tension / contrôle) constant qui affaiblit vos ressources et donc à amoindrir vos défenses immunitaires … porte ouverte donc à différentes pathologies…
      Est-ce vraiment un bon plan que de passer sa vie à faire un bras de fer ??

      Bon courage! Geneviève SCHMIT

      • Hirondelle

        Oui, c’est en effet un épuisement permanent.
        Mais j’ai confiance dans la psychothérapie que je viens d’entamer, je trouverai une solution.

        Merci pour votre réponse !

  156. Brithe

    COMMENT PROTEGER LES ENFANTS?
    Je viens de découvrir votre site. J’ai réalisé que j’avais affaire à un PN quelques mois après avoir quitté le domicile familial avec les enfants. Mon divorce vient d’être entériné après 5 ans et chaque jugement a jusqu’ici repoussé ses manigances (aliénation parentale, insolvabilité, faux témoignages,dissimulations…) Je m’en suis sortie, plus forte et quelquefois j’ai envie de remercier mon PN aussi.
    Mais j’ai un point faible : mes enfants adolescents sont attirés un à un chez lui, au prix de promesses doucereuses, de cadeaux, de laisser faire laxiste voire d’encouragement aux addictions (cannabis, jeux vidéo) pour les mettre sous son pouvoir.
    Et là : je cale. C’est l’étape 2 : Je ne sais pas quoi faire, je sens mes enfants en danger ils me sont enlevés un à un. J’ai bien compris que c’est moi qui suis visée au travers de mon attachement maternel : il faut m’abattre, même si cela doit passer par la destruction des enfants. Personne ne croit à ce scénario là et je suis cataloguée « paranoïaque ».
    Quelle stratégie et quelles protections mettre en place? je trouve peu de littérature là dessus.

    • Bonjour,
      Il y a sans doute peu de littérature sur ce sujet parce qu’il est complexe et que chaque cas est unique.
      Si vous le souhaitez, convenons d’un rendez-vous pour une consultation afin d’en parler. Une de mes collègues pourra s’en charger.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  157. Clairotte

    Je vous remercie pour toutes ces informations qui sont très pragmatiques , cependant les conseils que vous donnez sont adapté pour un conjoint PN , hors dans mon cas c’est ma mère qui est PN et moi qui d’échec en échec suis en train de le devenir . Auriez-vous des conseils spécifiques à ma situation ,
    Je vous remercie ,
    Cordialement.

    • Bonsoir,
      Je ne puis vous donner de conseils précis sur une situation dont je ne sais tien … bien malheureusement …
      Vous avez la possibilité de convenir d’un rendez-vous pour une consultation à distance, avec moi-même ou une de mes collègues.
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  158. Marc

    je vois peu de témoignages d’hommes ayant subit la vindict d’une manipulatrice perverse narcissique et pourtant …

    Je vais vous comter ma vie de 10 ans avec une PN dans ce cas et vous verrez que ce n’est pas que les femmes qui peuvent subirent de tels fléau, car c’est bien de fléau dont il sagit que de vivre avec ces gens la non ?

    Lorsque l’on vit ainsi ce genre d’épreuves je crois qu’on en parle peu autour de soit car on se rend compte que l’on est ridicule de subir ainsi dans son couple des sitations anormales j’avoue avoir eu meme honte de ce qui m’arrivait par rapport à ma femme et de ne pas en parler pour ne pas casser son image !

    Le pire je crois c’est que l’on donne des circonstances atténuantes à une manipulatrice sans s’en rendre compte tellement on est sous son emprise.

    Ma femme je veux dire … mon ex femme … elle est encore la vous voyez —) m’a fait passer une dernière année inoubliable dans le sens ou j’ai vécu l’enfer, à tel point moi qui suis un costaud dans ma tête, que j’ai failli me foutre en l’air pour elle … mais non ! j’ai dit non !!! j’allais pas lui donner ce plaisir et lui donner encore des arguments pour dire que j’allais pas bien !
    Alors que c’est elle qui n’allait pas bien !

    Cette femme m’a déconstruit pendant ces 10 ans, brique par brique, avec des accélérations des que je faisait la moindre erreur, erreur qui me revenait en boomerang dès que nous traversions une petite crise. Pendant toutes ces années elle se rappelle exactement les moments, mois ou j’ai pris des décisions qui ont pu ne pas la satisfaire dans son confort de vie, ces moments ou elle me disait je te l’avais dit tu vois que j’avais raison tu n’aurait pas du. J’ai toujours eu de bons revenus avec des fluctuations qui faisaient varier l’humeur de madame, en plus elle était vénale ! Toujours est il qu’en 10 ans de vie la moindre escarmouche me faisait revivre mes erreurs du passé, mes choix de boulot, mes choix d’associés, toutes les petites erreurs que l’on peut faire quand on est entreprenant et entrepreneur. Et pourtant elle n’a jamais manqué de rien cette femme ! de rien ! mais ça ne suffisait jamais assez ! et elle a commencé à me faire culpabiliser de plus en plus, j’ai du prendre de plus en plus de risque pour compenser les erreurs d’avant et pour au final chuter car je courais après rien …

    On a déménagé loin de sa ville natale, puis à force de l’entendre me dire que je l’avais déracinée au moindre prétexte j’ai fini par abdiquer et retrouver du boulot dans sa ville de naissance. Quand j’ai retrouvé ce boulot après j’ai du culpabiliser car entre temps sur les derniers mois elle avait fini par trouver un bon job pour elle … mdr … quand j’y pense !
    Elle voulait un enfant de moi
    Elle tombe enceinte la 9 eme année de notre vie commune elle me l’avait tant demandé … moi j’étais déja papa de 2 fils de mon premier mariage … elle d’1 fille de son coté donc c’etait pas pour moi important d’avoir un enfant d’elle mais je suis allé dans son sens
    et je me suis dit finalement pourquoi pas ?

    on revient dans sa ville
    j’ai retrouvé un bon job
    elle revient enceinte ce qu’elle avait toujours souhaité
    je lui trouve la belle maison confortable
    mon job lui permet de prendre une année de maternitée pour profiter du bb
    tout vas bien non ?

    et non … toujours pas … mais qu’est ce qu’elle veut de moi ???

    notre fils nait … et la l’enfer commence … je parle d’enfer c’est le mot !
    le petit ne dors pas les nuits et la fatigue arrive
    et moi je peux pas assumer mon job de jour + l’aider toutes les nuits
    j’ai failli m’endormir en conduisant plusieurs fois pendant ces premiers mois mais elle n’entend pas me culpabilisant de ne jamais en faire assez car elle … elle est plus fatiguée que moi …… et moi je suis un mauvais pere si je l’aide pas des que je rentre de mes journées de boulot … que je lave pas bb … que je donne pas le biberon … que je le change pas … que je l’endorme pas … que je me leve pas la nuit à 2 heures du mat jusqua 5 heures le temps quil se rendorme

    je fini à la clinique un vendredi soir suspicion d’infarctus mais non finalement c’est juste un gros malaise … ça lui va bien elle le dit que c’est juste un malaise … sauf que j’ai un ptit lymphome —) elle le saura 1 semaine après son départ du foyer sans attendre le verdict … c’est normal ça ???

    puis elle commence à me faire des crises d’hystérie … me frappe a plusieurs reprises … me met dehors en jetant mes affaires par la fenetre …
    je revient elle me rappelle mais s’excuse pas …
    je l’aime moi je comprend pas comment on peut faire ça a quelqu’un qu’on aime mais je revient il y a notre fils !

    au 8 mois du bb j’en peux plus … je pars me ressourcer dans ma région natale.
    je revient je découvre qu’elle s’est trouvé un amant virtuel … qu’elle va me quitter 2 semaines apres … que je devrais accepter que cet amant virtuel vienne dans 1 mois dans son nouvel appart … elle me dit que tout est de ma faute … tout est de ma faute … elle me dit aussi que je serais toujours l’amour de sa vie … que ça ne changera rien à nos sentiments … mais que c’est comme ça on ne peut plus vivre ensemble c’est à cause de moi qu’lle fait des crises ! elle persuade meme notre medecin traitant que moi j’ai besoin de voir un psy … je vais pas bien !!! incroyable mais VRAI !!!
    Comment on peut faire ça a quelqu’un qu’on aime ?

    elle est partie …
    non !!!!
    je crois que j’ai eu enfin la force de la laisser partir …
    mais le lien est toujours la elle me tient à distance passant constamment du chaud au froid … on se vois peu … ça va

    Quatre mois se sont passés …
    ce week end alors qu’on se parlait pratiquement plus à part pour échanger sur notre bb ( et s’organiser car je l’ai 1 week sur 2 ) elle m’appelle souhaite me voir …
    je la trouve toujours belle
    elle m’a fait sa tete d’ange
    elle a pleuré parlant de notre vie brisée depuis mi décembre par notre divorce
    elle me dit que je lui manque
    elle me dit qu’elle a changé qu’une personne l’aide pour changer
    elle me dit de passer chez elle
    on s’occupe du bébé comme de bons parents
    on parle tout vas tres bien … j’en reviens pas … elle est calme me regarde toujours comme si elle m’aimait … mais moi je l’aime toujours !
    alors ?
    ba …
    on refait l’amour ! … normal non ? tarré oui !!!
    on se réveille le lendemain matin avec bb dans le lit … le bonheur enfin ???
    j’y crois pas … je teste quelques anciens réflexes de madame et tout est ok
    elle a l’air heureuse me dit qu’elle m’aime toujours … moi j’y crois … c’est beau !!!!! elle est revenue !!!!!!!!!!!!!!!
    le lendemain je m’imagine meme racheter les alliances repasser à l’église ou on s’est mariées .. et se redire oui pour le symbol !!!!!
    je suis fou !!!! ????
    Ce jour la elle me dit qu’elle doit réfléchir ça va trop vite ….
    moi … on s’aime … pour moi on trouvera des solutions pour tout
    elle a changé elle est différente et je l’aime toujours moi !!!
    on fini l’apres midi … bien … elle doit aller bosser ( de nuit son job est ds le medical ) … je rentre chez moi … on se donne rdz vs le lendemain apres midi chez elle … tout est ok … elle a changé enfin elle me culpabilise plus elle s’est rendu compte que c’est pas moi !!!! que c’est la vie que tout est pas de ma faute ? ça va bien je suis content heureux j’ai retrouvé la femme ma femme que j’ai aimé !!! c pas l’autre la c’est celle que j’aime !!! l’ange !!! on a divorcé mais c pas grave c pas important !

    je reviens ce dernier jour .. on doit juste réfléchir au coté matériel … ? enfin c’est ce qu’on s’est dit la veille … combien de temps on se donne pour …?
    pour ???
    quand j’arrive son teint a changé elle a mis un masque … c’est le masque grave que je connais … oui je le connais c’est celui des derniers mois avant notre séparation … et la je comprends sans parler …

    Elle me redéballe tout !!! tout est de ma faute !!! que si ça ne marchait pas avant ça ne marcherait pas maintenant !!! merde elle a pas changé !!! elle me dit qu’elle m’aime toujours !!! … elle a réfléchit elle a repris contact avec l’autre mec de l’été et qu’elle l’a vu 1 semaine avant … qu’elle s’est éclaté au pieu … alors que moi … tu comprend la position papa maman …. mon dieu … j’ai le droit à la totale … que voila ça lui suffit plus la petite vie rangée avec moi que l’amour y suffira plus finalement … elle a réfléchit !!!!!

    je suis parti …
    elle m’a une nouvelle fois manipulée ! elle m’a fait revivre en 3 jours … ce que j’ai vécu en 10 ans … elle m’a eu ! une nouvelle fois je suis tombé alors que je savais que c’etait pour mon bien que je l’avais laissé partir !!!!
    Je le sais depuis 10 ans !!!! qu’il fallait que je la quitte !!!
    Vous vous rendez compte !!! je le sais depuis le début qu’elle est mauvaise !!!
    Que c’est un démon à visage angélique comme le dit la bible !!!

    Priez pour mon ame !
    je lutte depuis si longtemps …
    elle m’a épuisé … détruit … je lui ai tout donné … jusqu’a 1 fils …
    maintenant je ne sais plus … elle m’a redonné de l’espoir … puis rejeté à nouveau … elle joue avec mon coeur mes sentiments …

    C’est une femme Manipulatrice Perverse narcissique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    suis pas sur d’avoir tout exprimé la de ce que j’ai subit avec elle … mon fils ainé qu’elle a mis à la porte pendant que j’étais en période d’éssai boulot à 1000 kms … mavoir fait du chantage en me disant qu’il fallait que je choisisse entre elle enceinte ou mon fils ainé … s’etre elle meme frappé le visage un jour parce qu’elle mavait frappé moi et craignant que j’allais courir porté plainte la fait avant moi ( soit disant je n’ai jamais été inquiété )… c’est fou … elle m’a souvent menacé de mort aussi si jamais je tentais de prendre mon fils à la garde …

    quand je la regarde je l’aime …
    je comprend pas …
    qu’a t’elle fait de moi ?
    je suis un gaillard courageux vaillant avec du caractère je le sais je suis comme ça !
    mais la je sais plus ou j’en suis …

    Je sais que c’est un démon !!! dites moi c’est un démon ou c’est moi qui va pas bien ????

    Marc

    • Marc

      j’ajoute juste un commentaire …

      Vous allez me dire ..
      mais Marc !!!!!!
      c’est ok vous avez réussi à vous en séparer !!!
      vous avez fait le plus dur !!!

      non non non et non c’est pas fini pour moi malheureusement …
      j’ai mon fils de 14 mois …
      impossible de ne plus la croiser
      impossible de ne plus échanger un minimum avec elle par rapport à lui
      je suis condamné à l’avoir dans ma vie
      Je ne voulais plus la voir et j’ai laissé une porte ouverte et je vous ai expliqué ce qui s’est passé le week dernier !
      Je sais que ça peut se reproduire … c’est triste mais dans ces cas la elle sait exactement quoi faire pour me re séduire !!!

      Et je ne veux plus !
      je veux l’oublier
      je veux la detester ! la hair ! pour tout le mal qu’elle m’a fait !
      vous comprenez ???

      Alors comment je doit gerer ce quotidien par rapport à mon fils ? si je ne l’avais plus vu … quitté la ville … déménagé loin … cela aurait été plus facile … mais non je peux pas laisser mon fils …

      Dites moi comment je dois gerer ça … la gerer ?
      je ne veux plus tomber dans ses pièges ?
      je veux apprendre a detester son enveloppe extérieure aussi !!!
      Je le sais maintenant que l’intérieur est mauvais ! mauvais pour moi !!!

      merci …
      désolé de vous embeter avec mes problemes …
      je tourne en rond sans réponses

      • Bonjour,
        Votre « problème », votre drame est celui de bon nombre des lecteurs de ce site …
        Il n’y a pas de remède magique, il y a un « travail » à faire. Un travail aussi bien psychologique que stratégique.
        Bon courage! Geneviève SCHMIT

    • Merci pour votre témoignage !
      Peux d’hommes osent partager cette souffrance.
      Tenez bon ! Geneviève SCHMIT

      • Marc

        Merci à vous Geneviève
        Sincerement je sais pas comment je vais me l’enlever de la tête … j’ai l’impression de tourner en rond …
        Pratiquement cinq mois après ma séparation ya des jours ou j’ai l’impression de pas avoir avancé

        • Ellen

          Bonjour Marc,
          Je suis très touchée par votre partage, ayant vécu pendant 22 ans avec un PN.
          J’ai juste pu sauver ma peau avec aucune autonomie matérielle et le même désarrhoi que vous.
          Y a-t-il une possibilité d’empêcher votre Ex-épouse d’avoir la garde de votre fils?
          Si vous voulez empêcher le pire……( ce que j’ai à vivre aujourd’hui)
          Je vous souhaite beaucoup de courage.

  159. Gaetan

    Bonjour à tous,

    J’ai fait le pas cette nuit… J’ai roulé jusque chez lui, j’ai déposé à sa porte une lettre de rupture (une lettre sans reproche et où je reconnais même les bons moments partagés ensemble), un sac avec ses affaires… et une boite de chocolats (il adore ça)…

    Vous allez sans doute penser que je suis trop gentil… mais d’une part, je voulais terminer cette histoire correctement, en accord avec moi-même et avec les sentiments que j’ai malgré tout éprouvés pendant les 8 mois de notre relation… et puis, j’ai voulu me protéger en ne l’accusant de rien. Et finalement, cette manière « positive » de clôturer me convient… Je suis étonné, mais je ne ressens plus le besoin de m’expliquer, de mettre les choses à plat, ni de me venger.

    Je n’ai pas été complètement détruit par cette relation… sans doute trop courte pour me briser, sans engagements ou liens forts (comme un mariage, une maison, des enfants)… Et là je pense à celles et ceux parmi vous qui ont été beaucoup plus loin que moi avec un pervers narcissique.

    C’est bizarre, mais ce qui m’a fait prendre conscience, c’est un cauchemar, un horrible cauchemar dans lequel mon ex (je peux dire « mon ex » maintenant) me torturait… Cette nuit-là, je me suis réveillé en nage… et les mots « pervers narcissique » clignotaient dans ma tête. J’avais quelques semaines auparavant distraitement entendu une émission de radio sur le sujet des PN. Je pense que c’est ce cauchemar et cette émission de radio qui m’ont fait prendre consience. Les sites web comme celui-ci ont confirmé mon diagnostic.

    J’ignore si je vais avoir des nouvelles de mon ex. S’il va revenir vers moi… Mon espoir premier, c’est de ne plus jamais le revoir, ni l’entendre… Mon espoir profond est malgré tout là, très fort : m’enverra-t-il un signe d’humanité, un signe de reconnaissance des bons moments partagés ensemble ? Je me doute bien que je ne dois rien attendre… (sans même parler de récupérer mon argent, la clé de ma maison et mes affaires qui sont chez lui… tant pis, je fais une croix dessus, je ne vais pas courir après)

    Tout cela est très douloureux…

    L’air de rien, ce site web et ce forum sont d’un soutien inestimable. Je vous remercie tous d’être là, d’écrire et de lire ensemble… Merci à Mme. Schmit en particulier. Continuez, c’est vital !

    Gaëtan

  160. Christine

    Bonjour Madame,
    Voici la description de quelqu’un qui a besoin de reconnaissance (Un cuisinier italien)
    Quelqu’un au double visage : charmant avec les visiteurs, disponible, intéressé….
    Il se comporte comme un enfant : Il prend sa compagne pour sa domestique, pour sa mère
    Ne fait rien à la maison, linge sale par terre, vaisselle sale pas rangée, ne fait pas les courses, se met les pieds sous la table, il faut lui dire de descendre les poubelles plusieurs fois, ne fait pas son lit même si il se lève le dernier, (premier couché dernier levé, plus la sieste) ne participe pas à la vie de la maison, s’occupe de son fis si on lui demande ou lorsque çà l’amuse ou le valorise.
    Change d’idée comme de chemise : un jour il va acheter des parts de la société où il travaille… Le lendemain, il ne veut plus travailler pour un patron… puis il va ouvrir son restaurant… sans argent… puis il va ouvrir une épicerie Italienne… Ou encore, il va devenir représentant en produits italiens auprès des restaurants… Encore mieux, il veut maintenant acheter, avec ma fille, un studio pour leur fils… Protection si il décède !!
    Il promet tout et son contraire… de se marier….Partir en voyage… partir travailler en Grèce … Où Dieu sait où ! Mais ne fait rien !
    Lorsqu’on lui dit : (par exemple) pour ouvrir une boutique d’épicerie italien, il faut passer un petit examen qui t’ouvre les droits à cet exercice et qu’on lui conseil de rencontrer les gens de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, il demande de l’aide, afin d’avoir un RV avec la CCI, mais il s’empresse de ne pas aller au RV….
    Il accuse souvent ma fille (sa compagne) de ne pas faire ceci ou cela.
    Par exemple, alors qu’ils venaient de déménager, un samedi, et que (le lendemain le dimanche) personne n’avait fait de courses, que la cuisinière n’était pas raccordée au gaz et ne fonctionnait pas, que le frigo était vide et pas rebranché et que l’on ne pouvait pas mettre un pied dans la cuisine envahie par les cartons… Il est rentré très excité du travail en vociférant et hurlant, ne comprenant pas pourquoi le midi nous étions allés au restaurant, avec le bébé, pour déjeuner et que le soir alors qu’il rentrait du travail personne n’avait préparé de repas à sa majesté….Tout cela sans se poser de question ????
    Ce jour-là je me suis fâchée gentiment en lui disant qu’il était injuste car nous n’étions pas restées les mains dans les poches et que malgré cela nous n’avions pas pu tout faire, mais que le traiteur n’était pas fait pour les chiens…
    Depuis les mois ont passés la maison est évidement organisée !
    Mais depuis peu il a décidé de travailler moins, voir beaucoup moins… de changer de travail… et ce, sans aucune garantie de salaire… Mais, ma fille travaille… (A sont grand désespoir, à lui)… Et en plus, il l’accuse de dépenser trop d’argent !
    Et au décours d’une conversation je me suis permis de lui dire que ce qu’il faisait n’était pas bien, pas raisonnable, car il avait une famille à faire vivre.
    Il s’est mis à hurler, disant qu’il avait toujours fait face à ses devoirs pécuniairement parlant, que je le jugeais et de quel droit……….
    Je peux dire qu’ils se disputent tous les jours, tous les jours il y a explication entre les deux et très bruyamment. Toutefois, je n’ai pas de confidences sur leur vie de couple. Et quand je fais des remarques à ma fille sur l’attitude de son compagnon, elle me dit que c’est sa vie.
    Depuis de longues semaines, il me fait la tête, me montre un visage fermé, méprisant et haineux. Inutile de dire que je ne veux plus voir ce personnage et que je n’ai plus envie d’aller chez ma fille.
    Je crains que ma fille soit en face d’un Pervers Narcissique. Je trouve qu’il la manipule, qu’il est instable, infantile, et je crains qu’il soit entrain de faire le vide autour d’elle.
    Qu’en pensez-vous ??? Que puis-je faire pour l’aider ??
    Merci d’avance pour votre réponse et votre aide.
    Christine

    • Bonjour,
      Il est très difficile d’aider une tierce personne…
      Si vous insistez, elle se détournera de vous …
      Les seules choses à faire c’est de « saupoudrer » , c’est à dire mettre la lumière sur les faits … mais juste un peu … et espérer que cela fasse son chemin dans sa tête et ensuite rester là !!
      Tout faire pour que le lien ne se rompe pas de telle sorte que vous puissiez être là lorsqu’elle en fera la demande …
      Bon courage Geneviève SCHMIT

  161. Bonjour à tous,

    Je vais avoir 30 ans cette année et je viens de comprendre, après un très gros clash après Noël que ma mère est un PN. Elle a toujours vécu dans le conflit. Au fil de sa vie, elle s’est brouillé avec ses parents, ses frères et sœurs, ma sœur et maintenant c’est mon tour. Mon père est mort d’un cancer du pancréas il y a 7 ans et je me demande si elle ne l’a pas « tué ». Elle lui mettais constamment la pression, lui faisait régulièrement la gueule pendant des jours sans aucune raison. Et lui venait me voir dans ma chambre en me demandant tout penaud « qu’est-ce que j’ai encore fait ? ».

    Je me suis rendue compte qu’elle mentait sans cesse et qu’elle essayait de monter ses enfants les uns contre les autres. Avec ma sœur, on est soudé, mais je sens qu’elle est en train d’emmener mon frère avec elle au fond du trou, je ne parviens pas à lui faire ouvrir les yeux, il prend systématiquement sa défense, je ne sais plus quoi faire.

    J’ai enfin commencé à voir clair dans son jeu il y a quelques semaines, lorsqu’elle m’a « puni » pendant 3 semaines à ne pas me parler, tout ça parce que j’avais été rendre visite à ma sœur et que ça ne lui a pas plu. Elle m’a réduite à de la merde, j’avais l’impression d’être son paillasson. C’est mon conjoint qui m’a aidé à ouvrir les yeux. Puis est venu Noël où tout est parti en éclats, à cause d’une phrase qui ne lui a pas plu, elle s’est mise à hurler au milieu de mon salon, a presque insulté mon conjoint, a fait ses valises sans un regard pour moi ni pour mon bébé. Le lendemain j’ai fait des recherches et je suis tombée sur votre site. Je crois qu’au fond de moi je savais qu’elle était PN mais j’avais du mal à me l’avouer. Alors qu’elle ne m’a pas reparlé pendant 3 jours, elle m’a envoyé un message pour me demander de prendre les mensurations de ma fille car elle voulait lui tricoter un gilet. J’ai alors compris à quel point elle était folle et manipulatrice. On ne peut pas partir en claquant la porte et reprendre contact de la sorte. Il y a eu 2 autres messages depuis, le dernier en date: « coucou, on fait la paix ? » mais je tiens bon, je ne réponds pas.

    Aujourd’hui j’ai peur d’elle. Va-t-elle utiliser ma fille pour m’atteindre ? Comment aider mon frère ? Comment accepter que je vais devoir poursuivre ma vie sans mère ?

    Tellement de souvenirs me reviennent aujourd’hui, sur son comportement, son « non-amour ». Je suis une « handicapée des sentiments » à cause d’elle, mais heureusement je me soigne avec ma fille, que je chéris du plus profond de mon cour. J’ai développé tant de maladies chroniques. Je sais aujourd’hui que je somatisais tout cela…

    Merci de m’avoir lue.

    • Bonjour,
      Regardez la réalité en face: votre mère ne se conduit pas comme une mère et vous met en danger !
      Donc, à la question de savoir si vous devez poursuivre votre vie sans mère … j’ai envie de vous dire d’une part que vous n’en avez sans doute jamais eue, et d’autre part qu’aujourd’hui c’est vous la « mère » pour votre fille …
      Agissez en conscience !
      Bon courage! Geneviève SCHMIT

  162. roussel

    Bonjour,

    Je suis en plein doute . Suis je bien en présence d’une PN .
    j’ai 50 ans séparé depûis 3 ans et divorcé depuis deux père de 2 enfants .
    Il s’agit bien de la mère de ces enfants que je porte mon questionnement sans vouloir l’affubler de cette perversion . Mais à la lecture de vos articles beaucoup^de choses semblent concorder .

    En premier mon ressenti face à elle est tout à fait bien décrit : angoisses, méfiance, et confusion mentale en cas de crise . Des crises qui se présentent à peu près tout les deux mois , entre temps tout parait normal .

    La dernière en date : Noel . J’ai décidé de passer Noel avec elle et nos enfants alors que d’habitude on va dans ma famille assez éloignée . Il faut dire qu’en plus elle sort d’un cancer du sein . Alors je me suis posé en aide et en humain pour qu’elle soit entourée (même si elle a par ailleurs d’autres amis ) . Les enfants sont d’accord et enchantés à l’idée de lui faire plaisir . Cela est aussi consécutif au profond reproche fait l’année dernière sur le fait qu’on soit parti .
    La veille de Noêl on fait les courses . Elle arrive chez moi et chez mes enfants (qui ne veulent pas habiter chez elle !!!) . On l’acceuille puis on se toilette ou s’habille chacun de notre coté la laissant 15 mntes dans le salon . Je la retrouve dépitée ; « je ne vois pas pourquoi je suis venue , vous me laissés la comme une vieille chaussette … » Et hop c’est parti dans le pathos. On fait des courses au pas de charge, j’essaie de la raisonner en vain …
    Puis le reveillon se passe normalement , ainsi que le jour de Noel . Le lendemain , nous sommes en vacances également . Elle m’envoie un sms le matin en me faisant bien remarquer qu’elle aurait aimé passer la journée avec les filles (enfants 15 et 19 ans) mais qu’apparament on n’a pas envie vu qu’on ne lui a pas demandé (et pour cause ) . Hop repathos (angoisses, culpabilisation ) . Fatiguée j’en parle aux enfants et propose d’aller directement chez elle et qu’elle s’explique , que les enfants entendent ce ,qu’elle me dit à moi .
    Larmes, hausse de ton . L’ainée commence à se défendre sur son comportement , la plus petite lui envoie deux ou trois reflexions et sort . Quant à moi je lui dit : bon c’est moi le fautif . Je te laisse les enfants aujourd’hui . Rentrée chez moi je m’excuse platement aupres d’eux par sms de les avoir mis dans cette situation (ayant marre de toujours tout prendre dans la figure ) . Puis elles rentrent vers 18 h en me soulignant bien l’apres midi de M passé avec leur maman qui leur fait la gueule . J’en suis malade .
    Puis on part 5 jours voir ma famille . J’ai le ventre rongé par ce climat . Cela m’a un peu pourri mon séjour dans ma famille et anciens amis.
    De retour , je l’invite à un apèro pour fêter la nouvelle année . Elle est rester une heure sans pratiquement parler . Puis et repartie alors que je l’invitais au repas du soir .
    Le lendemain Sms de sa part : elle a fait un bon plat pour midi mais elle voit que personne ne l’appelle , que les enfants préfèrent être avec moi, que je les monte contre elle, etc … Seuleument on a reçu aucune invitation … . repathos . Mon ainée lui repond par texto d’une manière assez virulente . Bref . Un épisode que je décris de la manière la plus succinte possible . Qui se répète encore maintenand , alors que selon moi j’ai essayé de lui être agréable et de la passer avant tout le monde . Flop complet . Et des conséquences qui ravive fortement culpabilité et angoisse, et remise en question ( a t elle finalement raison sur moi ) etc …
    Cela pourrait correspondre à vos descriptions du PN .
    Merci de m’avoir lu .

    • Bonjour,

      A vous lire il ne m’est pas possible de dire si cette femme a le comportement d’une PN mais ce qui est certain c’est qu’elle est dans la victimisation et le chantage affectif!

      Vos enfants communs sont grands aujourd’hui, laissez les gérer eux-même leur relation avec leur maman….
      Ne portez plus sur vos épaules la responsabilité des états d’humeur des uns et des autres …
      Non seulement cela n’apportera rien de positif, mais en plus vous vous inscrivez encore plus dans le « Triangle Dramatique »: bourreau/sauveur/victime, qui ne peut que vous faire plonger tous encore plus dans la souffrance !!
      Vous avez fait ce que vous pouviez pour les fêtes et c’est tout en votre honneur.
      Ce que votre ex femme en a fait la regarde elle !
      Et aidez aussi vos enfants à prendre leur « responsabilité » pour qu’eux également ne s’inscrivent pas dans le « Triangle Dramatique »

      Bon courage!
      Affectueusement Geneviève SCHMIT

      PS:/ QUe vos enfants et vous même lise ceci: http://www.soutien-psy-en-ligne.fr/blog/triangle-dramatique/

  163. Gaetan

    Je ne peux m’empêcher de partager ce texte qui m’aide en ce moment même.

    https://ayungdari.wordpress.com/2015/01/03/bulletin-cosmique-pleine-lune-du-5-janvier-2015/

  164. MAURICETTE

    Merci pour votre site
    Début de relation passionnée à 20 ans, véritable fusion amoureuse, mariage puis deux enfants. Ensuite, quelques soupçons d’infidélité, jamais avérés, quelques temps après le mariage et une violence verbale (que je mettais sur le compte de sa « passion » pour moi ont fait que j’ai décidé de prendre une activité professionnelle au cas où….
    Ensuite la vie s’est écoulée entre ruptures, départs, retrouvailles, promesses et lavage de cerveau. Il m’aura fallu une tentative de suicide, un cancer avec mastectomie, chimio etc… et deux occurrences de violence physique pour que la révélation de la véritable nature de « mon amoureux » s’impose à moi après plus de 30 ans de vie commune.

    J’ai quitté le domicile conjugal en février 2013 en état de choc traumatique après agression physique et menaces (aucun témoin, aucune traces, donc pas de dépôt de plainte). Procédure de divorce en cours : j’assigne en altération définitive du lien conjugal en décembre prochain.
    L’ordonnance de non conciliation ne m’a pas attribué la résidence principale, considérant que j’étais partie de mon plein gré…….. Je viens de reprendre le travail à temps complet après mon cancer. Mon futur ex ne me fait aucun cadeau : usurpation d’identité pour connaître mon adresse, dissimulation de revenus, vente de biens de la communauté, mise en couple avec ma meilleure amie 6 mois après mon départ, chantage, etc… Le tout étant toujours très finement exécuté et calculé et faisant que j’ai du mal à le « coincer » faute de « preuves recevables ».

    Je tiens le coup grâce aux anti-dépresseurs et anxiolytiques, au soutien de ma famille, de quelques copines et collègues, ainsi qu’au soutien inconditionnel de mes enfants. Je sais au fond de moi que la fuite était la seule solution : plutôt me retrouver seule entre quatre murs qu’entre quatre planches. Il me fallait ME SAUVER, dans tous les sens du terme. Je suis aussi également suivie par une psychothérapeute pour séances EMDR. Deux séances ont déjà été faites et j’ai enfin l’impression d’avancer un peu. Je m’y accroche et recommande cela à mes consoeurs/confrères d’infortune.
    Chaque jour est une victoire sur l’ennemi : je me sens très seule et perdue, je ne sais pas où je vais et pourquoi, mais la seule certitude c’est que j’y vais. A moi de garder de cap.
    [p.s. : je fais le triste constat d’être broyée par mon futur ex et la machine judiciaire. Aussi, afin de ne pas être mangée toute crue,je ne serais preneuse de coordonnées d’un avocat réactif et efficace en Indre-et-Loire.]
    Courage, fuyons !

    • Merci pour ce beau témoignage !!

      Si vous me le permettez, j’aimerais le conserver pour pouvoir le publier de manière anonyme bien sur …
      Pour les avocats, téléphonez moi au 06.43.43.15.79. Si je ne puis répondre, laissez moi un texto en rappelant cet échange sur mon site.
      Bon courage et … BRAVO pour votre force de vie !

      Amicalement, Geneviève SCHMIT

  165. Gaetan

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce site qui m’éclaire en cette nuit blanche.
    Cela va faire 8 mois que j’ai rencontré ce garçon avec lequel je vis une relation… Grand Amour, grandes déclarations, projets à long terme déjà.

    Pourtant, depuis quelques jours, je doute et en doutant, je suis tombé sur la notion de pervers narcissique.
    Et maintenant j’ai peur qu’elle ne corresponde à mon petit ami.
    Alors là c’est toujours un peu le bonheur. Mais des alertes s’enclenchent :
    – Quand il y a un désaccord (souvent lié à une insatisfaction que j’ai par rapport à un de ses comportements), il me culpabilise et se déresponsabilise systématiquement. Selon lui c’est moi qui ai un problème, qui souffre d’insécurité qui n’a pas lieu d’être. Il m’a « menacé » de me quitter si je ne réglais pas mes « problèmes ». Cette menace m’a fait paniquer et je me suis effondré en lui promettant que j’allais tout arranger.
    – Il commence à me faire subir des périodes de silence, de mutisme ou de non communication. Je ne sais comment les interpréter. Moi je les vis mal, comme un manque d’amour, de considération, de respect de sa part envers moi. Quand je lui en parle, il me dit que j’en fais un fromage. Il me fait un câlin et un sourire… et on oublie.
    – Dans notre relation, j’investis énormément de temps (au détriment de mes parents et amis, de mes loisirs), d’argent aussi… il ne me demande rien, je donne spontanément. Mais j’ai l’impression que si je veux faire moins, il s’arrange, par une moue, un silence… pour me faire changer d’avis. Au final c’est pourtant toujours moi qui donne et jamais lui qui demande.
    – Sexuellement il m’entraîne dans un rapport de domination auquel je consentis, mais qui me pose question sur la place de mon plaisir. Quand je lui en parle, il rectifie le tir. Je reste dubitatif cependant.

    Je suis amoureux de lui. Mais je m’inquiète…
    Si c’est un pervers narcissique, il est en effet très habile pour, à certains moments clés, dire ou faire les choses qui me rassurent ou me comblent.
    Il est drôle, intelligent, un peu fou, original. 90% du temps passé ensemble est exceptionnel.
    Je ne sais donc quoi faire. Je reste vigilant, sans devenir parano.

    Si quelqu’un a un avis…

    Autre détail : son histoire amoureuse précédente s’est soldée par le suicide de son petit ami. Il m’en a parlé, il m’a parlé de sa douleur, de sa culpabilité. Se pourrait-il que mon copain soit un pervers narcissique qui s’ignore.

    Bonne fin de nuit

    Gaetan

    • Bonjour Gaétan,
      Le peu que vous nous en dites me fait penser que vous avancer tout droit vers la catastrophe.
      Vous êtes entrain de vous fondre en lui… Vous êtes entrain de quitter celui que vous êtes pour tenter de répondre/devancer, tous les désirs de ce vampire !
      Je me suis permise de mettre en gras dans votre texte certains points essentiels … qui prouve à quel point vous êtes déjà piégé dans le phénomène d’emprise.
      Vous savez tout ce que vous avez besoin de savoir pour faire un choix de vie essentiel.
      Qu’allez vous vous souhaitez pour 2015?

      Bon courage !
      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy

      • Gaetan

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        Quelle terrifiante prise de conscience…
        Maintenant tout est clair… mais j’ai peur ! Peur de la violence…
        Comment ai-je pu en arriver là ?

        Bonne journée

        Gaëtan

    • maud

      Gaetan… Ton message m’inquiète, j’ai déjà menacé mon copain de me suicider mais tout ce qu’il sait faire c’est dire que je suis folle et qu’il n’y est pour rien. Pareil pour mon « manque de confiance en moi ». Il m’écrase et prétend m’aimer. J’étouffe.

  166. Estelle

    Merci pour ce site car cela m a fait beaucoup de bien dde decrire ce que j ai vécu même si j aurai voulu que mon témoignage reste visible plus longtemps je me sens loin seule et vos conseils sont évidement a suivre le plus dur c est de pouvoir avancer

  167. Estelle

    Quand je lis toutes ces souffrances je me demande pourquoi j’ai encore envie qu’il revienne…j’ai eu de la chance finalement d avoir pu partir avant qu’il me détruise plus. Madame schmit j ai encore des crises d angoisse et je ne dors plus depuis des mois je fais des cauchemars terribles je me demande ce que je vais devenir il m a tellement dit que je le rendais malade et que je le regretterai que c est ce qu’il se passe comment faire pour passer a autre chose comme il l a si bien fait de son coté? Je me demande encore si tout cela est vrai s il est vraiment le monstre que j ai découvert et si j aurai pu l aider c est terrible cette sensation je voudrai tout effacer

  168. van dyck

    comment s’en sortir quand on en est à la limite du vivable??

  169. Kella

    Bonjour,
    Ma mère vit avec un PN depuis 20 ans, mon père donc.
    Elle n’en peut plus, elle dit que si elle divorce il va la tuer et il en serait capable, il l’a déjà menacé de mort, il s’en fiche d’aller en prison, il n’a plu rien à perdre dans sa vie, il ne travaille pas, il n’a pas de famille.
    Elle veut pas en arriver là car elle dit que nous on sera placés en foyer (..4enfants..) et moi je ne veux pas perdre ma mère a cause d’un psychopathe….
    On fait quoi svp?

    • Bonjour,
      Il n’y a pas de solution miracle bien malheureusement.
      Pour vous protéger, et se protéger elle même votre mère doit agir!
      Qu’elle s’oriente vers les services sociaux et la Police de votre secteur. Il y a aussi des associations de femmes victimes de violence conjugale qui pourront surement l’aider.
      Mais bien sur, rien ne peut se faire sans risque, néanmoins, en restant, elle est certaine d’en mourir.
      Bon courage à vous tous.
      Affectueusement, Geneviève Schmit

  170. penet

    ma mere est très aggressive envers moi.
    M isolé puisque chaque personnes que je fréquentes est mauvaise d après elle.
    C’est est une pluie de reproche si je lui tiens tête ou me rebelle.
    Et si en prend aussi à ma fille, je suis fatiguée de me protéger et en plus protéger ma fille. J ai fais plusieurs séjours en clinique psychologique.
    Et maintenant je me rend compte que tous mais problèmes viennent de ma mère.
    Je M épuisé , elle a même détruit mon couple et si est attaquée à mon travail.
    Je lui faisait confiance. Elle M à détruit je me suis retrouvée en HP.
    Et j ai essayé pendant deux ans de me reconstruire mais il y avait toujours quelque chose qui ne allait pas.
    Aujourd’hui je comprend que c est de sa faute. Je veut protéger ma fille de son emprise que je qualifie pour l instant de maléfique.

  171. maryse

    « Je ne dois pas être sous la dependance de quelqu’un »
    Il est préférable que mes émotions ne soient pas percues par autrui »
    « La réflexion me permet de m’éloigner de l’expression de mes émotions. Il est plus sécurisant et plus intéressant de penser et de comprendre que de se laisser à ressentir »
    « Plus j’accumulerai de connaissances,moins j’aurai à montrer mes emotions »
    « Développer mes connaissances est une facon e trouver la securite »

    • maryse

      Re maryse,

      Pouvez vous me dire si ce profil « je ne dois pas etre sous la dependance de quelqu’un »…. correspond a une personnalite narcissique ?

  172. Pauline.S

    Bonjour,

    J’ai 19ans, c’est ma mère qui m’a dit que mon père était un PN, avant je la croyais pas (je pensai a de la mauvaise fois a cause du divorce), je me rends compte maintenant qu’il est complètement fou.
    On a eu une altercation il y a 2jours, la seule fois ou comme dit ma mere j’ai oser aller au bout des choses et l’envoyer bouler ( il me tenait par l’argent, et les menaces, j’ai été en foyer à mes 14ans, pendant 5 ans il me répéter sans cesse de ne pas oublier que je n’avais que lui et que ma mere ne m’aimait pas ect, ce qui est faux biensur, mais bon) , je suis dans le conflit avec lui et indirectement il m’a fait douter de moi, lorsque que je l’ai mis devant ces réalités (avec les preuves) il a voulu me frapper, je pense qu’il ne la pas fais par peur des représailles (mon fiancé lui fait peur) . (il est très fort devant les filles, moins devant les garçons.
    Cependant je passe noel chez ma famille avec mes demis freres et sœurs de son côté, l’ignorer est une bonne solution? Mes freres et sœurs savent qu’il est fou et on déjà pris une part de distance, ils ne se melent plus de rien.
    Si je l’ignore, lui et ces paroles et que je le sors de ma vie,reviendra t-il?
    Il continue de parler sur moi à ma petite sœur, il dit que je suis folle et que j’invente des choses, sa ne me vexe pas, seulement sa m’énerve et je suis assez impulsive. J’ai du mal a garder mon calme en face de lui, j’ai envie de lui faire mal autant qu’il m’en fait (meme si au final je n’y arrive pas, je culpabilise, même si c’est son but, je me refuse à être comme lui).
    Qu’elle comportement je dois adopter? Mes nerfs prennent des fois le dessus sur moi. J’en viens à être ecoeurer des hommes et surtout des pères, je n’ai pas une bonne image depuis toujours, et à cause de lui on me considere comme instable dans la famille, et surtout folle (j’invente tout s’que je fais).
    J’ai remis les choses au clairs de ce coté la, et je pense qu’ils ont compris.
    Nous sommes espagnol de pur souche et le patriarche ne dois pas etre contredit chez nous (tout pour plaire), on ne contredit pas nos ainés, je risque du coup de me mettre la famille a dos, et je suis fiancé à un italien maghrébin (sa n’a rien arranger)
    Si quelqu’un a déjà vecu au moins le comportement de mon père, aider moi svp, j’ai peur de moi meme lui faire du mal, il me met la haine tellement il me blesse (je me refuse aussi a etre PN) seulement envers lui je suis comme sa.
    Je me contrôle un minimum pour le reste.

    Merci d’avance

    • Bonjour Pauline,

      Oui, sortir de sa vie est la seule solution !
      Il tentera de vous atteindre directement ou plus certainement indirectement amis… vous serez libre et en vie !
      Pour votre sœur, elle ouvrira les yeux lorsqu’elle sera prête, comme vous l’avez fait vous-même !
      Vous êtes une jeune femme incroyablement puissante et vous pouvez avoir confiance dans votre capacité à faire face car vous avez déjà gagné !!
      Vous avez osé l’affronter malgré toutes les pressions, et il ne l’a pas digéré! VOUS ETES PUISSANTE !!!
      Laissez vous vous protéger un peu par votre ami puisque vous avez réalisé qu,e comme bien souvent, le PN est très lâche !!!
      Puisque vous avez décidé de passer Noël avec votre famille, tâchez de l’ignorer … Il est TRANSPARENT ! C’est un guignol transparent !
      Rappelez vous que vous avez réussi à lui faire face et qu’il peut avoir peur de vous !!
      Ne cherchez pas l’affrontement, soyez comme une anguille, défilez vous ! :-)
      Éclatez vous avec ceux que vous aimez, riez, et vous renforcerez ainsi votre estime de vous !
      Et si personne ne doit contredire le patriarche, vous pouvez aussi choisir de ne rien dire, de sourire, d’être « diplomate » et de penser ce que vous souhaitez!
      Bravo pour votre force !!!
      Affectueusement, Geneviève

  173. Elisabeth

    Je decouvre aujourd’hui avec horreur que je vis depuis 34 ans avec un homme malade, un manipulateur, un homme narcissique au plus haut point. Je suis restee avec lui par faiblesse, par souci de conserver un foyer a mes quatre garcons…….c’etait une erreur.
    En lisant votre blog je lis ma propre realite, mon quotidien…..
    Apres une tentative de suicide et des souffrances psychologiques quotidiennes j’arrive enfin a trouver le calme interieur et la lucidite qui me donnent le courage de divorcer. Malheureusement j’ai en face de moi un guerrier, un lutteur acharne qui ne se laisse pas faire. Peu importe la longueur et la douleur du chemin, il en va de ma survie et j’irai jusqu’au bout.
    Merci infiniment de mettre a la disposition de tous votre experience et vos reflexions, ils sont d’un grand secours!!!!!! Bravo et merci encore. Elisabeth

    • J’admire votre force et votre courage !
      Vous avez attendue d’être prête, et c’est maintenant !
      Tentez d’aller vers un avocat compétant. Si besoin laissez moi un texto.

      Bonne fin d’année.

      Affectueusement, geneviève SCHMIT

  174. Aurore

    Bonjour Geneviève ,
    Je viens de découvrir votre site internet et vos mots résonnent avec intensité .. J’ai 35 ans , un petit garçon adorable que j’ai eu il y a 4 ans 1/2 avec mon mari .
    À l’intérieur de mon alliance , les mots  » n’oublies jamais  » sont inscrits , ironie du sort où signe prémonitoire, je me dis que rien n’est jamais le fruit du hasard .
    La grande force de mon mari , reconnaître qu’il me fait souffrir , qu’un jour je finirai par le quitter car je serai à bout et que j’aurai rencontré quelqu’un de bien , qui mesurera la chance qu’il a …. Mon mari est dans un schéma reproductif , le fruit d’une éducation , fils unique d’un papa qui a les mêmes travers que lui , ma belle mère est le pur produit de la femme soumise , reine de la lingette , à la recherche d’une anticipation de tous les petits tracas de la vie . À la recherche perpétuelle d’une reconnaissance qu’elle n’aura jamais ! J’ai donc des beaux parents qui vénèrent le fils et qui passe sous silence la souffrance que je porte ! Il ne faut jamais contrarie l’enfant chéri .Chez moi c’est la maison témoin , on rentre , on se déchausse sur le tapis , on range ses affaires , mange sur des plateaux , on a la lingette facile ! Tout doit être inpeccable mais ce n’est pas suffisant ….c’est la quête incessante de la perfection .au départ je me disais que si je me conformais , cela s’arrangerait .
    Mon mari voit un psychologue depuis 2 ans 1/2 et je ne vois aucune amélioration … Mon mari se sent incompris , personne ne peut le sauver , il me dit combattre un démon plus fort que lui . Il souffre de savoir qu’il me rend malheureuse .. C’est ce qu’il me dit , on alterne donc les phases de gentillesse et de propos verbaux atroces .
    Aujourd’hui je suis une coquille vide , consciente de ce qu’il m’inflige mais je n’arrive pas à réagir , dès que je sens qu’il est contrarié et que les propos vont fuser , mon corps réagit bizarrement …je ressens une boule dans le ventre et je me répète en boucle , il faut que cela se calme , c’est que comme si je ne pouvais plus entendre et supporter ce stress . J’ai découvert ce que sait de somatiser , je dors 5h par nuit , j’ai perdu du poids et ma tête est comme l’intérieure de mon alliance  » elle n’oublie pas  » et parfois je me demande si je pense comme il le faudrait . Le plus déroutant c’est que j’arrive encore à me demander, si j’ai le droit de penser ce que je pense de lui …. Gentillesse , rédemption , démon … Quelle frontière impitoyable ! J’ai perdu confiance , ma souffrance est elle légitime ? Ces mots résonnent , » tu es nulle à chier comme gonzesse , tu fais tout vite et mal ! Remarques tu es comme tu as été élevée , ta mère est une vieille peau aigrie et ton père , son intelligence s’est arrêté comme l’orthographe au CM2 . Mes parents au moins Aurore n’attendent pas que les gens décèdent pour s’enrichir …. Lorsqu’ils viendront gratter à la porte pour avoir 30 balles , ils seront contents de me trouver … J’en passe .’.je ne regrette pas d’avoir eu notre fils mais je regrette de l’avoir eu avec toi ! D’ailleurs pour la santé mentale de notre fils , je ferai en sorte qu’il voit le moins possible tes parents … Puis vient le temps de la rédemption , des excuses , des sans toi je ne serais rien …. Je ressens de la colère que j’exprime peu , j’ai envie de crier au monde entier le monstre qu’il est et en même temps , je me demande parfois si il est aussi mauvais que ça . Je n’ai plus d’envies mais j’ai peur de ne pas être assez forte , peur de ne pas y arriver … Peur que mon fils devienne comme ça . Est ce que c’est cet amour là que je mérite ? J’en ai assez d’écouter qu’il souffre , qu’il se remet en cause pour moi comme jamais il l’a fait ! Marre de voir mes beaux parents faire l’autruche parce que c’est confortable … Ils ont entendu leur fils m’insulter devant le notre  » tu es une connasse comme ta mère …. Coup de poing dans le mur en hurlant … » Il ne m’a jamais frappé physiquement mais sa violence verbale me paralyse aujourd’hui .
    Dites moi , à quel moment sors t-on de l’emprise ? À quelle moment ce déclic se dessine ? À quel moment on décide d’oublier à jamais cette vie avec un PN ? Merci par avance pour l’attention que vous porterez à mon témoignage . Aurore

    • Bonjour Aurore et merci pour votre poignant témoignage.
      Vous commencerez à sortir de l’emprise lorsque vous aurez commencé à agir!
      C’est l’action qui va vous libérer d’une partie de la terreur !
      Mais attention, PRÉPAREZ VOUS bien !!!
      Ne fait rien dans l’urgence et agissez dès maintenant en arrière plan pour préparer votre départ …
      Bon courage! Geneviève Schmit

  175. Nouveau Départ

    Je pense que la plupart d’entre nous ont justement été attiré par ce genre de personnalité pour compenser avec nos richesses leurs lacunes émotionnelles et d’épanouissement affectif lié à leur cruauté.

    En le fuyant on remarque que beaucoup d’autres l’ont fait, ou les fréquente de façon très réduite ou partage simplement les mêmes troubles, à moins qu’il s’agisse d’une victime.

    Pour essayer de l’aider vous lui avez surement cédé beaucoup de choses, mais de mon coté je me rassure en me disant qu’il ne saura jamais s’en servir à moins d’user de quelqu’un d’autres.

    Pour ne pas vous méprendre en donnant votre affection, le PN d’après moi n’a jamais manqué de rien, et n’a pas de justification à son attitude, si seulement il cherchait déjà à en trouver une, comparé à quelqu’un pouvant présenter de rare signe similaire mais ayant été démuni et confronté à de grave atteinte ou difficulté.

    Aujourd’hui la meilleure chose qu’il me reste à faire est:
    fuir et préserver mon intimité,
    Reprendre mon souffle,
    et remercier ceux qui m’ont aidé à m’en sortir,

    J’espère me retrouver lentement mais surement en commençant par me soucier de ma santé, reprendre gout aux petits plaisirs la vie et mon affection pour les autres, ce qui me semble êtres déjà un bon début

    Un grand merci pour vos synthèses, je souhaite beaucoup de courage aux autres et je vous félicite déjà de chercher a améliorer votre situation et d’éviter de correspondre aux PN.

    Ce qui est sur que vous ne l’êtes pas malgré les traumatismes qu’ils engendres !
    Et que cela reste un résumé d’une personnalité qui ne doit pas nous faire omettre la complexité humaine et qui est utile exclusivement pour se protéger, fuir et non se venger car il est déjà victime de ses propres lacunes affectives.

  176. Ouvrard clarisse

    Bonjour,
    Merci de mettre des mots sur ce qu’est un pn.
    Je suis en arrêt de travail parce que je suis en dépression et en plein burn out à cause de ma directrice qui est une PN. Il m’a fallu 10 ans avant que je découvre qu’elle était mal saine.
    Maintenant la route de la reconstruction va être longue malgré que mes enfants et mon mari m’aident chaque matin à me lever. Pour eux aussi la « casse » est énorme.
    Merci bcp pour votre site et vos conseils, ils vont m’aider à penser mes maux et à apprendre à vivre avec pour que je puisse en sortir grandi.
    J’écoute aussi en boucle beau malheur d’Emmanuel Moire car elle est porteuse d’ espoir même si il l’a écrite pour son frère décédé.
    Merci mille fois.
    Clarisse

  177. Nathalie

    Voilà, j’ai 40 ans et je viens de réaliser que ma mère est une perverse narcissique. Je prends conscience de ma candeur et de mon ignorance, je me demande comment j’ai pu être aussi aveugle pendant toutes ces années.

    Quand j’ai eu 19 ans, mes parents ont divorcé. J’ai pris le parti de ma mère, mon père s’étant montré violent pendant cette séparation. Elle avait trouvé quelqu’un d’autre et j’ai plutôt heureuse pour elle qu’elle refasse sa vie. Et puis, tout s’est mal passé avec ce nouveau beau père, je l’entendais souvent me dénigrer auprès de ma mère, j’ai sombré dans l’anorexie, la depression, j’étais constamment critiquée. Ma mère a fini par me mettre à la rue à l’âge de 22 ans en inventant un mensonge comme quoi ils allaient déménager dans un studio et qu’il n’y avait pas de place pour moi. Ils n’ont jamais déménagé. Après avoir dormi plusieurs semaines chez des connaissances et des amis, elle a fini par accepter de se porter garante pour la location d’une chambre de bonne.
    Après cet épisode de grande souffrance, je lui en ai voulu pendant plusieurs mois et puis elle a commencé à se positionner en victime en disant à tout le monde que je ne voulais plus la voir. Elle m’a fait du chantage avec ma demi soeur. J’ai cédé et j’ai renoué avec elle.
    S’en est suivi des années de critiques, de maltraitances psychologiques:que j’étais bonne à rien, que j’étais une mauvaise personne etc… La liste est longue. Quand j’avais des problèmes, elle ne me soutenait jamais au contraire disait tout le temps que c’était de ma faute. Je me souviens qu’elle me faisait souvent pleurer. Il y a eu des périodes qui ont duré des mois pendant lesquelles je ne lui parlais plus. Pendant ces périodes je revivais! Et puis je revenais, gentille petite fille que j’étais. Même quand j’ai fait ma fausse couche, elle n’est même venue à la clinique.
    Quand mon père est mort, je l’ai rappelé pour lui annoncer. Je pensais avec crédulité qu’on allait renouer qu’elle allait m’aimer me réconforter et m’aider.
    Lors de leur divorce, mes parents n’avaient pas procéder à la liquidation matrimoniale. Ils avaient une maison en commun. J’ai donc hérité de la moitié de cette maison. A la mort de mon père, elle s’est servie de moi pour retourner là bas prendre des choses sur place et m’a abandonné toute seule, me laissant me débrouiller pour l’enterrement et tout le reste : notamment trouver une pension pour le cheval de mon père. J’étais sans le sou, sous le choc; c’était terrible. J’ai vécu l’enfer.
    Ma mère a demandé à mettre fin à l’indivision elle a proposé un prix de vente dérisoire dans le but de racheter ma part. N’étant pas d’accord, je juge a ordonné une mise aux enchères. Je viens d’apprendre que la vente a eu lieu sans que je le sache il y a 10 mois et ce à huis clos. Ma mère s’est portée acquéreur de la maison pour 25 000 euros. Elle m’a spoliée, m’a volé l’héritage de mon père.
    Aujourd’hui j’ai des problèmes de santé (maladie auto immune) et j’ai un petit garçon de 4 ans. Mes problèmes de santé elle s’en fiche royalement et me fait culpabiliser parce que j’ai coupé les ponts et qu’elle ne voit pas son « petit fils ». Elle se fait passer pour une victime à qui on empêche de voir son petit fils, me fait passer pour la mauvaise.
    Aujourd’hui, je repense à mon enfance :une gentille petite fille, timide, discrète, obéissante, jamais capricieuse. Je n’ai eu de compliments ou de récompenses, surtout des critiques. Je ne me souviens pas non plus des gestes particulièrement affectueux. Mais j’ai accepté tout ça et j’ai toujours été gentille.

    Tout cela a eu des conséquences fâcheuses sur ma vie : dépression, névrose d’échec, l’impression d’être capable de rien.
    Je suis dépitée, quand je pense qu’elle a même fait des déclarations calomnieuses auprès de la CAF lorsque j’étais enceinte!
    Elle m’aura tout fait et moi j’ai subi.Comment ai-je pu être aussi stupide?

    • Bonjour,

      Vous n’avez pas été stupide, vous avez été formatée depuis la naissance ….

      Par contre, je serais curieuse de savoir s’il était légal que la vente se fasse en huis clos sans que vous en soyez prévenue …. J’ai un sérieux doute … Allez vous un juriste.

      Ressaisissez vous et je lui donnez pas plus de pouvoir qu’elle n’en a déjà eu.
      Vous pouvez rompre le schéma maintenant. Faites vous aider!!

      Courage! Geneviève Schmit

      • Nathalie

        Merci infiniment de votre réponse et pour vos encouragements. Effectivement, cela n’a rien de légal. J’ai envoyé des courriers au greffier et au juge. J’ai également un RDV gratuit avec un juriste la semaine prochaine. Il apparaît cependant que le notaire qui devait se charger de la licitation soit dans le coup. Je dois avouer que si ces démarches n’aboutissent pas, je laisserai tomber. Je ne veux pas m’user davantage la santé. J’ai l’intention d’aller consulter car elle me fait peur, j’ai peur de ce qu’elle pourrait faire. Je sais c’est fou, mais j’ai pu voir dans un courrier de son avocate qu’elle avait fait des recherches pour avoir mon adresse. J’aimerais qu’elle sorte de ma vie, être tranquille.

  178. lilou

    Bonjour
    Je sais que je suis tombée dans le piège d’un PN ….je suis sortie de son emprise mais suis au bord de la ruine…j’ai urgement besoin d’un avocat spécialisé car celui a qui je me suis adressé ne pense pas pouvoir se servir des preuves que j’ai accumule
    Aidez moi s’il vous plait sinon il aura gagné…. Je ne suis pas sa première victime et j’ai pu établir des contacts avec ses precedentes…Nous voudrions toutes pouvoir le stopper avant qu’il ne recommence et brise une autre vie…merci de me répondre très rapidement car il y a urgence.
    Lilou

    • Bonjour,
      Si vous souhaitez des coordonnées il vous faut me téléphoner ou me laisser un texto avec cette demande.
      Courage! Geneviève Schmit

      • geffroy

        bonjour,
        je viens de prendre connaissance des différents témoignages et je me dis ouf je ne suis pas seule et je ne suis pas folle.
        Mon histoire ressemble bien évidement à celles des autres témoins : j’étais mariée depuis 30 ans une vie de couple sans histoire, trois fils, tout allait bien hormis un peu d’ennui…et puis voilà le prince charmant à fait son apparition et là tout à basculé en quelques mois : divorce,vente de la maison, déménagement etc…
        Mon PN est venu rapidement vivre avec moi au début tout allait bien enfin presque car j’avais quand même des signaux qui s’allumaient.
        Une amie m’a plusieurs fois alerter sur ses comportements : jalousie, jamais une attention ou rarement etc…
        Nous avons vécu 2ans et demi ensemble. Et le 22/11/2014 à 14 H 00 il m’a annoncé qu’il ne m’aimait plus et qu’il me quittait le soir même sans autres préambules !
        ma première réaction a été une douleur effroyable, je me suis sentie broyée, comme si ma vie s’arrêtait là.
        Et puis j’ai eu une réaction incroyable je lui ai dit immédiatement merci de me quitter !!! et je lui ai dit qu’il était vide qu’il ne savait pas aimer.
        Le lendemain il a déménagé.
        Depuis je vis seule mais je suis très entourée par ma famille et mes amis.
        Aucun d’eux n’a remis une seule fois en cause ce que je leur ai dit.
        J’ai été consulter rapidement un médecin psychiatre mais au bout de deux séances non remboursées j’ai opté pour une autre thérapie la sophrologie.
        je commence demain j’espère que cela va m’aider à retrouver le calme intérieur et surtout à dormir.
        Car cette relation même si j’arrive à l’analyser m’a laissé exsangue.
        Pour ce qui concerne mon PN il doit encore venir chercher des meubles et des affaires chez moi.
        Il essaye de m’imposer des dates mais je résiste car l’affronter tout de suite est trop compliqué.
        Je n’ai pas voulu vous faire la liste de toutes les bassesses dont j’ai été victime je pense avoir eu à faire à un petit joueur dans l’échelle de la perversion.
        J’ai pris conscience au mois de novembre que la relation était toxique d’ailleurs je lui ai dit que les choses allaient changer et qu’elles ne seraient plus jamais comment avant !
        c’était 15jours avant son départ…démasqué il a fuit.

        • Bonjour,
          La sophrologie pourra vous aider à mieux gérer les tensions qu’il y a en vous et c’est une bonne chose.
          C’est intéressant, à condition de réellement intégrer dans votre quotidien ces méthodes de sophro, de respiration consciente et même de méditation pleine conscience.
          Cela vous sera grandement utile et … gratuit après avoir investi dans 2 ou 3 livres qui vous apprendront les bases. Vous en trouverez dans ma bibliographie.
          Mais retenez qu’en dehors de ces méthodes indispensables pour gérer votre stress, il vous faut travailler votre confiance et estime de vous-même.
          Lisez l’excellent livre de Christophe André sur le sujet: Imparfaits, libres et heureux
          Avec ces deux axes de travail personnel, vous allez faire un grand pas vers VOTRE vie !
          Affectueusement, Geneviève Schmit.

          Vous pouvez me rejoindre sur mon Facebook Pro: Soutien.Psy

  179. Lo

    Bonjour,
    j’ai découvert votre site récemment et j’y ai trouvé beaucoup de réponses à mes questions. Je vous en remercie !
    Je viens de sortir d’une relation de 3 ans et demi avec un PN sans en avoir conscience.
    Pensez-vous qu’il soit possible de faire prendre conscience à un PN de son « état » et de quelle manière, et éventuellement le convaincre de se faire aider ?
    Nous avons un fils qui n’a que 8 mois, mais qui grandira avec ce père, et plus que tout je veux tout faire pour le protéger.
    Merci

    • Bonjour,

      Merci pour votre témoignage de reconnaissance.

      Pour ce qui concerne le père de votre enfant, je crois que vous connaissez déjà la réponse …
      Si monsieur est bien PN, il ne pourra évoluer de manière significative pour vous offrir, à vous et votre petit, un avenir serein et sécurisant.
      Et, toujours si monsieur est PN, la seule manière d’aider votre petit est de reprendre votre vie en main, de développer votre propre confiance en vous même afin de l’aider lui-aussi à avoir cette confiance et cet estime de soi qui lui permettront de gérer au mieux la situation.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Lo

        Merci pour votre retour ! Je caresse naïvement l’espoir qu’il aura l’esprit assez clair pour ne jamais faire de mal à notre fils ou le manipuler mais effectivement, après avoir lu des dizaines de témoignages, je me rends bien compte que j’ai très peu de chance de pouvoir protéger mon fils de cela à 100 %. Merci !

  180. elie marie ketty

    Bonjour,
    je suis une jeune femme des îles, famille recomposée, mariée a un homme plus jeune de 5 ans on a 2 jumelles, 2 ans de mariage. j’ai 4 enfants d’un précédent unions.
    notre vie était me semble t’il normale avec des difficultés que j’estimais normale, mais un jour la bulle de rêve c’est fissurée: mes filles âgée de 17 et 15 ans ont découvert que leur beau père avait installé dans leur sale de bain une caméra pour les regarder prendre leur douche. j’ai fini par porter plainte contre lui, le chassé difficilement de la maison et c’est en lisant des articles que je me suis rendu conte que je suis peut être victime d’un pn
    il na jamais voulu travailler, il restait a la maison regarder des films et le soir c’était a moi de faire bouillir la marmite, il n’avais pas de vie sociale je me sentait obliger de lui faire rencontrer des gens. mes enfants étaient les ados les pires qu’il connaissait alors que lui vendait la drogue au lycée. après cette découverte j’ai réussi a le traîner chez un psychiatre qui ma dit qu il est pervers psychotique et dépréssif agavé mais je n’arrive pas a le quitté il dit que je suis une parano,qu’il n’a aucun remort aujoud’huit.demain il me dit pardon pour le mal qu’il nous a fait et qu’il regraite, que je suis plus dépressive que lui. il ne veux pas se faire soigné; je n arrive pas a le fuir je suis lié a lui par des sentiments je vous ai donné les grands lignes je vie un enferre depuis aider moi merci

  181. Emmanuelle

    Bonjour,
    Un grand merci pour la qualité de votre site…
    J ai quitté il y a 3 jours mon ex, pn avec qui je suis restée 3 ans … Je crois savoir que la route de la reconstruction sera longue…
    Mais grace á cet espace de commentaires que offrez, c’est dejá une main tendue ..
    Votre site est exactement ce que l’on recherche lorsqu’on a été victime…
    Alors, encore une fois :mille Mercis.

  182. Cindy

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce dure récemment et je pense que ma mère étant une PN .
    Elle a toujours fais en sorte et fais toujours en sorte de montrer un beau visage devant les gens ,
    Et une fois chez moi j’avais le droit a de la haine dans son regard noir et m’écraser toujours et encore pour dominer chaque jour. J’étais une enfant très solitaire et mal dans ma peau, a l’adolescence je suis devenu anorexique et tout ça était bien entendu de ma faute. Et me faisait passer pour l’ado rebelle aux yeux de la famille. Maintenant étant adulte je suis soumise a elle et toujours peur de sa réaction. En plus de cela elle garde tous nos jouets et jeux de société genre une sorte de possessivité et même pas intérêt a toucher a cela comme ci que durant toutes ces années c’était un emprunt. Et maintenant qu’elle a un petit fils elle a installer un lit de bébé et parc etc… comme ci que c’est son bébé et quand je vous la bas elle prend le plein pouvoir sur mon enfant et me reconnais pas en tant que mère suggère que j’ai fais un enfant pour elle. Enfin j’aurai pu écrire un roman tellement il y’ en a des choses a raconter et cela me libère de parler.
    Merci a vous d’avoir pris je temps de le lire

    • Êtes vous contrainte de lui rendre visite avec votre enfant ??
      Courage! Geneviève SCHMIT

      • Cindy

        Je me sent contrainte car elle fais toujours en sorte que je vienne avec mon fils les week-ends
        Et m’isole de mon mari , pour mieux avoir de l’emprise sur moi.
        Je culpabilise déjà a l`idée de devoir garder mes distances avec elle et peur des représailles par rapport a mon bébé qu’elle me mette une pression et fasse des histoires.
        Voilà, merci d’avance

        • Vous n’avez pas le choix Cyndy … à condition de vouloir vous protéger et protéger votre petit!
          Or c’est votre devoir !!

          Elle joue sur votre point faible: ce sentiment de culpabilité…

          Ne donnez pas le pouvoir aux personnes toxiques !!

          Il vous faut impérativement apprendre à poser les limites sous peine de vous dissoudre avec votre petit dans l’acide toxique de votre mère.
          Lisez ce bouquin: http://www.soutien-psy-en-ligne.fr/blog/imparfaits-libres-heureux/
          A ce stade de votre vie, vous n’êtes plus la petite fille qui est obligée de se plier pour garder un toit.
          Vous êtes libre de construire votre vie … ou pas.
          Appuyez vous sur votre propre instinct maternel et demandez vous si vous souhaitez cette vie là pour votre petit …

          Vous avez en vous les forces indispensable pour vous libérer !
          Faites vous aider par une thérapeute pour renforcer votre estime et la confiance en vous-même !

          Courage ! Geneviève SCHMIT

  183. BASTARD

    elle m’a ruinée a tout niveau
    et j’ y retourne a chaque fois , pour retomber encore plus
    j’ai l’impression d’être fou
    je ne savais pas que cela existait , j’ai de la peine pour elle
    au bout de ma vie
    comment en sortir et rapidement

  184. Isabelle

    Bonjour,
    Je pense être la compagne d’un PN depuis 12 ans, on s’est marié il y a 1 an et demi, et maintenant veut me quitter …. Y a-t-il une possibilité de demander une expertise psychiatrique lors d’un divorce ?
    Merci pour votre aide

    • Bonjour,
      C’est votre avocat qui doit faire cette demande au Procureur me semble-t-il …
      Mais attention, c’est à double tranchant car vous êtes bien placée pour savoir à quel point un PN peut tromper son monde et … il trompe souvent les psy.
      Par ailleurs, il n’y a jamais une seule expertise, vous y passeriez aussi. Êtes vous certaine de contrôler vos émotions ?
      Courage! Geneviève Schmit

  185. medhi

    Bonjour, je souhaiterais prendre contact en privé pour vous raconter mon problème. Est-ce possible? Merci.

    • Bonjour,
      Il est toujours possible de prendre rendez-vous soit par mon agenda en ligne dans ce site, soit en me laissant un texto.
      Cordialement, Geneviève Schmit

  186. christophe

    Bonjour, merci pour votre site c’est ma fille de 23 ans qui m’a parlé de PN je ne savais rien de tout ça! je me retrouve a 3000% dans votre description! je suis un homme et mon PN est un homme tous les 2 divorcés avec des enfants. Ca fait presque que 6 ans que je vis cet enfer avec lui et il m’a tout fait! mensonges manipulations chomage à plusieurs reprises tromperies drogues partouzes j’ai vu mon mec sur des sites dans des situations sexuelles épouvantables. Par chance nous avons chacun notre appartement et j’ai du avoir une étoile pour ne pas vivre ensemble malgré son insistance! Je suis un bogosse intelligent et pourtant je me sent détruit par un PN qui me culpabilise me dénigre me critique me bat m’a isolé de mes enfants famille amis. Par chance je n’ai pas suivi sa déchéance dont il me rend responsable de la sienne c’est la personne que j’aimais le plus au monde et je lui pardonnais tout quand après des semaines il revenait en pleurant après ses bêtises et que je lui manquais ou qu’il n’y avait que moi pour l’aider. Merci pour votre aide car aujourd’hui je dois combattre pour enfin retrouver du bonheur! Car pour lui je suis responsable de ce qu’il fait de mal car je suis méchant avec lui! c’est une histoire de fou raconté brièvement! infiniment merci!

    • Bonjour Christophe,
      Merci pour votre confiance et pour votre témoignage.
      Vous êtes totalement drogué de cet homme … et la violence que vous exprimez parfois n’est qu’une réaction pulsionnelle à une situation qui vous détruit !
      Vous n’avez que deux choix: Réagir ou mourir.
      Prenez soin de vous.
      Amicalement, Geneviève Schmit

  187. Lau

    Bonjour,

    j’ai besoin de conseils pour aider ma fille à ouvrir les yeux et être sure que son copain est PN.
    Ma fille a rencontré son copain à l’âge de 16 ans, lui en a 21 ans, une relation assez forte s’est créé entre eux, au point qu’elle s’éloigne de ses parents, ses sœurs de son entourage. Comme il habite à plus de 400km de chez nous, ils échangeaient par sms, webcam tout le temps au point qu’on ne la voyait que pour manger. Il venait tous les 15 jours chez nous passer le WE. Au début, nous n’avons rien vu mais à un moment à force de voir notre fille qui pleurait et s’enfermait, on s’est posé des questions. Elle m’a dit bien plus tard qu’il lui faisait des crises s’il n’avait pas un compte rendu de ce qu’elle faisait à tout moment, il ne voulait pas qu’elle s’habille comme elle voulait, il ne voulait pas qu’elle sorte… Paradoxalement quand il était à la maison il était adorable, j’en ai déduis que c’était parce qu’il l’avait sous les yeux. Au bout d’un an, ma fille s’aperçoit que ce n’est pas normal mais elle pense que c’est elle malgré que l’on lui dit que non mais il est difficile de parler de cela avec elle, parce qu’elle prend toujours sa défense et qu’elle dit nous dit que l’on veut les séparer, donc à chaque fois nos conversations avaient l’effet inverse, elle trouvait du réconfort auprès de lui. Elle voulait fuguer, elle effectuait des menaces.
    A ce moment là, j’ai compris que l’on ne pourrait pas choisir pour elle, qu’il fallait qu’elle se rende compte par elle-même.
    Depuis septembre elle est dans un autre lycée et y reste la semaine, elle s’est fait de nouveaux amis et amies qui lui ont dit que la relation qu’elle avait avec son copain n’était pas normale, on retrouve notre fille avant tout cela, mais il lui a fait de nouveaux des scènes en l’insultant, il n’accepte pas qu’elle se fasse des amis masculins et surtout qu’elle vive ! jusqu’à présent je pensais à de la jalousie maladive mais est ce vraiment cela ?
    Elle a de nouveau accusé le coup en nous disant que c’était bon qu’elle en avait marre, qu’elle allait le quitter. Mais depuis une semaine elle fait marche arrière, elle n’a plus de tout le même discours.
    Jusqu’à présent elle était mineure et d’ici la fin d’année elle aura 18 ans !
    On a l’impression d’être impuissants, car tout ce qu’on lui dit pour lui ouvrir les yeux elle n’en tient pas compte. J’en arrive à me demander s’il faut pas que je l’emmène chez un psy pour qu’elle puisse entendre tout ce qu’on arrête pas de lui dire depuis 2 ans.

    • Bonjour Lau,

      Quelle souffrance de voir sa fille sombrer …
      Je pense qu’il faut tenter de la convaincre de voir au moins une fois une psy qui pourra l’aider à voir qu’il n’est absolument pas « normal » de se faire maltraiter par qui que ce soit, et qui l’aidera à trouver en elle la force de dire NON!
      Comme toutes les victimes, elle doit manquer de confiance en elle et doit avoir peur du rejet …
      Bon courage ! Geneviève Schmit

  188. Gwen

    Bonjour,
    je suis en couple depuis 10 ans et réalise depuis quelques mois que c’est avec un pn. son emprise est encore suffisement importante pour que j’hésite entre immaturité et véritable comportement pn mais dans tous les cas la situation ne me convient pas et j’ai décidé de tout faire pour en sortir.
    Nous avons un bien immobilier en commun, ma question est donc la suivante : puis-je (après quelques mois de séparation) esperer regler la situation materielle sans avoir recours à une procédure devant la justice (intervention d’avocat, dépot de plainte,…) ou bien est-ce que se séparer d’un pn finit innévitablement devant un juge ?

  189. esther

    Bonjour,

    tout d’abord merci pour ces articles mis à la disposition des personnes qui en ont grand besoin.
    Ces articles nous permettent de nous y retrouver, objectivement d’une part, puis cela permet à chacune de nous de se remémorer des paroles, des scènes…
    Pour ma part, je me rendais compte du malaise, je savais qu’il y avait toute une manipulation derrière tout ça, tout un intérêt. Mais comme c’est écrit dans l’un des articles, on devient accro, accro à quelque chose qui nous détruit, nous rabaisse.
    On se rattache à un espoir, au début on y croit, on espère, on reste. On part une fois, 2 fois, 3 fois et ainsi de suite. Et on est vite rattrappé par ce personnage manipulateur qui pleure, se met à genoux, dit que sans vous il n’est rien. On y croit et quelques jours après c’est reparti.
    En plus de la violence morale, j’ai connu la violence physique avec cet homme.Violence physique lorsque j’avais le malheur de voir un message d’une femme sur son portable, violence parce qu’une fois je n’ai pas daigné lui servir son café…
    Ma fille a été le déclencheur qui m’a permis de mettre un terme à tout ça. Très vite, la voyant grandir, j’ai voulu la préserver des paroles qu’elle pouvait entendre, et scènes qu’elle pouvait voir. J’ai profité qu’un jour il soit parti dans son domicile pour contacter mon propriétaire et lui demander s’il avait un logement de dispo. Il m’a dit que dans un mois, un de ses logements serait dispo.
    J’ai patienté, et comme le père de ma fille faisait sa vie pendant ce temps, sûrement avec d’autres « victimes », j’ai préparé mon déménagement. Je savais qu »il ne reviendrait pas de sitôt surtout que je venais de lui annoncer que j’étais enceinte donc pour lui j’étais « coincée ». Deux jours après lui avoir dit je fais une fausse couche mais ne lui dis rien. On arrive enfin au jour j… mon déménagement. Pendant un mois j’ai prié en espérant qu’il ne revienne pas. Mes amis m’on aidé à déménager. Une fois installée dans mon nouveau logement, je lui ai envoyé un message lui disant que j’avais fait une fausse couche et que dorénavant s’il veut voir sa fille ça sera une fois que j’aurai fait des démarches juridiques (sachant qu’il ne voulait voir sa fille que pour avoir la main mise sur moi).
    A partir de là, je n’ai plus décroché à ses appels, je n’ai plus écouté ses messages, j’étais déterminé même si psychologiquement je restais faible mais pour ma fille je n’avais plus le choix.
    J’ai entamé les démarches juridiques, j’ai pris un avocat qui a bien dressé son profil de pervers narcissique.
    J’ai eu le droit de garde de ma fille (du moins elle est domiciliée chez moi). Son père devait faire les démarches auprès d’une association afin de pouvoir voir sa fille une fois toutes les 2 semaines dans cette structure (de manière surveillée), surtout qu’il ne savait toujours pas où l’on habitait. Il n’a jamais contacté cette association.
    Et cela fait bientôt 2 ans que ma fille ne voit pas son père. Et elle s’en porte bien.
    Je me reconstruis et ma vie est plus stable qu’avant.
    J’apporte mon témoignage afin que cela montre que l’on peut s’en sortir, et qu’il faut vraiment tout faire pour se sortir de là car c’est vraiment destructeur.

    Merci à vous pour ce blog qui aide et aidera pas mal de personnes.

    • Un grand merci à vous Esther pour se témoignage positif sur une situation pourtant bien « délicate »!
      Surtout, qu’il continue de ne pas s’occuper de la petite … c’est sa plus grande chance de pouvoir grandir sereinement!
      Pensez à vous aussi …
      Affectueusement, Geneviève Schmit

    • GUEGUEN

      BONJOUR

      COMMENT AVEZ VOUS FAIT POUR TROUVER UN AVOCAT QUI ARRIVE A DRESSER SON PROFIL DE PERVERS NARCISSIQUE?

      merci

  190. Isabelle

    Je vais faire suite à mon premier message et détaillé .
    J’ai 45 ans maman de 3 filles.ma fille aînée est d’un papa différent je l’ai quitté quand elle avait 2 mois.j’ai ensuite rencontré mon ex mari adriana avait 8 mois .
    Pas très beaux (hideux diraient mes amis) mais cultivé (mise en avant d’avoir su lire le journal à 4 ans quelqu’un de très maniaque ), pour moi qui était un peu « bordelique » ce fut rock in roll .mais j’ai changé , avec un QI supérieur et une culture générale implacable . d’ailleurs il devait toujours avoir raison et beaucoup de repas se passaient avec un dico ou internet.
    Je n’ai pas fait de grandes études mais même en étant très complexée physiquement je me sentais un peu intelligente et avec une bonne éducation .
    Tout ceci le peu d’assurance à été écrasé sans que je ne m’en aperçoive.
    J’étais nulle ,
    Le ménage n’était jamais bien effectué je ne devais plus repasser ni et tendre car je le faisais mal
    J’étais trop affectueuse et gaga avec mes filles ce n’étaient pas leur rendre service .
    Les devoirs je ne les faisaient plus car je m’énervait pour un rien je devenais agressive à avec tous le monde et je cherchait les conflits..
    Mes boulots n’étaient jamais assez bien et heureusement que je « l » avait lui avec son statut de gendarme donc bon salaire et logement gratuit.
    Mes parents nous ont aidé énormément financièrement à cause de mes dérivés dépensière. .. (selon ses dires)
    Pour lui j’avais était très mal éduqué et il se grossit de m’avoir un peu changé.
    Il me disait que j’avais un problème mental même si les docteurs ne trouvaient rien .
    Si j’étais vraiment malade aucune compassion il fallait que et je cite « me bouge le cul  » et que « j’arrête de me branler les couilles  » hoo le mot « couille « je l’avais à toutes les sauces .
    Pendant 3 ans il ne m’a pas touché car disait – il j’étais vilaine dans mes comportements et ne lui donnais pas envi car lui n’était pas comme tous les hommes à traîner au bistrot tromper sa femme ou dire des je t’aime qu’il ne pensait pas … il était droit dans ses bottes lui …ça aussi qu’est ce que j’ai pu l’entendre. ..
    mes filles ne se faisant faire des gatouilles que par lui moi je les faisaient pas bien
    c’était la bagarre le week end pour savoir laquelle pourrait dormir avec lui et moi je dormait dans leur chambre car je ronflais.
    Il me disait que je n’avait pas d’humour quand ils se mettaient à 4 pour se moquer de moi ….je devenais un meuble que l’on ne respectait plus .
    Le plus dur est d’avoir perdu mes enfants …
    et que mes parents si papi et mamie gâteau soient mis aussi de côté et il continue à envoyer des lettres recommandées avec tous les articles de loi qui vont bien à mes parents aussi.
    mes filles ne veulent plus me voir ni même me parler au tel mais il m’accuse d’abandon familial menace de me déchoir de mes droits parentaux et veut me faire passer pour une indigente sans morale et avec tous les vices.
    Voilà ….quite à vivre le pire j’aurais préféré être battue avoir des marques pour être crue et avoir un statut de victime bien visible …

  191. Isabelle

    Voilà …je viens de réaliser que je suis une VICTIME et je commence à accepter le fait …
    Mes filles (20,16 et 13 ans) ne veulent plus me voir ni me parler depuis 1 an 1/2 .
    mon ex mari est gendarme donc plus que crédible (je doute donc beaucoup …est ce que ce n’est pas moi la pn ) ?
    j’ai a mon actif 2 ts ,un orteil dans l’alcool que j’ai pu très vite retirer.
    J’ai vu plusieurs psy avant de trouver le bon et surtout la motivation pour m’y rendre puisque je ne savais pas si ce n’était pas des élucubrations d’une bipolaire oui car mon ex me fait passer pour folle avec une hp de 3 mois .
    A l’issue j’ai pas cédé à sa dernière trouvaille me prendre mon chéquiers et cb car j’étais dépensière (ça c’est un peu vrai …depuis longtemps).depuis on divorce annoncé aux filles et à mes parents (moi je ne l’ai su qu’une semaine après car selon mes filles « papa ne voulait pas te faire de la peine !!).
    En lisant votre page je me retrouve en tant que victime car parler me manque car je ne sais jamais si mes interlocuteurs vont me croire ….
    même avec mes parents ….
    merci….

  192. emilepaul

    Bonjour,

    Votre site internet, les informations qu’il contient, vos videos… Tout cela est déjà un soutien. Certaines vérités sont dures à entendre, mais accepter est salvateur. Merci d’être honnête quand au rôle possible que peut jouer la « victime » pour se sortir de cette relation et tous les conseils que vous donnez.

    Je sens instinctivement une sorte de soulagement à l’idée de me sortir de cette relation. J’ai beau avoir des doutes, ne pas vouloir accuser la personnes avec qui je suis en contact de tels comportements ni la juger, savoir que j’ai aussi ma part de responsabilité, mais je ne peux en même temps que reconnaître de manière presque évidente (émotionnellement aussi) des caractéristiques d’une relation ou je suis manipulé, dépendant, sans cesse dans le flou, dans un mode de communication unilatéral agressif, sans argumentation possible de ma part etc etc. Mes amis se sont inquiétés de me voir amaigrit, méconnaissable (6kg de perdus), triste, stressé.

    Aujourd’hui grâce à moi, mes amis, à vous aussi en partie, je me retrouve et prends soin de moi physiquement et psychiquement.

    Merci donc.

  193. LORILLOUX

    Bonsoir,setre i seulement j’avais pu vous lire il y a quelques années,je m’en serais peut sortie plus facilement…J’espère que toutes les femmes encore dans cette situation sauront appliquer tous vos conseils.
    J’ai vécu 15 ans avec un PN,et il y a 2 ans ,le 11 septembre 2012(je n’ai pas choisi cette date mais avec le recul je dis souvent que cette date est pour lui,semblable aux tours jumelles:son monde s’est écroulé),j’ai décidé de partir un soir avec notre fils agé de 14 ans,alors que son père était parti travailler. Nous nous sommes sauvés avec pour seuls bagages 1 valise pour moi et un sac à dos pour mon fils. Je n’avais pas de voiture,donc ma fuite était limitée dans l’espace. Je suis allée immédiatement signaler notre départ à la gendarmerie parce que je savais qu’il m’accuserait de « kidnapping » d’enfant. Nous avons été hébergé à droite à gauche par des amis et je me suis battue comme une mère enragée pour trouver un logement(seule,comme une « grande »,parce que malheureusement la société m’a fait comprendre clairement qu’ayant un emploi,je n’étais pas prioritaire pour etre relogée).
    Si j’ai pris la décision sans doute un peu folle mais salvatrice de partir en l’espace d’1/4 d’heure,c’est parce que j’étais arrivée au bout de cette perversion psychologique,mon corps et mon esprit n’en pouvaient plus.Mon dernier instinct de survie s’était déclenché,et il faisait place à l’action.
    Comme vous dites,bien que n’étant pas pratiquante ,la prière n’a cessée de m’aider et je me suis toujours dit qu’il y avait quelqu’un qui me protégeait,qui m’aidait à survivre mentalement.
    Nous sommes repartis à zéro,juste quelques vêtements et un toit. Mon seul regret dans tout ça,c’est que je n’ai rien conservé de mon passé,je n’ai plus de photos des 14 premières années de mon fils,plus aucun vêtement de lui lorsqu’il était bébé,je n’ai pas pensé à prendre des documents administratifs,c’est comme si ces 15 années étaient parties en fumée,c’est bête,mais j’en pleure encore souvent même 2 ans après.Mais malgré toutes ces larmes,c’était le prix à payer pour renaître une seconde fois.
    Aujourd’hui encore le problème est loin d’être résolu puisqu’il a décidé de faire ce qu’il voulait par rapport à la garde de notre fils malgré la décision de justice ,il devait y avoir une enquête sociale qui n’a jamais eu lieu. J’ai baissé les bras avec la justice,je tente maintenant de me reconstruire parce que ce sont des êtres que je compare à des vampires,ils vous prennent tout votre Etre,toute votre âme parce que c’est leur seul moyen pour eux de survivre,sans une proie,ils n’existent pas,ils ne sont rien,ce sont finalement des êtres faibles et lâches.
    Ils vous détruisent tellement que vous en devenez paranoïaque,je passe mon temps à me méfier des autres,je sors assez rarement mais lorsque je le fais,je ne cesse de regarder s’il n’est pas là,mon coeur s’emballe et je tremble dès qu’une voiture ralentie à coté de moi(puisqu’il m’a dit qu’il « avait une vidéo de moi montrant que je suis sur mes gardes dans la rue »),dès que je monte en voiture je ferme à clé,chez moi,je ne réponds plus à l’interphone,etc…voilà une partie infime des dégats mais il faut avancer. Et surtout( ce que je n’ai pas fait assez rapidement),il faut cesser immédiatement de répondre à leurs appels et leurs messages,vous ne ferez qu’entretenir leur folie.

  194. Santana

    Bonjour,
    Malgré tout me recherche et même si je me reconnais des victimes de ce que vous appelez un PN j ai de mal a croie puis au debout je penser que ça devenais de son problème avec l alcool et ça séparation bref trop long pour expliquer ici avec des mots,
    Cordialement

    Santana

    JE JUSTE BESOIN DE FAIRE ECOUTER CE QUE JE ENREGISTRER DE 3 JOURS DE DISPUTE A UN PROFESSIONNEL PUIS BIEN SUR JE SUIS COMPLÈTEMENT DANS LE DOUTE  » que c est moi la coupable que ne comprend rien que prend tout au premier degré que ne pas de humour et après il a passer a me dénigrer et sous estimer de plus en plus mais le problème es que quand il ma dis la première fois va te faire foutre devant ces amies CES AMIES AVAIT L HABITUDE au parement et avec les mois les années (3 ans) je compris bien sur qui tout ces amies accepte ça vulgarité et agression verbale comme ça que viens de rien parce il es ivre et parce que il est celui que a aider tout le monde qu il entoure et pour ça séparation il si fait passer comme la victime auprès même de ces amies a elle et même la famille a son ex un truc de fou au alors c est moi que est folle le 04 10 je vais voir une psychologue puis je besoin de faire écouter nous dispute puis moi quand j écoute j ai de mal a croie a mes oreilles

  195. GAUTHIER

    Bonjour,

    TOut d’abord je vous remercie d’avoir ce blog qui traite d’un sujet qui n’est pas évident, dans lequel on s’y retrouve à nos dépend.

    J’ai 30 ans et je suis avec quelqu’un depuis 2 ans, avec lequel je fais tout pour avancer depuis le début de notre histoire.

    Mon message consiste simplemnt à 2 anecdotes qui m’ont marqué dans me vie de couple, je ne sais pas si mon ami est un MPN, toujours est-il qu’il occasionne chez moi des ressentis de bien-être comme de profonde tristesse et de doute.

    Par peur je me renseigne et évite de retomber dans un piège que j’ai déjà connu à mes 21 ans…

    1.
    Cette nuit je dormais mal je suis donc allée me coucher dans le salon pour ne pas l’embêter et pour être plus à mon aise. J’étais tracassé car on achetait notre future maison et on attendait la réponse de la banque.
    On est samedi et je travaille ce matin, lui non.

    Je me réveille, regarde l’heure, il est 7h ! Quoi mon réveil n’a pas sonné ?
    Je file au boulot sans me doucher…

    Je lui écris un message :
    – « Tu n’as pas entendu mon réveil sonné ce matin ? »
    – « Si, d’ailleurs il a sonné plusieurs fois, ça m’as réveillé, je suis allé l’éteindre. »
    – « Tu n’as pas pensé une seule seconde qu’il fallait me réveiller pour que j’aille travailler ? Il en pense quoi ensuite mon employeur ? »
    – « Tu n’avais qu’à pas aller dormir dans le canapé. Et pourquoi d’ailleurs ? »
    _____________________________
    2.
    Vendredi soir, je travaille toujours le lendemain 😉
    Il n’était pas là de la semaine, en déplacement jusqu’à ce soir, il est allé directement à sa répétition de musique.
    A 22h30 je me couche et bouquine un peu, j’éteins la lumière à 23h.

    23h30 : (la clé dans la serrure)
    – « Y a quelqu’un là-dedans ? … y a quelqu’un là-dedans ?? »
    – « Oui … je suis couchée. »

    Il ouvre la porte, et reste là, debout dans l’entrebâillement de la porte :
    – « Tu es déjà couché ? J’ai les meubles d’IKEA à décharger ! »
    – « Bonjour, oui je suis couchée je travaille demain ! Et le bisou ? »

    Il s’approche et vient (enfin) me faire un petit bisou en disant bonjour.
    – « Tu viens m’aider ? »
    – « Non je suis couchée, on s’en occupe demain.. »
    – « J’ai déjà les courses demain »

    Voyant mon air laconique toujours allongée dans le lit il fait demi-tour en laissant la porte entrouverte et la lumière du couloir.
    Je l’entends faire ses allers-et-retour de la voiture vers l’entrée.
    Au bout de 5-10 min, sortie de mon sommeil je décide d’aller discuter un peu et je vais le voir.

    J’entends la porte d’entrée ce fermer, en arrivant je lui dit :
    – « Finalement tu as réussi à décharger tout seul ? »
    Dans le même temps il me dit :
    – « C’est trop tard pour venir m’aider ! » sur le ton un peu rigolard.

    Ces anecdotes semblent être peu d’actualité par rapport au sujet mais je me demandais s’il y avait une certaine manipulation dans tout ça ?
    Ou es-je simplement affaire à un « simple » narcissique.

    A savoir que mon ami à vécu dans la meilleure des familles qui soient et il donne tout à ses parents.

    Merci encore pour votre blog.
    J’espère que certaines se retrouveront dans mes anecdotes.

    • Bonjour,
      Dans ce que vous décrivez il n’y a pas de quoi étiqueter PN, mais par contre cela montre qu’il y a vraiment un problème dans le « couple » … un manque de respect et d’attention évident …
      Est-ce le moment d’acheter ensemble une maison ? …
      Courage! Geneviève Schmit

  196. Lucie

    Pervers narcissique OU autre?

    Je retrace mon histoire ..
    14 ans, c’est l’age depuis lequel il partage ma vie, c’est aussi le nombre d’années depuis lequel nous sommes ensemble. J’ai passé la moitié de ma vie avec lui.
    Issue d’une famille de classe moyenne, j’était une éleve qui avait des notes correctes, sans plus, j’aimait rigoler avec mes copines, j’ai eut une education ni trop stricte ni laxiste, je me suis toujours sentie délaissée affectivement dans ma famille,
    Lui était issue d’une classe modeste, éleve moyen, il faisait parti des « populaires » du college, niveau education plutot laxiste, au niveau familial, c’etait particulier :sa mere mentait a ses enfants et a son mari, le pere était parfois infidele et aussi violent. Il savait etre drole mais parfois il etait insultant. Ce sont mes souvenirs car je venait chez eux de temps en temps, en tout cas ils ne m’ont jamais rien fait de mal .
    Au début, les 3 premieres années, notre relation était idyllique, enfin la seule ombre était ces quelques mensonges (2/3) que j’ai vite découvert car j’était perspicace à ce sujet. Des mensonges qui reposaient sur sa situation familiale, sociale, et parfois sur des bêtises du genre conduire sans permis, voler des legumes…bref rien d’alarmant vraiment au sens propre mais j’ai toujours détesté le mensonge donc celà allait à l’encontre de mes valeurs.
    Je lui en ai rapidement fait part.
    Les années passent…vite …je suis amoureuse, lui aussi (? à l’heure actuelle je me permet de me poser la question sur ses sentiments passés)
    J’ai alors aux alentours de 18 ans, je rentre du lycée pour me rendre à un cours particulier chez moi, ma mere m’avait appelé le matin même pour m’en informer,
    Mon copain m »appelle et me dis viens chez moi j’ai qq chose à te dire, je lui dis alors que je ne peux pas car j’ai un cours.
    Il me rejoint alors sur mon chemin, me dis que mon cours peux attendre car il voulait feter l’obtention de son code avec moi et ses parents, donc il m’embrouille et me gifle devant les yeux médusés des passants, un d’eux lui fera la morale, mais il le menace de le frapper à son tour.
    C’est la toute premiere menace physique et verbale dont je me souvienne! Quand j’y repense je me dis que j’aurait dut partir! Je ne m’y attendais pas du tout!
    S’en suivra des années ponctuées de tendresse, de mensonges, de tendresse, de rabaissements, , de tendresse, de claques, de tendresse, d’insultes…
    Je n’avait que tres peu de répartie, je n’ai jamais vraiment sut faire face aux mauvais agissements, je n’y ai que tres peu été confrontée dans ma vie…sauf avec lui.

    Puis, nous nous décidons d’acheter une maison, étant encore étudiante, je la choisie avec lui mais je n’en deviens pas propriétaire car je n’ai pas de ressources pour investir.
    Cette maison étant tres petite, il se met pour objectif que nous aurons une tres grande et tres belle maison…
    J’ai tres vite compris qu’il voulait briller par la grandeur, qu’au delà du confort ou de l’ambition se cachait une revanche sur sa vie, sur sa famille…c’est pour celà qu’il est alors devenu chef d’entreprise, dans l’idée de devenir aisé financierment
    Son statut lui permettait aussi d’assouvir son pouvoir dominateur, ses salariés étaient menés à la baguette, puis, étaient dénigrés, rabaissés, certains ont démissionnés.
    Il travaillait beaucoup, de plus en plus, la fatigue le rendait insuportable, mais au fil du temps, et de plus en plus, même sans fatigue, même en vacances, il était épisodiquement invivable,
    A la meme période il coupera les ponts avec sa mere apres des années de disputes, car elle laisse tomber ses enfants au fur et à mesure qu’ils grandissent, les critique, affabule à leurs sujets, mais leur demande de l’argent ,des services…

    Je ne sait pas quelle insulte je n’ai pas eut de sa part, je devenait faible, pour lui j’était bonne à rien alors que je travaillait pour un salaire plus que correct et que je poursuivait mes etudes, en plus, j’était active pour réaliser les travaux de notre future maison, je ne me laissait pas aller, bref ma vraie nature était bien là mais j’était devenue affaiblie.
    Un jour je suis partie, je suis retournée chez mes parents,il a commencer un chantage terrible, puis je suis revenue, son comportement étant identique, je l’es prévenue que je pourrait repartir donc je suis repartie 2 mois apres pour avoir mon propre chez moi.
    Je cherchait du travail dans le metier de mes reves, je ne trouvait pas, alors j’ai fait un travail sur moi. Apprendre à m’affirmer, j’ai appris, mais ce n’en était que des balbutiements. Je me suis recentrée sur moi , je pense que celà m’arrangeait de ne décrocher aucun entretien.1 mois apres mon enménagement, il m’a recontacté, fait la cours, il a ramé et pourtant j’avait bien des prétendants..Au bout d’un mois il a réussi, comme vous dites Genevieve, dans votre site, c’est comme l’alcool une goutte suffit! C’est vrai!
    Il a insisté pour que je revienne, il lui aura fallu un an et demi pour me convaincre de revenir chez lui. J’avait posé mes conditions : aucune insulte, aucun dénigrement, respect,plus de menaces physiques, plus de mensonges. Je lui ai repeter maintes fois celles ci avant de lui dire oui;
    Je lui est aussi conseiller de consulter un psychologue spécialisé en violence conjuguale, il l’a fait.
    Je suis revenue, j’était au chomage, il m’a épauler pour monter mon entreprise.
    Je n’entendait aucune insulte, aucun dénigrement…18mois PLUS TARDj’ai eu un accident et en parallele mon entreprise à coulé.la sienne aussi. Il reprend un emploi moi aussi, et mon intuition m’alerte, il voit une collegue. Je mene l’enquete et le menace de le quitter. Et là je ne peux plus le respecter…j’ai de la haine, je lui fait vivre l’enfer tel que je l’ai vécu avec lui.
    Les choses se calment, pleines de promesses, il veut me faire oublier,alors tout deviens rose, il veut m’épouser, je lui pardonne tout doucement.
    Nous décidons de travailler ensemble et fonder une entreprise commune et nous nous marions, les mois passent, malgré des regles définies des le départ. Il me fait des reproches sur mon boulot
    Puis de façon épisodique me dénigre de nouveau, m’insulte (certe celà est plus rare 3/4 fois par an, c’est « moins pire « qu’avant) mais dans le fonds c’est pareil, les mensonges se sont bien calmés, oui mais, il n’y a rien de rose :

    Si Monsieur va bien, si on a signé un gros contrat par exemple, là il m’aime, c’est très marqué, si il viens d’apprendre que son crédit pour avoir sa voiture coupée est refusé, il me hait, je sait que je vais en baver de prime abord seulement…Dénigrements et reproches fusent mais je suis devenue un vrai soldat

    Mon comportement
    Avant(des années de celà) Je pleurait à ces remarques et ce devant lui, bien sur il en rajoutait une couche : va pleurer tu sait faire que çà
    Puis j’ai commencé à avoir du répondant mais je finissait en larmes mais à me cacher dans la sdb, car je comprenait que mes larmes semblait être une victoire pour lui.
    Progressivement, j’ai appris à controler mes émotions.Se retenir de pleurer, pour pleurer plus tard,seule et loin, pour lacher la pression, je fait un peu de sport pour évacuer.
    Désormais à ces remarques, c’est du tac au tac, il m’attaque, je maitrise la contre attaque, je lui renvoi celle ci et il reste sans voix, plus de répondant!
    Ses menaces de me frapper, je m’en tape, mon regard deviens froid, j’ai pas peur, il arrete.
    Je lui est dis récemment que je ne pleurerait plus jamais pour lui, qu’il ne le méritait pas.

    Parfois j’aimerait partir car je me rends compte qu’il ne m’aime pas vraiment avec le recul ….oui mais je l’aime pour l’autre personne qu’il est. Je hait la personne obscur qu’il est mais j’aime l’autre, c’est un dilemme… Je suis combattive, j’ai peut etre acquis un certain répondant, mais celà ne sert qu’a me proteger , celà n’empeche pas les tentatives de sa part!
    Je doit rester encore car nous avons une entreprise en commun, une maison et un chien qui m’aime sincerement!
    Je doit trouver des solutions à ces sujets, pour l’instant je combat,

    Pour moi ce ne sont pas des hommes, c’est des trouillards de la vie qui n’ont rien entre les jambes et qui se choisissent un bouc émissaire, d’ailleurs je lui est déjà dis « tu as besoin de crier, de dénigrer et de menacer pour prouver que t’es un homme? un homme un vrai n’a pas besoin de çà!  »
    Je ne veux pas me laisser faire, c’est fini, par contre jamais je ne pourrait de moi même ET sans attaque de sa part, le critiquer, le denigrer ou autre.
    Je n’ai pas perdu mes valeurs, j’ai décidé de ne plus être une victime, même avec mon répondant celà ne changera certainement jamais le fonds.

    Je ne sait même pas si c’est un PN ou si il y autre chose…

    • caro

      C’en était un, j’espère que vous pouvez en parler au passé. Merci pour ce témoignage éclairant

  197. Kerremans

    Bonjour,
    j’émerge actuellement d’une relation avec un pervers narcissique. Cela a été très loin. C’est un de mes collègues de travail. Il parvenait à me faire faire absolument tout ce qu’il voulait, comme si je n’avais plus aucune volonté propre. J’en étais malade. Il ne me respectait pas et moi non plus. Impossible de lui dire non, même si je savais que j’allais souffrir par la suite. J’avais toujours si peur qu’il vienne dans mon bureau car parfois il passait, parfois pas. Il arrivait qu’il fasse des « crises » de colère sur moi, quand je refusais de lui accorder des traitements de faveurs par rapport aux autres travailleurs.
    Une collègue m’a soutenue et nous avons demandé à la direction de lui interdire l’accès à mon bureau. Il a tenté de me faire changer d’avis mais j’ai tenu bon. Suite à cela, il a totalement peté un cable, sur le directeur et s’est fait renvoyé.
    J’ai eu 15 jours de répis.
    Il vient chaque jour ou presque, il rode avec sa voiture autour du boulot, il se gare devant ma fenêtre, il est venu la semaine passée dans mon bureau. Je suis morte de peur. Car j’ai peur qu’il parvienne à me récupérer. Et il se rapproche de plus en plus. Je me sens impuissante. J’ai de plus en plus de mal à résister pour ne pas l’appeler, ne pas reprendre contact, alors que je sais que ce serait accélérer ma perte.
    Pourquoi, après tout le mal qu’il m’a fait, je me surprend à penser à lui plusieurs fois par jour comme s’il était l’homme de ma vie? (pour après me raisonner heureusement!).

  198. Angély

    Bonjour , ça va faire un mois que j’ai rompue avec ma copine et j’en suis encore toute peiné et j’ai envie de me venger , lui rendre tout le mal qu’elle m’a fait.
    je pense souvent au suicide , tellement ma tête est comprimée.

    Notre relation a commencée le 10 Août 2013 , déjà elle commençait mal , elle était en dépression et me jetait , puis me reprenait a sa guise , en me répétant , souvent tu as quoi comme passion , je lui ai dis que j’aimais bien l’art , visiter les musées et me dire qu’elle genre de peintre j’aimais etc… me disait laisse moi une semaine pour réfléchir sur nous notre relation et ceci 4 fois de suite elle me l’a fait. elle commençait souvent par me dire que j’étais inculte , elle cherchait souvent le conflit , je l’invite au jour de l’an pour lui présenter mes amis elle ne vient pas , et d coup j’ai passer mon jour de l’an a la reconquérir au lieu de m’amuser.
    une fois au restaurant je lui fais une remarque et s’en va du restaurant en me laissant comme une vieille chaussette , je sors du restaurant pour prendre le métro  » elle commence a crier ne me suit pas , mais n’importe quoi .
    Avec ses amis elle se montre toujours gentille aimable limite elle fait la roue comme un pan , pour montrer qu’elle est forte alors que c’est tout autre … »une fois je lui ai dit pour quoi tu te montre différemment avec tes amis , et m’a répondue que j’avais raison , je lui ai dit sois toi même …
    Après elle faisait tout pour m’aider a trouver du travail , s’occuper de mes problèmes de santé etc, mais je pense qu’il y’avait un intérêt pour elle de faire ça .. Ma mère disait que je ne faisais pas attention avec l’argent que je n’arrivais pas à mettre de coté , et ça ça lui a servit de croustillant , et me disait souvent , meme plusieurs fois il faut que tu arranges ça sinon , je ne pourrai jamais m’installer avec toi . A chaque fois que l’on se disputaient , ça lui arrivait de me dire de rentrer chez moi , car elle supportait pas les disputes et moi j’etais limite a genoux pour qu’elle ne me jette pas , mais rien que dy penser qu’es ce que j’ai été idiote . et toujours les même choses , tu ne parle pas avec mes amis , alors qu’elle me laissait jamais en placer une , elle prends tout l’espace et parle sans cesse de la même choses , et quand je voulais m’exprimer elle m’écrasait , j’etais totalement sous sont emprise.
    mais amis n’en pouvait plus d’elle , elle parle trop et pendant des heures non stop et t’en laisse même pas en placer une. la première fois que je la présente à mes amis elle parle ouvertement de son ex , qu’elle a tant de mal à oublié , alors que je suis la , et se rattrape en disant a mes amis qu’elle m’aime , physiquement elle est parfaite etc.. d’ailleurs c rare qu’elle m’est dit je t’aime et me reprochait souvent que je lui sortait a tord et a travers.
    Août 2014 pour nos un an , je n’avais pas acheté de cadeau , car on s’était disputé quelques jours avant , et me disait qu’elle avait fait le point sur notre relation et qu’a la prochaine dispute c’était fini , c’était toujours de ma faute , elle rejetait tout sur moi et se remettait jamais en question , revenons a nos un an , nous avions rendez vous au restaurant a 20h 30 et je lui ai dit que je n’avais pas acheté de cadeau , et que je filai en acheter un , et me dit tu ne pouvais pas garder ça pour toi , y’a toujours un truc qui ne va pas , j’en ai marre , je commençais a avoir la pression qu’elle me laisse tomber a nouveau , une fois le cadeau acheté je lui dis j’aurai dix minutes de retard , et me dit si tu n’arrives pas à 3O je me barre et j’essaie encore de me battre , me mettre plus bas que terre pour qu’elle accepte un battement de 10 minutes elle accepte et j’arrive pile poil a 20H30 elle tire une tronche , je tremblais comme une feuille se jour la , je devais avoir une tension elevee , et a chaque fois je me plaignait d’elle auprès de mes amis , médecin autre et me disait que ce n’était pas normal qu’il fallait que je la quitte et au restaurant elle me dit que le cadeau elle l’a laissé au travail , je lui dis c pas grave ,et m’embrasse comme une folle devant tout le monde , alors qu’elle ne ressentait plus rien pour moi , j’étais juste un objet pour elle qu’elle utilisait a sa guise .
    Elle critiquait souvent me mère , d’ailleurs ma mère ne l’aimait pas , elle essayait de la manipuler , mais ça ne marchait pas , critiquait souvent l’appart de ma mère , et mardi 19 aout étant a bout de notre week end passé ensemble , jarrive a son travail et me sort je me suis tellement amusé avec Pauline , style contrairement à toi , et hop on sort de son travail et je lui balance toute ses vérité , se met en colère et me dit prends tes clefs c fini entre nous . je lui ai dit j’en marre aussi tant mieux , vendredi 22 aout , je reviens a la charge pour qu’elle s’excuse de tout le mal qu’elle m’a fait , et me dit je n’ai pas a m’excuser , je n’ai rien fait et la je la met par terre , lui prends son portable et je cours avec , j’avais perdue tout contrôle de moi même , j’ai cru que j’allais la tuer , elle me fait tomber par terre et a poser une main courante contre moi aidez moi je n’en peu plus ; ma psy m’a dit que c’était une perverse narcissique , et de me méfiez qu’elle peut revenir malgré que ça soit elle qui est coupé contact

  199. LC

    Merci, Genevieve, vos explications sur le PN sont très claires.
    Après 5 ans d’une relation amoureuse très forte, croyant à 50 ans trouver enfin mon Prince Charmant, je viens ce soir de lui dire /NON tu ne rentres pas..Il a ose encore me dire qu’il est seul alors qu’il était parti en bateau avec d’autres femmes.. et cela depuis 5 ans..J’ai perdu 4 kilos cette semaine..Il m’a psychologiquement détruite et fait perdre tout confiance en moi, a écarté mes enfants, mes amis..effectivement, j’ai eu envie de mourir..il m’a menti, plusieurs fois lui dis »c’est fini » et à chaque fois à trouvé le moyen de me faire retomber dans ses bras.De plus j’ai trouvé des sites de relations (pas honnêtes)sur lesquels il trouve ses femmes et peut etre des hommes..TRES DUR 5surtout après divorce, déménagement et décès mon Papa. j’ai eu le droit à tout….ne peux dormir sans somnifère et essaie de ne rien prendre la journée (anxyolytique..) incapable de travailler…..cela est un résumé de ma vie depuis 5ans. très dur ;Courage aux personnes dans ce cas. Merci Genevieve (je savais tous ça sur le PN mais me suis voilé la face)

    • Quelle souffrance, quelle déception et … quelle courage de faire face !!
      Tenez bon et faites vous aider .
      Affectueusement, Geneviève

      • antonino

        Bonjour,
        je voulais faire part de ma douloureuse expérience, j’ai 44 ans, j’ai rencontré une femme de 5 ans mon aînée, il y a plus de 7 ans de cela, non avons eu une relation, nous nous sommes revus 6 ans plus tard, je sortais d’une très grosse déception sentimentale, on s’est revus au cours d’une soirée,de la elle m’a dit je t’ai retrouvé, je ne te quitte plus, ça fait 6 ans que je pense à toi, s’en est suivi une histoire passionnelle, elle était vraiment aux petits soins, pleins d’attentions, a un tel point qu’en quelques semaines j’avais complètement oublié, ma précédente rupture, « la femme de ma vie » était la « enfin », je suis très vite tombé dans un état de dépendance, on était vraiment fusionnel, à tel point que je lui ai proposé de venir emménager avec moi, en plus aller chez elle était très compliqué, un de ses ex, de 20 ans son cadet, était ommnis présent leur histoire soit disant « sex friend » c’est terminé avec la gendarmerie car lui était très amoureux, elle est donc très vite venue dans ma maison et a quitté son petit appartement, dès lors les choses on changé,les premières semaines elle n’était pas à mes cotés, je m’occupais de tout seul, je lui en ai fait la remarque après 3 semaines je l’avoue de façon pas très diplomate, je lui ai dit des enfants j’en ai deja deux j’en cherche pas une 3eme, je ne cherche pas une bonne non plus mais une personne présente a mes cotés, elle c’est reprise mais ne m’a jamais pardonné de lui avoir pointé son comportement, elle etait tjrs aux petits soin avec moi, mais je sentais bien qu’il y avait qq chose qui avait changé,a l époque on a connu malgré tout une très belle période de bonheur, les gens nous enviaient,j’étais fou amoureux, en plus elle m’avait demandé en mariage, moi qui ne revait que de cela, j’ai accepté, mais les choses on mal tourné, elle disputes on connu des fréquences rapprochée, elles avait des comportements qui on attisé ma jalousie, elle me rendait narco dépendant, elle était passé de la présence et attentions permanente à la distance la plus total,elle c’est même accrochée avec mes soeurs pendant les vacances, j’ai pris sa défence par amour alors que je savais qu’elle avait tort, si je n’étais pas avec elle, j’étais contre elle à ses yeux, cela a meme ete le cas avec mes amis dont elle m’a éloigné, elle a retourné les autres amis contre moi en jouant à chaque fois les victimes jusqu’à ce que je me retrouve seul et coupé de tous le monde,j’étais tellement désespéré que je ne savais plus comment faire pour la re conquérir, on a connu 9 rupture en l’espace d’un an, elle a même réussi a me faire prendre la place du bourreau en me faisant complètement peter les plombs et devenir violent pour mieux me réduire à néant vis a vis de tous le monde par la suite, le jeu des chaise musicale de victime bourreau est insoutenable, on ne sait plus qui l’on est à la fin, après être partie une énième fois pendant une semaine, et être revenue vers moi, des gens on commencé à lui creuver ses pneus sur son lieu de travail, rayer sa voiture et pour finir par completement lui detruire sa voiture devant notre domicile après 8 mois de vie commune, de la j’etais le coupable, c’etait à cause de moi, j’ai fini par découvrir par la suite que des hommes venait jusqu’à son lieu de travail, d’autre téléphonais sur son lieu de travail, elle a eu une relation dont je ne connaîtrai jamais la vrai teneur avec son directeur qui m’a dit lorsque je lui ai demandé d’arreter cela, votre dame tous le monde la connais si j’avais du avoir une relation sexuel avec elle cela aurait été fait depuis longtemps, autant dire qu’un coup de poignard dans le ventre ne doit pas faire beaucoup plus mal que cela, et elle avait le culot de retourner cela à chaque fois contre moi avec des mensonges et des histoires à dormir debout, j’aivendu ma maison, j’ai tout abandonné même mes enfants pour partir dans le sud et lui offrir le reve qu’elle avait mais au moment de mettre nos meubles dans le camion elle m’a à nouveau quitté et notre reve est devenu ma prison, je suis dans le sud coupé de tous, j’en suis devenu agoraphobe, je n’ose plus bouger depuis un an par peur que cela ce retourne contre moi et qu’elle s’éloigne encore plus, aujourd’hui après etre de nouveau par sms venue me torturer histoire de bien me detruire avant le we, elle a disparue, quand je lui demande pourquoi toute cette haine, elle me repond, c’est parce que je t’aime, mais je vous le dit, aimer ce n’ai pas cela, une personne n’a pas le droit de se servir de vos moindre fait et geste pour les retourner contre vous, une personne n’a pas le droit de vous mettre à sa place de bourreau pour mieux excuser ce qu’elle vous fait subir…j’ai voulu me suicider après avoir tous perdu,j’ai perdu 10 kg, c’est ma maman qui est la seule personne qui me reste qui m’a donné la force de m’en sortir, elle est est restée dans la region centre elle a tous ces amis, moi je n’ai plus rien, elle m’a coupé de tout, elle continu à jouer les victimes auprès de tous le monde elle a vecue un temps a gauche à droite et chez sa fille pour encore mieux se victimiser, j’en suis toujours amoureux, mais à part haine et souffrance notre relation n’a plus aucun sens, je me suis battu tant que j’ai pu pour sauver notre amour qui n’était en fait qu’un leurt.

  200. Marie

    Bonjour Geneviève,

    j’ai laissé un commentaire le 5 septembre mais je ne le vois pas. Est-ce que j’ai écrit qq chose qui n’allait pas?

    Merci
    Marie

    • :-) en aucun cas Marie … J’étais en vacances et j’ai fais une vraie coupure :-)
      Il est dans la file d’attente, j’y suis presque 😉
      Affectueusement, Geneviève

      PS:/ J’en profite pour rebondir sur ce manque de confiance en soi qui ravage les victimes … J’ai vécu çà, je sais de quoi je parle …
      Marie, bossez votre confiance en vous :-)

  201. Marie

    Bonjour à toutes et à tous,

    je vis avec un PN depuis 4 ans. Je suis dans la phase où je me dis « je vais sauver cette relation à tout prix » et « je vais y arriver ». Je vis des moments de bonheur absolu avec lui.
    Quand il est méchant, c’est autre chose…..
    J’essaye d’accepter les moments de furie quand il me rabaisse et quand il a besoin de dire des choses méchantes. Un temps je prenais tout au premier degré; j’ai bcp pleuré et bcp souffert. Là je change d’attitude. Je me suis dit qu’il a besoin d’une soupape pour évacuer ses méchancetés et je l’écoute sans rien dire et en essayant me détacher de lui à ce moment là. Le lendemain je demande s’il croit vraiment que je suis bête ou vulgaire ou comme il m’a traité la veille. Il reconnait que « non ». Et on est reparti.

    Questions:
    est-ce possible de vivre une vie quasi-normale avec un PN?
    Est-ce que ne pas lui répondre quand il est en colère est une méthode?
    Profiter juste des moments agréables?
    Le laisser raconter ses salades ?

    Il a un besoin vital de mentir. De harceler.

    J’ai juste un petit souci: il est violent et imprévisible.

    Je ne sais pas comment éviter les crises.
    Comment ne pas le mettre en colère.
    La semaine dernière il voulait me jeter du 4ème pour une raison bidon…..
    Je ne voudrais pas attendre qu’il passe vraiment à l’acte, j’ai deux enfants qui ont besoin de moi…..

    Merci de me dire s’il y a une solution de rester avec lui et de gérer ses crises.
    J’aimerais tant garder les moments de bonheur ensemble……

    Merci.
    Marie

    • Bonjour Marie,

      Ces « moments de bonheur » ne sont que des illusions, des fantasmes.
      La réalité est autre et vous le savez fort bien.

      Ce n’est pas « juste un petit souci » qu’avoir un PN violent !!! C’est une bombe à retardement !
      Vous avez des enfants… POUR EUX libérez vous de lui !!!!
      Appuyez vous sur votre instinct maternel et non sur votre fantasme pour vous sauver et sauver vos enfants ! Ils ne méritent pas cela …

      Si vous avez besoin d’aide et de conseils stratégiques, prenez un rendez-vous avec moi et nous en parlerons.
      Agissez avant qu’il ne soit trop tard pour vous … et pour vos enfants !

      Courage! Geneviève SCHMIT

  202. Gjini

    Bonjour, je vis à Bruxelles, en Belgique, et aimerais rencontrer un groupe de soutien… près de 7 ans à être la maîtresse d’un PN, plusieures séparations de courtes, moyennes et longues durées… Merci d’avance, Dill

    • Bonjour Dill,
      Je ne connais pas de groupes de soutien réellement efficaces pour réellement sortir de la situation …
      Si vous souhaitez mettre en place un protocole d’accompagnement nous pourrons en parler.
      J’ai de très nombreux patients en dehors de la France et par Skype cela se fera très bien.
      Bon courage ! Geneviève Schmit

  203. maslof

    Bonjour,

    Merci pour votre site qui est très intéressant.

    Ca faisait plus de 10 ans que je subissais les violences verbales d’un PN.

    Je l’ai rencontré alors que j’avais 21 ans et lui 28. J’en ai aujourd’hui 34 et lui 41.

    J’ai subi son agressivité, ses colères, ses silences… Sans cesse surveillée, dévalorisée, manipulée, humiliée, punie, menacée !
    Il alternait entre climat de culpabilisation, climat de séduction, des attitudes et des messages incohérents qui me faisaient douter en permanence.
    Je me remettais sans cesse en question.
    Je ressentais un grand sentiment d’insécurité.
    Des hauts, des bas… Puis des hauts, puis des bas…
    « va te faire soigner ! » « t’as un problème ! » « va te faire enculer ! » « bouge ton cul ! » « qu’est ce que tu fais pour mon bien être ? » « tu as tout pour être heureuse ! », « feignasse ! », « je fais tout pour toi », « je t’aime » « tu es ma roue de secours » « je suis perdu sans toi »…

    J’ai quitté le domicile conjugal suite à des violences physiques que j’ai subies de sa part et dont je possède des preuves d’un réel état de violence (hématome, porte enfoncée). Il tremblait de tout son corps, hors de contrôle : « C’est ça que tu veux !!!! »
    Je n’avais pas le choix pour la sécurité de mes enfants et moi-même.

    J’ai porté plainte mais je n’avais qu’un « petit bleu » à la cuisse et cette plainte a été classée sans suite. Il est la victime innocente, je suis le monstre.

    J’ai malgré ses menaces : « ça va être l’enfer », « tu vas perdre tes enfants » de le quitter (définitivement cette fois), et de retourner vivre auprès de ma famille et de mes amis en emmenant mes enfants 6 ans et 4 ans en février dernier.

    Seulement je suis partie à 578 km. J’ai contacté un avocat qui n’a pas compris à qui il avait affaire, il n’a pas demandé un jugement en référé et cet ex conjoint qui avait tout anticipé, tout orchestré m’envoyait une assignation en référé avec constat d’huissier et accusations atroces à mon encontre :

    « kidnapping »
    « volonté de nuire particulièrement inquiétante pour le bien être psychologique et morale des enfants mineurs »
    « autorité parentale exclusive au profit du père »
    « droit de visite en présence d’un tiers « aucun droit d’ébergement »
    « madame menant une vie fort confortable de femme entretenue »

    Une enquête sociale est demandée, j’ai cru qu’elle m’avait comprise : « de toute évidence la juge n’a pas lu votre dossier »
    Puis elle a vu et entendu mon conjoint qui a fait ce qu’il sait si bien faire avec tout le monde : se faire passer pour une victime qui ne comprend pas mon comportement et me faire passer pour une écervelée qui n’a pas conscience de ce qu’elle fait.
    C’est sa parole contre la mienne et sa parole l’emporte haut la main.

    Je ne veux pas retomber dans ses filets.

    On passe le 18 septembre devant le juge et j’ai peur de connaître le résultat.

  204. nadia

    un grand merci à vous pour votre aide, Mme Schmit, ainsi qu’à toutes les personnes ayant laissé des commentaires. je suis moi-même thérapeute et ai sauvé « ma peau » de justesse… un ami a posé ce matin les mots « pervers narcissique » sur le comportement de l’homme que je viens de quitter à grand peine. vos différentes publications m’éclairent et vont me permettre de sortir de l’emprise sous laquelle j’étais et suis encore émotionnellement.
    comme un fait exprès, je reçois en consultation mercredi une connaissance, homme cette fois-ci, victime a priori d’une femme perverse narcissique…
    pour info, je suis hypnothérapeute et naturopathe…
    merci infiniment et si j’ai besoin d’aide, je ferai appel à vous par le biais d’une consultation.

  205. katlyne

    Bonjour je suis en train de mettre en place une procédure judiciaire de separation avec mon mari qui je m en suis rendu compte apres 15 ans de vie est un PN je voudrais des conseils pr protéger mes trois enfants de 3 a 6 ans de ce malade comment faire ss les déstabiliser. Merci

    • Bonjour et bravo pour votre détermination à reprendre votre vie en main!
      Le mieux serait que nous puissions convenir d’un rendez vous pour une consultation de telle sorte que je puisse vous aider concrètement .
      Bon courage! Geneviève Schmit

  206. Sabrina

    Ce soir j’ai mis un stop à tout ça mais je sais que ce n’est pas fini et j’ai peur..

  207. Sabrina

    Bonjour, je vis présentement un cauchemar… Votre site me fais un bien ÉNORME. J’essais de me sortir d’une relation d’avec un PN. C’est fou jamais je n’aurais pensé tomber dans un panneau comme ça… J’ai failli devenir folle plusieurs fois, il a fait sortir le PIRE de moi. Je suis allée jusqu’à le frapper alors que je suis 0 violente. Je n’ai plus la concentration pour faire mon travail, je l’ai défendu devant tout mon monde famille et amies

  208. patricia

    merci

  209. Sam

    J’ai débuté une thérapie depuis quelques mois qui m’a expliqué que mon père était un pervers narcissique. Dès mes 12 ans, j’ai été mêlée à la relation malsaine qu’entretenait mon père avec sa maîtresse (qui la considère comme une sœur aujourd’hui). Je suis tombée sur des photos sexuelles qui en disait long sur son besoin de contrôle et de domnination. A mes 15 ans, je lui ai demandé de choisir entre elle et moi, il la choisi. Ensuite, c’est elle qui est partie, et me la reproché. Ma mère était au première loge, mais ne m’a pas protégé. J’ai du être présente pour mon père lorsque celui-ci faisait une dépression car sa maîtresse l’avait quitté. Ma mère s’est totalement reposée sur moi. Aujourd’hui, j’ai compris que c’est parce qu’elle était dans le déni (tout le comme lui d’ailleurs…c’est surement pour cette raison que ce couple fonctionne!). Ce qui la fait tenir pour le moment est sans aucun doute l’alcool. Je suis tiraillée par le besoin de m’échapper d’eux et l’espoir que l’on arrivera un jour à une relation saine. J’ai 21 ans, je n’ai ni d’estime ni de confiance en moi. Je dois me battre perpétuellement avec mes parents, à chaque fois que j’entreprends quelque chose, je me sens seule et pas soutenue. Ce site m’a permis d’accepter l’inacceptable : mon père est un PN et je dois rompre avec ce lien toxique.

  210. Charlie

    J’aurais du vous lire bien avant. Mais je n’avais pas mis de mots sur ma douleur. Pervers manipulateur…Pour moi mon compagnon était juste…déprimé, ou mal dans sa peau. Je lui pardonnais tout. Aujourd’hui je sais qu’il n’est pas normal de vivre dans une relation où l’autre vous ment, vous trompe, vous prend tout votre argent, vous insulte et vous laisse dormir dehors lors des plus grosses crises.
    J’ai perdu beaucoup, de poids, de temps, d’argent et surtout de confiance en moi. Je n’ai que 23 ans et déjà plus aucune confiance dans les hommes. J’aimerais aussi aidé les jeunes filles qui tombent maintenant dans son piège. Je ne supporte pas d’imaginer qu’une autre souffre comme j’ai pu souffrir. Alors merci à vous d’être là et de conseiller celles et ceux qui ne savent plus comment s’en sortir. Parce que même si l’on n’ose pas parlé, on sait écouter et prendre tous ces petits conseils qui nous aide à nous en sortir.

  211. madej

    Bonjour
    mon cas est tellement complexe que tout dire ici serait impossible en deux mots je suis divorcée depuis 5 ans et sous l’emprise de mon ex mari qui me détruit psychologiquement
    nous avons 3 enfants ensemble cela complique encore plus les choses
    se ne sont que des textos mais c’est deja trop je n’arrive pas à avancer et tout se que j’entreprend surtout amoureusement échou Mr fait également du chantage affectif sur nos enfants je ne sais comment m’en sortir merci de votre réponse
    Melle Madej

    • Bonjour,
      Si vous pensez avoir besoin de mon aide le mieux sera de prendre rendez-vous pour une consultation à distance.
      Vous avez tous les détails dans ce site.
      Bon courage!! Geneviève Schmit

  212. quelle malchance dhabiter dans un pays ou tous ses droits sont bafoues je ne peut appliquer malhereusement aucun de sces conseils dans mon pays on ne peut rien prouver il n ya pas daide sociale sauf pour des violence physique .les violences morales sont tout a fait occultees .je suis mariee a un pn depuis 18 ans il m a aneanti detruit le moral en mille morceaux ainsi que celui des enfants mes grace a sa capacite de manipulation il a reussi a nous maintenir sous sa dominance materielle .il m a spolie pendant des annee.il m a soutire tout ce que j avais en ma possession pour me laisser sur la paille et me manipuler a sa guise et pendant des annees durant je lui remettais mon salaire jusquau dernier centime de mes propres mains tellement jetais sous son emprise .il prenait l argent en me jetant un regard de mepris total tellement la somme pour lui etait futile.cet argent j en avais tellement besoin pour moi et pour mes enfants je ne trouvais meme pas de quoi acheter des couches pour les petits je leurs mettais mes propre souvetements en cotton et pourtant jetais enseignante a l universite j avais lestime de tout mon entourage professionnel mais personne ne se doutait de ce que j endurais et mon travail je devais leffectuer a 100 km de chez moi il me jetais le prix des transport en commun mais il me fallait encore le prix dun taxi pour couvrir la distance entre la maison et la station que je faisais a pied alors que javais mes petits qui mattendaient a la maison je perdaiars des heures a faire des kilometres a pied …je ne veux plus continuer a raconter c trop atroce ma vie serait parfaite pour un film sur les pn mais personne ny crorait la manipulation est trop forte je suis deruite encore mariee a lui car il a fait rentrer mes enfants a une ecole francaise privee il paye des millions tous les trimesres pour quils poursuivent leurs etudes et il me menace de ne plus payer si je demande le divorce et de detruire leur avenir d autant plus que mon fils a des perturbtion psychique il est hyperactif prononce surement a cause du climat qui regne a la maison .mes enfant ne connaissent pas la langue de mon pays donc il ne peuvent pas continuer leurs etudes a lecole publique gratuite nous sommes obliges de le supporter pour qu il paye jai oublie de vous dire que mon mari est archimillionnaire il na pas besoin d argent il fait ca juste pour nous manipuler et exercer sa maladie mentale sur nous ce quil ne peut pas faire ailleure car devant les gens il gentil calme pose et genereux lhomme parfait

  213. Renaissance

    Bonjour

    C’est la premiere fois que j’ai envie de partager mon experience terrible. J’ai vécu plus de 15 ans avec un homme PN avec lequel j’ai eu de merveilleux enfants. Vu de l’exterieur nous etions un couple parfait. j’ai eu le courage de quitter cet homme et aujourd’hui je suis en train de me démener pour divorcer. Malheureusement pour le quitter j’ai du fuir notre appartement. Mes enfants etant petits et très attachés à leur père j’ai egalement accepté de faire une garde partagée.
    Votre site est bien fait et je trouve la description du PN très juste. C’est terrifiant de relire ces articles même si aujourd’hui j’ai la chance d’avoir une porte qui me sépare de lui. Je suis une femme qui va toujours au bout des choses aussi bien dans le cadre professionnel que personnel. Cela fait mon succès au travail et cela m’a conduit à m’acharner dans une voie sans issue toujours en pensant qu’un jour il changerait. La confusion mentale qu’il a reussi a creer chez moi etait diabolique. Il a réussi à me convaincre de tous ses défauts et je me souviens par ex en train de téléphoner a ma mère a 35 ans pour lui demander si j’étais une pleureuse comme l’affirmait mon mari. Moi l’enfant joyeux profondément humaine et toujours en train de rire… Pourtant je suis ingénieur donc extrêmement rationnelle et logique. Malgré cela il a réussi a créer une confusion totale. Aujourd’hui en plein divorce je peux vous dire que le menteur, le radin le malade c’est lui et pas moi.

    Il y a un point que je n’ai pas noté dans vos articles. Un PN n’a pas d’humour.
    C’est impossible de rire avec lui car il se sent immédiatement en danger.
    De la même façon il met un enjeu terrible dans la reconnaissance des tords de sa victime. Dire qu’il avait raison ne lui suffisait pas il fallait que je dise en plus que j’avais tord. À la fin de notre relation ces mots restaient coincé dans ma bouche tellement ils revenaient a me nier en tant qu’être humain.

    Si j’ai réussi a m’en sortir c’est grâce à mes amis , à ma famille et surtout à mon travail.
    Ne laissez jamais tomber votre travail car il faut garder une vie sociale normale et un revenu pour fuir.
    J’ai la chance d’avoir un bon salaire et malgré cela il arrive à m’asphyxier financièrement mais qu’importe car ce sera passager.
    Quand j’ai commencé à me « rebeller » il a alors tout fait pour que je démissionne et pour que l’on parte à la campagne.
    Quand j’ai dit NON (mon premier vrai NON), il me l’a fait payer au centuple mais j’ai tenu.
    J’ai toujours garde contact avec mes amies qui