Dénoncer la, ou le, pervers narcissique

Faut-il dénoncer une, ou un, pervers narcissique?

#balancetonporc

« Dénoncer » un manipulateur pervers narcissique, qu’il soit homme ou femme, est un désir légitime chez sa victime, du moins, pendant un certain temps.

Est-ce possible? Est-ce nécessaire? Est-ce utile? Est-ce conseillé? Auprès de qui? Autant de questions qui méritent réponses, mais, avant cela, questionnons nous sur les conséquences d’une telle dénonciation.

Un pervers manipulateur narcissique, homme ou femme, qui se trouve confronté à une dénonciation faite dans les règles de l’art, se voit contraint de réagir avec toutes ses forces. Il va devoir jouer son va-tout afin d’éviter la catastrophe. Tous les moyens seront bons pour étouffer dans l’œuf la dénonciation, si c’est encore possible, ou a définitivement détruire l’auteur de ce méfait, en ultime recours. A ce moment-là, toute l’énergie et la puissance maléfique du pervers manipulateur n’aura plus qu’une obsession: vous faire disparaître de la surface de la terre, et cela même, si ça lui coûte la vie.

Il y a pourtant de manipulateur pervers plus lâches, moins puissant peut-être ou plus organisés, pour qui totalement disparaître sera une option plus simple.

Pour savoir où se situe le pervers narcissique que vous avez en ligne de mire, il vous faudra vraiment bien le connaître, connaître aussi ses antécédents, et même avec cela, rien n’est sûr. Un pervers narcissique démasqué risque également de détruire sa proie et disparaître dans son élan, comme Attila qui brûle ce qu’il laisse derrière lui.

Faut-il dénoncer PN ?
Faut-il dénoncer la ou le PN ?

Je t’ai aimé plus que je n’ai jamais aimé.
Je t’ai offert ma vie et mon âme.
Tu étais tout pour moi.
Bientôt je ne vivais plus que pour toi.

Pour mon malheur, tu n’étais pas à la hauteur.
Enfermée dans ce bonheur illusoire, je n’ai pas vu
Je n’ai pas vu qui tu es.
Et je t’ai laissé me tuer.

Pour ton malheur, cela ne servira pas à te rendre notre bonheur
Ni un autre d’ailleurs.
Par peur, par lâcheté naturelle, tu détruis ce qui est beau
Par peur, par lâcheté naturelle, tu te noies dans ta boue.

Je me sens sale de l’intérieur,
Souillée, pourrie de tout ce que tu y as déversé.
Empoisonnée de tout ce que j’ai accepté de toi
Ecoeurée de moi.

Je ne te demandais qu’une seule chose
Te conduire dignement
C’était encore une illusion
Ma dernière illusion

Je voulais encore t’offrir la liberté
Mais tu es tellement emprisonné dans le mal
Que tu es devenu aveugle
Ton âme s’est pulvérisée.

Aujourd’hui, j’ai trouvé un nouveau lieu
Mais ta haine t’a poussé à me retirer même ce droit là.
Je crois effectivement, que ta haine est à la hauteur de l’amour que je t’ai offert
Mais aujourd’hui je sais.

Aujourd’hui je sais qui tu es!
Babylone c’est toi!

2008

Un manipulateur narcissique a des comportements pervers avec toutes les personnes qu’il croise sur son diabolique chemin. Qu’il soit homme pervers, ou femme manipulatrice, il distillera sa malfaisance dans toutes ses relations.

La seule réalité d’une personne perverse narcissique est de satisfaire ses propres intérêts, sans la moindre compassion pour ceux qu’il écrase. Son immaturité émotionnelle le maintient dans une posture où tout lui est dû, tout tourne autour de son nombril et aucune frustration n’est tolérée.

Avec une grande habilité, une personne manipulatrice sait se faire passer pour une victime et déjouer le regard naïf de ceux qui n’ont pas encore pu la démasquer. Dans un mécanisme pervers,  elle fait passer pour folle sa proie, qui n’a pu que tomber sous l’emprise du rêve qu’elle lui projette et qui entre parfaitement en résonnance avec la partie la plus intime de son être.

« Dénoncer » un manipulateur pervers narcissique, qu’il soit homme ou femme, est un désir légitime chez sa victime, du moins pendant un certain temps.

Est-ce possible? Est-ce nécessaire? Est-ce utile? Est-ce conseillé? Auprès de qui? Autant de questions qui méritent réponses, mais, avant cela, questionnons nous sur les conséquences d’une telle dénonciation.

Un pervers manipulateur narcissique, homme ou femme, qui se trouve confronté à une dénonciation faite dans les règles de l’art, se voit contraint de réagir avec toutes ses forces. Il va devoir jouer son va-tout afin d’éviter la catastrophe. Tous les moyens seront bons pour étouffer dans l’œuf la dénonciation, si c’est encore possible, ou a définitivement détruire l’auteur de ce méfait, en ultime recours. A ce moment-là, toute l’énergie et la puissance maléfique du pervers manipulateur n’aura plus qu’une obsession: vous faire disparaître de la surface de la terre, et cela même, si ça lui coûte la vie.

Il y a pourtant de manipulateur pervers plus lâches, moins puissant peut-être ou plus organisés, pour qui totalement disparaître sera une option plus simple.

Pour savoir où se situe le pervers narcissique que vous avez en ligne de mire, il vous faudra vraiment bien le connaître, connaître aussi ses antécédents, et même avec cela, rien n’est sûr. Un pervers narcissique démasqué risque également de détruire sa proie et disparaître dans son élan, comme Attila qui brûle ce qu’il laisse derrière lui.

Il peut être tentant de dénoncer la, ou le, grand manipulateur pervers qui vous a manipulé et fait souffrir. Vous le voyez déjà exercer sa manipulation affective, sa séduction, ses mensonges, sa fausse empathie, son comportement pervers sur d’autres proies potentielles.

La pensée de le dénoncer par écrit vous semble une nécessité? C’est presqu’une question de « santé publique« . Sous des airs de mise en garde, une volonté plus inconsciente de se venger trouve là l’opportunité d’agir sans culpabiliser. Ce comportement revêt lui aussi un caractère pervers

Et pourtant…

Pourtant, vous savez fort bien que la meilleure posture est celle qui consiste à ne strictement rien faire !

Vous n’avez pas encore pu vous défaire de l’emprise de cette personne toxique et, en le provoquant par cette contre manipulation, vous êtes certain de relancer la dynamique mortelle.

Alors que vous tentez d’échapper à son emprise, vous la renforcez par un comportement manipulateur.  Quel paradoxe !

  • Vous pouvez donc écrire, que ce soit sur un blog en tentant l’exploit de rendre le récit suffisamment anonyme que pour ne pas être épinglée par la loi, mais de sorte quand même que les proches puissent le reconnaître…
  • Vous pouvez déposer une plainte détaillée et la montrer à qui s’y intéresse… avec les risques qu’un tel comportement toxique ne vous nuise directement.
  • Vous pouvez entrer en contact avec les futures proies potentielles et leur raconter dans le détail votre histoire qui plonge ses racines dans vos failles narcissiques.
  • Vous pouvez également en parler de manière perverse aux personnes qui sont importantes pour lui, ou elle… Sa famille, ses collègues, son clan…

Tous ces comportements qui visent à dénoncer l’esprit pervers de la personne narcissique qui vous fait souffrir n’auront qu’une conséquence: Vous détruire.

Ce n’est surement pas en se mettant au même niveau que le prédateur qu’on s’en distancie.

Changez d’altitude, changez d’attitude !

Ce qui perturbera la plus les failles psychologiques et l’ego du prédateur c’est de l’ignorer !

En conclusion:

Oui, vous pouvez dénoncer un pervers manipulateur, mais vous serez seul responsable des terribles conséquences qui ne manqueront d’arriver.

Oui, il est possible de dénoncer un pervers narcissique, qu’il soit homme pervers ou femme manipulatrice.

Pour y arriver, il faut minutieusement mettre au point une stratégie bien élaborée et en aucun cas répondre à une pulsion de vengeance, toute légitime qu’elle soit.  Il est vital également d’assurer ses arrières car, quelle que soit la situation, sa punition sera diabolique.

« Nécessaire« : fatal, inévitable, incontournable, obligatoire, logique…

Non! Il n’est pas nécessaire de dénoncer un manipulateur, homme ou femme, pour reprendre sa vie en main. J’ai même envie de dire que, pour reprendre sa vie en main, il ne faut pas s’abaisser au niveau du manipulateur pervers dont les valeurs ne sont que celles qui tournent autour de son propre nombril.

Parfois des victimes trouveront le prétexte « valable » de dénoncer pour protéger les éventuelles autres victimes… Consciemment ou non, ce prétexte a comme objectif de garder le lien (addiction) et de le faire vivre dans la vengeance … Je ne pense pas que ce soit la meilleure manière de s’élever après qu’un tel individu vous ai mis(e) plus bas que terre. Par ailleurs, quoi que vous fassiez, il trouvera toujours des proies dont il pourra à nouveau se nourrir.

« Utile »: bénéfique, bon, indispensable, nécessaire, salutaire…

Non, il n’est pas « utile » de dénoncer un manipulateur pervers, homme ou femme.

Pour reprendre sa vie en main, la victime devrait se concentrer sur son propre sevrage à la dépendance affective pour l’individu concerné. C’est l’unique priorité pour pouvoir mettre fin à la relation. Toute vengeance ne ferait que la lier encore plus au pervers manipulateur.

En fin de compte, dénoncer un pervers narcissique n’apporte rien de bon, si ce n’est peut-être un goût de vengeance qui vous mettrait à son niveau de valeurs.  De plus, le retour de bâton sera toujours mémorable et à la hauteur de l’affront qu’il aura subi.

Personnellement, je ne conseille jamais de dénoncer un PN. Les conséquences sont incertaines bien que toujours dramatiques.

Je préfère conseiller à la victime, homme ou femme, de mettre toute son énergie de rage dans sa libération et sa reconstruction.

Si malgré mes recommandations une victime veut dénoncer son bourreau, elle pourra le faire là où cela lui fera le plus mal: sa famille – ses collègues de travail – son cercle de relation privilégiée – la justice…

Ne vivant que sur les bénéfices de l’image qu’il renvoie, trouver le point le plus précieux à briser, permet parfois de faire s’effondrer l’édifice.

Attention toutefois au retour de bâton! En-dehors de sa propre vengeance, il est fort probable qu’une plainte pour diffamation (même si vos propos sont exacts), ou pour atteinte à son image soit déposée auprès du juge. La justice aura du coup des faits prouvables sur lesquels s’appuyer pour vous condamner à des dommages et intérêts !

Geneviève SCHMIT - décembre 2022
D'autres articles sur le fonctionnement de la victime du pervers narcissique
Restons en contact

Parlons en !

Vous n’avez plus envie de souffrir ?


Consultations en ligne de 40 minutes par Skype et par téléphone
genevieve schmit psychologue pervers narcissique
© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques depuis 2012.

Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet https://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail.

Geneviève Schmit.
J'aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié :
Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *