Me libérer d’un manipulateur pervers

.

Témoignage de Nadjia B. Bella, coach & thérapeute, ancienne victime d’un manipulateur pervers

.

J’ai, dans mon passé, vécu une histoire semblable à la vôtre peut-être.
J’ai également compris qu’il fallait à tout prix que je sauve ma peau et que je protège mes enfants.

.

Pour y arriver, deux étapes essentielles ont dû être mises en place :

  1. Comprendre avec lucidité dans quelle situation je me trouvais
  2. Mettre en place les stratégies nécessaires  pour m’en éloigner

 Pourtant, à l’époque, j’avais oublié d’y inclure une partie essentielle : la réparation de mon être dans sa globalité, corps et âme.

         

.

Mon parcours :

Ma reconstruction a été fondée sur 4 grandes étapes :

1.    Mon travail:

Depuis plusieurs années déjà, j’accompagne des personnes en situation de grande fragilité psychique et sociale.
Ce travail m’a beaucoup aidée sur le plan personnel car, au travers des expériences vécues par ces personnes,  j’ai pu prendre en main ma propre situation  en la gérant avec beaucoup plus de recul et donc de lucidité.
Je me disais que cela n’arrive pas qu’aux autres…

2.    Ma thérapie:

Lorsque que, à un moment de sa vie, on se retrouve confronté à divers problèmes, il est préférable de se faire aider.
C’est très  difficile de s’en sortir seule et encore davantage lorsque l’on est confronté à des situations « troublantes, incompréhensibles ». Le risque d’y laisser sa peau est bien réel.
En ce qui me concerne, bien que je travaille dans la relation d’aide depuis plusieurs années et que je suis régulièrement supervisée par un tiers, je n’ai pas échappé à cette nécessité.
La thérapie m’a permis d’effectuer une réparation psychologique, de regagner confiance en moi et surtout de retrouver l’estime de soi qu’il m’avait cruellement détruite.

3.    Mes rencontres:

J’ai consulté un psychanalyste très compétent dans son domaine, il m’a été recommandé par un ami psychologue pour sa compétence  dans l’accompagnement des professionnels de la relation d’aide.
Il lui a été impossible de poser un nom sur la problématique et plus précisément sur la psycho pathologie de  mon ex-mari et père de mes enfants. Tout au plus, a-t-il murmuré une fois, « Il ne guérira jamais… ».
J’avais pourtant toujours le sentiment de  ne pas comprendre. Il m’a aidé à  relativiser et à apprivoiser mes angoisses.

C’est en parcourant les sites Internet que j’ai fait la connaissance de Geneviève Schmit. Cette rencontre n’était pas le fruit du « hasard », j’étais prête à entendre la vérité. Je me doutais qu’une personne aurait le courage d’en parler et d’expliquer simplement ce phénomène si complexe qu’est l’emprise perverse et je l’avais trouvée.
Je pouvais enfin poser un nom sur ce que j’avais vécu. Geneviève m’a été d’un grand secours et je lui suis profondément reconnaissante.

J’ai perdue beaucoup d’amis dans cette période trouble, mais j’en ai aussi retrouvé d’autres à qui je dois toute ma gratitude pour leur soutien et leur humanisme.

4.    La méditation :

Avant découvrir les bienfaits de la méditation, j’ai pratiqué durant des années le yoga. Pourtant, je n’avais pas encore la conscience de ce que cela pouvait m’apporter en termes de bienfait.
Durant ces années de tourments, je m’étais complètement oublié. Dès que je me trouvais seule, je ressassais mes ennuis. Les pensées négatives occupaient sans cesse mon esprit de manière obsessionnelle parfois et jusqu’à l’épuisement.
J’en étais arrivé à un stade où mon corps et mon esprit ne répondaient plus.
Dans cette situation extrême, j’ai compris qu’il fallait absolument que je retrouve une existence équilibrée. Il y allait de ma vie !

.

Abordons un peu plus cette approche qui m’a permis de reprendre ma vie main :
  

Remplie de la détermination de reprendre les commandes de ma vie, je suis partie rejoindre une amie en Californie. Elle est professeur de yoga, adepte de la méditation et de la respiration positive.

Dans nos sociétés modernes, cette pratique peut encore sembler « exotique » bien que certaines sommités, comme le psychiatre  Christophe André qui anime des séances de méditation en pleine conscience à l’hôpital Sainte-Anne de Paris, le psychiatre Eric Dudoit au service d’oncologie et de soins palliatifs de l’Hôpital de la Timone à Marseille et d’autres encore qui l’ont officiellement intégré dans la structure hospitalière.
Je crois que si je n’ai qu’un message à faire passer, ce serait celui-ci :

[box] « La méditation est un outil naturel, qui ne demande pas d’autres efforts que la rigueur et qui est gratuit ».[/box] La méditation est une aide efficace, rapide et libératrice.

La méditation pleine conscience m’a apporté du baume au cœur,  de la douceur à mon âme meurtrie. Je suis devenue plus douce et respectueuse de moi-même et j’ai appris à m’aimer davantage pour ainsi aimer encore mieux les autres.
J’ai enfin trouvé la paix, le calme. Je suis aujourd’hui libérée du stress intense que m’a causé cette effroyable période de vie.
La méditation est dotée d’un formidable pouvoir guérisseur sur les blessures de l’âme et même du corps.
Ma thérapie positive et globale m’a permis d’effectuer une réelle « réparation psychologique ». Quant à ma pratique quotidienne de la médiation, elle m’a aidé à compléter et consolider cette réparation.

Aujourd’hui, après ces quatre années de travail sur moi-même, j’ai atteint un bel état de sérénité face à ma vie que j’ai librement choisie.
J’ai développé une incroyable force intérieure qui m’ouvre à la beauté de ce qui m’entoure.
Je suis revenue profondément transformée par ce périple de quatre années de douleurs et d’angoisses.

[box] Je suis de retour, et cette fois libre par la puissance du bonheur intérieur que me procurent la médiation et la respiration positive.[/box]

Il est juste de dire que la souffrance peut représenter un formidable tremplin vers la sérénité.
Aujourd’hui je comprends mieux ce proverbe qui dit que s’il n’y a pas l’ombre, il n’y a pas la lumière.
Mon expérience en est une comme les autres, certes, mais je souhaite la partager afin de mieux aider «l’autre».

 

Chacun possède de grandes ressources en soi, il suffit d’en prendre conscience. Rien ne vient de l’extérieur, tout est déjà en soi.

Nadjia B. Bella – Coach & Thérapeute

 

Référence de livres + CD pouvant aider à entrer dans le monde de la méditation pleine conscience:

.

Méditer jour après jour
Méditer, jour après jour : 25 leçons pour vive en pleine conscience (+ 1CD mp3 inclus) Broché

22 septembre 2011

Christophe André

 

De l'art du bonheur - 25 leçon pour apprendre à vivre heureux + CD - Christophe André 
De l’art du bonheur  + CD  

8 octobre 2014

Christophe André

 

Reconquérir le moment présent... et votre vie + CD - Jon Kabat-Zinn - Méditation

Reconquérir le moment présent… et votre vie + CD

24 septembre 2014

Jon Kabat-Zinn

Méditer pour ne plus stresser. Trouver la sérénité, une méthode pour se sentir bien + CD - Mark Williams & Danny Penman

Méditer pour ne plus stresser: Trouver la sérénité, une méthode pour se sentir bien

5 avril 2013

 Mark Williams et Danny Penman

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Pervers-narcissiques.fr

Pervers-narcissiques.fr Site portail pour les victimes de PN

Geneviève Schmit - Experte dans l'accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève Schmit, coaching thérapeutique.

. . © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques.
Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79


 

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy

 


 

Pages similaires :

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

13 commentaires

  1. Bonjour,
    Un message optimiste face à la résilience rendue possible, après 36 ans de folle détermination à vouloir me détruire et nos 4 enfants par UN PN , qui en vaut 10
    Les principes fondamentaux, que nous ne sommes pour rien de toutes ses pathologies
    qu’aucun motif ne les justifie, qu’il ne faut rien attendre de bon de lui, c’est un tueur en puissance aussi ridicule, qu’il est un Néant d’Humanité
    Que s’en tenir éloigné autant physiquement que ne plus donner prise à aucune émotion face à tous ses subterfuges, tous ses dénis,
    n’étre pas concerné!! cet état de Guerre que déclare le PN, du terrorisme,larvé, fourbe, cynique , cruel
    la bienveillance, et tous les sentiments sains, autant que généreux décuplent sa folie meurtrière
    j’ai tout essayé,et aujourd’hui, après 20 ans de mariage et de séparation salvatrice, de 16 années
    le pn depuis 16 ANS a tout tenté et poursuit dans sa volonté de mise à mort ( les rapts de tous mes biens, abandon de nos 4 enfants, etc etc et d’un harcèlement sans nom de mise à mort organisé de faux et d’usages de faux, de corruptions totale)

    Ce nettoyage, à vérifier que le pn, est no limite dans sa capacité de tous les Vices, de tous les pires, et confirme l’erreur et sa responsabilité de choix d’affection, qui en son temps par naïveté , fraicheur d’âme, sincérité et sensualité fut cause de perdition dans ce choix funeste, ou tout n’est que masque
    une fois qu’est acquise la compréhension, qu’il n’a aucun état d’âme,

    Et étre assuré qu’agir face à lui de façon trés pragmatique, sans état d’ame et en préservant sa propre dignité,et prier pour son ame perdue

  2. J’émerge tout juste de ma situation… 1 an et quelques mois passés avec un pervers narcissique dépressif et chasseur sexuel sur le net à tendance pédophile …
    ma vie est anéantie, je me retrouve seule contre tout… à la veille de mes 28 ans

    s’il vous plait aidez moi, je ne sais plus comment m’y prendre !

  3. Bonsoir
    Je veux vous remercier Mme Schmit pour vos précieux conseils qui m’ont permis de découvrir cet « homme » qui dit aimer.
    Merci à Julie pour son témoignage contre ce PN
    Merci aussi à Mr Jean Charles Bouchoux pour son livre Les Pervers Narcissiques.
    Merci à Zazie pour son album Rodéo ça fait 3 ans que je l’ai et je viens de comprendre la chanson Toc Toc Toc Qui est là? Je l’écoute en boucle pour me donner du courage

    Depuis une semaine, je lis et relis. Cherche une façon de me libérer de cet homme qui s’accroche….. Normal, je suis moi je suis le bien et lui le mal.

    Je lui ai demandé de partir Dimanche de la maison, je suis seule propriétaire de cette maison , veuve à 36 ans (j’en ai 41 à ce jour) et je vis avec mes enfants de 12 et 14 ans.
    étonnamment il l’a fait je n’en croyais pas mes yeux mais il est partie dans une colère destructrice, il a tout démonté ce qu’il avait construit depuis qu’il vivait sous notre toit, il est parti avec tout ce qu’il avait acheter sans oublié le paquet de pâtes… et les vis pour bricoler.
    Il m’a bousculé, empoignée les vêtements de mon épaule gauche et m’a craché à la figure à 2 reprises. Puis il m’a dit qu’il aimait plus que tout !!!!

    Comment peut on cracher à la figure de sa compagne et l’aimer ????
    Quel respect a t il pour moi ???
    Je respecte les autres, je me respecte et j’ai le droit d’être respectée.
    Ce geste m’a profondément blessée, humiliée…. que je me suis dit que le vase était véritablement cassé, en mille morceaux…
    Puis j’ai lu et relu et encore relu….
    Et j’ai découvert que je n’étais qu’un objet à ses yeux. Que me voir souffrir lui donne de la jouissance…. que je suis sa poupée qui reçoit des paroles méchantes pour son plaisir.
    Puis la seule façon de m’en sortir et de protéger mes enfants, c’est de le quitter car il est le mal en personne.
    Par facile car oui, j’espérais que ce soit l’homme de ma vie, qui était si bon lors de nos premiers mois, qui était une épaule sur qui je pouvais enfin me reposer car vivre un deuil à 36 ans, construire une maison, élever ses enfants avec l’aide de mes parents, c’est dur…. Enfin j’avais trouvé mon Prince Charmant…..

    Le Mercredi je suis allée à la gendarmerie pour demander le numéro d’un serrurier en urgences, la personne de l’accueil me demande pourquoi puis me conseille que je peux porter plainte… Sa supérieure vient, m’écoute….. puis me répond que rien ne prouve que c’est vrai, les textos « tu ne l’emporteras pas au paradis » « tu n’as pas assez souffert dans ta vie » ne sont pas des menaces à ses yeux et qu’une séparation n’est jamais facile.
    Il faut des preuves….
    Je repars désemparée, appelant vite le serrurier pour changer tous les barillets, que je peux faire car je suis la seule propriétaire (pour info, il n’a pas payé de loyer, ni électricité eau… pendant 10 mois alors qu’il m’a dit qu’il allait me faire un chèque lors de son départ…. J’attends toujours et je suis sûre que j’attendrai ce chèque toute ma vie)

    Les serrures sont bien changées, chacun de nous avons un jeu: mes 2 enfants, mes parents et moi toujours sur nous, notre seule protection.
    Pas de nouvelles de sa part depuis mardi matin, pas de textos ni d’appels téléphonique…. Etonnant !!! J’en avais toujours pleins. Mais je sais que je vais en avoir bientôt.

    Le jeudi soir, vers 21h30, il vient chercher sa voiture sur le parking de notre maison, je le laisse la prendre, pas un mot ni de lui, ni de moi !!!!
    Comment va t il réagir quand il va voir que les serrures ont été changé…. D’ailleurs, je n’ai pas eu le jeu de ses anciennes clés.

    Puis je reçois mon premier texto le jeudi soir à 23h.
    Je ne réponds pas et je ne répondrai pas à ses textos,ni appels téléphoniques…
    Les textos disent qu’il aime plus que tout, qu’il nous aime mes enfants et moi, qu’il n’avait pas compris, qu’il va changer, qu’il va arrêter de travailler pour être plus avec nous, qu’il a vu avec son grand chef de Direction (il est responsable de site dans un garage de voiture) pour avoir un collègue et faire moins d’heures au travail (je ne lui ai jamais reproché de travailler) Je travaille aussi dans un hôpital et j’ai des journée de 8, 9 et 12 heures en grande équipe jour nuit et week-end donc je sais que nos professions sont importantes pour nous).
    malgré mes réflexions sur son attitudes envers nous, ses paroles méchantes, la 2ème chance qu’on lui donnait, il ne comprend pas et reste dans ses idées…
    Il n’écoute pas les autres, il n’écoute pas les conseils de nos proches: sa famille ou ma famille.

    En ce moment, je travaille de nuit à 20h ce vendredi.
    dès le matin, je commence à recevoir des textos…… jusqu’à 41 texto du vendredi 7h50 au samedi 16h20 sachant qu’il travaille le vendredi toute la journée. 17 appels téléphoniques sur mon portable et 10 appels sur mon fixe.
    Je ne réponds pas…. Malgré l’insistance de mes parents qui me disent de lui répondre, je sais qu’il ne faut pas… car il va essayer de me manipuler avec ses paroles.
    Je résiste mais je sais que la pression va monter: il a perdu son jouet favori…. et comment faire avec cette solitude qui l’habite, ses tensions de mal être.
    Il me laisse des messages d’un homme en pleurs, qui est perdu, qui a tout perdu…. mais je ne le crois plus…. Je sais grâce à mes lectures que c’est un magnifique comédien, qu’il n’a pas d’émotions, qu’il ne ressent rien…. pas comme nous, car nous , nous sommes lumière qui vit.

    Je continue mes lectures et je découvre le sort de Rachel: son assassinat et je lis « Ce que j’ai fait est horrible, je l’admets », annonce le quadragénaire, sans émotion. « Je regrette. Je ne peux rien faire pour revenir en arrière. Je pense à ma Rachel, que j’ai tuée et deux autres innocents. Mais je n’ai rien prémédité. »…
    Dans ses textos, il m’écrit: « pardonne moi ma Sophie »
    Je prends peur car il me considère « Sa chose » « Son objet »

    Je décide après ma nuit de travail d’aller au centre médico-psychologique de ma ville pour demander de l’aide, comment je dois réagir face à lui??? peut il passer à l’acte ???
    Je ne veux pas de médicaments car je veux garder tous mes sens, toute mon attention même si je suis fatiguée par ses nuits de 2à4 heures de sommeil, cette anorexie qui s’est installée…. Je dois continuer le combat et ne pas craquer…. Je me reposerai plus tard quand la situation sera calmée.

    J’explique ma situation à l’infirmière lui disant que j’ai peur, que je suis mal…. Elle n’est pas contente car je n’ai pas pris rendez vous…. Normal, c’est une urgence !!!!
    Je lui explique ma vie depuis un an…. elle me dit que je dois me tromper, que ce ne doit pas être un PN et que ce n’est pas bien de le dire, elle ne l’a pas eu en consultation….
    Une heures de perdu: elle me propose de revenir dans quelques jours et de rediscuter !!!
    Pourquoi faire ??? Je lui ai dit en partant: je sais je suis folle, je suis paniquée, j’ai peur, je vous demande à l’aide, je ne veux pas de médicaments et je vous dis que je ne sais pas de quoi il est capable….. J’espère ne pas être dans les faits divers.

    Je rentre à la maison, mes enfants sont en sécurité chez mes parents.
    Je prépare notre rencontre. La tension monte dans sa voix, ses appels et textos sont plus rapprochés. Je suis sûre qu’il va venir.
    Je prépare mes fiches, en lisant l’article de Julie, en me rappelant le puit sans fond, en lisant comment leur échapper ??? de JC Bouchoux;
    Mes fiches sont classées par thème.

    Il ne faut pas craquer, être forte, le regarder droit dans les yeux car je sais qui je suis, une bonne personne qui est gentille, qui est vie et lumière.
    Ne pas oublier cette phrase « Tuez le, il s’en fou. Humiliez le, il en crève » PC Racanier, psychanalyste français.

    15h30, il arrive à la maison. Il me supplie de lui ouvrir la porte, de lui offrir un café, qu’il n’est pas méchant, qu’il veut juste parler et que je dois lui pardonner, qu’il va changer, qu’il m’aime avec un grand A.
    Je reste derrière la fenêtre, entrouverte mais avec un système sécurisée anti effraction, les portes sont fermées à clés.
    Je lui dis « Non, tu ne rentreras pas et non je n’ouvrirai pas ma porte »

    Puis je lui dis tout: qu’il ne m’aime pas mais qu’il aime que lui, que c’est un comédien, un manipulateur, un narcissique, un puit sans fond, un homme sans coeur, que c’est le vide intérieur,le néant, il n’est que mensonge.

    Que moi j’ai des amis qui m’aiment, que je suis la lumière.
    Que j’en ai marre de me battre contre un moulin à vent, qu’il est bien avec moi car c’est moi qui suis le bien et lui le mal, il n’est que mon image, juste une illusion.
    Sa colère monte, tente de forcer la porte, tente de passer par la fenêtre, en vain.
    puis il me dit « enfin tu te révèles….Je te savais méchante, mais pas à ce point » … Etrange, j’ai déjà lu cette phrase !!!
    Je lui dis que c’est fini entre nous, qu’il devrait aller voir un psy…. et que même après ses soins psy, ce serait quand même fini entre nous, le vase est cassé en mille morceaux, à jamais.

    Désemparé, il me dit que ce ne sera jamais fini entre nous.
    Des sirènes de pompiers, de police ou d’ambulances (je ne sais pas les reconnaître) ont sonné près de ma maison, et j’ai vu sa peur d’être pris, il est parti comme un fou…..

    J’ai laissé un message sur chaque téléphone de sa Mère disant qu’il était parti, que je lui avais dit que c’était fini et que je lui conseillais de se faire soigner chez un psy.

    dans la demi heure de son départ, il m’a remercié de lui avoir dit qu’il devait se soigner, d’aller voir un psy puis 3 textos: que c’était bien triste d’en arriver là et de le juger comme ça.
    Puis une heure après un autre: « je serai toujours dispo si tu veux pour vous si tu changes d’avis bonne route »
    Je n’ai pas répondu.

    ça fait 3 heures qu’il est parti.
    Je reste prudente…. Que va t il vraiment faire ????
    Ce soir je dors chez mes parents pour avoir un vrai sommeil réparateur.
    On verra demain….. Mais je reste sur mes gardes un bon moment.

    Merci vraiment pour votre blog, j’ai besoin de comprendre non pas pour le soigner mais pour me protéger, pour avoir des indices pour mieux le contrer et comprendre un peu cet esprit tordu.
    Je ne vous remercierai jamais assez.
    Je vais rester comme je suis: gaie, attentionnée aux autres, élever mes garçons dans le respect, dans la confiance et la vérité.
    Je vais rester Moi car je suis quelqu’un de bien…

  4. Merci pour ce témoignage . Je viens de quitter pour la seconde fois (la première en 2007 , la seconde ça jours ci ), le papa de mon fils qui ressemblent sur beaucoup de points aux caractéristiques du PN.
    Seulement , maintenant que je suis seule a moi même , depuis une semaine , et au risque d’en choquer plus d’un , je suis dans l’effroi et l’incompréhension la plus totale . Je me demande objectivement si ce n’est pas moi la PN . Je ressens une peine profonde et immense a la simple idée que cela pourrait être moi et par conséquent aux dommages collatéraux qui se sont créés par ma faute . J’ai la conscience très lourde .

    • Bonjour,

      Cette réaction et ce questionnement est tout à fait normal !!!
      Vous avez certainement comme toutes les victimes, « adopté » des comportements manipulateurs afin de tenter de gérer la situation dramatique dans laquelle vous étiez plongée.
      Le fait d’être plongé dans ce marasme crée toujours des dommages collatéraux, c’est inévitable !
      Par contre, ce qui est évitable, c’est de prolonger ces dommages par des comportements influencés par la culpabilité, l’esprit de vengeance, la souffrance …

      Bon courage ! Geneviève Schmit

  5. Bonjour,

    Journaliste à Sud Radio, je recherche des témoignages de personnes ayant entamé la démarche de sortir d’un couple avec un PN, dans le cadre d’une émission de société. La diffusion étant nationale, si le coeur vous en dit, venez partager votre expérience à l’antenne ce vendredi après-midi, de 16h à 17h.

    Merci de votre attention,

    Simon HAMY
    Sud Radio Labège
    05 61 63 20 34
    simonhamy@gmail.com

  6. Bonjour,

    j’ai été très touchée par ce témoignage. J’ai été moi même, victime de harcèlement sexuel pendant 5 ans.
    Il y a des passages de vie si difficiles à vivre qu’on pense toujours qu’on ne va jamais s’en sortir vivant. Mais, j’ai réalisé que la vie qui nous anime et puissante et, tant qu’il y a au fond de nous un reste de petite flamme, même vacillante, tout espoir est permis.
    Mon expérience, c’est qu’on ne peut pas y arriver seul(e).
    D’en parler à notre entourage ne suffit pas, non plus, car ils sont souvent impuissants devant notre souffrance et parfois, malgré eux, ils ont du mal à réaliser ce qu’il se passe dans la relation.
    Ils ne peuvent pas comprendre qu’une personne puisse vous faire souffrir à ce point là , ils n’ont que la partie apparente de l’iceberg, celle que l’autre veut bien leur montrer.
    Ils pensent même qu’on exagère et on finit par s’isoler.
    Un(e) psy ou un coach qui a elle même vécu cette expérience est la meilleure personne qui soit pour nous aider.
    Je crois aussi , qu’il faut agir vite car plus on est exposé à cet enfer quotidien plus on risque d’en garder des séquelles physiques et psychologiques.
    Pour ma part, j’ai développé dans cette période douloureuse de l’hypertension et je suis toujours sous médicaments 15 ans après.
    Alors, Même si on a très peur, il suffit de franchir le pas, de décrocher son téléphone et d’appeler à l’aide.
    La lumière, en nous, n’est jamais bien loin.
    Il faut y croire.

    Merci, Geneviève de ton site si complet et si aidant.
    Je ne vais pas manquer de « partager ».

    Amicalement Claude

    • Merci à toi Claude pour ce message de reconnaissance.
      Je sais que toi comme moi, as su mettre au profit des autre l’expérience traumatique vécue.
      Tu accompagne toi également des personnes en souffrance avec tes propres « outils » thérapeutique plein d’humour et de sagesse.
      Nous pouvons d’ailleurs te rencontrer sur l’un de tes sites: http://www.equilibre-sante-plus.com/
      Avec toute mon affection Geneviève

  7. cet article raisonne en moi c’est évident. Avez vous des références de livres pour nous initier à cette méditation en pleine conscience?
    Merci pour ce témoignage.
    Maryse renault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *