Il a osé !

image_pdfExporter l'article en PDFimage_printImprimer l'article

Quel culot !!

Il y a quelques jours, madame a quitté le domicile conjugal avec ses deux petites filles de 2 ans et 6 mois, profitant de l’absence pour quelques jours de monsieur PN.
Ce déménagement a été soigneusement programmé par madame avec mon aide et celle de son avocate. Tout a été fait dans les règles de l’art pour éviter tout risque.
Le couple avait déjà parlé de séparation, des mails et texto le prouvent.
Le travail de monsieur fait qu’il est hors du domicile les ¾ de l’année. Il est vice-président d’une grosse entreprise sur l’Europe et l’Afrique.
De plus, il a déjà reçu il y a quelques semaines, et par huissier, le papier de rupture du pacs.
Il y a quelques jours, il a vidé TOUS les comptes.
Bref, l’avocate de madame suit rigoureusement les règles en prévenant également la veille l’avocat de monsieur, ET donnant l’adresse du nouveau logement de madame.

Je viens d’apprendre que l’avocat de monsieur vient de l’assigner au pénal pour « enlèvement d’enfants« , prétendant ne pas savoir où se trouvent ses enfants,et de saisir le JAF en urgence en demandant une garde alternée tous les 3 jours avec une pension misérable de 300€ par mois (monsieur gagne une fortune). Je rappelle qu’il n’était au domicile qu’un jour par semaine dans le meilleur des cas…
L’avocat de monsieur ne répond pas aux appels de l’avocate de madame … On se demande pourquoi …

Il a osé faire dire à son avocat que madame était partie en emmenant tout avec elle et qu’il n’avait plus de quoi loger … alors même qu’il restait un grand canapé lit dans le salon ET la chambre d’ami dans laquelle il couchait depuis des mois !!!!

J’en ai vu des coups de putes venant de PN touché dans leur ego de caïd de banlieue… mais là … là, vraiment, j’en reste bouche bée …

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

7 commentaires

  1. Il m’est arrivé la meme chose ; j’ai quitté le domicile sur conseil de la police avec mes deux enfants suite au dépôt de plainte de violences (pour lesquelles monsieur a depuis été condamné à 6 mois de prison avec sursis) ;
    il a porté plainte contre moi et mes parents pour enlèvement d’enfants et complicité !
    Il a vidé la maison en m’accusant d’être passée la vider et le pompom, il a vidé les comptes bancaires et a réussi par téléphone à détourner mon argent de mon compte personnel sur le compte joint et à le vide !
    Je précise que monsieur gagne très bien sa vie !
    Il m’a dit si tu ne me remets pas les enfants, je porterai plainte pour attouchement sur les enfants..
    Mais quand j’ai été au commissariat on m’a dit que je ne pouvais porter plainte pour rien car le vol entre époux n’existe pas !

  2. Bonsoir,
    je me suis enfuie de ma propre maison ou il s’était installé chez moi tres vite après notre rencontre prétextant qu’il etait sur le point d’acheter une maison au moment de notre rencontre.
    Croyant naïvement enfin au prince charmant après un chagrin d’amour… il m’a fait les plus belles déclarations et je l’ai cru…. je suis tombée très vite enceinte et là le cauchemar a commencé. .. menaces, chantage, chantage au suicide… je ne disposais plus de mes clés de maison, de voiture, je ne pouvais plus appeler personne sans qu’il soit présent, m’enlevait mon téléphone. … mais qui veux tu appeler sans que je sois la ?
    C’est que tu as des choses à cacher… je ne pouvais meme plus faire mes courses seule, aller chez le médecin seule,… en prétextant qu’il voulait me proteger et verifier qui je voyais.
    Il refusait que je recoive des amis…
    Je ms suis retrouvée isolée en 4 mois !
    Toujours par chantage.
    Jusqu’au jour ou j’ai tellement eu peur de ses crises (souvent du soir) que je finissais par lui cacher des que je recevais un texto d’un ami qui s’inquiétait d’etre sans nouvelles de moi.
    Et la il est rentré dans des colères folles car il me disait qu’il savait que j’avais menti de ne pas lui dire…. et de ce fait c’etait a moi de m’excuser… il me disait donc qu’il avait donc raison de se mefier de moi… il disait qu’il n’avait pas confiance… je ne comprenais pas comment il savait mais j’ai compris bien plus tard apres l’avoir quitte qu’il avait installé un logiciel espion sur mon téléphone (reception et envois de sms, geolocalisation, écoute de mes conversations !)
    Après les chantages au suicide (rasoir devant le cou, plus de 4 jours sans manger soit disant car il etait inquiet pour notre relation) il m’a laisse au bord de la 4 voies à 6 mois de grossesse, il m’empêchait de dormir « Toi tu veux tranquillement dormir pendant que je suis inquiet pour nous… » il m’a force a refuser un poste que m’avait propose mon employeur sous prétexte de jalousie d’un collegue homme… jusqu’au jour où il a voulu m’extorquer de l’argent, et surtout la goutte d’eau a ete qu’il a insulte violemment mon enfant a 7mois et demi de grossesse en le traitant de batard et en remettant en cause sa paternite . ..et j’ai vecu avec lui 8 mois et ça a ete quasiment 7 mois de cauchemar et je passe beaucoup d’autres faits… apres ma fuite, j’ai subi du harcèlement il me suivait… et menaces chantages et dénonciation calomnieuse aupres d’une administration et de ce fait ennuis judiciaires, harcèlement de ma famille et de mes relations professionnelles …. j’ai aujourd’hui une adorable petite fille que j’aime plus que tout. J’ai porte plainte au penal et il va comparaitre en correctionnelle.
    j’ai bénéficié d’une ordonnance de protection avec autorité parentale exclusive et maintenant que l’ordonnance est terminée la juge a decide une autorité parentale conjointe et droits de visite en lieu neutre elargis que je conteste.
    Et j’apprends qu il a porte plainte plusieurs fois pour non représentation d’enfants et c’est moi maintenant qui suis convoquée en correctionnelle?
    Que dois je faire pour que ce cauchemar cesse alors que je refuse tout contact ?
    Merci d’avance pour votre aide

  3. J’ai vécu la même chose à la différence près que lui ne bossait plus, m’a demandé une pension alimentaire et la résidence de notre fils chez lui en retournant la situation contre moi Je suis pourtant partie avec notre enfant et l’autorisation d’un juge mais il m’a pourri la vie pendant plus de dix ans de procédure jusqu’à me retrouver en correctionnelle pour non-représentation d’enfant alors que notre fils ne voulait pas partir et généralement devant témoins à la sortie de classe ou dans la rue…
    La Justice est hermétique à la psychologie et aux profils pervers et se donne bonne conscience avec des pseudo expertises délivrées sur commande !

  4. Ouf… j’ai vécu similaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *