Etre maman avec un manipulateur pervers

Deux enfants avec un manipulateur pervers narcissique

 

Témoignage de Sandrine, une maman courage comme beaucoup d’autres.

 

J’ai vécu pendant 12 ans avec un homme qui deviendra le père de mes 2 enfants.

Cet homme était si merveilleux, si parfait, pouvait pourtant être très colérique, égoïste et enfantin. Pas grave, je l’aime…

A l’arrivée de notre fille, l’homme de ma vie n’est plus le centre d’intérêt de la maison.

Les disputes, ses absences augmentent. Jusqu’au jour où il décide de quitter son travail.
Il n’en cherchera pas un autre pendant les 6 prochaines années.

La vie familiale était compliquée mais gérable.
Le pire a commencé quand il apprit que notre second enfant serait un garçon.
Tout à coup, il voulait une seconde fille…

Ma grossesse fut un enfer. J’ai demandé de l’aide à ma belle-famille qui ne voulait rien faire.

Mon fils est né et le père était blanc, vert… comme à un enterrement.
Ma fille n’avait pas le droit de porter son petit frère, ni même de lui donner un biberon.
Il cherchait les disputes lorsque les enfants étaient là, faire blanc et non noir et vice versa, entendre les reproches quotidiens : « tu es une bonne à rien« , « tu ne sais pas t’organiser« , « tu ne sais pas t’occuper de tes enfants, la nourrice est nulle, la maison est sale » etc….
Sachant que j’étais la seule à travailler, et à tout gérer pendant qu’il restait à la maison.

Enfant de manipulateur pervers narcissiqueImpossible de le faire plier sur quoi que ce soit.
Je m’épuise, je subis, et je finis par fuir.
Je subis une pression de ma belle-famille pour revenir et pouvoir passer les fêtes de fin d’année ensemble.
Je cède encore une fois.

Mais après les fêtes, la situation s’empire. Alors il va nous faire du chantage au suicide. Cette période durera près d’un an.

Voyant qu’il n’était plus crédible, il passe à la violence physique.
Il sera jugé et aura une interdiction de rentrer en contact avec moi pendant 18 mois.
Il a si bien manipulé la greffière, qu’il est autorisé à m’appeler et me le fait savoir moins de 2h après le jugement.
Au bout de 9 mois, je réussi à faire annuler cette phrase qui changera ma vie.

Enfin de la sérénité et du calme. Je peux enfin respirer… je ne me noie plus.

Mais pendant près d’1 an après mon départ, je subi son harcèlement (151 appels dans la journée), ses visites impromptues à la maison et au travail, il me suit sur la route, regarde mes comptes (jusqu’à mon changement de banque), se fait des transferts d’argent, s’impose dans ma voiture et n’en sort une fois le chantage abouti, il prend les enfants selon ses envies en changeant d’avis toutes les 5 minutes, veut absolument la garde alternée, ne paye les pensions alimentaires qu’à sa guise etc….
Les plaintes se multiplient, et les passages devant le JAF sont réguliers.

A ce jour, il n’a plus d’emprise sur moi. Alors il m’ennuie sur les pensions, les changements de bras.
Dès lors qu’il y a une décision commune pour les enfants, c’est toujours un combat de négociation et de chantage.
Et les enfants dans cette histoire ?
Ça fera bientôt 9 ans que nous sommes partis.

Les premières années furent difficiles car sa présence était omniprésente.
Il soudoyait les informations de notre vie auprès d’eux.
Ils étaient une bonne cause d’information et de chantage.
Puis la confiance entre nous 3 s’est installée.

A ce jour, à 12 et 9 ans les enfants ont pris conscience de la folie et de la méchanceté de leur père, mais la peur l’emporte toujours.
Ses excès de colère les tétanisent.
Et le père le sait bien, il en joue…

Mon fils de 9 ans décrit son père comme « un obligeur« .


La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Pervers-narcissiques.fr

Pervers-narcissiques.fr Site portail pour les victimes de PN

Geneviève Schmit - Experte dans l'accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques

Geneviève Schmit, coaching thérapeutique.

. . © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques.
Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79


 

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.PsyFacebook Soutien.Psy

 


 

Pages similaires :

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

38 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis divorcée depuis 10 ans d’un homme menteur manipulateur, nous avons 3 enfants majeurs aujourd’hui, dont le dernier est toujours à ma charge. il poursuit des études.
    Mon ex s’est toujours plaint à ses enfants qu’il n’avait pas d’argent, qu’il était malheureux, et que moi j’avais la belle vie, et qu’il devait me payer une pension alimentaire, par dessus le marché, que je le mettais dans la m…etc.
    J’ai toujours gagné moins que lui, (il est en CDI, il est responsable de magasin et je suis secrétaire), mais je vis simplement. Mon dernier fils de 19 ans ne va presque plus chez son père depuis au moins 1 an, mais il n’est pas en mauvais terme. Je ne lui ai jamais rien demander d’autre que sa pension alimentaire à payer, et ne l’ai jamais faite revaloriser (j’assume seule le permis, les sortie et reste).Et là comme d’habitude, le mois dernier, il a des problèmes, il ne peux pas me verser la PA, et ne pourra pas, il n’a pas de solution. Je n’en parle pas à mes fils, surtout au dernier, très anxieux, trop habitué à entendre son père tellement malheureux que çà l’attriste et le rend anxieux. Je protège mon fils comme je peux en ne lui parlant de rien, mais j’ai saisi un huissier pour qu’il me mette en place un paiement direct, comme je sais par expérience que lorsque mon second fils qui vivait lui dans un studio, lors de son premier salaire d’apprenti, il lui a supprimé sa pension alimentaire que l’on avait décider amiablement qu’il la verserai directement à ce dernier. Je sais que lorsque qu’il aura son courrier, il va appeler mon dernier fils, et faire pression sur lui, comment expliquer à mon fils, que mon attitude est normale, dans la légalité, sans vouloir lui nuire, qu’il n’y est pour rien, qu’il ne doit pas se sentir redevable envers son père, et ne pas rentrer dans les détails lorsque celui ci viendra lui tirer les vers du nez, pour savoir combien il gagne, (il n’a pas payé la PA avant même que mon fils touche son 1er salaire d’apprenti 41% du smic). Son permis est toujours en cours et à ma charge exclusive, j’ai des frais de transport, puisque son école et son employeur sont à 50 km de chez nous. Ce qui m’inquiète ce n’est pas le bien fondé de ma requête, j’ai été compréhensive au delà du supportable, mais la façon d’aborder mon fils pour qu’il ne soit perdu lorsque son père va la saouler avec çà, et qu’il va se sentir coupable, car son père n’a aucune psychologie, et ne se rend même pas compte du préjudice moral de ces allégations, depuis qu’il n’y va plus, les relations avec mon fils sont plus complices, il est plus ouvert, il me parle mais il ne dit jamais de mal de son père, et je ne lui demande rien le concernant. je sais juste ce qu’on dit sur moi, par mon fils ainé, qui dégouté, un jour, et déçu par l’attitude de son père, m’en a fait part. Mon ainé s’est confié et s’est rendu compte de pleins de choses qui le génait lorsqu’il est devenu papa à son tour et un adulte responsable et bien dans sa tête. Mon second fils vit loin de chez nous et reste en dehors de tout çà, mais il sait aussi, mais le dernier est encore trop influençable. Comment le préserver et le prévenir en douceur, avant que son père ne déboule sur ses épaules.
    MERCI

  2. Ma fille se plaint du caractère MPN de son mari. Je connais mon gendre depuis 20 ans et si je veux bien croire qu’il a un caractère un peu fort je n’arrive pas à faire la part des choses entre ce qui pourrait être une pchycose victimaire de ma fille et le caractère prétendument MPN de mon gendre.

    • Laurent,
      Ayez confiance en votre fille !
      Si elle s’ouvre à vous, c’est qu’elle a besoin que vous lui disiez textuellement : « Je te crois! »
      Dites le lui, et cela même si vous avez des doutes.
      Dites lui que vous la croyez car, PN ou pas PN, votre fille exprime une souffrance qui est bien réelle, et cela on ne peut la nier.
      Suggérez-lui de prendre un rendez-vous avec moi et je l’aiderai à y voir clair.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  3. Mise en garde.

    Attention à ce faux témoignage et aux propos mensongers & diffamatoires qu’il contient…

  4. Bjr je le voit a travers le témoignage de sandrine..
    j ai également vécu 13 ans avec un homme identique…
    Aujourd’hui on ai séparer ..il a refait sa vie ..a trouver une autre proie,mais cela ne l empêche pas de tjr pourrir ma vie

  5. Bonjour, je suis dans la même situation. Séparée depuis 9 ans, une jeune fille de 11 ans. J ai obtenu la garde en 12/14 et la moitié des vacances mais au vu des situations de plus en plus graves que vit ma fille et le sentiment que c est une manière pour le père de continuer à m’emm…par le biais de ma fille, j’ai l impression que loin il l’a et plus ce qu’elle vit chez lui est hard. Son estime d elle-même est en chute libre et je ne sais plus quoi faire. J essaie, comme tout le monde me le conseille, qu elle garde une image positive de son père mais en même temps, dans le cas d’un PN, je ne sais pas s il n est pas préférable pour elle de dire les choses telles qu elles sont?? J’ai l impression qu elle attend parfois que je pose un acte plus fort pour la protéger tout en disant le contraire… Je ne sais pas comment faire pour l aider et ca me met hors de moi de voir ma fille se replier de plus en plus sur elle-même, elle qui avait tant et tant de joie de vivre petite. Elle a plein de qualités mais se trouve nulle et moche et est la proie de copines manipulatrices à l école …
    Je serais heureuse d avoir votre avis … Merci!

  6. Comment protéger mes enfants et moi même de mon mari c’est propres parents n’ont pas de solution tout le monde a peur de lui comment me défendre face a sa violence il me fait peur.

  7. Bonjour,

    je me retrouve tellement dans vos témoignages. J’ai vécu presque 20 ans avec un homme charmant (les 10 1ères années) bien que très possessif. les 10 années suivantes ont vu sa jalousie morbide se développer, j’ai peu à peu pris conscience que j’étais devenue transparente, terne, je n’existais plus. Le conflit s’est aggravé à partir de juillet 2012 mais je n’ai eu le courage de rompre qu’en janvier 2014.
    il a refusé de quitter mon appartement jusqu’en novembre 2014, pendant ces 10 mois j’ai vécu un enfer (chantage au suicide, cris, manipulation des enfants).
    Quand il est parti j’ai cru que j’allais respirer et enfin reconstruire une vie avec les enfants (15 et 11 ans) mais en fait tout est de pire en pire.
    Il refuse tout système de garde, prends les enfants quand il le décide, les appelle plusieurs fois par jour pour leur ordonner de « piquer des crises » pour me punir, leur interdire de sortir avec moi au cinéma, d’aller voir mes parents, etc.). Il les a déjà pris de force 3 soirs de suite, une fois en pleine salle de cinéma car j’avais osé les emmener au cinéma sans le convier (nous étions séparés !).
    Quand ma fille a osé dire non à sa « demande » de venir vivre chez lui tout le temps, il a réagit très violemment (cris, menaces, gestes violents).
    Il est omniprésent avec sa malveillance permanente.
    Les enfants terrorisés n’osent pas le contredire.
    J’ai peur que la violence contre ma fille devienne grave, car il sent bien qu’elle lui échappe.
    la justice est saisie (dont le juge des enfants) mais une réponse judiciaire sera t-elle suffisante ? il risque de devenir encore plus hargneux et violent, mais que faire d’autre ?
    je ne sais vraiment pas ou je vais pouvoir trouver l’énergie de me battre si le combat doit durer encore longtemps, j’ai en permanence une boule au ventre dès que les enfants sont chez lui…

    • Bonjour,

      Il n’y a pas d’autres solution que de faire intervenir d’urgence le JAF !
      Il vous faudra alors exiger qu’il se plie à la décision du juge. Ce n’est pas simple, il sera furieux, mais il n’y a aucune autre solution !!
      Pensez dès maintenant à monter des « dossiers » contre lui, des preuves de son comportement, des témoignages des enfants, des amis, ayez dès maintenant un cahier de route sur lequel vous notez TOUT, en espérant que cela serve à ce qu’il ai le moins de garde possible.

      Bon courage !!

      Affectueusement, Geneviève Schmit

  8. Bonjour

    mon PN est tout comme vous le décrivez exceptionnel menteur , manipulateur, cruel ….il est revenu me chercher 2 fois auparavant en promettant qu il ne recommencerait plus et au bout de quelques temps il reprenait une maltraitance psychologique principalement mais hors norme utilisant même le décès de ma sœur, il m avait au fil des années isolée fait perdre mes boulots a fini par me faire travailler pour lui non déclarée : j ai tout tout perdu . Je suis séparée de lui Dieu merci depuis un an mais il a poursuivi par du harcèlement, intimidation exigence de toutes sorte, il m a traqué à l aide de petit logiciel espion qu il avait du mettre dans mon portable avant de me quitter et même j ai découvert récemment qu il m avait empoisonné durant 1 an avant son départ puis il a recommencé quasiment à la date anniversaire 1 an après (le centre anti poison et mon médecin généraliste et un médecin légiste m ont dit de porter plainte …j ai porté plainte pour tous ses faits mais les procédures sont atroces pour les victimes et lui en profite dans l intervalle pour faire intervenir les services sociaux ( qui n accèdent pas aux dossiers gendarmerie et donc ont un avis défavorable sur moi : genre la femme qui cherche à emmerder son ex par des procédures) il créé le flou: il me traite de folle évidemment. Ma seul chance la dedans c est que mon fils est grand et qu il a vu de ses yeux sur lui même et sur moi ses agissements toujours en contradiction avec ses paroles alors il en très peur et moi aussi ( à chaque fois que mon fils refuse de partir avec lui même devant témoin : je suis convoqué en accusé à la gendarmerie c est horrible à vivre ). Bref je suis toujours dans le cauchemar et régulièrement dans le stress je le sais si fort si persuasif même quand les faits le démontrent menteur et manipulateur la plupart des gens lui trouvent des circonstances atténuantes… c est très très dur à vivre… je n ai pas eu de chance avec les avocats qui me soutirent de l argent même en plus de l aide juridictionnelle totale et qui globalement s en foutent complètement…
    voilà je suis un être humain en vie ( je le pense capable de meurtre: j ai appris que son ex est décédée dans des conditions pas très claires pour moi ça ressemble à de l empoisonnement aussi) et je n ai pas mérité ça , il est libre et vient se vanter qu’ il est plus intelligent que la police les juges et tous notre ancien entourage ( je refuse que mon fils témoigne pour mes affaires mais il en a été temoin si son père n est pas reconnu coupable comment pourra t il vivre avec ça ? et pour moi c est sure il reviendra poursuivre ses objectifs
    comme je suis une mère je ferai tout ce que je peux pour vivre en paix avec mon fils mais c est si difficile et je vous envie de pouvoir en parler au passé …
    Plume citoyenne , une mère, une femme le 24/10/2014

  9. Mon histoire est si ressemblante à la tienne, à quelques différences près. 20 ans de mariage avec un PN que j’ai rencontré il y a 23 ans. Je considère que même s’il m’a usé grignoté je m’en suis pas mal sortie, j’ai été bien entourée ( amis, psy…) et disant que je sais où aller chercher de l’aide et conseil pourvue qu’on soit conscient de ce besoin me diriez-vous. Bref, j’ai divorcé en un temps record (4 mois)et juste avant d’entamer la procédure (de donner le feux vert à mon avocate) je l’ai stratégiquement mis à la porte (changement de serrures) et lui ai annoncé mon intention de divorcer par téléphone, j’avais écris mon discours pour ne pas qu’il me perturbe lors de ma déclaration sachant qu’il manie si bien le verbe, beaucoup mieux que moi. Tout comme toi je l’aimais malgré ses défauts que j’arrivais plus ou moins à gérer étant une personne très positive, optimiste, toujours à trouver des solutions, bienveillante, empathique et maternelle. Ce n’est qu’après 8 ans de mariage à la naissance de notre fils que la situation a commencé à se dégrader. C’est justement pour mon fils de 11 ans que je m’inquiète aujourd’hui et je serais intéressée par des ateliers dans ce sens.

    Merci pour tout ce que vous faites

    • Bonjour,

      Je travaille beaucoup sur le comportement à avoir avec les enfants de PN …
      Si vous le souhaitez, convenons d’un rendez-vous pour une consultation à distance afin que je vous aide à aborder votre propre situation.

      Pour l’instant pas d’atelier … peut être en janvier sur Paris.
      Tenez vous au courant en vous abonnant à la News Lettre du site.

      Amicalement, Geneviève Schmit

  10. Après 20 ans de vie commune je me suis échappée de la maison avec nos 3 enfants, 19 ans, 10 ans et 7 ans.J’ai bien sur perdue le divorce pour faute.
    Le plus grand ne voulait plus voir son père ayant subi quelques humiliations de sa part. Par contre la justice a appliqué les visites normales comme pour tous les couples qui divorcent pour les 2 autres enfants. J’avais toujours peur que leur père se venge sur eux, mais comme pervers narcissique manipulateur il ne l’a pas fait pour protéger son image . Par contre j’ai subi sa manière d’agir. Pendant les vacances des enfants il me ramenait le linge sale de la valeur d’un mois etc.. Il a essayé de me faire perdre mon travail, de semer des troubles dans le HLM où je me trouvais. A réussi pendant un temps à retourner la famille contre moi et même essayé de me faire interner. Malgré tout , il a échoué, mais mon système nerveux a souffert et à force je me retrouve avec un trouble (pas trop grave) au cœur, j’ai des extra systoles et parfois de la tachycardie. J’ai subi toutes les visites des assistants sociaux, car bien sur il m’accusait de toutes sortes de maux : » je nourrissais mal les enfants et les droguais. ». Ensuite il a fallu que j’accepte à sa demande des visites chez le psychiatre et aussi les enfants. Ça peut paraitre anodin tout ça , mais je passe ici tous les traitements qu’il m’a fait subir psychologiquement à l’intérieur du foyer. C’est pourquoi je n’ai jamais caché la vérité aux enfants avec le risque de me faire passer pour la mauvaise du fait que je disais du « mal » de leur père. Aujourd’hui ils sont grands. 39 ans, 30 ans et 27 ans. Mon fils ainé a fini par retourner voir son père après 10 ans sans le voir. Mon deuxième lui parle mais ma fille ne veut plus le voir car lorsqu’elle était plus jeune il l’humiliait et faisait en sorte de la diviser avec son frère.Aux enfants je leur ai dit que leur père était un manipulateur pervers narcissique. Ils sont avertis, mais je me pose la question : sont-ils en danger ? Il faut savoir qu’en ce moment encore mon ex m’a dénoncé auprès du tribunal concernant la pension de notre fille qui étudiait à laquelle il versait une pension. Je faisais ma part mais il estime que je lui dois de l’argent, que elle aussi du fait qu’à ses dires elle a du travail fixe. Bref je ne le crains pas car je sais qu’il a tord mais je sais aussi que son avocate est une femme au caractère lui ressemblant. Tant que je serai sa cible les enfants sont-ils protégés ? Peut-on leur demander de ne plus voir ou ne pas fréquenter leur père ? Ai-je bien réussi à les protéger ? Maintenant au vu de leur âge je ne peux plus me permettre d’intervenir, leur vie et leur choix leur appartient.Ma crainte : que l’un d’entre eux devienne avec le temps comme un manipulateur à l’image de leur père, car il est évident que l’ambiance familiale dans laquelle nous avons vécu n’était pas saine. Alors malgré tout les efforts peut-on vraiment protéger nos enfants des manipulateurs ?

  11. marechal bénédicte

    Bonjour
    Je suis dans 1 impasse concernant mes filles de 19,17 et 13 ans victimes de leur père pervers narcissique.
    Je suis en cours de divorce depuis 2 ans ;j’ai l’aide de ma psychothérapeute .
    Mon grand soucis, comme pour tous les témoignages,concerne la pression exercée sur mes enfants de la part de leur père devenu leur « gourou ».Un de ses but étant de détruire ma relation avec mes enfants .Ma fille aînée se cache pour venir me voir ;ma seconde fille demande à me voir seulement 1 wk tous les 15 j et la pression est immense sur ma cadette .
    Vers qui puis je me tourner ?comment obtenir 1 expertise psy?
    J’aimerai tant ne plus les savoir en danger…

    • Bonjour Bénédicte,
      Ce que vous vivez est extrêmement douloureux et bien trop courant malheureusement.
      Il y a probablement des choses à faire et des comportements à adopter pour tenter d’améliorer le lien avec vos enfants et donc les aider à se libérer de l’emprise exercée par leur père.
      Je ne peux malheureusement pas vous conseiller avec précision sans mieux connaître votre histoire.
      Si vous le souhaitez, nous pouvons mettre tout cela à plat lors qu’une prochaine consultation.
      Courage !! Geneviève SCHMIT

  12. Bonjour je lis les vécues de chacune avec un PN c’est terrible ….!!!même qu »en on s’en sort on y a laissé des plumes….!!!!les histoires et les fonctionnement de ces Etre que dis-je des ses diables sont similaire le plus terrible et d’avoir eu des enfants avec eux .En ce qui me concerne il ma tout détruis ma vie sociale,de femme ,et de mère (l’apothéose )et mon fils qui à 16 ans aujourd’hui j’ai du le placer dans un ITEP de 13 à 15 ans avec famille d’accueil pour le protéger de son père tellement c’était invivable car il l’appeler 4 à 6 fois par jour pour l’endoctriner .Le gamin partait en w end avec ce malade et je ne pouvais rien y faire il revenait la tête complètement remonté il m’a même piqué la garde de mon fils en disant au juge que j’étais d’accord du fait que j’ai dit le contraire cela a déclenché par le juge une demande d’enquête sociale et expertise psy le père a été démasqué la garde légale m’est revenu ,mais malgré ma demande de visite réduite cela m’a pas été accordé mon fils allait tellement mal même au niveau scolaire que j’ai demandé une aide ITEP avec internat (les autorités savent que ces personnes sont barge pourquoi ils leurs laissent qu’en même l’autorité alors qu’ils détruisent tout sur leur passage?

    • Comment protéger ses enfants ? Suite au départ de leur père, je pensais que le pire était derrière moi, et bien non…. Il a trouvé une autre proie le mois de notre séparation, il vit avec elle et ses 2 enfants….Et qui passe pour la méchante qui a mis papa dehors ? Eux qui ont toujours vécus dans ce climat, pas facile de savoir qui est le vrai manipulateur !!!! C’est vraiment l’enfer, plus les jours avancent plus je m’enlise………

  13. moi,depuis 2007je vit un enfer,je suis partit apré 7ans de séquestration,coup blessures violences etc..avec un bb de 9mois sur les bras suite a l intervention de la police.j ai reconstruit ma vie com jai pu.mais le pere du pêtit se sert de lui pour me toucher malheureusement,et manipule magistrat,juge etc…pour dire que je suis folle,na jamais était comdamné,et meme venu me violer aprés séparation dans mon appartement.Et la il fait subir la meme chose au petit voir pire interdiction d aller a la selle,humiliation psychologique,lui a casser la nez…jai porter plainte le petit a 8ans,il es enfase de reconstruction difficile avec un psy.la juge a suspendu les droits du pére 6mois,cé tout. et la monsieur prétend setre fait soigner demander la garde total et me fait passer pour folle.cé le monde a l enver,et enffet devant les services socio,éducateurs etc..il es qualifié de personne calme discréte,soumis soit disant a mon autorités.alor que sa fait des annnées que je me fait marcher sur les pieds,personne ne m écoute et ne me comprend.mon fils au sérieu malgré tout les preuves certifié par medecin,psy etc… es qualifié de menteur par la justice.je précise a cause de son pére a deja fait des dépressions suite aux coups et blessures que son pére lui infligait.et moi pour avoir voulu défendre mon fils en expliquant son calvaire,on me traite de procéduriére,mon avocat lui ne fait rie, apart ramasser de l argent; et la je vous parle mem pas de moi,les pneu creuver,cambriolage,menace de mort insultes meme devant la salle d audiance.il me dit que je lui appartient. cet homme se sen tré sur de lui et nous écrase.situation douloureuse chaque jours,malgré cela j avance tant bien que mal pour une jeune de fille de 26ans

  14. Je m’y serais rendu avec plaisir, je suis en train d’organiser notre fuite. Comme vous le savez il est capable du pire je vis dans la peur qu’il me decouvre et pourtant pour ma sauver ma vie et celle de mon fils je suis obligé de faire bonne figure c’est tres, tres dure, je ne sais pas pour les autres mais maintenant que j’ai recouvrer mes sens ce que je vois et ce que j’entends n’est pas humain c’est monstrueux surtout quand il s’adresse a notre fils de neuf que je vois degouliner de l’interieur sous mes yeux.je me bats et il le vois. Je suis certaine qu’il est pleinement conscient de ce qu’il dit et de l’effet que ca nous fait. Seulement depuis peu il voit des ricochets sur moi alors j’ai peur pour mon fils. Mon fils aussi depuis peu a des phrases et des mots (a lui )qui l’agace …bref se serait trop long ca fait 14 ans qu’il me puise. Alors quand je vois des sources d’espoir pour 100 euro je me dis que pour le moment c’est encore lui qui gagne JE NE LES AI PAS !!merci de m’avoir fait saliver.

    • Je comprend que de devoir payer une formation ou des consultations individuelles peut paraître à certaine personnes « contre nature » ou simplement hors de portée…
      Il faut bien comprendre aussi que notre travail est terriblement accaparant et difficile et je pense que ce travail mérite un salaire…
      Ce n’est pas un travail secondaire … c’est ce qui fait vivre nos familles.

      Je tente pourtant de mettre dans mon site tout ce qui me semble pouvoir vous aider et gratuitement pour ce qui me concerne.
      J’anime aussi différents blogs, où là encore, les victimes peuvent échanger gratuitement …

      Ne perdez pas courage !
      Lorsque j’ai vécu ce même type de drame, il y a bien longtemps, avant qu’on en parle tant et diffuse sur le sujet, je n’ai trouvé PERSONNE pour m’aider, je n’avais plus la moindre ressource.
      Je n’ai eu que le bouquin d’Hirigoyen pour me donner les piste de la libération et … j’y suis arrivée.
      Vous le pourrez aussi en vous appuyant comme je l’ai fait sur mon instinct maternel !

      Geneviève SCHMIT

  15. Bonjour,
    Y aura-t-il d’autres journées dans l’année ?
    Merci.

  16. bonjour,
    Je suis très intéressée par cette formation car très concernée avec un petit garçon de 4 ans et séparée du père heureusement. J’habite Bordeaux je ne peux pas me déplacer pour faute de moyens. Y a t-il possibilité d’avoir un compte rendu ? payant bien sûr. Merci pour votre réponse.
    Cordialement
    Isa 33

  17. Bonjour,

    Je suis très intéressée, je me suis séparée il y a 3 ans, j’ai 2 enfants de moins de 6 ans, j’étais partie en province et le papa a décidé de se mettre au chômage, se rapprocher de nous et demander la garde alternée!

    Malheureusement j’ai le même problème que Blanc, trop cher et difficile de se déplacer à Paris…

    Y a t-il des chances de suivre ce genre d’atelier à distance? Ou de recevoir la documentation et pouvoir envoyer des questions?

    Merci beaucoup

  18. Bonjour,

    j’ai aussi l’impression de revivre mon histoire, et pourtant je suis un homme, qui subit la même chose que cette dame.

  19. Bonjour, je trouve ce que vous faîtes vraiment bien sous tous rapports et vous en remercie, mais malheureusement trop cher pour les provinciaux car tout ajoutté la note est très salé. Pourquoi pas une conférence à Lyon ? ! Merci encore. Edith de Lyon

  20. j’ai l’impression d’avoir lu mon histoire, j’en frissonne encore …..i

    ils vont bien aujourd’hui vos enfants ?

  21. chère Geneviève,
    je ne viendrai pas,trop de choses à gérer en ce moment,(partage d’un patrimoime
    avec un PN ,le mien est sournois,escroc,menteur…et tout le reste!)
    à bientôt(Geneviève est un excellent soutien ds ces cas)
    catherine

  22. Mon histoire est tellement similaire à la tienne… Bravo pour ton courage !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *