Comment agir judiciairement contre un pervers narcissique afin de se protéger de toute forme de violence ou les faire valoir?

image_pdfExporter l'article en PDFimage_printImprimer l'article

(Question d’une victime, mais, il est évident que tout ceci se conjugue au féminin comme au masculin)

L’expérience me montre que faire valoir des faits de violence perverse est une triste utopie même si le désir est légitime. Si la plupart du temps cet objectif ne sert à rien, il peut aussi desservir la victime.

Porter une plainte qui risque de ne pas aboutir, n’est pas la meilleure solution pour guérir émotionnellement de ces individus. De plus il est très difficile de prouver que quelqu’un est manipulateur et dangereux.

Bien évidemment tout dépendra des situations.

La sauvegarde de la victime ne peut venir que d’elle-même. Il est impératif qu’elle travaille les trois point essentiels qui sont: image de soi – confiance en soi – gestion émotionnelle.

L’évolution doit venir de nous car jamais une ou un pervers narcissique ne change.

Il ne faut donc pas attendre de la justice qu’elle désigne l’autre comme pervers narcissique pour aller mieux soi-même. C’est avec ce que la justice a décidé qu’il faut se reconstruire, quelques soit cette décision.

Geneviève Schmit – 05 avril 2021

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

6 commentaires :

  1. C’est quasiment impossible effectivement que la société vous soutienne, mais du coup on se sent isolée. Le PN arrive même à vous faire douter, à vous faire passer pour folle, pour irrationnelle. Personnellement mon ex-mari PN a pris les devants et a réussi à se victimiser et à manipuler sa nouvelle compagne + mes anciennes amies + mon médecin + la directrice d’école de mes 2 fils + SA PSY !! + l’association Centre Information Droit Femmes et Familles !!!!
    Je ne sais plus quoi faire, c’est un peu désespérant. J’ai laissé faire, tout ce que je veux c’est une rupture totale mais il joue encore grâce à nos enfants en garde partagée, il joue avec mes émotions que je n’arrive pas à gérer lorsqu’il les implique. Il a une telle emprise sur ma vie grâce aux enfants que j’ai même déjà songé à m’effacer de leurs vies 🙁 mais je les aime trop 🙁

    • Bonjour Mathilde,
      Votre message me parle tellement. Séparé depuis 2ans avec mon ex pn. Je l ai quitté au bout de 15ans, 3enfants et enceinte du 4ème qu il me demandait d avorter parce que pas encore pour un autre enfant. Pour le 3eme enfant aussi il n aura pas voulu mais il a fait son grand cinéma suite à la découverte de son infidélité avec naissance d un enfant. Je l avais quitté mais des pardons à ne plus finir et de supplication de revenir nous revoilà ensemble. Mais rien ne va toujours, toujours pas de travail pour lui toujours entrain de vouloir tout contrôler, mon argent, mes déplacements, l éducation des enfants, si je prends une décision sans lui avoir d abord demander la permission c est la catastrophe. Dispute, suivi de tromperie pour me faire mal, comparaison avec d autres femmes, c est mou aussi suis mauvaise, toutes les autres femmes feraient mieux, accepteraient plus, moi pour lui pas assez soumise, tout ce que je faisais jamais assez. Mais au 10ans de ma fille, lui toujours au chômage, j ai organisé un anniversaire qu il be voulait d ailleurs pas, l argent on pouvait le mètre ailleurs mais pas dans une stupide fête, c était mieux de lui acheter ses parfums grandes marques, chaussures, costumes hors de prix que de faire cette anniversaire. J ai tout payé comme à mon habitude. Ma fille a eu son dernier anniversaire avec ses 2 parents et puis j ai dit stoppe. Il m a courru derrière u temps, mais j ai tenu bon, enceinte du 4eme bb, mes 3 autres enfants j ai tout laissé derrière, j ai pris qlq habits et on est parti chez mes parents. Sans maison mais heureusement avec un boulot et une rage d enfer.. c est lui qui avant le debut du 1er confinement m enverrai un courrier de so avocat, réclament les enfants 1 semaine sur 2 ,le partage des alloc, des impôts, la moitié des vacances et que je ne demande pas se pension alimentaire..ben voyons.. comme j ai refusé toit cela nous sommes en procédure, il ment tout le temps, le premier jugement lui permet de voir les enfants week-end sur 2, il ne les prends jamais, prétextant être à l étranger or tout ce bordel judiciaire c est lui qui l a voulu. Il a une nvlle copine, qu il avait déjà avant qu on se sépare par ce que la rapidité de do union avec elle, direct 2 mois après notre séparation, il était ensemble elle était dans la maison, c est une mère célibataire avec 3 enfants donc la proue idéale en dépendance affective de ouf, quand il doit me parler au téléphone et qu elle est à côté de lui , il me rabaisse, me donne le mauvais rôle, faire genre que je lui privé de ses enfants, un vrai menteur..bref trop des choses à dire..je vis aussi le cauchemar main dans lequel il veut me détruire via les enfants. Au nouvel an il les a eu, il a offert 2 cadeaux sur 4, en disant à ma grande ben toi et la petite je ne savais pas quoi vous acheter..super non pour un papa modèle …il voulait qu on se dispute mais je le lui zi pas laissé l occasion pour encore me faire passer pour une folle..j ai dit à ma fille que moi je lui acheterai un cadeau en plus ..et puis il flirte devant les enfants avec sa nvlle copine ce qui rend mes filles très triste, les enfants de cette dernière dorme dans les cham des enfants…bref tien de sain..c est un démon..

  2. Toujours aussi éclairant et ressourçant MERCi

    • Merci à vous !!
      Je m’y suis remise grâce à mon fils suite à une maladie. Je trouve cela aussi important 🙂

      • Bonjour,

        Il n’ à malheureusement aucune issue possible . Il s’a git d’une mort lente. Nous sommes affaiblis par tout moyen afin de donner à l’autre L’illusion d être plus fort. Les armes et méthodes sont sournoises. Il est impossible de se défendre et de prouver quoique ce soit, je me demande si un travail sur soi n est pas une peine perdue. Face à des technologies dont l’ex Même est niée, comment faire valoir ses droits ?

        • Oui, je comprend que ce soit très difficile, parfois même impossible, mais il n’en reste pas moins qu’il y a souvent moyen de faire quelque chose, et je ne parle pas que de travail sur soi.
          Bon courage, Geneviève SCHMIT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *