Femme pervers narcissique – Homme victime

Fonctionnement de la femme perverse narcissique et manipulatrice

Femme perverse narcissique

La perversion narcissique n’est pas une question de genre. Il est important que cette information soit acquise par tout le monde. Hommes, femmes, enfants, et même des groupes de personnes, peuvent porter en eux ce trouble de comportement narcissique.

Quoi qu’on en dise, quelque « parité » on exige, il n’en reste pas moins qu’en règle générale l’homme et la femme ont un fonctionnement et des attentes distinctes. C’est également vrai dans le comportement manipulateur pervers narcissique. Nous parlerons ici de la femme pervers narcissique.

Pour le comprendre, je vous invite également à lire ou à relire mon second livre, « Modèle d’identification du pervers narcissique« , qui vous apprendra tout ce que vous avez besoin de savoir, aussi bien au niveau psychologique que médical, sur le fonctionnement du pervers narcissique, homme ou femme.

La perversion narcissique et, la manipulation perverse qui en découle directement, est bien plus qu’un trouble de comportement. Cette psychopathologique a des causes multifactorielles dont nous avons déjà parlé dans mes publications.

La femme peut-elle être perverse narcissique et manipulatrice?

Beaucoup de femmes peuvent être manipulatrices… On pourrait presque dire que c’est presque dans leur fonctionnement « naturel« … Beaucoup de femmes sont narcissiques… Et là aussi, c’est dans sa nature. Mais pour l’un comme pour l’autre tout est une question de mesure.

Avant de poser l’étiquette « PN » sur le dos d’une femme, il est bon, comme pour l’homme d’ailleurs, de redéfinir que c’est une ou un « pervers narcissique » il est également important de préciser ce qu’est un mécanisme perver et ce que sont des comportement pervers.

Nous avons trop l’habitude d’affubler quiconque nous cause du tort, de cette dénomination qui, du coup, en a perdu son sens. C’est bien regrettable, car la perversion narcissique existe bel et bien dans la gente féminine, comme partout ailleurs.

La souffrance dans le couple, engendre bien souvent à des comportements exagérés, voir même toxiques et  hystériques. Plus un couple entre profondément dans le conflit, plus l’un comme l’autre, cherche à se déresponsabiliser… Il semble que ce soit un comportement commun, même s’il n’est pas très honorable. Nul besoin de psychanalyste pour se rendre compte que la culpabilité est bien difficile à porter.

C’est oublier bien vite que nous somme tous reliés à l’autre par une « dynamique relationnelle«  qui a comme conséquence directe que notre propre comportement va inévitablement avoir un impact sur la réaction de l’autre. Autrement dit, la manière dont je réponds à une provocation ou à une souffrance, va générer chez l’autre une réaction plus ou moins forte. Cette information comprise, nous pouvons commencer à modifier notre attitude pour en modifier les conséquences. C’est également sortir de la posture de victime impuissante.

Par la saine connaissance de notre implication dans la situation, nous entrons dans notre pouvoir d’agir, dans notre LIBERTÉ !

Pour mieux comprendre notre capacité d’influer sur le cours de notre histoire, nous pouvons nous remémorer comme nous avons naturellement appris à « marcher sur des œufs » pour ne pas déclencher les foudres de l’autre… Nous savions le faire… Nous avions ce « pouvoir« .

Comment reconnaitre une femme perverse ou une jeune fille narcissique?

La jeune femme et la femme adulte manipulatrice perverse pourra ressembler à bien d’autres femmes au comportement plus sain. Elle sera certainement très séduisante et saura piéger dans ses filets ceux qui auront à cœur d’orner leur bras d’une femme qui attirera les regards envieux. Le narcissisme modéré est, rappelons-le, un comportement souhaitable et tout à fait naturel tant qu’il ne vient pas revêtir un caractère pervers par son intensité.

Chacun se trouve gagnant dans cette prise de contact, cette prise d’empreintes. Il n’y a pas à culpabiliser.

L’un sera flatté d’avoir conquis une femme qui génère l’envie ou même la jalousie des autres hommes, ou peut-être celle qui sera une mère parfaite pour ses enfants, une collaboratrice stimulante, une muse… L’autre verra là l’occasion d’être à l’abri du besoin peut-être, en sécurité, flatté sans doute aussi, mise en valeur… Bref, tout le monde semble satisfait de la rencontre.

Alors? Où se trouve le piège dans ce jeu où, si on veut être parfaitement honnête, il n’y a pas de dupe… Le piège réside dans le fait où personne ne veut tenir compte des signaux d’alarme, et, cela même s’ils sont parfois très bruyants.

Il sera donc très difficile de reconnaître à coup sûr une personne manipulatrice perverse narcissique au début de la relation. Par contre, par la suite, lorsque la souffrance s’installe et vient museler d’un des deux, que le cauchemar se définit et que chacun prend sa place dans la relation toxique, l’homme manipulé, tombé sous l’emprise d’un esprit pervers, aura bien du mal à échapper aux griffes de la personne manipulatrice.

Y a-t-il autant de femmes perverses que d’hommes manipulateurs narcissiques?

Savoir s’il y a autant d’hommes que de femmes perverses narcissiques me semble totalement impossible. Je trouve d’ailleurs particulièrement burlesques les chiffres véhiculés dans les réseaux sociaux.

Par ailleurs, pourquoi opposer systématiquement les hommes aux femmes? 
Personnellement, je trouve cela un peu… pervers.

Les décomptes des « féminicides«  ou des « masculinicides« , cachent à peine une attitude malsaine de « course » à celui qui, des deux groupes, sera le plus à plaindre… Pour moi, toutes ces violences entrent dans le cadre de « violences intrafamiliale » ou de « meurtres conjugaux » et force est de constater que l’on peut trop souvent observer que la mort s’intègre dans une accumulation de violence intraconjugale, de part et d’autre, même si c’est à différents niveaux.

À partir de quel moment une personne aux comportements pervers peut-elle être définie de « perverse narcissique« ?

C’est oublier un peu facilement qu’il y a tous les degrés dans l’expression des mécanismes pervers et comportements hautement toxiques. Par ailleurs, et suivant l’état de résistance ou d’épuisement du conjoint, la personne exprimant ces troubles de comportements sera plus ou moins bien les gérer.

Touts les documents d’experts dans l’étude des troubles de comportements narcissiques, allant jusqu’aux psychopathes (extrême du comportement pervers narcissique avéré), ainsi que l’étude clinique de mes confrères et les miennes, m’amènent à affirmer qu’il y a significativement plus d’hommes pervers, « PN » de haut niveau, que de femmes manipulatrices perverses narcissiques.

Il ne me semble donc absolument pas sérieux de se laisser porter par des émotions personnelles, aussi justifiées soient-elles, et de donner des % précis qui n’ont pour but que de « plaire » à l’un ou à l’autre de ces deux groupes de victimes en souffrances.

Quand va se révéler une femme perverse et narcissique?

Bien souvent, la femme va se projeter dans l’attente d’une union idéalisée au lieu de laisser mûrir sereinement les sentiments de la relation naissante. C’est dans sa « nature« …

Lorsqu’elle croise le chemin d’un homme, ou d’une autre femme, qui semble correspondre à cet idéal chimérique, elle va jeter son dévolu dessus et jouer le grand jeu de la séduction.

Toujours dans cette attitude romanesque, des messages visibles et invisibles seront lancés à la proie qui n’y verra que du feu. Il aura l’impression de se trouver devant la femme de ses rêves qui flatte son propre ego et, la plupart du temps, ce sera vrai… du moins au début. Le jeu de séduction se faisant à deux, la proie en devenir, va participer activement à ce ballet romanesque qui plonge ses racines dans la faille narcissique de chacun.

Le désir sexuel accentuant cet effet, elle verra plutôt ce que l’autre va lui « donner » plutôt que « prendre ». Cette vision, parfois tronquée de la réalité, est une porte grande ouverte à toutes les désillusions. Lorsque les déceptions arrivent, celle-ci ne verra plus que ce que l’autre aura « pris » plutôt que ce qu’elle aura « reçu« .

Comment comment se comporter avec une femme narcissique et perverse?

Messieurs, votre comportement face à une femme perverse narcissique devra tenir compte de votre objectif.

Si vous avez envie d’en découdre, votre comportement devra être différent que si vous souhaitez sauver votre peau, vos biens, vos enfants… Cela va de soi, et pourtant, il est bien difficile d’échapper à son emprise, de dépasser la colère et de mettre une bonne stratégie en place.

Prenez donc le temps de bien déterminer ce que vous souhaitez réellement pour ne pas vous laisser emporter par des réactions émotionnelles qui, même si elles sont totalement compréhensibles, vous seront préjudiciables.

Une fois l’objectif clairement déterminé, il vous faudra réfléchir aux attitudes et stratégies, et contre manipulations les plus propices pour vous mener vers cela. Bien sûr, c’est rarement aussi simple, mais, c’est accessible!

Je serai là pour vous y aider si vous le souhaitez à condition que l’objectif choisi respecte mon cadre de valeur. Si vous souhaitez « détruire » l’autre et vous comporter de la même manière perverse qu’elle, je ne vous suivrez pas. 

Je reste intimement persuadée que ce n’est pas en se mettant au niveau de la personne toxique que l’on s’élève soi-même… Un bon cadre de valeur aide à la reconstruction personnelle et, même durant la période de survie, il doit impérativement rester présent à l’esprit. Il en va de votre propre estime de vous-même et de la valeur que vous attribuez à votre vie.

Quels sont les points faibles de la femme manipulatrice perverse?

L’appât du gain, un excès de confiance, trop d’assurance en son pouvoir de séduction, la sexualité, des appuis « hauts placés » qui, probablement n’iront pas jusqu’à courir le risque d’égratigner leur image sociale pour elle, un rêve précieux, un passé trouble… et bien d’autres choses encore, pourront déstabiliser la manipulatrice au risque de la faire passer pour folle.

Chaque personne possède un, ou des « maillons faibles« .

Par nos discussions, dans le cadre rigoureux d’un accompagnement stratégique, trouvons-les.

Une mère perverse narcissique peut-elle manipuler son enfant?

Oui, une mère peut manipuler son enfant…

Toutefois, avant d’aller plus loin, il faut définir ce qu’est la « manipulation« .

La manipulation est définie comme étant l’action d’orienter la conduite de quelqu’un, d’un groupe dans le sens qu’on désire et sans qu’ils s’en rendent compte.

Il existe une « manipulation normale« , légitime, que l’on peut comparer simplement à une adaptation pour mieux faire comprendre un message à un enfant par exemple. Cette adaptation est parfaitement légitime et a comme objectif clairement positif celui de guider les pensées et les actes de l’enfant vers des comportements adaptés et respectueux de son environnement et de lui-même. On peut aussi appeler cela l’éducation.

Ensuite, il y a la manipulation perverse qui a pour objectif d’utiliser l’enfant à son insu, pour son propre bénéfice, sans tenir compte de l’intérêt et de l’intégrité du petit. C’est là que l’on aborde la manipulation perverse qui est totalement destructrice.

A vous d’estimer dans quel cadre figure ce que vous observez et, dans lequel vous vous positionnez vous-même.

Lorsque le couple dysfonctionne et plonge dans des relations toxiques, les enfants morflent immanquablement. La manipulation, qu’elle soit voulue ou non, est toujours présente de part et d’autre. Ils sont les victimes totalement innocentes du combat qui se joue au-dessus d’eux.

Pourquoi une femme en vient-elle à manipuler?

Une personne, femme, homme ou institution use de la manipulation pour amener l’autre ou les autres à suivre aveuglément ses désirs. Ce peut être pour le mieux comme pour le pire. L' »esprit gourou » n’est jamais bien loin…

Dans le cadre de la manipulation perverse narcissique, l’objectif principal est l’autosatisfaction de la manipulatrice perverse, sans tenir compte des conséquences sur son environnement.

Jusqu’où est capable d’aller la perversion d’une femme manipulatrice?

S’il y a une chose dont on peut être certain, c’est que la perversion n’a pas de limites.

En effet, une manipulatrice perverse agira jusqu’à ce qu’elle obtienne ce qu’elle désire, sans tenir compte le moins du monde des conséquences de son comportement toxique. Seul son intérêt compte. Tout le reste n’est qu’accessoire. 

Comment déjouer les manipulations d’une femme perverse narcissique?

Avant de penser à déjouer les manipulations d’une femme perverse narcissique, qui se fera immanquablement passer pour une victime, il faut déjà réaliser à qui on a à faire… Tant que l’homme concerné est sous son emprise, il lui est fort difficile de prendre la mesure du piège dans lequel il se trouve. Ce n’est pas dans l’œil du cyclone que l’on peut mesurer la gravité des dégâts qui l’entoure.

Ce n’est qu’à partir du moment où la proie réalise et accepte qu’elle se trouve dans le piège mortel, qu’il peut commencer à avoir une réflexion qui mènera à sa sauvegarde.

Mais pour y arriver, il lui faut aussi apaiser sa colère et son désir légitime de revanche car cette énergie-là n’est pas constructive et encore moins propice à l’aider. Bien au contraire, elle va le mener à avoir des comportements désordonnés qui lui porteront préjudice et le décrédibilisera aux yeux de la justice.

Geneviève SCHMIT - octobre 2022

J’ai tenté de répondre à certaines questions récurrentes qui me sont posées par les hommes victimes de manipulatrices pervers.  Mais vous en avez certainement d’autres …

Je vous invite à les poser ci-dessous et j’aurai à cœur d’y répondre personnellement.

N’hésitez pas à prendre la main qui se tend vers vous!

Autres articles concernant la femme
Restons en contact

genevieve schmit psychologue pervers narcissique
© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques depuis 2012.

Pour toutes consultations à distance, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet https://soutien-psy-en-ligne.fr ou/et https://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail.

Geneviève Schmit.
J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié :
Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy

Genevieve Schmit

En tant qu'experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse, J'ai mis en place un protocole qui peut se pratiquer à distance, de quelque pays que ce soit par téléphone ou Skype. 06 43 43 15 79 (laissez moi un texto pour que je puisse vous rappeler au plus vite)

6 commentaires :

  1. Bonjour

    Le Harcèlement moral du manipulateur narcissique qui veut se faire parfois passer pour une victime est une manipulation affective. C’est quelqu’un qui agit, avec son côté pervers manipulateur sur autrui. Mon ex était comme ça, et je vous avoue qu’être sous l’emprise d’un grand manipulateur (manipulatrice ici) impose parfois d’aller voir un psychiatre !
    Bien souvent il s’agit d’un homme manipulateur, mais tomber sous l’emprise d’une femme et de son jeu pervers, être manipulé (manipulation mentale) par quelqu’un qui sait manipuler, veut manipuler, écraser l’autre et maintenir son emprise est fort désagréable et insupportable.
    Être manipulateur, être narcissique, avoir une emprise et effectuer des manipulations psychologiques envers une victime d’une manipulation est vraiment un comportement destructeur.
    Il faut se soigner… en être conscient, car c’est possible, se faire accompagner.

    • Vous avez parfaitement raison Benoit, écraser l’autre passe aussi par des manipulations psychologiques qui ont pour objectif de maintenir son emprise, coûte que coûte. Se faire passer pour victime aux yeux des autres, et même parfois devant le médiateur ou le psychiatre est un jeu pervers, une manipulation mentale d’autrui.
      Tomber sous l’emprise d’un homme manipulateur narcissique ou d’une femme perverse donne terriblement envie de la ou le démasquer aux yeux de tous… C’est peut-être une manière de s’échapper de la manipulation affective et du sentiment de dévalorisation… Malheureusement, c’est rarement efficace.
      Et oui, vous avez encore raison, se faire accompagner par un professionnel compétant dans le fonctionnement du pervers manipulateur, ou manipulateur narcissique, homme ou femme, est important pour la victime d’une manipulation et de harcèlement moral. Mais attention de ne pas agir sous l’emprise de la colère, toute légitime qu’elle soit…

      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  2. bonjour j’éprouve encore beaucoup d’empathie envers ma conjointe car celle ci est torturée mais je subis beaucoup d’harcellement moral et j’aimerai me soulager de cette pression.
    comment puis-je faire?

    • Bonjour, Oui, cette situation d’empathie ressentie pour la personne narcissique ayant un mécanisme pervers est une situation aussi classique que mal comprise…
      L’emprise psychologique dans laquelle vous semblez être encore piégé brouille vos perceptions de la réalité pathologique. Il devient dès lors difficile de se défaire de l’emprise par une contre manipulation aussi habile qu’elle soit.
      Il faudra pourtant réagir, agir même, vous libérer de l’emprise qui persiste, bref, enfin sortir d’une relation qui ne vous fait plus du bien.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

  3. Comment pouvons nous nous défendre contre les violences institutionnels commises envers nous par ses complices des force de l’ordre française.

    • Bonjour, Vous avez raison de parler de violence institutionnelle… Elle est trop souvent là dans tout le parcours de la victime.
      Je ne pense pas que ce soit une réelle volonté de nuire ou de décourager, mais c’est un fait.
      Avant de se « défendre », je pense qu’il serait bon d’apprendre aux victimes à se présenter, et à présenter leur drame devant les Forces de l’Ordre et ensuite la justice…
      La confusion entre psychologie et justice est grande… et compréhensible. Malheureusement, cela amène à des doubles peines…
      Par ailleurs, franchement, je pense pourtant qu’on n’est pas les plus mal lotis à ce niveau.
      Bon courage, Geneviève SCHMIT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *